Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 22 Jan 2014, 09:19

lundi 27 janvier

Réunion Sympathisant-e-s ouverte à toutes et tous
Le Droit Au Logement de Gironde
de 19h30 à 22h, 21 rue Foy à Bordeaux (à coté du CAPC)

Ordre du Jour
- Bilan Année 2013 - Nos actions
- Projection de film sur hébergement provisoire Palmer - Témoignages
- Présentation des commissions et thèmes de réflexion
- Inventaire des logements vacants
- Les aberrations du système - Rue Thamin en exemple
- La gentrification (embourgeoisement) de St Michel. L'action d'In Cité
- Les centres autogérés
- Nos échanges avec « France Amérique Latine »
- Le standard du DAL 33 et suivi des familles.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 01 Fév 2014, 12:38

Nouvelle occupation contre les expulsions
Le 30 janvier 2014, des collectifs de l’Intersquat de Bordeaux et de la CUB ont rendu publique la réquisition d’un hangar, rue du Maréchal Lyautey à Bègles, pour forcer le dialogue avec les autorités locales: celles-ci qui veulent expulser des lieux autogérés par des jeunes pour les jeunes, des lieux à activités sociale et culturelle pour palier aux inégalités sociales.
... http://fr.squat.net/2014/01/30/bordeaux ... more-26193
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 20 Fév 2014, 02:01

Procès en correctionnel pour 5 membres du D.A.L 33

Communiqué du Droit Au Logement de Gironde

Le mercredi 9 avril 2014, cinq membres du Droit Au Logement de Gironde (D.A.L33) sont convoqué-e-s au tribunal correctionnel afin de répondre des faits suivants :
« S’être à Bordeaux, entre le 6 mars 2013 et le 12 juillet 2013, en tout cas depuis un temps non couvert par la prescription et sur le territoire national, introduits ou maintenus dans le domicile de Odette L. à l’aide de manœuvres, menace, voies de fait ou de contrainte, en l’espèce en fracturant la porte d’accès, en effectuant le changement de serrures de l’appartement, en y pénétrant pour y installer plusieurs familles étrangères, en imposant la présence des ces dernières dans le domiciles, sans le consentement du propriétaire. »

Ce procès fait suite aux perquisitions et gardes à vue de l’été dernier après la plaine contre X déposée par Mme L. pour la violation de son domicile rue Planterose à Bordeaux.

Lire ici :
http://dal33.over-blog.com/communiqu%C3 ... .l-gironde
http://dal33.over-blog.com/nouvelle-gar ... s-du-dal33

Pour les faits qui leurs sont reprochés les membres du D.A.L33 encourent une peine d’un an de prison et 15 000 euros d’amendes.

Alors que des centaines d’individus et de familles sont à la rue, que la loi de réquisition n’est toujours pas appliquée bien que Bordeaux regorge de 10 411 logements vacants (chiffre INSEE, recensement 2010), alors que des expulsions ont lieu en plein hiver et que l’on mure des bâtiments pour que personne ne puisse pas s’y abriter, ces membres du D.A.L33 , solidaires des sans abris, sont donc aujourd’hui trainé-e-s devant les tribunaux et risquent de la prison ferme pour s’être mobilisé-e-s pour l’application du droit de chacun-e à un « logement convenable, y compris à une protection légale contre l'expulsion » (Cf. Déclaration Universelle des droits de l’Homme).

Le Droit Au Logement vous appelle à faire preuve de solidarité et d’indignation.

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous le mercredi 9 avril à 14h au tribunal correctionnel de Bordeaux, 30 rue des Frères Bonies.

Un comité de soutien est en train de se constituer afin d’organiser ce rassemblement et appeler au soutien financier. Celui-ci vous contactera dès que les bases en seront posées.

Soyons nombreux/euses à nous mobiliser contre la criminalisation de la solidarité et pour un toit pour tous !

Merci de faire suivre ce communiqué dans vos réseaux.

Droit Au Logement 33

Contacts :
DAL33 (Droit Au Logement de Gironde)
Tel : 06 95 43 53 23
Mail : dal33gironde@gmail.com
Blog : http://dal33.over-blog.com/




Appel à la création d’un comité de soutien

Bonjour à tous !

Le Parquet de Bordeaux attaque 5 membres de l’association Droit Au Logement 33 sous prétexte d’une prétendue violation de domicile.

Ils encourent 1 an de prison et 15000 euros d’amende.

Rappel des faits : Le 12 Juillet la police est intervenue pour vider un immeuble vacant, rue Planterose occupée par des familles sans logis en détresse avec enfants bas âge.

Ces personnes ont été expulsées le 16 Juillet suite à une forte médiatisation.

Le 19 Juillet, 4 militants du DAL33 sont mis 12h en garde et vue.

Leurs logements sont perquisitionnés et leurs effets personnels sont saisis. La garde a vue a été renouvelée le 19 Septembre.
(Pour plus de détails : _ http://dal33.over-blog.com/communiqu%C3 ... .l-gironde)

Au travers de ces poursuites judiciaires contre 5 membres d’une même association, c’est le droit de chacun à relever les déficiences de l’état et tenter d’aider les plus démunis, qui est remis en cause. Nous assistons à une forme de criminalisation de la solidarité face à laquelle nous ne resterons pas sans réagir.

Parce que :
• à défaut de non application de la loi de réquisition de 1945, le squat devient inévitablement une solution temporaire de dernier recours pour de nombreux sans-abris ;
• on ne peut faire taire tous ceux qui sont critiques envers l’Etat ;
• à défaut d’une vraie politique qui combat la crise du logement, l’État doit au minimum assurer l’hébergement d’urgence pour tous ceux qui en ont besoin en vertu de l’arrêté du conseil d’État du 10 février 2012 ;
• il est trop facile d’accabler les militants qui œuvrent et s’exposent sur le terrain au côté des démunis ;

nous vous invitons à la première réunion d’organisation du comité de soutien au DAL33 et aux 5 accusés, le 24 Février 2014 à 20h au local 8 rue de la Course 33000 Bordeaux.

Nous tenons à vous rappeler que le DAL est indépendant idéologiquement, politiquement et financièrement.

Venez en nombre, votre soutien est particulièrement important dans ces moments critiques.

Le Comité de Soutien DAL33


http://dal33.over-blog.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 02 Avr 2014, 13:15

Communiqué du Comité de Soutien
appel à rassemblement le jour du procès le mercredi 9 Avril 2014 à partir de 13h devant le Tribunal de Grande Instance, parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux.

5 militants du Droit Au Logement de Gironde devant les tribunaux

Le lundi 24 Février 2014 s’est créé à Bordeaux le Comité de Soutien aux 5 personnes prévenues du Droit au Logement de Gironde (DAL33).

Au motif d’une prétendue violation de domicile, chacune encourt 1 an de prison et 15 000 euros d’amende.

Le DAL 33 est une association loi 1901, il constitue un des 30 comités actifs en France et réunis en fédération. L’objectif premier de ces comités est d’ « Unir et d’organiser les familles et les individus, mal-logés ou concernés par le problème du logement, pour la défense du droit à un logement décent pour tous » (http://droitaulogement.org/la-charte-du-dal/).

Ces 5 personnes ont été arbitrairement choisies parmi des centaines d’autres à Bordeaux et en France qui s’engagent à porter assistance aux familles sans logement, mal logées ou menacées d’expulsion parce qu’elles se sentent tout simplement concernées et solidaires face à la détresse d’autres êtres humains. Elles n'agissent qu'en conséquence des défaillances de l’État à faire appliquer la loi, par un simple manque de volonté politique.

Le but de ces poursuites est d’effrayer et décourager les initiatives individuelles pour affaiblir, isoler et casser les résistances collectives. La liste est longue des autres mouvements ou formes d’expression qui subissent le même type de répression aujourd’hui.

Le comité dénonce formellement ces poursuites judiciaires, et ne restera pas sans réagir face à cette tentative manifeste de pénaliser la solidarité.

Nous appelons donc à une forte mobilisation aux cotés des 5 prévenu.e.s afin que la solidarité reste encore un droit à défaut d’un devoir.

Nous appelons à un grand rassemblement le jour du procès le mercredi 9 Avril 2014 à partir de 13h devant le Tribunal de Grande Instance, parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux.

Nous demandons la relaxe des 5 prévenu.e.s et l’abandon de toute poursuite à leur encontre.

Le comité de soutien aux prévenu.e.s du Dal 33

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 15 Mai 2014, 02:42

4 militantEs du DAL Bordeaux condamnéEs pour délit de solidarité

4 militantEs du comité DAL de Bordeaux, ont été condamnéEs aujourd’hui à 3 mois de prison avec sursis et au versement de la somme de 7000€ au titre du préjudice moral, pour avoir soutenu des familles sans-abris qui squattaient un petit immeuble vacant depuis plusieurs mois pour se mettre à l’abri, faute d’avoir été hébergés dans le cadre du dispositif d’hébergement d’urgence.

Il leur est reproché la violation du domicile d’autrui. L’usufruitière de cette maison, absente depuis 2011 avait retiré ses effets personnels et ses papiers, et habitait en Normandie ; elle l’a reconnu pendant l’audience. Cette maison n’était donc plus son domicile.

Quatre heures durant, le 9 avril, nous avons assisté à un procès à charge, les militantEs ont été tenus de rester debout, subissant un interrogatoire éprouvant et des propos accusateurs et parfois médisant.

Cette affaire montée de toute pièce sur décision de la hiérarchie, avait pour ambition de criminaliser et donc de discréditer l’action du DAL, qui pour la première fois en 25 ans d’actions, voit plusieurs militantEs déterminés à servir la cause des sans toit mis au banc d’accusation et traités comme des criminels.

DAL fédération dénonce cette décision odieuse, et s’inquiète des répercussions qu’aura à terme ce jugement, s’il n’est pas remis en cause. Le simple fait de défendre et soutenir des squatters, serait il devenu un crime dans notre pays ?

Nous apportons notre soutien total à nos camarades de lutte, nous dénonçons ce montage répressif, et nous continuons le combat pour qu’aucun et ni aucune ne soit livréE à la rue, et que chacun et chacune soit logéE dignement.

Un toit c’est un droit !

Solidarité financière pour les frais d’avocat, présents et à venir (Appel et + si besoin) :
Chèque à l’ordre de DAL fédération – Inscrire au dos du chèque « solidarité DAL Bordeaux »

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede bipbip » 11 Juil 2014, 01:06

Samedi 12 juillet

Marche solidaire avec les squatteureuses - Contre toutes les expulsions


Image


Le conflit de la métropolisation nous entoure et nous agresse, agressive et mégalomaniaque, elle avance, en réaménagent, détruisant, organisant, classifiant, enfermant entre les murs administratif-logistiques de la rocade et les nouvelles lignes lgv qui relieront les métropoles des 4 coins , tout ça alimenté par des lignes tht, filles du besoin nucléaire ou eco-branlo éolien et hydraulique , et surtout , du besoin d'alimenter des nouveaux projets de mort et destruction.

Toute Bordeaux est en train d'être mâchée pour être régurgitée a l'efficacité marchande hardcore, entre le projet de logement social de Domofrance sur le terrain du Rat-Fist-All jusqu'au total réaménagement de Saint Michel, entre quelques arrêts de tram en plus a Bègles, une rue parallèle pour désengorger un Cours vers le centre et un Périphérique pour désengorger la Rocade,

le réaménagement expulse, explose, impose.

Ce sont toujours les mêmes qui le subissent, parmi lesquels, nous, squatteureuses, que nous soyons français-e-s, espagnol-e-s, roumain-e-s, bulgares... Comme toujours trimballé-é-s d'une rue à une autre, d'une commune au centre ville, en perdant avec nos maisons, les souvenirs et projets que nous laissons sous les décombres, les affaires détruites sous les murs effondrés par la pelleteuse, parfois même notre séjour en fRance...

Le camp squatté de la Benauge, les dizaines de maisons de familles rroms, le Rat-dit, la Chatte Noire, le Met dix ans, le Ratabase, le Rat fist all, tou-te-s expulsé-e-s et maintenant la Douche et l'Oukaze qui restent dans l'attente de voir une centaine de flics armés à leurs portes pour évacuer leurs lieux de vie et de projets.

Un besoin se tourne en nécessité:

Nécessite de sortir de la logique défensive, spectatrice, victime de l'agenda d'une routine imposée, pour se développer sur une offensive qui montre toute l'extension de la guerre silencieuse qui nous entoure, en poussant les événements, déclenchant des prises de position, des réactions a l'action : spectateurs à s'inviter, squatters a résister, anars a squatter, assos à illégaliser leur conformité, gauchistes a se barrer, bordelais a se bouger le cul...

Donc devant une agression, pour le moment pacifiée, lâchée par l'épicentre urbain en rassemblant les forces du projet euro-atlantique - Vinci, Eiffage, Incité, Domofrance, ICF, Avenir Des(cons)truction -, la paix sociale face aux projets avant-gardistes de Juppé doit être mise en cause - visibilisée et conflictualisée de facto - pour que tous les gens qui subissent cette transformation puissent se coordonner, faire face, répondre et influencer l'ordre des événements au lieu de tout simplement les subir.

POUR CELA ON VOUS DONNE RENDEZ VOUS

SAMEDI 12 JUILLET

POUR SE RETROUVER A L'OUKAZE A 15H ET COMMENCER UNE MARCHE SOLIDAIRE AVEC TOU-TE-S LES SQUATTEUREUSES, CONTRE LES EXPULSIONS ET POUR SE REAPROPRIER LES RUES, LES MAISONS, NOS VIES ! PARCOURS TRACES PAR NOS MAISONS, PLEINES OU VIDES... AVEC UN APERO/RENCONTRE EN FIN DE PARCOURS !
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 17 Nov 2014, 01:41

Jeudi 20 novembre

Rassemblement de soutien au D.A.L33
à 13h, place de la République à Bordeaux.

Le jeudi 20 novembre 2014, à 14h, 5 membres de l'association Droit Au Logement de Gironde sont convoqué-e-s à la chambre des Appels Correctionnels de Bordeaux.

Ils/elles avaient été condamné-e-s le 14 mai dernier à 3 mois de prison avec un sursis qui court sur 5 ans, 90 euros de frais de procédure, 7 000 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros de frais d'avocats pour « S'être à Bordeaux, entre le 6 mars 2013 et le 12 juillet 2013, en tout cas depuis un temps non couvert par la prescription et sur le territoire national, introduits ou maintenus dans le domicile de Odette L. à l'aide de manœuvres, menace, voies de fait ou de contrainte, en l'espèce en fracturant la porte d'accès, en effectuant le changement de serrures de l'appartement, en y pénétrant pour y installer plusieurs familles étrangères, en imposant la présence des ces dernières dans le domiciles, sans le consentement du propriétaire. »

Cette condamnation injuste, dont les inculpés nient les faits qui leur sont reprochés, avait été le point d'orgue d'un acharnement policier et judiciaire qui depuis le mois de juillet 2013 avait vu nos camarades auditionné-e-s, perquisitionné-e-s et dessaisi-e-s de leurs affaires personnelles (ordinateurs, téléphones, répertoires, carnets de notes…), gardé-e-s à vue pendant 20 heures, et finalement passé-e-s à la question pendant près de 4 heures lors d'un procès à sens unique où la culpabilité des prévenu-e-s n'avait pu être prouvée.

La répression pénale des militant-e-s et la banalisation des outils sécuritaires est devenue monnaie-courante au point d'être dénoncées par le syndicat de la magistrature (communiqué 11/07/14). Elles visent à contenir nos indignations et à neutraliser nos moyens d'actions solidaires.

Zadistes, syndicalistes, bénévoles au sein d'associations ou de collectifs, nombreux-euses sont celleux à être blessé-e-s, mutilé-e-s, à devoir rendre compte devant une « justice » expéditive, soumise à des objectifs chiffrés, dont ils ressortent fortement amendé-e-s, avec des peines de prisons fermes ou avec du sursis. Nombreux-euses sont les camarades harcelé-e-s et poursuivi-e-s par une police zélée dont les actes de violences ne sont jamais sanctionnés.

Aujourd'hui, nous appelons à un rassemblement de soutien le jeudi 20 novembre devant le Tribunal des Appels, à 13h, place de la République à Bordeaux.

Nous exigeons que les membres du D.A.L33 soient relaxé-e-s et que toutes les poursuites à l'encontre des membres de cette association cessent.

Si ce procès ne leur rend pas justice, nous continuerons à nous mobiliser aussi loin qu'ils /elles sot prêt-e-s à poursuivre leurs actions.

L'heure n'est pas aux renoncements quand 10400 logements sont vacants à Bordeaux et que près de 3000 personnes y sont chaque jour à la rue !

Face à la répression, face à l'injustice, la solidarité reste notre meilleure arme !

Le Droit Au Logement de Gironde (D.A.L33)
dal33gironde@gmail.com - 06 95 43 53 23

Infos/Episodes précédents :
http://dal33.over-blog.com/tag/proces%20d.a.l33/

Signataires :
Le comité de soutien aux 5 condamné-e-s du Droit Au Logement 33 (D.A.L33), La Fédération Nationale D.A.L, Le D.A.L44, le collectif "Un toit Pour Toutes et Tous", le collectif "Des Sans Abris", le collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P33), L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre (O.P.A), le collectif de soutien à Notre Dame Des Landes, Association de Solidarité avec les Tous les Immigrés (A.S.T.I), Guyom Touseul, L'Union Juive Française pour la Paix (U.J.F.P), S.U.D Solidaire, Le Samovar, AC! Gironde, Etang d'Art, Cubik, Unité Maü Maü, Le collectif Cirk A Nu, Le collectif Antirépression 86, AlterLib, Tran's Lib, LIB.R.E.S, La section libournaise de la Ligue des Droits de l'Homme, U.S.C.D C.G.T, le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples Bordeaux (M.R.A.P33), le comité Libérons Georges 33, Socquette Juice Project, CNT-AIT33, Hacktivismes, Le P'tit Atelier Zef, Barthab de L'Affaire Barthab, LothKon, Libre Lucha, le collectif A l'est du Testet, le collectif La HP, Tchernoblaye.

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 10 Déc 2014, 08:29

Le délibéré aura lieu le jeudi 18 décembre 2014 à 14h - Tibunal d'Appel de Bordeaux - Place de La République

Bordeaux - Jeudi 20 novembre 2014

Une centaine personnes se sont rendues au rassemblement de soutien aux prévenu-e-s du Droit Au Logement Gironde (D.A.L33)


Ils/Elles avaient été condamné-e-s le 14 mai dernier à 3 mois de prison avec un sursis qui court sur 5 ans, 90 euros de frais de procédure, 7 000 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros de frais de justice dans l'affaire dite "Rue Planterose" à Bordeaux.

Ce procès en appel, qu'on nous avait promis plus court, dura lui aussi près de 4h30 dans une configuration cependant différente.

Tout d'abord, les prévenu-e-s n'ont pas eu à rester debout pendant 3h.

Interrogé-e-s ensemble, ils pouvaient répondre sans être interrompu-e-s par un juge qui semblait plus à l'écoute.

A l'inverse du procureur, qui lors du premier procès s'était montré plutôt agressif, l'Avocat Général ne posa aucune question.

Pas même aux deux témoins, membres de l'association, venus éclairer le tribunal sur le fonctionnement du D.A.L et l'accompagnement des familles par l'association durant la période incriminée.

Madame Lagrenaudie, l'usufruitière de l'immeuble rue Planterose et partie civile dans ce dossier, était absente, de même que ces fils qui lui avaient souffler les réponses face au juge en mai dernier.

A l'issue de ce nouveau procès, l'Avocat Général a requis pour l'ensemble des prévenu-e-s 6 mois de prison avec sursis (toujours sur 5 ans) et une amende au proratat des revenus de chacun-e.

C'est le double de la peine prononcée en première instance et l'amende est une peine nouvelle.

La partie civile a demandé 10 000 euros de dommages et intérêts.

Tous les avocats de la défense ont plaidé la relaxe.

Le délibéré aura lieu le jeudi 18 décembre 2014 à 14h - Tibunal d'Appel de Bordeaux - Place de La République

Nous sommes toujours dans l'exigence que la justice soit rendue !

Merci à toutes et tous pour votre mobilisation !

Merci du soutien ! Merci de faire tourner !

Le comité de soutien aux 5 prévenu-e-s du D.A.L33.

http://dal33.over-blog.com/2014/12/proc ... toire.html


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 03 Fév 2015, 03:59

Le verdict du procès en appel des 5 membres du Droit Au Logement Gironde (D.A.L33) a confirmé le premier jugement.

Ils/elles ont de nouveau condamné-e-s à 3 mois de prison avec sursis, 3 000 euros de dommages et intérêts pour les dommages matériels, 2 000 euros de préjudice moral et 90 euros de frais de procédure.

Refusant ce verdict injuste et indigne, 4 d'entre eux ont décidé de se pourvoir en cassation.

Nous continuerons à soutenir nos camarades dans toutes les démarches qu'ils/elles entreprendront pour que justice leur soit enfin rendue.

Le Droit Au Logement Gironde (D.A.L33)

http://dal33.over-blog.com/2015/01/proc ... irmee.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 16 Fév 2015, 12:36

Mercredi 18 février

Réunion publique - Appel à Bénévoles

à 20h, au Samovar - 18 rue Camille Sauvageau - 33000 Bordeaux (Quartier St Michel)

Bonjour,

Après plusieurs mois difficiles qui ont vu les activités de notre association ralenties par le procès de cinq de nos camarades, le Droit Au Logement Gironde (D.A.L33) souhaite poursuivre à Bordeaux et dans le département son soutien aux personnes mal logées ou sans logement.

Pour cela, nous avons besoin de redynamiser notre structure, notamment par l'accueil de nouveaux et nouvelles bénévoles, par votre soutien ponctuel sur nos différentes actions, par vos conseils et vos idées neuves.

L'urgence est là. En ce début d'année, déjà 15 personnes sont mortes à la rue, l'an passé au moins 450 dont 15 enfants, minots qui sont aussi souvent les victimes de l'échec de la politique du logement des différents gouvernements qui se succèdent.

Le nombre de SDF a ainsi augmenté de 50% depuis 2001, on compte 440.000 enfants pauvres de plus depuis 2008 et tandis que des municipalités cherchent à se débarrasser par tous les moyens de ces indigent-e-s (on grillage ou supprime des bancs, on crée des lois anti-mendicité...), les solidarités sont interdites ou entravées, les travailleurs/euses pauvres dorment dans leur voiture, les demandeurs/euses d'asile sont laissé-e-s à leur sort.

A Bordeaux, ce sont 10 134 logements vacants qui sont recensés, 3000 personnes qui ne savent où dormir chaque soir sans que la loi de réquisition ne soit jamais appliquée et que la construction de logement sociaux n'inverse pas la courbe !

Alors qu'ici et ailleurs, les richesses s'empilent dans les coffres-forts de quelques privilégiés, des locataires exsangues ne peuvent plus choisir entre nourriture et loyer, la rue guette ses proies et la pauvreté tue chaque jour,

Nous espérons que vous viendrez nombreux/euses à notre rencontre pour que nos solidarités soient plus fortes que notre indifférence ou notre sentiment d'impuissance !

Merci de faire suivre ce message dans vos réseaux,

Le Droit Au Logement de Gironde - D.A.L33

http://dal33.over-blog.com/2015/01/18-f ... ronde.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 21 Oct 2015, 07:58

[22 Octobre] Le D.A.L33 fait sa rentrée !

Réunion - Appel à Bénévoles - Association Droit Au Logement Gironde (D.A.L33)
Jeudi 22 octobre - 19h30
l'Inglourious Barstar - 4 place André Meunier - 33000 Bordeaux (Quartier Saint-Michel)

Au programme : Témoignages - Projections - Discussions - Concert

... http://dal33.over-blog.com/2015/10/22-o ... ntree.html


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 08 Avr 2016, 22:39

Samedi 9 avril 2016

Un toit pour tous, tous pour toi

Après 6 mois de réquisition pour accueillir des familles et valoriser une bâtisse et son terrain, le collectif est menacée par la fin de trêve hivernale.

Il vous invite à venir, pour une journée festive entre jardin, potager, ateliers, pour faire germer l'espoir de garder ce lieu...
Venez retrouver l'équipe et les familles pour un moment de partage ❤️

Le Collectif du Sherby

http://gironde.demosphere.eu/rv/5952

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 22 Mai 2016, 23:50

La Cour de Cassation casse la condamnation de trois militant-e-s du D.A.L33

Un peu de justice passe.

C’est une inattendue et excellente bonne nouvelle que l’arrêt rendu ce 13 avril 2016 par la Cour de Cassation.

En juillet 2013, cinq bénévoles de notre association s’étaient retrouvé-e-s pris-e-s dans les filets de la répression judiciaire et politique, accusé-e-s de violation de domicile et d’installation de familles étrangères dans un logement vacant, rue Planterose à Bordeaux.

Perquisitions, saisies de matériel personnel, gardes à vue, interrogatoires furent pour eux les violents préliminaires de deux procès à charge qui aboutirent pour tous, fin décembre 2014, à une condamnation à 3 mois de prison avec sursis, assortie de 5 ans de mise à l’épreuve, 5000 euros d’amendes et de frais de procédure. Malgré un dossier vide, sans l’ombre d’une preuve…

Manipulation politique visant à freiner les activités de notre association et à faire un exemple, connivence avec un milieu médiatique cherchant – sans trop de difficulté – à attiser la vindicte et les instincts primaires, complicité d’une justice de classe, dernière garante du sacro-saint droit à la propriété… Il y avait de quoi être sceptique sur la pertinence à débourser 1500 euros – par tête – pour tenter l’ultime recours de la cassation.

Fin décembre 2014, deux des cinq condamnés jettent l’éponge et notre association, qui a perdu beaucoup de ses membres, est chancelante.

Plus d’un an après leur pourvoi devant la plus haute juridiction française, les trois autres condamnés ont donc vu leur entêtement récompensé.

La Cour de cassation ayant constaté que d’une part, l’existence d’une introduction illicite n’avait été caractérisée pour aucun accusé et que d’autre part, leur degré respectif d’implication en qualité d’auteur ou de complice de l’action entreprise n’avait pas été expliqué, elle a logiquement cassé et annulé, en toutes ses dispositions, l’arrêt de la Cour d’appel.

Elle renvoie ainsi les parties pour un nouveau procès qui se tiendra à Bordeaux et dont la date n’a pas encore été fixée.

Un dossier vide, sans l’ombre d’une preuve… Un peu de justice passe !

Aujourd’hui, cette bonne nouvelle à partager nous donne encore l’occasion de saluer tous les individus, collectifs, associations, syndicats qui nous ont apporté leur soutien : lors des rassemblements pour les procès, par courrier, par téléphone, par des espèces sonnantes et trébuchantes qui nous ont permis de financer la cassation, par des pensées positives de résistance et d’amour qui nous sont parvenues. A vous toutes et tous, du cœur à l’âme, un grand merci !!

Trois ans après le début de cette affaire politico-médiatique, notre association a repris des forces et aujourd’hui, nous continuons à exiger un toit pour toutes et tous et l’application de la loi de réquisition.

Rue Planterose, à Bordeaux, un logement est toujours vacant. Vacant comme plus de 10 000 autres dans cette nécrople où chaque soir, plus de 3 500 personnes ne savent pas où dormir et sont en errance le reste de la journée.

Que la justice ne cesse de passer ! Un toit, c’est un droit !

Solidairement à toutes les luttes en cours et à venir…

Merci de faire suivre dans vos réseaux.

Droit Au Logement de Gironde – D.A.L33 – dal33gironde@gmail.com – 06 65 43 53 23 – www.dal33.over-blog.com

https://youtu.be/6_Dgla5jD2U

http://www.droitaulogement.org/2016/05/ ... -d-a-l-33/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede bipbip » 25 Sep 2016, 01:39

Blanquefort

Communiqué de presse suite à l'évacuation du Sherby, le 20/09/ 2016

Ce 20 septembre 2016 à 6h17, un huissier de justice, son équipe, des représentants de la région et une centaine de gendarmes mobiles ont investi le Sherby afin de procéder à l'évacuation d'une
trentaine de personnes. A l'issu de cette opération, l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration, la direction départementale de la cohésion sociale, accompagnés d'interprètes, ont pris en charge quatre familles d'origine étrangères dont 3 enfants scolarisés sur la commune.

Le 9 octobre 2015 par la réquisition citoyenne du 79 rue de Linas, le Collectif du Sherby s'est créé et a fait de ce grand corps de ferme inoccupé et public, un lieu d'accueil et d'hébergement pour des familles, des jeunes de moins de 25 ans et des associations à la rue.

Voici l'extrait du communiqué de presse publié par la préfecture :

« L'opération s'est déroulée ce matin sans incident, en présence des représentants de l’office français de l’immigration et de
l’intégration (OFII), de la direction départementale de la cohésion sociale et de plusieurs interprètes.
Les occupants ont pu récupérer leurs affaires personnelles avant de quitter les lieux, les autres biens étant entreposés dans un lieu qui leur sera accessible.
Une solution d'hébergement temporaire leur a été proposée.
Le préfet a demandé qu’il soit procédé à un examen précis de la situation des ressortissants étrangers au regard de leurs droits et au terme duquel :

- les personnes éligibles au dispositif d'aide prévu par l'office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) se verront proposer une aide au retour vers leur pays d'origine ;

- les demandeurs d’asile ou les personnes dont le dossier est en cours d’instruction, se verront proposer un hébergement conformément au droit communautaire ;

- les personnes déboutées de leur demande d’asile auront vocation à quitter le territoire français. Une attention particulière a été portée aux familles ayant des enfants scolarisés.

L’exécution de cette décision de justice permettra au conseil régional de reprendre possession de son bien.
A noter que les lieux sont en cours de sécurisation afin d’éviter toute nouvelle occupation illicite. » .

Toutefois, il est important de préciser que les propositions offertes ne sont que de courte durée et sans aucune garantie pérenne pour l'ensemble des personnes présentes.

Se pose la question désormais, des intentions réelles de la Préfecture à l'égard de toutes ces personnes, qui vivaient, certes grâce à une occupation illégale, mais dans un cadre sécurisé, familial et un environnement propice à l'épanouissement de chacun par le respect des valeurs humaines fondamentales.

Aujourd'hui nombre de ces jeunes se retrouvent avec le statut de SDF alors que ce lieu existait et était à même de les accueillir immédiatement.
Il faut savoir que les institutions en charge des affaires sociales avaient, dès les premiers mois d'occupation, pris contact à plusieurs reprises avec le collectif pour y accueillir dans l'urgence,
certaines familles dont la situation était des plus désespérée.

Nous posons la question ouvertement à Mr le Préfet : qu'en est-il du devenir de ces personnes que vous avez pris grand soin de déloger ?

Qu'en est-il de ce lieux, la Région s'était engagée à informer le collectif dès que l'appel d'offre pour vendre la maison était rendu public. Considérant son état après évacuation, quelle attention vont-ils porter à cette bâtisse du 16ème siècle ?

Qu'en est-il de ces jeunes qui n'entrent pas dans le cadre des demandeurs d'asile ?

Quelle suite entendez-vous donner à la pétition signée par plus de 1400 personnes ?

Qu'en est-il, Mme le Maire de Blanquefort, Mr le Préfet de la Gironde, de l'application des leviers légaux ; à savoir l'article L2212-2 du code général des collectivités territoriales et l'article L641-1 et le suivant du code de construction de d'habitation ?

Ce lieu avait une utilité publique.... où se trouve la cohérence de l’État face à la volonté d'individus investis et solidaires, qui permettaient par leurs actions de pallier la précarité de nombreuses personnes.

Libérez les initiatives, laissez les citoyens devenir acteurs du changement nécessaire et inéluctable qui s'opère par une prise en considération de cette question sociale (logement, chômage, précarité, marginalisation....)

Cette lutte est légitime.

Le Collectif du Sherby

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...à Bordeaux

Messagede Pïérô » 30 Nov 2016, 02:39

Vendredi 2 décembre 2016

Rencontre - Droit Au Logement de Gironde (D.A.L33)

20h - Au Samovar, 18 rue Camille Sauvageau

Image

Bonjour,

Dans un Bordeaux en phase de gentrification terminale et en pleine spéculation immobilière, les sans-abris, les mal-logés, celles et ceux qui cherchent un appartement à un prix raisonnable sont en nombre croissant.

Le Droit Au Logement Opposable (D.A.L.O) n'y est pas systématiquement appliqué malgré les injonctions des tribunaux, les places d'hébergement d'urgence y sont insuffisantes, la loi de réquisition n'y est jamais appliquée, les expulsions y vont bon train et se font sans délicatesse.

C'est ainsi que près de 3 500 personnes - hommes, femmes, enfants - vivent chaque jour dans l'angoisse de ne pas savoir où mettre leur peau à l'abri tandis que des millions d'euros sont dépensés pour faire de la "Belle endormie" la ville la plus belle du monde, pleine de touristes et ... de logements vacants !

Depuis sa création en 2010, notre association n'a cessé de dénoncer cette situation, d'apporter son soutien à des êtres souvent désemparés, de se frotter avec eux aux pouvoirs publics afin de les mettre face à leurs responsabilités.

Mais il faut être nombreux/nombreuses pour peser et faire entendre la voix de celles et ceux qui n'ont parfois même plus la force de réclamer ce à quoi ils/elles ont droit et de s'indigner.

Nous aurions donc plaisir à accueillir de nouveaux et nouvelles bénévoles pour poursuivre avec nous, ce combat difficile mais humainement enrichissant !

Les sympathisant-e-s sont aussi convié-e-s !

Si vous pensez comme nous qu'un toit, c'est un droit, venez nous rencontrer - et qui sait nous rejoindre ! - vendredi 2 décembre à 20h au Samovar (18 rue Camille Sauvageau).

Merci de faire suivre dans vos réseaux

Solidairement,

Le Droit Au Logement de Gironde
D.A.L33
dal33gironde@gmail.com
06.95.43.53.23


https://gironde.demosphere.eu/rv/6849
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités