Droit au logement, luttes...à Rouen

Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 25 Jan 2012, 03:01

Rouen, immeuble réquisitionné

Action de Droit Au Logement (DAL) à Rouen.

Depuis le mardi 17 janvier 20 heures, le DAL (Droit Au Logement) occupe l’immeuble vide d’un ancien foyer de marin, appartenant aux Affaires Maritimes. Cet immeuble de plus de 1 000 m2, situé au coin de l’Avenue du Mont-Riboudet et de la rue de Tanger à Rouen, est vide depuis plus de 3 ans. L’opération a pour but de reloger six familles qui sont décidées à faire valoir leur droit : les pouvoirs publics condamnés, pour certaines de ces familles, à une astreinte de 30 €/jour pour ne pas les avoir relogées, s’obstinent dans l’inaction. Qui met les familles en situation de détresse ? Est-il moins dangereux de rester à la rue plutôt que d’être désormais abritées dans cet immeuble ? Qui est dans l’illégalité ? Est-ce le DAL qui occupe un immeuble vide, ou est-ce l’État qui n’applique pas les décisions de justice en matière d’hébergement ? Qui n’assume pas ses responsabilités ? Est-ce le DAL qui revendique le droit au logement, ou est-ce la municipalité de Rouen qui laisse se délabrer des immeubles qu’elle pourrait réquisitionner, comme la loi le lui permet ? Qui préfère les intérêts des spéculateurs immobiliers plutôt que l’intérêt général ? Qui baisse de manière éhontée les budgets consacrés à l’hébergement social et fait la sourde oreille aux revendications et interpellations des salariés du secteur ? Depuis plusieurs jours, une entrevue a été demandé au préfet de Seine Maritime. Pas de réponse. Hier soir encore, une manifestation regroupant tous ceux qui apportent leur soutien au DAL et aux familles sans logement, s’est rendue devant la préfecture pour réclamer le droit au logement et l’application de la loi de réquisition. Les oreilles des responsables, politiques ou administratifs, sont restées aussi closes que les grilles et les portes de la préfecture.

Pour contacter le DAL Rouen : dal.rouen@club-internet.fr



le DAL de Rouen, avec le soutien de RESF et du collectif des travailleurs du secteur santé-social, réquisitionne un immeuble vide avenue du Mont Riboudet.

Image

Cet immeuble, vide depuis 3 ans, était un ancien foyer de marins appartenant aux Affaires Maritim. L'occupation s'est faite afin de demander à l'Etat des logements pour six familles, actuellement sans domicile, vivant dans des squats, hébergées, à l'hôtel ou dormant sur des canapés au CHU.
Plusieurs de ces familles, bénéficiaires de la loi DALO, et malgré tout non logées, ont sasi le Tribunal Administratif et obtenu gain de cause : l'Etat a été sommé de leur proposer un hébergement, sous une astreinte de 30 € par jour de retard. Malheureusement, il préfère payer les amendes plutôt que d'exécuter les décisions de justice.
Pour une autre famille, il s'agit d'une mère célibataire qui, privée d'un toit, ne peut récupérer ses enfants. La commission DALO l'a déclarée " inapte à occuper un logement de manière autonome" ; c'est pour cette raison qu'elle a été recalée à une commission d'attribution HLM la semaine dernière.
Cette opération a pour but de dénoncer l'incurie totale des pouvoirs publics sur ces dossiers :

• la ville de Rouen, qui laisse se dégrader sans réagir un immeuble de plus de 1000 m², vide depuis plusieurs années, alors que la réquisition par la maire, Madame Fourneyron, était possible au bout de six mois de vacance ;
• l'Etat qui refuse d'appliquer la loi DALO lois qu'il a lui-même promulguées ;
• les commissions DALO qui ne s'avèrent en la matière qu'un obstacle supplémentaire à l'obtention d'un logement.

Les conditions de vie sont difficiles mais s'améliorent peu à peu. Nous tenons bon.
Nous avons communiqué vendredi 19 janvier après midi la liste de toutes les familles occupant l'immeuble, pour laquelle nous demandons un logement. Nous attendons la réponse.

Et merci à tous les soutiens. Nous gagnerons parce que notre cause est juste et légitime.
Un toit c'est un droit !


http://dalrouen.perso.neuf.fr/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rouen, immeuble réquisitionné

Messagede Pïérô » 26 Juin 2012, 11:54

çà tient toujours, + nouvelle réquisition :

Rouen : Les associations de solidarité réclament l’application de la loi sur les réquisitions

Le porte-parole national de l’association Droit Au Logement (DAL) Jean-Baptiste Eyraud a apporté son soutien mardi au Collectif 76 des travailleurs sociaux qui a réquisitionné depuis vendredi un ancien foyer de l’œuvre Normande des Mères (ONM) à Rouen pour y héberger en urgence cinq familles. « Je demande que le préfet ouvre une négociation pour que ce lieu reste un lieu d’hébergement et je demande au ministre du logement un plan d’urgence et l’application de la loi de réquisition » en faveur des « 150 000 personnes actuellement sans abris », a insisté le porte-parole.

Image
—JB Eyraud devant le foyer de l'ONM

« Le ministre du logement annonce qu’il n’y aura plus de fermeture et ici (à Rouen) on ferme. On a la loi avec nous sur l’accueil inconditionnel des personnes à la rue. Il faut l’appliquer. Votre lutte est très positive », a lancé Jean-Baptiste Eyraud aux membres du collectif 76 et aux associations qui ont apporté leurs soutiens à la réquisition du foyer (DAL, RESF, Collectif Jeudi Noir et syndicat Sud). « Nous avons reçu une écoute au ministère du logement mais sans assurance sur l’application de la loi sur l’accueil d’urgence. On attend des mesures d’urgence maintenant que les députés sont installés. Il faut accélérer le processus. En attendant on réquisitionne partout ou cela est possible », a prévenu le porte-parole qui estime à 2 400.000 le nombre de logements libres en France.

Situation d’urgence rue de la Maladrerie

Mobilisé depuis plusieurs mois et notamment autour des questions liées à l’hébergement le Collectif 76 a légitimé la réquisition du foyer de l’ONM (rue de la Maladrerie) comprenant 13 logements d’urgence et vide depuis un mois. « Il nous a paru inacceptable que ce lieu reste inoccupé alors que des dizaines de familles chaque soir se retrouvent sans solution d’hébergement », a résumé Bertrand. Le collectif a fait mention d’un dépôt de plainte de l’ONM à son encontre « à priori pour des raisons de sécurité et d’assurance ». Dans l’attente de la nomination d’un médiateur, la direction de l’ONM et le Collectif ont convenu d’un rendez-vous lundi prochain.

Même combat rue des Augustins

Le DAL de Rouen a réquisitionné en février un immeuble inoccupé appartenant à la ville de Rouen (rue des Augustins). Quatre familles sont depuis hébergées. L’association demande au ministre des sports et de la vie associative et députée maire de Rouen Valérie Fourneyron (PS) de retirer sa plainte pour dégradations en réunion. « Pour deux familles, une solution de relogement est en cours, cela va dans le bons sens et la ville souhaite revendre l’immeuble à Rouen Habitat pour en faire du logement social », a commenté Bernard Lecouvreur pour le DAL de Rouen.

A noter que le DAL organise un meeting sur les questions du logement mardi soir à la Halle aux toiles de Rouen (19 h) en présence de Jean-Baptiste Eyraud.
http://www.filfax.com/blogs/redaction/2 ... uisitions/

mardi 26 juin 2012 à 19h, meeting unitaire sur la question du logement à la Halles aux Toiles
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 25 Sep 2013, 02:03

Maladrerie : 15 juin 2012 au 7 mai 2013

Brouillon du bilan de l'action

"Un toit pour tous et toutes : contre la précarisation de nos vies"

Après 11 mois d'occupation de l'ancien foyer de la Maladrerie, une enveloppe de 1 million 500 euros a été débloquée par Duflot pour l'agglomération de Rouen.

Ce budget supplémentaire avait pour vocation de sortir de la "gestion de l'hébergement au thermomètre".

Effectivement, étant une liberté fondamentale, la loi stipule que, à, l'issue de la trêve hivernale, aucune personne ne doit être remise à la rue et que les places d'urgence doivent être pérennisées.

Dans la réalité, seulement quelques villes (où il y a eu lutte) ont obtenu ces enveloppes mais ces dernières n'ont pas permis de faire respecter complètement les directives de Duflot.

A Rouen, hiver comme été entre 30 et 50 hommes sont sans solution digne. (le gymnase certains soirs l'hiver).

Sous couvert de crise économique, la politique sociale ne déroge pas aux restrictions budgétaires qui entrainent des pratiques discriminatoires et xénophobes.

A Rouen, comment cette enveloppe est utilisée par les associations d'hébergement et de réinsertion sociale? (L'ONM, le CAPS, Le Carrefour des Solidarités, Emergence)

C 'est pour l'Onm la création de 10 appartements, avec un accompagnement social adapté, et donc avec la création d'un poste de travailleur social.

Au carrefour des solidarités, 13 familles de "Colette Yver" ( foyer temporaire, qui grâce aux actions de cet hiver est resté ouvert 24h sur 24 jusqu au 30 juin) ont été également logés en appartement, avec là aussi des créations de postes:

-Un travailleur social à temps plein, un juriste et un enseignant de "français-langues étrangères"à mi-temps.

Ces emplois sont des CDI, bien que M Plouviers, directeur de la cohésion sociale (service préfectoral) ne s' est pas engagé auprès de nous de la pérennité de cette enveloppe.

Cette action d 'occupation et d' action a trouvé sa force dans la convergence des revendications par des militants de divers courants, par le soutien de certains élus, par le relais mediatique, par la pertinence des actions et des interlocuteurs visés, par la détermination et le maintien de nos lignes de revendications concernant l'application de la loi et la défense du travail social.

Les plus précaires, n'ayant ni moyen de pression ni ressources psychiques pour se mobiliser sont touchés à tel point par la crise que même leurs droits fondamentaux sont bafoués.

Et cette "crise" n'a jamais autant creusé les inégalités, puisque (réference article du monde)les riches ne l'ont jamais été autant, alors que l'ensemble de nos conditions de vie sont attaquées (salariés, chômeurs, immigrés).
http://salariesdusocial.over-blog.com/5-index.html

album photo
http://salariesdusocial.over-blog.com/a ... 66109.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede bipbip » 08 Oct 2013, 01:59

Rouen : la Casa Nostra
repas de soutien pour les 4 inculpés du squat rue du Lieu de Santé

Il y a un peu de plus de deux ans, le squat de la rue du Lieu de Santé fut expulsé suite à l’intervention de la police pour des jolis coups de peinture sur la façade (« dégradations »). Résultat, 9 personnes gardées à vue.. Les habitant-e-s du squat n’ont pas été les seul-e-s à réagir, en ouvrant dans la foulée un autre squat. La justice, plus lentement, plus sournoisement, inculpa quatre personnes 1 an et demi après l’incident. Deux personnes pour dégradations en réunion, et les deux autres pour rébellion en réunion. La justice, pour changer, ne broya pas, mais trancha en relaxant les personnes inculpées pour « dégradation » et condamna à 600 euros d’amende avec sursis les deux autres inculpé-e-s pour rébellion. Et comme pour nous convaincre que la justice et la flicaille ont des intérêts communs dans la répression de toutes velléités subversives, on nous impose de payer 900 euros de dommages et intérêts pour les keufs (parce que… leurs T-shirts et baskets ont été salis…voilà).

Il ne s’agit pas de s’indigner de notre sort, car la répression et des histoires similaires sont quotidiennes, mais de nous soutenir financièrement pour payer les 600 euros de frais d’avocat et les 900 euros de dommages et intérêts.

Du coup, on vous invite au Repas de soutien ce mercredi 9 octobre à la Casa (12 rue Édouard Adam, la Croix de Pierre, Rouen) à partir de 20h !

La Casa Nostra
http://lacasanostra.wordpress.com/

http://fr.squat.net/2013/10/07/rouen-ca ... -de-sante/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 09 Nov 2013, 13:20

Communiqué DAL et RESF

Le 115 débordé : une seule ligne pour répondre à des centaines d'appels

Chaque soir, une soixantaine de personnes, enfants, femmes, hommes, de toutes origines, sont à la rue sans solution. Ils ont fait le 115 pendant des heures, puisqu'il n'y a qu'une seule ligne. Et au bout du fil, un travailleur social débordé et déconfit : il n'a rien à proposer à des familles dont les enfants seront à l'école le lendemain matin.Actuellement, seul un tiers des appels au 115 trouve une solution sur la région de Rouen. Et comme d'habitude, les élus se renvoient la balle : « Ce n'est pas de notre compétence .. » « Nous n'avons pas les budgets... ».En attendant, des êtres humains sont traités pire que du bétail. Peu glorieux pour un pays dont le Conseil d'Etat a considéré que le Droit à l'Hébergement d'Urgence était une liberté fondamentale ( ordonnance du 12/02/12). L'Etat français, qui se dit pays des Droits de l'Homme, piétine allègrement les lois et conventions qu'il a signées : la convention de Genève, qui commande d'apporter aide et protection aux demandeurs d'asile venus se réfugier en France, la déclaration des droits de l'enfant, qui reconnaît à tout enfant le droit de vivre en famille, ...Le droit à l'hébergement est inconditionnel : quelle que soit la situation administrative des familles qui séjournent en France, quel que soit le temps qu'elles passent sur notre territoire, elles ont le droit de dormir au chaud.

DAL, RESF, 22 bis rue Dumont d'Urville 76000 Rouen
http://salariesdusocial.over-blog.com/page/2
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 08 Déc 2013, 19:50

Pétition 115
à l'appel du DAL, RESF, LDH et le Collectif 76.
Nous vous invitons à prendre connaissance et à signer la pétition exigeant que l’État remplisse ses obligations en matière d'hébergement. Chaque jour des personnes, des hommes seuls, des femmes seules, des familles avec enfants sont laissés sans réponse donc à la rue à Rouen, comme partout en France.
http://salariesdusocial.over-blog.com/2 ... n-115.html

Pétition 115 pdf : http://data.over-blog-kiwi.com/0/79/63/ ... on-115.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 18 Déc 2013, 02:37

MERCREDI 18 DECEMBRE :
Le DAL appelle à un rassemblement devant la préfecture de Rouen de 15h à 17h : demande d'un rdv avec le préfet pour le respect de la loi concernant la continuité de l'hébergement.
http://salariesdusocial.over-blog.com/2 ... genda.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 16 Mar 2014, 02:30

Mercredi 19 mars

Procès du squat BAMville
BAMville contre Habitat 76
venez nous soutenir au procès pour l'expulsion du squat BAMville
RV à 14h devant le tribunal, rue aux juifs
tous les soutiens sont les bienvenus

http://rouen.demosphere.eu/rv/1370
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 02 Avr 2014, 13:10

Samedi 5 avril

Vidéo-débat avec Droit au logement
Autour du documentaire "Les Découpés du XIXe".
Entrée libre.

15h, Librairie l'Insoumise 128 rue Saint-Hilaire 76000 Rouen
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede bipbip » 04 Juin 2014, 12:30

Bamville expulsable le 7 juin

Dernier concert à Bamville samedi 7 juin à 20h

L’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes ne se fera pas ». Voilà qui tourne de plus en plus à l’évidence. La force et la détermination du mouvement ZAD (Zone A Défendre) mais aussi sa diffusion partout en France ont pris le dessus. Les investisseurs, les politiciens et la police laissent traîner les recours mais n’admettront jamais leurs défaites. Ce qu’a permis la ZAD n’est pas seulement la défense d’un territoire et l’abandon du projet mais c’est surtout la possibilité de nuire aux logiques économiques en expérimentant une autre vie possible. Derrière les barricades de la zone, la vie, s’organisant collectivement, devient immédiatement puissante et joyeuse.

Avec le recul du gouvernement sur le projet, c’est au mouvement de prendre le pas et de répandre les barricades bien au delà de Notre-Dame-Des-Landes. C’est ce que nous avons fait avec l’occupation du Bamville (expulsable le 7 juin) et il est évident que nous continuerons dans un autre lieu. C’est aussi dans cette perspective que s’est déroulée la manifestation du 22 février à Nantes. Des dizaines de milliers de personnes et des centaines de tracteurs se sont réappropriés la ville d’une manière digne d’être vécue : déambulations, peinture, chars, déguisements, buvettes, musique… et une belle revanche sur l’architecture urbaine qui pour bien trop de raisons nous est hostile. On ne s’est jamais fait autant d’amis en l’espace d’un après midi ! A l’image de la place Tahrir, de Taksim ou de Maïden, c’était un vent d’occupation de place qui planait dans l’air. A quand la prochaine ? En attendant, rendez-vous à l’EXPULSION PARTY du Bamville.

https://zaddarouen.noblogs.org/post/201 ... uin-a-20h/

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 24 Aoû 2014, 03:16

La Pancho Villa des 2 Rivières "Maison de la Zad"

Aux habitant-es du quartier

Depuis votre fenêtre ou en passant devant notre nouvelle demeure, vous, habitant-e-s du quartier, vous êtes sûrement demandés qui était ce groupe de personnes qui venait repeupler le 123 Route de Darnétal, ensemble de locaux abandonnés depuis plusieurs années.

Nous sommes un groupe né de la lutte contre la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes de Nantes et son monde. Le mouvement qui a pris une ampleur national nous a donné force et imagination pour entrer en grève, sans préavis, ici et maintenant … Grève du loyer, grève du salaria et de tout ce qui nous isole et nous détruit. On a mieux à faire que payer leurs fantaisies auxquelles nous ne croyons pas : « crise », « chômage », « dettes », « lendemains meilleurs » …

Leur monde c’est :
- l’individualisme et l’isolement
- La spéculation immobilière
- L’esclavagisme du salaria
- Le bétonnage et le cloisonnement de l’espace urbain
- La vacance de logements, expropriation et expulsion
- De plus en plus de sans logis
- Le fichage et la surveillance …

Par ces actes toxiques, le système capitalisme détruit nos vies et nos mondes.
Pour nous occuper c’est :
- S’organiser ensemble, s’entraider, partager, échanger, repenser le « travail »,
- Ce réapproprier l’espace public
- Expérimenter l’autogestion …

Pour mener ensemble, cette grève générale, La Pancho Villa des 2 Rivières imagine différents ateliers : Pizzas maison, repas partagés, jardin collectif et partagé, marché gratuit, info kiosque, projection documentaire et film, free-shop, espace enfant, atelier cuisine, sérigraphie …

Venez penser et participer à la création de ce nouveau lieu, venez vous investir dans les projets existants et/ou venez proposer vos idées.

Où l’on veut, quand on veut ! Zad Partout !




Vendredi 29 août

Rassemblement, petit déj et procès de la pancho villa des 2 rivières

Le procès est à 9h, palais de justice de Rouen
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 18 Déc 2014, 03:22

Samedi 20 décembre 2014

Droit au logement
rassemblement dénoncer le nouveau dispositif d'orientation - personnes sans hébergement


Le collectif 76 des salariés du social appelle à se joindre au rassemblement organisé samedi 20 décembre au marché de noël à 15H à Rouen (parvis de la cathédrale) pour dénoncer leurs actions.

tract : http://rouen.demosphere.eu/files/docs/t ... ord_v2.doc

Quelques liens
A Rouen :
http://www.normandie-actu.fr/accueil-du ... en_105198/

http://www.infonormandie.com/Rouen-le-f ... a6652.html

Ailleurs, le 115 fait grève:

http://www.rue89lyon.fr/2014/12/16/en-i ... ans-abris/

http://lamayenneonadore.fr/main/2014/12 ... fants-rue/

http://www.voixdumidi.fr/le-115-de-toul ... 58842.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 23 Déc 2014, 01:12

Mardi 23 décembre

Procès d'une camarade suite au mouvement autour de la ZAD en ville à Rouen

Suite au mouvement autour de la ZAD en ville à Rouen il y aura deux procès.

Le première aura lieu mardi 23 décembre 2014 à 16h30 au TGI de Rouen.
Besoin du monde dans la salle.
Solidarité avec les inculpés et faites passer le mot.

Ils tuent, nous occupons. Ils expulsent, nous répliquons.
Contre l'ordre mort, soyons le désordre vivants

un extrait du tract intitulé: Ils sont l'ordre mort, nous sommes les désordre vivant
http://lacabanedespossibles.noblogs.org ... re-vivant/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 05 Jan 2015, 01:25

Lundi 5 janvier 2015

Rassemblement à 18h devant le foyer temporaire Colette Yver, 113 rue Albert Dupuis à Rouen, qui doit fermer ses portes mardi matin.

A l'instar du gymnase Graindor qui est resté ouvert 7 nuits et a abrité une vingtaine d'hommes, c'est au tour du foyer des hauts de Rouen de ne plus accueillir la quarantaine de personnes (des familles) qui s'y sont rendues chaque soir pendant 9 nuits.
A travers ce rassemblement, nous souhaitons alerter sur le caractère illégal de cette fermeture, en nous appuyant sur deux choses:
-d'une part l'hébergement est un droit fondamental et continu.
-d'autre part le gouvernement a fait connaître son souhait que les centres restent ouverts jusque fin mars.

Nous ne sommes pas favorables à cette gestion saisonnière de l'hébergement mais force est de constater qu'elle met en lumière de façon plus accrue les défaillances de la DDCS et des directions d'association qui ne respectent pas la loi.
(Référence dernier tract sur le SIAO)

A travers ce rassemblement, nous allons encourager les personnes accueillies à faire respecter leur droit à ne pas quitter les lieux mardi matin au titre de la continuité de l'hébergement.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rouen

Messagede Pïérô » 12 Jan 2015, 13:44

Les hauts de hurle Rouen

Lundi 5 janvier 2015, rue Albert Dupuis, sous un vent glacial, dans le brouillard, une trentaine de personnes se sont rassemblées devant Colette Yver, à l'appel du DAL et du collectif 76 des salariés du social. Ils pensaient pouvoir échanger avec la quarantaine de personne hébergées depuis 9 nuits avant la fermeture du centre.

OH! Stupeur et tremblements (de froid).

Dans les locaux, plus personne et une présence policière dans la rue. Le centre avait fermé ses portes le matin même, en faveur sans doute d'une hausse de température spectaculaire! (-4°c à -1°c).

Contrairement à ce que le directeur du cabinet du préfet (article du Paris Normandie du 6-01) affirme: "jusqu'à maintenant la quasi totalité des demandes adressées au 115 ont été satisfaites.", nous savons que lorsque les dispositifs du plan Grand froid sont fermés, 50 à 60% des personnes qui font le 115 ne sont pas hébergées. Par exemple, la nuit du mardi 6 janvier, 60 personnes, hommes, femmes, enfants sont restés à la rue.

Que le préfet se réjouisse, le réchauffement climatique continue...

http://salariesdusocial.over-blog.com/2 ... rouen.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité