écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Pïérô » 12 Nov 2014, 16:53

Vendredi 14 novembre à Choisy-le-Roi (94)

Conférence discussion éducation : quelle place pour les parents ?

Le syndicat des travailleurs de l’éducation du Val-de-Marne organise une réunion publique vendredi 14 novembre à 20 heures à la Maison des syndicats de Choisy-le-roi, 27, boulevard des alliés, Choisy-le-roi.

Nous recevrons Laurent OTT qui nous exposera sa conception du rôle des parents dans le cadre de la pédagogie sociale. Nous pourrons échanger et débattre ensuite.

Éduquer pour émanciper !
L’autogestion, ça s’apprend.
L’autonomie, ça se développe.
L’esprit critique, ça se construit.
L’accession au savoir, à la culture et aux loisirs, c’est notre projet, celui que nous devons construire ensemble !

http://www.cnt-f.org/reunion-publique-q ... t-0tt.html

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 19 Nov 2014, 14:22

21 et 22 novembre, Nantes

23è salon national pédagogie Freinet

"être enseignant Freinet aujourd’hui, de la maternelle à l’université’


Image


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 10 Jan 2015, 18:04

Lundi 11 janvier
L'association Libres enfants du Tarn organise une rencontre autour des pédagogies alternatives (Montessori, Steiner-Waldorf Freinet...).
Incollables sur Maria, Célestin, Rudolf et consorts ? Venez témoignez !
Vous cherchez une alternatives aux pratiques de l'Education nationale ? Venez voir par ici!
Vous ne savez pas quoi faire ce dimanche ? Alors venez avec vos enfants discuter dans une ambiance chaleureuse autour de gâteaux et de boissons chaudes !
Inscription par téléphone (0631957981) ou par mail pour connaître l'adresse précise.
Plus d'infos sur notre site : http://libresenfantsdutarn.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Pïérô » 03 Fév 2015, 03:08

Jeudi 5 février à Paris

« L’arbre et le requin blanc », un film sur une école alternative de Berlin

« L’arbre et le requin blanc » est un film de Rafaèle Layani qui remet en cause nos certitudes sur l’enfance, l’éducation et la liberté. Sorti en janvier 2015, il a été tourné pendant un an dans une école alternative : la Freie Schule de Berlin.

« L’arbre et le requin blanc » est un film de Rafaèle Layani qui remet en cause nos certitudes sur l’enfance, l’éducation et la liberté. Sorti en janvier 2015, il a été tourné pendant un an dans une école alternative : la Freie Schule de Berlin.

Il sera projeté le jeudi 5 février 2015 à 20h30 au Lycée Autogéré de Paris (LAP, 393 rue de Vaugirard, 75015 Paris, Métro Convention). La projection sera suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Entrée libre
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Pïérô » 08 Mar 2015, 03:19

Marseille, samedi 14 mars 2015
à 17h, CIRA (Centre International de Recherches sur l’Anarchisme), 3 rue Saint Dominique, 13001 Marseille

MARSEILLE (CIRA) : De l’éducation nationale à une alternative éducative, une causerie dans tous ses états par Erwan Redon, Nicolas Sonnet, Marie Claude Labourin et Vincent Reyes

Nous sommes des éducateurs-trices en tout genre, attachéEs aux services publics. Depuis quelques années nous tentons d’améliorer un système déficient. L’année scolaire 2013-2014, nous avons souhaité une nouvelle fois nous faire entendre sur la surcharge des classes, le manque d’ATSEM, la réforme des rythmes scolaires, l’empêchement fait aux pédagogies actives, le refus d’ouverture d’une 6e classe, l’absence de travail coéducatif... Suite à de nouvelles pressions hiérarchiques, tant sur les enseignantEs que sur les parents, en l’absence d’engagement fort des enseignantEs et des responsables académiques, nous avons adopté l’idée d’investir notre temps dans la création en dehors du service d’État : non seulement une autre école aux dimensions plus humaines tant sur le plan du nombre d’enfants à accueillir que sur la pédagogie mise en oeuvre, mais aussi l’invention d’un espace d’éducation continue.

Cette décision nous donne accès à des libertés qui nous étaient refusées, pour agir sur des sujets, paradoxalement encouragés aussi par l’État (coéducation, liberté pédagogique…).

À travers l’association Micro école Bricabrac-Espaces Éducatifs, il s’agit de promouvoir par tous moyens, des formes d’expérimentations scientifiques, techniques, environnementales, artistiques et sociales permettant à tout individu une éducation permanente, dans un cadre démocratique et attentif à ses conditions de vie individuelles et collectives.

L’exigence des apprentissages se fera dans la continuité des temps éducatifs de la famille, des loisirs et de la vie scolaire, dans un espace de vie géré conjointement par les parents, les enfants, les enseignantEs et les personnes intéressées. Ayant écarté certains éléments bloquants dans l’Éducation nationale, nous nous confrontons cependant désormais à d’autres paramètres contraignants liés à l’organisation administrative de notre société et aux moyens que cette expérience nécessite.

L’invitation au débat

http://www.questionsdeclasses.org/?Mars ... -nationale
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 09 Mar 2015, 08:03

Salon de la pédagogie Freinet à Bordeaux

les 13 et 14 mars 2015 à l'Athénée municipal

Vendredi 13/03 20h30 Amphi :
projection-débat "l'actualité de la pédagogie Freinet"

Samedi 14/03
14h-17h Amphi et salles du 1er étage :
- classe vivante
- forum - expos
- stand outils et publications
17h-18h Amphi "la méthode naturelle" Questions/Réponses

Organisé et animé par le GGEM
Groupe Girondin de l'Ecole Moderne pédagogie Freinet

http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/43247
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 30 Mar 2015, 00:36

La question de la finalité de l'école, du système éducatif, d’une politique éducative

La remise en cause de l’école est devenue un serpent de mer. Il se dit beaucoup de choses, dans toutes les sphères, par toutes les personnalités. Mais, s’il est une chose qui n’est jamais vraiment mis sur la table, c’est ce que serait sa finalité[1].

On sait pourquoi on a construit des centrales nucléaires. On sait pourquoi il faudrait les supprimer et les remplacer par autre chose, encore que dans ces pourquoi tout n’est pas abordé (par exemple le gigantisme avec sa fragilité et les conséquences sur l’organisation sociale et politique, ce qui est valable pour tout autre système). Lorsqu’on met un système en place pour répondre à une finalité quand celle-ci est claire et consensuelle (besoin actuel de l’énergie électrique, d’où politique énergétique), suivant ce qu’il est il a des conséquences bénéfiques ou néfastes, suivant ce qu’il est il implique des organisations et des comportements sociaux, sociétaux.

Mais, s’agissant d’école, même dans la mouvance qu’on peut appeler alternative, le sujet de la finalité d’une école n’est pas vraiment abordé. Beaucoup de belles et justes phrases sur l’enfant, beaucoup de beaux mots réitérés, beaucoup de beaux discours philosophiques et humanistes, voire poétiques, malheureusement ce n’est pas avec cela (ou seulement avec cela) qu’une nation va définir une politique éducative et orienter, répartir les moyens qu’elle nécessite.

L’école ne convient pas : quelques-uns peuvent la quitter, quelques autres peuvent créer l’école correspondant à leurs aspirations (s’ils en ont les moyens), mais on ressent bien que ce n’est qu’un pis aller fragile qu’on ne peut généraliser. Quelque chose a été oublié : dans tous les domaines et depuis longtemps, c’est qu’une espèce sociale crée les dispositifs nécessaires à sa survie et son bien-être en mutualisant ses moyens pour qu’ils soient à la disposition de tous. Mais elle sait ce dont elle a besoin et pourquoi.

Comme pour les centrales nucléaires, on peut toujours essayer d’améliorer le système en y injectant d’autres éléments (pédagogies, méthodes, une demi-heure enlevée pour les rythmes…), de le consolider (augmentation des postes d’enseignants), de le sécuriser (ZEP, RASED, REAPP…), il reste toujours bancal et surtout fonctionne sans que personne ne sache vraiment ce à quoi il veut aboutir, ce pourquoi il serait nécessaire.

Pour trouver la finalité d’un système qu’on subit, il suffit de faire l’expérience de pensée de le supprimer. Pas seulement pour quelques individus, (les pratiquant du unschooling l’on fait mais pas seulement par la pensée ! Ceux qui peuvent mettre des panneaux solaires sur leur toit aussi !) mais pour l’ensemble du pays. Je vous avais convié à plusieurs reprises à cette expérience de pensée.

Puisque l’école vise les enfants, s’impose aux enfants, par voie de conséquences vise leur présent, leur devenir et celui de ce qui sera leur société, c’est bien l’essence de la question. Quelle est la finalité de l’école concernant les enfants et adolescents ? Quelles seraient les conséquences pour eux d’une absence d’école dans notre société actuelle, pas dans une société idyllique d’Illich encore utopique, pas pour ceux qui bénéficient de conditions familiales favorables ?

Dans la recherche de la finalité, on confond souvent celle-ci avec ce qui la permet (mais dont tout le monde n’est pas forcément convaincu) : épanouissement, bienveillance, respect de la personne, ... On la confond avec ce contre quoi on veut lutter (mais contre quoi tous ne veulent pas lutter), société de consommation, de la compétition, capitaliste… On la confond avec une idéologie : Sparte ou Athènes ? Et aucun consensus n'est possible.

On ne peut la réduire à « une école pour apprendre ». Apprendre quoi ? Et un accord ne sera jamais trouvé. Ce qui supposerait aussi qu’il n’y a qu’à l’école qu’on apprend ou qu’on peut apprendre ce qu’elle serait sensée apprendre, qu’il n’y a que ce que l’école apprend qui serait important, etc. Ce ne peut être une finalité ! Apprendre est une capacité que tout le monde possède et que chacun met lui-même en branle. Apprendre c’est de facto tout l’environnement physique et social qui a ce pouvoir sans même en avoir conscience.

La finalité pourrait être tout bonnement « occuper et garder les enfants quand les parents sont au boulot ou à la recherche de boulot » ! Ce ne serait pas très enthousiasmant mais c’est portant de facto ce qu’elle est pour beaucoup, ce qui est aussi un triste reflet de notre société.

Le problème de la définition d’une finalité de l’école n’est pas si simple que cela et oblige à aller au-delà des lieux communs. Sauf si, avant, on définit ce qu’est la finalité de l’éducation en s’extirpant de la philosophie, des idéologies.

Pour pouvoir travailler dans le même sens avec les parents de mon école et nous sortir d’un piège, j’avais présenté l’éducation ainsi[2] :

Nous comprendrons et simplifierons l’éducation comme un ensemble d’actions, de comportements, de dispositifs, de situations, d’espaces, d’environnements,… de personnes, ensemble qui amène l’enfant à l’autonomie[3] dans l’environnement où il aura à évoluer (société), avec un plus pour l’espèce humaine : lui donner aussi la capacité d’agir sur cet environnement, que ce soit sur l’environnement physique, matériel, ou sur l’environnement relationnel, l’environnement social. Ceci dans l’interdépendance[4] avec les autres membres de la société à laquelle il appartient, avec lesquels il vit, desquels il a besoin et lesquels ont besoin de lui.

A partir de cela, la finalité de l’éducation peut être consensuelle : aider chaque enfant à conquérir son autonomie d’adulte.

Quels sont les outils de l’autonomie qui doivent se construire dans notre monde ? Des outils neurocognitifs que j’ai définis comme les langages. Nous sortions alors du piège de « l’apprendre », de « l’apprendre quoi ? » et même de « l’apprendre comment ? »

L’école ne fait plus alors que partie d'un ensemble avec la même finalité mais peut-être plus consciente et elle peut alors ne s’occuper que des conditions[5] qui favorisent cette construction en adultes armés des outils leur permettant de s’emparer et de conduire leur propre vie. Les moyens actuels (programmes, évaluations, chaine industrielle scolaire tayloriste, uniformisation… obligation), imposés pour atteindre une finalité indéfinissable, incertaine et non consensuelle parce que non discutée, sont alors inutiles et contreproductifs.

A partir de cela, avant d’être libératrice l’école est libérée (dans notre village et quelques autres, c’est ce qui nous a permis d’arriver à une école publique du 3ème type !).

Une autre école et une autre politique éducative (les moyens donnés aux communautés territoriales pour créer leurs propres modèles) peuvent être élaborées. La finalité de l’école n’est plus d'alimenter la machine économique, de préparer les enfants à des professions suivant l’état du marché ( !) du travail, fabriquer tel ou tel type de citoyen devant être conformes à ce que la société attend d’eux ou devant la révolutionner.

Cette vision quasi biologique du rôle de l’école, on peut dire aussi écologique si on s’en tient à ce que l’écologie est la science qui étudie les êtres vivants, les processus de leur construction et de leur évolution dans les interactions avec leur milieu et les interactions entre eux, est peut-être rébarbative, ne donne pas lieu à de grandes envolées, mais elle est concrète.

Je suis certain que ma proposition peut être critiquée, discutée, contestée, triturée, approfondie (par exemple sur le terme « autonomie » !)… Mais peut-on continuer à faire l’impasse de cette recherche ?


[1] Pour Guizot, en 1833, la finalité de l’école est claire : « l’instruction primaire universelle est désormais en effet une des garanties de l’ordre et de la stabilité sociale » Pour Jules Ferry et Paul Bert aussi 1882 : « nous attribuons à l'Etat le seul rôle qu'il puisse avoir en matière d'enseignement et d'éducation – seul l'Etat a le droit d'éduquer » et l’école doit donner « une pensée unique, une foi commune pour un peuple ». Mais ceux qui devaient envoyer leurs enfants à l’école ignoraient la finalité que les régimes au pouvoir avaient fixée. A partir de 1950, puis de la massification (obligation jusqu'à 16 ans) L'école sert ouvertement à dégager une élite avec une sélection qui se fait progressivement et toujours produire un type d'individu en rapport avec des liens culturels, des valeurs admises.

[2] En réalité, j’avais commencé en nous donnant une finalité plus pragmatique et simpliste car nous étions dans une école publique et qu’il fallait répondre à une attente légitime « Que tous les enfants suivent au collège tout en y restant psychologiquement solides ». Ce n’est que lorsque les parents ont été rassurés sur ce point que nous avons pu rentrer dans une finalité plus profonde qui impliquait tout le monde jusqu’au village.

[3] C’est le terme qui demande le plus de discussions, d’approfondissements, pour sortir aussi de sa notion philosophique, voire politique. Je l’ai abordé dans « L’école de la simplexité » et dans plusieurs billets dont celui-ci

[4] Voir le billet sur l’interdépendance.

[5] L’épanouissement, le bien être, le plaisir, la liberté de faire,… ne font alors que partie des conditions.

http://education3.canalblog.com/archive ... 65127.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 06 Avr 2015, 02:44

Rennes, jeudi 9 avril

Projection : « L’arbre et le requin blanc »

Image

La CNT Éducation 35 organise la projection du film documentaire « L’arbre et le requin blanc », en présence de la réalisatrice Rafaèle Layani, le jeudi 9 avril au bar le 1675. Ce film, réalisé en 2014, présente la Freie Schule de Berlin.

Présentation du film par la réalisatrice :

« La Freie Schule à Berlin a été ouverte en 1979 et reconnue officiellement en novembre 1990. École primaire à statut associatif, elle est installée au sud de Berlin dans les anciens locaux de l’UFA Fabrik, haut lieu historique des mouvements contestataires berlinois. L’école a été fondée à l’initiative de parents convaincus que les enfants veulent apprendre et peuvent apprendre par eux-mêmes pour peu qu’on leur fournisse un espace adéquat. Ici apprendre ne signifie pas acquérir des connaissances selon des règles fixées par les adultes. Toute expérience faite par l’enfant, qu’elle relève du champ cognitif, émotionnel ou social, participe de son développement. Les enfants choisissent librement et individuellement le thème et le moment de leurs séances de travail avec les enseignants, libre à eux de préférer faire autre chose indépendamment des adultes. À la Freie Schule, j’ai découvert des enfants évoluant en liberté, non pendant un intermède de vacances ou de récréation mais, au quotidien. Une liberté qui n’était plus un temps de défoulement ou de récupération mais une façon de vivre. C’est ce que j’ai voulu montrer dans un film qui remet en question nos certitudes sur l’éducation. »

Cette projection sera prolongée par une discussion autour de ces questions et du film lui-même avec la réalisatrice.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiter :
- le blog du film, hébergé par Question(s) de Classe
http://www.questionsdeclasses.org/freieschule/index.php ?
- le site Caméra au poing, secteur vidéo de la CNT, qui a mis en ligne la bande-annonce du film
http://www.cnt-f.org/video/videos/50-ed ... quin-blanc

http://www.rennes-info.org/Projection-L ... -le-requin
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 07 Avr 2015, 13:09

Nantes, mercredi 8 avril
Projection du film "L'arbre et le requin blanc"

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Pïérô » 08 Avr 2015, 11:58

Quimper, vendredi 10 avril

Projection du film-documentaire « L'arbre et le requin blanc »
20h30, aux halles St François.
Entrée libre.

A l'initiative de la CNT 29.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 09 Avr 2015, 16:31

Angers, samedi 11 avril

Soirée éduc pop de la CNT
Cycle d’éducation populaire: « Une autre école est possible »

20h30, l'Etincelle, 26 rue Maillé, Angers.

Soirée ciné-débat autour du film « l’arbre et le requin blanc » en présence de Rafaèle Layani (réalisatrice). film tourné pendant un an dans une école alternative à Berlin, remet en cause nos certitudes sur l’enfance, l’éducation et la liberté.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Béatrice » 14 Avr 2015, 19:20

MARSEILLE : ouverture d’une école alternative dans le 3ème arrdt

samedi 18 avril 2015 à 10 h 30 Espace Accueil Étranger - 22 rue Stilatti - 13003

Micro - école Bric à Brac - espaces éducatifs

Réunion publique

Vous souhaitez pour votre enfant une scolarité plus proche de vos aspirations ?
Création d’une nouvelle école laïque et hors contrat pour les 4/10 ans (Moyenne section au cm2) à deux pas de chez vous.

Le site de la micro-école Bric à Brac - espaces éducatifs :
http://www.micro-ecole-bricabrac.org/

et pour un don en ligne :
http://www.helloasso.com/associations/m ... i-un-local

Merci pour vos soutiens
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 17 Avr 2015, 02:26

La Pédagogie Sociale se construit comme un bidonville
KroniKs des Robinsons 557 et Graines dOrties


Le propre d’un bidonville est d’accueillir la vie qui n’a pas trouvé place dans la ville instituée. De ce point de vue , le bidonville abrite et donne refuge à tout ce qui est négligé, refusé, oublié, ou pris pour quantité négligeable.

Mais il serait tout aussi vrai de dire que le bidonville réinvente la ville quand celle ci ne sait plus se réformer, s’amender, … quand celle ci étouffe dans ses voiries, ses concentrations, ses règlementations, son inertie, son incapacité à s’ouvrir, se réinventer.

Quand celle ci ne sait plus vivre et faire vivre les groupe et les individus qui la composent. Quand la ville au fond échoue à être Cité , lieu d’activité, de production et terrain d’aventures pour ses enfants.

Alors le bidonville met en œuvre des qualités dont on aurait grand besoin un peu partout : place pour l’initiative collective et individuelle, primat des besoins élémentaires des personnes oubliées et broyées dans le silence des institutions ; capacité à mettre en œuvre des solutions dans le temps des gens, et là où ils sont, inscription dans le paysage et le territoire, tel qu’il est.

Bien entendu, le bidonville est décrié. Il est imprudent de le défendre, bien vu de le dénoncer et parfois même hypocritement au nom même du bien être des personnes qu’il abrite. Mais curieusement, au delà des passions qu’il déchaîne, on sent une grand impuissance , un grand renoncement à agir sur ses causes.

Où trouver dans la ville d’aujourd’hui la même énergie à faire vivre, habiter, construire, aménager, créer ? On sent derrière la rancœur, la dénonciation, un besoin de faire taire la vie qui fait défaut.

La Pédagogie sociale se construit comme un bidonville ; comme lui, elle attire, rassemble de multiples énergies. On voit venir de partout des porteurs d’initiatives, d’ateliers, des créateurs de « machines à convivialité », des porteurs de débats publics, d’assemblées buissonnières, d’occupations de l’espace commun.

... http://www.questionsdeclasses.org/?La-P ... -construit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede Béatrice » 06 Mai 2015, 19:16

Journée de soutien à la Micro-école Bricabrac Espaces-éducatifs samedi 9 mai 2015 à MARSEILLE
viewtopic.php?f=77&t=6687&p=198600#p196988

samedi 9 mai 2015 à MARSEILLE à 15 h 30 Local de Solidaires, 29 bd Longchamp, 13001

Projection-débat - Apéro dînatoire -Musique
Journée de soutien à la Micro-école Bricabrac Espaces-éducatifs.


La micro-école bricabrac devrait ouvrir en septembre 2015 !
Nous organisons le samedi 9 mai une journée de soutien à la micro-école Bricabrac, au local de Solidaires !
De 15h30 à 21h30.

Venez nombreux !


Ci- joint le déroulement de la journée,

Au programme :


- 15h30 : Présentation du projet de la micro-école

- 16h30 : Diffusion d’un film documentaire : " L’arbre et le requin blanc", film documentaire réalisé par Rafaële Rayani, illustrant une école alternative à Berlin ( 55mn).

- 17h30 : discussion-débat en présence de la réalisatrice.

- 19h : Apéro-dînatoire

et musique :
avec " Plis-Fôs 13," groupe de percussions antillaises....
"
et Le Longchamp 4-5 têtes", jazz manouche !

P.-S.

http://micro-ecole-bricabrac.org
microecolebricabrac@3type.org
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: écoles alternatives, alternatives dans l'éducation

Messagede bipbip » 30 Mai 2015, 15:03

Angers
Mercredi 3 juin, Jeudi 4 juin

Pourquoi les pédagogies coopératives ? Rencontres avec l'autogestion et la pédagogie institutionnelle...
où il sera question de direction collégiale, des établissements autogérés et de la pédagogie institutionnelle

Bourse du travail, 14 Place Louis Imbach, 49000 Angers

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités