Droit au logement, luttes... en Suisse

Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 12 Oct 2012, 14:20

Rebellion octobre 2012

Reprenons la ville, faisons-là commune !


Image


Reprenons la ville, faisons-la commune!

Revendications immédiates

Logements étudiants : rêve ou calvaire ?

Le squat: une action directe contre le Capitalisme et la crise du logement

Un quartier populaire

Luttes pour le droit à la ville, histoires autour du monde

Réfugié.e.s : le logement comme contrainte et éloignement

Sans-papiers : l’illégalisation qui tue le droit


(PDF) : http://www.rebellion-osl.ch/uploads/reblocaux/15.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 19 Juin 2015, 07:33

[Genève] Migrants contre bunkers

lundi 15 juin 2015, plusieurs centaines de migrants et d’habitants de Genève ont manifesté pour protester contre le déplacement d’hommes célibataires déboutés ou frappés par une décision de « non-entrée en matière » du foyer des Tattes vers les abris PCi. Décidés à ne pas s’enterrer dans des bunkers, les migrants et la population solidaire ont décidé d’occuper le Théâtre du Grütli pour y passer la nuit.

... https://renverse.ch/Geneve-Migrants-con ... -Vol-2-197


No Bunkers - Manifeste du Collectif d’occupation du Grütli : https://renverse.ch/Geneve-No-Bunkers-M ... Grutli-198
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 28 Juin 2015, 20:24

En Suisse, les réfugiés ne veulent pas se laisser enterrer

Les autorités suisses "hébergent" réfugiés et demandeurs d’asiles dans des bunkers. Depuis le début de l’année, les migrants luttent contre leurs conditions d’hébergement et contre les expulsions. En juin, la mobilisation No-Bunkers s’accélère, migrant-e-s et personnes solidaires multiplient les manifestations. Mi-juin, des migrants menacés d’expulsion occupent le théâtre Grütli à Genève.

... http://paris-luttes.info/en-suisse-les- ... ulent-3509
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 16 Juil 2015, 17:21

[Genève] No Bunkers ! Fil d’infos

Depuis lundi 15 juin 2015, les migrants menacés d’être hébergés dans des abris PCi souterrains refusent cette perspective et occupent le Théâtre du Grütli.

Chronologie inversée :

Jeudi 16 juillet, une manifestation dans le Rhône montre que la lutte continue.

Jeudi 2 juillet, le déménagement du Grütli à la salle du Faubourg a lieu. Un espace pour des activités sur la plaine de Plainpalais a aussi été acquis.

Lundi 29 juin 2015, l’information sur le déménagement à la salle du Foubourg du mardi 30 juin est annulée. Une nouvelle proposition est étudiée, réponse mercredi soir 1er juillet.

Dimanche 28 juin 2015, 21H00 : Annonce du déménagement du Grütli à la salle du Faubourg pour le mardi 30 juin à 18h. Déambulation joyeuse suivie d’un repas.

Samedi 27 juin : Le Conseil d’État s’engage à considérer la mise à disposition du 28c route de Meyrin. Le Collectif No Bunkers réagit par un communiqué de presse.

Vendredi 26 juin : Un foyer vide de l’État à la route de Meyrin a été occupé pendant la manifestation No Bunkers de ce soir. Une bannière lisant "Plutôt prendre qu’attendre a été suspendue à la façade.

https://renverse.ch/Geneve-No-Bunkers-Fil-Infos-206
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 23 Juil 2015, 12:02

[Genève] Manifestation No Bunkers dans le Rhône

De Plainpalais à la pointe de la Jonction, la manifestation No Bunkers du 16 juillet a relancé avec succès la lutte des migrants et leurs soutiens pour sortir des abris PCi. Le rendez vous hebdomadaire du collectif sur la plaine de Plainpalais a donné lieu à une manifestation dans les rues genevoises puis dans le Rhône. 300 personnes ont participé au cortège dans une atmosphère festive. Le défilé s’est terminé sur la plaine de Plainpalais avec un repas.

Photos : https://renverse.ch/Geneve-Manifestatio ... -Rhone-231
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 25 Juil 2015, 18:51

Genève

Bouffe de soutien à la lutte No Bunkers

Tous les jeudis soirs, sur la plaine de Plainpalais, aura lieu une bouffe de soutien au mouvement contre l’hébergement de requérants d’asile en Bunkers. Plus qu’un simple repas, c’est l’occasion de se retrouver et d’organiser notre victoire. Venez nombreux.

https://renverse.ch/Bouffe-de-soutien-h ... ents-d-219

Image

Infos sur la lutte : viewtopic.php?f=66&t=4521&start=15#p207707
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 11 Aoû 2015, 21:42

Jeudi 13 août

[Genève] Manif No Bunkers

Depuis janvier 2015, les migrants hébergés dans les abris PCi se battent pour leur dignité avec le soutien d’un très large mouvement de mobilisation. Le 15 juin, nous nous sommes retrouvés ensemble au foyer des Tattes pour résister aux transferts forcés d’habitants du foyer dans de nouveaux bunkers. Depuis, le Grütli a été occupé avant que le Collectif ne déménage au Faubourg. Une quinzaine de manifestations ont rassemblé des milliers de personnes et sillonné la ville. Elles montrent le profond désaccord de la population avec cette politique de logement indigne. Elles ont également permis de dénoncer les persécutions subies par les migrants en lutte pour avoir osé relever la tête.

La forme qu’a pris le mouvement ces deux derniers mois, sa visibilité dans l’espace public et sa force de mobilisation ont permis, en deux mois, de faire évoluer une situation bloquée et s’empirant depuis un an et demi d’accueil dans les bunkers : des solutions à moyen et long terme ont pu être obtenues et des engagements pour la fermeture des bunkers ont été pris par le Conseil d’État pour 2016. Les autorités genevoises se découvrent des capacités d’accueil qu’elles juraient inexistantes jusqu’alors.

Afin d’espérer que les engagements des autorités soient respectés et se précisent, dans le but d’accélérer encore la fermeture des bunkers et d’améliorer les conditions de vie des migrant-e-s à Genève, pour revendiquer la libération de nos camarades incarcérés et dénoncer les violences policières qu’ils subissent, nous appelons à

UNE GRANDE MANIFESTATION CE JEUDI 13 AOÛT 2015
RENDEZ-VOUS A 18H A PLAINPALAIS, VERS LES TERRAINS DE PETANQUE

La manifestation se poursuivra par un [1] à prix libre en soutien au mouvement et un barbecue sera à disposition ! Amenez de quoi faire des grillades !

Seule la lutte a payé, elle doit continuer !

BASTA BUNKERS !

LIBERTÉ POUR NOS CAMARADES INCARCÉRÉS !

Collectif d’occupation du Grütli - No Bunkers

https://renverse.ch/Geneve-Manif-No-Bun ... -13-08-244

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 14 Aoû 2015, 14:36

[Genève] Appel à la solidarité de la population genevoise pour l’accueil de migrants
Cela fait sept mois de lutte contre les bunkers, dont deux mois à pallier la démission de l’État de sa responsabilité dans l’hébergement digne et humain des migrants, le tout parsemé d’embûches administratives tendues par l’Hospice général et d’intimidations policières. Le mouvement d’opposition aux abris PCi a gagné sur de nombreux points mais n’a pas arraché une solution immédiate d’hébergement pour le Collectif d’occupation du Grütli.

Il était en effet prévu, dès le déménagement vers la salle du Faubourg, que celle-ci devrait être libérée le 15 août. Cette date est aujourd’hui arrivée et si la lutte est loin d’être terminée, l’hébergement au Faubourg va prendre fin.

Certes, l’Etat s’est engagé à mettre à disposition progressivement 350 à 140 places pour loger les migrants hors des bunkers d’ici janvier 2016, mais les migrants en lutte n’ont pas de solution d’hébergeent à partir du 15 août. C’est la solidarité qui a permis au collectif de tenir sir longtemps, nous appelons à nouveau à cette solidarité !

Nous demandons donc aux habitant-e-s de Genève qui en ont la possibilité d’accueillir un (ou plusieurs) membre du Collectif pour une durée allant de 1 à 3 mois, c’est-à-dire en attendant que les places promises par l’Etat soient effectives. Nous avons besoin de 40 places d’hébergement et sommes persuadés que votre soutien pourra prendre cette forme, comme cela est déjà arrivé par le passé.

SI VOUS AVEZ LA POSSIBILITE D’HEBERGER UN MIGRANT CHEZ VOUS, VOUS POUVEZ ENVOYER UN COURRIEL A l’ADRESSE SUIVANTE : COLLECTIFNOBUNKERS@GMAIL.COM

MERCI DE PRECISER VOTRE NOM, PRENOM ET UN NUMERO DE TELEPHONE, AINSI QUE LE NOMBRE DE PERSONNES QUE VOUS POUVEZ ACCUEILLIR ET LA DUREE D’HEBERGEMENT.

Si vous avez des questions concernant votre éventuel engagement dans cette démarche, vous pouvez contacter le collectif par e-mail.

À toutes celles et ceux qui ont soutenu, soutiennent et soutiendront ce combat, nous voulons encore une fois exprimer notre profonde gratitude et nos salutations solidaires.

Le Collectif d’occupation du Grütli – No Bunkers

https://renverse.ch/Geneve-Appel-a-soli ... grants-255
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 18 Aoû 2015, 11:00

[Genève] Communiqué de presse du Collectif d’occupation du Grütli - No Bunkers, 15.08.2015
« L’Hospice général ne doit pas empêcher la solidarité des Genevois » Michel Claude

Ce samedi 15 août 2015, jour officiel du déménagement de la salle du Faubourg, nous sommes en passe de trouver une solution temporaire d’hébergement évitant un retour dans les bunkers. Cette solution, c’est une fois de plus à la solidarité de la population que nous la devons. Elle permettra aux migrants mobilisés depuis deux mois de ne pas subir les conditions unanimement reconnues comme inhumaines de l’hébergement en abris PCi, en attendant que les autorités soient à même de les loger dignement. Nous attendons d’ici lundi la réponse du Conseil d’Etat et de l’Hospice général quant aux modalités administratives de cet hébergement hors des structures officielles. Nous osons espérer que les autorités feront tout pour faciliter cette solution, déjà mise en place dans le passé, et ne tendront pas d’incompréhensibles embûches.

Pas de solution sans mobilisation

Rappelons une fois de plus que la moitié des places prévues cette automne, en l’occurence le bâtiment ONU-SIDA, émanent d’une proposition du Collectif d’occupation du Grütli d’abord refusée par les autorités. La mobilisation de ces sept derniers mois et le mouvement initié par le Collectif d’occupation du Grütli auront donc plus fait avancer la situation que l’ensemble des services de l’Etat réunis.

La Ville de Genève accepte une prolongation

Nous avons rencontré aujourd’hui Madame Ester Alder, maire de Genève, qui a accepté de tolérer l’hébergement à la salle du Faubourg jusqu’à lundi. Nous saluons cette décision. Ce délai a pour but de permettre au Collectif de trouver les quelques places encore manquantes et d’organiser administrativement son départ. Une nouvelle réunion est agendée ce lundi dans le courant de la journée pour faire le point sur la situation.

L’Hospice général ne doit pas empêcher la solidarité

Nous attendons une réponse ce lundi quant aux modalités administratives de l’hébergement solidaire des migrants du Collectif. Les multiples tracasseries administratives qui ont accompagné le mouvement ces deux derniers mois et qui pour certaines n’ont toujours pas trouvé de solution ne nous ont tout sauf donné la preuve de la bonne volonté de l’Hospice général. L’Hospice général doit prendre le rôle de facilitateur face à cette nouvelle proposition pour éviter l’hébergement en abris PCi. Nous saluons la solidarité exprimée suite à notre appel et espérons que les autorités sauront lui reconnaître sa juste valeur.

Collectif d’occupation du Grütli – No Bunkers

https://renverse.ch/Geneve-Communique%C ... ers-15-258
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 18 Aoû 2015, 11:07

Ce mardi 18 août à Bienne

Manif de soutien à la Katapult, maison occupée à Bienne et déjà menacée d’évacuation

Le 75 Faubourg du lac, à Bienne est de nouveau habité ! On a pris possession des lieux, le lundi 13 juillet, depuis donc plus d’un mois. On y est on y reste ! Menacé d’évacuation depuis mercredi 12.08, nous appelons à une Critical Mass de soutien le mardi 18.08 à 19h. Rendez-vous devant la maison !

... https://renverse.ch/La-Katapult-maison- ... uation-257
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 27 Aoû 2015, 15:40

[Bienne] Deuxième Critical Mass en soutien à la Katapult et ultimatum d’évacuation !

Petit retour sur la lutte en cours autour de la maison occupée la Katapult et sur la deuxième Critical Mass de soutien qui a eu lieu ce mardi 25 août à Bienne.

Pour la deuxième semaine consécutive, une septantaine de personnes ont pris part à cette manif sur roues qui a sillonné les rue du centre-ville biennois.

De nouveau, l’appel à manifester s’est fait en soutien au squat de la Katapult. La maison vide durant 5 ans et occupée depuis un mois et demi est depuis 2 semaines en danger d’évacuation, les tentatives des négociations des occupant-e-s n’ayant encore abouti à rien de concret du coté du proprio. Le jour d’après la Critical Mass, la maison à reçu un avis d’évacuation pour mardi 1 septembre à 12h. La défense se prépare et plus d’infos seront bientôt publiées.

... https://renverse.ch/Ne-pas-publier-Bien ... tapult-269
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2015, 11:27

[Renens] Occupation des gens du toit

Les habitants du jardin du sleep-in devaient quitter les lieux occupés depuis plusieurs mois avant le 30 Août. Face à cette menace, un rassemblement en solidarité avec les migrants a eu lieu aujourd’hui à 17h et l’ex-collège de Petit-Vennes a été occupée. Voici le communiqué du 30 août du collectif des Jean Dutoit. Ils besoin de présence toute la journée devant la maison.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mesdames, Messieurs,

Les précédents dialogues avec les représentants des autorités de la Ville de Lausanne et de Renens au sujet de l’occupation du jardin du Sleep-In à Renens n’ont mené à aucune solution pour le relogement des ses occupant-e-s. Nous avons donc décidé d’agir par nous-mêmes en occupant le bâtiment sis à la Route de Berne 50, propriété de la Municipalité de Lausanne.
Ce communiqué pour définir notre geste, nous restons à votre disposition pour tout renseignement par le biais de ce mail.

Qui nous sommes

Lorsqu’on dépasse les discours catastrophistes affirmés, à leur propre manière, par la droite et la gauche, on remarque que les termes de migrants-réfugiés-requérants masquent difficilement le fait que ceux-ci sont avant tout des gens et donc qu’il est possible de les rencontrer, peu importe s’ils fuient leurs pays, sont mandatés pour y ramener de l’argent ou ont envie de découvrir d’autres réalités que celle dans laquelle ils sont nés. C’est donc de ce type d’interaction qu’est né le collectif en question, formé d’une partie des anciens habitants du Jardin du Sleep-in et de toute une bande d’autres gens qui, d’abord heurtés par la situation matérielle choquante de ces derniers, ont petit à petit rencontrés des gens. De cette rencontre, née et nourrie de multiples moments passés ensemble, s’est construite une énergie commune et avec elle, l’impossibilité que celle-ci s’éteigne avec l’évacuation du jardin.
Plus concrètement, il nous est désormais inconcevable de nous croiser le soir, l’un-e arpentant la rue pour rentrer dans sa maison, et l’autre y cherchant un endroit un peu à l’abri du froid et de la police pour y passer la nuit.

Pourquoi une occupation

Les municipalités de Renens et Lausanne ainsi que les représentants du Canton présents lors des différentes rencontres organisées dans le but de résoudre le « problème » de l’occupation du jardin du Sleep-in, ont, dans un demi-aveu, déclaré leur impuissance face à ce qu’ils définissent comme relevant du « Problème » de la Migration. Demi-aveu puisqu’ils ont proposé comme « solution » l’intégration des gens au système du SPOP et de l’EVAM dans le but d’y recevoir l’aide d’urgence et de se faire loger dans des bunkers le temps qu’ils reçoivent leur avis d’expulsion (une durée de quelques jours pour les déboutés de l’asile en suisse, quelques semaines pour les « cas Dublin », à quelques mois pour les rares personnes n’ayant encore jamais eu à donner leurs empreintes). Car, que ces personnes passent par l’asile ou non, leur condition reste la même : l’État leur ordonne de partir ou d’être invisible.
Nous ne voyons pas qui pourrait être intéressé par cette « solution » de division, de découragement et de logement asphyxiant. La rue n’est pas habitable et nous n’avons malheureusement pas de ressources immobilières suffisantes.
Nous répondons donc dans l’urgence, mais ensemble, par l’occupation d’un espace inutilisé dans l’immédiat et capable d’abriter les membres du collectif dans son entier.

Pourquoi cette maison

D’après nous, la vie des gens, quel que soit l’endroit d’où ils-elles viennent et quelle que soit leur situation administrative, ne peut être dédaignée et réduite au statut de dégât collatéral d’un « Problème de la Migration ». S’il est clair pour nous que la municipalité lausannoise n’est en rien responsable des mouvements migratoires - qui, soit dit en passant, ne sont pas chose nouvelle -, il nous semble hypocrite et démissionnaire de se cacher derrière ceux-ci pour ne pas avoir à chercher des solutions aux besoins vitaux et aux demandes des gens arrivés sur son territoire.
C’est en réponse à l’évacuation du jardin ordonnée par les autorités locales, que nous occupons aujourd’hui un bâtiment appartenant à la municipalité de Lausanne. Notre volonté est de rendre visible le fait que lorsqu’on les chasse, les gens ne disparaissent pas mais cherchent un autre espace et que nous refusons désormais que cette quête soit solitaire et sous-terraine. Nous répétons que cette action se fait dans l’urgence et que l’ex-collège de Petit-Vennes s’est profilé comme l’unique bâtiment appartenant à la Municipalité qui soit vide dans l’immédiat. Nous savons qu’un plan de réaffectation y est effectif et notre but n’est pas de nous opposer au projet plutôt honorable qui y est en cours. Mais, de fait et dès aujourd’hui, plusieurs dizaines de personnes ont besoin d’un endroit pour dormir et vivre ensemble au quotidien, et ce bâtiment est le seul qui permette cette visibilité pour l’instant.
Nous souhaitons donc que la municipalité accepte l’occupation de ces locaux, ou qu’elle nous en mette d’autres à disposition.

Ce que nous voulons

Nous ne croyons pas à la théorie prétendant que la création d’un espace de confort crée à son tour un ‘appel d’air’, un soi-disant afflux ingérable de personnes. Des gens arrivent et d’autres partent et nous trouvons crucial de créer des espaces où ceux-ci peuvent passer, créer des liens, se reposer, décider de s’ils ont envie où non de rester, tâter l’ambiance de la région dans laquelle ils sont arrivés…

Nous voulons pouvoir dormir en paix sans être harcelé-es par la police.
Nous voulons que les gens soient conscients de notre réalité.
Nous voulons que les autorités nous offre des conditions de vie dignes et convenables.
Nous voulons travailler et nous avons besoin de papiers.

Le Collectif des Jean Dutoit


https://renverse.ch/Lausanne-Occupation ... u-toit-273



[Bienne] Katapult en danger ! Critical Mass 3.0, On remet ça !

Suite à l’annonce d’évacuation imminente (01.09) du squat de la Katapult à Bienne, nous avons décidé d’appeler à une 3ème critical mass pour montrer au proprio Pierre Liechti que nous sommes bien déterminé à rester !

RDV le 01.09 à 18h à la Katapult, 75 Faubourg du Lac. Nous finirons ensuite à l’AKW un autre squat de Bienne avec une bouffe pop et des concerts.

https://renverse.ch/Bienne-Katapult-en- ... met-ca-272
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 07 Sep 2015, 11:18

[Bienne] Retour sur la 3ème Critical Mass pour que reste la Katapult

C’est le troisième mardi de suite où a eu lieu une manif à vélo à travers la ville de Bienne, en soutien au squat menacé d’expulsion de la Katapult, contre les prisons, la gentrification et le capitalisme en général.

... https://renverse.ch/Bienne-Retour-sur-l ... l-Mass-280
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 08 Sep 2015, 08:54

[Lausanne] Communiqué de presse du collectif de la Route de Berne 50.
Nos revendications sont les mêmes que la plupart des habitant-e-s de ce pays. Travailler, avoir une famille, un logement et s’intégrer dans la société.

Nous sommes actuellement placés dans une situation illégale et marginale, en étant traités différemment que les citoyen-ne-s de ce pays. Comment passer de cette position à une situation régularisée ? Comment accéder à la possibilité de s’insérer dans la société ?
Les structures d’accueil mises à disposition par la Ville de Lausanne déploient beaucoup d’argent et d’énergie pour assister des gens qui sont en pleine possession de leurs moyens et qui veulent travailler. Nous ne voulons plus être assistés. Nous n’avons pas besoin qu’on change nos draps, qu’on règle nos heures de sortie, et qu’on nous rationne en doses de savon et de dentifrice. La seule chose qui nous empêche maintenant de subvenir nous-mêmes à nos besoins est de ne pas avoir les bons papiers, ou de ne pas en avoir du tout.
Notre revendication actuelle n’est pas l’ouverture de nouvelles structures d’accueil, ni la mise à disposition d’abris PC (nous préférons encore dormir dans la rue plutôt que dans les bunkers). Cette situation d’assistance nous maintient dans une condition de dépendance et constitue un frein pour accéder à des conditions de vie dignes. C’est pourquoi nous demandons à la Ville de Lausanne non pas de nous fournir une solution provisoire et infantilisante (telle que l’aide d’urgence), ni de subventionner nos vies, mais de régulariser celle que nous avons trouvée.
Un endroit où vivre ensemble, s’organiser pour manger et dormir, trouver un peu de repos et d’intimité. Un espace qui nous permette de rebondir et de nous projeter dans un avenir productif et sain.
Face à l’inaction des autorités locales ou nationales, il est logique que la population amène des propositions spontanées et qu’elle agisse localement, aux côtés des personnes illégalisées. Des initiatives comme celle de la Route de Berne 50 à Lausanne sont des réponses nécessaires.
Aujourd’hui, en maintenant la plainte pénale déposée contre le collectif, en exigeant des sanctions financières et en annonçant l’évacuation imminente de notre maison actuelle, sans proposer aucune alternative, la Ville de Lausanne renvoie encore une fois une septantaine de personnes à la rue.

Pas de bunkers, pas de retour à la rue

Les intimidations incessantes de la police autour de la maison ne tairont pas nos revendications !
Nous partirons quand la Ville de Lausanne nous proposera une autre maison de taille égale ou supérieure pour vivre ensemble dans des conditions dignes et humaines !

https://renverse.ch/Lausanne-Communique ... 0-du-4-281


Rassemblement de soutien aux habitant-e-s de la route de Berne 50
ce mardi 8 septembre devant le conseil communal, place de la Palud à 17h
[Lausanne] Rassemblement de soutien aux habitant-e-s de la route de Berne 50

Après avoir été expulsés du jardin du Sleep-In de Malley par les autorités locales, nous avons décidé d’occuper une ancienne école appartenant à la ville de Lausanne. Nous chasser ne nous fait pas disparaître, mais nous jette à la rue. Nous refusons désormais que cette survie quotidienne soit solitaire et souterraine.

Après avoir été expulsés du jardin du Sleep-In de Malley par les autorités locales, nous avons décidé d’occuper une ancienne école appartenant à la ville de Lausanne. Nous chasser ne nous fait pas disparaître, mais nous jette à la rue. Nous refusons désormais que cette survie quotidienne soit solitaire et souterraine.
Nous sommes des migrants avec des parcours de vie différents, réunis par le fait de ne pas avoir les mêmes droits que les citoyen-ne-s de ce pays : travailler, dormir sous un toit, être indépendants.
Que nous passions par l’asile ou non, notre condition reste la même : l’État nous ordonne de partir et de rester invisibles.
Après nous avoir illégalisés et marginalisés, on nous propose l’intégration au système du SPOP et de l’EVAM dans le but d’y recevoir l’aide d’urgence et de nous loger dans des bunkers le temps de recevoir un avis d’expulsion (une durée de quelques jours pour les déboutés de l’asile en suisse, quelques semaines
pour les « cas Dublin », à quelques mois pour les rares personnes n’ayant encore jamais eu à donner leurs empreintes).
Nous ne demandons pas à la Ville de Lausanne de nous fournir une solution provisoire et infantilisante (telle que l’aide d’urgence), ni de nous assister et de subventionner nos vies, mais qu’elle régularise celle que nous construisons.
Nous avons donc décidé, avec des personnes solidaires, de nous organiser par nous-mêmes et de faire face collectivement à la situation. La maison que nous occupons à la route de berne 50 constitue pour nous un endroit où dormir au chaud, sans se faire réveiller par la police, un lieu où vivre ensemble, s’organiser pour manger et dormir, trouver repos et dignité.
Nous avons besoin d’un toit.
La rue et les bunkers ne sont pas des lieux de vie !
Nous voulons que soient retirées les plaintes déposées contre nous. Tant qu’un lieu de taille égale ou plus grand que celui que nous avons trouvé ne nous sera pas proposé, nous ne partirons pas. Vider un lieu ne fait pas disparaître ses habitants.
Assez de l’urgence, assez de l’errance et de la clandestinité, nous voulons nous poser, reposer nos esprits. Nous voulons construire un avenir et vivre un présent comme tout le monde.
Vivre, et ne plus survivre


P.-S.
Venez partager un repas chez nous à la route de Berne 50 après le rassemblement !

https://renverse.ch/Lausanne-Rassemblem ... rne-50-284
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... en Suisse

Messagede Pïérô » 14 Sep 2015, 12:35

[Bienne] Le squat de la Katapult expulsé
Mercredi 9 septembre à 6h30 du matin, les flics sont venus expulser la maison occupée de la Katapulte, occupé et en lutte depuis deux mois.
... https://renverse.ch/Bienne-Le-squat-de- ... xpulse-292



Lausanne, mardi 15 septembre

On lâche rien ! Manif Refuge St-Laurent

17h30, parvis de l'église Saint Laurent

Six mois d’existence, et une première victoire pour le mouvement du Refuge S-Laurent : plusieurs migrant.e.s en lutte ont échappé à un renvoi et pourront demander l’asile en Suisse.

Mais les autres restent dans le collimateur de la machine de « Dublin » Alors que ce système prend l’eau, que l’Allemagne vient de stopper les renvois de réfugié.e.s de Syrie, la Suisse se mure dans le déni.

Et le Conseil d’Etat vaudois, à majorité de gauche, cautionne l’indécence des renvois vers l’Italie, le triage d’êtres humains et la sous-traitance de la misère ! La « trêve » des renvois forcés annoncée par le Conseil d’Etat prendra fin le 15 septembre, avec une intensification de la traque aux migrant.e.s en perspective. Ce jour-là, nous descendrons dans les rues de Lausanne pour exiger du Gouvernement qu’il s’engage enfin pour un moratoire sur les ex- pulsions vers l’Italie et sur tous les renvois « Dublin », et pour le respect des droits des réfugié.e.s, comme le lui a demandé le Parlement il y a quatre mois !

https://renverse.ch/Lausanne-On-lache-r ... aurent-285
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité