L'université en lutte

Re: L'université en lutte

Messagede Pïérô » 12 Fév 2018, 12:14

Tours

Contre la Loi Vidal : la contestation s’organise pour durer

Ce 8 février, aux Tanneurs, les bancs de l’amphi étaient plus clairsemés que lors de la précédente assemblée générale, qui avait réunie près de 250 étudiant-es. Pourtant, la contestation ne retombe pas, et semble partie pour durer.

... https://larotative.info/contre-la-loi-v ... -2638.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 15:11

Sélection à l'université : de nombreux campus étudiants bloqués mercredi
A Nantes, à Besançon, à Paris et à Poitiers, des campus étaient bloqués mercredi matin.
Une partie des étudiants ne veulent pas de sélection à l'université et ont décidé de le faire savoir. Ainsi mercredi, plusieurs campus en France étaient bloqués, rapporte Presse Océan.
La Sorbonne aussi. A Nantes, le campus du Tertre a été bloqué, ce qui a décidé la présidence à "suspendre les activités jusqu'à nouvel ordre, afin de garantir la sécurité des étudiants et des personnels". A Paris, c'est la Sorbonne, dans le 13e arrondissement, qui était occupée mercredi matin par les étudiants. L'université de Franche-Comté à Besançon et celle de Poitiers dans la Vienne sont aussi concernées par ces actions.
... http://www.europe1.fr/societe/selection ... di-3574277

Toulouse
À la fac du Mirail, l’occupation on la voulait, on l’a prise !
Depuis le jeudi 8 février, dans le cadre du mouvement en cours sur la fac du Mirail contre la fusion et la sélection, le troisième étage du bâtiment de l’Arche est occupé.
... https://iaata.info/A-la-fac-du-Mirail-l ... -2412.html

Facs en Luttes #3 : la mobilisation prend de l’ampleur
Partout, les étudiant-e-s et lycéen-ne-s s’organisent : blocages d’universités, blocages de lycées, assemblées générales, réunions d’information, motions en conseils et en assemblée générale…
Après le 1er février et le 6 février, c’est une mobilisation étudiante et lycéenne grandissante qui se profile pour la troisième journée nationale, le 15 février. Le même jour sera voté le projet de loi issue de la commission mixte paritaire du Parlement, dans une version qui aggrave encore l’attaque qui nous est faite.
En effet, pour accélérer la procédure, le gouvernement n’a pas hésité à faire un pas de plus à droite en intégrant des propositions outrancières du sénat. Doit-on s’attendre à un flicage non-seulement des étudiant-es boursier-es, mais de toustes sur une assiduité qui n’a pas de sens à l’université ? Et que signifie la « mise en adéquation des capacités d’accueil avec les possibilités d’insertion professionnelle » ?
Voici une compilation non-exhaustive des mobilisations dans chaque université.
... http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... -lampleur/


L’appel de la coordination nationale de l’éducation du 8 février :

Pour le retrait du « Plan étudiants », de la plateforme Parcoursup et des projets de réforme du bac et du lycée, une coordination nationale de l’éducation s’est réunie ce jeudi 8 février à la fac de Censier. Elle appelle notamment à une nouvelle journée nationale de grève et de mobilisation le jeudi 15 février, ainsi qu’à une nouvelle date de coordination le samedi 17 février :

Après les deux journées de mobilisation réussies des 1er et 6 février 2018 qui ont réuni plusieurs dizaines de milliers de lycéen.ne.s, d’étudiant.e.s, de parents d’élèves, de personnels de l’éducation contre le « projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants », et les projets de réforme du Bac et du lycée qui font système et qui renforcent la sélection sociale discriminante et injuste, les membres de la Coordination nationale de l’éducation réuni.e.s le 8 février considèrent que ces deux journées sont une première étape et appellent :
• les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s et les personnels de l’enseignement supérieur à participer massivement à la journée nationale de grève et de mobilisation du 15 février ;
• les personnels de l’éducation et les parents d’élèves à soutenir les mobilisations de la journée d’action du 15 février sous toutes les formes décidées collectivement ;
• les établissements d’enseignement supérieur à ne pas comptabiliser les absences de la journée du 15 février ;
• à la tenue d’assemblées générales dans tous les lycées et établissements d’enseignement supérieur en vue d’amplifier la mobilisation dans les académies et de définir de nouvelles modalités d’action pour les quatre semaines à venir ;
• les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s, les parents d’élèves et les personnels à inventer des modalités d’action au cours des semaines à venir ;
• à construire la convergence des mobilisations dans la fonction publique et participer massivement à la journée de grève du 22 mars 2018 ;
• à participer à la Coordination nationale de l’éducation du 17 février 2018.

Les membres de la Coordination nationale dénoncent le recours à la violence par certains membres des forces de l’ordre devant certains lycées et établissements d’enseignement supérieur. Le droit des lycéen.ne.s et des étudiant.e.s de se réunir, de s’organiser et d’exprimer leurs opinions est garanti par la loi. Il doit être respecté et protégé.

Appel adopté à l’unanimité moins 4 abstentions et 2 contre

P.-S.

La CNE s’est réunie à l’initiative des organisations et associations suivantes : CGT-Ferc, FO Fnec FP, FSU, SGL, Solidaires étudiant.e.s, SUD éducation, UNEF, UNL, UNL-SD, ASES, FCPE, Sauvons l’Université !

Ont participé à la CNE du 8 février les établissements suivants :

Aix-Marseille, Amiens, Angers, Bordeaux-Montaigne, Bordeaux, Compiègne, EHESS, Grenoble, Lille , Lyon 2, Marne-la-Vallée, Montpellier, Montpellier 3, Nancy, Nice, Orléans, Paris 1, Paris 2, Paris 3, Paris 4, Paris 5, Paris 6, Paris 7, Paris 8, Paris 9, Paris 10, Paris 11, Paris 12, Paris 13, Reims, Rennes 1, Rouen, Strasbourg, Toulouse Jean-Jaurès, Tours, Versailles Saint-Quentin, la coordination interlycéenne d’Ile-de-France.


https://paris-luttes.info/appel-de-la-c ... onale-9564

Pas mal de blocages aujourd’hui
De nombreuses facs sont bloquées en France (Nantes, Poitiers, Besançon, Rennes 2, Toulouse le Mirail, Lille, Montpellier et Tours). Des AGs sont en cours à Paris 8 et Tolbiac. Malgré l’annulation de tous les cours à Tolbiac, l’AG compte pas moins de 200 personnes, bonne motivation pour cette mobilisation !
https://paris-luttes.info/appel-de-la-c ... onale-9564
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 21:40

Recours en justice commun contre ParcourSup
Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes (SESL), et l’Union nationale lycéenne – syndicale & démocratique (UNL-SD), ont déposé le 11 février une requête en référé, préparée par Maître Jérémy Afane-Jacquart, dirigée contre le système ParcourSup.
Nos organisations contestent la légalité de la plateforme mise en place par le gouvernement. Nous estimons, sur l’analyse de Me Jérémy Afane Jacquart, que les bases juridiques qui devraient permettre la mise en place de « ParcourSup » ne sont pas assurées, et qu’elles ne le seraient pas, même si le projet de loi voulu par le ministère venait à aboutir.
Nos organisations sont déterminées, dans nos lieux d’études, dans la rue comme dans les instances, et même en justice, à démontrer que les arguments du gouvernement ainsi que la mise en place dans la précipitation de cette plateforme ne sont ni légales, ni souhaitables et ne répondent pas aux objectifs de l’université qui sont énoncés dans l’article 2 de la loi Savary :
... http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... arcoursup/

Lettre de SUD éducation aux élèves et à leurs parents
Mobilisons-nous contre Parcoursup !
Il manque actuellement l’équivalent de 10 universités en France pour faire face à la croissance du nombre de bachelier.e.s.
Loin de répondre au manque de places, Parcoursup instaure une sélection selon les dossiers scolaires, avec comme conséquences :
... https://paris-luttes.info/mobilisons-no ... ursup-9573

Blocage de Tolbiac et occupation en cours de l’amphi N
Retrouvez dans l’article les différents rdv de la semaine ainsi que le suivi de la mobilisation
... https://paris-luttes.info/appel-de-la-c ... onale-9564
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 17:56

Nouveau tour de chauffe pour les lycéens et étudiants marseillais
Comme à Paris où un millier de manifestants ont défilé pour protester "contre la réforme du bac et la sélection à l'entrée des universités", plusieurs centaines de lycéens et étudiants à l'appel des syndicats UNEL et UNEF 13, se sont mobilisés ce jeudi matin à Marseille.
Au lendemain de la présentation de la réforme du Bac par le Ministre de l'éducation, les lycéens marseillais voulaient avant toute chose marquer le coup. Les quelques 300 lycéens étaient accompagnés de personnels et d'enseignants. Trois lycées (Artaud, Saint Charles et Victor-Hugo) étaient bloqués et du tractage a été fait à l'entrée de nombreux autres.
A leur côté, également, une poignée d'étudiants. Les lycéens marseillais qui ont pénétré la Fac Saint-Charles pour tenter de mobiliser leur ainés, ont mesuré tout le travail d'information et le chemin qu'il reste à parcourir, en vue des mobilisations de mars, vers lesquelles tous les regards semblent tournés.
... http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ ... rseillaise

Plan Étudiants. Le point sur la mobilisation à Rouen
Après les manifestations conjointes des collectifs et syndicats universitaires et lycéens de début février, la mobilisation se poursuivait ce jeudi à Rouen (76). Avec 200 personnes en manifestation, la situation laisse entrevoir des possibilités de massification du mouvement, avec en ligne de mire la date du 22 mars.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Plan ... on-a-Rouen

Poitiers. Deux facs bloquées, un bâtiment occupé, une CFVU annulée… et ça continue vendredi !
Belle journée de mobilisation, ce jeudi, à Poitiers. Au programme, plusieurs activités qui ont fini par un envahissement de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire. Aujourd’hui, vendredi, les étudiant-e-s remettent le couvert.
... http://www.anti-k.org/2018/02/17/poitie ... -vendredi/

Rennes 2 de nouveau mobilisée, cette fois sans les profs
Pour la troisième semaine de suite, les étudiants de l'université de Rennes 2 ont bloqué l'établissement. Les profs, de leur côté, donnent rendez-vous en mars.
... http://www.letelegramme.fr/ille-et-vila ... 87oouXj.99

Montpellier
[Revue de presse] Mobilisation du 15/02/18 Contre le Plan Etudiants

Une bonne journée de mobilisation à Montpellier
Ce jeudi 15 février les étudiant-e-s de Paul Valéry ont commencé leur journée avec un blocage de l’université tout comme les lycéens d’Agropolis.
Lycéens, étudiants et personnels se sont ensuite retrouvés à 1000 en Assemblée générale, votant notamment le maintien du blocage de l’université Paul Valéry et un départ en Manifestation.
Ainsi 4OO personnes sont parti manifester dans Montpellier tandis que le reste des étudiants est resté maintenir le blocage à l’université.
... https://solidairesetudiants34.wordpress ... etudiants/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 21:28

La loi est adoptée

Plan étudiants : quel est le contenu du texte final adopté par le Parlement ?

Dans la journée de jeudi, l’Assemblée Nationale et le Sénat ont successivement adopté le projet de loi du gouvernement instaurant la sélection à l’université. Si les Républicains avaient déposé de nombreux amendements, tous n’ont pas été acceptés.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Plan ... -Parlement
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 20 Fév 2018, 01:15

Appel de la Coordination nationale de l’éducation du 17 février 2018

La Coordination Nationale de l’Éducation, réunie le 17 février 2018 à Paris, exige l’abandon de la loi O.R.E., de la plateforme Parcoursup et de la réforme du baccalauréat, qui font système pour accélérer la mise en concurrence des lycéen.ne.s, des étudiant.e.s (avec ou sans papiers) et des établissements.

Au lieu d’ouvrir des places à l’université, le gouvernement fait le choix d’une sélection encore plus opaque et injuste qu’APB et ouvre la voie vers des lycées et des universités à deux vitesses. Parcoursup et ses prérequis interdisent le droit à l’erreur dans l’orientation des étudiant.e.s et préparent l’augmentation massive des droits d’inscription.

La CNE appelle à :

- organiser des actions ponctuelles locales le 22 février ;
- organiser des assemblées générales ;
- participer aux manifestations et à la grève les 15 et 22 mars ;
- faire obstruction aux réformes par tous les moyens légaux possibles :
- dans les lycées : ne pas remplir les notes et appréciations dans Parcoursup ou mettre « Très favorable » à tout le monde ;
- dans les universités : ne pas trier les étudiants ; ne pas remonter les prérequis.
Protégeons l’éducation publique gratuite pour toutes et tous de la Maternelle à l’Université !


http://www.sudeducation.org/Appel-de-la ... -7521.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 21 Fév 2018, 17:16

Montpellier
Et soudain l’université de Paul-Valéry se réveilla !
Écris à partir de témoignages verbaux à la fac Paul-Val’. Des camarades nous raconte la journée de lutte contre la loi Vidal ; la journée du jeudi 15 février.
... https://lepressoir-info.org/spip.php?article1158

Près de 1000 en AG
Toulouse. Au Mirail, une mobilisation qui ne faiblit pas contre la fusion et la sélection
Entre la journée de lundi 19 et celle de mardi 20 février au Mirail, la mobilisation ne faiblit pas ! Lundi, les étudiants et les personnels organisaient une journée « fac ouverte » avant d'aller accueillir en fanfare le jury de l'IDEX au rectorat. Mardi, près de 1000 personnes se sont réunies en AG pour discuter des suites de la mobilisation.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Toul ... -selection

Paris
AG Education (Interfacs - Lycéen-ne-s - Parents - Sans paps) ! 22 février 18h00 Bourse du Travail
https://paris-luttes.info/ag-education- ... -ne-s-9589

Échos des mobilisations n°4 contre la sélection & l’école du tri social - 19 février 2018
Bulletin d’information et de mobilisation de Sud Éducation Paris contre la loi relative à « l’Orientation et à la Réussite des Étudiants » dit Plan étudiant et les projets gouvernementaux de réforme du lycée.
... https://paris-luttes.info/echos-des-mob ... ontre-9601
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 21 Fév 2018, 21:18

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede Pïérô » 22 Fév 2018, 06:36

Retour sur la mobilisation étudiante du 15 février à Tours

La loi réformant les conditions d’accès à l’université a été adoptée par les députés le 15 février. Le même jour, les étudiant-es de Tours qui luttent contre l’entrée de la sélection à l’université étaient mobilisé-es.

Jeudi 15 février

Il est à peine six heures du matin et pourtant il est possible de ressentir une forte agitation devant la Faculté des Tanneurs. Une cinquantaine d’étudiant-es s’affairent à barricader les entrées du site universitaire, comme l’avait prévu l’Assemblée Générale des étudiants en lutte, deux jours plus tôt. Des poubelles sont liées entre elles et utilisées pour rendre inaccessibles les accès, les portes sont bloquées et des pancartes annonçant le blocage sont placées devant. Des étudiant-es mobilisé-es sont présent un peu partout, histoire de pouvoir engager des discussions autour de cette question de la loi Vidal.

Il avait été prévu, une fois les cours annulés, de laisser une entrée ouverte afin de permettre aux étudiants de pouvoir étudier à la Bibliothèque universitaire (BU) ou aux salles informatiques. Il s’agissait d’éviter de pénaliser celles et ceux qui devaient avoir des partiels ce mois-ci ou préparaient un concours. Seulement, très rapidement, au-delà de la simple question des cours, la présidence annonce la fermeture administrative du site : les locaux ne sont, de fait, accessibles pour personne. C’est un moyen comme un autre de cliver les étudiants contre les grévistes. Du coup, tous les étudiants mobilisés décident de quitter les lieux : il pleut et personne ne viendra.

A 14h, comme annoncé, tout le monde se retrouve pour une manifestation humide mais joyeuse. Départ depuis le parvis Thélème devant une fac toujours tristement fermée. Il y a moins de monde que les fois précédentes mais les 200 personnes rassemblées compensent par une ambiance chaleureuse et chantante. D’ailleurs, les Carrières Sociales de l’IUT, ont écrit une chanson pour l’occasion. Au lieu de se mouiller pour rien, il est décidé d’aller voir les lycéen-nes, à Paul-Louis Courrier tout d’abord, puis ensuite à Balzac… Peu de lycéen-nes débrayent à cause des horaires, mais l’accueil est bon. Le cortège se cherche un autre objectif. Les autres lycées ? Un peu loin ! Et il faut un lieu pour l’AG du soir. Une idée émerge : si la Présidence nous empêche d’occuper la fac des Tanneurs, pourquoi ne pas l’occuper, elle ?

Direction le Plat d’Etain, donc. Il est 16h. Bientôt une centaine d’étudiant-es investissent joyeusement les locaux de la Présidence, sous les regards médusés, amusés ou furibonds de certains administratifs. L’absence du président, en déplacement à Paris, n’atténue pas la bonne humeur du groupe, et un rendez-vous est pris avec M. Vendrix pour le lendemain. Objectifs : une prolongation du délai d’obtention du statut RSE et une salle permanente aux Tanneurs. En attendant, une salle de réunion est occupée et l’AG se passe sans problèmes.

Vendredi 16 février

Une trentaine d’étudiant-es grévistes rencontrent le président de l’université pour négocier :
• l’annulation du décompte des absences pour tous les UFR (IUT compris) au-delà des seules journées de mobilisation nationale ;
• l’obtention d’une salle permanente pour les étudiant-es mobilisé-es de l’IUT ;
• l’engagement à ne plus recourir à la fermeture administrative des locaux en cas de futurs blocages afin de permettre l’accès aux bibliothèques et salles informatiques ;
• la signature d’une motion condamnant la Loi Vidal et l’entrée de la sélection à l’université.

Comme de bien entendu, toutes ces conditions sont refusées en bloc.

La suite

La Coordination nationale de l’éducation qui s’est réunie le 17 février appelle à s’organiser en assemblées générales, à mener des actions ponctuelles locales le 22 février, à faire obstruction aux réformes par tous les moyens légaux possibles, et à faire grève et à manifester les 15 et 22 mars prochains.


https://larotative.info/retour-sur-la-m ... -2658.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 27 Fév 2018, 22:44

Les étudiants de Paul Valéry réunis en assemblée générale ont décidé de bloquer la faculté
Une cinquantaine de personnes se sont réunies à 6h ce matin pour bloquer les accès de la faculté de Paul Valéry, conformément à la décision prise lors de l’assemblée générale du 15 février dernier. Plusieurs centaines de personnes se sont ensuite réunies dans l’amphi A pour continuer d’organiser la lutte contre le plan Vidal et la sélection à l’université. Lors des débats, des étudiants et des personnels de l’université ont dénoncé la fin des compensations entre les semestres, la mise en concurrence entre les établissements scolaires et l’augmentation des frais d’inscription.
... http://www.lepoing.net/les-etudiants-de ... a-faculte/

Poitiers. Fac de Lettres et Langues bloquée !
C’est ce qu’on appelle ne pas perdre de temps. Au lendemain de la rentrée universitaire, la fac de Lettres et Langues de l’Université de Poitiers est bloquée depuis ce matin. AG à 14h !
... http://www.revolutionpermanente.fr/Poit ... es-bloquee
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 28 Fév 2018, 01:37

Etre étudiant aujourd’hui
A qui profitera vraiment la réforme de l’université ?
Les étudiants issus des couches défavorisées seraient les premiers à décrocher. En introduisant une sélection fondée sur “les aptitudes attendues” pour chaque cursus, la nouvelle réforme réduirait certaines injustices… quitte à en créer d’autres.
... http://www.telerama.fr/idees/a-qui-prof ... e=Facebook


Orientation : « La nouvelle loi risque de renforcer les différences entre filles et garçons »
Dans une tribune au « Monde », trois sociologues considèrent que la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORE) pourrait entretenir la discrimination contre les femmes notamment par le biais des « attendus » affichés sur la plate-forme « Parcoursup ».
Tribune. Alors que la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORE) votée le 15 février dernier entend « rétablir l’égalité des chances », tout laisse à penser qu’elle entraînera au contraire une hausse des inégalités d’accès à l’enseignement supérieur, et notamment des inégalités filles-garçons.
... http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... L75W1zZ.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 16:38

Montpellier, chronique d’une mobilisation…
Malgré la coupure des vacances, lundi 26 février à nouveau l’UPV est bloquée avec plus de 50 personnes présentes pour organiser ce blocage. L’AG du matin réunit au début presque 800 personnes et 500 sur la fin. Le blocage est voté jusqu’au vendredi 2 mars, un vote un peu serré qui a refait à trois reprises. Quelques macronistes sont hués.
La commission mobilisation se tient avec 70 personnes présentes.
... http://www.anti-k.org/2018/03/01/a-paul ... t-reparti/

A Poitiers, la Fac de Lettres et Langues adopte une motion contre le « Plan Etudiants »
Jeudi, le Conseil d’UFR de la Faculté de Lettres et langues de l’Université de Poitiers, réunissant les élus des enseignants-chercheurs, des étudiants et du personnel IATOS et des personnalités extérieures, a adopté une motion sans ambigüité contre la Loi Vidal. Un signal supplémentaire du fait que la réforme voulue par Macron passe de plus en plus mal, y compris à un niveau plus institutionnel. L’Université de Poitiers, elle, reste mobilisée.
http://www.revolutionpermanente.fr/A-Po ... -Etudiants
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 14:05

Pour l’éducation, contre la sélection

Universités : Pour l’éducation, contre la sélection

Le gouvernement Macron souhaite remettre en cause notre droit à l’éducation avec, entre autres, la sélection à l’université. La riposte se construit peu à peu  : sera-t-elle suffisante pour inverser le rapport de force  ?

Le Plan étudiants, le projet de loi orientation réussite des étudiants (ORE), mettent en place la sélection à l’entrée de l’université, imposent d’avoir la moyenne dans toutes les matières pour valider sa licence, et feront augmenter les frais d’inscription... Tout comme pour la réforme du bac prévue par le rapport Mathiot, l’objectif du gouvernement est de rendre la fac de plus en plus élitiste et d’accroître la sélection sociale pour interdire l’université aux classes populaires. Les lycéennes et lycéens en bac professionnel ou technologique auront encore moins de chance d’y entrer. Celles et ceux qui travaillent à côté de leurs études auront encore plus de difficulté à valider leur licence.

En janvier, des universités comme Paris-I ont voté des motions contre la sélection, tandis que dans d’autres, comme à Rennes-II par exemple, le vote des attendus qui mettent en place la sélection a été empêché par l’envahissement de conseils. En effet, le gouvernement demande aux universités de mettre en œuvre la réforme alors qu’elle n’a pas encore été votée au parlement, ce qui est illégal. Le 1er février, environ 20 000 lycéennes et lycéens, étudiantes et étudiants, profs et personnel.les ont protesté contre ces projets de loi du gouvernement Macron. Le 6, nous étions un peu plus à nous mobiliser, la grève des profs dans le secondaire a favorisé la mobilisation lycéenne, en leur permettant de descendre dans la rue.

L’occasion de montrer le syndicalisme de lutte

Avec le tunnel des vacances d’hiver, l’alternance des zones et les vacances étudiantes en avril, la procédure accélérée nous laisse peu de temps. Ce calendrier court ne doit pas nous faire sauter certaines étapes-clés de la mobilisation  : informer et expliquer ces projets de loi est important – jusqu’à présent peu de monde avait conscience qu’il s’agissait d’attaques contre nos droits. D’autant plus que les premières manifs n’ont pas été un raz-de-marée. Chez les étudiantes et étudiants par exemple, la mobilisation existe mais reste faible, à l’exception de l’université du Mirail à Toulouse, où la mobilisation est bien présente avec une AG réunissant jusqu’à 1 000 étudiants et personnel.les. Cela s’explique en partie par le mouvement local contre la fusion qui durait déjà depuis trois mois. La fusion des facs est par ailleurs un sujet qui concerne de très nombreux autres sites universitaires. Dans les lycées, le succès du premier débrayage conditionne la suite. Mais la difficulté à tenir des assemblées générales, souvent à cause des directions des établissements, empêche de donner du souffle à ce mouvement. L’absence d’auto-organisation sur le lieu d’étude peut être compensée par des coordinations entre les lycées. L’enjeu est donc d’élargir et d’amplifier la lutte. La mobilisation nationale du 15 février a lancé une contestation active que nous allons tenir jusqu’au 22 mars, journée de grève dans toute la fonction publique.

L’auto-organisation des étudiants, des lycéens, des enseignants, du personnel est cruciale afin que chacun et chacune s’approprie la lutte, à partir de ses réalités, de son lieu de travail ou d’étude. La lutte en cours sera compliquée, mais ce qu’il faut aussi avoir en tête, c’est que cette attaque du gouvernement ne sera pas la dernière, et qu’il faudra riposter à nouveau. Un mouvement est aussi l’occasion de montrer l’utilité du syndicalisme de lutte et des ressources qu’il offre. Nous avons intérêt à ce que des pratiques autogestionnaires et combatives s’enracinent dans nos mobilisations en vue des autres luttes à venir.

Quentin (AL Rennes)


http://www.alternativelibertaire.org/?U ... -selection
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 19:15

Paris
Comité de mobilisation de P1 - contre loi Vidal et sélection
Lundi 5 mars 2018

Tolbiac - Paris 1 Panthéon Sorbonne
90, rue de Tolbiac, 75013 Paris^
Pour organiser la suite du mouvement après les vacances, en vue des journées de grève du 15 et 22 mars !! détermination & massification pour que ça pète !! RDV DANS LA FOSSE 17H
https://www.facebook.com/events/152594618739444/

Montpellier
[Revue de presse] Mobilisation Contre le Plan Etudiants / Semaine du 26.02 au 2.03
Une mobilisation qui revient en force dès la rentrée !
... https://solidairesetudiants34.wordpress ... 2-au-2-03/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: L'université en lutte

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 09:18

Montpellier
Plan étudiants : manifestation le 6 mars à 9h30 au départ de la faculté Paul Valéry
Après avoir bloqué, la semaine dernière, l’accès aux bâtiments de la faculté Paul Valéry (la neige ayant de toute façon entrainé une fermeture administrative jeudi et vendredi), les étudiants en lutte s’apprêtent à organiser une nouvelle semaine de résistance contre le plan étudiants (ou plan Vidal, du nom de la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal). La faculté sera de nouveau bloquée le mardi 6 mars, jour de manifestation (9h30 au départ de Paul Valéry), et jeudi 8 mars, pour permettre aux étudiants, aux personnels de l’éducation et aux lycéens de participer à une assemblée générale (10h30, amphi A), qui décidera des suites à donner au mouvement.
... http://www.lepoing.net/plan-etudiants-m ... ul-valery/


Des étudiants de l’université de Besançon subissent la répression et sont poursuivis pour "séquestration"

Appel à solidarité

Le 14 février 2017 le président de l’université de Franche Comté, Jacques Bahi, faisait intervenir la police contre 19 étudiant-e-s alors que ces dernie-r-es tentaient d’empêcher la tenue du Conseil d’administration censé officialiser la mise en place de la sélection en Master. L’occupation du CA se faisait de façon pacifique : les membres de l’administration discutaient et mangeaient de la brioche avec les étudiant-e-s venu-e-s lire une liste de revendications, comprenant celle de ne pas voir s’installer la sélection en master à l’université. Plus largement, cette action s’inscrivait dans une lutte pour une fac émancipatrice, pour un lieu de savoir libre et gratuit. Pour mettre un terme à cette contestation, la police est intervenue avec une violence inouïe.

Tel un commando, en tenue anti-émeute, équipés de boucliers et matraques à la main, les policiers ont fait voler en éclat tables et chaises qui se trouvaient devant eux avant de frapper, mettre et menotter au sol les étudiant-e-s bloqué-e-s dans le coin de la pièce. Une vidéo de cette intervention est disponible sur le site de Radio BIP. Après cette attaque dont certain-e-s ont gardé des séquelles physiques et gardent encore des séquelles psychologiques, 17 personnes ont été placées 24h en garde à vue et 2 pendant 45h pour « séquestration en réunion », comme le clamera à chaud la procureure générale E. Roux-Morizet en conférence de presse.

Nous pensions, au vu du temps qui s’était écoulé, sans nouvelle de cette affaire et du peu de choses dont on pouvait nous accuser, que l’histoire avait été classée. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons reçu la semaine du 19 février une convocation pour une composition pénale le 8 mars, avec comme chef d’accusation « dégradation en réunion ». 11 personnes ont été convoquées, 8 personnes ne savent pas ce qui les attend pour l’instant, et après quelques informations récoltées ici et là, une personne est concernée par un jugement en correctionnel.

Les poursuites pour « séquestration » n’ayant, bien sûr, pas pu aboutir, l’État, à travers sa justice, cherche à sauver sa face en trouvant un nouveau chef d’inculpation. Pour lui, il s’agit avant tout de justifier (un minimum) ces nombreuses gardes à vue et tout le battage médiatique orchestrée par la procureure au moment des faits, qui n’hésitait pas à utiliser le terme de « méthode terroriste » pour qualifier cette occupation.

Nous, les 19 personnes, ayant participé à l’occupation du CA, réfutons l’ensemble des chefs d’accusation portés contre nous et affirmons que nous resterons solidaires les un-e-s des autres face à la justice.

Cette convocation s’inscrit dans une politique menée par l’État visant à punir celles et ceux qui s’opposent aux politiques autoritaires et néo-libérales mises en place par le gouvernement. Syndicalistes d’air France jugés, militant-e-s contre la loi travail emprisonné-e-s dans l’affaire du quai de Valmy... la liste est encore longue.

Nous appelons à un rassemblement devant le TGI jeudi 8 mars à 9h pour soutenir les personnes qui passeront devant le délégué du procureur. Un comité de soutien est mis en place depuis l’année dernière auquel vous pouvez vous joindre en contactant l’AMEB solidaire étudiant-e-s.

Les 19 inculpé.e.s du 14 février 2017




Échos des mobilisations n°5 contre la sélection & l’école du tri social - 3 mars 2018
Bulletin d’information et de mobilisation de Sud éducation Paris contre la loi relative à « l’Orientation et à la Réussite des Étudiants » dit Plan étudiant et les projets gouvernementaux de réforme du lycée. La sélection ne passera pas !
... https://paris-luttes.info/echos-des-mob ... ontre-9652
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités