Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 27 Mar 2018, 12:17

Rennes

31 Mars - STOP EXPULSIONS !

Le 31 mars, c'est la fin de la trêve hivernale. C'est donc la date qui marque la reprise des expulsions et de la remise à la rue des personnes précaires.

Mais depuis des années, le 31 mars, c'est également un jour de mobilisation !
Contre la fin de la trêve hivernale !
Contre les expulsions !
Et pour un logement digne et stable pour TOU.TE.S !

La baisse des APL, le projet de loi ELAN, la traque des exilé.e.s qui va s'intensifier avec le projet de Loi Asile-Immigration... Autant de mots d'ordre qui imposent d'agir !

Retrouvons-nous, en bas de la Place des Lices, samedi 31 mars, à 10h, avant de partir en cortège !

L'après-midi, rendez-vous à 15h à Nantes pour continuer la mobilisation !

Image

http://untoitundroit35.blogspot.fr/2018 ... sions.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 28 Mar 2018, 04:11

Nantes

Manifestation contre toutes les expulsions

le samedi 31 mars 2018
à 12h, commerce croisée des trams

Image

Depuis Nantes et Notre-Dame-des-Landes
Appel à prendre la rue contre les expulsions !


La précarisation lente et progressive de couches de plus en plus larges de la population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d'étudiant·e·s..., jusqu'à la possibilité de payer leurs loyers ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier atteste suffisamment de la disposition du gouvernement sur la question sociale. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d'habitat des précaires et mal-logé·e·s.

Dans la même logique, les conditions d'accueil sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L'ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville ou dans des universités, pour les exilé·e·s même mineur·e·s. A Nantes, sur le campus du Tertre, les menaces répétées d'expulsion proférées par la présidence ont été exécutées ce mercredi 7 mars 2018, mettant à la rue la centaine d'occupant·e·s du Château du Tertre et de la Fac de la Censive. Un nouveau bâtiment a été occupé dès le lendemain.

Enfin, après la victoire historique du mouvement anti-aéroport, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs, à Bure et ailleurs. Il annonce aussi vouloir s'en prendre après le 31 mars, aux habitant-e-s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des dizaines de milliers de personnes ont pourtant rappelé le 10 février qu'elle feraient obstacle à toute tentative d'expulsion de celles et ceux qui ont fait de ce bocage un territoire de résistance et d'expérimentations.

Cette année toutes les tentatives d'expulsions doivent faire face à une opposition déterminée ! En ce mois de mars 2018, les luttes pour l'habitat doivent résonner au côté des luttes salariales. Nous appelons à prendre les rues, à Nantes et partout ailleurs, pour manifester en ce sens le 31 mars.


https://nantes.indymedia.org/events/40620


Rouen

Rassemblement revendicatif et festif avec le DAL Rouen

Vendredi 30 mars 2018 à 18h place des Emmurées

A l'occasion de la fin de la trêve hivernale, le DAL organise un rassemblement revendicatif et festif le vendredi 30 mars à partir de 18h place des Emmurées à Rouen.

Les musiciens annoncés sont pour l'instant Alain de Nardis et le groupe Les Fantômes.

Ce rassemblement sera l'occasion de dénoncer la politique scélérate du gouvernement Macron en matière de logement, et notamment le dangereux projet de loi ELAN ( évolution du logement, de l'aménagement et du numérique).

Un toit c'est un droit !

https://rouen.demosphere.eu/rv/2977
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede bipbip » 30 Mar 2018, 21:28

Lyon

Fin de la trêve hivernale le samedi 31 mars. Prenons la rue contre les expulsions ! suivi d’une apres midi festive a l’Amphi Z

La fin de la trêve hivernale approche, un ensemble de collectifs appelle à une manifestation unitaire le samedi 31 mars à 10 H 30 métro Charpennes à Villeurbanne. Le rassemblement sera ensuite conduit à l’Amphi Z où de nombreuses activités festives seront proposées. Un mot d’ordre : expulsions nulle part, un toit est un droit.

La précarisation lente et progressive de couches de plus en plus larges de la
population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d’étudiant·e·s..., jusqu’à l’impossibilité de pouvoir payer un loyer ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier, attestent suffisamment de la disposition du gouvernement sur la question sociale. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d’habitat des précaires et mal-logé·e·s.

31 mars, expulsion nulle part !

Dans la même « dynamique », les conditions d’accueil sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L’ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville oudans des universités, pour les exilé·e·s même mineur·e·s. Ainsi plusieurs occupations ont eu lieu pour soutenir et mettre à l’abri des familles sans toit ou migrants privés de logement dans de nombreuses écoles de l’agglomération, à l’université Lyon 2, mais aussi des bâtiments vides comme
l’amphi Z, la maison Mandela ou la Trappe. La fin de la trêve hivernale renvoie à la rue de nombreuses familles et personnes.
Tout le monde déteste les expulsions !
Après la victoire historique du mouvement anti-aéroport dans la région de Nantes, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs. A Bure, à Notre dame des landes ou plus proche comme à Roybon et l’A45, ces lieux sont également en danger. Résistance à toutes les expulsions !
Cette année toutes les tentatives d’expulsions feront face à une opposition déterminée ! En ce mois de mars 2018, les luttes pour l’habitat résonneront au côté des luttes salariales. Des manifestations auront lieu dans plusieurs villes en France.

Samedi 31 mars 2018 : fin de la trêve hivernale Appel à prendre la rue contre les expulsions !

Manifestation samedi 31 mars 10 h 30 de Charpennes (métro) à Cusset, 35 rue Bourgchanin. Villeurbanne

A l’Amphi Z

12 h 30 à minuit : Journée festive contre les expulsions sur la parcelle occupée (entre la rue bourgchanin et la rue Baudin). Metro Cusset.

Grand banquet / auberge espagnole (amenez de quoi partager un repas)
Bar
Tournoi de foot/pétanque
Atelier de sérigraphie
Atelier de graff
Jardinage et mise en place de jardins collectifs
Atelier de construction
Barbecue
Concerts
et encore pleins d’autres surprises…..

A l’appel de : Soutien à l’Amphi Z, la Maison Mandela, La trappe, Agir Migrant, Jamais sans Toit, Collectif ZAD Lyon, la Clique des Ami·e·s de Bure, collectif Les Méduses, des soutiens à la lutte de Roybon (anti CenterParcs), des soutiens à la lutte contre l’A45, des squats, …


Nice

Fin de la trêve hivernale - Mobilisation contre la reprise des expulsions .

Samedi 31 mars 2018 à 11h, Place Garibaldi


Comme chaque année, le 31 mars marque la fin de la trêve hivernale. Les expulsions locatives vont reprendre, laissant à la rue bon nombre de personnes vulnérables.
Quelque soit l'âge, la situation familiale, l'état de santé, beaucoup de prioritaires ne trouvent pas de solution de relogement. Pourtant depuis 2007 la loi DALO, droit au logement imposable, devrait permettre de mettre à l'abri les personnes en situation de précarité, et au-delà assurer l'accès systématique des locataires à un logement digne. Contrairement aux idées reçues, les expulsions ne concernent pas uniquement ce que l'on nomme »les mauvais payeurs », mais sont souvent décidées pour des raisons illégitimes.

Rejoignez nous à partir de 11h place Garibaldi pour un rassemblement festif avec repas partagé et en musique contre la reprise des expulsions et pour le respect de la loi DALO

DAL Nice 06

https://www.facebook.com/DALNice06/



Caen

Manifestation contre toutes les expulsions : logements, squats, ZAD, occupations, Rdv 14h place Bouchard

La précarisation, lente et progressive, de couches de plus en plus larges de la population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d’étudiant·e·s, de précaires, de travailleurs-euses pauvres..., jusqu’à la possibilité de payer leurs loyers ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier, atteste du caractère antisocial du gouvernement. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d’habitat des éxilé-e-s, précaires et mal-logé·e·s.

Dans la même « dynamique », les conditions d’accueil des migrant-e-s sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L’ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville ou dans des universités, comme à Nantes ou Lyon en 2017, pour les exilé·e·s. A Caen et désormais Ouistreham, malgré les luttes locales et le soutien apporté par une partie de la population, la police et la gendarmerie continuent d'expulser les migrant-e-s des abris de fortune, de confisquer les affaires. Les expulsions de squats continuent avec tout dernièrement celle d'un squat de Fleury-sur-Orne (23/02), marquée par un déploiement policier totalement disproportionné : presque autant de fourgons de police que d'habitant-e-s qui n'auront droit qu'à un relogement temporaire... avant de devoir retourner à la rue. Il ne s’agit là que d’un début : ce 31 mars, fin de la trêve hivernale, annonce encore bien d’autres expulsions, et une multiplication des attaques antisociales (retraites, assurance chômages, régimes spécifiques, sécurité sociale, etc.) prévues pour ce printemps 2018.

Après la victoire historique du mouvement anti-aéroport de Notre-Dames-des-Landes, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs, à Bure (où le pouvoir veut installer une décharge nucléaire souterraine) et ailleurs. Il annonce aussi vouloir s’en prendre après le 31 mars, aux habitant-e-s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des dizaines de milliers de personnes ont pourtant rappelé le 10 février qu’elle feraient obstacle à toute tentative d’expulsion de celles et ceux qui ont fait de ce bocage un territoire de résistance et d’expérimentations.
Cette année toutes les tentatives d’expulsions doivent faire face à une opposition déterminée ! En ce mois de mars 2018, les luttes pour l’habitat doivent résonner au côté des luttes des salarié-e-s. Nous appelons à prendre les rues, à Caen, à Nantes et partout ailleurs, pour manifester en ce sens le 31 mars.

Droit inconditionnel à l’hébergement stable avec ou sans papiers !
Égalité des droits avec ou sans papiers :
accès libre et gratuit à la formation et la santé !
Abandon du projet de loi Collomb-Macron « asile et immigration » visant à éliminer toute possibilité d’existence pour un-e sans-papiers en France !

http://www.resistances-caen.org/index.php



Amiens

Fin de la trêve hivernale : plantons nos tentes à la Préfecture !

Samedi 31 mars 2018 à 12h, Préfecture de la Somme, 51 Rue de la République


Le 31 mars 2018, c'est la fin de la trêve hivernale, Emmanuel Macron avait promis : "Plus personne dans les rues d'ici à la fin de l'année 2017". Pour éviter que de nouveaux des personnes se retrouvent à la rue, venons planter nos tentes dans les jardins du Parc de la Préfecture et revendiquons un toit pour tous.

Accès facile et emplacement gratuit, rendez-vous à 12h00 avec tentes et duvets.

https://www.facebook.com/events/561577474221569
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 31 Mar 2018, 09:53

Toulouse

Samedi 31 mars à 10h, Conseil Général, 1 Boulevard de la Marquette


Appel à manifester contre les expulsions à tout va pour la date du 31 mars, fin de la trêve hivernale :

Les expulsions peuvent toucher une multitude de personnes : sans papiers, étudiant·e·s grévistes sur leur fac, locataires précaires, demandeur·se·s d'asile, mineur.e.s isolé.e.s étranger.e.s, familles monoparentales, squateur·euse·s, chômeur·ses, zadistes… la liste est sans fin !

A Notre-Dame-des-Landes par exemple les personnes qui s'y sont installées pour expérimenter une autre manière de faire vivre ce bocage sont durement menacées par des promesses d'évacuation partielle de la zone après cette date fatidique.

Mais bien d'autres expulsions sont inacceptables comme cet été au camp de Ginestous (pour y faire un golf, terrain jeu pour les riches, projet couteux et pas des plus écolo) ou celle de réquisitions visant à loger des personnes, notamment les mineurs isolés étrangers : squat de "La Glacière" qui passe en procès le 6 avril.

A la fac du Mirail encore, le gouvernement ne favorise pas la concertation et menace d'exercer aussi la violence d'État !

La trêve hivernale est une période de répit relatif qui laisse certain.e.s des plus précaires « tranquilles ». Mais nous savons bien qu'elle n'est pas un acquis. Entre autres, en plein cœur de l'hiver, à Toulouse, la préfecture a prononcé des décisions d'expulsion. A Bure l'État a clairement choisi d'adresser un signal très fort en évacuant violemment le Bois Lejuc dans l'espoir insensé d'y faire pousser des cheminées d'évacuation de gaz radioactifs…

A Toulouse, l'embourgeoisement de la ville et la spéculation immobilière ne cessent de faire augmenter les loyers ! Loin de résoudre les problèmes de logements, l'État accompagne ces processus (loi DALO inappliquée, hébergements d'urgence limités, constructions et attributions de logements sociaux inférieurs à la demande, mise à l'abri dans des gymnases à 120 lits …).

Dans cette société capitaliste, la loi française permet l'expulsion de bâtiments occupés pour qu'ils restent à nouveau vide, au détriment de ceux et celles qui y habitent, et qui les font vivre.

Ce qui est visé ici ce sont les personnes les plus fragiles économiquement et socialement mais aussi celles et ceux qui s'organisent par leurs propres moyens pour a minima se loger, sinon s'organiser collectivement contre la galère ainsi que celles et ceux qui sont solidaires avec eux.

Une réquisition, un squat, une ZAD, c'est un lieu qui vit, des personnes qui se rencontrent, de l'entraide morale et matérielle, de l'auto-organisation !

Ce sont des lieux qui portent haut et fort l'autonomie, l'hospitalité, l'échange, le partage des savoirs-faire, le soutien à toutes les autres luttes émancipatrices… Pour un monde qui se construit et qui s'invente sans répondre aux normes de l'ordre établi !

Pour la dignité de toutes et tous et contre la répression policière et judiciaire qui accompagne les expulsions, il faut marquer le coup !

Manif pour affirmer un refus des expulsions qu'elles soient à Toulouse, à Notre-Dame, à Bure ou ailleurs, un refus des expulsions des personnes migrantes et des mineurs isolés qu'il faut soutenir d'autant plus que le nouveau projet de loi relatif à l'immigration s'apprête à piétiner toujours plus durement les droits de l'Humain !

Le parcours de la manif permettra des prises de parole en lien avec ces revendications !!

Collectif ZAD 31, collectif AutonoMIE, Collectif Bure Partout Nucléaire Nulle Part, Assemblée des 7 deniers, DAL 31 ...

https://toulouse.demosphere.eu/rv/17136


Lille

Manifestation Unitaire contre la reprise des expulsions

à 14h30, Grand Place de Lille, Place du Général-de-Gaulle


Le logement n'est pas une marchandise!

- Arrêt de toutes les expulsions
- Arrêt des coupures d'énergie
- Accès à des logements dignes et abordables pour toutes et tous
- Application des lois de réquisition des logements vides
- Construction massive de logements vraiment sociaux

Droit au logement pour toutes et tous!

Image

https://lille.demosphere.eu/rv/5919
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 01 Avr 2018, 13:21

un millier de manifestants à Nantes contre les expulsions

Le secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu a annoncé une évacuation partielle de la ZAD après la fin de la trêve hivernale, sans préciser ni la date ni le nombre de personnes concernées.

Les occupants de la zone d’aménagement différé (ZAD, renommée « zone à défendre ») de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) se préparent à défendre leur territoire face à des menaces d’évacuation, la trêve hivernale, qui interdit les expulsions locatives, prenant fin officiellement le 31 mars à minuit.

Un millier de personnes, dont des occupants de la ZAD et des migrants, ont manifesté, samedi, dans le centre de Nantes contre « toutes les expulsions ». Ils étaient plus de 1 000 selon un comptage de l’Agence France-presse (AFP), 900 selon la police, à répondre à l’appel unitaire d’associations, dont Droit au logement (DAL), de collectifs de soutien aux migrants, de syndicalistes, d’étudiants et d’occupants de la ZAD. Tous exigent l’arrêt des expulsions sans solution de relogement.

... http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... tMYmoqu.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 01 Avr 2018, 15:02

Campement anti-expulsions à République

Contre les expulsions, les fins d’hébergement …
Pour le respect de la loi DALO et DAHO
Des locataires et des sans logis campent place de la République


Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce 31 mars et les jours précédents en France, contre les expulsions qui reprennent : locataires, sans logis hébergés, occupants de terrains (voyageurs et bidonvilles), de terres agricoles (paysans sans terre, zadistes … ).
Il a été dénoncé également la baisse des APL, le logement cher, le projet de loi logement (PJL ELAN présenté le 4 avril), qui attaque le logement social, précarise les locataires, fragilise les dispositions du surendettement des locataires, affaiblit la loi SRU, réduit drastiquement la construction aux normes handicap, .
Il a été demandé la baisse des loyers, la construction massive de vrais logement sociaux, le respect de la loi DALO, un service public du logement …

Campement anti expulsions Place de la République, à partir de 19h ce soir

Des locataires et occupants sans titre menacés d’expulsions à cause de la spéculation, du logement cher, ou de la baisse des APL,
Des habitants d’hôtels menacés par des spéculateurs ou aux mains de marchands de sommeil,
des locataires expulsés illégalement
des prioritaires DALO en attente de relogement depuis des années,
Des sans abris menacés d’être mis à la rue …

Application et respect du droit à un logement décent, stable, économique

Programme du campement anti expulsions: et pour le droit au logement

Samedi 31 mars :
19h Installation Place de la République et AG
Dimanche 1er avril : 15h chasse aux œufs et fêtes pour les enfants, musique …
Lundi 2 avril : 15h : débat – Mobilisons-nous contre les expulsions et la spéculation (organisation de piquets anti expulsion dès le 3 avril au matin …)


https://www.droitaulogement.org/2018/03 ... e-ce-soir/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 06 Avr 2018, 12:45

Paris – Piquets anti Expulsion

Piquet anti expulsion, 1ère victoire dans le 11e,
mais une nouvelle expulsion par Paris Habitat menace dans le 20e:

... https://www.droitaulogement.org/2018/04 ... expulsion/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pour l'arrêt des expulsions, trève hivernale ou pas.

Messagede Pïérô » 10 Oct 2018, 11:13

Résistance aux expulsions à Paris

Avant la trêve hivernale, les expulsions pleuvent

La trêve hivernale approche, les dispositifs d’hébergement sont saturés, y compris pour des familles avec enfants, des femmes et des hommes âgés, mais le nombre de personnes qui ont reçu un avis d’expulsion avec concours de la force publique est en hausse dans les permanences du DAL…

Pas d’expulsion, relogement : des piquets anti-expulsion

Face à ces menaces de mise à la rue, les militantEs et adhérentEs du DAL ont mis en place des piquets , comme au début avril, où 4 locataires avaient ainsi été relogés sans être expulsés .

Une expulsions repoussée

Une famille avec 2 enfants a obtenu la suspension du concours de la force publique dans le 18e , car le DAL, avec les voisins, des parents d’élèves et enseignants de l’école voisine, était sur place chaque matin dés 7h depuis le 1er octobre. La bonne nouvelle est tombée dans la journée de Lundi.

Jacques M. y a passé sa vie : il a été expulsé ce matin

Jacques M. retraité de 67 ans est mis à la rue ce matin sans même un hébergement, à la suite également d’un congé vente spéculatif : Ses parents y habitaient, il y est né, va t’il finir à la rue ?

En effet, depuis le décès du propriétaire du 13 Avenue Jean Jaurès, les locataires sont harcelés par ses héritiers qui veulent vendre à la découpe et aux plus offrants …

Jacques M. s’est battu jusqu’au bout contre cette expulsion. La ville de Paris a placé l’immeuble en préemption renforcée et a relogé une partie des locataires. Jacques M. a aussi reçu une proposition qu’il a accepté, mais le logement était occupé et indisponible.

Les héritiers refusent de vendre à la ville pour réaliser des logement sociaux, afin ont ils dit, que les logements ne perdent pas de valeur ! ...

L’un des héritiers, est locataire d’un HLM de Paris Habitat dans la fameuse résidence Pradier, où les habitants ont résisté contre la vente à la découpe et ont obtenu le rachat par Paris Habitat. Il paraît que cet héritier était très « combatif » dans le collectif … il l’est tout autant pour expulser de vieux locataires et s’enrichir sur leur dos. C’est honteux.

La mairie de Paris, la préfecture de police étaient au courant de la situation, et hier encore, la ville s’était engagée à demander la suspension. Apparemment il n’en a rien été... Arès avoir manifesté devant la préfecture de police, le DAL s’est rendu devant la mairie du 19e en soutien à Michel.

Droit au logement exige :

· Le relogement immédiat de Jacques M, et son hébergement décent en attendant.

· L’arrêt des expulsions et le relogement préalable des locataires et habitants menacés

· L’interdiction des congés ventes, la taxation des profits spéculatifs et la baisse des loyers

· Le respect de la loi DALO, du droit à l’hébergement, et la réquisition des logements vacants

· La réalisation massive de HLM à bas loyer, l’arrêt de sa marchandisation et le relèvement des APL,

Un toit c’est un droit !

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité