Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 05 Avr 2015, 15:36

Fin de la trêve hivernale et fermeture des CHU:
Les expulsions ont commencé ...
Réussites, répression, blocages :


PARIS, PLACE DE LA REPUBLIQUE : PLACE AUX OUBLIÉS DU DROIT AU LOGEMENT ET À UN HÉBERGEMENT Environ 160 personnes ont passé la 3e nuit de manifestation sous des bâches.
Menacées d’expulsion ou expulsées sans relogement, virées de leur hébergement, prioritaires DALO en attente de relogement, mineurs étrangers à la rue, oubliés du droit au logement et du droit à l’hébergement, “manifestent de manière permanente” Place de la République, à Paris, depuis mardi 31 mars.

Des RV ont été demandé à Mme HIDALGO, et à Mme PINEL.

Après les soutiens associatifs, Mgr Gaillot est venu hier soir apporter sont soutien.
Les repas sont assurés par le « 115 du particulier » avec la participation de « la chorba ».

Les manifestants sont un peu plus nombreux chaque nuit. Il s’agit en majorité de mères de famille prioritaires DALO, ainsi que des mineurs isolés (non reconnus par la ville de Paris ayant introduit un recours, ou dont la demande est en cours d’examen) , ont été rejoints par des expulsés de Boulogne dans le courant de la nuit.
Toujours besoin de sacs de couchages, lits de camp, matelas pneumatiques ...

Point tous les soir à partir de 19h
Fête/gouter solidaire dimanche 5 avril à partir de 15h
place de la république
Musiciens, artistes de rue, soutiens, bienvenus ...

Les discussions ont commencé avec la Ville de Paris, notamment sur la question des mineurs isolés, et des familles parisiennes avec enfants, elles n’ont pas abouti pour l’instant.


BOULOGNE-BILLANCOURT (92), hospitalisation d’un mère enceinte de 8 mois, hébergement par le 115 des familles avec enfants :

1ère grosse expulsion de l’année, le 1er avril, de 50 personnes.

En violation du droit à l’hébergement, les expulsés ont été laissés sur le trottoir, une première nuit. Jeudi, suite à la pression policière et ont subit une répression inhabituelle : les expulsés ont été à deux reprises bousculés par la police municipale. Une femmes enceinte de 8 mois a été hospitalisée.
Jeudi soir, le 115 a proposé des hébergements pour les 6 familles avec enfant, et les 2 couples dont la femme est enceinte, dans le 95, pour une semaine. Une dizaine d’expulsés, dont un couple et un mineur isolé de 15 ans ont rejoint la manifestation de la place de la république dans la nuit.
5 expulsés sont toujours au centre de rétention du Mesnil Amelot.
Nous demandons la libération immédiate des 5 sans papier et l’hébergement de tout les expulsés, dans l’attente de leur relogement.


Nord (59), statut quo : les résidents d’un 3e foyer refusent d’aller dans la rue
Les résident d’un troisième foyer d’urgence à Roubaix, devant fermer ce matin font de la résistance. Ils refusent de partir, sans une orientation vers un relogement ou un hébergement de stabilisation, conformément à la loi.
Les 2 centre d’hébergements d’urgence (CHU), occupés depuis mardi, et mercredi par un total de 24 ménages sont toujours dans les lieux vendredi matin. Un des deux foyers pourrait être libéré en début de semaine prochaine, à l’issue d’une orientation pour les hébergés. Les deux foyers sont autogérés par les résidents, avec le soutien d’associations de solidarité.

TOULOUSE, ils ont gagné ! : La Préfecture de haute Garonne maintien l’hébergement des 10 sans-abris, hébergés dans des ALGECO au Gymnase Montané.

info mail
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 08 Avr 2015, 02:49

Un camp est installé place de la République pour aider les mal-logés

Le 1er avril, les expulsions ont repris. L'association "Droit au logement" a installé en plein Paris une grand tente afin de faire comprendre au gouvernement qu'il doit agir pour les mal-logés. Elle souhaite que l'Etat prenne des "engagements d'hébergements stables".

... http://www.24matins.fr/topnews/un-camp- ... ges-172244
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 10 Avr 2015, 12:04

Logement: le DAL installe un campement en plein Paris
Depuis mardi, une grande tente de près de cent mètres de long, formée de larges bâches tendues entre des arbres, a été montée par l'association Droit au logement (DAL)sur la place de la République. Une installation pour une manifestation permanente, mise en place dès la fin de la trêve hivernale des expulsions le 31 mars dernier.
video http://videos.leparisien.fr/video/logem ... gle.com%2F


8 Avril, 23 ème nuit du campement du Collectif 127
http://www.le-115-du-particulier.fr/fr/ ... ctif%20127



Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 11 Avr 2015, 13:21

10 Avril, 25 ème nuit du campement du Collectif 127
http://www.le-115-du-particulier.fr/fr/ ... ctif%20127


Dimanche 12 avril

12h à 17h : Rassemblement de soutien aux DALOs, sans logis et mineurs isolés à la rue, en manif 24/24 depuis le 31 mars - Repas solidaire, concert …
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 15 Juil 2015, 08:49

Mercredi 15 juillet, Paris,
Marche des expulsés et des expulsables
Expulsions locatives, ça suffit !

Marche des expulsés et des expulsables mercredi 15 juillet
RV 14h sortie du métro rue du Bac


Depuis début juillet les expulsions se sont multipliées. Les concours de la force publique sont tombés tout le mois de juin. Les commissaires et les huissiers sont à leur triste besogne tout l’été …

Le 1er Juillet, les locataires menacés avaient manifesté près du ministère de l’Intérieur, et avaient sollicité un RV à l’Élysée, à Matignon et au Ministère de l’Intérieur, pour l’arrêt des expulsions.

Les familles et les personnes mises à la rue, en général sans hébergement, ou menacées dans les prochains jours manifestent demain en direction du Ministère du logement pour demander à Mme PINEL de s’occuper d’un sujet qui la laisse sans réaction :
Stopper l’expulsion des familles et des personnes, sans relogement, et faire respecter la circulaire d’octobre 2012, demandant aux Préfets de loger les prioritaires DALO sans les flanquer à la rue !

De nombreuses familles prioritaires DALO sont désormais concernées, malgré l’engagement du candidat HOLLANDE auprès du DAL de ne pas expulser les prioritaires DALO , et la circulaire du 26 octobre 2012, signée par les ministres Duflos et Valls, donnant instruction aux préfets de reloger les prioritaires DALO avant de les expulser.
Respectée en 2013, et dans une moindre mesure en 2014, elle est cette année de + en + fréquemment remises en cause par les Préfets.

Nous dénonçons la hausse générale des expulsions locatives, sans relogement et demandons un RV avec le Ministère du logement et Matignon pour :
- l’arrêt de toute expulsion sans relogement,
- le respect de la loi DALO, et de la circulaire du 26 octobre, conformément aux engagements du Président HOLLANDE
- une vrai baisse des loyers, en lieu et place de l’encadrement programmé à Paris qui a toutes les chances d’être inflationniste pour de nombreux locataires, avec une hausse des APL
- la réquisition des logements vacants de riches propriétaires
- la réalisation massive de vrais HLM et le renforcement du Livret A

D’autres initiatives sont prévues tout au long de l’été …

Un toit c’est un droit !

info mail
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 24 Juil 2015, 07:33

Pour un moratoire immédiat des expulsions sans solutions de familles vivant en bidonville

Un grand nombre de bidonvilles est expulsé sans solution d’hébergement ou de relogement pour les personnes, dans l’indifférence estivale.

Une situation dramatique qui vient de frapper de plein fouet 450 personnes à Nantes, 180 personnes à Marseille dont la moitié sont des enfants, 500 personnes à Chelles, 150 personnes à Ris-Orangis, 100 personnes à Ivry-sur-Seine, 50 personnes à Aubervilliers, Bordeaux, le Havre et Logne…

Une situation dramatique qui pèse également aujourd’hui sur plus de 400 personnes à Grenoble dont 160 enfants, comme vient de le dénoncer le maire de Grenoble dans une lettre ouverte au Président de la République, mais aussi 240 personnes dont 100 enfants à La Courneuve, 300 personnes à Saint-Denis, 200 personnes à Bordeaux, à Nantes…

Chaque expulsion est un nouveau drame humain pour les familles qui sont forcées de trouver, en urgence, un autre abri de fortune sur un nouveau terrain ou dans les rues des grandes agglomérations en rompant avec toute attache territoriale. Ces opérations policières ont des conséquences humaines et psychologiques importantes pour ces familles sans cesse sous pression. Elles aggravent la situation des personnes en interrompant le suivi social et sanitaire organisé par les associations. Elles renforcent également l’exclusion de nombreux enfants en empêchant leur accès durable à l’école.

Chaque expulsion est un nouvel échec en matière de politiques publiques : qui peut encore croire que la destruction des bidonvilles fait disparaître la misère ?

Alors que cette politique répressive a montré toute son inefficacité, le Collectif national droits de l’Homme Romeurope et le Collectif des associations unies demandent au gouvernement la mise en œuvre immédiate d’un moratoire sur les expulsions tant que des solutions dignes d’hébergement, de logement et d’accompagnement social ne sont pas proposées aux familles.

En France, en 2015, environ 20 000 personnes vivent en bidonville. L’accès à des conditions de vie dignes et à l’insertion est possible pour ces personnes si l’Etat et les collectivités locales se mobilisent. Il n’en reste pas moins que la stabilisation des personnes et la sécurisation de leurs lieux de vie(accès à l’eau, à l’électricité, ramassage des ordures, sanitaires) sont les conditions indispensables pour qu’enfants et adultes accèdent à leurs droits (école, emploi, santé…). Comment suivre une scolarisation régulière, trouver et/ou garder un emploi et être suivi médicalement lorsqu’on est condamné à l’errance ?

A ce jour, la circulaire du 26 août 2012 qui prévoyait un accompagnement social et une anticipation des expulsions n’a pas produit les effets positifs attendus. Il est donc désormais impératif de rompre avec une approche fondée sur les expulsions systématiques qui finissent par créer les phénomènes qu’elles prétendent pourtant endiguer.

Le Collectif des associations unies et le CNDH Romeurope rappellent que notre République est fondée sur le respect de la dignité et des droits humains pour toutes et tous et qu’il est de notre devoir de proposer ensemble un accompagnement vers l’hébergement et le logement aux familles vivant aujourd’hui dans les bidonvilles.

Stoppons les expulsions sans solutions !

Paris, le 20 juillet 2015.

http://www.ldh-france.org/moratoire-imm ... idonville/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 19 Aoû 2015, 08:27

Les Familles du DAL de la Place de la République empêchent l’expulsion d’une mère et de son fils à Vitry-sur-Seine.

Le 18 août les forces de l’ordre interviennent pour procéder à l’expulsion de Mme O, en son absence et alors même que Madame n’a jamais reçu de document lui indiquant que la préfecture avait autorisé son expulsion. Mme O, est alertée par son fils mineur, qui demande aux forces de l’ordre d’attendre le retour de sa mère. Alors que la police pénètre dans le logement et installe une porte blindée, Mme O et plusieurs familles du DAL, en lutte de la Place de la République arrivent sur place. Mme O, n’avait jamais reçu le document autorisant son expulsion. Elle le découvre pour la première fois et signale sa qualité de prioritaire DALO depuis 2011, avec le soutien des autres familles. Les forces de l’ordre n’ont pas connaissance de l’information. En effet, Mme O, n’a jamais eu de convocation pour pouvoir expliquer sa situation…

Elle présente la décision favorable de la commission DALO et demande l’application de la circulaire DALO, engagement de campagne de Monsieur François Hollande. Grâce au soutien et à la détermination des familles présentes, un policier contacte la préfecture qui suspend immédiatement l’expulsion. La porte blindée est retirée et les forces de l’ordre quittent les lieux.

En cette periode de rentrée scolaire et gouvernementale, le DAL et les familles expulsées et expulsables de la Place de la République restent déterminées et poursuivront leurs actions pour demander :

– Pour les personnes et familles de la place de la République, un engagement de relogement. Et en attendant : pour les expulsés un hébergement décent, à proximité de leur lieux de vie, et la suspension des expulsions des ménages menacés ;

– L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement, (dont les DALOs), particulièrement à Paris et en Seine-Saint-Denis ;

– Un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logement vacants (réquisition ou mise à disposition), dont 50 000 en Île-de-France ;

– Des financements pour construire 200 000 HLM par an à des loyers situés entre 4 et 6€ le m2 ;

UN TOIT C’EST UN DROIT !!

http://droitaulogement.org/2015/08/les- ... sur-seine/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 25 Aoû 2015, 08:17

Marche des expulsés mercredi 26 août RV à 13h30 à St Augustin

Les familles expulsées ou menacées d’expulsion

de la place de la République

Manifestent mercredi 26 août

RV à 13h30 à St Augustin (angle rue d’Astorg rue de la Boétie)


Programme :
• Rassemblement à 13h30,
• Marche vers 14h,
• Arrivée à Varennes à partir de 16h : goûter des enfants qui pour beaucoup n’auront pas une vraie rentrée scolaire …

Depuis 4 semaines, environ 120 familles expulsées sans relogement, ou sous la menace d’une expulsion imminente manifestent 24h sur 24 Place de la République, à Paris, pour demander l’arrêt des expulsions, et à être relogées au lieu d’être expulsées, laissées à la rue et au mieux, hébergées dans des hôtels miteux, coûteux, précaires et/ou très éloignés…

Les pouvoirs publics ont coupé les ponts depuis début août.

Les familles expulsées/expulsables marcheront demain du Ministère de l’Intérieur, (principal point de blocage sur la question des expulsions) jusqu’au Ministère du logement pour demander un nouveau rendez-vous.

La plupart des expulsées , parmi lesquelles beaucoup de mères seules, viennent de Seine Saint Denis et de Paris, où sont exécutées près du tiers des expulsions menées sut l’ensemble de la France (2 sur 10 en seine St Denis et 1 sur 10 à Paris).

Malgré la chaleur, le vent, la pluie, les fêtards, les racistes, le bruit, les familles sont déterminées à poursuivre leur combat pour vivre décemment, et élever leurs enfants, sans la peur au ventre de l’expulsion ou de la rue.

L’atmosphère reste joyeuse et conviviale :

Prochain Rendez vous :
Samedi 29 août à 20h, à Répu : Ciné-Concert, rencontre et débats autour des luttes du logement …

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 29 Aoû 2015, 13:13

Ciné-Concert SAM 29 Août à 20h Place de la Rép – STOP aux expulsions!

Bonjour,

Nous, familles expulsées ou menacées de l’être, en lutte 24h/24 Place de la république avec le DAL (Droit au Logement), vous invitons à un :

CONCERT-CINÉ-DÉBAT
Samedi 29 août 2015 dès 20h
Place de la République, Paris
Concert : Akli D et Djelicounda
Film : la lutte des expulséEs de Samir Abdallah
Accrochage : banderole de WOZNIAK et ADELINA
Débat et témoignage des différentes luttes en cours …

Depuis 4 semaines, nous sommes installées place de la république 24h sur 24. Nous sommes aujourd’hui 140 familles expulsées sans relogement, ou sous la menace d’une expulsion imminente à nous relayer dans cette lutte.
Nous sommes pour beaucoup des locataires, des mères isolées avec des enfants en bas âge, nous avons un emploi, et nous avons fait une demande HLM.
Nous demandons l’arrêt des expulsions, à être relogées au lieu d’être expulsées et laissées à la rue et au mieux, hébergées dans des hôtels miteux, coûteux, précaires et/ou très éloignés…
Nous sommes solidaires des campements et des luttes d’expulsés en cours, avec ou sans papier, migrants, réfugiés, chômeurs, salariés exploités ….

Nous constatons que les pouvoirs publics ont coupé les ponts début août, et ont intensifié les expulsions sans relogement fin août, mettant de l’huile sur le feu, particulièrement en Seine St Denis.
Cela nous rappel la vague d’expulsions lancée par Sarkozy en septembre 2005 après les incendie criminels, et qui s’était soldé par la victoire et le relogement des expulsés.
En Seine Saint Denis et à Paris, sont exécutées près du tiers des expulsions menées en France (2 sur 10 en seine St Denis et 1 sur 10 à Paris).

Avec la rentrée qui approche à grands pas, c’est l’angoisse pour la scolarisation de nos enfants, ou de nous retrouver à la rue d’un jour à l’autre.
Malgré la chaleur, le vent, la pluie, le bruit, nous sommes déterminées à poursuivre notre lutte pour vivre décemment, élever leurs enfants, sans la peur au ventre de l’expulsion ou de la rue.
Nous restons solidaires, et joyeuses !

Un toit c’est un droit !

Les expulsions se sont intensifiées à Paris et en Banlieue tout le mois de juillet et ont repris massivement cette dernière semaine.

Les luttes pour avoir un toit se sont étendues à Paris/banlieue, notamment après la vague d’expulsions de juin juillet :
- Pajol/occupation du collège Guillaume Budé (lutte des migrants et leur comité de soutien) ,
– Quai d’Austerlitz (campement de migrants avec comité de soutien),
– St Ouen (campement devant la mairie depuis leur expulsion en juillet du “village d’insertion”).
– Place de la République (140 familles expulsées de leur logement ou menacées d’expulsion sans relogement),

Les expulsions fin août se sont intensifiées cette dernière semaine et les expulséEs résistent :
- Expulsion mercredi matin Chemin des Vignes à Pantin, d’une centaine d’habitants d’un immeuble insalubre et installation d’un campement avec DAL
– Expulsion du bidonville de La Courneuve “les samaritains”, 300 personnes
– Expulsion des habitants de la rue Pasteur à la courneuve, qui installent un campement dans un square derrière la mairie

Nous invitons les représentants des différents collectifs, les passants, les artistes, les militants, les journalistes à cette soirée, samedi, afin d’échanger, de témoigner, d’être solidaires …

Nos revendications :
- Un engagement de relogement, pour chaque famille et personne en lutte, et dans l’attente, un
hébergement décent, stable et proche de notre lieu de vie;
– L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement (dont les prioritaires DALOs);
– Un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logements vacants (réquisition ou mise à disposition),
dont 50 000 en île de France, pour tout les sans logis
– Au lieu de les supprimer, le renforcement des financements pour construire 200 000 vrais HLM par an, à la place des aides aux riches bailleurs privés et aux promoteurs.

http://droitaulogement.org/2015/08/cine ... n-relogez/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 22 Oct 2015, 21:29

STOP EXPULSIONS, RELOGEZ!

APPEL : STOP EXPULSIONS, RELOGEZ !

Alertés par les nombreuses familles et personnes expulsées ou menacées de l’être, qui campent depuis plus de 2 mois, avec le DAL (Droit Au Logement), sur la Place de la République à Paris, pour revendiquer l'arrêt des expulsions, un logement digne pour tous, et leur relogement, les signataires du présent Appel se mobilisent pour les soutenir.

http://stopexpulsions.wesign.it/fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 01 Nov 2015, 13:06

Rassemblements à Paris et Romainville (93)

Arrêt des expulsions, relogement de tous les expulsés !

Rendez-vous dimanche 1er novembre :

12h - Place de la République :
• 60e trêve hivernale depuis sa création,
• 3e mois de lutte des expulsées/expulsables, place de la République,
• 25e anniversaire du DAL

16h - Romainville, cité Gagarine terrain de Basket :
• Début de la trêve pour les nombreux locataires menacés des expulsions
• Réintégration de la famille expulsée, conformément à l'arrêt de la cour d'appel

Communique

Mettant ainsi un peu de baume au cœur des expulsés, la cours d'Appel de Paris a rendu mardi plusieurs arrêts annulant l'expulsion prononcée par le tribunal d'instance. Pressés d'exécuter la décision, et sans attendre le délibéré de la cour d'appel dont ils connaissaient la date, le préfet du 93, (premier expulseur de France avec 20% des expulsions manu militari), et le Préfet de police de Paris (qui tient la corde avec 10% des expulsions manu militari) ont envoyé la force publique pour procéder à l'expulsion brutale, et sans relogement de ces familles.

Dans les 2 cas, il s'agit de locataires HLM.

Deux hypothèses s'offrent désormais aux bailleurs :
• Ils se conforment à la décision de la cour d'appel, et les réintègrent au plus vite
• Ils refusent de réintégrer et il faudra saisir à nouveau le juge pour faire appliquer ces arrêts .

A Romainville

A Romainville, où depuis l'expulsion violente de la famille D. avec ses 9 enfants le 13 octobre dernier à la suite d'un impayé de loyer, à la demande de "Romainville Habitat", les manifestations pacifiques et solidaires des habitants de la cité Gagarine se succèdent, bien que le parvis de la mairie leur soit interdit par d'imposantes forces de police. https://www.facebook.com/sareem.bade/vi ... nref=story

La cour suspend les effets de la clause résolutoire et accorde 12 mois de délai à la famille pour résorber sa dette. La Cour rétablie provisoirement le bail ce qui donne droit au locataire de jouir de la chose louée. C'est donc désormais au bailleur de remettre les clefs et de restituer les biens au locataire pour qu'il réintègre son logement. A cet effet, l'Avocat, maitre SAIDON du barreau de Bobigny a demandé RV au bailleur municipal.

La cour relève également que le reversement des APL depuis leur suspension, si "Romainville habitat" ne s'y était pas opposé, aurait permis d'apurer la totalité de la dette, puisque la famille avait déjà réglé sa part.

Mardi soir, la nouvelle de la décision de la Cour d'appel a été accueillie avec joie par les habitants de Romainville.

L'office HLM avait annoncé il y a quelques semaines, que prés d'un tiers des locataires étaient en impayé de loyer (+ de 2 mois de retard de loyer), ce qui traduit l'aggravation de la crise sociale, la cherté des loyers et des charges, et les difficultés accrues des locataires en fin de mois. La ville veut détruire la plus grande part des 750 logements de la cité Gagarine, afin de changer les populations avec l'arrivée du métro.

La solidarité des locataires de la cité et des jeunes, qui ne cèdent ni à la peur, ni aux divisions, ni au désespoir, malgré l'importance du dispositif policier est exemplaire.

Rassemblement à Romainville dimanche 1er novembre, à partir de 16h,
sur le terrain de basket de la cité Gagarine, avenue Lénine
Pour fêter le jugement et le début de la trêve hivernale

Paris 19e :

Le jugement d'expulsion visant une famille pour trouble de voisinage a également été infirmé par la Cour d'appel de Paris, mardi 27 octobre. Le logement appartenant au bailleur social "France habitation" est situé à Paris. La famille avait également été expulsée pendant le délibéré de la cour d'appel. Affaire défendue par Maitre Ludivine LUBAKI du barreau de Paris, et avocate du DAL .

Droit au logement dénonce l'accélération des expulsions locatives en cette fin octobre, et avec de nombreuses personnalités avait demandé au Président Hollande le 15 octobre d'avancer la trêve hivernale. En vain : c'est la curée habituelle de fin octobre, renforcée par la hausse du nombre de jugements et le maintien jusqu'à l'arrivée de la police faute de solution.

DAL s'inquiète de la hausse généralisée des expulsions dans notre pays, et de l'empressement dont font preuve les préfets pour mettre des personnes souvent vulnérables à la rue, sans se préoccuper de les reloger, ni même de les héberger. De nombreux habitants reconnus prioritaires DALO sont aussi expulsés, sans égard avec l'engagement du Président Hollande et avec la circulaire du 26 octobre 2012 sur le sujet.

DAL dénonce le mécanisme budgétaire qui encourage les Préfet à expulser toujours plus de familles : Lorsqu'une expulsion est retardée, les bailleurs peuvent obtenir une indemnisation équivalente au montant du loyer. Une enveloppe est fixée par le ministère de l'intérieur pour chaque Préfecture, qui en théorie ne doit pas être dépassée, ce qui nécessite d'expulser toujours plus vite et sans solution.

C'est pourquoi, nous demandons au gouvernement :
• de doubler pour 2016 l'enveloppe d'indemnisation aux bailleurs versée lorsque le préfet suspend l'expulsion, et de transférer cette compétence au Ministère du Logement (Les chiffres ci joints démontrent que la hausse de l'enveloppe fait baisser le nombre d'expulsions forcées.
• de mettre fin aux expulsions forcées, notamment en HLM où elles sont en forte hausse, et de prévoir un relogement préalable dans tous les autres cas.

Arrêt des expulsions,

relogement de tou-tes-s les expulséEs !

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 11 Nov 2015, 10:40

Les expulsés de République ont gagné après 3 mois de lutte !

Les expulsés de République ont gagné après 3 mois de lutte !

Solidarité avec les réfugiés !

A l’issue d’une réunion avec les autorités lundi après midi, un accord a été trouvé pour les 52 familles et personnes qui depuis le 31 juillet participent activement à la manifestation permanente installée place de la République à Paris. Leur détermination a porté ses fruits, une fois de plus. L’installation a été démontée dans la soirée.

Les familles expulsées seront hébergées jusqu’à leur relogement, et les familles menacées d’expulsion seront maintenues jusqu’à une solution de relogement (conformément à la circulaire Duflot/Valls du 26 octobre 2012 , qui demande au Préfets d’organiser le relogement des prioritaires DALO avant leur expulsion).

Droit Au logement et les familles du DAL affirment leur solidarité avec les réfugiés qui depuis leur expulsion du Lycée Jean Quarré il y a plus de 2 semaines, campent place de la République, à coté des familles expulsées.

Droit Au Logement et les déléguée des familles ont demandé pendant la négociation que les autorités mettent en place des solutions décentes d’hébergement pour les réfugiés et qu’elles ouvrent des discussions avec leurs représentants.

Droit Au Logement et les familles expulsées/expulsables remercient chaleureusement :

- Les artistes, les personnalités, les familles du collectif des 250, les organisations, les militants, les habitants du quartier, les passants … qui ont apporté leur soutien à ce combat *

- Les réfugiés qui ont respecté les régles de vie commune sur la place depuis 17 jours;

Droit Au Logement revendique :
• Le respect de la loi DALO pour tout les prioritaires et l’application du Droit à l’hébergement pour toute personne à sans logis
• L’application de la loi de réquisition sur les logements vacants appartenant à des grands propriétaires
• La réalisation massive de vrais logements sociaux, la baisse des loyers e
• L’arrêt des expulsions sans relogement, et le relogement des expulsés, notamment, celui des occupants de la tour CARA à St Ouen, occupée par des expulsés dans le cadre de la mobilisation de République, et la réintégration dans son logement de la familles D. expulsée violemment à Romainville le 13 octobre …

Un toit c’est un Droit !

http://droitaulogement.org/2015/11/les- ... -de-lutte/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 04 Jan 2016, 03:56

Seine-Saint-Denis : la lutte d’un quartier HLM contre les expulsions

Les expulsions se multiplient en France et plus spécifiquement en Seine-Saint-Denis, par exemple dans la cité Gagarine à Romainville. Mais là-bas, les autorités qui viennent d’expulser une famille se heurtent à l’opposition des habitants et habitantes déterminé-e-s à faire capoter la tentative d’épuration sociale du quartier.

Entre 2013 et 2014, les expulsions de logement ont augmenté de 15 %. Elles devraient encore augmenter pour 2015. Les loyers et les charges augmentent, pas les APL, les locataires du privé comme les locataires HLM ont de plus en plus de mal à boucler les fins de mois. Paris et la Seine-Saint-Denis détiennent le triste record avec un tiers des expulsions de toute la France métropolitaine et cette année encore préfectures et bailleurs les ont multipliées à l’approche de la trêve hivernale.

Le 13 octobre, la famille Diassiguy, les parents et neuf enfants sont expulsés violemment de leur HLM de la cité Gagarine à Romainville (93), plusieurs des voisins, venus en solidarité ont été blessés par les CRS, envoyés en force. La famille avait remboursé sa dette, attendait le versement de la CAF et avait fait appel de la décision d’expulsion, la cour devait rendre sa décision le 27 octobre. Préfecture, mairie et OPH n’ont pas voulu attendre cette décision pour expulser. Le jour même, avec l’association de locataires Spoutnik/DAL HLM et Droit au logement (DAL), les habitants et habitantes se sont mobilisés, sont allés manifester devant la mairie et plus de 200 personnes ont occupé le conseil communautaire d’Est Ensemble.

... http://www.alternativelibertaire.org/?S ... lutte-d-un
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 29 Mar 2016, 02:43

Paris, samedi 2 avril 2016

Mobilisation de fin de trêve hivernale des expulsions

Manifestation unitaire pour l'arrêt des expulsions, la baisse des loyers, un logement décent pour tous, le respect des lois pour les mal logés et les sans logis (DALO, Droit à l'hébergement, réquisition ...), le droit au maintien dans les lieux des locataires, la réalisation massive de vrais HLM et leur financement par l'État, la sanctuarisation du logement social, l'arrêt de la répression contre les mal logés, les habitants de bidonvilles, les résidents de foyers (FTM) ...

à 14h30, Place de la République, Paris

La plate-forme logement des mouvements sociaux
• Logement : ACDL, Advocacy, AFVS, Bagagérue, CAHL 94, CAL, Copaf, CoL3e, CoL14e, CSF, CGL, DAL...
• Syndicats: CGT, FSU, Sud Santé Sociaux, SAF, Syndicat de la Magistrature, UNEF, Union Syndicale Solidaires, USP ...
• Solidarité : AITEC, ATTAC, AC !, CNAFAL, Fondation Copernic, MRAP ...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 01 Avr 2016, 02:15

Toulouse, samedi 2 avril 2016

Rassemblement Trêve hivernale 2016

Rdv ce samedi 2 avril à 10h Métro Jean Jaurès!

Comme tous les ans la trêve hivernale qui protège des expulsions de son logement prend fin, les expulsions vont reprendre et comme tous les ans elles seront nombreuses. L'année passée 1,2 millions d'expulsions locatives ont été prononcées, 13 000 expulsions ont eu lieu par la force. A quand la trêve éternelle ? En effet une expulsion peut coûter jusque 2000 euros, avec cette somme on pourrait assurer la réinsertion locative d'une famille menacée d'expulser au lieu de lui imposer la violence d'être sortie de chez elle.

Depuis la fin des années 1990 les salaires n'ont cessé de stagner quand les loyers eux n'ont cesser d'augmenter, des millions de personnes ne parviennent plus à boucler leurs fins de mois. Pendant ce temps les 500 familles les plus riches de France possèdent 460 milliards d'euros, ces milliards elles les volent en exploitant les travailleurs mais aussi en spéculant sur la rareté du logement. Est il normal que 145 000 personnes soient à la rue en France quand 2,6 millions de logements sont vides ?

Nous vous proposons donc ce samedi 2 avril à 10h métro Jean Jaurès, d'écouter les témoignages de personnes menacées d'expulsion . De même des représentants des 36 sans-abris qui ont gagné lors de leur lutte collective le droit à un toit expliqueront où ils en sont de leurs démarches.

Nous invitons tous les collectifs, organisations et personnes à nous rejoindre à venir nombreux nous soutenir!!!

Un toit c'est un droit!!!

DAL Toulouse-31-No Vox International
Droit Au Logement Toulouse
Tél.: 06 59 43 20 10 - dal.toulouse@free.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité