Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede Pïérô » 21 Juin 2010, 16:38

rencontres alternatives à la psychiatrie 25-27/06,MONTREUIL


. . . . . . . . . . . . . . Image


Week-end de rencontres: "La liberte est therapeutique "
Comment vivre et faire exister des alternatives à la psychiatrie ?


Vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 juin 2010
A la titanik, 28 Rue Carnot (Metro Croix de Chaveaux), Montreuil (93)

Venez voir des Films qui parlent de l'Institution psychiatrique mais qui parlent surtout de luttes contre celle-ci, à travers différentes expériences et lieux alternatifs.
Venez en causer, échanger, vider votre sac, rigoler, gueuler, faire du réseau et pourquoi pas imaginer des projets et des luttes autour de cette thématique..!

Programme des films, concert et slam en pièce-jointe; affiche en pièce-jointe également.

Entrée, bar et bouffe à prix libre!

Nous ne savons pas encore si des toilettes seront accessibles pour des personnes en fauteuil... L'info suivra... On va faire notre possible pour aménager les lieux qui ne sont pas adaptés.

Ce week-end de rencontres est une initiative autonome. Merci à toutes les personnes qui nous ont filé un coup de main pour organiser cet événement!

Pour nous contacter: http://la-liberte-est-therapeutique.blogspot.com, pimpinpower@no-log.org




Programme :

vendredi 25

- 18h : ouverture avec le bar et la cantine.

- 18h30 :
Apéro concert avec Démence Précoce, collectif de musiciens issu de l'atelier du Non-Faire! Pour en savoir plus: http://www.atelierdunonfaire.org/musiqueanf.html

- 20h:
Textes slamés en musique proposés par le collectif Des Hâffreux de l'Atelier d'Expression La Diction, l'Addiction du Dit (Atelier du Non-Faire). Depuis sa mise en place il y a quelques années, les participant-e-s à cet atelier travaillent à écrire leurs propres textes et depuis 2007, année de leurs premières scènes SLAM, ils travaillent également la mise en espace du corps et de la voix. Un musicien les a rejoint depuis un an, utilisant son violon, son ordi ainsi que diverses petites percussions créant une atmosphère propre à chaque texte. Les Hâffreux travaillent actuellement à la création d'un spectacle

- 21h : projection

Beaucoup, passionnément, à la folie

Réalisation : Jean-Michel Carré

Genre : Documentaire, Année de sortie : 2000, Durée : 1h16

Plus qu'un making of... Beaucoup, passionnément, à la folie est un documentaire sur l'aventure de la 1ère fiction de Jean-Michel Carré : Visiblement je vous aime, l'histoire d'un délinquant récidiviste en stage de réinsertion au Coral, «lieu de vie» accueillant des personnes autistes et psychotiques. Un documentaire qui nous emmène dans les coulisses d'une fiction particulière puisque ces derniers ont participé à écrire et interprètent leurs propres rôles. Réalisé avec et pour des personnes autistes et psychotiques, ce documentaire donne à voir leur investissement, leur concentration, leur capacité d'adaptation et de création dès lors qu'ils et elles sont associé-e-s à un acte créatif comme la réalisation d'un film de fiction.

La soirée se prolongera avec le bar et la cantine jusqu'aux derniers métros.


Samedi 26

- 14h : ouverture avec café et thé etc.

- 14h30 : projection

Histoires autour de la folie

Réalisation : Paule Muxel et Bertrand de Solliers,
Genre : documentaire, Année de sortie : 1993, Durée : 3h30 (en deux parties)

Les histoires autour de la folie sont d'abord une histoire, celle de l'asile de Ville-Evrard fondé en 1868.
Depuis la genèse de ce lieu d'exclusion et des lois qui ont dicté sa création, les auteurs en explorent la mémoire, font l'historique des conditions d'enfermement, des rites barbares du XIXème siècle aux méthodes actuelles. Les thérapies évoluent. Il y a le temps de l'agitation avant les neuroleptiques et le temps de la prostration après les neuroleptiques. De ce lieu de tragédie, une parole s'élève. La parole de celles et ceux qui en ont vécu la réalité quotidienne, soignés, soignants et quelques autres aussi…

- A partir de 18h : bar et cantine

- 20h : projections

Sens interdits

Réalisation : Selma Zghidi (association Hybride Pulse)

Genre : fiction, Année de production: 2008, Durée : 15 mn

L'histoire se déroule dans une ville panoptique et futuriste ultra-sécuritaire. Elle se situe à mi-chemin entre l'hôpital et l'usine, là où le temps n'est régi que par les heures de travail et celles de la prise des pillules "normalis", obligatoire pour tous. En secret, une femme cesse de prendre son "traitement", détourne son usage et commence à rêver d'un ailleurs… Ce film traite de l'enfermement, de l'aliénation par le travail, la surveillance, la peur et par la psychiatrie. Sens Interdits est un film métaphore où l'on ne sait jamais si l'on se situe dans le délire du personnage, sa paranoïa, ou si au contraire, elle seule est lucide dans sa volonté de résister à la folie du réel, du pouvoir, des dérives sécuritaires et du contrôle social.

Hors les murs: Paroles à vif

Réalisation : Abraham Segal

Genre : documentaire, Année de sortie : 1985, Durée : 50mn

Pour la première fois en France, des personnes psychiatrisées ont formé une association : Trames, où la "parole du fou" s'exprime et circule de plein droit. Ce film recueille des témoignages et réflexions sur la folie, la vie avec elle, le regard que pose sur elle la société. Il y est aussi question des traitements psychiatriques, fortement remis en cause, de la relation entre folie, peinture et autres formes de créativité...

La soirée se prolongera avec le bar, la cantine et une "boum" organisée par des meufs, des trans, des gouines et des pédés féministes qui reviendront de manif'! (sous réserve)


Dimanche 27

- 16h : ouverture avec café et thé etc.

- 17h : projection

La Devinière

Réalisation : Benoît Dervaux

Genre :
Documentaire, Année de sortie : 2001, Durée : 1h30

Tout commence par l'image réduite, granuleuse, aux couleurs chaudes, d'un film Super 8 tourné vingt ans plus tôt. Celui qui l'a réalisé, Michel Hock, parle en voix off, vingt ans après, des adolescent-e-s en vacances que l'on voit aller sur la plage, jouer dans l'herbe ou avec le regard de la caméra. Ces enfants, nous dit-il, étaient des fous réputés incurables. Encombrant les institutions existantes, on les promettait à l'enfermement des cellules de sécurité et des camisoles chimiques. La Devinière, créée le 18 février 1976, leur a ouvert ses portes avec, comme principe fondateur, de ne les rejeter sous aucun prétexte. Ainsi cette maison est-elle devenue la leur. Avec elle ils ont pu habiter un lieu et se libérer peu à peu de l'angoisse de ne pas avoir de place ni de droit à l'existence. Ici, il a été donné à chacun de vivre sa folie autrement que dans les cris continuels, la défiance et le répression. Au fil des ans se sont créés entre les dix-neuf enfants des liens de solidarité, des tolérances, des habitudes. Ensemble, aidé-e-s et protégé-e-s par les responsables de La Devinière, ils forment aujourd'hui une communauté, une société, sinon miraculeuse, du moins miraculée, à la rencontre de laquelle vient Benoît Dervaux.

- A partir de 18h : bar et cantine

- 20h30 : projection

La Tête dans les toiles

Réalisation : patrice Rolet

Genre :
Documentaire, Année de sortie : 2001, Durée : 52mn

"21 comprimés par jour pendant trente-trois ans!", "8 à 10 personnes sur moi pour faire une injection!", "On ne peut pas attacher les gens et dire qu'on va les guérir". Ce sont des fous qui parlent. Tous et toutes crient leur rage. Et fustigent l'institution psychiatrique. En 1983, un infirmier-psy refusant les piqûres et les camisoles chimiques, crée l'Atelier du «non-faire», lieu alternatif qui jouxte l'hôpital de Maison-Blanche (Neuilly-sur-Marne). Sur la porte d'entrée, ce graffiti claque comme une profession de foi :"«J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé". Dans cet espace-défouloir, ouvert à tous et toutes ­ à celles/ceux qui le peuvent ­ on vient chanter, peindre ou simplement s'exprimer. Dans ce lieu, il n'y a pas de fous. Juste des gens "qui respirent mal la vie qu'on leur propose". Attentif au discours des un-e-s et des autres, Patrice Rolet promène sa caméra parmi les toiles colorées.


[1] Franco Basaglia,
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Vidéo : l'enfermement psychiatrique en question(s)

Messagede barcelone 36 » 26 Mai 2011, 17:35

http://anars56.over-blog.org/article-vi ... 95344.html

Vidéo : l'enfermement psychiatrique en question(s), avec Jacques Lesage de la Haye à Vannes
L'enfermement psychiatrique en question(s) avec Jacques Lesage de la Haye : psychologue, écrivain, ancien prisonnier et animateur de l'émission anti-carcérale Ras les murs sur Radio libertaire.
Un débat proposé le 1er avril 2011 par le groupe libertaire Lochu et la fédération anarchiste de Vannes (cf. cet article sur le blog). Merci à François (FSL 56) pour le montage et la mise en ligne.

Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede bipbip » 18 Aoû 2011, 14:24

« Résister à la psychiatrie » : invitation à la rencontre du Mas d’Azil (09).

Pour penser une résistance à la psychiatrie et au monde qui va avec : rencontres, projections, discussions, concerts, expos… les 9, 10 et 11 septembre 2011 au Mas d’Azil en Ariège.

RESISTER à LA PSYCHIATRIE

Rencontres, projections, discussions, concerts, expos…

Aujourd’hui la seule cri­ti­que admise et relayée de la psy­chia­trie est pro­duite par les mem­bres de l’ins­ti­tu­tion. Il faut être expert, psy­chia­tre, méde­cin, infir­mier, cher­cheur… bref, rouage, pour avoir le droit d’émettre sa petite réserve éthique sur la machine psy­chia­tri­que telle qu’elle fonc­tionne. Pendant que d’aucuns s’agi­tent à dénon­cer la « dérive sécu­ri­taire », comme pour nous faire croire que jusqu’ici tout allait pour le mieux, la parole nous est confis­quée une fois de plus, mais sans sur­prise.

Nous, psy­chia­trisé-e-s ex-, actuel-le-s ou poten­tiel-le-s, orga­ni­sons un week-end de ren­contres, dis­cus­sions et réflexions, pour penser une résis­tance à la psy­chia­trie et au monde qui va avec.

Nous avons ima­giné plu­sieurs thèmes très géné­raux :

. En envi­sa­geant la psy­chia­trie comme un objet poli­ti­que, nous aime­rions nous pen­cher sur les spé­ci­fi­ci­tés de cette ins­ti­tu­tion, ses par­ti­cu­la­ri­tés par rap­port à l’ins­ti­tu­tion médi­cale, ses simi­li­tu­des avec l’ins­ti­tu­tion car­cé­rale. Penser la médi­ca­li­sa­tion crois­sante du monde afin de com­pren­dre com­ment la psy­chia­trie dif­fuse et orga­nise normes, inter­dits, auto­cen­sure en chacun de nous de manière de plus en plus effi­cace et ainsi par­ti­cipe for­te­ment à la struc­tu­ra­tion de la société.

. Nous vou­drions aussi reve­nir sur l’his­toire de la psy­chia­trie fran­çaise pour mieux com­pren­dre ce qu’elle est aujourd’hui, et en paral­lèle sur les luttes pas­sées et cons­ta­ter l’absence d’héri­tage des com­bats menés... pour tenter d’ima­gi­ner des luttes à venir.

. Bien entendu, il nous importe aussi de tra­vailler la ques­tion de l’entraide, des bri­co­la­ges à notre mesure, de com­ment che­mi­ner avec des psy­chia­trisé-e-s ou des per­son­nes qui refu­sent de l’être… Il est prévu d’orga­ni­ser sur ces sujets des ate­liers de dis­cus­sion en petit groupe.

Loin d’être un pro­gramme défi­ni­tif, ceci est une invi­ta­tion. Vous pouvez nous contac­ter sur
resis­te­ra­lapsy@laposte.net
pour toutes pro­po­si­tions de dis­cus­sions, pro­jec­tions, concerts, spec­ta­cles… ou ques­tions pra­ti­ques.

Ce week-end n’est pas le lieu d’expres­sion de paro­les en uni­forme ni un stage de for­ma­tion mais un moment de réflexion et de créa­tion col­lec­tif.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résister à la psychiatrie, 9-11 sept 2011 Ariège

Messagede bipbip » 04 Sep 2011, 12:12

.
Image


PROGRAMME

Vendredi 9 septembre
. 14h00 : accueil sur le lieu
. 18h00 : intentions du week-end
. 21h00 : l’asile n’est pas mort : retour sur l’histoire des psychiatries françaises projection, discussion

Samedi 10 septembre
. 11h00 : ateliers de discussion thématiques en petits groupes
« nos confrontations au pouvoir médical », « réagir et soutenir »...
...toutes les autres propositions de thèmes seront bienvenues
. 15h00 : mise en commun des discussions
. 21h00 : la fabrique du patient, paroles croisées

Dimanche 11 septembre
. 11h00 : ateliers de discussion en petits groupes
. 15h00 : mise en commun
. 16h00 : regard sur l’antipsychiatrie italienne, projection de Fous à délier
. 21h30 concerts
les haffreux [perf-musique],
cerna [rap du bout de l’asile],
singes des rues [rap]
et...dj yourself...

et tout au long du week-end :
. projections en continu
. infokiosk (à piller ou alimenter avec vos clés usb ou cdroms)
. bar en soutien
. bouffes collectives (amenez légumes, viandes, épicerie...)
. camping sur place (évitez d’amener vos chiens svp)

expériences et subjectivités bienvenues, expertises et uniformes importuns.

resisteralapsy(at)laposte.net


Depuis Toulouse : A64 direction Tarbes, sortie Carbonne, D627 jusqu’à Montesquieu-Volvestre, puis suivre Mas d’Azil.
Sur place, parcours fléché jusqu’au lieu-dit de Castagnès
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

atelier du non faire (santé mentale)

Messagede anouchka » 20 Fév 2012, 11:44

14ème rencontre organisée par l'Atelier du Non Faire, au 62 avenue de la
grande armée,
14ème Symposium de l'Atelier du Non-Faire...

Plus d'information voir...
www.atelierdunonfaire.org

Atelier Z
Centre Culturel Christiane Peugeot
62, av. de la Grande Armée, 75017 Paris
Métro : Porte Maillot/Argentine
Tél. 01 45 74 32 53
mail : atelier-z@wanadoo.fr
site internet : www.atelier-z.org

XIVème Symposium de l’Atelier du Non-Faire
les identités troubles...

Exposition du 15 au 24 février 2012
Vernissage jeudi 16 février à 18h
Symposium, mercredi 22, jeudi 23 & vendredi 24 février, de 14h à 18h performances artistiques durant la manifestation concert de clôture vendredi 24 février à 16h
galerie ouverte du lundi au vendredi, 14h à 18h
http://www.atelierdunonfaire.org/lesymposium.html

mercredi jeudi vendredi : 14h 18h00 entrée libre

tout le monde invité
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

journée de l'antipsychiatrie FRAP 2012

Messagede anouchka » 13 Mai 2012, 12:22

samedi 2 juin 2012 à 11h

Lieu :Paris 20e

Chez Martine
11 cité Aubry
Métro Alexandre Dumas

Anti-psychiatrie
Dans le cadre du FRAP 2012

11 h :Discussion, comment juge-t-on que quelqu'un est fou ?
11 h30 :Extrait de "A l'ombre de la République" de S Mercurio puis débat sur les lieux de l'internement et le pouvoir médical avec Sans Remède.
13 h :Repas de fou
14 h30 : Lois sur l'internement avec A Bitton du CRPA
16 h :
Assemblée non-mixte : "la débrouille". Comment gérer quand on est psychiatrisé ou proche, en évitant l'hopital psychiatrique.
Ou :spectacle de Catherine Gil Alcala
18 h :concert de Démence Précoce
20 h :film "Docteur Knock"



Image
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: journée de l'antipsychiatrie FRAP 2012

Messagede SchwàrzLucks » 13 Mai 2012, 14:37

L'assemblée non-mixte, c'est une non-mixité de quoi ? Des psychiatrisés et proches ?
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 22:39

Re: journée de l'antipsychiatrie FRAP 2012

Messagede anouchka » 13 Mai 2012, 15:44

je me suis posé aussi la question. je vais essayer d'avoir des précisions à ce sujet (car en effet je ne vois pas pour quelle raison dans ce cas il y aurait non mixité hommes femmes?)
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: journée de l'antipsychiatrie FRAP 2012

Messagede anouchka » 13 Mai 2012, 16:09

le copain qui m'a transmis l'info vient de me confirmer que c'est organisé par des psychiatrisé(e)s eux et elles mêmes et seulement ouvert à des personnes directement concernées.
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Samedi 2 juin : Anti-psychiatrie, Chez Martine : 11

Messagede indignados » 02 Juin 2012, 12:52

Programme du FRAP Festival de la résistance a Paris CIP-IDF > Festival des résistances et des Alternatives à Paris

http://l-indigne.skyrock.com/3093850085 ... rtine.html

Samedi 2 juin : Anti-psychiatrie, Chez Martine : 11 cité Aubry, Paris 20ème. M° Alexandre Dumas.
11h : Discussion, comment juge-t-on que quelqu’un est fou ?
11h30 : Extrait de "A l’ombre de la République"de S Mercurio puis débat sur les lieux de l’internement et le pouvoir médical avec Sans Remède.
13h : Repas de fou
14h30 : Lois sur l’internement avec A Bitton du CRPA
16h : Assemblée non-mixte : "la débrouille". Comment gérer quand on est psychiatrisé ou proche, en évitant l’hopital psychiatrique. Ou : spectacle de Catherine Gil Alcala
18h : concert de Démence Précoce
20h : film "Docteur Knock" ( cf Le Docteur Knock - Louis Jouvet (1) - Vidéo Dailymotion durée 41 min http://www.dailymotion.com/video/xoo6zt ... from=embed ), Le Docteur Knock, les maladies et la medecine moderne

Neuromarketing : votre cerveau les intéresse : Cash investigation
Neuromarketing : votre cerveau les intéresse- Télérama, Neuromarketing : votre cerveau les intéresse (forum colibris), Neuromarketing : votre cerveau les intéresse ( planète attitude)

Du vendredi 25 mai 2012 à 22h25


Avec “Cash Investigation”, France 2 renouvelle l'enquête télé - télérama Rencontre | Il traque la vérité derrière les discours des grands groupes. Chaque vendredi, le nouveau magazine d'investigation d'Elise Lucet s'affirme, redoutable et salutaire.
Le 12/05/2012 à 00h00
Erwan Desplanques - Télérama n°

Chaque vendredi en deuxième partie de soirée, le nouveau magazine d'information d'Elise Lucet se penche sur un sujet économique et de consommation dans le but d'alerter l'opinion publique. La journaliste propose une enquête circonstanciée concernant une thématique proche des préoccupations



Neuromarketing : votre cerveau les intéresse ( durée 1h23 min)
du vendredi 25 mai 2012 à 22h25
indignados
 
Messages: 113
Enregistré le: 26 Avr 2012, 08:56

Re: journée de l'antipsychiatrie FRAP 2012

Messagede Pïérô » 16 Aoû 2012, 00:40

Près de trois heures de débat sont enregistrées et désormais en écoute sur SONS EN LUTTES :
http://sonsenluttes.net/spip.php?article485
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede bipbip » 19 Avr 2013, 01:15

Dimanche 21 avril à 17H au CICP, soirée de soutien pour le journal Sans Remède

Résistance à la psychiatrie !
« Vous êtes sur terre, c’est sans remède » (Samuel Beckett) Sans Remède est un journal sur le pouvoir psychiatrique et la médicalisation de nos vies, alimenté par des vécus, des confrontations et des points de vue, dans une perspective critique. Mais Sans Remède est aussi un collectif qui essaye de faire exister d’autres choses que le journal papier : rencontres en Ariège, permanence à Paris... C’est aussi une tentative, avec les moyens du bord, de s’organiser ensemble pour éviter le plus possible d’avoir recours à l’institution psychiatrique. Le pouvoir médical psychiatrique ne s’exerce pas que dans les murs de l’hôpital psychiatrique : il participe de plus en plus au système judiciaire et carcéral, il règne dans les entreprises en inspirant des stratégies de management destructrices, il anime le généraliste qui prescrit des médicaments psychotropes à la louche, il a diffusé dans l’ensemble de la société... Nous pouvons repérer certains de ses effets, mais d’autres nous échappent car nous y sommes déjà habitués. Entre autres, nous reproduisons à notre insu une partie de son langage. Dans la médicalisation du monde qui se propage, le pouvoir psychiatrique est en première ligne. Comment résister – aussi – à la psychiatrie ? La permanence : tous les derniers jeudi du mois, à 19h au Rémouleur 106 rue Victor Hugo à Bagnolet Il s’agit de créer un moment, un espace ouvert régulièrement où toute personne intéressée par la question de la psychiatrie peut venir, soit pour en écouter d’autres, soit pour poser des questions, soit pour s’exprimer elle-même... C’est un lieu de rencontre, le lieu où une parole collective sur la psychiatrie peut commen cer à s’élaborer, où un début de réappropriation sociale, et donc politique, de cette question peut exister.
contact : HYPERLINK "mailto:sans.remede@laposte.net" sans.remede@laposte.net
Tous les n° de Sans Remède sont lisibles et téléchargeables sur le site sansremede.fr : http://sansremede.fr/


THE MIXT
(punk reggae - Paris/Montreuil)
LES KAMIONERS DU SUICIDE
(reggae punk - Cambrousse)
CERNA
(hip hop - Ariège)

Le Centre International de Culture Populaire
Métro Nation
http://www.cicp21ter.org

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede Pïérô » 30 Mai 2013, 06:48

Pour en finir avec la psychiatrie

Discussion autour d'un micro à l'occasion des rencontres "Pour en finir avec la psychiatrie" à Marivieille sur la commune de Bellegarde en diois (26), qui ont eu lieu du 11 au 15 octobre 2012.
Autour de la table : Nathalie, Jean-Luc, Denis, Yves et ensuite Nadia, François et un anonyme.
Parmi ces personnes, il y a des artisan-es de la revue Sans Remède, et les personnes qui animent l'émission l'Entonnoir sur Radio Libertaire à Paris.
Nous avons parlé de la loi du 5 juillet 2011 qui réforme les conditions d'enfermement psychiatrique sans consentement, du DSM ou Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, des rencontres qui ont eu lieu en Ariège au Mas d'Azil les 9,10 et 11 septembre 2011, celles du 2 au 5 août 2012 à la Borie dans le Gard et aussi de co-écoute. Nous avons échangé sur la pression à la normalisation dans cette société, au sens politique de lutter contre l'enfermement. Et puis les participant-es ont témoigné sur des ateliers et expériences pratiques.

à écouter : http://www.rdwa.fr/Pour-en-finir-avec-l ... a2489.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede bipbip » 02 Juin 2013, 11:28

" DSM : quand la psychiatrie fabrique des individus performants et dociles "
article sur Basta !
http://www.bastamag.net/article3083.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résister à la psychiatrie, antipsychiatrie

Messagede bipbip » 05 Sep 2013, 07:11

Rencontres "Résister à la psychiatrie"
"psychiatrie et politique ?" et : "quels lieux de vie ?"
du 6 au 13 septembre prochain à Marivieille, à Bellegarde en Diois, dans la Drôme.

Bonjour,

les prochaines rencontres liées au réseau informel "Résister à la psychiatrie" et à la revue "Sans remède" (http://sansremede.fr/) auront lieu du 6 au 13 septembre prochain à Marivieille, à Bellegarde en Diois, dans la Drôme.

Toute personne se considérant personnellement (et non à titre professionnel) concernée est bienvenue !

D’ores et déjà, nous savons que nous souhaitons mettre en avant deux pôles de réflexions : "psychiatrie et politique ?" et : "quels lieux de vie ?"

Par exemple, les discussions sur le thème "Politique et psychiatrie" pourraient se décliner sur ces divers thèmes :
- Comment considérer la psychiatrie en 2013 ? (la loi de 2011 et sa réforme). Quelle répression et quel contrôle social exerce-t-elle ?
- Médicalisation et psychologisation (médico-sociale) croissantes de la société, qu’en est-il ?
- Le rôle social de la psychiatrie, quelles histoires ?
- Les années 60-70, qu’en reste-t-il aujourd’hui ?
- La notion de souffrance psychique, quelles problématiques derrière la formule ? Et quels modes de gestion ?
- Que penser des concepts médico-psychiatriques (notamment des modes de désignation des différentes "pathologies" et autres "troubles", et autre "souffrance psychique") ? Et qu’en faire ? S’en réapproprier certains ou achever de les déconstruire ?

Et dans le soucis de ne pas trop séparer les deux pôles, "lieux de vie" et "politique", il pourrait être intéressant de se poser la question :

- Qu’est-ce que nous combattons dans l’ordre de gestion psychiatrique ? Et comment ne pas reproduire le même type de pensée dans un lieu de soin alternatif ?
- Comment penser un rapport de soin sans rapport de pouvoir ?
- Quelles diverses formes de rapports pathogènes avons-nous à éviter dans la construction de nos propres organisations collectives ?
- Quels sont nos besoins, concernant de tels lieux ?

Voila ce sont juste quelques pistes... Si vous avez également des thèmes à proposer avant, cela permet de réfléchir un peu et de se documenter pour enrichir les discussions... On compte également projeter des films... Si vous en avez, amenez-les !

Les rencontres sont autogérées, organisées sur place. Le mieux (sauf si on vient en stop ou qu’on est fauché-e) est d’apporter avec soi à manger et à boire, ainsi que de bonnes chaussures, un duvet, un pull pour le soir et une lampe de poche (important, la lampe de poche !) ; d’ores et déjà, une personne qu’il faudra défrayer par une petite participation, amène des légumes (bios) pour 25 personnes pour une semaine, et un peu de vin. Sachez que les premiers commerces sont éloignés de 17 km, donc, prenez votre nécessaire avec vous !
On préfère qu’il ne soit pas consommé sur le lieu de viande ni de poisson, ni d’oeufs de poules en batterie, ainsi qu’éviter la présence de chiens, à cause des poules, des chats et des chèvres qui sont déjà présentes.
Prévenez de votre venue en répondant à ce mail, ou en téléphonant (ci-dessous)...


L’adresse, c’est :

Collectif de Marivieille
Ferme Marivieille
26470 Bellegarde en Diois
tél. 04 75 21 44 91
mail : marivieille (at) riseup.net

Marivieille se trouve entre Valence (dans la vallée du Rhône, à 100 km au sud de Lyon) et Gap (dans les Hautes-Alpes, du côté de l’Italie), dans les contreforts des Alpes, à quelques 1000 m d’altitude, dans une région sauvage, très peu habitée. C’est une petite vallée parfois paisible.

Venir, c’est faisable en voiture, ou bien en train plus stop (train jusqu’à Die ou jusqu’à Luc en Diois ou, pour qui vient du sud, jusqu’à Serres, au-dessus de Sisteron ou de Nyons) ; c’est également faisable, à peu de frais, en train plus taxi hyper pas cher, comme vous le saurez si vous nous écrivez pour en savoir plus !

Il y aura aussi certainement des possibilités de covoiturage d’un peu partout en France ; écrivez-nous aussi pour proposer ou demander un lift...
http://www.millebabords.org/spip.php?article24205
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité