Droit au logement, luttes...à Rennes

Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede barcelone 36 » 04 Mar 2011, 15:03

Rassemblement de soutien à la nouvelle réquisition du DAL 35 au 280, rue de Fougères à Rennes

Appel à rassemblement. Lundi 7 mars à 18h15. Place de la Mairie à Rennes

Le Réseau Logement pour toutes et tous 35 réaffirme son soutien à la nouvelle réquisition du DAL 35 au 280, rue de Fougères à Rennes et dénonce fermement la réaction de la préfecture d’Ille -Et- Vilaine.

Le site ouvert vendredi 25 février avec une vingtaine de migrants en abrite aujourd’hui plus de 80. Parmi eux des familles et des enfants malades. Leur nombre ne cesse de croître au fil des heures, confirmant une réalité pressentie depuis plusieurs semaines par les associations rennaises accueillant les migrants.

Or, mercredi 2 mars, la préfecture a obtenu du Président du tribunal de grande instance de Rennes une ordonnance d’expulsion SANS AUCUN DEBAT contradictoire, sans aucune référence à un texte de loi. Cette ordonnance permet dès lors l’évacuation à tout moment du lieu de réquisition, avec le concours de la force publique.

Le Réseau Logement dénonce ...

▪ ...les pratiques des services de l’État, qui non seulement n’appliquent pas la loi en laissant les demandeurs d’asile à la rue, mais qui les y rejette quand ceux -ci trouvent refuge dans un squat,

▪ ...l’ordonnance d’expulsion contraire à tout principe de débat contradictoire et de respect des droits, notamment de la défense,

et appelle ...

▪ ...les pouvoirs publics, à faire face à leurs responsabilités et à allouer des logements aux demandeurs d’asile,

▪ ...les citoyens à apporter aux personnes logées rue de Fougères, soutien et aide matérielle (matelas et couvertures manquent cruellement dans le squat sans électricité ni chauffage)

▪ ...les associations accueillant les personnes à la rue à exprimer leur désaccord avec cette mesure contraire au respect des droits les plus élémentaires de l’homme,

Le Réseau Logement pour toutes et tous 35, signataires :

CNT 35, Europe Écologie-Les Verts 35, FASE 35, MRAP 35, Relais Étranger, RESF 35

infos sur la réquisition du Dal 35 : http://dal35.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 15 Mar 2011, 00:11

http://www.liberennes.fr/libe/2011/03/u ... geres.html
14/03/2011

Un répit pour les demandeurs d'asile de la rue de Fougères

SOCIETE - Les quelque 80 demandeurs d'asile qui occupent depuis deux semaines les anciens locaux du ministère de l'agriculture situés au 280 rue de Fougères à Rennes, et qui sont menacés d'expulsion, ont obtenu en fin de semaine dernière un répit jusqu'au 1er avril. Lire la suite...

La requêtre de Mélanie Le Verger, avocate de l'association Droit au Logement, concernant un manquement des services de l'Etat à l'obligation de fournir un logement aux demandeurs d'asile, a reçu vendredi une réponse favorable de la Cour européenne des droits de l'homme. Celle-ci demande au gouvernement français de lui fournir des renseignements sur les conditions d'accueil des demandeurs d'asile en France. Ces renseignements devront lui être parvenus avant le 1er avril. Selon Mélanie Le Verger, ce dossier pourrait créer un précédent en France. La décision de la Cour "n'est pas une condamnation mais la reconnaissance d'un doute sérieux, quant à la qualité de l'accueil des migrants en France et particulièrement à Rennes", estime le DAL35. La décision de la cour européenne a suspendu de fait l'ordonnance d'expulsion du Tribunal de Grande Instance. La semaine dernière, la préfecture a fourni une vingtaine de places d'hébergement pour les personnes les plus vulnérables qui avaient trouvé refuge rue de Fougères.
PHA


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede bipbip » 04 Avr 2011, 08:03

Le DAL 35 appelle à un rassemblement ce jour :

Rassemblement avant la réunion du Conseil Municipal de Rennes (5)

Urgence : Le Dal35 appelle à un rassemblement sur la place de la Mairie de Rennes
Lundi 4 avril 2011 à 18 h00


Suite aux déclarations faites par le secrétaire général de la préfecture, Monsieur François Hamet, au Mensuel de Rennes, évoquant une éventuelle expulsion de la réquisition du Dal35 au 280 route de Fougères où 110 personnes ont trouvé refuge,

Suite à la fin de la trêve hivernale et de l'offre d'hébergement en hôtel durant cette période, qui très probablement va remettre à la rue plus d'une centaine de migrants,

Suite aux diverses manifestations qui confirment l'inquiétude de l'ensemble des associations quant à une réelle volonté politique de résoudre cette crise du logement,

Suite à l'absence d'information concernant le projet Chorus et l'éventualité de voir une soixantaine de migrants être de nouveau à la rue,

Suite à la fin de l'accord entre le Conseil des Migrants et le Secours Catholique et des incertitudes quant à la prolongation de l'hébergement d'une trentaine de migrants,

Suite qu'à brève échéance, deux autres réquisitions du Dal35 où vivent une soixantaines de migrants, vont arriver au terme de la décision judiciaire, qui leur autorisait une occupation de 6 mois des lieux,

Suite au fait que les services préfectoraux, notamment l'AFTAM, renvoient des familles avec enfants vers les réquisitions du Dal35,

Suite, suite.....

Nous appelons toutes les associations et organisations et personnes concernées ou pas par la problématique du logement, à venir nous soutenir et dénoncer le non respect des lois par la préfecture d'Ille-et-Vilaine.

Nous souhaitons voir la Ville de Rennes user de son influence politique pour réaffirmer le droit, obtenir d'elle une assistance technique et sanitaire.

Seule la mobilisation de tous et celle des élus, peut contraindre la préfecture à appliquer la loi.

Merci à tous de votre participation et à lundi !

Dal35
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 23 Avr 2011, 15:13

Les occupants du 280 route de Fougères et le Dal35 vous invitent à : QUE PEUT-ON FAIRE LE DIMANCHE DE PÂQUES ?
samedi 23 avril 2011, par rennes info

POURQUOI Ne PAS VENIR RENCONTRER LES OCCUPANTS

AU 280 RUE DE FOUGÈRES !

SOUTENIR LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS ET APPORTER UN ACCUEIL HUMAIN AUX DEMANDEURS D’ASILE

APPORTER OUTILS, SEMIS ET PLANTS, SAVOIR-FAIRE ET EXPÉRIENCE, ET SON ENVIE DE JARDINER POUR CRÉER UN POTAGER SOLIDAIRE

OU

DISCUTER (POLYGLOTTES BIENVENUS), ÉCHANGER ENTRE NOUS TOUS ET TOUTES DÉCOUVRIR AU DELÀ DE LA PRESSE LA REALITE.

OU

PARTICIPER AUX ATELIERS DU jOUR ANIMES PAR " LA DIGNE RAGE"

TOUTES ET TOUS DONC, BIENVENUE !

DIMANCHE 24 AVRIL À PARTIR DE 14H30

DAL 35

http://dal35.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 27 Avr 2011, 13:03

1er mai : les solidarités à l'oeuvre


DIMANCHE 1ER MAI
APRÈS LA MANIFESTATION

REPAS COLLECTIF
AU 280, RUE DE FOUGÈRES

EN SOUTIEN AUX DEMANDEURS D'ASILE
ET AU DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS

PLAT DE RÉSISTANCE PRÉPARÉ PAR LE
RESTAURANT DE LA MAISON DE LA GRÈVE;
APPORTEZ ENTRÉES, FROMAGE,
DESSERTS, BOISSONS, CHANSONS ET
INSTRUMENTS DE MUSIQUE...


quelqu'un pourrais faire passer tout ce topic dans la rubrique sans paps ect...ça aurait plus sa place dans cette catégorie en fait...

merci d'avançe :wink:
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 02 Mai 2011, 09:45

le squat des migrants de la rue de Fougères a été expulsé ce matin à partir de 6h...impossible pour les gens venus en soutien de franchir les cordons de CRS après cette heure (des dizaines de fourgon...). J'ai bien esssayé de faire le tour ce qui m'a valu une petite charge à 10 contre 1 (courageux les gars ! :evil: )

de sympathiques insultes racistes au passage, j'ai notamment relevé un sympathique "livraison de nyakoués!!" :evil:

RDV cet aprem 14h place de la mairie
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 03 Mai 2011, 19:02

Appel pour un soutien aux expulsés du 280 route de Fougères !

Rendez-vous mercredi 4 mai à 9h30, place de la mairie. Rennes

Le logement situé au 280 route de Fougères à Rennes occupé, depuis le 28 février à la suite d’une réquisition du DAL 35 (Droit Au Logement), par 150 demandeurs d’asile a été expulsé ce lundi 2 mai à 6h du matin. Un important dispositif policier a été déployé (25 camions de CRS) ordonnant l’expulsion de tous ceux qui y vivaient dans l’attente d’un titre de demandeur d’asile et d’un logement pérenne pour tous. Les habitants ont dû quitter précipitamment le lieu réquisitionné, sans pouvoir rassembler leurs affaires qui ont été mises dans des cartons et stockées dans des locaux de la ville. Beaucoup de leurs biens, dont le strict nécessaire, ne leur est plus accessible. Au cours de l’expulsion, trois personnes venant de Somalie ont été interpelées puis relâchées dans la journée, tandis qu’une autre a été conduite au centre de rétention administratif.

Suite à cette expulsion ordonnée par la préfecture, seulement quelques familles ont pu être provisoirement relogées dans des conditions précaires, dans des hôtels pour une durée maximale de dix jours. Aucune garantie de logement pérenne n’a été proposée par les autorités (préfecture et mairie de Rennes) alors que le département d’Ille-et-Vilaine compte 8 000 logements vides. Une cinquantaine de célibataires qui vivaient rue de Fougères se retrouvent à la rue, la préfecture jugeant leur situation « moins urgente », la priorité étant donnée aux familles dont certaines sont elles aussi sans proposition de relogement.

Afin de faire entendre la nécessité d’un relogement pour tous les expulsés de la rue de Fougères, nous nous sommes rassemblés à la mairie, puis s’en est suivie une manifestation qui s’est rendue jusqu’au centre social de Rennes, rue de Kléber, que nous avons occupé jusqu’à 17h45 avant de se faire à nouveau expulser par la police, sur ordre de la mairie cette fois-ci.

Nous sommes malgré tout déterminés à occuper d’autres espaces jusqu’à la satisfaction des revendications portées par les expulsés soutenus par le DAL et rejoints par d’autres collectifs et individus.

Nous appelons largement à nous rejoindre dans les actions qui seront organisées les prochains jours.

Rendez-vous mercredi 4 mai à 9h30, place de la mairie. Rennes

Rassemblement, assemblée et action pour un logement pour toutes les personnes du 280 rue de Fougères.

Des logements pour tous avec ou sans papiers !
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: 7:03, Rennes: soutien à la nouvelle réquisition du DAL 3

Messagede barcelone 36 » 04 Mai 2011, 00:07

http://dal35.blogspot.com/
MARDI 3 MAI 2011

Expulsion du 280 route de Fougères. Déroulement de la journée.

L'ordre d'expulsion de la réquisition du 280 route du Fougères a été exécuté lundi 2 mai à 6h00.
Un dispositif policier invraisemblable et impressionnant pour appliquer une décision indigne d'un État de droit.
Une trentaine de véhicules, une armada de CRS, la PAF (Police Aux Frontières) , une escouade des Renseignements Généraux et le gratin des services policiers préfectoraux pour contrôler et expulser quelques 150 migrants en situation régulière.
Mais aussi les journalistes, jugés indésirables


La veille au soir :

Le Dal35 a été prévenu anonymement par diverses sources confirmant la programmation de l'expulsion pour le lendemain matin. Durant la nuit le Dal35 a individuellement expliqué la situation à tous les occupants. Essayer de les rassurer, d'organiser une position commune et rappeler notre opposition à toute violence. Certains ont préféré quitter les lieux et rejoindre temporairement amis ou compatriotes. Néanmoins plus d'une centaine de personnes étaient présentes lors de l'intervention et toutes ont redouté cet instant.

La procédure :

Le Président du TGI a de nouveau confirmé l'ordre exécutoire d'expulsion le vendredi 30 avril au soir sur demande du Préfet. Il était donc impossible d'utiliser le moindre recours avant que l'expulsion ne soit achevée. De plus, nul ne semblait ignorer que notre avocate partait en vacances à cet instant précis.
En aucune manière l'ordre d'expulsion n'a été communiqué aux migrants ou au Dal35. Si un huissier est venu sur la réquisition la semaine précédente, cela s'apparentait à une visite d'information à titre personnel. Il n'a pas cherché à communiquer quoi que ce soit en particulier. Par la suite, il sera évoqué dans la requête que les occupants étant des migrants, la barrière de la langue empêchait toute possibilité d'informer. Or beaucoup de résistants sont francophones...De même sera évoquée l'impossibilité d'identifier les personnes quand la préfecture était en possession de ladite liste et l'utilisera durant l'évacuation forcée.
L'huissier a refusé de nous lire et de nous donner la notification, les justifications de l'expulsion et évidemment les possibilités de recours.

L'expulsion :

Malgré la violence psychologique exercée durant une expulsion et l'invraisemblable démonstration de force utilisée, cette expulsion s'est déroulée sans réel incident, autre que celle d'un placement au CRA (Centre de Rétention Administrative) de St Jacques de la Lande, d'un ressortissant africain ayant un lourd passé médical et nécessitant un suivi particulier.
Nous condamnons fermement cette arrestation.
La police a investi le bâtiment et obligé chaque ressortissant à demeurer sous escorte dans la pièce où il se trouvait. Puis elle a distribué des cartons pour y déposer les effets personnels ne pouvant pas être emmenés le jour même.Ces cartons étant acheminés par la suite vers un garde-meuble.
L'évacuation, méthodique des migrants a été organisée par famille et par pièce.À la sortie chacun a vu son identité et son autorisation de séjour contrôlées par la PAF. Puis, si les familles ou personnes étaient considérées comme prioritaires, elles se voyaient attribuer un coupon les engageant à se rendre au service logement de la préfecture.

Accueil en préfecture :

Contrairement aux chiffres annoncés par celle-ci , plus d'une centaine de migrants s'y sont présentés. Néanmoins la préfecture a refusé de les recevoir, du fait qu'ils n'avaient encore pas retiré leur dossier de demandeur d'asile et ne pouvaient donc pas être considérés comme tels. Un délai anormalement long, mais justifié selon les dires préfectoraux.... bien qu'il faille plus de trois mois pour obtenir ce premier fameux rendez-vous, qui permet entre autres, 2 mois plus tard, d'obtenir l'ATA. Une Allocation Temporaire d'Attente dérisoire; de 10`€ par jour, pour se loger, se nourrir et vêtir.
Un refus catégorique d'accorder un hébergement pour ces Somaliens en raison de leur statut de célibataire nous a t-on spécifié et d'un manque de places...

Une organisation des hébergements pour les expulsés quelque peu aléatoire, confuse mais habilement présentée.Ainsi la préfecture déclare avoir accordé une solution pour une cinquantaine de personnes. Elle ne dit pas qu'il s'agit d'un placement de de courte durée, en hôtel généralement, 10 jours au maximum.Au delà de ce délai, elle n'indique nullement si la garantie de l 'hébergement sera renouvelée définitivement. Elle n'annonce pas plus une augmentation de l'offre d'hébergement et du budget consacré à cette offre.Il est donc possible, voire probable, que sous peu, la problématique de cet hébergement spécifique et uniquement de la compétence de l'État ressurgisse avec tout autant d'intensité.
Faute de véritable création, la préfecture risque de pérenniser son turnover de la misère. Cette méthode qui consiste à loger pour un certain temps quelques familles tandis que d'autres restent à la rue, puis d'alterner. Logement de courte durée/ sans hébergement de plus en plus souvent.


Mairie de Rennes.

Dans la foulée, le Dal35 a organisé un rassemblement place de la Maire.pour une cinquantaine de demandeurs d'asile, toujours sans solution d'hébergement. De nombreuses organisations spontanément ont répondu à l'appel.
Le Dal35 a rencontré l'élu(e) de permanence qui a immédiatement signifié qu'il n'y aurait aucune aide particulière à attendre, pas même une ouverture de gymnase ou le moindre préau. A l'exception de celle accordée à ce réfugié somalien amputé; deux nuits d'hôtel. Ainsi la préfecture, malgré son discours du jour, n'avait pas jugé utile de classer cette personne comme étant prioritaire. Pourtant l'étude de l'accueil réservé à ce monsieur par la préfecture est actuellement en cours à la Cour Européenne des Droits de l'homme...
L'élu(e) a rappelé les engagements de la municipalité, les choses faites et à venir, les déclarations officielles dénonçant la politique d'accueil de la préfecture. Mais nié farouchement n'avoir rien fait concernant la réquisition du 280 route de Fougères.
Cependant durant ces dix semaines d'occupation, le Dal35 n'a cessé de solliciter l'aide la Ville de Rennes. Pour une aide matérielle et sanitaire,dont le seul résultat a été la mise à disposition de poubelles, et ce avec bien des difficultés ou le refus constant d'y placer des toilettes mobiles... .
Sollicité une aide politique réelle, conforme aux déclarations annoncées durant la liquidation de la réquisition Louis Postel. Mais aucun élu de cette municipalité, et la Ville de Rennes elle-même, n'a jamais évoqué publiquement ne serait-ce que le nom de cette réquisition : 280 route de Fougères. Aucun élu, aucun groupe politique représenté au conseil municipal ne s'est déclaré seulement indigné des conditions de vie de ces réfugiés.
Bien sûr il y a eu le communiqué de presse de la Ville de Rennes. C'est beau et sûrement vrai mais hélas trop tard pour avoir la moindre utilité. Il ne suffit pas d'être désolé ou de condamner un acte odieux a posteriori. Le dénoncer avant qu'il ne se produise nous semble une évidente nécessité. Et la Ville de Rennes avait la confirmation de l'expulsion depuis le vendredi précédent...


Le Conseil Général.

Confronté au refus de la Ville de Rennes d'apporter la moindre aide à des demandeurs d'asile, dépouillés de leurs effets personnels, le Dal35 soutenu par des militants de diverses organisations a occupé le centre social Kléber durant deux heures. Un représentant du Conseil Général nous a expliqué ne pas pouvoir, dans son analyse, prendre en compte la protection des personnes; dussent-elles devoir dormir dans la rue et sous les pluies torrentielles. Sa fonction étant de protéger les lieux, les données informatiques et le matériel, il a donc en conséquence très naturellement demandé le recours de la force publique.


Point de chute : Chevaigné.

Conseil Général, Ville de Rennes, Préfecture, au final, ont eu la même attitude. Quelles que soient les justifications, chacun a fait en sorte que ces migrants restent à la rue.

Dans la soirée le Dal35 a investi une ancienne auberge sur la commune de Chevaigné. Sans eau, sans électricité, sans sanitaires. Un squat de fortune où une cinquantaine de demandeurs d'asile ont dormi avec pour seul confort quelques couvertures... Le seul objectif étant de pouvoir dormir à l'abri des intempéries, de récupérer après tant d'acharnement.

Organisations, partis politiques, syndicats, collectifs, associations,etc, ces personnes ont besoin de votre soutien maintenant
.


et en fait il y a bien 1 migrant au CRA suite à la chasse effectuée par les condés à la sortie du squat

donc autre rdv à 13 h 30 demain devant le parlement de bretagne lors de l'audience d'appel...
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

URGENCE UN TOIT

Messagede Pïérô » 14 Oct 2011, 11:53

Rennes, ce 14 octobre :

Rennes : Un toit pour tous !

Dans toutes les villes de l’Ouest, le droit à des conditions d’accueil décentes pour les étrangers est bafoué. Face à la pénurie organisée ­ de logements qui s’amplifie depuis des mois dans l’Ouest comme partout en France, la Coordination Régionale Bretagne / Pays de Loire solidaire des personnes immigrées appelle à une semaine de mobilisation.

À Rennes, dans le cadre de cette semaine de mobilisation, les associations, réseaux, collectifs, syndicats et partis soussignés organisent :

Vendredi 14 octobre 2011 une journée d’action autour de quatre temps forts :

. une conférence de presse à 11 h au bar Le papier timbré, 39 rue de Dinan,
. un rassemblement à 14 h devant la Cité Judiciaire, pour le résultat de l’audience concernant quatre des réquisitions du DAL 35 (à Rennes aux 233, 235 et 237 rue de Châteaugiron, et à Saint Sulpice la Forêt),
. une marche de la Cité Judiciaire à la préfecture de région où une audience sera demandée au Préfet.
. un rassemblement à 15 h 30 devant la préfecture de région qui refuse les autorisations de séjour et la mise à disposition de logements pour des demandeurs d’asile,
. et quelques surprises...

Associations, réseaux, collectifs, syndicats et partis signataires :
DAL, MRAP, RESF, RUSF, Cimade, Relais étrangers, FASE, Conseil des migrants, EÉ­LV, Sud­Éducation, Ligue de l’enseignement, CNT, Jeunes Communistes, MIR.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede Pïérô » 01 Jan 2012, 14:49

interessant...

Bataille de l’eau, le Dal35 contraint la Ville de Rennes à lever son interdiction de remettre en service l’eau sur deux réquisitions !

Vendredi 30 janvier, des militants du Dal35 et une partie des occupants des deux réquisitions situées rue Poirier Nivet, soit une trentaine de personnes, ont occupé la Mairie de quartier de Maurepas, dans le but d’obtenir l’alimentation en eau des habitations.
Depuis deux mois, malgré les interpellations et les différents courriers adressés aux élus de la Ville de Rennes et à Véolia, la situation demeurait inexplicablement bloquée. Les différents intervenants se rejetant mutuellement la responsabilité de refuser le raccordement.

Durant 4 heures, élus et responsables de la Mairie de quartier ou de la Ville de Rennes sont restés aux abonnés absents. Puis vers 14h00 la venue de l’adjointe au Maire, Marie-Anne Chapdelaine, était annoncée.
A son arrivée celle-ci a déclaré aux occupants et devant la presse que la Mairie de Rennes ne s’opposait nullement aux raccordements en eau des bâtiments, qu’il s’agissait essentiellement d’un conflit entre une entreprise privée et des individus et qu’en aucun cas la Ville de Rennes ne devait ou ne pouvait interférer.


Un argumentaire immédiatement rejeté par le Dal35 puisqu’aux précédentes demandes adressées à Véolia le refus de branchement avait toujours été notifié au Dal35 par un élu ou un responsable des services de la Ville de Rennes.
Dans l’action le Dal35 a renouvelé une demande d’abonnement à Véolia par téléphone mais en actionnant le haut-parleur. Véolia Rennes a confirmé devant tous qu’aucune demande ne pouvait aboutir sans le consentement de la Mairie de Rennes concernant ces deux réquisitions.

De fait il fallait comprendre des déclarations de l’adjointe que la Ville de Rennes ne s’opposait plus au raccordement puisque après la démonstration en live apportée par le Dal35, l’élue s’est retirée dans un bureau pour s’entretenir avec Véolia mais aussi probablement avec sa hiérarchie.
A sa sortie celle-ci a donné au Dal35 le sésame. Un numéro de téléphone qui une fois composé nous a indiqué que nous étions attendus pour souscrire un abonnement et que l’eau serait rétablie dans la soirée.

Deux heures plus tard un technicien s’activait et vers 18h30 l’eau était en service dans les habitations.


Le Dal35 déplore qu’il ait fallu plus de deux mois pour que le droit à l’accès à l’eau soit respecté par la Ville de Rennes mais se félicite de la jurisprudence créée. Ainsi il ne sera plus nécessaire de démontrer qui est le véritable responsable en cas de refus de raccordement en eau d’une réquisition.

Une demande similaire d’accès à l’eau est en cours pour 2 des 3 réquisitions de la rue de Chateaugiron. Nul ne doute que là aussi la Ville de Rennes va retirer son opposition !

http://www.rennes-info.org/Bataille-de-l-eau-le-Dal35
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede Pïérô » 12 Fév 2012, 15:01

communiqué du DAL 35

Extension du plan grand froid :

Une partie des personnes sans-logis est orientée vers l’hôtel Stompin Klub à Bain de Bretagne. Or depuis 15 jours, au moins, cet hôtel n’est pas chauffé et les douches sont froides. Le DAL35 a interpellé le 115 sur cet état de fait dès le 25 janvier : la réponse fut que cette situation était connue et ne saurait durer.
Nous avons été de nouveau alertés mardi 7 février par des sans-abri qui avaient préféré rejoindre les réquisitions du DAL35, aux conditions sommaires, plutôt que de rester dans cet hôtel.

Le DAL35 s’insurge du mépris dans lequel sont tenues les familles à la rue. Il réclame la fermeture de cet hôtel jusqu’au rétablissement de l’eau chaude et du chauffage. Il demande l’inspection de tous les hôtels et lieux d’hébergement avant d’y affecter des personnes. Il demande que cesse la mise à la porte systématique des familles sans abri et que celles-ci puissent se maintenir dans les hébergements et hôtels de 8h à 18h.

Le DAL réclame un accueil inconditionnel pour toutes et tous et l’application de la loi de réquisition.

La préfecture, via le plan grand froid, se targue de mettre tout le monde à l’abri, mais dans quelles conditions ?
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

RE: Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede bipbip » 07 Mai 2012, 11:56

Rennes

Changement de régime !


Image


Depuis plus de 48 heures, 2300m² de locaux inoccupés depuis septembre 2011 mais cependant toujours chauffés ont retrouvé une affectation digne de ce nom. Des personnes, familles ou célibataires, obligées quotidiennement de vivre à la rue ou de se contenter de quelques nuitées d’hôtel ou en foyers de temps à autres, ont investi les lieux sans la moindre effraction et entendent que leur droit au logement soit respecté.

Le Dal35 accompagne cette démarche et sollicite à nouveau le soutien des citoyens, des élus des associations, des partis politiques ou des syndicats, de tous ceux ayant, avant toute autre considération, pour principe fondamental le respect de la dignité humaine et des lois françaises et européennes.
Soutien sur place souhaité.

Pour mémoire le Dal35 accompagne actuellement sur 12 réquisitions plus de 300 personnes dont une soixantaine d’enfants. Malheureusement plusieurs de ces lieux risquent une expulsion très rapidement.

Or on sait que la préfecture quand elle expulse n’accorde qu’à peu de familles un relogement ou un hébergement qui n’est hélas généralement que temporaire, voire très bref, quelques nuits seulement…

Ensemble exigeons un logement pour tous !

Un toit c'est un droit !
http://dal35.blogspot.fr/2012/05/change ... egime.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede bipbip » 17 Mai 2012, 14:15

Inauguration de la nouvelle réquisition du Dal 35, ce samedi

Samedi 19 mai à partir de 11h
Résidence du Parc à PACÉ (bus 52 arrêt Pinault)

INAUGURATION DE LA NOUVELLE RÉQUISITION du DAL35

PIQUE-NIQUE INTERNATIONAL ET FESTIF

(Chacun apporte ses victuailles et un peu plus)

Bienvenue aux fanfares, orchestres, musiciens et artistes ! Jeux d’intérieur et d’extérieur pour tous les âges !

Profitez en pour apporter matelas, couvertures, mobilier et nourriture (plus de vêtements,svp) !
http://www.rennes-info.org/Inauguration-de-la-nouvelle
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Rennes

Messagede Béatrice » 05 Juin 2012, 14:38

L'association Droit au Logement (DAL 35) , assignée au Tribunal d'Instance de Rennes pour l'expulsion de la maison de retraite désaffectée de Pacé :

L’ÉTAT DOIT RESPECTER LA LOI !
Soutien de la réquisition DAL 35 de Pacé
Vendredi 8 juin 2012 dès 8h30 devant la Cité Judiciaire à Rennes

Texte de l’appel
http://dal35.free.fr/petition/ ?petition=3

L’association Droit Au Logement (DAL 35) est assignée au Tribunal d’Instance de Rennes pour l’expulsion de la maison de retraite désaffectée de Pacé, occupée depuis le 4 mai 2012, par environ 250 migrants sans abris dont 70 enfants.

La plupart sont demandeurs d’asile. A ce titre, ils doivent être logés par l’État, conformément à la convention de Genève sur le droit d’asile. Or, ils étaient à la rue, en violation de cette convention et de la directive européenne 2003/9/CE du Conseil du 27 janvier 2003 relative à des normes minimales pour l’accueil des demandeurs d’asile dans les États membres.

C’est aussi en violation de son obligation d’accueil inconditionnel jusqu’à une orientation vers un hébergement stable, de soin ou un relogement, conformément à l’article L 345-2 du Code de l’Action Sociale : que l’État laisse ces personnes à la rue.

Cette double violation illustre les errements et les politiques répressives du précédent gouvernement. Comment peut-on respecter les lois lorsque l’État ne les respecte pas lui même ?

Confronté à une situation intolérable au plan humain, et à cette double carence de l’État, Droit Au logement a apporté son appui et son expérience à l’occupation de cette maison de retraite désaffectée. L’association se trouve désormais convoquée devant Tribunal d’Instance par le Bailleur social, SA HLM Les Foyers, propriétaire des lieux.

Cette occupation est d’autant plus emblématique que jamais le nombre de logements vides n’a été aussi élevé dans notre pays (2,4 millions en France et 10 000 à Rennes-Métropole selon l’INSEE), et que la loi de réquisition reste inappliquée.

A l’heure où la gauche est de retour au Gouvernement, nous appelons au soutien le plus large des associations, des syndicats, des organisations et des habitants, pour exiger :
• L’abandon des poursuites contre Droit Au Logement,
• L’application de l’obligation d’accueil et d’orientation de toute personne à la rue, et le respect de la Convention de Genève,
• L’application, si besoin est, de la loi de réquisition, afin de loger les sans abris et les mal logés
• L’arrêt des expulsions sans relogement, pour ne pas aggraver la crise.

Nous vous invitons à venir soutenir physiquement le DAL35 et la réquisition de Pacé :
Le Vendredi 8 juin 2012 dès 8h30
devant la Cité Judiciaire à Rennes

Je soutiens le DAL35 et la réquisition de Pacé (35). Je signe la pétition ci-après ...
http://dal35.free.fr/petition/index...

Un toit c’est un droit !


http://www.millebabords.org/spip.php?article20885
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Suivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité