Droit au logement, luttes...

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede bipbip » 05 Fév 2012, 17:58

occupation du siège de l'ANIL par HLMPOURTOUS

Discours de Longjumeau : des mal-logés occupent l'ANIL

Comme en 2007, deux mois et demi avant les élections, le gouvernement fait brusquement mine de prendre en considération les millions de personnes qui ne peuvent plus se loger décemment.

Mais comme en 2007, derrière les effets d'annonce , il n'y a que le mépris des problèmes que nous rencontrons tous: que reste-t-il des promesses faites au moment du vote de la loi DALO, qui devait résoudre la crise du logement ?

Aujourd'hui, comme hier, le gouvernement et le Président reconnaissent la situation, mais leurs soi-disant solutions ne sont qu'encouragement à la spéculation immobilière et avantages pour les gros propriétaires.

L'augmentation de 30% de la constructibilité actuelle des terrains ? Elle n'aura aucun effet sur la construction de logements sociaux, qui en bénéficiait déjà. Par contre elle augmentera les bénéfices des promoteurs.

Le blocage des loyers "abusifs" ? Le président a évoqué les loyers qui seraient supérieurs de 20% à ceux du marché...mais le problème ce sont les prix actuels du marché , pas leur dépassement, notamment en petite couronne parisienne ou la hausse se poursuit!

La baisse des droits de mutation en cas de vente ? Elle diminuera encore le budget des collectivités locales et donc les crédits du logement social, et enrichira encore un peu plus les gros propriétaires.

La production de logements sociaux en masse est la seule solution permettant de faire baisser les loyers du privé, parce qu'elle constitue une offre alternative qui régule le marché. Mais aujourd'hui dans les constructions récentes, le vrai logement social est remplacé de plus en plus souvent par du PLS inaccessibles aux salariés ordinaires et aux ménages modestes. Il constitue un tiers des nouvelles constructions alors que 80 pour cent des demandeurs de logement ne peuvent y accéder. Dans le même temps, les logements sociaux bon marché sont vendus par milliers chaque année !

La crise du logement est due à ces politiques pas au hasard.
Les mal-logés continueront à les combattre.

Un logement pour tous maintenant !

http://mal-logesencolere.20minutes-blogs.fr/

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 10 Fév 2012, 11:05

Lyon, mobilisation vers réquisitions

Demeurant Partout annonce un plan de réquisitions de logements vides

1000 personnes sans toit à Lyon : agissez ou nous agirons !

Article L345-2-2 du Code de l’action social et des familles
Créé par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 73

Toute per­sonne sans abri en situa­tion de détresse médi­cale, psy­chi­que et sociale a accès, à tout moment, à un dis­po­si­tif d’héber­ge­ment d’urgence.


Article L345-2-3 du Code de l’action social et des familles
Créé par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 73

Toute per­sonne accueillie dans une struc­ture d’héber­ge­ment d’urgence doit pou­voir y béné­fi­cier d’un accom­pa­gne­ment per­son­na­lisé et y demeu­rer, dès lors qu’elle le sou­haite, jusqu’à ce qu’une orien­ta­tion lui soit pro­po­sée.


13, 15, et 21 sep­tem­bre : la pré­fec­ture fait expul­ser 600 per­son­nes de ter­rains occu­pés dans l’agglo­mé­ra­tion lyon­naise. Les asso­cia­tions esti­ment à 1 000 le nombre de per­son­nes en errance dans l’agglo­mé­ra­tion.

23 sep­tem­bre : 300 per­son­nes télé­pho­nent au 115 sans obte­nir de solu­tion. Les autres n’essaient même plus.

23 sep­tem­bre : La pré­fec­ture annonce, pour novem­bre, l’ouver­ture de 650 places d’héber­ge­ment d’urgence pour le plan froid, places qui fer­me­ront en avril.


NOUS N’ATTENDRONS PAS !

Nous ne par­lons pas de tem­pé­ra­tu­res, nous ne deman­dons pas des « places ». Nous par­lons de per­son­nes, nous deman­dons des « chez-soi », été comme hiver. Des solu­tions péren­nes, immé­dia­tes, et incondi­tion­nel­les.

La ville de Lyon laisse plus de mille per­son­nes sans-abris, et des cen­tai­nes de loge­ments inu­ti­li­sés. Nous exi­geons l’appli­ca­tion de la loi, nous deman­dons au Préfet la réqui­si­tion des locaux vacants dont nous four­nis­sons une liste ci-après (ou d’autres : notre liste n’est qu’un échantillon). Nous deman­dons cette réqui­si­tion non pas dans le cadre d’un « plan froid », non pas entre novem­bre et avril, mais immé­dia­te­ment, et jusqu’à ce que de vraies solu­tions vien­nent rem­pla­cer l’action d’urgence.

Si la pré­fec­ture se refuse à agir à la hau­teur des besoins, devant l’urgence que pré­sente la situa­tion, nous nous ver­rons forcé.e.s de pro­cé­der nous-mêmes à ces réqui­si­tions.

Nous appe­lons aussi tous les habi­tants et toutes les habi­tan­tes de cette ville à faire de même.

La rue tue, été comme hiver. Nous ne nous arrê­te­rons pas.

Demeurant Partout
06 67 33 97 48
demeu­rant.par­tout@gmail.com


liste de locaux : http://rebellyon.info/Demeurant-Partout ... -plan.html


Rassemblement vendredi 10/02 10 heures

L’association Demeurant Partout a diffusé en novembre une liste d’une soixantaine de bâtiments vides et parfaitement habitables pour demander leur réquisition. Aujourd’hui, après l’ouverture au compte goutte des places du plan froid, 100 personnes se retrouvent toujours sans réponse de la part du 115.

Rassemblement devant les anciens locaux de l’OPAC aujourd’hui abandonnés. Le rassemblement aura lieu ce vendredi 10 février à 10h au 191 cours Lafayette.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede anouchka » 11 Fév 2012, 14:36

Vidéo-tract sur le plan de réaménagement du quartier des Coutures à
Bagnolet et celui du Bas Montreuil et sur la gentrification programmée de
ces quartiers. Avec le Grand Paris, les pauvres seront chassés toujours
plus loin...


http://www.youtube.com/watch?v=Q7_5qqXguMo
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 12 Fév 2012, 15:01

Lyon, tentative de réquisition expulsée manu-militari

Un immeuble requisitionné, expulsé vendredi après-midi

Vendredi 10 février l’occupation d’un immeuble a été rendue publique par un rassemblement regroupant une cinquantaine de personnes. La réquisition faisait suite à l’appel au rassemblement de Demeurant Partout. Au mépris des pièces justifiant que l’immeuble était habité depuis plusieurs jours, la police a forcé la porte, expulsé et embarqué les six personnes qui étaient à l’intérieur. Deux personnes présentes devant l’immeuble en soutien ont également été emmenées. Les huit personnes ont été conduites au commissariat de la place Bahadourian pour une audition ’libre’ avant d’être effectivement libérées en début de soirée.

suite et photos : http://rebellyon.info/Logements-inoccup ... on-en.html


Saint-Étienne,
Dans le département de la Loire, l’accueil d’urgence est saturé. Sur le terrain, les associations se mobilisent et multiplient les réquisitions de bâtiments vides. Face aux menaces d’expulsion, le collectif Personne à la rue décide de mettre les élus de l’agglomération de Saint-Étienne devant leurs responsabilités politiques.
article sur bastamag : http://www.bastamag.net/article2120.html


Rennes,
communiqué du DAL 35

Extension du plan grand froid :

Une partie des personnes sans-logis est orientée vers l’hôtel Stompin Klub à Bain de Bretagne. Or depuis 15 jours, au moins, cet hôtel n’est pas chauffé et les douches sont froides. Le DAL35 a interpellé le 115 sur cet état de fait dès le 25 janvier : la réponse fut que cette situation était connue et ne saurait durer.
Nous avons été de nouveau alertés mardi 7 février par des sans-abri qui avaient préféré rejoindre les réquisitions du DAL35, aux conditions sommaires, plutôt que de rester dans cet hôtel.

Le DAL35 s’insurge du mépris dans lequel sont tenues les familles à la rue. Il réclame la fermeture de cet hôtel jusqu’au rétablissement de l’eau chaude et du chauffage. Il demande l’inspection de tous les hôtels et lieux d’hébergement avant d’y affecter des personnes. Il demande que cesse la mise à la porte systématique des familles sans abri et que celles-ci puissent se maintenir dans les hébergements et hôtels de 8h à 18h.

Le DAL réclame un accueil inconditionnel pour toutes et tous et l’application de la loi de réquisition.

La préfecture, via le plan grand froid, se targue de mettre tout le monde à l’abri, mais dans quelles conditions ?



Tours,
Treize degrés dans le gymnase : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... s-Kosovars
Une manifestation s'organise pour le 18 février.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 14 Fév 2012, 13:51

Fontaine (38): réquisition d’un bâtiment au 22 rue des Alpes

Fontaine (38): Asile politique et accès au logement: réquisition d’un bâtiment au 22 rue des Alpes
Communiqué, le 13 février 2012

Nous sommes des militants et militantes de l’agglomération grenobloise qui avons décidé de réagir face à la situation de demandeurs d’asile vivant dans la rue depuis des mois. Vendredi 10 février, nous avons donc ouvert un bâtiment appartenant à la mairie de Fontaine, vide comme des milliers de logements alors que des centaines de personnes vivent et dorment dans la rue.

Voici le message des personnes pour lesquelles nous avons réquisitionné ce bâtiment :

« Arrivé-e-s en France il y a plusieurs mois, nous en avons assez de l’injustice et de la tyrannie dans nos pays d’origine, aussi sommes-nous venu-e-s demander l’asile politique, pour vivre dignement comme doit pouvoir le faire tout être humain. Depuis notre arrivée en France, nous vivons dans la rue dans des conditions inacceptables ; c’est pour cela que nous venons habiter dans ce bâtiment inoccupé. Nous exigeons la reconnaissance de nos droits élémentaires, et de pouvoir ainsi participer activement à la vie de la société. Nous ne cherchons ni la pitié ni la charité mais la solidarité, car c’est le devoir de chacun et de chacune de nous permettre de vivre dignement. »

Nous souhaitons rencontrer la mairie de Fontaine pour expliquer nos intentions et ainsi pérenniser ce nouveau lieu de vie.

Le Réseau du 22 rue des Alpes

NB : Contact sur place pour passer soutenir cette réquisition : 07 87 08 78 19


http://fr.squat.net/2012/02/13/fontaine ... des-alpes/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 16 Fév 2012, 01:26

Toulouse, la préfecture veut expulser le CREA

La ville appartient au peuple !
Nous ne partirons pas et nous continuerons à réquisitionner !

Ca y est, c’est parti. La préfecture vient d’engager une procédure pour faire expulser les 40 personnes qui habitent au Centre Social Autogéré du CREA, 70 allée des Demoiselles à Toulouse. Elle a donc décidé de nous remettre toutes et tous à la rue mais aussi d’écraser ce large mouvement d’entraide et de solidarité auquel vous avez peut-être pris part. Depuis bientôt un an, nous avons réquisitionné ce bâtiment laissé vide par l’Etat pour y accueillir des familles à la rue et des précaires ainsi que toutes sortes d’activités libres et gratuites, ouvertes à toutes et tous (alphabétisation, soutien scolaire, cinéma, concerts, boxe et autodéfense, ateliers d’arts plastiques, de musique, soutien juridique…). Des centaines de personnes ont utilisé ce lieu et continuent à le développer.

. . . . . . . Image

Depuis septembre, la campagne de réquisition « zéro enfants à la rue ! » initiée par le CREA est devenue un petit mouvement social, elle a permis de libérer 4 bâtiments et d’abriter une vingtaine de familles forcées de vivre à la rue par l’Etat et le capitalisme. Tout ça en refusant les subventions, sans coûter rien à personne et en nous organisant par nous-mêmes entre exploitéEs, aliénéEs, oppriméEs, indignéEs ou enragéEs de tous horizons.

Ce lieu nous protège, il nous donne de la force et de la joie, il nous permet de nous rencontrer, de nous entraider, de transformer collectivement les innombrables humiliations que nous inflige cette société en de multiples résistances. Il nous permet d’inventer ici et maintenant les bases d’une société basée sur l’égalité et la liberté, concrètes et réelles.

Les riches et les puissants détruisent la planète, ils pillent les ressources et mènent la guerre partout pour leurs intérêts, ils nous asservissent, ils nous trainent dans la misère et les prisons pour sauver leurs banques criminelles, ils organisent la précarité et le manque de logements pour spéculer, faire monter les loyers et baisser les salaires, ils nous insultent dans leurs télés et leurs journaux pendant qu’ils massacrent les peuples du monde qui ont commencé à se soulever.

Peuple de Toulouse, camarades d’ailleurs, l’heure est venue d’organiser la résistance ! Montrons aux riches et aux puissants qu’ils ne peuvent pas tout nous prendre et que nous sommes capables de défendre ce que nous aimons !

Le CREA et la campagne de réquisition continuent et continueront à libérer des bâtiments pour accueillir des personnes laissées à la rue et ouvrir des lieux de vie populaire. La répression ne nous paralysera pas. Continuez à nous rejoindre (réunion de la campagne de réquisition, un vendredi sur deux, au CREA).

A Toulouse et ailleurs, toutes vos initiatives pour bloquer la procédure et faire reculer la préfecture sont les bienvenues : écrivez votre refus de l’expulsion à la préfecture, apportez-nous des lettres de soutien. Créez des affiches ou récupérez les nôtres, diffusons des tracts et affichons incessamment dans toute la ville et ailleurs. Nous appelons dès à présent à lancer des occupations, réquisitions, manifestations, rassemblements, information, blocages et tout types d’actions directes qui vous sembleront pertinentes pour stopper l’oppresseur !

Rejoignez-nous, organisons-nous pour contre-attaquer.

Tout pour tou-te-s, pouvoir au peuple !

Des membres du CREA , de la campagne « zéro enfant à la rue » et leurs soutiens, 15 février 2012.



http://crea-csa.over-blog.com/article-l ... 48033.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 18 Fév 2012, 13:05

Saint Denis encore, avec en plus une dimension tragique liée au problème logement
Manif organisée suite au suicide d’une dame mal logée dans le hall de la mairie de Saint-Denis : http://juralib.noblogs.org/2012/02/17/d ... int-denis/

Crise du logement, crise du 115
Mal-logés en danger
Réquisition des logements vides !


La crise du logement en France c’est
. 130 000 sans domiciles fixes ; 3 millions de mal-logés

La crise du logement à Saint-Denis c’est :
. 1500 procédures d’expulsion engagées pour le 15 mars
. 6000 demandes de logements non satisfaites.
. Une cinquantaine d’adultes et une trentaine d’enfants habitants du 11 rue Dezobry et du 76 rue Gabriel Péri à Saint-Denis (93) mis à la rue par la préfecture et le préfet Lambert et une trentaine de personnes qui ont campé dans le froid pendant plus de deux mois.

Et mercredi, Ecaterina, mère de famille, sans logement et hébergée par le 115, s’est immolée dans le hall de la mairie de Saint-Denis.

Face à cette crise le gouvernement se moque du sort des mal-logés, expulse en plein hiver et ne propose que le 115, qui n’arrive même plus à répondre à l’urgence et n’est pas une solution durable ! C’est une mesure précaire, souvent indigne, transitoire et en crise !

Le 115 c’est :

Précaire : depuis la période de grand froid, les habitants du campement sont hébergés la nuit par le 115 ce qui n’exclut pas les ruptures d’hébergement car il n’est jamais garanti.

Indigne : trop souvent les chambres d’hôtel sont insalubres, infestées de cafards ou de punaises. Les refuges n’accordent aucune intimité minimale, les gens étant remis à la rue dès 6h du matin.

transitoire : un hébergement, ce n’est pas un logement stable et digne. Les propositions du 115 sont souvent éloignées du lieu d’habitation ce qui met en péril la scolarité des enfants, les emplois des adultes ...

Des sommes énormes englouties pour engraisser des marchands de sommeil. Des promoteurs immobiliers, des agences immobilières, qui spéculent et s’enrichissent. Et les loyers qui flambent. Les logements neufs sont inaccessibles, pour les 3 quarts de la population de Saint-Denis. Même les logements sociaux neufs sont difficilement accessibles.

DEFENDONS LA DIGNITE DES MAL-LOGES !
EXIGEONS L’APPLICATION DU DROIT AU LOGEMENT !

RELOGEMENT DES EXPULSES,

REGULARISATION DES SANS-PAPIERS


Face aux expulsions et aux situations de mal-logement, ne restons pas seuls, c’est tous ensemble qu’on peut gagner !

MANIFESTATION
Samedi 18 février à 10h30
Rdv au campement, Place du Caquet
Métro Saint-Denis Basilique


Contact : comite-de-lutte-contre-les-expulsions-s ... nis@gmx.fr

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede bipbip » 20 Fév 2012, 01:24

Toulouse, CREA, suite

L'étau semble se resserrer pour les militants du CREA (Collectif de réquisition d'entraide et d'autogestion). Une menace d'expulsion pèse sur deux des quatre bâtiments du quartier du Busca...

...suite : http://gps.midipy.over-blog.com/article ... 05639.html

Appel à rassemblement le 21 février à 14 heures place Saint-Etienne.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede anouchka » 23 Fév 2012, 02:03

---------------------------- Message original ----------------------------
Objet: [degage-onamenage] MANIFESTATION SAMEDI 17 MARS
De: degage-onamenage@riseup.net
Date: Jeu 23 février 2012 0:24
À: "liste" <degage-onamenage@lists.riseup.net>
--------------------------------------------------------------------------

Une manifestation aura lieu le samedi 17 mars à Paris contre les
restructurations urbaines et les expulsions de logement à l'initiative de
plusieurs collectifs de Montreuil, Bagnolet, Ivry, Saint Denis ou Paris 18
et 20eme notamment... La manif aura lieu quelques jours après la fin de la
trêve d'hiver et entend rassembler toutes les personnes concernées par les
problèmes de logement.
En lien l'appel.

Pour la diffusion de cette manifestation (distribution de tracts et
collage d'affiches à Montreuil et Bagnolet), deux rendez vous:
- SAMEDI 03 MARS à 14h au Rémouleur, 106 rue Victor Hugo, Bagnolet
- SAMEDI 10 MARS à 14h au Rémouleur, 106 rue Victor Hugo, Bagnolet
http://infokiosques.net/spip.php?mot112

Si vous ne pouvez pas venir à ces dates là mais si vous voulez quand même
des tracts et des affiches, vous pouvez vous rendre au rémouleur pendant
les heures de permanence (les lundis et mercredis de 16h30 à 19h30 et les
samedis de 14h à 18H).
Si vous pouvez, amenez de la colle à papier peint et des grands cartons
pour faire des affichettes pour la manif!
Sinon diffusez le tract sur les listes et sites internet!

A bientôt!
Le collectif PRENONS LA VILLE
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 29 Fév 2012, 02:06

Manifestons contre les expulsions et la restructuration urbaine à paris le 17 mars :

Manifestons contre les expulsions et la restructuration urbaine

à 13h, devant le Métro Alexandre Dumas, Paris.

Un logement pour tous été comme hiver !

À tous ceux qui vivent à 5 dans un 20m²,
À tous ceux qui se sont déjà fait couper l'électricité,
À tous ceux qui doivent choisir entre bouffer et payer leur loyer,
À tous ceux qui ont déjà fait des faux dossiers pour avoir un appartement,
À tous ceux qui se sont déjà ou vont se faire expulser,
À tous ceux qui en ont marre de claquer leurs salaires pour un petit appart' humide,
À tous ceux qui ont de plus en plus de mal à payer leur loyer,
À tous ceux qui trouvent que tout ça c'est pas normal,
À tous ceux qui trouvent que le chacun pour soi c'est tout le monde dans la merde !

La fin de la trêve d'hiver arrive. Cette année, commme chaque année, la fin de l'hiver est le grand moment des expulsions. Presque plus de risque de mourir de froid dehors, alors la propriété reprend tous ses droits. C'est le grand ménage pour les propriétaires et l'État qui se débarassent enfin des locataires mauvais payeurs, des squatteurs, ceux dont on ne renouvelle pas le bail, tous ceux qui sont jugés peu rentables. Entre 2010 et 2011, le nombre d'expulsions est passé de 50 000 à 100 000. Cette année, il faut s'attendre à la même chose, alors que des milliers de logements sont vides. Cette question s'ajoute à un durcissement général des conditions de vie pour une grande partie des gens, entre baisse des allocations, précarisation, chômage. Le pire reste sans doute à venir, les loyers ne cessant d'augmenter alors que c'est déjà la galère.

Mais il faut bien que les affaires continuent et cette année est aussi celle du lancement du Grand Paris. Misère ou pas, crise ou pas, de grands projets de restructuration urbaine sont mis en oeuvre par l'Etat avec les régions et les municipalités, principalement dans les villes populaires de la petite couronne : Ivry, Saint-Denis, Montreuil, Bagnolet, Aubervilliers...

Restructuration ça veut dire quoi ?

Concrètement les habitants de ces quartiers vont être expulsés pour permettre la construction d'immeubles de bureaux, de zones commerciales, et de logements au loyer très élevé. Le but étant de remplacer les classes populaires par une population plus riche. Les pauvres doivent devenir invisibles pour laisser la place à des zones attractives où dominent les boutiques branchées, l'industrie culturelle et les entreprises ou écoles de pointe. Il n'y a qu'à voir le nettoyage encore récent des derniers quartiers populaires de Paris pour imaginer le résultat : même quand les mairies prétendent construire quelques HLM, la plupart ne seront accessibles qu'à partir de 2000 euros de revenu. Face à cette politique de riches pour les riches, de nombreuses personnes s'organisent. Certains refusent de quitter le logement qu'ils n'ont plus les moyens de payer, d'autres s'opposent à la destruction de leurs lieux d'habitation et des liens de voisinage et de solidarité qui allaient avec. On ne se laisse pas déplacer en grande banlieue sous prétexte qu'on est vieux ou pas très rentable.

Dans plusieurs quartiers, des collectifs d'habitants se montent pour résister aux politiques urbaines et aux décisionnaires qui les pilotent. À Bagnolet, le collectif de la Noue perturbe régulièrement le conseil municipal ; à St-Denis, le comité de soutien de familles expulsées de leur squat cet hiver et qui occupent le parvis de la mairie organise des manifestations toutes les semaines. Ailleurs, ceux qui n'en peuvent plus d'attendre un HLM ou de vivre dans des conditions pourries occupent des logements vides. Que se multiplient les formes concrètes de résistance : collectif de quartier indépendants de ceux qui gèrent la ville, occupations de logements vides, pression sur les conseils municipaux, les réunions de concertation et les bailleurs sociaux, qu'on soit 6, 50, 200, rassemblements et résistances concrètes contre les expulsions.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede anouchka » 29 Fév 2012, 12:47

reçu de SOS o sans papiers:

(TOURS)

MARISOL TOURAINE JOUE DU BATON AU LIEU D'HEBERGER DES FAMILLES
Aujourd'hui, nous avons accompagné une famille à la rue (un homme, un
femme et un enfant de 3 mois) à l'Aide Sociale à l'Enfance. Nous
voulions que ce service du Conseil Général d'Indre et Loire, présidé
par Marisol Touraine, héberge cette famille. A notre arrivée devant la
cité administrative de Tours, toutes les issues étaient gardées par
les flics. Impossible de rentrer et de de discuter avec les
responsables de l'ASE pour trouver une solution pour cette famille.
Marisol Touraine fait partie de l'équipe de campagne de Hollande. Elle
est chargée des questions sociales, de santé, des personnes âgées et
du handicap. Elle souhaite devenir ministre de la santé et/ou des
affaires sociales.
Cette ''réponse'' policière de Marisol Touraine préfigure-t-elle ce
que sera la ''politique sociale'' si Hollande est élu en mai et que
Marisol Touraine est ministre ?
Ce n'est pas acceptable !
Nous retournerons dès demain à l'ASE pour de nouveau exiger que cette
famille soit prise en charge comme le prévoit le Code de l'Action
Sociale et de la Famille.
RASSEMBLEMENT MERCREDI 29 FÉVRIER A 14 H DEVANT LA GARE DE TOURS
Tours, le 28/02/2012

SOIF D'UTOPIES
06 31 56 17 56
soifdutopies@yahoo.fr

DAL 37
06 83 00 88 76
dal37tours@gmail.com
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede bipbip » 01 Mar 2012, 13:52

Toulouse, CREA, suite

Nouvelle expulsion du CREA

Le 5 rue Goudouli évacué, 20 arrestations

Tôt ce matin, les forces de l’ordre ont procédé à l’expulsion du 5 rue Goudouli, habité depuis la fin janvier par des militants du CREA. La police a procédé à l’arrestation des vingt personnes résidant sur les lieux.

« C’est complètement illégal. Nous avons un justificatif qui prouve que nous sommes sur place depuis plus de 48 heures. C’est purement et simplement une violation de domicile de la part de la police. Nous allons donc porter plainte » ont indiqué des membres du collectif de réquisition.

Leur presse (Carré d’info, 1er mars 2012)

http://juralib.noblogs.org/2012/03/01/t ... n-du-crea/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 03 Mar 2012, 12:27

communiqué CREA

Nouvelle expulsion : Goudouli, les familles restent à la rue

Ce matin, jeudi 1er mars, il est 6h00 et les forces de l’ordre interviennent à grand renfort de véhicules et d’une trentaine de policiers pour expulser les sans-abri et les militant.e.s domicilié.e.s au 5 Rue GOUDOULI, occupé depuis le 18 janvier.

Pour la seconde fois à Goudouli, la police expulse sans expulser !

Elle agit de son propre chef et ce, sans respect des preuves ou des procédures. Aucun mandat d’arrêt n’a été déposé par le Préfet, aucune procédure n’est lancée et c’est donc à coup de prétextes fallacieux et farfelus que la Police intervient pour une « installation en réunion ».

La police embarque les 21 personnes présentes, direction Commissariat central sous les huées du voisinage outré.

Refusant de jouer le jeu policier de la division et des menaces, 19 d’entre-elles refusent tout fichage.

L’État et son bras armé la police réprime toujours un peu plus les précaires pour mieux faire taire et camoufler la précarité mais nous ne plierons pas !

Le mouvement de réquisition et d’occupation continue !

Plus de gosses, plus d’adultes, plus personne à la rue ! Mettons fin à la misère, la Force est avec nous !

N’essayons pas, faisons ! Tout le Pouvoir au Peuple !

ZÉRO ENFANT À LA RUE.
Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et L’Autogestion (CREA)



revue de presse : http://gps.midipy.over-blog.com/article ... 23907.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede anouchka » 03 Mar 2012, 23:13

Je reviens du 25 rue Cornillon, où un squat ouvert il y a quelques jours s'est ouvert officiellement en présence d'une soixantaine de soutiens. L'info a circulé de bouche à oreille... Le rassemblement devant le squat a alerté la police, ce qui était le but recherché car les squatters (des familles) pensent que plus il y aura de bruit autour de cette occupation plus l'expulsion sera difficile.
Ils ont besoin donc d'un maximum de soutiens sur place (surtout dehors pour garder le lieu, diffuser des tracts et être le plus visible possible...) et de tous coups de mains pour assurer la pérennité du lieu.
Ci dessous le tract (qui devrait être modifié pour la diff de demain):


Saint Denis : occupation par des mal logés
assemblée des occupants du 25 chemin du Cornillon Saint Denis 2 chemin du
Cornillon ; rer B arrêt la plaine stade de france /
samedi, 3 mars 2012 / Anonyme

Des mal logés occupent officiellement le 2 chemin du Cornillon à Saint Denis.
Expulsions, destruction des quartiers, chasse aux pauvres...

IL N’Y A PAS DE FATALITÉ, AGISSONS COLLECTIVEMENT !

Saint-Denis a été le théâtre cette hiver d’expulsions laissant une
cinquantaine de personnes à la rue sans qu’aucune solution viable de
relogement leur soit proposée. La seule réponse de l’État et de la
municipalité est un hébergement d’urgence de quelques jours par le 115 aux
quatre coins de l’Île- de-France, dans des hôtels miteux où faire chauffer
du lait pour nourrir son bébé est interdit.

Mercredi 15 février, une femme hébergée dans ce type d’hôtels, en attente
d’un logement stable, s’est immolée dans le hall de la mairie. Elle est
décédée le lendemain. « Son acte désespéré crie l’urgence de mesures en
faveur du droit à l’hébergement et au logement, au moyen de la réquisition
immédiate des logements vides, publics et privés » s’est empressée de
réagir la mairie dans un communiqué.

Nous avons donc décidé de prendre la mairie au mot, en occupant un
immeuble laissé vacant par Plaine Commune Développement, société
d’économie mixte présidée par Patrick BRAOUZEC, député communiste et
président de la communauté d’agglomération « Plaine Commune ». On nous dit
que les communes manquent de moyens et que l’État est le seul responsable
de la situation du logement, mais ces mêmes communautés d’agglo ont les
compétences en matière de logement et les moyens existent : les grands
chantiers de rénovation et le projet du Grand Paris impliquent des
millions d’euros d’investissements au profit des grandes entreprises :
aides publiques pour l’implantation de sièges sociaux de grands groupes
(Arcelor, SFR, la SNCF et bien d’autres, qui n’hésiteront pas à nous
laisser crever de faims quand la situation économique des Etats-Unis ou de
la Grèce arrivera en France), Programme national de requalification des
quartiers anciens dégradés (PNRQAD) à Saint-Denis, comme à Montreuil ou
Bagnolet... Derrière ces plans se dissimule, à peine, une volonté
politique de transformer radicalement les anciennes banlieues rouges de la
petite couronne, en virant les pauvres, pour en faire des quartiers
aseptisés pour familles plus aisées. Qui nous fera croire que la
construction d’un centre nautique olympique, financé par Plaine Commune à
hauteur de 15 millions d’euros, profitera aux plus pauvres ?! Pour ces
dernier.e.s, expulsions, augmentation des loyers, réduction du logement
social. Ils nous dégagent et réaménagent...
Le 15 mars prochain, la trêve hivernale prendra fin et plus de 1500
personnes sont menacées d’expulsions rien que sur la ville de Saint-Denis.
N’oublions pas non plus qu’après cette date, les gens continuent de
souffrir d’une misère que l’on tente simplement de repousser. Face à cette
situation et aux drames qui se jouent tous les jours, nous, précaires,
chômeur.euse.s, mal logé.e.s, squateur.euse.s, habitant.e.s, refusons la
fatalité et décidons d’agir « au moyen de la réquisition immédiate des
logements vides, publics et privés », mettant ainsi les municipalités
devant leurs responsabilités !
Nous voulons faire de ce lieu un lieu d’habitation pour celles et ceux qui
en ont besoin, mais aussi un lieu de vie, de lutte et d’entraide,
indépendant de toute appartenance partisane et syndicale.

Nous appelons les habitant.e.s du quartier et d’ailleurs, qui se
reconnaissent dans ce projet à nous soutenir et nous rejoindre dans cette
lutte.

25, chemin du Cornillon
RER B arrêt la plaine stade de france
93200 SAINT-DENIS
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede anouchka » 04 Mar 2012, 12:06

Le squat a été évacué ce matin. Une vingtaine d'arrestations. Suite au rassemblement devant le commissariat de Bobigny, toutes les personnes arrêtées sont sorties.
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité