L'université en lutte

Re: L'université en lutte

Messagede Pïérô » 21 Mai 2017, 01:38

Toulouse, lundi 22 mai 2017

Projection-débat au Mirail occupé : "Il s’agit de ne pas se rendre"

Lundi 22 mai à 19h00 au local occupé de l’université du Mirail, projection-débat : "Il s’agit de ne pas se rendre". Le Mirail lutte, qu’on en discute !

Hier s’enchaînaient les mobilisations contre le LMD, le CPE, la LRU, la réforme de la retraite, la mort de Rémi Fraisse, la loi travail... Des générations d’étudiant.e.s se sont forgées au sein de ces luttes, se transmettant outils, modes d’organisations et perspectives.

Aujourd’hui que l’AMPHI 8 et le bâtiment 18 ont été rayés de la carte, que chacun.e à quitté la fac, l’amnésie semble avoir gagné les nouvelles génération.

Mais les luttes se poursuivent au Mirail : mobilisé.e.s contre la fusion des universités durant l’année, les étudiant.e.s ont décidés d’occuper un local afin de lutter contre la venue d’un restaurant "bistronomique" hors de prix, symptomatique d’une politique plus générale de marchandisation de l’université.

Cette projection-débat espère réunir les anciennes générations d’étudiant.e.s et les nouvelles afin de raviver une mémoire et un partage des modes de luttes, des stratégies et des outils, certainement essentiels durant le quinquennat qui s’annonce.

PROGRAMME

**19H00 : BANQUET SOLIDAIRE prix libre + PROJECTION

Documentaire : "Il s’agit de ne pas se rendre"
"Printemps 2006, Toulouse. La rue déborde du mouvement anti-CPE : grève, cortèges monstres, occupations et blocages. Deux mois de routine brisée, c’est peu, mais ça laisse du temps pour discuter, s’organiser, se confronter."

**20H30 : DISCUSSION autours des luttes : Comment ? Quels outils ? Quels rapports de force ? Quelles stratégies ? Quelles perspectives ?

Venez nombreu.x.ses,s à 19H ou avant !

Le collectif de l’occupation.

https://iaata.info/Projection-debat-au- ... -2072.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 17:04

Sélection en master : qu’est-ce qui attend les étudiants à la rentrée ?

Alors que le nombre des masters pouvant avoir recours à une sélection à la rentrée est contesté par certaines organisations étudiantes et que celles-ci ont obtenu le report de l'examen de cette liste par le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (Cneser), la sélection à l'université est déjà une réalité et de nombreux étudiants vont devoir y faire face à la prochaine rentrée.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Sele ... la-rentree
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 14:54

Toulouse
Une semaine d’ateliers avant l’expulsion du Local Occupé ! (Fac du Mirail)

Une semaine d’ateliers avant l’expulsion du local occupé (fac du Mirail) ! Lectures collectives de brochures, projection-débat, sessions stickers et potager... Venez nombreuses et nombreux !

Depuis le 24 avril, nous occupons un local de la fac du Mirail, afin de lutter contre un projet de restaurant « bistronomique », et plus largement contre la privatisation et la marchandisation de l’espace universitaire .

Aujourd’hui, l’occupation fait l’objet d’une procédure en référé au tribunal administratif. Nous sommes convoqué.e.s le 12 juin. Conscient.e.s que cette procédure vise à légitimer une expulsion menée manu militari par la flicaille, et trop peu nombreu.ses.x pour assumer le rapport de force, nous préférons continuer la lutte par d’autres moyens, l’enjeu étant désormais d’emmerder sans relâche cet entrepreneur naïf, afin de récupérer sa belle cuisine à 250000€.

Cette lutte fût l’occasion d’articuler notre rage au sein d’une réflexion collective riche en rebondissements. Ceci nous pousse aujourd’hui à interroger les diverses pratiques expérimentées ici, depuis une pensée critique qui ne se contenterait pas d’une élaboration purement théorique.

Aussi, nous proposons tout au long de la semaine des ateliers d’arpentage (lecture collective) sur la base de brochures disponibles sur infokiosque.net. Nous aurons quelques brochures en réserve et proposées à prix libre. Nous enregistrerons ces séances de lectures à plusieurs voix et tâcherons de les mettre en ligne sur notre page rapidement pour les absent.e.s !

Nous proposons aussi divers ateliers « pratiques » : une ballade dans la fac afin de décrypter l’agencement made in vinci, des sessions stickers, et une session potager. Une projection du film « 69 », sur l’expulsion d’un squat au Danemark en 2007, est prévue mercredi soir à 19h.

Venez nombreuses et nombreux !
(Au local occupé, bâtiment Olympe de Gouges, Université du Mirail)


MARDI 6 juin Comment nous capture t-on ? Quelques réflexions sur l’espace, le temps, et le milieu étudiant

ATELIER ARPENTAGE (12h30-15h)

L’espace :
• Introduction à une critique de la géographie urbaine, Guy Ernest Debord

Le temps :
• La tyrannie de l’horloge, George Woodcock

Le milieu étudiant
• De la misère en milieu étudiant

Le travail :
• Manifeste contre le travail, groupe Krisis

Discutons, débattons !

ATELIER « BALLADE DANS LA FAC »

Explorer, arpenter, décrypter ensemble la fac made in vinci !


MERCREDI 7 juin - Liberté, liberté chérie

ATELIER ARPENTAGE (12h30-15h)
• Chronique du pied de biche (quelques éclats de vie par effraction)
• Les milieux libres (1890-1914)
• Autoréductions italiennes, 1970, Sur les achats politiques
• Et dans les communautés zapatistes ?

Discutons, débattons !

ATELIER STICKERS (16h)

Dégrisons les murs à griser les esprits

PROJECTION-DÉBAT (19h)

Doc. « 69 »
En 2007 au Danemark, la police et le gouvernement font évacuer puis détruire le squat Humdomshuset, bâtiment gagné par le mouvement anarchiste local en 82. Cette injustice s’est heurtée à une des plus grosses vagues de manifestations et d’émeutes que le Danemark ait connu.


JEUDI 8 juin - Guerres, néocolonialisme et racisme d’État

ATELIER ARPENTAGE (12h30-15h)

France guerrière et raciste
• - Canons rompus, journal contre la guerre
• - Race, racisme et système de privilège

Néocolonialisme et racisme d’État
• - À l’assaut des centres de rétention
• - Un été contre les frontières

Discutons, débattons !

ATELIER STICKERS (16h)

Dégrisons les murs à griser les esprits


VENDREDI 9 juin

ATELIER POTAGER (14h)
Changer de pratiques, réinvestir son environnement pour changer de monde.

https://iaata.info/Une-semaine-d-atelie ... -2101.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 19 Juil 2017, 07:43

Coupes budgétaires : première attaque contre l’enseignement supérieur

Il n’a pas fallu deux mois pour que le gouvernement renie une promesse de campagne, celle de la sanctuarisation du budget de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR). En tenant compte du taux d’inflation et de l’augmentation du nombre d’étudiant-e-s, une telle promesse était déjà synonyme d’austérité. Cependant le 12 juillet Gérald Darmanin, Ministre des Comptes Publics, a annoncé pour l’exercice de l’année 2017 une coupe dans le budget de l’ESR de 331 millions d’euros (96 de coupe pour les établissements, 45 pour la vie étudiante et le reste pour des programmes de recherches). Frédérique Vidal, Ministre chargée de l’ESR essaye de nous endormir en affirmant que les coupes ne concerneront pas des programmes déjà engagés. En effet une partie des coupes correspondent à des réserves servant à répondre à des besoins imprévus (comme par exemple des travaux d’urgences).

De plus ces coupes risquent de n’être que les premières. À l’automne prochain sera examiné le budget 2018. Les coupes budgétaires y seront probablement plus sévères. Elles annoncent des difficultés accrues pour les établissements et notamment les Universités qui connaissent déjà de grands problèmes financiers. Cela se traduira par des « gels » des postes, la fermeture de filières, des limitations de capacités et une dégradation des conditions de cours, alors même que le nombre d’étudiant-e-s augmentera. Nous revendiquons au contraire une augmentation des moyens pour l’université, l’ouverture de nouveaux postes, la création de nouveaux établissements, l’embauche de nouveaux personnel-le-s. Pour ces raisons nous nous opposons aux coupes et nous appelons les étudiant-e-s à se mobiliser.

Solidaires étudiant-e-s

http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... superieur/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 21 Juil 2017, 11:10

331 millions en moins dans le supérieur : l’adieu à la démocratisation de l’université

Le gouvernement coupe 331 millions d’euros dans le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ces coupes viennent accentuer la création de deux universités : celle de l’excellence et celle du tout-venant.

« Ça n’aura pas tenu trois mois », soupire Hervé Christofol, secrétaire général du Syndicat des enseignants du supérieur (Snesup), en référence à la promesse d’Emmanuel Macron. Lui président, il devait sanctuariser le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche. Mais jeudi 13 juillet dernier, l’Agence France-Presse publiait en avant-première des décrets gouvernementaux d’annulation de crédits destinés à la mission interministérielle recherche et enseignement supérieur. La coupe s’élève à 331 millions d’euros, sur un budget de 27 milliards d’euros, et se ventile ainsi : 81,6 millions pour l’enseignement scolaire, 95 millions pour les universités, 46 millions pour la vie étudiante, et le reste de l’effort pour les différents domaines de la recherche. En 2016, la France arrive au 16e rang dans le classement, en fonction des pays, des dépenses annuelles par étudiant. « Alors que nous sommes la 6e puissance mondiale », se désespère le syndicaliste.

... http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article7833
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 24 Juil 2017, 11:13

39 universités et 379 licences pratiquent une sélection illégale

Le dernier rapport du syndicat étudiant UNEF est accablant. Au total, ce sont 39 universités et 379 licences qui pratiquent une sélection en toute illégalité. Des chiffres en hausse par rapport aux années précédentes.

Alors qu’une concertation à l’initiative du gouvernement concerne notamment l’instauration de prérequis à l’entrée à l’université, un rapport du syndicat étudiant UNEF publié ce mercredi 19 juillet prouve ce que nous savions déjà : la sélection sur critères, avec « prérequis », à l’université est bel et bien pratiquée illégalement, et ce depuis plusieurs années, par un certain nombre d’établissements qui n’ont pas attendu l’issue des discussions pour passer à l’offensive.
Plus précisément, dans son enquête annuelle l’UNEF cible trente-neuf universités qui, selon elle, contreviennent déjà au droit de tout bachelier d’accéder au premier cycle universitaire sans barrière ; ainsi, 379 licences pratiquent une sélection illégale, contre 336 répertoriées en 2016. Des chiffres en hausse, qui s’inscrivent dans la suite logique de la casse et d’autonomisation des universités, ouvrant un peu plus la porte à « la course aux financements » et à la fusion des universités.

... http://www.revolutionpermanente.fr/39-u ... n-illegale
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 24 Aoû 2017, 14:02

APB 2017: à deux semaines de la rentrée, plus de 6000 bacheliers attendent toujours une place dans l’enseignement supérieur

Les semaines qui arrivent s'annoncent explosives.

APB - Certains ont pu profiter de leur été en partant en vacances l'esprit léger. D'autres moins. Le Monde, révèle, dans son édition du 22 août, que plus de 6000 étudiants sont toujours en attente d'une place dans l'enseignement supérieur après leur réussite au bac, via la plateforme APB.

Fin juillet, ils étaient 65.000 dans ce cas. Depuis, 48.000 d'entre eux ont reçu une proposition tandis qu'au moins 11.000 candidats se sont "évaporés", comme l'explique le quotidien. Parmi ces derniers, certains ont abandonné l'idée de poursuivre des études universitaires pendant que d'autres se sont tournés vers le privé.

Une situation bien délicate à gérer pour le gouvernement qui doit faire face, dans l'urgence, à l'explosion de la démographie et de la propension des bacheliers à poursuivre leurs études. Le Monde explique qu'en 2017 la plateforme a enregistré 39.700 candidatures de plus que l'année précédente. Aujourd'hui 30% de bacheliers supplémentaires sont concernés par ces difficultés.

Rentrée sous pression

... http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/22 ... r-homepage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 15:25

Jupiter veut instaurer la sélection pour l’entrée à la fac

Pour Macron, l’université, « ce n’est pas pour tout le monde »

Dans son interview au Point du jeudi 31 août, Macron fait de la propagande à destination de son milieu. Une seule annonce, et non des moindres, en revanche : celle d’une « révolution de l'éducation » que l'on qualifierait plutôt de belle continuation réactionnaire de ce qui se fait de pire dans le domaine universitaire depuis la loi LRU de 2007. Avec un saut qualitatif supplémentaire, puisque Macron veut inscrire dans la loi la sélection à l’université.

http://www.revolutionpermanente.fr/Pour ... t-le-monde
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 05 Sep 2017, 07:59

Admission post-bac : mais où sont passés les près de 60 000 bacheliers "recalés" par le système ?
Selon le ministère de l'Enseignement supérieur, au terme de la procédure APB, il ne resterait plus que 6 000 bacheliers sans affectation à la rentrée, contre 65 000 il y a un mois. D'après l'enquête de franceinfo, c'est une baisse en trompe-l'oeil.
Fin juillet, le ministère de l'Enseignement supérieur affirmait qu'il restait 65 000 bacheliers sans affectation dans une université pour la rentrée. Aujourd'hui, il indique qu'ils sont 6 000 dans ce cas. Cela signifie qu'environ 60 000 personnes sont sorties du système APB en un mois.
... http://www.francetvinfo.fr/societe/educ ... 48139.html


Universités. Pour les étudiants, les comptes ne sont pas bons
Les deux principaux syndicats étudiants pointent en cette rentrée une flambée des coûts (logement, transports, mutuelle…), qui frappe d’abord les plus précaires. Témoignages de jeunes qui peinent à joindre les deux bouts.
Les chiffres sont accablants. Entre août 2016 et août 2017, le coût de la vie étudiante a augmenté de 2,09 %, soit trois fois plus que l’inflation. Le rapport annuel de l’Unef, publié le 21 août, est éloquent. Régulièrement en difficulté, les étudiants sont donc les premières victimes de la hausse des prix. Et le phénomène est national. À Paris comme en province, cette augmentation dépasse les 2 %. Selon l’Unef, ce sont même les étudiants les plus précaires qui sont les premiers touchés : un jeune boursier échelon 7 (le plus élevé), vivant à Paris, voit son reste à charge augmenter de plus de 7 % sur un an. Parmi les postes de dépenses qui flambent le plus : la mutuelle, l’électricité, les transports. Des dépenses annuelles ou automatiques, dont les étudiants n’ont pas forcément conscience qu’elles augmentent significativement. Des dépenses abusives, aussi, parfois.
... https://www.humanite.fr/universites-pou ... ons-641302
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 20:57

Désinformation et stigmatisation, les mutuelles étudiantes sont prêtes à tout pour défendre leurs intérêts

... https://www.solidaires.org/Desinformati ... tes-a-tout
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 22:22

Le gouvernement veut des facs d’élite

La ministre de l’enseignement supérieur annonce la fin de la plateforme APB pour 2018

La ministre de l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé la fin de la plateforme d'inscription APB pour la rentrée 2018. Mettre en place une sélection accrue à l'université : tel est le dessein du nouveau gouvernement.

En finir avec le système actuel pour mettre en place une « sélection sur mesure »

Sélection par pré-requis, coupes budgétaires à hauteur de 331 millions d’euros, fin de la plateforme APB telle qu’elle existe… Quelles sont les intentions du gouvernement ? Les mêmes que celles des gouvernements précédents : alors que de plus en plus d’étudiants arrivent à l’université (40 000 de plus en 2017), l’exécutif aimerait en limiter l’accès. Où iront ceux qui n’ont pas les « compétences requises » c’est-à-dire les étudiants les plus pauvres, issus de familles précaires ou des quartiers populaires ? Ils iront, selon les vœux des classes dirigeantes, chercher des formations peu qualifiantes, entreront sur un marché du travail où se multiplient les emplois précaires et sous-payés, ou encore, iront pointer au Pôle Emploi.

... http://www.revolutionpermanente.fr/La-m ... -pour-2018
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 18:16

Désinformation et stigmatisation, les mutuelles étudiantes sont prêtes à tout pour défendre leurs intérêts

Image

Image

https://www.solidaires.org/Desinformati ... tes-a-tout
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 11 Sep 2017, 11:08

Le gouvernement veut des facs d’élite

La ministre de l’enseignement supérieur annonce la fin de la plateforme APB pour 2018

La ministre de l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé la fin de la plateforme d'inscription APB pour la rentrée 2018. Mettre en place une sélection accrue à l'université : tel est le dessein du nouveau gouvernement.

En finir avec le système actuel pour mettre en place une « sélection sur mesure »

Sélection par pré-requis, coupes budgétaires à hauteur de 331 millions d’euros, fin de la plateforme APB telle qu’elle existe… Quelles sont les intentions du gouvernement ? Les mêmes que celles des gouvernements précédents : alors que de plus en plus d’étudiants arrivent à l’université (40 000 de plus en 2017), l’exécutif aimerait en limiter l’accès. Où iront ceux qui n’ont pas les « compétences requises » c’est-à-dire les étudiants les plus pauvres, issus de familles précaires ou des quartiers populaires ? Ils iront, selon les vœux des classes dirigeantes, chercher des formations peu qualifiantes, entreront sur un marché du travail où se multiplient les emplois précaires et sous-payés, ou encore, iront pointer au Pôle Emploi.

Cette année, comme tous les ans, voire pire, la rentrée universitaire est un fiasco. Face aux 6 000 bacheliers qui n’ont toujours pas d’affectation, aux milliers d’autres qui ont été exclus et aux dizaines de milliers de jeunes qui commenceront leur année dans une filière qu’ils n’ont pas choisie, le gouvernement n’a pas tardé à faire des déclarations et commencé à avancer des pions sur son projet de réforme de l’éducation.

... http://www.revolutionpermanente.fr/La-m ... -pour-2018
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 14 Sep 2017, 17:44

C’est pas encore la rentrée des Amphis et pourtant ils-elles sont là !

Cortège unitaire de la jeunesse dans la manif parisienne

La rentrée universitaire n’a pas encore eu lieu, sur Paris, mais les étudiant-e-s étaient au rendez-vous, ce jeudi, à Bastille, aux côtés des organisations du monde du travail. Venus de Paris 1, Paris 6-7, Paris 8 et de Nanterre, notamment, ils-elles ont défilé ensemble, dans un cortège unitaire et dynamique, avec le 21 en ligne de mire.

Les cours n’ont pas encore commencé, dans les facs parisiennes, mais il en fallait davantage pour empêcher les étudiants de se mobiliser, en cette première journée de rentrée sociale, contre les ordonnances Macron.

Après des AG qui se sont tenues sur plusieurs université parisiennes, dont Paris 1, Paris 6, Paris 8 et Nanterre, les étudiants s’étaient donné rendez-vous à Bastille, non sans avoir défilé au préalable dans les rues de la capitale, ceux de Paris 1 ayant fait un crochet par Paris 7 pour arriver, ensemble, à la manif.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Cort ... parisienne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede Pïérô » 15 Sep 2017, 06:42

Loi Travail, APL, sélection à l’Université : les étudiant-es aussi se mobilisent !

Après une première journée d’action contre les ordonnances, le syndicat étudiant Solidaires Étudiant-es Tours appelle à continuer et à élargir la mobilisation chez les étudiant-es et lycéen-nes, autour des dates des 19 et 21 septembre.

Le 12 septembre, près de 5 000 personnes ont défilé à Tours contre la « Loi Travail XXL » et les ordonnances. Devant le succès de ce premier jour de la mobilisation, Solidaires Étudiant-es Tours appelle les étudiant-es et lycéen-nes à s’organiser en vue de la prochaine journée de mobilisation du 21 septembre et organise deux temps de mobilisation en ce sens :

• le mardi 19 septembre (18h en amphi 1 TA ext), pour une réunion d’information sur la « Loi Travail XXL », les ordonnances, mais également la baisse des APL et la politique universitaire de Macron. S’ensuivra une discussion sur la mobilisation étudiante et lycéenne ;

• le jeudi 21 septembre, avec un rendez-vous étudiant/lycéen à 9h place Anatole France, pour rejoindre en cortège la manifestation qui partira de la place de la Liberté à 10h.

Face à la régression sociale et à la destruction de l’Université publique, prenons toutes et tous la rue le 21 septembre !

Solidaires Étudiant-es Tours


P.-S.
Vous pouvez contacter Solidaires Etudiant-es Tours sur les réseaux sociaux (https://www.facebook.com/SESLTours/ ou https://twitter.com/SESLTours) ou encore sur solidaires.etudiant.e.s.tours@gmail.com


http://larotative.info/loi-travail-apl- ... -2401.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité