Droit au logement, luttes...

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 15 Jan 2015, 15:13

Samedi 17 janvier

Manifestation « Un raffut pour les chibanis »

Pour soutenir la lutte des Chibanis en danger d'expulsion de l'hôtel Voltaire-Bastille durant la trêve hivernale et sans relogement, Venez nombreux participer au RAFFUT qui partira de leur Hôtel samedi 17 janvier à 11h !

A l'appel du DAL (Droit au Logement), le CLAC 12 (Collectif Logement Associatif et Citoyens du 12e) appellent à la mobilisation pour faire rallier voisins et passants à la lutte de nos voisins les Chibanis !

RV : 11H Hôtel Voltaire-Bastille 73 rue du Fg St Antoine 11e

Pour rappel : Les Chibanis (cheveux blancs en arabe) vivent dans un hôtel meublé au 73 Fg St-Antoine, certains depuis plus de 30 ans. Menacés d'expulsion par un propriétaire qui cherche à rentabiliser son bien, ils se sont organisés en association et revendiquent le titre de locataire et un relogement. Témoins de la transformation de notre quartier, autrefois populaire, les Chibanis viennent de recevoir un ordre d'évacuation de la Préfecture en pleine trêve hivernale mais ils résistent. Venons nombreux les soutenir, signer les pétitions, faire du bruit dans la rue !


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 20 Jan 2015, 00:29

Raffut des locataires du 73 Fbg St Antoine :
PAS D’EXPULSION !

Plusieurs centaines de personnes ont participé au raffut en soutien aux locataires du 73 rue du Fbg St Antoine, samedi 17 janvier, avec le soutien de 2 fanfares (Fanfare Invisible, Band’aligre), et ont défilé dans le quartier, à l’appel de DAL, et CLAQ 12e, aux cotés des locataires menacés d’expulsion cet hiver.

La Ville de Paris, avec la préfecture, s’est engagée à organiser le relogement des 34 locataires, retraités pour une grande part.
Pourquoi ne pas attendre le relogement progressif des habitants, et envoyer les CRS pour les mettre à la porte?

Les manifestants ont défilé en musique, et ont demandé que la préfecture suspende l’interdiction d’habiter, compte tenu de la décision des locataires de maintenir les locaux aux normes de sécurité incendie, jusqu’à leur relogement.

http://droitaulogement.org/2015/01/17-j ... cet-hiver/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 02 Fév 2015, 12:12

Les "déchets" se rebiffent: manifestation des mal-logés au Syctom.

« Il fut un temps où Paris nous envoyait ses déchets, ses logements sociaux, ses cimetières, ses usines d’incinération… Et ça recommence : voyez les 2 000 logements sociaux de Paris Habitat, à Boulogne ! Construisez-les donc à Paris ! » (1)

Ces phrases ont été prononcées dans l'enceinte du Sénat, par le sénateur des Hauts de Seine, Hervé Marseille, le 22 janvier, pendant les débats sur la loi du Grand Paris.

Alors que plus de 450 personnes sont mortes dans la rue, faute de logement l'an dernier, alors que 3,5 millions de personnes sont mal-logées dans ce pays, un élu, un représentant de la République du plus haut niveau peut comparer les demandeurs de logement et les déchets, sans aucune honte.

Mr Marseille est, en sus de ses autres nombreuses fonctions, président de l'agence métropolitaine des déchets ménagers d'Ile de France. Mal-logés ou sans logis, nous sommes donc venus le rencontrer collectivement au Syctom, afin qu'il nous explique précisément en quoi nous ressemblons aux ordures qu'il est chargé de gérer, en quoi , si nous devenions des habitants de logement sociaux dans son département, notre présence serait comparable à celle d'une décharge publique ou d'une usine d'incinération.

Joint au Sénat, Monsieur le Sénateur Maire de Meudon, par l'intermédiaire de son directeur de cabinet, nous a fait savoir que nous "manquions de respect" à un homme de son importance en nous invitant au Syctom et qu'il convenait de rentrer chez nous, et éventuellement de lui écrire une lettre.

Manifestement, Hervé Marseille n'a pas appris dans sa banlieue cossue des Hauts de Seine, ce qu'était le respect mutuel. Nous avons donc refusé de partir et manifesté plusieurs heures dans les lieux.

Les mots aussi graves soient-ils ne sont pas que des mots, lorsqu'ils sont prononcés par des élus de ce niveau. Ils traduisent une politique concrète : dans les Hauts de Seine, nombreuses sont les communes qui n'ont jamais levé le petit doigt pour tenter de répondre aux objectifs, pourtant déjà insuffisants, fixés par la loi SRU. Nombreux sont les élus qui utilisent tous les moyens à leur disposition, de la préemption du foncier disponible au blocage administratif et judiciaire des projets de l'Etat ou des bailleurs sociaux pour qu'aucun nouveau logement social ne soit construit sur leur territoire. Nombreux sont aussi les élus qui contournent la loi, en ne faisant que du PLS, le plus cher des logements sociaux. A Meudon, dont Mr Marseille est maire, 73% des logements construits sont des PLS, alors que 93% des demandeurs de cette seule commune ne peuvent accéder qu’à un logement très social ( PLA-I) (2). Après les changements d'équipe municipale suite aux dernières élections , ce sont 10 000 logements en projet que des maires tentent de faire annuler. La rhétorique de Mr Hervé Marseille fait écho à toutes les campagnes menées pour que les gens assimilent « logement social » à « problème social ».

Mais le problème social, ce sont les 3,5 millions de personnes qui vivent le mal-logement, alors qu’on pourrait construire des logements sociaux. Le problème social, ce sont toutes celles et ceux qui vident les poubelles dans les Hauts de Seine et ailleurs, dans les bureaux et dans les immeubles confortables où vivent notamment des élus comme Mr Marseille, ce sont celles et ceux qui construisent ces immeubles, et qui non seulement ne sont pas logées, mais doivent encore subir le mépris et les insultes.

D’ailleurs ce mépris s’est tellement banalisé que les propos de Mr Marseille au Sénat n’ont guère eu d’écho. Mal-logés, nous ne les avons pas moins pris pour ce qu’ils sont, une dangereuse stigmatisation qui, parmi d’autres, ne peut qu’aggraver notre sort. Nous ne les laissons pas passer.

http://mal-logesencolere.20minutes-blog ... 12827.html


Hervé Marseille assimile logements sociaux et déchets: les mal-logés manifestent contre le mépris

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 09 Fév 2015, 11:35

Autour du 12 février
Nuit solidaire pour le logement
dans plusieurs villes

Image

Paris, 12 février à 18h, Place de la République : http://nuitsolidaire.org/
Tours, 11 février, 18h, place de la gare : http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article913
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 19 Fév 2015, 14:15

Expulsion policière de l’hôtel des Chibanis,

73 rue du Faubourg St Antoine

Solidarité et soutien : rassemblement sur place


Depuis 7h30, les CRS procèdent à l’expulsion des locataires du 73 rue du Faubourg saint Antoine, pour la plus grande part, retraités maghrébins, locataires de cet hôtel depuis de nombreuses années.

Cette expulsion, sans jugement, pour de prétendues raisons de sécurité, prend par surprise les locataires organisés en association de locataires affiliés au DAL depuis l’été depuis qu’une menace d’expulsion arbitraire pesait sur leurs épaules.

Cette expulsion fait apparemment suite à un arrêté d’interdiction d’habiter pris peu avant Noël par la préfecture de police de Paris, motivée par un dispositif de sécurité incendie insuffisant.

Les locataires et DAL avaient alors envoyé un courrier au Préfet de Police fin décembre, lui proposant de différer l’expulsion jusqu’à leur relogement promis par la Ville de Paris, avant fin juin.

Les locataires étaient prêts à répondre aux exigences posées par l’arrêté en attendant leur relogement. Il s’agissait de recruter un gardien qualifié sur la sécurité incendie.

Les locataires attendaient la réponse de la préfecture de police, et en cas de refus, avaient décidé de quitter les lieux de leur propre chef, afin de se rendre dans la structure d’hébergement.

Depuis il n’en a pas été ainsi, la Préfecture de Police n’a pas répondu à ce courrier, n’a pas fait connaître son intention de maintenir l’expulsion, et a envoyé les CRS, ce matin, scénario que les Chibanis redoutaient par dessus tout.

Dans les lieux, selon des témoins, certains locataires résistent et refusent de quitter leur chambre. Quelques uns ont rejoint les militants et des soutiens regroupés sur le trottoir d’en face.

En agissant ainsi, la préfecture de police délivre un message clairement répressif.

Nous dénonçons ce coup de force, et cette volonté in fine de réprimer ceux qui tiennent tête à l’autorité publique.

De plus cette évacuation donne raison au propriétaire des murs qui souhaite à 2 pas de bastille mener une opération spéculative.

Le maire du 11e avait refusé de recevoir une délégation des locataires, la Ville de paris de son coté s’est engagée à reloger tout les locataires. Les propositions de relogement étaient en train d’arriver.

RV ce soir devant l’hôtel Voltaire, 73 rue du faubourg Saint-Antoine

http://droitaulogement.org/2015/02/expu ... -chibanis/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 05 Mar 2015, 12:12

5 Mars : Mobilisation des prioritaires DALO devant l’Assemblée nationale

Aujourd’hui, 7e anniversaire de la loi DALO, les prioritaires DALO et les associations qui les soutiennent les rassemblent à 14h, à l’Assemblée nationale.

Un second rassemblement est organisé par les ménages prioritaires des Hauts-de-Seine, à 15h, devant la Préfecture de Nanterre.

En ile de France, plus de 50 000 familles reconnues prioritaires DALO attendent leur relogement.

A la veille d’annonces gouvernementales sur l’attributions des logements sociaux, qui pourraient menacer la bonne mise en en œuvre de la loi DALO, ce rassemblement est l’occasion de faire entendre les oubliés des politiques du logements social.

http://droitaulogement.org/2015/03/5-ma ... ires-dalo/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede bipbip » 08 Avr 2015, 01:47

Emission radio

Droit au logement et solidarité des luttes

Familles et personnes “à la rue”, bientôt “à la rue”, prioritaires DALOs, mineurs sans logis … s’installent place de la République, pendant 4 jours minimum, avec le soutiens d’associations et de collectifs, pour exiger le respect des lois de la République : Droit au logement, Droit à l’hébergement, baisse des loyers, droit d’attribution d’office …

Le 6 mars, la CNT- Solidarité Ouvrière, pour son émission mensuelle sur Radio Libertaire, invitait Jean-Baptiste Eyraud du DAL pour parler des expulsions, de la marchandisation du logement social, de l’installation du camp des bafoués du droit au logement place de la République et de la solidarité nécessaire.

à écouter : http://www.cnt-so.org/Droit-au-logement-et-solidarite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 25 Juin 2015, 18:10

Mobilisation des terrains de l’État pour le logement social :

Il est grand temps !


Alors que chaque jour, le pays s’enfonce dans la crise du logement, François Hollande a annoncé que 60 terrains de l’État seraient mobilisés pour construire des logements sociaux.

Droit au Logement rappelle que la réalisation de 120 000 logements sociaux par an est une promesse de campagne, tout comme le respect de la loi DALO, le doublement du plafond du Livret A, l’encadrement des loyers… Ces promesses restent à ce jour non tenues.

Dans le contexte de baisse de la production car le logement est trop cher, il est temps que la relance de la construction passe par le logement social, et non par les coûteuses et injustes mesures en faveur de l’investissement locatif.

L’amortissement Pinel, dernier en date, aide en effet les riches à loger leur famille grâce à des allègements fiscaux … Il n’a pas permis de relancer la production de logement, particulièrement en Ile de France où les manques sont les plus criants. Le plan Valls annoncé en septembre 2014, est donc un échec, qui a au mieux permis au milieu de l’immobilier de ne pas sombrer (serait-ce un mal ?).

Or nous avons en France les moyens de relancer la construction de logements sociaux et de satisfaire les besoins urgents, en attendant que les prix s’assagissent et redeviennent accessibles, car le financement est là : le Livret A engrangé 233 milliards d’euros déposés par 95,5% des français et finance la construction des HLM.

Il est populaire car il est sûr. Même si le rendement est faible et que certains préfèrent des placements plus rentables (mais plus risqués), les prêts aux HLM sont remboursés par des loyers sociaux, donc sans risque.

De plus il est souple pour les classes populaires, car il est « liquide », permettant de charger ou opérer des retraits à tout moment.

Mais il manque les terrains, et l’annonce du chef de l’État pourrait être un bon signal.

Malheureusement, il faudra attendre quelques années pour en vérifier sa réalisation. De plus de la taille des terrains dépendra le nombre de logements produits.

Le DAL a constaté que sur les terrains vendus par l’état ces dernières années en Ile de France, n’ont été édifiés que 25% de logements sociaux … Il y a donc urgence

Droit au logement, à l’occasion de cette expression du chef de l’État sur la crise du logement, rappelle qu’il devrait honorer ses promesses de campagne :
• réaliser 120 000 logements sociaux annuellement,
• doubler le plafond du Livret A,
• mettre en œuvre la loi DALO et de reloger les prioritaires DALO plutôt que de les expulser
• encadrer les loyers

Droit Au logement s’opposera fermement à toutes les mesures régressives annoncées ces dernières semaines :
• Non à la baisse des allocations logement sans baisse préalable, à un niveau équivalent durable et règlementaire des loyers
• Non à la baisse du taux du Livret A, demandée par M. Noyers (Banque de France) relayée Mme Lagarde (FMI) dans l’objectif de privatiser l’épargne populaire
• Non a la privatisation du patrimoine public, vendu au plus offrant

De plus DAL revendique :
• la réquisition des logements et locaux vacants vacants publics ou privés appartenant à de riches propriétaires
• l’arrêt des expulsions
• la baisse des loyers,
• la réalisation massive de vrais logements sociaux, à 4€ le mètre carré

Un toit c’est un droit !

http://droitaulogement.org/2015/06/enfi ... gt-social/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 26 Sep 2015, 17:33

Paris, mardi 29 septembre 2015

Réunion pour le droit au logement des travailleurs et retraités immigrés,

des Demandeurs d'Asile, des Gens du Voyage, des Roms, des Sans Domicile Fixe et des Étrangers en situation administrative précaire - Et pour la mise en place d'un véritable service public !

à 18h30, Centre international de culture populaire (CICP)
Salle Verte au 1er étage
21 ter, rue Voltaire (et non pas Boulevard Voltaire), Paris 11e
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 23 Déc 2015, 19:06

Vendredi 25 décembre 2015

NOEL : les MAL-LOGÉS et les SANS-LOGIS

plantent le sapin et sonnent les cloches au Gouvernement :

RV VENDREDI 25 DÉCEMBRE à 15H


SORTIE DU MÉTRO VARENNES (ligne 13)

Les mal logés ont décidé de sonner les cloches à Sylvia PINEL et Emmanuel VALLS, le jour de noël, et de planter le sapin pour exiger une politique du logement pour aider les exclus du logement, les locataires et les classes populaires, plutôt que les spéculateurs, des banquiers et des riches.

En effet, le budget logement pour 2016 opère des coupes sombres dans le logement social :

- Suppression des subventions d’état à la construction des HLM qui existent depuis près de 80 ans, Suppression des AL et APL (allocations logement) pour les jeunes en insertion,

- Baisse et suppression des AL de ceux et celles qui payent un loyer trop cher

- Baisse des AL et APL des locataires modestes qui ont un petit patrimoine

Par contre les aides au profit des riches et des promoteurs sont en hausse :

- Baisse d’impôts pendant des années pour les riches contribuables qui achètent un bien immobilier pour loger leurs enfanrts ou leurs parents,

- Renforcement du prêt à taux zéro pour permettre au promoteurs et aux agents immobilier des gagner plus d’argent, tout en endettant les ménages.

Pendant ce temps, les locataires harassés par la cherté des loyers sont de plus en plus nombreux à être expulsés de leur logement, les jeunes et les ménages modestes n’arrivent plus à se loger, la construction de HLM très sociaux est en baisse, la loi DALO et le droit à l’hébergement sont bafoués, un projet de loi (égalité citoyenneté) crée des obstacles à l’accès aux HLM des ménages modestes, le nombre de sans abri est en hausse les loyers ne sont toujours par encadrés, hors Paris .

C’est pourquoi les mal logés et les sans logis avec leurs enfants, ont décidé de crécher quelques heures à l’entrée de la rue de Varenne, de planter le sapin, d’apporter des cloches à Madame PINEL et demander RV.

150 000 vrais HLM par an – Encadrement à la baisse des loyers et des charges – Respect de la loi DALO et du droit à l’hébergement – Arrêt des expulsions – Réquisition des logements vacants – Renforcement des allocations logement …

Un toit c’est un droit !

http://droitaulogement.org/2015/12/noel ... vernement/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede bipbip » 27 Déc 2015, 16:19

Le DAL manifeste autour d'un sapin devant le ministère du Logement

L’association du Droit au Logement a manifesté, aujourd'hui, autour d’un sapin de Noël, déposé devant le ministère du Logement. Si l'événement est traditionnel, les familles précaires franciliennes souhaitent de réels changements.

C’est devenu une tradition pour l’association du Droit au logement (DAL). Chaque année, à Noël, ils rappellent au gouvernement leurs revendications, par le biais d’un cadeau symbolique.

L’année dernière, ils offraient à Sylvia Pinel la ministre du Logement, une horloge, pour accélérer les réquisitions de logements vides. En 2012, pour la même raison, c’était un pied-de-biche doré, à destination de Cécile Duflot, la ministre à l’époque. Aujourd’hui, l’association a décidé d’apporté un sapin décoré de boules de Noël siglées "DAL".

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 91803.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 15 Fév 2016, 06:51

17 février 2016, 12h30 à Palais Royal: Marche vers le Ministère du Logement !

Marche des mal logés, des sans logis et des locataires

Mercredi 17 février – RDV 12h30 Palais Royal

Mme COSSE : un toit c’est un droit !


Tandis que chaque semaine, des sans abris meurent dans nos rues, nous apprenons ces derniers jours que les dirigeants de grands organismes HLM se payent et s’augmentent grassement, sans égard pour les locataires qui connaissent le chômage, la baisse de revenu, les fins de mois à la soupe populaire, des loyers /charges en hausse constante.

Mais les dirigeants HLM ne sont pas les seuls, promoteurs, bailleurs privés, groupes financiers, intermédiaires immobiliers, ténors du BTP … s’enrichissent sur le dos des locataires, grâce aux politiques du logement cher conduites par VALLS et sa ministre fantôme (sauf pour les promoteurs), Madame PINEL.

Baisse des APL, suppression des aides à la pierre pour la construction des HLM, attaques répétées contre le Livret A, aides financière aux riches qui achètent du neuf pour loger leurs enfants, cadeaux aux promoteurs pour les aider à vendre, refus d’encadrer les loyers hors Paris et Lille et de donner un peu d’air aux locataires … la liste est longue des attaques contre le droit au logement opérées sous le régime Valls/Pinel.

Est ce que la nomination de Mme COSSE va changer les choses ? On s’interroge lorsque l’on entend ses 1ères déclarations : soutien aux promoteurs, débat avec les financeurs du logement, soutien à la GUL (mesure inflationniste garantissant la perception de loyers chers) …

Pas un mot pour les sans abris, les réfugiés, les habitants de bidonvilles à Calais et ailleurs, les dizaines de milliers de familles menacées d’expulsion mal logés ou sans logis, les jeunes en galère, les 2,64 millions de logements vacants, les attaques contre le financement du logement social le Livret A et l’encadrement des loyers, la violation de la loi DALO, du droit à l’hébergement et du droit d’asile…

Les mal logés, les sans toit, les locataires modestes et exploités, appellent à une 1ère marche vers le ministère du logement, mercredi RDV à 12h30 place du Palais royal, pour rappeler à Mme COSSE ses engagements et lui demander de se préoccuper de la sous-France de la crise du logement.

Marchons vers le ministère du Logement pour demander à Mme Cosse :

· La réquisition des logements vacants de riches propriétaires privés ou publics

· L’arrêt des expulsions

· Le respect et le renforcement du DALO et DAHO, pour loger les mal logés et les sans logis

· La baisse des loyers et des charges, et leur encadrement dans toutes les grandes agglomérations

· L’arrêt de toutes aides aux investisseurs privés sauf pour du logement social et très social

· Le rétablissement des aides à la pierre : 1 milliard pour édifier 200 000 vrais HLM par an

· L’arrêt de la marchandisation du logement social, du Livret A et de l’épargne populaire

· La transparence sur les revenus des dirigeants HLM et le plafonnement à 10 fois le SMIC

· Le Droit au maintien dans les lieux pour tous les locataires, HLM et privés

· Le renforcement de la lutte contre l’habitat indigne et les bailleurs indélicats.

http://droitaulogement.org/2016/02/17-f ... -logement/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 20 Fév 2016, 12:11

Marche des sans logis et des mal logés :

Une délégation reçue par la ministre du Logement Emmanuelle COSSE


Une délégation de 6 personnes a été reçue par la ministre du Logement, à l’issue de la marche des sans logis et des mal logés en cette froide journée de février, et qui a réuni environ 150 personnes, et enfants, en difficulté de logement.

Les revendications de la délégation ont porté à la fois sur des situations concrètes en île-de-France de mal logés et sans logis mobilisés (collectifs menacés d’expulsion à Athis-Mons, St Ouen, ou sinistrés de l’assaut du RAID à St Denis, expulsions massives dans le Nord, ou de familles syriennes à Toulouse …), et sur des sujets plus généraux.

Mme COSSE manifestement connaît déjà bien les sujets de fond exposés :

L ’encadrement des loyers, l’avancement sur des dossiers collectifs concrets, l’expulsion des prioritaires DALO et la mise en œuvre de cette disposition (promesse du candidat HOLLANDE), la hausse des expulsions notamment en HLM, la baisse brutale des APL pour de nombreux allocataires ces derniers jours, la production de PLS dans les communes loi carencées en logements sociaux, le volet DALO et attributions HLM du projet de loi égalité citoyenneté, ont fait partie des échanges .

Concernant les réquisitions elle a indiqué qu’elle “cherchera la meilleure réponse” …

A suivre donc, d’autres contacts seront établis, et la mobilisation des mal logés et des sans logis doit se poursuivre et se renforcer pour peser sur les politiques du logement régressives conduites ces derniers mois.

Revendications présentées à la ministre du Logement :

· Le relogement des mal logés et sans logis en lutte;

· l’amélioration et la mise en œuvre de la loi de réquisition, afin de répondre à l’urgence des personnes et refugiés sans-abris, et fournir un logement aux familles sans logis hébergées à l’hôtel dans des conditions indignes : 2,64 millions de logements sont vacants selon l’INSEE ;

· l’arrêt des expulsions sans relogement ;

· l’amélioration de la loi DALO et DAHO, afin que ce nouveau droit devienne effectif, tout comme le droit à un hébergement d’urgence ;

· la baisse des loyers et des charges, l’encadrement dans toutes les grandes agglomérations ;

· le renforcement du droit au maintien dans les lieux pour les locataires, dans le privé comme en HLM ;

· des moyens de lutte efficients contre les marchands de sommeil et les bailleurs indélicats, qui profitent de leur position dominante ;

· la réalisation massive de vrais logements sociaux, accessibles aux ménages modestes, et le renforcement des moyens de financement aujourd’hui très affaiblis ;

· la sanctuarisation du logement social et l’abandon de toutes les mesures de marchandisation de ce parc, du Livret A et de l’épargne populaire ;

· l’arrêt des aides aux investisseurs privés afin de renforcer le financement annuel de 200 000 vrais logements sociaux;

· la transparence et le plafonnement à 10 fois le SMIC du revenu des dirigeants d’organismes HLM;

· le renforcement des moyens de défense des locataires, des mal logés et des sans logis.

http://droitaulogement.org/2016/02/marc ... t-e-cosse/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 03 Mar 2016, 06:27

9e anniversaire de la loi DALO: rassemblement le 5 mars 2016 à 14h30 à Paris

LES MÉNAGES PRIORITAIRES DALO DEMANDENT À LA MINISTRE DE FAIRE RESPECTER LA LOI

Samedi 5 mars 2016 à 14h30: 9e anniversaire de la loi DALO

rassemblement sur l’esplanade des Invalides angle de la rue St Dominique (métro Invalides) près du Ministère du Logement


Le 5 mars 2016, la loi Droit au Logement Opposable aura 9 ans ! Il faut rappeler que cette loi votée à l’unanimité par les parlementaires est le fruit des combats des mal logés, des sans logis et des associations…

Au 30 juin 2015, 98 560 prioritaires DALO ont été relogés. Mais la loi est loin d’être pleinement respectée puisque 51 000 prioritaires DALO restaient à reloger, parfois depuis 2008, dont près de 40 000 en Île-de-France !

Depuis 3 ans, Droit Au Logement, la Fondation Abbé Pierre et le Secours Catholique, rejoints depuis par d’autres associations, mobilisent les personnes concernées et mènent des actions afin de dénoncer la violation de ce droit fondamental par les pouvoirs publics et exiger son application pleine et entière.

Rendez-vous est donné à l’Esplanade des Invalides pour demander à la Ministre du logement, Emmanuelle COSSE, et au Gouvernement :

• d’amplifier, en conformité avec les besoins, la production de logements sociaux accessibles,

• d’augmenter le nombre de relogements des ménages prioritaires par tous les moyens disponibles, et de fixer des objectifs chiffrés et territorialisés notamment en Île-de-France,

• de faciliter l’accès au DALO et de garantir une égalité de traitement sur tout le territoire, car de plus en plus fréquemment, des rejets arbitraires sont prononcés par les commissions de médiation,

• d’appliquer strictement la circulaire du 26 octobre 2012 donnant instruction aux préfets de ne pas expulser les ménages reconnus prioritaires au titre du DALO

• de mobiliser les moyens budgétaires, politiques et législatifs nécessaires afin de renforcer le Droit au Logement Opposable, notamment dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté et de la Loi de Finance;

• que les objectifs de la cellule d’urgence (cantonnée aujourd’hui dans une sous commission du CRHH IdF) que la ministre du logement s’était engagée à mettre en place en mars 2014 soient mis en oeuvre.

A l’appel de : Droit Au Logement, Fondation Abbé Pierre, Secours Catholique, Comité d’Action logement, Solidarité nouvelle pour le logement …

La parole sera donnée aux ménages de région parisienne dont le droit au logement est bafoué. Un point sera fait sur l’état général de la mise en oeuvre de la loi DALO et sur les améliorations à y apporter. Un temps festif clôturera cet évènement à la suite d’une animation dénonçant la chute du taux de reconnaissance par les Commissions de Médiation en Ile de France.

http://droitaulogement.org/2016/03/9e-a ... 6-a-14h30/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...

Messagede Pïérô » 14 Avr 2016, 19:07

"Demain, 6h du matin", un film de Agnès Denis (4mn23)

Premier film de la série "UN TOIT C'EST UN DROIT! :
LES OPPRIMÉS DU LOGEMENT EN LUTTE témoignent de leurs luttes avec DAL - Droit Au Logement. dans des films courts réalisés par des cinéastes de tous horizons.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité