Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE...)

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 09 Sep 2016, 11:35

Autorité, identité, morale... Comment les "réacs-publicains" prennent d'assaut l'école

LE PLUS. "Restauration" de l'autorité, éloge de l'identité et du récit national, négation des inégalités sociales, retour de l'ordre moral... Une révolution conservatrice fait de l’école un terrain d’intervention privilégié, déplore l'enseignant Grégory Chambat, auteur de "L'école des réac-publicains. La pédagogie noire du FN et des néoconservateurs" (Libertalia).

La perspective de la présidentielle 2017 donne à cette rentrée scolaire un relief particulier. Inlassablement, les déplorations sur le "naufrage" de l’école de la République en appellent à son "redressement" autoritaire et identitaire.

Dans un contexte de droitisation du discours politique, la virulence des propos s’exacerbe et les postures se radicalisent. À gauche, c’est le renoncement à l’ambition d’une pédagogie émancipatrice dans et pour une école démocratique, telle qu’elle avait par exemple été pensée à la Libération par le plan Langevin-Wallon ou les mouvements pédagogiques et d’éducation populaire.

Pour sortir de cette impasse, il faut comprendre comment, depuis trente ans, la révolution conservatrice a fait de l’école un terrain d’intervention privilégié lui permettant d’asseoir son hégémonie culturelle.

... http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... ecole.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 13 Sep 2016, 23:50

Quand les réac-publicains font leur rentrée… Nouvelles du front et de la galaxie réac-publicaine (11)

Seconde partie de cette revue de presse consacrée à la rentrée des réac-publicains centrée sur la rentrée des idéologues de l’identité et des nationo-républicains.

... http://www.questionsdeclasses.org/reac/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede Pïérô » 02 Oct 2016, 01:12

Journée de retrait de l’école à Joué-les-Tours : le procès en appel reporté !

Nouvel épisode dans le procès en appel devant la cours d’Orléans de Farida Belghoul et Dalila Hassan, dans l’affaire de Joué-les-Tours. Lundi dernier, la cours d’appel d’Orléans a en effet reporté le procès. Celui-ci devrait se tenir le 5 décembre.

... http://larotative.info/proces-f-belghou ... -1865.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 17 Oct 2016, 23:58

L’égalité filles/garçons à l’école : Le retour des réacs !

Cette rentrée a été l’occasion pour les militant-e-s d’extrême droite du milieu traditionaliste de Vigi gender de s’attaquer une fois encore à l’école et à la lutte contre les discriminations sexistes.

20 000 brochures ont été envoyées dans les établissements scolaires en France.
Ces fascicules « Le genre en images » ont pour objectif de discréditer les enseignant-e-s et les associations (comme le Planning Familial) qui œuvrent pour l’éducation à l’égalité dans le cadre des programmes de l’éducation nationale.
Face aux intox grossières véhiculées dans cette publication, SUD éducation rappelle que l’égalité filles/garçons, la lutte contre les stéréotypes de genre et les discriminations doivent être des enjeux majeurs dans les écoles et les établissements scolaires de la maternelle à l’université.*

Au regard des enjeux essentiels que recouvre la lutte contre le sexisme et les LGBTphobies en milieu scolaire, nous demandons que le plan d’action pour l’égalité filles/garçons à l’école dispose de réels moyens de formations et d’actions pour lutter contre les discriminations sexistes.

Face aux offensives des réactionnaires contre l’école, SUD éducation appelle les équipes éducatives à la vigilance.

Nous continuerons à lutter sur le terrain contre les tentatives d’intrusion des réactionnaires.

Après l’abandon désastreux des ABCD de l’égalité, nous revendiquons :

la réintégration du concept de genre dans les textes officiels et sa prise en compte dans l’élaboration des programmes
la mise en place de dispositifs dédiés (comme l’étaient les ABCD de l’égalité) permettant aux élèves de réfléchir spécifiquement aux discriminations et stéréotypes de genre, et de les déconstruire
la promotion de projets et d’interventions d’associations ou organisations laïques (Planning Familial, SOS Homophobie par exemple) pour compléter les actions et pratiques pédagogiques mises en œuvre dans les établissements.

(*) Voir aussi le communiqué du Collectif Education contre les LGBTphobies en milieu scolaire et universitaire : Comment « s’occuper du genre » à l’école : http://www.sudeducation.org/Comment-s-o ... e-a-l.html

http://www.questionsdeclasses.org/?L-eg ... -des-reacs
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 29 Oct 2016, 16:47

"La chose sexuelle": quand la mairie de Paris censure deux livres

La ville de Paris a demandé le rappel de deux ouvrages destinés aux élèves des écoles maternelles et primaires. Une censure incompréhensible, pour les animateurs des bibliothèques scolaires.

es vignettes qui peuvent choquer de jeunes enfants ou leurs parents." C’est ce qui a motivé, le 7 octobre dernier, le rappel de deux ouvrages par la Direction des affaires scolaires (Dasco) de la ville de Paris, alors que les 662 écoles - maternelles et élémentaires - en avaient déjà reçu un exemplaire à la rentrée. Quelques jours plus tard, une coordinatrice territoriale de la mairie a même demandé dans un autre mail à les "garder sous clef".

Les deux livres en question : Beta civilisations, volume 1, de Jens Harder et Le Dictionnaire fou du corps de Katy Couprie.

Les vignettes évoquées ? Personne, que ce soit à la Dasco ou à la mairie de Paris, ne les a désignées clairement.

... http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/ ... ivres.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 04 Nov 2016, 11:46

Stage 30 & 31 janvier Mantes : l’école, cible des droites extrêmes

L’école est aujourd’hui la cible d’une offensive idéologique portée par les courants les plus réactionnaires.
Intégristes religieux rêvant de rétablir leur ordre moral dans le sillage de la Manif pour tous ; idéologues identitaires aspirant à une école « de souche » ; nationaux-républicains partisans d’un retour autoritaire à l’école disciplinaire d’antan pour mieux « redresser les corps et les esprits » afin de « redresser la nation »...
Derrière leur nostalgie de l’école d’hier, amplement fantasmée, s’avancent la haine de l’égalité et de la démocratie, une pédagogie du dressage, la mise au pas des personnels et le démantèlement du service public d’éducation.

Stage intersyndical (CGT éduc’action, CNT éducation, FSU, Sud éducation et Visa, Questions de classe(s))

Lundi 30 & mardi 31 Janvier dans le Mantois

Inscription obligatoire (nombre de places limité - voir aussi le modèle de demande à déposer auprès de la hiérarchie plus bas)

Programme, modalités d'inscription : http://www.questionsdeclasses.org/?Stag ... s-extremes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 20 Nov 2016, 18:08

Sous la haine de la pédagogie, celle de l’égalité

« Une nébuleuse nostalgique d’un ordre scolaire ancien étend son influence sans qu’on s’en alarme »

Nous relayons la tribune signée Laurence de Cock (collectif Aggiornamento Histoire-géo) et Grégory Chambat (collectif Q2C) publiée dans le journal Le Monde le 20 octobre 2016.

... http://www.questionsdeclasses.org/?Sous ... -l-egalite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 27 Nov 2016, 13:23

Interview de Grégory Chambat : « Ne pas laisser aux réac-publicains le monopole de la contestation de l’école »

Le 14 septembre dernier, Grégory Chambat était à la librairie Les Temps Modernes d’Orléans pour présenter son dernier livre, L’École des réac-publicains, à l’invitation du blog Classebuissonniere.org. L’occasion de revenir avec lui sur l’offensive réactionnaire contre l’école.

... http://www.alternativelibertaire.org/?i ... Chambat-Ne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 15:27

Extrême(s) droite(s) contre l’éducation - 4 pages intersyndical

Connaître & comprendre pour mieux combattre... ensemble !

Dans le prolongement du stage Extrême(s) droite(s) contre l’éducation (Bourse du travail de Saint-Denis, mai 2016), les organisations à l’initiative de cette rencontre ont rédigé un argumentaire de 4 pages contre l’offensive des extrêmes droite sur l’école... Il est possible de commander ce document en écrivant à Q2C.

Au sommaire
- Combattre ensemble !
- Leur école n’est pas la nôtre !
- Une obsession historique
- Une rhétorique conspirationniste
- Ces réseaux à l’assaut de l’école publique
- L’école laboratoire de la rééducation frontiste
- Bibliographie et sitographie

à lire en ligne et télécharger : http://www.questionsdeclasses.org/?Extr ... ersyndical
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 24 Déc 2016, 13:50

Cartographie d’une nébuleuse à l’assaut de l’école

Depuis une trentaine d’années, l’éducation est devenue le champ d’intervention privilégié d’une nébuleuse de personnalités et de réseaux caressant le rêve de rétablir un état scolaire – et social – ancien. Pour ces « réac-publicains » évoquant inlassablement l’effondrement du niveau et la décadence de l’institution, le redressement de l’École doit préfigurer la restauration de l’ordre moral et de la nation.

Image

... http://www.questionsdeclasses.org/reac/ ... uleuse-a-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 07 Jan 2017, 16:38

Entretien sur la crise socio-éducative et les stratégies de remédiation (Martine BOUDET - Grégory CHAMBAT)

La lame de fond réactionnaire et xénophobe que nous enregistrons dans la société et à l’école, comme à l’échelle internationale, incite au bilan, à des recompositions idéologiques et stratégiques, à des prospectives adaptées à ce contexte. Ainsi, l’un des enjeux de la période est de mieux articuler les principes d’égalité socio-scolaire et de diversité culturelle, et de revisiter les programmes en relation. C’est l’objectif de cet entretien entre deux enseignants, responsables associatifs et essayistes Martine BOUDET (1) et Grégory CHAMBAT (2).

... http://www.questionsdeclasses.org/?Entr ... on-Martine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 13 Jan 2017, 17:01

FN et Ecole : Les 100 propositions du ‘Collectif Racine’

Le 22 septembre dernier le collectif enseignant du Rassemblement Bleu Marine, lié au Front National, aidé du collectif étudiant Marianne membre du même rassemblement, a organisé sa « convention présidentielle de Marine Le Pen ». Cette dernière y était présente et a pu assister à ses travaux qui visaient à présenter une centaine de propositions du collectif Racine au titre de contribution au futur programme présidentiel de la leader frontiste dans le domaine de l'Ecole. L'objet de cet article est de présenter de manière critique le travail du collectif Racine et de poursuivre l'examen de l'évolution de la principale formation politique de l'extrême-droite européenne sur la question scolaire quelques mois avant l'échéance décisive des Présidentielles de 2017, ceci alors que depuis 2011 le vote pour le FN de Marine Le Pen est en constante progression au sein du monde enseignant même s'il reste très minoritaire. Pour mener cette critique, nous nous appuierons sur le texte des 100 propositions mais aussi sur les discours prononcés lors de la Convention par Marine Le Pen, Floriant Philippot, Alain Avello (président du collectif Racine) et les autres animateurs du Collectif que l'on peut retrouver dans la lettre n°11 du Collectif publié fin septembre 2016. Cependant, nous pouvons d'ores et déjà présenter le cœur de cette critique : ayant rompu dans le discours avec une opposition systématique à l'école de la République défendue par le FN de Jean-Marie Le Pen, celui de sa fille reprend à son compte le discours « réac-publicain » (voir l'ouvrage de Grégory Chambat « L'école des réac-publicains », Libertalia, 2016), développant une « nostalgie républicaine » (François Dubet) appuyé sur une lecture imaginaire et fantasmé de l'histoire de l'Ecole en France depuis 1945. Mais cette nostalgie fantasmatique lui permet d'avoir enfin prise sur une profession en crise du fait des contradictions non résolues du processus de démocratisation de l'école de la République.

Les 100 propositions sont ordonnées selon quatre thématiques : les savoirs, la « sérénité », l'administration, la sélection.

... http://www.visa-isa.org/content/fn-et-e ... tif-racine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede Lila » 22 Jan 2017, 20:32

Pécresse veut faire plaisir aux réacs en supprimant les subventions aux études de genre

Les études sur le genre, les inégalités et les discriminations ne seront plus financées par la région Île-de-France. Une décision de la présidente Valérie Pécresse. Pour Natacha Chetcuti-Osorovitz, c’est une victoire de la droite réactionnaire.

A partir du 20 janvier, toutes les subventions allouées aux études sur le genre, les inégalités et les discriminations, en Île-de-France seront coupées.

à lire : http://www.streetpress.com/sujet/148421 ... udes-genre
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 13:40

Le projet éducatif du FN

Une société mise au pas : le projet éducatif du FN

Même si, pour les détails, le programme éducatif du FN reste à finaliser, les grandes lignes en sont connues depuis la publication des « Cent mesures pour l’école et l’université de demain », sorties de l’imagination sans limite des enseignants lepenistes rassemblés dans le collectif Racine. A quelques mois d’une échéance qui s’avère cruciale, il importe que ce projet soit connu de tous les professionnels de l’éducation ainsi que des parents : même s’il ne vient pas de nulle part, sa brutalité lui donne une cohérence toute particulière.

Les propositions du collectif sont organisées autour de quatre thématiques principales : les savoirs, la « sérénité », l’administration du système, la sélection des élèves (1).

Des fondamentaux bien rudimentaires

La conception des savoirs partagée au FN est rudimentaire, fruste pourrait-on dire : en CP, pas moins de 15 heures hebdomadaires exclusivement réservées à la trilogie écriture, lecture, arithmétique. Doté de compétences qu’on ne lui soupçonnait pas, le parti impose ses méthodes d’apprentissage : bien sûr la syllabique, puis, dans la suite de la scolarité, priorité donnée aux grands textes du patrimoine littéraire et aux exercices de grammaire. Rejoignant la liste des fondamentaux, l’histoire de France, réduite à une chronologie, « faisant toute sa place au roman national présenté sous forme de récits, lesquels forment la mémoire, forgent le sentiment d’une appartenance à la nation et sont porteurs de valeurs propres à orienter la conduite. » Si la syntaxe est laborieuse, du moins les intentions sont elles clairement défendues.

Alors que les préoccupations touchant aux langues vivantes semblent singulièrement réduites (la main de l’étranger est partout), le latin et le grec se voient par contre promus au rang de fondamentaux, notamment à partir de la 4e où le latin devient obligatoire. Parmi les nouveautés, outre la suppression de la philosophie en série technologique, la création d’une discipline nouvelle - « civisme et droit » - chargée de permettre l’accession à « une citoyenneté éclairée » (tout dépend de l’orientation de l’éclairage) et surtout « de pleinement s’assimiler à la nation française ».

La pédagogie tant honnie laisse la place à des méthodes d’apprentissage rustiques privilégiant le cours magistral qui correspond à « l’autorité du maître fondée sur le savoir ». Dans cette optique, la formation des enseignants se voit réduite à sa plus simple expression, cantonnée à une formation purement disciplinaire dans le cadre d’ « Ecoles Normales Régionales » (ENR) qui remplaceront les ESPE. Tout à sa croisade purificatrice, le FN prévoit le « rétablissement » de la note chiffrée (on ne savait du reste pas qu’elle avait disparu) et du redoublement, l’objectif étant, à terme ... de faire baisser le nombre de bacheliers et d’en finir avec ce scandale du bac "bradé" par les effets nécessairement funestes de la démocratisation de l’enseignement. Dans un même ordre de préoccupation, l’école retrouvant la marque de sérieux que des décennies de laxisme lui ont fait perdre, toute activité « ludique » ou extrascolaire assimilée à une « perte de temps », se verra bannie, à commencer par les voyages et sorties scolaires, interdites dans les classes d’examen (3e et Terminale).

Education enfermée… mais séparée

Afin d’assurer la « sérénité » du climat scolaire (il faut croire que même pour le FN, le terme de « sécurité » est par trop galvaudé), le projet FN sort le grand jeu du dressage : uniforme obligatoire, « discipline intransigeante », « tolérance zéro », sans oublier le désormais traditionnel couplet sur la laïcité. Avec quelques innovations remarquables : généralisation des internats (sic), suspension des allocations familiales, signalements aux procureurs mais aussi possibilité donnée aux recteurs d’éloigner jusqu’à 100 kilomètres ( !) les élèves perturbateurs. Ces mesures, qui, au passage, négligent complètement le fait que les élèves relèvent du droit des mineurs, poussent à l’extrême le concept de « sanctuarisation » des établissements scolaires : par la coercition, la menace, la surveillance généralisée, l’école doit se refermer sur elle-même, se couper du monde comme de son environnement proche, tout en refusant aux élèves la reconnaissance de leur propre personnalité.

Ce principe d’encadrement renforcé se retrouve dans des préoccupations administratives visant à renforcer la centralisation du système : écoles primaires dirigées par un véritable chef, création d’hypothétiques « Etablissements publics d’enseignement » (EPE) dont la finalité avérée est de court-circuiter les projets d’établissement et donc leur autonomie, présence des parents réduite au minimum, syndicats mis au pas, sommés de se limiter à la simple défense corporatiste de leurs adhérents, renforcement de l’Inspection ; bref, ce qui est en marche ici c’est la confiscation de la responsabilité éducative au profit de la seule administration centrale, au détriment des personnels – considérés comme de simples exécutants – des parents, des élèves. Une société civile soumise à l’état.

De fait, cette brutalisation n’est pas gratuite, elle s’inscrit dans un large projet social auquel l’école est appelée à contribuer. La fin du collège unique, prévue par le FN (et revendiquée par beaucoup d’autres…), la multiplication des examens, le recours au redoublement, la sélection des élèves dès la classe de 5e (et peut-être même dès la sortie du primaire), la sélection à l’entrée de l’université, le recentrage de l’apprentissage sur les besoins des entreprises, tout cela porte la marque d’une volonté de revanche sur plus d’un demi-siècle de massification scolaire et d’un retour loin en arrière vers l’époque où coexistaient deux ordres d’enseignement différents : le primaire pour les enfants issus des milieux modestes, le secondaire pour ceux des milieux favorisés auxquels s’adjoignaient de temps en temps un petit nombre d’élèves jugés « méritants », histoire de donner un semblant de crédibilité à la devise républicaine. Partant de la constatation – avérée – que la réussite scolaire était aujourd’hui (comme autrefois) étroitement corrélée au milieu social des élèves, le FN en tire la conséquence, sa conséquence : plutôt que d’adapter le système scolaire aux enfants tels qu’ils sont pour permettre à chacun de trouver sa voie, l’école se voit attribuer pour mission première de pratiquer un tri, une sélection tournée vers la satisfaction d’un ordre social fondamentalement inégalitaire qu’on s’interdit de remettre en cause.

Une école brutalisée pour une société brutalisée : un terrain bien préparé ?

Au final, le programme éducatif du FN est donc extrêmement cohérent, articulé autour des fondements qui plus que jamais, en dépit du vernis moderniste qu’il cherche à se donner, restent ceux de l’extrême-droite : un projet socialement réactionnaire, dans la mesure où c’est un retour au passé qu’il vise ; un projet résolument xénophobe et raciste - allant aujourd’hui jusqu’à refuser la gratuité scolaire pour les enfants d’immigrés – étayé par les valeurs nationalistes inculquées aux élèves ; un projet fondamentalement autoritaire récusant les libertés fondamentales et les règles de droit qui fondent la société civile. En un mot, un projet qui réactive tous le fondamentaux du fascisme.

Reste alors la question de savoir comment un projet à la fois aussi brutal et surréaliste – tellement son application est potentiellement explosive – peut en 2017 rentrer dans le champ du possible et paraître crédible aux yeux de millions d’électeurs. Car si le discours d’extrême-droite ne vient pas de nulle part, on ne peut nier que sa légitimité ait été ces dernières années grandement renforcée par le climat malsain entretenu autour de l’école et de l’éducation par des apprentis sorciers venus d’horizons très divers, de droite comme de gauche. On pourra citer par exemple la visibilité accordée aux théories catastrophistes et extravagantes des déclinologues de tout poil qui polluent le débat sur l’éducation (par exemple la mouvance « réacpublicaine ») ; la puissance des représentations identitaires remises au menu scolaire par une EN (enseignement de l’histoire, promotion des symboles nationaux, du patriotisme) qui s’enferre dans un jeu dangereux ; la mise en cause de l’école dans les désordres sociétaux ou dans le terrorisme, auxquels on répond par un bourrage de crâne pseudo-civique ou une surveillance accrue des élèves ; ou encore l’incapacité (ou le refus) de l’EN de faire de la justice sociale sa priorité, autrement que dans des discours de façade.

Car d’une certaine façon, le projet éducatif du FN en dit long sur la société qui le voit éclore.

(1) – Pour une approche exhaustive, voir l’analyse fouillée et pertinente de l’association intersyndicale VISA.
http://www.visa-isa.org/content/fn-et-e ... tif-racine


http://www.questionsdeclasses.org/?Une- ... atif-du-FN
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les réacs contre une école ouverte et émancipatrice (JRE

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 17:57

L’école, cible des droites extrêmes mais aussi espace de résistance

140 personnes ont participé aux deux journées de stage organisées par une intersyndicale départementale (CGT éducation 78, FSU 78 et Sud éducation 78 associés à Visa, Questions de classe(s) et à la librairie la Nouvelle Réserve) "L’école, cible des droites extrêmes" à quelques mètres de Mantes-la-Ville, première commune FN de la Région parisienne.

... http://www.questionsdeclasses.org/?L-ec ... resistance
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité