Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede Pïérô » 05 Fév 2015, 09:47

Pas de chauffage depuis lundi

pour les 7 locataires d’un meublé, à VITRY sur Seine:

Ils payent le fuel, mais le gérant arrête la chaudière …


Le gérant et propriétaire du meublé « Le Génie », à Vitry sur Seine, avait tenté d’expulser les locataires le 9 janvier, les menaçant de murer leurs chambres. La mobilisation des locataires et du DAL, avaient contraint le gérant à renoncer à son opération. Le 15 janvier, il avait laissé le chauffage s’arrêter faute de fuel. Les locataires s’étaient alors cotisés pour emplir la cuve, et avaient rétabli le chauffage et l’eau chaude le 20 janvier .

Depuis, ce gérant pressé d’évincer les locataires pour vendre vide à un promoteur immobilier, a coupé le gaz pour empêcher les locataires de cuisiner. De plus, certains locataires constatent que leur courrier n’est plus distribué. Ça ne peut plus durer !

Constitués en association affiliée au DAL, les locataires ont décidé de porter plainte pour « expulsion illicite » contre ce gérant qui harcèle les locataires, et fait des manœuvres et des voies de fait pour les expulser illégalement, sans jugement, délit tombant sous le coup de l’article L 226-4-2 du code pénal. Le commissariat, la Mairie et la sous Préfecture ont été saisis, mais n’ont pas levé le petit doigt.

Les locataires, salariés modestes, invalides pour certains, français et immigrés, ont fait des demandes de HLM. Certains vivent depuis plus de 10 ans dans cet hôtel vétuste, voire insalubre, où pullulent rongeurs, cafards, et autres insectes. Il payent des loyers de 390 à 420€ pour des chambres vétustes et sans confort de 9 à 10m2.

Les locataires et DAL demandent :

· le maintien du chauffage, de l’eau chaude, du gaz et l’accès à leur courrier

· leur protection contre une expulsion illicite, et les manœuvres du gérant

· une table ronde avec la Mairie de Vitry et la Préfecture pour leur relogement

· des HLM à la place de ce « garni » indécent, pas une opération spéculative !

Un toit c’est un droit !

http://droitaulogement.org/2015/02/pas- ... e-a-vitry/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede Pïérô » 24 Sep 2015, 19:42

Des nouvelles du Moulin (Ivry sur Seine)

En avril on avait publié un petit article sur notre entrée au 2 rue Baudin à Ivry sur Seine. Comme il est important pour nous de garder des traces des choses qu’on vit et des luttes qu’on mène, voici une petite mise à jour depuis notre audience au Tribunal d’Instance d’Ivry le 11 septembre dernier.

... https://paris-luttes.info/des-nouvelles ... y-sur-3778
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede Pïérô » 17 Oct 2015, 15:50

Villejuif : les habitants de Robert-Lebon refusent toute démolition

« Oui à la réhabilitation, non à la démolition et à la vente. » Conviés par l’amicale des locataires et les représentants francilien et val-de-marnais de la Confédération nationale du logement (CNL), une quarantaine de résidants du quartier Robert-Lebon se sont réunis rue Lamartine, ce lundi après-midi.

Ils tenaient à réaffirmer leur attachement aux bâtiments — quatre tours et trois barres — de cette cité habitée depuis 45 ans, dans laquelle vivent 561 ménages, certains « depuis toujours ».

... http://www.leparisien.fr/villejuif-9480 ... .google.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 16:01

Créteil : communiqué du collectif "Je suis Expulsé 100 Souci" suite au rassemblement devant la mairie

Durant le mois de septembre et d’octobre, des familles se sont faites violemment expulser de chez elles et ont été livrées à la rue sans solution de relogement. Nous n’acceptons pas que des familles soient jetées à la rue.

C’est un acte inhumain - socialement et économiquement inefficace. Le lundi 5 Décembre à partir de 20h, le collectif Je suis Expulsé 100 Souci s’est rassemblé devant la Mairie de Créteil. À l’occasion du Conseil Municipal, nous avons interpellé la mairie et le bailleur Créteil Habitat sur la situation urgente des familles expulsées sans relogement.

Alors que les fêtes de Noël approchent, il est extrêmement urgent que les familles expulsées retrouvent un toit pour les abriter. Nous ne pouvons tolérer que des familles soient jetées à la rue aux portes de l’hiver alors qu’on annonce déjà des températures en dessous de 0 degrés ; surtout quand celles-ci ont des enfants en bas âge à charge et qu’on sait qu’elles ne pourront pas se reloger très rapidement.

Ainsi, il y a deux choses que nous voulons :
1. Que la Mairie et le bailleur public Créteil Habitat trouvent une solution de relogement pour les familles expulsées et livrées à la rue.
2. Que la Mairie nous laisse utiliser les salles publiques pour que nous puissions nous organiser et travailler afin de subvenir aux besoins immédiats des familles expulsées sans relogement.

Dormir, se loger, ça n’est pas qu’un droit, c’est un besoin naturel, comme de se nourrir ou d’aller aux toilettes. Il est ici question de Droits Humains, et ceux-là, on ne les négocie pas.

Parce qu’on ne peut pas répondre à la misère sociale par encore plus d’exclusion, les citoyen-ne-s ne peuvent pas tolérer cette situation. Ni les violences subies par les familles ni leur expulsion sans relogement.

Nous rappelons aux pouvoirs publics leur rôle et leur devoir de protection et de soutien des plus faibles, des plus pauvres et des plus vulnérables dans notre société. Nous demandons de toute urgence aux élus de faire leur travail. C’est pourquoi nous voulons que la Mairie de Créteil et le bailleur public Créteil Habitat trouvent rapidement des solutions viables pour les familles qui ont été expulsées.

Tant que ces familles n’auront pas un toit pour les abriter, nous continuerons de nous mobiliser et nous appelons toutes les citoyennes et citoyens désireux de donner une valeur réelle et de faire vivre les idéaux de fraternité et de solidarité de notre République à nous rejoindre dans ce combat.

Pas d’expulsion sans relogement !

Le Collectif Je suis Expulsé 100 Souci



https://paris-luttes.info/creteil-commu ... if-je-7231
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 20 Fév 2017, 12:21

Portes ouvertes au Massicot le 25 février

Le Massicot, lieu occupé depuis septembre 2014, a été poursuivi en justice par IDF Habitat, la société propriétaire du bâtiment qui souhaitait le rendre à nouveau vide, inutile, à l’abandon. Suite à une mobilisation publique de plus d’un an, les habitant.es sont parvenues à obtenir le droit de rester dans les lieux jusqu’à ce que les travaux de démolition démarrent. Ils et elles organisent une journée portes ouvertes le samedi 25 février pour fêter ça et discuter luttes de logement, car elles continuent !

UNE BATAILLE GAGNÉE, ON VA PAS S’ARRÊTER

Pendant des années, le 25 sentier des Malicots était un bâtiment vide comme beaucoup d’autres : laissé a l’abandon par ses propriétaires. Depuis septembre 2014, on est nombreux.es à faire vivre ce bâtiment qui permet à une dizaine de personnes de se loger, mais aussi d’héberger temporairement des gens dans un dortoir et d’organiser une distribution hebdomadaire de fruits et légumes a prix libre, des réunions et des projections. Face à la volonté d’IDF habitat, la société propriétaire des locaux, de nous expulser au plus vite, on a fait appel a une mobilisation pour maintenir notre présence dans le massicot jusqu’au commencement des travaux. Ce fut une belle mobilisation, sur plus d’un an, qui fut l’occasion de nombreux questionnements pour nous (quand faut-il négocier ? Que faut-il réclamer ? À quel moment risque-t-on de se faire piéger ?). Le samedi 25 février, nous vous invitons pour fêter le succès de la mobilisation, revenir sur la stratégie adoptée et discuter avec d’autres lieux en lutte.

Image

Au programme :

16 h – MERCI !
Grand goûter de remerciement en clôture de la campagne « Gardons le Massicot » .
Dernières nouvelles du projet de Coop’immo, la société qui prévoit de construire un immeuble d’habitat participatif en accession sociale à la propriété à l’endroit où se trouve actuellement le Massicot. La première réunion publique concernant le projet d’immeuble sur le 25 sentier des Malicots aura lieu le même jour (25 février) à l’espace Robespierre, nous aurons donc les dernières informations à vous raconter, et nous en saurons peut-être davantage sur la date prévue de notre départ des lieux.

17h30 – JUSQU’OÙ PRO-TOCOLE ?
Retour critique sur la stratégie du Massicot de s’adresser à la mairie d’Ivry pour obtenir le droit de rester jusqu’au début des travaux

18h30 – UN ÉTAT DES LOIS
Comment s’applique la loi Bouchart, dernière trouvaille anti-squat ?

19 h – LES LUTTES CONTINUENT
Discussion avec (sous réserve de confirmation) des membres de la Parole Demain (Montreuil), des Baras (Bagnolet) et de l’Attiéké (St Denis) sur les luttes en cours pour défendre leurs lieux

20h30 – À TABLE
Repas de soutien proposé par les habitant.es du Massicot avec la cantine des Bokhalés

UNE BATAILLE GAGNÉE, ON VA PAS S’ARRÊTER

Le Massicot
25 sentier des Malicots
94200 Ivry sur Seine
massicot@riseup.net

https://paris-luttes.info/portes-ouvert ... le-25-7572
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede Pïérô » 07 Juil 2017, 00:21

Charivary 7, le journal qui déboite la rénovation urbaine à Ivry est sorti

Charivary, c’est le journal qui déboite la rénovation urbaine à Ivry. Et le numéro 7 vient de sortir.

Au sommaire de ce numéro : Ivry Confluences, un projet qui coule, la SADEV VS le Dilengo, les plus belles trouvailles de "l’hôtel d’entreprises de gérontechnologie Silver Innov", l’arnaque de la reconstruction de l’incinérateur SYCTOM, le témoignage du collectif des travailleurs sans papiers de Vitry, et aussi des infos locales, un ptit clin d’oeil à notre poto Xavier Niel, un roman photo comme on les aime, et d’autres surprises !

Il est à télécharger, à imprimer, à partager sur le site du journal :
http://charivaryjournal.wordpress.com/

Vous pouvez aussi directement le télécharger en cliquant sur le PDF ci-dessous :
https://paris-luttes.info/home/chroot_m ... nal_1_.pdf

https://paris-luttes.info/charivary-7-l ... boite-8440
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 16:29

À Villejuif, Le Bohellec coupe l’electricité du squat La Gendarmerie !

Des agents EDF accompagnés d’un groupe de policiers municipaux, ont coupé l’électricité de "La Gendarmerie" à Villejuif. Sans aucun titre pour une expulsion, la mairie est pourtant la principale suspecte de cette action.

Le vendredi 28 juillet, avenue Maxime Gorki à Villejuif, des employés d’EDF accompagnés par un groupe des policiers municipaux ont coupé sans aucun pré-avis l’électricité de "la Gendarmerie". Ce bâtiment est occupé depuis décembre 2015 par une trentaine de personnes, précaires, handicapées et des familles avec enfants. Plusieurs des habitants ont ensuite été contrôlés devant chez eux par la police municipale, qui laissaient bien comprendre qu’ils travaillaient pour la mairie.

Il y a un an la mairie avait déjà été déboutée devant les tribunaux d’une demande d’expulsion, au motif qu’elle n’est pas le propriétaire du site. Aucun projet n’étant encore prévu pour ce site du conseil général, les habitants ne sont pas sous le coup d’une procédure d’expulsion. Pourtant, il y a quelques jours la mairie a invité Bouygues Immobilier à s’installer à « La Gendarmerie » comme base de chantier pour la construction d’un projet d’habitation de luxe sur la parcelle mitoyenne. Les habitants ont naturellement refusé, mais ont accepté que l’entreprise utilise une partie de la cour pour installer la grue. Deux semaines plus tard des agents d’EDF accompagnés de la police municipale ont sectionné les câbles d’alimentation, rendant difficile la reconnexion.

La ville de Villejuif, qui s’est lancée dans une série de grand projets immobiliers privés (comme par exemple, la ZAC Aragon dans le cadre du projet du Grand Paris), utilise tous les moyens pour complaire aux promoteurs. Cette coupure est un nouvel épisode dans une longue série de coups de force. Citons dans un périmètre de 50 m le garagiste d’en face qui a été expulsé la semaine dernière, ou deux familles avec plusieurs enfants qui ont été mises à la rue cet hiver en laissant à peine le temps de ramasser leurs affaires.

Le commissariat de police a refusé d’entendre les habitants qui dénonçaient cette coupure illégale, et qui met en danger notamment les enfants en bas âge. Ni le dépôt de plainte, ni la main courante n’ont donc été enregistrés, au motif que les habitants sont sans droits ni titre. Ainsi la police nationale couvre les agissements des agents municipaux.

Il est important de rappeler qu’à la Gendarmerie, une association accueille des personnes en grande précarité. Certaines y trouvent un endroit où dormir, manger, prendre une douche chaude ; des parents isolés peuvent y accueillir leurs enfants, et des personnes fragiles y trouvent une stabilité. Il s’agit là de besoins auxquels la collectivité a du mal à répondre. Pourtant, la politique du maire, Franck Le Bohellec, semble privilégier la promotion immobilière de standing.

Cette coupure brutale d’électricité laissait présager d’une expulsion illégale et sans préavis, vu que la mairie même a affirmé à un moment donné « qu’un plan d’expulsion est en cours » (voir cet article http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article764 il décrit aussi l’histoire du bâtiment plus en détail).

La Gendarmerie a besoin de soutien pour s’en sortir de cette situation. Partageons ! Ne laissons pas que la promotion immobilière soit une raison pour nous priver d’une vie digne, cette action absurde et injuste ne doit pas passer inaperçue !

Les habitant-es de La Gendarmerie
Association La Commune
lacommune@zoho.eu


https://paris-luttes.info/a-villejuif-l ... upe-l-8533
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 22:15

« Massicot » : Trois ans ! Toujours à l’attaque !

Le 23 septembre, le squat du Massicot à Ivry-sur-Seine vous invite à fêter ses trois ans d’existence en compagnie de plusieurs collectifs qui font vivre un vent de révolte, de débrouille et de solidarité.

Un lieu ouvert à Ivry depuis septembre 2014

En septembre 2014 ouvrait le Massicot dans les murs d’un bâtiment abandonné depuis des années par son propriétaire. Depuis, le Massicot a permis à plusieurs dizaines de personnes de trouver un toit pour s’abriter quelques jours ou pour habiter quelques années, mais aussi d’organiser une distribution hebdomadaire d’invendus alimentaires, des discussions publiques et politiques ou encore de monter une cantine associative.

La lutte paye : le Massicot reste jusqu’au début des travaux

Le propriétaire IDF Habitat, pourtant chargé de développer le logement social, a poursuivi le Massicot en justice pour essayer de l’expulser au plus vite et de le rendre à nouveau vide. Une mobilisation publique de plus d’un an et de nombreux soutiens ont permis de changer ce scénario : le Massicot est toujours là ! En novembre 2016, le tribunal a validé une idée simple : le Massicot restera jusqu’au début des travaux sur le terrain, dont on ne connaît pas encore la date. À tout moment les habitant.es peuvent recevoir une lettre du propriétaire leur annonçant qu’ils devront partir dans les deux mois. Aucune solution de relogement n’a pour l’instant été proposée, ni par le propriétaire, ni par la Mairie d’Ivry.

Un vent de révolte, de débrouille et de solidarité

Le Massicot va avoir trois ans et vous invite à fêter ça le samedi 23 septembre, en présence de plusieurs collectifs qui font vivre dans Ivry et les villes alentours un vent de révolte, de débrouille et de solidarité. Parce que la lutte ne s’arrête pas à quelques mois de survie grappillés pour un lieu, elle continue sur tous les fronts ! Nombreuses sont les initiatives dans le nord-ouest du Val de Marne qui facilitent les actes indispensables de se loger, de se vêtir, de se nourrir, de mater des films et de se motiver pour partir en manif, sans compter sur l’État ni sur les grandes organisations politiques. Quelques-uns de ces groupes seront donc invités le 23 septembre à se présenter et à débattre de leurs objectifs et de leur fonctionnement.

Programme de la journée

14 heures :
PRÉSENTATION-DISCUSSION AUTOUR DE QUELQUES INITIATIVES AUTONOMES
Sont invités :
Le Centre Social Autogéré Vaydom (Ivry sur Seine)
L’association La Commune (Villejuif)
La recyclerie La Pagaille (Ivry sur Seine)
Le squat Le Pylos (Vitry sur Seine)
Le groupe Pimiento (Rungis)

16 heures :
GRAND JEUX SPORTIFS

18 heures :
DÉBAT MOUVANT
Jusqu’où faut-il fricoter avec les institutions ? Que veut dire politiquement accepter ou refuser les subventions ? Comment composer avec les personnes très différentes qui font la ville qu’on habite ? Action sociale et contestation politique sont-elles deux choix différents ou les deux faces d’une même révolte ?
On en parle autour d’un jeu pour éviter les longs tours de table où plus personne ne s’écoute !

Suivi d’une bouffe et de la fête !

ANNIVERSAIRE DU MASSICOT
SAMEDI 23 SEPTEMBRE
14 HEURES – MINUIT
25 sentier des Malicots – Ivry sur Seine

http://paris-luttes.info/massicot-trois ... s-a-l-8628
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 02 Déc 2017, 20:16

Assez d’expulsions, assez de logements vides !

Invitation à une assemblée autour du problème du logement : relions nos résistances, partageons nos savoirs et relançons les luttes le 6 décembre à 19h au CSA Vaydom d’Ivry (37 Rue Marceau).

Il y a une question récurrente qui nous pousse à parler et partager des discussion politiques : comment le mouvement peut-il se donner une continuité et une articulation dans le temps ? Qu’est-ce qu’il reste du cortège de tête après le cortège de tête ? C’est-à-dire, qu’est-ce qu’il reste de ce moment d’autonomie expérimentée collectivement ? Quelle signification même donner au mot « autonomie » aujourd’hui, c’est-à-dire par quelles pratiques on continue à produire de l’autonomie même au delà des manifestations.

Depuis quelques semaines, des discussions ont lieu au CSA Vaydom autour de la question de l’autonomie. À partir des ces discussions, on a commencé a mettre au centre les questions qui sont centrales dans nos vies et qui déterminent d’hors et déjà des moments de résistance. En particulier on a identifié comme central le problème du logement.

La gestion des logements est un vecteur puissant d’accumulation et d’organisation du territoire par le patronat et l’état, et les conséquences sont écrasante : 2,6 milions de logements vacants, 4 milions de personnes ne sont pas ou mal logé, avec ce dernier nombre qui a augmenté de 50% en 10 ans. En 2015, 14 mille expulsions locatives avec le concours de la force publique, nombre aussi en augmentation (+24% en 2015).

En même temps plusieurs résistances sont déjà en place : des gens occupent des logements vide, des squats, ou tout simplement se débrouillent pour ne pas payer un loyer (ou le payer moins cher).
C’est à partir de ces constatation qu’on voudrait proposer un pari, faire l’essai d’une modalité commune de recherche, d’analyse et d’action autour de cette problématique.
Plusieurs ateliers et forme de solidarité existent déjà. Beaucoup de formes de lutte sont de fait actives dans la ville, par différents sujets. Ce pari serait donc celui de créer une cartographie du problème-logement, de mettre en lien ceux qui luttent contre les expulsions et les évictions, de construire une analyse théorique et en même temps pratique qui puisse être un outil pour comprendre les enjeux de la rénovation urbaine parisienne. De multiplier les ateliers pratiques et juridiques qui permettent de collectiviser des savoirs de lutte.

C’est pour répondre à ces questions que nous vous invitons à venir le 6 décembre à 19h au CSA Vaydom d’Ivry (37 Rue Marceau).
L’essai de cette modalité de rencontre et de réunion ne concerne pas seulement la thématique du logement. C’est aussi une manière différente de concevoir nos partages politiques. On voudrait traiter un problème qui touche notre territoire et nos vies, produire des affinités par des objectifs communs qu’on décidera de partager.

Mettons au centre les besoins et les diverses forme de résistance qui sont déjà là. Organisons politiquement l’incompatibilité concrète de la vie avec le capitalisme. Construisons un nouveau rapport de force.


https://paris-luttes.info/assez-d-expul ... ez-de-9110
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 17:48

Procès en appel du CSA Vaydom !

Ce jeudi 18 janvier à 14h, au palais de justice de Paris, 4 boulevard du Palais, se tiendra le procès en appel du CSA d’Ivry. Appel à solidarité !

Nous avions obtenu en première instance de pouvoir occuper les lieux jusqu’à avril 2019. Le Crédit Mutuel, propriétaire du bâtiment, a fait appel de cette décision et demande l’expulsion scéance tenante des habitant-e-s et collectif du Vay Dom. Peu importe la vingtaine d’enfants qui vit ici. Peu importe les solidarités qui y naissent et y grandissent.

Lieu de solidarité, d’asile, de lutte, nous avons besoin que le Vay Dom vive.
Nous invitons toutes celles et tous ceux qui aiment le CSA, qui trouvent important ce qu’on y vit et ce qu’on y fait ensemble, à se joindre à nous pour l’audience.

RDV pour un départ collectif le jeudi 18 janvier 2018 à 11H au CSA, 37 rue Marceau à Ivry (Métro Pierre et Marie Curie - ligne 7, station Maryse Bastié - tram 3a)
Vous pouvez aussi nous retrouver directement sur place à partir de 12h, au palais de justice de Paris, 4 boulevard du Palais (métro Cité - ligne 4).
L’audience débutera à 14h mais l’accès à la salle d’audience peut être laborieux. Nous prévoyons donc de l’avance.

Long vie au CSA Vaydom !

https://paris-luttes.info/proces-en-app ... aydom-9365
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...en Val-de-Marne (94)

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 21:36

Le CSA menacé d’expulsion

« Les juges sont pas gentil-le-s » dixit Riri. Compte-rendu du rendu de l’appel de la décision du tribunal d’instance d’Ivry-sur-Seine concernant la demande… bref, on vire les pauvres.

Ça y est, nous revoilà pour de nouvelles aventures du Centre Social Autogéré Vaydom d’Ivry-sur-Seine. Le 1er mars 2018, nous avons découvert le rendu du tribunal, de la Cour d’Appel de Paris pour être plus exact. Eh ben « ça sent le caca » comme dirait Riri, 5 ans, habitant du CSA en voie de radicalisation (anarchiste bien sûr). Un récapitulatif s’impose :
• fin mai 2017, réquisition joyeuse et fleurie d’un bâtiment tout gris appartenant au Crédit Mutuel à travers sa société La Française et géré par la société Nexity. L’immeuble était vide depuis plus d’un an et le départ de la Mutuelle des Étudiants (LMDE, le truc qui met 6 mois à te rembourser ta visite chez le médecin et tu dois manger des pates). « Méchants ! » dixit Fifi, 3 ans.
• Quelques semaines plus tard, premier passage sur la piste de danse du tribunal d’instance d’Ivry. Procès reporté. Pendant ce temps-là, le bâtiment s’anime de multiples activités, cours de çais-fran, boxe collective, capoeira, récup-distrib, cinéma, réunions et débats politiques, présentation de collectifs qui font des trucs de ouf, et cantines populaires tous les dimanches.
• On fait traîner la procédure et le 31 octobre on a notre rendu, qui nous donne un délai d’un an : #soirée.
• L’empire contre-attaque et fait appel de la décision, le 1er février, on passe en appel à Paris… Départ collectif d’Ivry, pique-nique au tribunal. Bon, on aurait préféré aller à la mer, mais c’était pas la saison et on est plus de 50, donc c’est chaud.

Spoiler : Riri avait raison, la justice c’est de la merde. On a six mois pour rendre le bâtiment a ses propriétaires, propre et cosy (lol). En plus de ça, on nous enjoint à leur filer 1000 euros par mois depuis le 31 octobre 2017 et jusqu’à notre sortie. Euh, on leur explique comment que si on squat des bâtiments c’est qu’on n’a pas de thunes ?

Du coup c’est encore reparti pour un tour de manège, et 6 mois dans un manège c’est long ! Il nous reste une option à saisir, le juge de l’exécution (JEX pour les juristes jargonnant-e-s, dixit Loulou, 22 ans, étudiant en première année de droit à Nanterre depuis 5 ans). Le JEX donc, peut nous filer des délais supplémentaires, on verra ça. En attendant, on compte bien continuer à montrer qu’on est là !

Mais le juridique, c’est chiant, et ce n’est qu’une manière de se défendre, pour nous, mal-logé-e-s qui vivons ici, un logement c’est de la stabilité, la possibilité pour les enfants d’aller à l’école, un moyen d’avancer et de faire nos démarches administratives, notamment pour obtenir des papiers et simplement avoir un toit et être au chaud chez nous.
Les lieux poltiques se font rares à Paris, pour nous, occuper des bâtiments est aussi une nécessité pour y remédier. Nous sommes tou-te-s menacé-e-s, que ce soit les Condos et la Parole Errante à Montreuil, l’Attiéké a déjà été expulsé, les Baras sont dans l’attente d’un énième verdict. La solidarité est importante, elle est un « levier face à l’oppression » dixit Loulou.

D’ici là, continuez à venir, on a toujours la pêche et il y a plein d’évènements. Ce lieu est à tou-te-s celleux qui viennent et l’animent. Venez proposer des activités, des débats, filer un coup de main ou profiter du lieu.

Et surtout, n’oubliez pas, plein de bâtiments sont vides, occupons-les !

Riri, Fifi, Loulou et les autres.


P.-S.
Centre Social Autogéré VAYDOM
37 rue Marceau, 94200 Ivry-sur-Seine
M7 Pierre et Mairie Curie / T3 Maryse Bastié
pour nous contacter : csa-ivry@riseup.net


https://paris-luttes.info/le-csa-d-ivry ... lsion-9674
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités