Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 06 Juil 2017, 15:52

Non au licenciement d’Ibtissam Bouchaara

Image

https://www.solidaires.org/Non-au-licen ... -Bouchaara
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 17:47

Aveyron

Ils ne veulent toujours pas du projet d'astreinte

Non aux astreintes, vie privée sacrifiée… ce sont les slogans des travailleurs sociaux, mobilisés, hier matin, devant les centres médicaux sociaux de Decazeville, Saint-Affrique et Rodez.

S'ils avaient été reçus précédemment par des officiels, pour évoquer la situation, une concertation a été fixée à la rentrée… sans pour autant laisser entrevoir l'espoir d'une solution positive pour les manifestants. Pour Cédric Mors, secrétaire général de la CGT pour le conseil départemental, «ceux qui étaient opposés au projet il y a un mois, le sont toujours aujourd'hui et le seront encore en septembre». Pas question de lâcher le morceau, pour les travailleurs sociaux du département, pour qui la grève fait figure de piqûre de rappel.

... http://www.ladepeche.fr/article/2017/07 ... einte.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 02 Oct 2017, 09:54

Radio. Retour sur la marche des salarié-e-s de la protection de l’enfance

Dans l’émission du 19 septembre, L’Actualité des Luttes (FPP) nous fait connaître la mobilisation des professionnels de la protection de l’enfance contre le désengagement de l’Etat et la dégradation de leurs conditions de travail

Le 4 Juillet dernier à Paris, se tenait les 10e assises nationales de la protection de l’enfance avec un parterre d’institutionnels. Au même moment, arrive à l’ouest de la capitale, une marche venant d’Angers et regroupant des salarié-e-s de la protection de l’enfance.
Cela fait plusieurs semaines que ce secteur social se mobilise dans bon nombres de régions. De multiples coupes financières sont pratiquées et sous couvert des appels à projet, les conseils départementaux mettent les associations en concurrence afin de sélectionner les projets les plus rentables, ce qui à terme dégrade les conditions de travail.

Dans l’émission du 19 septembre, nous entendons la parole de ceux et celles qui se dirigeaient vers le palais des congrès pour se faire entendre des institutionnels et amplifier la mobilisation. A cette occasion, une nouvelle date de mobilisation a été lancée, c’était le 21 septembre à Angers.

Emission à écouter : http://paris-luttes.info/retour-sur-la- ... rie-e-8800
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 03 Oct 2017, 06:50

Sauvegarde de la Marne : Une victoire pour les libertés syndicales, un enseignement pour l’avenir

Communiqué intersyndical CGT, FSU et SUD Solidaires de la Marne, 27 septembre 2017 :

Confirmation du non-licenciement de la déléguée du Personnel de « La Sauvegarde »
Une victoire pour les libertés syndicales, un enseignement pour l’avenir.


Pour avoir dénoncé les mauvaises conditions de travail de ses collègues dans le foyer accueillant des migrants mineurs isolés à Châlons-en-Champagne, foyer dans lequel un jeune était décédé après une chute de la fenêtre de sa chambre.

Début janvier 2017, la direction avait décidé de mettre à pied l’élue du personnel SUD, puis de la licencier. L’inspection du travail avait refusé son licenciement mais la direction a fait appel de cette décision devant le ministre du travail. Durant toute cette période, les militants de SUD Solidaires, de la CGT et de la FSU, ainsi que de nombreuses associations ont apporté leur soutien à Ibtissam, notamment lors de deux rassemblements réussis devant la direction de « La Sauvegarde ». Licencier une militante syndicale parce qu’elle remplit son mandat, c’est s’attaquer à tous les militants syndicaux et par conséquent à tous les travailleurs. Il est particulièrement choquant, qu’une association travaillant dans le domaine social ait un tel comportement. La réponse collective que nous avons tous ensemble donnée est la garantie principale de faire respecter nos droits à défendre les conditions de travail de tous. Un enseignement aussi, à l’heure où les ordonnances Macron ont pour but de limiter l’action syndicale et de donner au patronat la possibilité de licencier encore plus facilement.

Le ministère vient de rendre sa décision, en refusant le licenciement de cette militante. Un succès qui doit beaucoup à la mobilisation de ces derniers mois contre l’acharnement patronal !


https://cgtaddsea.wordpress.com/2017/09 ... r-lavenir/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 19 Oct 2017, 08:32

Assemblée générale travail social

Jeudi 19 octobre 2017 à 18 heures - Bourse du travail de Paris (Salle Croizat)

Il y a urgence, urgence sociale, urgence éthique, urgence à se mobiliser et à défendre le travail social

La casse du travail social est en marche. Les départements se désengagent, réduisent les financements ou imposent des appels à projet plaçant les associations en concurrence les unes contre les autres. Avec la « loi travail XXL » le dumping social va se généraliser et dégrader une fois de plus nos conditions de travail et la qualité des services rendus aux publics.. Dans la protection de l’enfance, de nombreux enfants en situation de danger avéré ne peuvent même plus être protégés.

Dans les services publics, que se soit à la PJJ, à la CAF, dans la Psychiatrie, à l’Education Nationale, à l’ASE, à Pôle Emploi dans les services territoriaux, les coupes budgétaires, les externalisations, le management par les chiffres deviennent la norme et remettent en question le sens même de nos missions d’entraides et de solidarités.

Les mobilisations récentes ou en cours dans nos différents services ou institutions témoignent d’une volonté d’en découdre et de Résister !

Pour briser l’isolement et la fatalité, les EGATS (Etats Généraux Alternatifs du Travail Social) entendent fédérer tout le travail social, médico-social et sanitaire autour d’une grande manifestation nationale le 20 novembre.

Pour cela que tu sois syndiqué-e ou non, nous t’invitons à participer massivement à l’AG IDF du travail social le 19 octobre à la bourse du travail de Paris !



Image

https://paris-luttes.info/assemblee-gen ... ocial-8849
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 03 Nov 2017, 12:31

Appel de l’Assemblée Générale du travail social en Île de France le jeudi 19/10/17

Appel de l’Assemblée Générale du travail social en Île de France

le jeudi 19/10/17

Nous, travailleurs et travailleuses des secteurs de la prévention spécialisée, de la P.J.J, de l’A.S.E, de l’insertion, de l’asile, de l’hospitalier, du médico-social, du handicap, de l’hébergement y compris des maisons de retraite, de Pôle Emploi, des collectivités territoriales, du service social, formateurs et étudiants :

- refusons la marchandisation de nos secteurs et le développement des politiques d’austérité qui entraînent des diminutions de financement des services publics et de l’action sociale, avec pour conséquences une dégradation des conditions de travail et une souffrance au travail ;

- refusons la casse de nos acquis sociaux facilitée par la loi travail XXL, la généralisation des appels à projets et le démantèlement de nos conventions collectives

- refusons le renforcement de la politique d'enfermement des mineur.e.s et exigeons le maintien d'une justice des mineur.e.s spécialisée et éducative.

- refusons une commande publique qui verse de plus en plus dans le contrôle social des opprimés : demandeurs d’emploi, mineurs isolés, familles à la rue…

- refusons une commande publique qui verse de plus en plus dans le contrôle social des opprimés : demandeurs d’emploi, mineurs isolés, familles à la rue qui tourne ainsi le dos aux valeurs d’intérêt général et de solidarité que fondent nos engagements ;

- refusons une standardisation du travail engendrée notamment par les nouveaux modes de management, et qui démarre dès les centres de formation où les étudiants sont livrés à des conditions d’étude et de stage de plus en plus intenables.

Nous appelons donc à la mobilisation des secteurs sociaux et médicosociaux dans une logique de convergence entre les secteurs publics et les secteurs privés. Rejoignons les travailleurs et travailleuses de la protection de l’enfance, mobilisés le 20 novembre 2017, et défendons l’ensemble de nos secteurs, métiers et publics, à travers une journée de grève et de manifestation.


http://rezo-93.blogspot.fr/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 19:44

La protection de l’enfance attaquée

Travailleur sociaux : La protection de l’enfance attaquée

Cas concret d’attaque contre les travailleurs sociaux, celle contre la protection de l’enfance est symbolique car elle touche les plus vulnérables. Les salarié.es se mobilisent pour préparer la riposte.

La loi du 5 mars 2007 est une réforme en profondeur de la protection de l’enfance, posant notamment le principe de la subsidiarité de la protection judiciaire par rapport à la protection administrative, en confiant au département la responsabilité de mettre en œuvre l’ensemble des interventions sociales et éducatives.

Très vite, les départements les financements ou imposent des appels à projet plaçant les associations en concurrence les unes avec les autres.

Courant 2015, le conseil départemental du 49 présidé par Christian Gillet (UDI) lance un appel à projets pour attribuer les 698 places en accompagnement éducatif et thérapeutique dont quarante places nouvelles financées à moyens constants. Alors que l’accueil en maison d’enfant à caractère social (Mecs) coûte en moyenne, dans ce département, 170 euros par jour et par enfant, la fourchette proposée dans l’appel à projets était en dessous : entre 150 et 170 euros.

350 emplois menacés

En mars 2016, le couperet tombe : SOS Village d’enfants (moins cher car dérogatoire en matière de législation du travail) et la fondation Les Apprentis d’Auteuil (tous deux destinataires de fonds privés) raflent la mise en répondant aux appels d’offres avec près de 30 % d’économie de budget.

Pour les salarié.es des Tourelles, de l’Apaech, de Larpeje à Angers, du CAP à Baugé… C’est la douche froide. Ce sont près de 350 salarié.es de la protection de l’enfance qui sont menacés de licenciement.

En se désengageant ainsi, les départements mettent des enfants et des adolescents en situation de danger. Des centaines de mômes vivent des situations dramatiques : certains ne peuvent être placé.es faute de moyens, d’autres jeunes sont « casé.es » en hôtel social et livré.es à eux et elles-mêmes.

Les conditions d’accès aux contrats d’hébergement des jeunes majeurs en écartent les plus vulnérables, et de nombreux et nombreuses mineur.es isolé.es sont à la rue et laissé.es dans des situations de détresse psychologique extrême. Les clubs de prévention spécialisée sont déconventionnés les uns après les autres... Sans parler des conditions de travail et de la qualité des services rendus aux publics qui se dégradent jour après jour. Contre la casse du travail social, les Egats (États généraux alternatifs du travail social) [1] entendent fédérer tout le travail social, médico-social et sanitaire autour d’une grande manifestation nationale le 20 novembre prochain.

La page facebook pour l’appel à la grève https://www.facebook.com/events/1402258 ... _tab=about

Les salarié.es de la protection de l’enfance s’étaient déjà mobilisé.es en juin, en juillet et en septembre dernier. Une assemblée générale des Egats a eu lieu le jeudi 19 octobre pour afin de préparer une riposte d’envergure.

Marie-Line (AL Lyon)



Interview des intervenants des Etats Généraux Alternatifs du travail social 2015 Paris



http://www.alternativelibertaire.org/?T ... e-attaquee
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 19 Nov 2017, 13:05

lundi 20 novembre 2017

Manifestation nationale / grève générale du travail social, médico-social et sanitaire

Paris
14h00 : manifestation - Métro Musée d'Orsay
17h30 : Assemblée générale, Bourse du travail - 3 rue du Château d'eau

Image

http://www.sudsantesociaux.org/20-novem ... le-du.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 24 Nov 2017, 12:19

l’écho du social N°5

Le travail social : entre conflit éthique et instrumentalisation politique !

L’action des travailleurs-ses sociaux est structurée et légitimée par l’Ethique et la déontologie des professions. Celles-ci, irréductibles aux missions et aux procédures, nous engagent au-delà du travail contraint et donnent sens à notre action.

Mais cette Ethique est de plus en plus menacée par des politiques de traitement du "social" et la mise en place de procédures contraires à nos valeurs. Il se crée alors un conflit de valeurs, facteur important de risques psycho-sociaux donc de souffrance au travail !

Dans le contexte actuel, le travail social est exposé de par l’acuité des problèmes rencontrés par les populations (précarité, chômage, perte de repères etc), mais surtout par l’inadaptation des réponses du fait des politiques d’austérité (manque de moyens, effectifs insuffisants, absence de places dans les structures qu’elles soient thérapeutiques ou d’hébergements).

L’idéologie de la suspicion à l’endroit des plus fra-giles, des pauvres, des chômeurs-euses ou des sans papiers qui se complairaient dans l’assistanat, vient ajouter au malaise du travail social. Il s’ensuit des politiques sociales volontairement impuissantes renvoyant les personnes à leur sort ou coercitives et violentes envers les usagers et les professionnels-elles.

Ces conflits éthiques qui altèrent la santé des professionnels-elles, prennent plusieurs formes dont nous vous donnons quelques exemples. Il convient de dénoncer ceux-ci, car il en va de la santé du travailleur-se comme de l’avenir du travail social !

à télécharger : http://www.sudsantesociaux.org/IMG/pdf/ ... ept_17.pdf

http://www.sudsantesociaux.org/l-echo-d ... l-no5.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 21:44

De grosses manifestations des travailleurs sociaux


Le 20 novembre à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, les professionnelLEs du secteur social ont manifesté à Angers, à Paris et ailleurs. Cette journée de grève et de mobilisation à l’appel de l’AG du 19 octobre dernier avait pour but de dénoncer les conditions de travail dans la protection d’enfance et la dégradation dans les prise en charge des mineurs, mais aussi de facon plus large de manifester la colère des travailleurs et des travailleuses de tout le secteur social qui subissent des attaques.

Les cortèges ont regroupé 200 personnes à Angers et 700 personnes à Paris. Les manifestantEs ont fait des arrêts devant les ministères de l’écologie, des affaires sociales et enfin le ministère du travail. Deux écoles du travail social ont débrayé, dont celle de Buc Ressources avec plus de 70 étudiantEs en manif. Entre les slogans « tout le monde se bat pour le social », des salariéEs ont pris la paroles en cours de manif pour dénoncer l’état du secteur.

Après la manif, c’est à nouveau dans la salle Croizat que les travailleurs et les travailleuses sociales, en grève cette fois, se sont réuniEs pour construire les suites. Bilan de la journée : une manif dynamique, et des liens qui se créent et se renforcent chez les professionnelLEs qui veulent continuer à se battre pour leurs métiers. L’AG a acté la création d’une commission permanente de mobilisation afin de construire la lutte et de créer des échéances. Enfin, une délégation de l’AG est mandatée à la réunion unitaire appelée par le Front Social ce mercredi.

Correspondantes


https://npa2009.org/actualite/social-au ... rs-sociaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 11 Déc 2017, 12:10

Création de la Commission de mobilisation du travail social mardi 12 décembre

Soyons nombreux.ses pour la création de la Commission de mobilisation du travail social mardi 12 décembre à 18h à la Bourse du Travail de Paris.

L’Assemblée Générale du travail social du 20 novembre a décidé de continuer la dynamique de lutte de la base initiée par les travailleurs de la protection de l’enfance d’Angers et continuée par l’AG du 19 octobre puis la journée de grève, manifestation et AG du 20 novembre.
Nous invitons les professionnel.le.s et les étudiant.e.s de l’action sociale à la constitution d’une Commission de mobilisation permanente du travail social mardi 12 décembre pour faire face ensemble aux offensives en cours contre notre secteur de travail. Nous entendons mener des batailles pour nous et les publics accompagnés. Nous refusons de devenir des auxiliaires de police, des agents de tris des réfugiées ou des opérateurs/trices du contrôle social. Nous sommes en lutte pour la défense d’un travail social émancipateur et non-marchand !

https://paris-luttes.info/creation-de-l ... on-de-9208
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 21 Déc 2017, 19:45

Echo du social n°6

DIFFICULTES MULTIPLES, MOYENS REDUITS !
Fonctionnaires et personnes accueillies : tous coupables ?
Le démantèlement du service public se poursuit : après la casse des métiers, la réorganisation du temps de travail se met en place pour un « gain de productivité » et un meilleur service rendu au public… qu’ils disent !

Quelle que soit la méthode utilisée, augmentation ou diminution de l’amplitude horaire journalière de travail, l’objectif est le même : créer des conditions de travail insoutenables, dévaloriser le travail social et dégrader l’accueil et l’accompagnement des personnes.
Les collectivités réduisent l’accompagnement social à un travail à la chaîne et la personne à un produit à traiter. Il s’agit de rationaliser « les flux », augmenter « les cadences » et gare à celui qui ne s’adapte pas !
Tout le système concourt à « réduire l’offre pour supprimer la demande ».
La boucle est bouclée : moins de travailleurs sociaux, avec moins de temps, plus de procédures, plus de contraintes et des personnes accueillies ciblées comme coupables de participer à la faillite des services publics.

à télécharger : http://www.sudsantesociaux.org/IMG/pdf/ ... 7_1_1_.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede bipbip » 23 Déc 2017, 18:47

Seine-et-Marne : Les salariés des maisons des solidarités toujours en colère

Pour la troisième fois en trois mois, les agents territoriaux ont manifesté ce jeudi devant l’hôtel du département pour dénoncer la baisse des budgets.

Une fois encore, la séance plénière du conseil départemental s’est déroulée sous les sifflets des manifestants. Pour la troisième fois en trois mois, les agents territoriaux ont protesté contre le manque de moyens et la baisse des budgets, notamment en ce qui concerne l’action de la Maison des solidarités. Cette fois, une centaine de personnes étaient réunies à l’appel de la CGT. « Quel est l’avenir des services publics en Seine-et-Marne, s’interroge le secrétaire départemental du syndicat Patrick Masson. Toute l’action sociale manque de moyens. » « Je ne fais pas ce métier pour mettre des enfants à la rue, s’indigne un manifestant, employé à la maison des solidarités de Meaux. Les mineurs migrants sont lâchés dans la nature en attendant d’avoir un rendez-vous avec nous une ou deux semaines après. »

... http://www.leparisien.fr/melun-77000/se ... 466505.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les travailleurs sociaux, chair à canon...

Messagede Pïérô » 31 Déc 2017, 12:32

Droit d'alerte syndical national sur les dangers graves et imminents des personnels travaillant dans le secteur de la protection de l'enfance

Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20627
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité