Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 02 Avr 2016, 12:40

Nîmes, Nantes, Clermont Ferrand, Paris et environs

Fin de la trêve hivernale des expulsions : dates et lieux de mobilisations en France :

http://droitaulogement.org/2016/03/fin- ... ationales/



Rouen, samedi 2 avril

. 15 heures place de la Cathédrale, manifestation animée par la BATOUCADAL pour le droit au logement, à
l'hébergement et l'arrêt des expulsions locatives.

. 16 heures à la MAS : un débat sur le Droit Au Logement, exposition de photographies, puis concerts avec les sacrés brigittes, Nemesis, the Tombstone Brothers, Jean Luc Guillotin, Jean Yves Loir.
Buvette et petite restauration.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 03 Avr 2016, 01:20

EN IMAGES. Fin de la trêve hivernale : des manifestants contre les expulsions à Paris

Quelques centaines de personnes manifestaient samedi après-midi à Paris pour réclamer l'arrêt des expulsions, au lendemain de la fin de la trêve hivernale, période pendant laquelle les locataires ne peuvent être mis à la rue.

«Qu'est-ce qu'on veut ? Des logements ! Pour qui ? Pour tous ! Pour quand ? Maintenant !», scandaient les manifestants, parmi lesquels de nombreuses familles, réunis à l'appel d'associations (Droit au Logement, Confédération syndicale des familles...) et de syndicats (CGT, Solidaires, Sud Santé sociaux...).

... http://www.leparisien.fr/societe/en-ima ... qLr27vaoeQ
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 16 Mai 2016, 16:18

Logement : Pas de trêve pour les victimes de la rue

La fin de la trêve hivernale 2015-2016 a donné lieu, comme toujours, à une vague d’expulsions, sans qu’aucune solution sérieuse ne soit envisagée. Au contraire, la situation s’aggrave, les besoins augmentent et les centres ferment, tandis que l’État assure gérer la misère avec humanité.

Pour les victimes de la rue, ni bruit d’explosion ni rafale de fusils : une chanson pour Noël et on repart pour une année de galères. Les attentats raflent des centaines de vie d’un côté pendant que de l’autre les inégalités tuent des milliers de personnes dans notre pays.

Qui sont ces victimes ? On parle couramment de publics SDF alors que professionnellement on distingue les personnes sans abri, les grands exclus et les réfugié-e-s pour tenter de saisir une réalité complexe. Plus de 3 700 personnes ont perdu la vie dans la rue depuis 2007 en France [1]. La trêve hivernale a pris fin il y a un mois, le 1er avril. Le dispositif de l’urgence sociale a déjà réorienté de nombreuses personnes hébergées : vers des logements autonomes, par l’insertion ou des solutions personnelles. Mais comme chaque année, d’autres retourneront à la rue, ou verront au mieux leur séjour prolongé sur de l’hébergement précaire. Les places se réduisent et une partie de l’opinion se soulage à l’idée que l’été est moins pire que l’hiver.

Dissimulation de la souffrance

De nombreuses personnes ne sollicitent plus les services d’accueil : la réponse est bien souvent négative, et le principe de « non remise à la rue » pendant l’hiver reste très théorique. Et à côté de cela ? Dans un contexte de pénurie généralisée, les baux de deux autres centres non hivernaux se sont soldés par un non-renouvellement. Soit plus de 150 personnes (beaucoup vivant depuis au moins un an et plus sur le site) à qui l’on annonce une réorientation dans la mesure du possible.

Pendant ce temps, les expulsions des squats, des campements, des centres d’accueil pour les demandeurs d’asile, des hôtels comme des logements particuliers, reprennent de plus belle. Ce fut le cas des campements de La Chapelle et d’Austerlitz. L’État disait agir par « humanisme » face caméra ou sur Twitter, alors qu’en coulisse, il dispersait des personnes dans toute l’Île-de-France, sur des lieux précaires, réquisitionnés du jour au lendemain au détriment des autres usagers du 115, et sans soutien alimentaire. On dissimule ainsi la souffrance de ces victimes jusqu’à l’hiver prochain – quand on ne la fait pas taire à coups de tonfa comme c’est arrivé cette année aux migrants et migrantes installé-e-s sur l’esplanade de la halle Pajol à Paris. Qu’attendre de 2016 ? Le nombre de décisions d’expulsion progresse depuis des années. Les expulsions avec intervention de « la force publique » s’élèvent maintenant à plus de 10 000 par an comme l’indiquent la Fondation Abbé Pierre ou le DAL [2]. Au Samu social de Paris, les chiffres des nouveaux appelants fluctuaient entre 900 et 1 500 personnes par mois, atteignant parfois 2 000 en 2015. 2016 ne sera guère différente des années précédentes, à moins qu’un rapport de forces ne soit porté par la base en rompant avec l’atomisation des travailleuses et travailleurs du social.

Jacques (AL 92)


[1] Données du Collectifs des morts de la rue.

[2] « Allo Prévention Expulsion », www.fondation-abbe-pierre.fr ; et « Octobre 2015, les expulsions s’accélèrent »

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... e-pour-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 20 Mai 2016, 07:52

Les citoyens de CréteilDebout empêchent l'expulsion d'une mère de famille et de ses quatre enfants dans le quartier de l'Abbaye !

Ce mercredi 18 Mai, les citoyens de CréteilDebout ainsi que des membres de la CNL (Confédération Nationale du Logement) sont parvenus à empêcher l'expulsion d'une mère de famille et de ses quatre enfants.

En effet, ce mercredi matin à 8h00, nous étions près d'une quarantaine à être venus en solidarité à une mère de famille qui était menacée d'expulsion. Celle-ci était venue prendre la parole lors de l'Assemblée Générale de CréteilDebout du vendredi 13 Mai. Elle avait fait part de sa situation et de la menace à laquelle elle et sa famille étaient exposées : une expulsion sèche et sans aucune proposition de relogement.

Devant l'urgence de la situation, les citoyens de CréteilDebout ont décidé de lui venir en aide. C'est pourquoi nous nous sommes retrouvés mercredi matin à 8h00 devant le domicile concerné pour protester contre cette expulsion. Nous avons donc le plaisir de vous annoncer que la mobilisation a porté ses fruits et que pour l'heure, l'expulsion de cette famille à été repoussée à une date ultérieure. Il s'agit d'une victoire non seulement pour CréteilDebout, mais aussi et surtout pour la famille qui était menacée d'expulsion comme pour tous les citoyens cristoliens qui pourraient être amenés à se retrouver dans une telle situation.

Face aux souffrances vécues par les habitants, face à la misère et à l'exclusion qui touchent nos quartiers, il est possible, en travaillant et en agissant ensemble, d'apporter une réponse citoyenne adaptée aux problèmes que nous rencontrons.

Continuons de nous mobiliser ! Rejoignez-nous pour assister ou participer à nos débats lors de notre prochaine Assemblée Générale de CréteilDebout, le vendredi 20 Mai à partir de 19h sur la Place de l'Abbaye.

‪#‎CréteilDebout‬ ‪#‎BanlieuesDebout

https://www.facebook.com/Cr%C3%A9teil-D ... 312023811/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 14 Juil 2016, 22:00

Fin de l’Euro = expulsions locatives en hausse
Arrêt immédiat des expulsions, relogement !


Les témoignages de familles qui doivent être expulsées à partir du 11 juillet se multiplient, l’euro foot à peine terminé. Un hasard ?
Le collectif “expulsions stop” se mobilise et a installé 2 piquets dès 6H30 ce matin à Noisy le Sec et à Paris 11e, avec des familles solidaires et menacées d’expulsion, des voisins et voisines, des militants de Nuit debout et de différentes organisations.

• Noisy le Sec (93) (voire communiqué du 10 juillet), un piquet de solidarité est installé devant le 1 rue Paul vaillant Couturier (proche de la mairie). La police n’est pas encore intervenue, mais tourne beaucoup. Le Maire (UDI) en vacance en Thaïlande a tout de même fait savoir qu’il maintient l’expulsion de Mélodie et ses 5 enfants, d’un logement HLM appartenant à l’OPH municipal. Un autre famille est également menacée demain matin. L’expulsion peut avoir lieu encore aujourd’hui à tout moment. RV sur place jusqu’à 22h ce soir et mardi matin sur place à partir de 6h30.

• Paris 11e Bd Voltaire, un couple avec 2 enfants, prioritaires DALO depuis 3 ans, n’ayant reçu aucune proposition de relogement a aussi reçu le concours de la force publique. Informés qu’ils seraient expulsés à partir d’aujourd’hui. La Mairie du 11e a reçu une délégation. La préfecture de police, la préfecture de région, et le ministère du logement ont été informé. D’autres familles menacées se sont manifestées dans le 11e.

... http://www.droitaulogement.org/2016/07/ ... en-hausse/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 03 Aoû 2016, 12:00

Expulsions : les familles se mobilisent mercredi : trop d’expulsions sans relogement!

Trop d’expulsion sans relogement !
Cet été, pire que l’an dernier ?
Des familles expulsées ou menacées interpellent Emmanuelle COSSE
Mercredi 3 août à partir de 11h
RV Esplanade des Invalides – à l’angle de la rue St Dominique


Pour :
L’arrêt des expulsions,
Le respect de la loi DALO
La baisse des loyers et des charges
Le revalorisation des APL
La réalisation massive de vrais logements sociaux


A la faveur des départs en vacances des voisins et de la fermeture des établissements scolaires où se construisent beaucoup de solidarités, le sinistre ballet des huissiers, des déménageurs avec le concours d’officiers de police s’accélère.
Juillet août, c’est la période des expulsons de familles avec enfants, et d’habitants d’immeubles entiers.

Nous le constatons sur le terrain, cette année encore les familles menacées d’expulsion qui ont pu être sauvées au dernier moment, ou celle qui ont été effectivement mises dehors avec la force publique se pressent aux permanences.
Cette année, plus que les autres, il n’y a pas d’hébergement, ou très peu, et pour des durées de plus en plus courtes. Nous l’avons observé à plusieurs reprises, comme par exemple après l’expulsion des habitants de la tour CARA à St Ouen , la semaine dernière.

Ici ou là des résistances s’organisent :
•Depuis 3 semaines, une mère de famille avec 5 enfants lutte pour échapper à l’expulsion de son HLM à Noisy le Sec (93), avec d’autres locataires. Que deviendraient ses enfants alors que les dispositifs d’hébergement sont complètement obstrués.
•Des prioritaires DALO se sont bagarrés avec succès en juillet pour faire revenir la Préfecture de police de Paris sur sa décision de les expulser…

Mais ce sont des gouttes d’eau, face à l’ampleur de cet immense drame social qui conduit des milliers de locataires et de familles vers la grande exclusion.

Les chiffres diffusés par les pouvoirs publics en général 2 ans plus tard, montrent une hausse quasi constante d’année en année du nombre de jugements (132 000 en 2014) et du nombre d’expulsions forcées avec intervention de la police (12 000 en 2014), .

Sombre logique : les loyers grimpent, les revenus des classes populaires baissent, lesquelles sont de plus en plus souvent locataires, et les allocations logement sont à la peine, rabotées d’année en année.
Par contre les profits locatifs sont en hausse.

Dans ce contexte de crise sociale, nous appelons à un moratoire sur les expulsions, à la baisse des loyers et au relèvement des APL.

Un toit c’est un Droit!

http://www.droitaulogement.org/2016/08/ ... elogement/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 29 Aoû 2016, 00:26

Mardi et mercredi 30 et 31 août 2016 à Paris

Campement de 24h aux Invalides

24h contre les expulsions, relogement !

Des familles expulsées de leur logement, ou en voie de l'être dans les prochaines semaines, souvent sans même une solution d'hébergement entament un "24h contre les expulsions", mardi 30 aout à partir de 15h, à proximité du ministère du logement.

Un campement de 24h sera installé sur l'esplanade des invalides, à l'angle de la rue St Dominique, et de l'esplanade des Invalides, jusqu'au lendemain 14h.

Des prioritaires DALO expulsés, des familles mises à la rue sans même un hébergement, des expulsés qui dorment sur les trottoir, des familles menacées, se sont regroupées pour faire connaître leur situation intolérables, faire face à cette violence sociale institutionnelle, et obtenir un relogement.

Que fait Emnanuelle COSSE sur ce sujet dramatique ?

Des réunions ont eu lieu cet été sans résultat satisfaisant, de nombreux expulsés sont toujours à la rue, tandis que les expulsions se poursuivent.

Les familles en ont marre du blabla lui demandent à nouveau un RV, avant si nécessaire, de lancer un mouvement plus conséquent.

Elles invitent toutes les personnes solidaires ou concernées à se joindre au mouvement.
• Hébergement stable et décent jusqu'au relogement des expulsés
• Gel des expulsions et relogement HLM au préalable
• Application de la loi DALO et respect du droit à l'hébergement
• Relèvement des APL et hausse des financements à la construction de HLM
• ...

Programme :

Mardi 30 août :
• 14h installation
• 15h Point presse et témoignages
• 18h Assemblée des expulsés, soutiens, raffut des expulsés
• 21h Projection de films sur les luttes des mal logés

Mercredi 31 août :
• 6 à 9h : réveil, nettoyage,
• 10h : raffut des expulsés, témoignages, suite du mouvement
• 12h : désinstallation
• 16h, place de la république : rentrée de Nuit Debout, débat logement et partage des richesses.

Droit au logement
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2016, 09:01

La préfecture de police obéit à la mairie du 7ème et contraint le DAL à démonter le barnum sous la pression des forces de police
https://www.facebook.com/droitaulogemen ... S_TIMELINE
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 01 Sep 2016, 06:56

Droit au logement : « Même quand on est à la rue, on nous chasse encore »

Les autorités profitent de l'été et des vacances pour procéder à de nombreuses expulsions locatives. À la veille de la rentrée, l'angoisse des familles expulsées s'intensifie et les soutiens recommencent à se mobiliser.

« Un toit c'est un droit, un toit c'est la loi ! », « Solidarité, avec les mal-logés ! ». Les slogans criés avec conviction troublent le calme du 7ème arrondissement de Paris. Mardi après-midi, quelques dizaines de militants de l'association Droit au logement (DAL) ont pris leurs quartier à deux pas du ministère du Logement. Une grande tente blanche se hisse progressivement sur l'esplanade des Invalides, sous le regard interrogateur des touristes. L'opération « 24 heures contre les expulsions » démarre dans la bonne humeur, rempart indispensable face au sentiment d'injustice qui régie le quotidien de ces familles.

... http://www.politis.fr/articles/2016/08/ ... ore-35256/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 02 Sep 2016, 02:25

Les expulsions continuent :
... des mobilisations à suivre


A l’issue du 24h contre les expulsions aux invalides, qui a rassemblé une cinquantaine de familles et ménages expulsés ou en instance de l’être, des soutiens du mouvement social, notamment de Nuit Debout, les familles et le DAL dénoncent :
• la hausse des mises à la rue, y compris de prioritaires DALO, trop souvent sans même une solution d’hébergement, tandis que la rentrée scolaire approche, menaçant voire sacrifiant la scolarité de nombreux enfants
• l’absence d’engagement et de mesures fortes et concrètes de la part du Gouvernement et de la Ministre du logement, Mme COSSE pour lutter contre ce fléau en constante progression
• le refus de la Ministre du logement de recevoir rapidement une délégation des familles en lutte. Un RV a néanmoins été établi le 3 octobre, alors que les expulsions forcées s’accentuent.

Le campement a été démonté vers 13h, après une AG où il a été décidé de préparer samedi prochain, de nouvelles initiatives au cours des mois de septembre et d’octobre, jusqu’à la trêve hivernale, afin de pousser le gouvernement à agir.

Un toit c’est un droit !

http://www.droitaulogement.org/2016/09/ ... -a-suivre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 04 Sep 2016, 02:01

Vidéo occupation de la place des Invalides du DAL pour demander l'arrêt des expulsions.
Mardi 30 août 2016.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 02 Nov 2016, 01:49

Paris : De plus en plus d’expulsions locatives

Le Parisien http://www.leparisien.fr/paris-75005/6- ... 273336.php nous apprend, au 1er jour de la trêve hivernale, que la fondation Abbé Pierre avait fait un décompte des expulsions durant l’année 2015. Le résultat étonne même le journaliste :

« Selon l’organisation qui lutte contre le mal-logement, les décisions d’expulsions prononcées par la justice ont augmenté de 8,6 % en Ile-de-France en 2015 alors qu’elles sont restées stables dans le reste de l’Hexagone. 6 703 ! Le chiffre est impressionnant. C’est le nombre d’expulsions à Paris en 2015. Ainsi dans la capitale on a dénombré 5 719 expulsions pour défaut de loyer ou d’assurance, 804 pour validé de congés et 180 pour d’autres motifs.

Rien d’étonnant toutefois. Paris ne veut plus de pauvres bien sûr et l’immobilier monte en flèche.

Et pourtant, près de 100 000 (vous lisez bien) logements sont vides à Paris selon l’INSEE en 2012.

Pas de place pour accueillir les migrants. Vraiment ?

Guerre aux palais !

https://paris-luttes.info/paris-de-plus ... sions-6991
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 01 Fév 2017, 09:42

Les expulsions locatives en France atteignent un chiffre record

Dans son vingt-deuxième rapport sur l'état du mal-logement en France, rendu public ce lundi 30 janvier, la fondation Abbé Pierre constate que les situations de mal-logement se sont encore aggravées. Elle note «des avancées» en matière de politique du logement, mais «une réponse insuffisante aux besoins immédiats». La France compte, en effet, 4 millions de mal-logés et 12 millions de personnes fragilisées dans leur rapport au logement. La fondation Abbé Pierre s'inquiète entre autres de l'augmentation du nombre des expulsions locatives et interpelle les politiques.

... http://www.rfi.fr/france/20170130-logem ... bbe-pierre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 01 Avr 2017, 13:58

Premiers rendez-vous prévus à la fin de la trêve hivernale des expulsions par les différents comités DAL :

• Bordeaux 1er avril, 15h Place de la Victoire (et conférence de presse mercredi 29 à 11h à la Bourse du travail) => https://www.facebook.com/events/1283024805097969/
• Mulhouse 1er avril, 14h15 Place de la Réunion
• Nantes 1er avril, 17h Place du Bouffay => https://www.facebook.com/events/1899902236925462/
• Paris 1er avril, 15h Place de la République (avec le collectif “nos droits contre leurs privilèges” et la Plateforme Logement des Mouvements Sociaux) => https://www.facebook.com/events/241590339636506/
• Rennes 1er avril, concours de soupe !
• Rouen 1er avril, rassemblement devant le Palais de justice
• Saint-Ouen 1er avril, 14 Mairie de Saint Ouen, départ collectif pour rejoindre la manifestation place de la République à Paris

https://www.droitaulogement.org/2017/03/fintreve2017/

calendar.php?view=event&calEid=14314
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 02 Avr 2017, 18:35

+ 80 % d’expulsions locatives, stop ou encore ?

Logement. Quand l’État laisse s’emballer la machine à expulser

La trêve hivernale prend fin, vendredi, et avec elle l’interdiction des expulsions locatives. Leur nombre a explosé depuis quinze ans, notamment sous le quinquennat Hollande, qui n’a pris aucune mesure significative pour inverser la tendance.

La trêve hivernale prend fin, vendredi, et avec elle l’interdiction des expulsions locatives. Leur nombre a explosé depuis quinze ans, notamment sous le quinquennat Hollande, qui n’a pris aucune mesure significative pour inverser la tendance.

Certains ont déjà reçu un courrier prévenant de leur expulsion imminente, d’autres attendent leur convocation au commissariat. Tous sont inquiets. « Je m’appelle Sonia et j’ai peur d’être à la rue en avril », se présente une dame d’une cinquantaine d’années au fort accent russe. Avec la liste des interminables démarches administratives à entreprendre, l’animatrice donne des conseils pratiques : préparer un sac avec des habits de rechange, un autre pour les papiers administratifs et un pour les médicaments. « Il faut regarder en face la situation pour anticiper », souligne Fadila Derraz. Une expulsion dure rarement plus d’une demi-heure.

Le nombre de litiges a augmenté de 43 % depuis 2001

Les raisons de cet emballement sont connues. Depuis le début des années 2000, et plus encore depuis la crise de 2008, les prix de l’immobilier ont explosé. Entre 2000 et 2014, les loyers des grandes agglomérations ont augmenté de 55 % en moyenne, deux fois plus vite que l’inflation. « Le logement cher, encouragé par la spéculation, et l’inaction du gouvernement sont les causes principales de cette hausse des expulsions », estime Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL (Droit au logement), qui condamne le rejet des classes populaires à la périphérie des grandes agglomérations. « Depuis 1978, les profits de l’immobilier ont été multipliés par 3,4, quand tous les autres profits confondus l’étaient par 2,6 », souligne l’association.

... http://www.humanite.fr/logement-quand-l ... ser-634151
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité