Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrification

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede Pïérô » 15 Sep 2017, 06:29

Tours
Renouvellement urbain au Sanitas : « On est attachés à ce quartier, malgré ses problèmes ! »

Les plans établis par la mairie de Tours et le bailleur social Tours Habitat prévoient la destruction de 430 logements sociaux dans le quartier [1]. Jasmine, qui fait partie du collectif d’habitants mobilisés contre le projet, dénonce le manque de concertation et le mépris que subit la population. Entretien.

... http://larotative.info/renouvellement-u ... -2390.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 10:10

Ivry-sur-Seine (94) jeudi 21 septembre 2017

Projection débat avec le collectif Primitivi de Marseille
La lutte contre la rénovation urbaine de nos quartiers


Jeudi 21 septembre à 19h au Vaydom, 37 rue Marceau, centre social autogéré d'Ivry, Primitivi nous présentera « La bataille de la Plaine », un documentaire-fiction utopique à partir de la proclamation la Commune Libre de la Plaine, suivi de quelques-unes de leurs chroniques sur ce quartier marseillais.

Les habitant.e.s de la Plaine luttent depuis longtemps contre la rénovation urbaine, en se réappropriant rues et places car « c'est le quartier lui même qui sait ce qu'il veut et qui fait ce qu'il veut ».

Chaque année, on est nombreux et nombreuses à s'y retrouver pour le carnaval indépendant de la Plaine, événement rebelle et festif qui participe à cette résistance.

A Ivry aussi, on fait face à des projets de rénovation urbaine. A Ivry aussi, on s'y oppose en occupant les lieux de diverses façons. L'année dernière a eu lieu un premier carnaval sauvage.

Que ce soit à Marseille, Ivry ou ailleurs, nous luttons contre des projets d'aménagement avec l'envie de vivre différemment dans la ville.
Retrouvons nous ce jeudi soir pour échanger avec Primitivi autour de la réappropriation populaire de nos quartiers !

Primitivi
Primitivi est « une téloche de rue marseillaise qui va bientôt fêter ses 20 piges. Du côté des luttes sociales et politiques depuis le début, on fabrique peu à peu une archive de la Marseille rebelle et on bricole avec nos compagnon.e.s du bitume un récit populaire. »

Le projet la bataille de la Plaine :
https://www.doctoratsauvage.primitivi.o ... mentations

https://paris.demosphere.eu/rv/56845
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede Pïérô » 12 Oct 2017, 08:44

Tours
Renouvellement urbain au Sanitas : « On ne laissera pas les gens se faire manipuler ! »

Yamina fait partie du collectif d’habitants mobilisés contre le projet de destruction de 430 logements sociaux dans le quartier du Sanitas [1]. Dans cet entretien, elle évoque les conditions de relogement des occupants des immeubles qui vont être détruits, l’avenir des commerces, la réputation du quartier et la question de la mixité sociale.

... http://larotative.info/renouvellement-u ... -2447.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 30 Oct 2017, 19:23

Paris-Bordeaux : gentrification à grande vitesse ?

Concept Store, scandale et confusion

La ville de Bordeaux, d’habitude assez discrète, a dernièrement beaucoup fait parler d’elle. On pouvait lire dans les journaux nationaux et régionaux des titres comme : « À Bordeaux, une campagne contre les Parisiens prend de l’ampleur », « une ambiance anti-Parisiens depuis l’ouverture du TGV », « "Parisien rentre chez toi" : pourquoi tant de haine à Bordeaux  ? » La presse est assez unanime : il existerait un conflit entre des bordelais xénophobes et des parisiens en demande d’asile. En peu de temps, les journalistes vont mêler « lutte des classes » et « xénophobie », « chauvinisme », « lutte contre la gentrification » et « ultra-gauche » au point qu’il est difficile d’y voir clair dans tout cet imbroglio. Des bordelais ont tenté, pour Lundi Matin, de clarifier la situation.

... http://lundi.am/paris-bordeaux-gentrification
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 21:21

Nantes, quand l'ogre Nécropole dévore nos quartiers

Ces derniers temps la Ville de Nantes et Nantes Métropole accentuent les attaques (le développement selon eux) pour écarter tout un pan de la population qui arrivait encore à se loger à un prix décent sur Nantes tout en cassant une certaine diversité sociale. En parallèle elles redessinent la circulation piétonne pour drainer un public-touriste vers les espaces marchands. L'une après l'autre, et désormais en même temps, des parcelles d'alternatives à leur vision de la Ville idéale sont mises en danger. Après les quartiers du Vieux-Doulon, la Moutonnerie, c'est Feydeau et Chantenay qui se trouvent dans la ligne de mire de l'asseptisation-sécurisée qu'elles nous vendent. Cartographie textuelle de là où en sont les projets.

N'hésitez pas à ajouter vos informations en commentaires pour un prochain article...

... https://nantes.indymedia.org/articles/39251
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede Pïérô » 29 Nov 2017, 22:20

Tours

Au Sanitas, le promoteur immobilier fait disparaître les populations noires et arabes

Le panneau d’affichage qui montre à quoi ressemblera l’immeuble de bureaux en cours de construction dans ce quartier prioritaire de Tours ne présente que des personnes blanches. A l’opposée de la réalité sociale actuelle du quartier.

Image

L’image s’étale sur un panneau énorme qui tourne le dos aux immeubles HLM du quartier. Dans le jargon on appelle ça une « perspective photoréaliste ». Elle offre une vision du futur imaginé par les urbanistes, les élus et les architectes. L’ancienne chaufferie du Sanitas, rasée en 2016, y a laissé place à un immeuble blanc et gris qui s’élève sur trois étages, et qui accueillera 3 000 m² de bureaux. Ce projet immobilier s’inscrit dans le vaste plan de renouvellement urbain qui vise le secteur.

Ce qui frappe, quand on examine en détail l’image, ce sont les personnages qui y figurent. On en voit une vingtaine, parmi lesquels quelques enfants. Tous sont blancs. Plusieurs hommes portent une veste et une cravate. L’un d’eux a le portable vissé à l’oreille et l’autre main négligemment enfoncée dans la poche. On est face à de jeunes cadres dynamiques. On voit aussi une femme portant une chemise en flanelle et des bottines en cuir, une autre portant une jupe de tailleur noire qui téléphone depuis une salle de réunion, une dernière qui porte un short à motifs et un chapeau qui lui confèrent un look de blogueuse mode. Ils semblent tous appartenir à la classe moyenne.

Comme le remarquait le chercheur Alex Schafran, qui a observé une soixantaine d’images du même type, notamment en banlieue parisienne :

« Il est frappant de constater que les personnes figurant dans ces représentations du futur ne ressemblent en rien aux personnes vivant en réalité sur ces territoires. [...] [Les rendus] dépeignent une image systématiquement plus blanche et typiquement plus bourgeoise que la réalité du quartier. » [1]

Le Sanitas est un quartier pauvre, où vivent de nombreuses populations immigrées. Une habitante du quartier décrivait ainsi la diversité des personnes vivant dans son immeuble, situé à quelques dizaines de mètres seulement du bâtiment en construction : « Il y a des Marocains, des Algériens, des Tunisiens, des Gabonais, des Béninois, des Chinois, des Français... Il y a de tout. Il y a des employés, des agents de la SNCF, des chômeurs, des retraités.... » [2]. Or, cette diversité est totalement absente de la représentation imaginée par les promoteurs.

Le travail mené par Schafran le montre : cette représentation du Sanitas, débarrassé de ses populations non-blanches et pauvres, n’a rien d’exceptionnel. D’autres quartiers aux caractéristiques similaires font l’objet de telles opérations de blanchiment. Les promoteurs effacent du paysage les populations réelles de ces quartiers, qui sont systématiquement la cible d’un discours dépréciatif et auxquelles on associe toutes formes de pathologies sociales (chômage, délinquance, etc.). En procédant ainsi, ils donnent à voir ce qu’ils estiment être la « bonne » ville et le « bon » citoyen [3], et participent à changer l’image du quartier dans lequel ils mènent leurs opérations immobilières. Il s’agit aussi de rendre désirable ce quartier aux yeux des nouveaux habitants que les élus locaux et les promoteurs souhaitent attirer. La pensée raciste qui sous-tend la démarche est ici très claire : ceux que l’on veut attirer sont blancs, et il convient donc de les rassurer en leur montrant d’autres blancs qui présentent un profil similaire. Tant pis pour les discours de circonstance sur la mixité.

Couplé à la volonté affirmée de changer le nom du quartier, qui s’est récemment matérialisée dans le changement de nom de la station de tram Sanitas, ce panneau d’affichage vient confirmer le mépris des acteurs du projet de renouvellement urbain à l’égard des habitants.

Notes

[1] Lire La France rêvée des promoteurs sur le site Métropolitiques http://www.metropolitiques.eu/La-France ... teurs.html.

[2] Lire Renouvellement urbain au Sanitas : « On ne laissera pas les gens se faire manipuler ! » https://larotative.info/renouvellement- ... -2447.html

[3] Voir la contribution de Theresa Enright dans l’article de Métropolitiques précité.


https://larotative.info/au-sanitas-le-p ... -2525.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes aménagement du territoire, urbanisme, gentrificat

Messagede Béatrice » 08 Déc 2017, 20:04

samedi 9 décembre 2017 à MARSEILLE

-19 h Molotov, 9 place Paul Cézanne, 13006

Soirée de soutien

Plain’Action, concert en soutien à l’Assemblée de la Plaine
L’Assemblée de La Plaine et le Molotov

Samedi 9 décembre à partir de 19H au Molotov, l’Assemblée de La Plaine organise un grand concert de soutien, animé par des artistes solidaires, pour pouvoir poursuivre une lutte de plus de deux ans contre un projet de "rénovation" contestable et contesté de la place Jean Jaurès, au cœur très convoité de la ville.
Au programme de ce concert, après un buffet à partir de 19H, des artistes solidaires sont programmés comme Nadia Ammour (chants & tambours kabyles), Maura Guerrera (tamburredu & chants de Sicile), Sam Karpienia & Thomas Lippens (tradinnovant psychotropik), Kabli & Cie (musique orientale), DanseHall Balèti sound system et Daddy Polo aux platines.
Ce projet de la Mairie, et de son bras armé la Soleam, vise avant tout à une "montée" en gamme de ce quartier très populaire, trop sans doute. Pour y parvenir la Soleam veut réduire la surface et le nombre de forains du marché tri-hebdomadaire de la Plaine, un marché centenaire, connu bien au-delà de la ville de Marseille pour la modicité de ses prix. Sa clientèle est donc jugée indésirable par de nombreux élus, oubliant par ailleurs les usages multiples de la place, le dynamisme bigarré du quartier et sa vie nocturne.
Ignorant toutes les voix qui se sont élevées depuis deux ans lors de soit-disant concertations contre ce projet dit de "requalification" du quartier à plus de 11 millions d’euros, la Soleam, campée sur ses positions, compte bien entamer les travaux de façon imminente.
Or l’Assemblée de La Plaine qui souhaite évidemment des travaux d’amélioration de la place, souhaite surtout que la Plaine reste un quartier accueillant et partageur, et que sa transformation ne soit pas imposée par quelques uns pour quelques uns. Depuis deux ans elle s’est démenée pour partager les informations dont elle disposait sur le projet, elle a organisé des débats sur les besoins et l’avenir du quartier, dénoncé la dégradation de la place faute d’entretien ... et dernièrement, engagé des actions juridiques pour tenir tête à la Mairie. MAIS TOUT CELA COUTE CHER ! D’où ce concert de soutien et bientôt des bons de soutien et de crowfunding sur internet ...

P.-S.
pour plus d’info le blog du journal de La Plaine
https://journalplaine.wordpresse.com
http://www.lemolotov.com/evenement/1051 ... de-soutien
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2750
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Précédente

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités