Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrification

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 05 Oct 2018, 18:30

Présentation de "Dérive dans une ville créative" sur les discours & aménagements urbains à Grenoble

Marseille samedi 6 Octobre 2018,
19h à l’Hydre aux mille têtes, 96, rue saint-savournin. Récit subjectif, critique, politique, partisan, radical, punk, anarchiste et à la limite de la mauvaise foi des transformations urbaines à Grenoble. La présentation sera suivie d’une discussion.

« Depuis les années 1980, les pouvoirs publics prétendent régler les questions sociales par une intervention sur la ville. Aujourd’hui, la ville et l’urbanisme sont aussi de plus en plus mobilisés comme un levier de développement économique. Dans cet ouvrage, Didier Moineau nous emmène par l’écriture dans une grande promenade urbaine à travers la ville de Grenoble. Empruntant à la dérive situationniste, il utilise la métaphore de la marche pour déconstruire cette instrumentalisation de l’urbain à des fins de dépolitisation des enjeux sociaux et économiques.

C’est bien de Grenoble qu’il s’agit, ville exemplaire du développement technopolitain, passée de l’industrie aux technologies de pointe, des ouvriers aux ingénieurs et aux cadres. Mais les liens que cette déambulation permet de faire excèdent le seul cas de Grenoble et sont exemplaires des transformations sociales, économiques et politiques contemporaines. »

Didier Moineau est un militant anarchiste grenoblois qui écrit pour divers journaux et fanzines. Dérive dans une « ville créative » est son premier livre, paru aux éditions CMDE (Toulouse) au printemps 2018.

https://mars-infos.org/presentation-de- ... s-une-3374
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 16:25

Marseille
Alerte : début des travaux en cours à la Plaine !

[Direct] Suivi de la resistance en cours à la Plaine face à la tentative de début des travaux.
Appel à converger immédiatement vers la place Jean Jaures pour faire face au dispositif policier !

... https://mars-infos.org/alerte-debut-des ... cours-3409
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 13 Oct 2018, 13:44

Marseille : des fourgons de CRS installés à la Plaine, la tension ne retombe pas

Tôt ce matin, aux alentours de 5h30 plusieurs fourgons de CRS se sont installés à La Plaine pour permettre la levée de nombreux véhicules par la fourrière automobile. Hier soir, les blocs de béton installés dans l'après-midi pour bloquer les différentes entrées de la place ont été déplacés par les manifestants. "Le parking était à moitié plein ce matin, ils ont dû enlever 200 voitures", estime Matthieu.

Les forces de l'ordre ont ensuite escorté un semi-remorque, dont le bras articulé dépose depuis ce matin des blocs de béton pour ceinturer la Plaine. Les opposants au projet de requalification discutent en ce moment des actions à mener dans les prochaines heures. Ils se réuniront de nouveau à 13h avant une assemblée générale à 18h. Aussi, l'assemblée de La Plaine appelle à manifester demain à 14h sur le Cours Julien.

... https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5193771/.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 13 Oct 2018, 18:47

La plaine ou rien ! Suivi de la journée de mobilisation

La plaine en lutte, grosse manifestation aujourd’hui samedi, suivi des évènements toute la journée.

https://mars-infos.org/plus-de-100-policiers-pour-3414
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 18:12

Marseille - La Plaine : la manifestation s'achève sous les gaz lacrymogènes

Plusieurs centaines d'opposants à la requalification de la place ont défilé samedi. Avant d'être dispersés, comme jeudi, par les forces de l'ordre

Les jours se suivent et se ressemblent depuis 72 h à La Plaine à Marseille (5e). Samedi, les opposants au projet de requalification de la place Jean-Jaurès ont de nouveau tenté d'empêcher les travaux de se tenir. Une nouvelle fois, ce sont les forces de l'ordre, déployées en nombre, qui ont protégé le semi-remorque chargé de sanctuariser la place à grand renfort de blocs de béton armé. Et une nouvelle fois, les CRS ont lancé à plusieurs reprises des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Il était 18 h.

La mobilisation pour la plus grande place de Marseille avait démarré quatre heures plus tôt à deux pas de là, sur le cours Julien (6e). Plusieurs centaines de manifestants ont convergé, en chantant les classiques de leur combat, en direction du siège de la Soleam (la société d'aménagement de la Ville), sur la Canebière (1er), via les escaliers du cours Julien et le cours Lieutaud, sous escorte policière, pour sécuriser la voie publique (la manifestation n'était pas déclarée en préfecture).

"On est loin d'être résignés, lance Daniel, habitant du quartier depuis 25 ans. Ils pratiquent des mesures dictatoriales : ce matin encore, j'ai voulu rentrer chez moi, rue Jaubert (5e). Quand le policier m'a barré la route et que je lui ai expliqué que j'habitais là, il m'a répondu : "C'est pas mon problème". Ça résume bien la situation, non ?", poursuit le retraité.

... https://www.laprovence.com/article/fait ... genes.html


Suivi de la manifestation du 13 octobre contre le projet de réaménagement de la Plaine
https://mars-infos.org/plus-de-100-policiers-pour-3414
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 18:46

Géographie critique de l’urbain

Image

Contre les aménageurs et leur monde, pour une géographie critique de l’urbain le 17 octobre à la Plaine. Une après-midi et une soirée qui s’inscrivent dans le mouvement de lutte sur la plaine contre le projet de la Soléam.

Une après-midi et une soirée qui s’inscrivent dans le mouvement de lutte sur la plaine contre le projet de la Soléam.

14h & 18h - Écoutes urbaines sous les magnolias

19h - Lecture performance de Julien Blaine. Parler un arbre.

19h30 - Discussion avec Cécile Gintrac ( géographe, spécialiste de la géographie critique et des critical urban studies. ) autour de deux ouvrages publiés aux éditions Amsterdam.

Géographie de la domination de David Harvey, préface de Cécile Gintrac
Villes contestées sous la direction de Cécile Gintrac et Mathieu Giroud

15h > 18h Arpentage [1] des livres. Préparation de la discussion avec Cécile Gintrac, à travers une lecture collective.

Un temps d’occupation de la place proposé par La Dar Lamifa et les éditions Amsterdam.

Notes

[1] Note de la modération de Marseille Infos Autonomes : une définition de cette méthode de lecture :

L’arpentage est une méthode de découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre pratique et théorie.

Objectifs :
– désacraliser l’objet « livre », populariser la lecture
– expérimenter un travail coopératif et critique
– créer une culture commune autour d’un sujet, d’un savoir théorique
– comprendre qu’aucun savoir n’est neutre, que tout point de vue est situé

https://mars-infos.org/geopgraphie-crit ... rbain-3415


La Plaine en lutte ! Fil d’infos et événements à venir
https://mars-infos.org/la-plaine-en-lut ... os-et-3388
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 17 Oct 2018, 16:16

La Plaine : une « zone à défendre » au coeur de Marseille résiste à la mairie et aux promoteurs immobiliers
Sous prétexte de « rénovation », la mairie de Marseille a lancé tronçonneuses et engins de chantier, escortés des forces de l’ordre, à l’assaut de La Plaine. Objectif : transformer ce quartier au coeur de de la cité, qui accueille pourtant un marché populaire, des espaces de jeux et de sortie prisés des habitants, toutes classes sociales et générations confondues, en zone « attractive ». Comprenez : sans ses habitants pauvres et son ambiance un peu trop « populo ». Mais la municipalité est tombée sur un os : la résistance des habitants organisés en assemblée populaire. Récit de la naissance de cette « zone à défendre » urbaine.
... https://www.bastamag.net/La-Plaine-une- ... rie-et-aux


Communiqué de l’assemblée de la Plaine du 16 octobre

Suite à la journée "carnage", l’Assemblée de la Plaine revient sur les événements.

Ce matin vers 9 heures a débuté l’abattage d’une partie des arbres sur la place Jean Jaurès. Avec un manque total de sécurité, la place étant accessible au riverains, les ouvriers ont exercé derrière un cordon de CRS, non par sécurité mais par défense face à l’opposition des présents. Une trentaine de camions de CRS ont été comptés sur la place, accompagnés de la BAC, de la Police Nationale et d’agents cagoulés (GIGN et BRI).

Malgré les promesses faites lors de la Conférence de presse du 4 juillet 2018 : « Vous n’entendrez pas le bruits des tronçonneuses sur la Plaine » car le projet prévoyait des transplantations, tous les arbres concernés ce matin ont été tronçonnés.

De plus, huit arbres dont l’abattage n’était pas prévu dans le projet de la Soleam ont été également tronçonnés pendant la matinée, sous le regard choqué des riverains présents.

Le bilan très lourd qu’on peut constater à 14 heures est de 3 interpellations, plusieurs blessés dont une personne bousculée par les forces de l’ordre, restée au sol, sous la pluie, au moins 30 minutes sans être secourue, ni mise en position latérale de sécurité, avant que les pompiers arrivent.

Plusieurs personnes ont essayé de grimper aux arbres pour les sauver et à l’heure actuelle, au moins 10 personnes y sont encore.

Assemblée de la Plaine

Contact : assembleedelaplaine@gmail.com

https://fr-fr.facebook.com/assembleedelaplaine


https://mars-infos.org/communique-de-l- ... de-la-3427
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 17 Oct 2018, 19:15

Le vol noir des corbeaux sur la Plaine… À Marseille, la bataille de la Plaine est à peine commencée
Les médias font souvent les choses à moitié. Quand La Provence publie un article intitulé « Marseille : la bataille de la Plaine partie pour durer », elle témoigne d’un sens de l’actualité tout à fait fait actuel : rivé au scoop et aux manifestations explicites de ladite « bataille »...
Le journal fait alors les choses à moitié car la bataille de la plaine, évidemment, dure déjà depuis plusieurs années. Sans parler de la guerre contre la gentrification des centres-villes qui se déroule depuis plus d’un siècle, un peu partout dans le monde. Couper ces batailles et cette guerre de leur histoire permet de les réduire à des conflits périphériques sans grand intérêt. Depuis plusieurs années, donc, la municipalité phocéenne entend réaménager le quartier de la Plaine et en particulier la célèbre place éponyme sur laquelle a lieu un marché plusieurs jours dans la semaine et où nombre de gens se retrouvent pour jouer avec leurs enfants, manger un sandwich ou prolonger leurs soirées.
... https://mars-infos.org/le-vol-noir-des- ... ur-la-3428


La Plaine pleure ses arbres
Depuis hier, 16 octobre 2018, les ouvriers intérimaires de NGE/AGILIS tronçonnent les arbres sous bonne escorte policière. Une fois de plus, la Soléam et les architectes du projet ont pris les habitant.e.s et habitué.e.s de la Plaine pour des cons : ils avaient déclarés et promis qu’aucun arbre ne seraient tronçonnés... Retour en photos et vidéo sur le carnage...
... https://mars-infos.org/la-plaine-pleure-ses-arbres-3430
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 19:30

Carnage à la Plaine : 4 personnes lourdement blessées le 16 octobre
Hier, mardi 16 octobre, les sale flics de la bac ont violemment arrêtés 5 oppostant.e.s. Les CRS, quant à eux ont décidé de taper dans le tas quitte à laisser des habitant.e.s sur le carreau...
... https://mars-infos.org/carnage-a-la-pla ... onnes-3431

Sur La Plaine, le marché des derniers jours
Bien décidée à « requalifier » la plus grande place de Marseille, la mairie a pour abcès de fixation le marché qui y campe trois fois par semaine et attire une population qu’on ne veut plus voir en ville. C’est que le souk, le bazar et toute la smala des vendeurs de rue incarnent aux yeux des élites un commerce honteux qu’il faut éradiquer à tout prix. Mais plus que la fin d’un marché populaire, c’est l’essence même d’une ville portuaire que l’on condamne à mort. Chronique sur le vif.
... http://www.millebabords.org/spip.php?article32190

La Plaine : Semaine 2
La SOLEAM a fini par tenter de commencer les travaux de la Plaine, et donc la lutte continue cette semaine. Cet article en fait le suivi journalier. N’hésitez pas à nous écrire pour nous aider à garder cette page à jour !
... https://mars-infos.org/la-plaine-semaine-2-3429
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 20:40

La Plaine étincelle, le cinétract

Depuis jeudi dernier la Plaine est en état de siège. Le chantier est prévu pour deux à trois ans. La Plaine est une place peuplée, où de multiples usages se succédent et s’entremêlent. De partout, venez défendre la Plaine.

La Plaine Étincelle

Depuis jeudi dernier la Plaine est en état de siège. La Soléam (société publique financée par la mairie de Marseille et Marseille Provence Métropole) a commencé son opération de destruction. Une armada de soustraitants, escortés de dizaine de CRS, construisent une enceinte pour protéger leur sale besogne. Abattent les arbres, un à un.

Le chantier est prévu pour deux à trois ans. Années où les pouvoirs locaux espérent voir les attachements à cette place se déliter, les petits commerces couler, ses habitants, les bavards, les fêtards, tous les plainards, s’en aller. Pour y foutre une place vide de vie, des dizaines de caméras, et voir les prix de l’immobilier s’envoler.

La Plaine est une place peuplée, où de multiples usages se succédent et s’entremêlent. Il y a un des plus grand marché de Marseille, trois fois par semaine. Le stationnement gratuit qui permet au sans-le-sous de venir faire un tour en ville. Les parties de foot. Les minots qui joue dans les magnolias. Les terrasses de cafés où ça traine et ça tchatche. Il y les bancs à l’ombre des arbres et les tables pour les banquets. A la plaine il y a des souvenirs à même l’écorce des arbres et dans chaque plis du béton.

Ces jours-ci, au vue de l’autoritarisme démesuré qui préside à cette opération criminelle, se joue une bataille décisive entre la métropolisation et ce qui subsiste de fragments de ville vivante et peuplée.

De partout, venez défendre la Plaine.

La Plaine Étincelle




https://mars-infos.org/la-plaine-etince ... tract-3433



Apéro tous les soirs à la Plaine !

Appel à se retrouver tous les soirs sur la Plaine à 18h, pour constater de l’avancée (ou non) du chantier, discuter ensemble, élaborer de nouvelles idées de résistance au travaux,... et boire un coup !

Les ouvriers de AGILIS/NGE ont l’habitude de débaucher à 17h, et les flics s’en vont aussi dans ces eaux-là. C’est l’occasion de retrouver pour décider de la suite des événements...

https://mars-infos.org/apero-tous-les-s ... laine-3432
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 19 Oct 2018, 15:25

Solidaires avec la Plaine, 2 ouvriers abandonnent leur poste

Le 16 octobre, lors de la première journée du massacre à la tronçonneuse des arbres de la Plaine, deux intérimaires ont décidé de quitter leur poste, de ne pas jouer le jeu, de ne pas participer à la démolition du quartier. Retour sur la condition des ouvriers du chantier...

Dégoutés de travailler à massacrer les arbres et à participer à la démolition du quartier, deux intérimaires embauchés par AGILIS/NGE ont tombés leurs chasubles fluos en fin de matinée et ont quitté le chantier. Le fait d’être hués par le quartier et la honte de travailler avec les flics à fait rapidement resurgir leur conscience de classe.

Ce n’est pas évident d’abandonner le boulot, de ne pas ramener d’argent à la maison, et de se faire radier de la boîte d’interim sans doute aussi. Mais c’est pourtant ce qu’on fait ces deux ouvriers. Depuis deux jours, le quartier salue leur acte, et nombre d’habitant.e.s tentent d’expliquer aux autres ouvriers qu’ils peuvent, eux aussi, décider de ne plus subir. Il a même été proposé par les opposant.e.s de se collecter pour les éventuels futurs grévistes ou démissionnaires, de les inviter à manger et boire un coup !

Mais pour l’instant pas d’autres candidats... Deux intérimaires fanfaronnent même en faisant les "bonhommes" du chantier, en assumant une pseudo-fierté à détruire la vie du quartier, et en commençant à assumer des rôles de petits-chefs zêlès à donner des ordres à leur collègues d’infortune. Les autres ne semblent pas fièros, mais continue le travail sans moufter.

Pourtant, ça ne pas doit être psychologiquement facile d’aller embaucher tous les matins à 6h à Marignane pour NGE, la multinationale du béton des Bouches-du-Rhône, de bosser la journée entière protégés par des CRS qui gazent et matraquent, et de voir pleurer les mamies du quartier. Surtout que le bétonneur AGILIS/NGE/GUINTOLI, avide de gros pognon, n’embauche que des intérimaires avec des contrats d’un mois. Autrement dit des contrats de merde payés des miettes. Le chef de chantier de la NGE lui s’en met plein les fouilles. Et ses patrons n’en parlons pas. Mais, pour autant, il poussera ses ouvriers à la productivité. Il ne leur donnera aucune sécurité particulière. Et il passera, comme ce 16 octobre, à deux doigts de beaux accidents de travail. Un retour intempestif de lame de tronço à quelques centimètre de la guibole d’un des ouvriers sans protection. Et un arbre qui a failli tomber sur 4 CRS !!

Il est toujours temps d’aller chercher un autre taf ! Le "droit de retrait" existe ! La dignité aussi ! Et, a minima, comme dit le proverbe : "À mauvaise paye, mauvais travail !"


https://mars-infos.org/solidaires-avec-la-plaine-2-3443
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 19 Oct 2018, 17:57

Appel à mobilisation : samedi 20 octobre à 14h pour la Plaine !

La Plaine et sa vie de quartier mythique sont menacées par le chantier monumental qui vient d’y démarrer : 3 ans de travaux sans accès à la place, mise en danger des 300 forains qui y travaillaient et des petits commerces alentours, 115 arbres historiques voués à être arrachés, 21 nouvelles caméras installées… FÒRA SOLEAM, GARDAREM LA PLANA !

... 20 millions d’euros dépensés (et toujours plus) pour que les vœux de la mairie soient exaucés briser les habitudes du quartier, faire grimper les prix de l’immobilier, renouveler la population du quartier. En somme, dénigrer son histoire.

Depuis le démarrage des travaux jeudi dernier les assemblées s’intensifient, les manifestations et actions se succèdent. Le mouvement, qui lutte depuis des années pour préserver ce terreau de vie sociale et politique, vise à empêcher l’avancée des travaux et à exiger une rénovation respectueuse de l’existant qui serait conçue avec les habitant.e.s et habitué.e.s du quartier.

Appel à tou·te·s celles et ceux qui refusent les politiques autoritaires de rénovation urbaine menées par les élus au pouvoir à Marseille et ailleurs,
À tout.e.s celles et ceux qui refusent la destruction volontaire des quartiers populaires au profit de la "reconquête" de l’espace urbain à des seules fins économiques,
À tout.e.s celles et ceux qui refusent le sacrifice des derniers ilots de verdures qu’il reste à nos villes, pour quel que motif que ce soit,
À tout.e.s celles et ceux qui ne veulent plus que l’ambition d’une ville se résume à être attractive pour les grands investisseurs,
À tout.e.s celles et ceux qui ont vu disparaître les fêtes, coutumes et habitudes populaires de leur quartier,
À tout.e.s celles et ceux qui voient toute l’absurdité de garantir la conduite d’une chantier de « rénovation » à l’aide d’une occupation policière massive.

Appel à tout.e.s celles et ceux qui souhaitent que l’amélioration de l’espace public se fasse avec les habitant.e.s des quartiers concernés,
À tout.e.s celles et ceux qui voient que la richesse présente de nos quartiers est déjà immense et ne demande qu’à être fertilisée,
À tout.e.s celles et ceux qui veulent une ville conviviale, solidaire, verte, expressive et débordante,
À tout.e.s celles et ceux qui sont sensibles à l’âme des quartiers insolents, aux brèches qu’ils ouvrent et qu’ils défendent,
À tout.e.s les habitué.e.s du Carnaval indépendant de la Plaine, de Noailles et des Réformés. Que votre ferveur nous fasse trembler de bonheur.

FÒRA SOLEAM, GARDAREM LA PLANA !

14H : GRANDE MANIFESTATION AU DÉPART DU VIEUX PORT. En soutien au carnaval de la Plaine et à tout ce qu’il représente, venez avec votre inventivité : masques, costumes, musique, marionnettes, chars, pancartes de luxe, banderoles et fanfreluches.
Munissez-vous aussi de quelques objets, dénichés ou de votre fabrication, qui symbolisent votre attachement à la ville et à sa culture populaire.

Collectifs marseillais en lutte, vous êtes chaleureusement invités à vous signaler pour rejoindre l’organisation de la manifestation !

19 H : GRAND BANQUET AUTOGÉRÉ SUR LA PLAINE
CHACUN RAMÈNE QUELQUES VICTUAILLES.

Mobilisation toute la semaine sur la Plaine, rejoignez-nous !


Image

Image

https://mars-infos.org/appel-a-mobilisa ... 20-10-3424



Dimanche 21 octobre

Repas de soutien aux inculpé.es de La Plaine à Manifesten

Image

Repas de soutien aux inculpé.e.s de La Plaine le dimanche 21 octobre 2018 à 13h au 59, rue Thiers. Il y en aura pour les vegans et les viandars.
Le tout, c’est de faire un max de pépettes pour renflouer la caisse anti répression qui en a bien besoin depuis le début des travaux sur La Plaine.

https://mars-infos.org/repas-de-soutien ... es-de-3440
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 21 Oct 2018, 19:20

Quand la Soléam décide de couler économiquement les quartiers...

... Elle ne le fait pas à moitié ! A la Plaine, les commerçants sont quasiment unanimes : la rénovation à la sauce Gaudin-Chenoz-Lota va leur faire fermer boutiques plus rapidement que n’importe quelle crise économique. Tuer le quartier, c’était le plan de la Mairie, non ?

Il suffit de faire le tour de la Plaine, une semaine après le début des grands travaux de la Soléam, et d’aller discuter rapidement avec les petits commerçants et les patrons de bar pour comprendre très concrètement ce qu’il se passe.

On le savait, sur le papier, que l’objectif officieux du trio Gaudin-Chenoz-Lota c’était la politique du vide, l’éradication du quartier et de ses petits commerces. On avait déjà assisté à la mise en terre du plus grand marché de Marseille, lorsque, il y a un mois la Mairie s’amusait à balader les forains, à leur proposer des alternatives toutes plus foireuses les unes que les autres, à les diviser ethniquement, pour finalement leur faire accepter le plan social de l’entreprise Soléam qui revenait à : "Vous serez séparés en deux, à deux emplacements où vous aurez quasiment personne, La Joliette et le Prado, vous tenterez de survivre, et surtout vous fermerez vos gueules !"

On le savait, mais beaucoup ne réalisait pas vraiment, ou voulait encore y croire. Pourquoi donc les aménageurs, pourquoi donc la Mairie serait-elle contre nous ?

Une semaine après le début des travaux, annoncés pour 3 ans, la réalité fait mal. Même aux commerçants. La propagande de la Soléam pour certains ou alors, pour d’autres, son absence totale de com’, avaient suffi à endormir les esprits ou à faire rêver de millions. Aujourd’hui, tout le monde est réveillé et les rêves ont viré aux cauchemars...

Un petit tour de la Plaine, donc. Ce que l’on constate, tout d’abord, c’est qu’un certain nombre de commerçants ont peur de parler, craignant, comme ils l’expliquent, des représailles de la Mairie. Beaucoup se rappellent l’épisode des travaux de la rue de Rome, où pour faire passer le tram, le chantier s’était éternisé et avait fait baisser rideaux à bon nombre de commerçants. Certains d’entre-eux avaient demandé un dédommagement à la Mairie : ils l’avaient obtenus difficilement, et la municipalité avait décidé de leur faire payer cet affront par un contrôle fiscal deux ans après...

Pourtant les langues se délient sur la Plaine. Qu’ils tiennent magasin de photo, bars, salons de coiffure, magasin de téléphonie, boulangerie, snack..., la quasi totalité des commerçants parle de "catastrophe", Le mot revient plusieurs fois. Entre 30 et 80% de perte de chiffre d’affaire en une semaine de travaux. Et déjà des licenciements de serveurs dans les bars. Le déplacement des 300 forains y est pour beaucoup. Ils évoquent aussi la présence policière qui fait peur à tout le monde et qui éloignent la clientèle habituelle. Les bouchons, créés par le chantier, tout autour de la place et les lignes de bus détournées finissent d’enfoncer le clou de la désertification du quartier. En colère ou bien dégoutés, la plupart assurent qu’ils ne tiendront jamais 3 ans et qu’ils vont devoir bien plus rapidement mettre la clef sous la porte.

Seul le primeur "la Plaine fraicheur", côté St-Savournin - le "côté riche" de la Plaine - se fait le grand apôtre du projet en vendant ses légumes hors de prix aux bobos : pour lui, il s’agirait avec la rénovation de démanteler les puissants réseaux de drogues qui contrôlent la place. Rien que ça !

Les échos arrivant du quartier voisin, le Cours-Ju, ne sont guère meilleurs. Les restaurants à touristes et à bobos désemplissent nettement. Cet immense parking du centre-ville que représentait la Plaine tous les soirs à disparu du jour au lendemain et le calcul est vite fait : 500 voitures avec 2 personnes en moyenne dedans, cela fait 1000 personnes qui venaient du mercredi soir au dimanche soir s’encanailler et deverser leur pognon principalement au Cours-Ju. Voilà que le quartier de la nuit marseillaise se voit lui aussi lourdement impacté. Etait-ce là aussi le plan du tri démolisseur Gaudin-Chenoz-Lota ?

Un excellent reportage vidéo réalisé par Primitivi, Paroles de Plaine, revient lui aussi sur la colère des petits commerces de la Plaine après la première semaine des travaux :
https://vimeo.com/296113282#at=0


https://mars-infos.org/quand-la-soleam- ... ouler-3447


Communiqué Legal Team du 20/10
Voici un bilan de la répression des 10 premiers jours des travaux sur la Plaine, du 11 au 19 octobre.
https://mars-infos.org/communique-legal ... 20-10-3450



PHOTOS - Mobilisation contre les travaux de requalification de la Plaine à Marseille

A l'appel de l'Assemblée de la Plaine, les riverains de la place Jean-Jaurès à Marseille manifestent ce samedi 20 octobre contre l'abattage des arbres dans le cadre des travaux de requalification de la place.

Ils sont plusieurs milliers à s'être rassemblés dès 14h près du Vieux-Port à Marseille, ce samedi 20 octobre, pour contester contre l'abattage des arbres de la place Jean-Jaurès et contre les travaux de requalification de la place.

... https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1540042904
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 21 Oct 2018, 20:56

Mobilisation à Marseille après " le massacre de la Plaine "

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées ce samedi 20 octobre sur le Vieux Port de Marseille pour protester contre le projet de réhabilitation de la Plaine porté par la Soleam et la ville de Marseille.

Un marche citoyenne joyeuse, costumée, colorée et engagée a mené tous ses " enfants de la Plaine " jusqu'à la place Jean-Jaurès, où plusieurs dizaines d'arbres ont été abattus dans la semaine. Vieux, jeunes, en famille ou entre amis, au chant de " touchez pas à la Plaine ", ils ont déambulé dans les rues de la ville pour dénnoncer le projet de réaménagement derrière lequel se cache la gentrification d'un quartier à l'âme rebelle et populaire.

... vidéo http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ ... -la-plaine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 22 Oct 2018, 18:06

La mairie de Grenoble à la pointe de la gentrification verte

Petit compte-rendu subjectif et sonore d’une réunion publique à la Villeneuve, samedi 20 octobre 2018. Les élu.e.s de la ville de Grenoble y présentaient aux habitant.e.s le grand projet de rénovation urbaine à venir, projet concocté avec l’ANRU [1], l’ANAH [2], la Métro et les bailleurs, entre autres partenaires. Pour Arlequin plus précisément, il s’agit de faire surgir un « écoquartier populaire » qui ferait de la Villeneuve un « quartier d’avenir », parce qu’il y a « un fort potentiel ».
Mais, rassurons-nous, « il ne s’agit pas du tout de gentrification ».

A la Villeneuve, quand on veut faire de la démocratie, il faut savoir prendre les habitant.e.s… entre les réprimandes paternalistes de Boileau [3], le « parler jeun’s » de Piolle et la voix douceureuse « garantie locale » de Sabri [4], toutes les stratégies sont employées pour éviter que la colère et la tension ne fassent capoter le déroulé ficelé de la présentation.

... https://cric-grenoble.info/infos-locale ... -verte-776
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité