Luttes secteur santé public-privé

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 17:49

Montauban
Pont de Chaume : la CGT s'alarme…

Personnel épuisé, manque d'effectif, conditions de travail dégradées. Selon Christophe Couderc, secrétaire général de la CGT à la clinique Pont de Chaume à Montauban, la situation se tend. A tel point qu'il a déposé, hier matin, une main courante au commissariat de police de Montauban, pour «entrave au bon fonctionnement du CHSCT», le comité d'Hygiène de sécurité et des conditions de travail dont il est le secrétaire. Dans un courrier envoyé à la direction de l'établissement, à l'Agence Régionale de Santé et à l'Inspection du Travail, la CGT pointe des conditions de travail «qui continuent à se dégrader depuis plusieurs mois. Le manque de personnel, la suppression de postes, le non remplacement du personnel en congés et en repos, le non remplacement du personnel en arrêt de travail, le ratio Infirmier-Aide-soignant/Patients trop élevé, les changements d'organisation de travail sans consultation des représentants du personnel et notamment du CHSCT ne permettent plus au personnel de dispenser des soins de qualité et d'assurer la sécurité des patients», estime la CGT.

... http://www.ladepeche.fr/article/2017/07 ... larme.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 17 Juil 2017, 11:04

Le service des urgences du CHRU de Tours est au plus mal

Sous-effectif, soignants épuisés, conditions de travail dégradées, longues files de patients attendant d’être pris en charge... Dans un communiqué, le syndicat SUD Santé Sociaux alerte à nouveau sur la situation du service des urgences de l’hôpital.


Cela fait plusieurs semaines que cela dure … ou plutôt que les personnels soignants tiennent bon et font ce qu’ils peuvent. Le service est en sous-effectif permanent au motif d’arrêts maladie, congés non remplacés ou partiellement, conduisant le personnel restant à en faire toujours plus pour finir finalement à son tour en arrêt maladie.

Résultat : des soignants épuisés, une prise en charge de plus en plus difficile des patients. Il suffit de passer aux urgences et de voir la longue file de patients attendant dans les couloirs d’être pris en charge.

La direction du CHRU a été alertée à maintes reprises. Un CHSCT extraordinaire a même été réuni dernièrement sur les conditions de travail particulièrement dégradées de ce service. Aucune proposition concrète n’a été apportée.

Décidément, au 21ème siècle, à l’heure des soins médiatisés par chirurgie robotisées et autres exploits médicaux, un service essentiel tel que le service des Urgences est en grandes difficultés. Aujourd’hui, les personnels du service des urgences voient le week-end du 14 juillet arriver avec angoisse.

Jusqu’à maintenant tout va bien…

Et pourtant, les difficultés de ce service ne sont pas un cas isolé en région Centre. Il manquera en effet cet été 180 médecins urgentistes. Une réunion de crise des directions d’hôpitaux de la région Centre a d’ailleurs eu lieu très récemment sur la problématique des services des urgences.

Des mesures drastiques risquent d’être prises :
• certains services d’urgences seraient amenés à fermer la nuit,
• certains SMUR seraient fermés pendant l’été,
• de nombreux lits seront fermés dans les établissements hospitaliers.

Jusqu’à maintenant tout va bien…


http://larotative.info/le-service-des-u ... -2335.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 22 Juil 2017, 12:26

Les salariés des hôpitaux Drôme Nord manifestent contre la fermeture des urgences de Saint-Vallier la nuit en août

Ils ne digèrent toujours pas la fermeture des urgences de l'hôpital de Saint-Vallier pendant la nuit, au mois d'août. Des salariés des hôpitaux Drôme Nord ont manifesté ce vendredi, en début d'après-midi, devant l'hôpital de Romans. Ils tenaient à rappeler que cela est dû à une pénurie de médecins

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1500657333
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 23 Juil 2017, 01:40

Lille: Après 10 jours de grève les auxiliaire de la maternité du CHRU obtiennent gain de cause

Jeudi matin, les auxiliaires de puériculture de la maternité Jeanne de Flandre de Lille ont rencontré la direction du CHRU. Selon la CGT, des effectifs provisoires devraient leur être alloués du 24 juillet à la mi-septembre. Le préavis de grève sera levé dès que le syndicat aura reçu une confirmation écrite de l’accord.

... http://www.20minutes.fr/lille/2105267-2 ... gain-cause
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 29 Juil 2017, 16:55

La colère monte au centre hospitalier du Val-d'Ariège
La situation se corse au centre hospitalier du Val-d'Ariège. Syndicats et personnels soignants sont vent debout contre un projet d'évolution capacitaire portée par la direction.
Pour rappel, ce dernier prévoit, notamment, la suppression de 15 lits en chirurgie viscérale ainsi que 15 lits de gastro-entérologie. L'objectif étant de récupérer des lits en jumelant ces deux services. D'une part, afin de les transformer en lit de soins de suite et de réadaptation (SSR), et de l'autre, de les intégrer à la nouvelle unité de chirurgie ambulatoire.
Ce scénario, qui devrait être expérimenté à la rentrée prochaine, est réfuté en bloc par Force ouvrière qui vient de déposer un préavis de grève - illimitée et générale - à compter du 1er septembre. Cette grève fait également suite à une campagne de mobilité interne, qui vient d'être lancée, en pleine période estivale. Pour le syndicat, c'est la «goutte d'eau qui fait déborder le vase». «Ulcérés», ils veulent marquer d'un coup fort et symbolique leur désapprobation dès la rentrée.
... http://www.ladepeche.fr/article/2017/07 ... riege.html


Alpes-de-Haute-Provence : le personnel de l'établissement public de santé de Seyne-les-Alpes en grève
L'établissement public de santé (EPS) de Seyne les Alpes, "La Vallée de la Blanche", est en grève, et ce mardi le personnel comme leurs familles se sont regroupés devant l'établissement. Pour rappeler les faits, le 11 juillet dernier, une grande partie du personnel a envahi le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Digne-les-Bains pour dénoncer la dégradation des conditions de travail. Suite à ça, des membres CHSCT auraient été violemment pris à partie par la directrice déléguée. Le 17 juillet, un rendez-vous a été obtenu avec le directeur général de Digne-les-Bains qui a alors supprimé les sanctions à l’égard de la secrétaire du CHSCT et demandant que les instances fonctionnent de manière réglementaire. Cependant le personnel reste frustré que la question majeure n’ait pas été abordée à savoir la dégradation des conditions de travail au sein de l’établissement.
... http://www.dici.fr/actu/2017/07/28/alpe ... ve-1037176
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 30 Juil 2017, 13:48

PLUS DE 1 300 HOPITAUX, EHPAD, CLINIQUES, ETABLISSEMENTS DE SANTE DIVERS, EN LUTTE DEPUIS LE DEBUT DE L'ANNEE

Qu'on ne vienne plus nous dire que les salariés ne se battent pas !
Après le 7 mars, saisissons-nous du 12 septembre pour en faire le point de départ d'une riposte générale du secteur de la santé, si on ne veut pas qu'il soit complètement détruit

1312 hôpitaux, ehpad, cliniques, établissements de santé divers, en lutte, grève, débrayage, rassemblement, manifestation, occupation, pétition, démission collective, protestation... depuis le début de l'année 2017

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 32843318:0
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 17 Aoû 2017, 15:49

Auch

Manif en vue pour la polyclinique

Syndicat. Dans un communiqué l'Union syndicale départementale santé CGT fait le point sur le dossier de la polyclinique de Gascogne menacée — comme l'on sait — de fermeture. La CGT y annonce une manifestation prochaine. Voici l'essentiel d ce communiqué : «Comme nous l'avions évoqué dernièrement dans la presse, les salariés de la polyclinique de Gascogne continuent de solliciter un rendez-vous en urgence à l'Agence régionale de la santé (ARS) Occitanie. Malgré le caractère de gravité de la situation tant pour les Gersois concernant l'offre de soins, que concernant le devenir des salariés, mais aussi de tous les partenaires qui travaillent de près ou de loin avec cette clinique (…), l'ARS ne nous reçoit pas. Pire elle nous oriente vers la Direccte (inspection du travail) concernant les emplois. En bref, elle considère que pour les emplois, cela ne la concerne pas. Et que concernant l'offre de soins des Gersois, c'est nous qui ne sommes pas concernés. Ce camouflet envoyé à tous les salariés par mail est une profonde déconsidération de l'ARS et cela signifie leur profond mépris des salariés de la Polyclinique mais aussi des Gersois que nous sommes. Que dire des deux députés nouvellement élus, à qui nous avons demandé un rendez-vous en urgence et qui ne nous répondent même pas. Une manifestation est en préparation avec tous les salariés, mais aussi les partenaires de la clinique et les usagers.»

http://www.ladepeche.fr/article/2017/08 ... nique.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 09:52

La marche des hospitaliers

du 18 septembre au 2 octobre 2017

SUD Santé AP-HP

Le gouvernement l'a annoncé, la baisse des dépenses publiques reste l'axe majeur de sa politique. Dans ce contexte, l'hôpital comme les autres services publics devrait participer de l'effort national, comme une contribution au serrage de ceinture autrement dit.

Or les budgets alloués depuis maintenant de nombreuses années, ont poussé jusque dans leur plus profond retranchement les capacités d'adaptation de nos établissements. Puisque l'heure n'est pas au changement, que l'austérité va succéder à l'austérité, il y a fort à parier que la qualité du service et les conditions de travail des agents vont encore se dégrader.

Pourtant nous sommes nombreux à penser que le fond est déjà touché et qu'à continuer dans ce sens les décideurs politiques et leur bras armés dans les directions auront tôt fait de démotiver, de dégoûter, d'écœurer, les hospitaliers.

Trop de démissions, de dépressions professionnelles, de burn-out, d'absentéisme, d'arrêts maladie liés à nos conditions de travail. Que l'on y ajoute le mépris d'un président qui nous traite de fainéants, de cyniques et la coupe est pleine... Ce n'est pas chez les privilégiés dont il est le défenseur que l'on dénombre des suicides liés au travail mais bien chez nous... Ces actes sont trop souvent minimisés, tus, ce n'est plus supportable !

SUD Santé appelle les hospitaliers à briser l'omerta, à dire ce qu'ils vivent dans leurs services, le manque d'effectif, le manque de moyens, le « bricolage » quotidien, les plannings incertains, les repos refusés, les vacances déplacées...SUD Santé appelle les hospitaliers à se rencontrer, partager, briser l'isolement.

SUD Santé invite les hospitaliers à marcher pour leur reconnaissance, pour de meilleures conditions, pour un vrai budget. En tous les cas SUD Santé

AP-HP marchera vers vous hospitaliers et usagers de l'hôpital dans une volonté de faire sauter les non-dits, pour défendre un hôpital d'excellence et de proximité. Nous marcherons du 18 septembre au 2 octobre 2017.

Il y a forcément une étape près de chez vous, rejoignez -nous !!



Tous ensemble contre le manque de moyens et de personnels, la souffrance au travail les burn-out, les suicides de collègues, les fermetures d'hôpitaux, l'alternance
jour / nuit, les changements d'horaires constant, les rappels à domicile, le harcèlement, les pressions, le mépris. nos vies personnelles perturbées, la surcharge de travail...
• Lundi 18 septembre à 10h
Raymond Poincaré - Ambroise Paré
• Mardi 19 septembre à 10h
Ambroise Paré - Georges Pompidou
• Mercredi 20 septembre à 10h
Georges Pompidou - Necker
• Jeudi 21 septembre à 10h
Necker - Cochin
• Vendredi 22 septembre à 10h
Cochin - Pitié Salpêtrière
• Lundi 25 septembre à 10h
Pitié Salpêtrière - Bicêtre
• Mardi 26 septembre à 10h
Bicêtre - Henri Mondor
• Mercredi 27 septembre à 10h
Henri Mondor - Saint-Antoine
• Jeudi 28 septembre à 10h
Avicenne - Jean Verdier
• Vendredi 29 septembre à 10h
Saint Louis - Beaujon

Assemblée générale à chaque arrivée (vers 12h30), l'occasion d'échanger sur les problèmes rencontrés dans nos hôpitaux.

Lundi 2 octobre à 9h30
Rassemblement au siège de l'AP-HP

https://twitter.com/Sudsante_APHP/statu ... 4392636416
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 19:41

Cambrai
La grève se poursuit aux urgences ce vendredi
Après avoir été entendus jeudi par les directeurs de cabinet de la mairie et de la sous-préfecture, les syndicats du personnel soignant et agents des urgences ont décidé de continuer la grève, faute de dialogue avec la direction.
... http://www.lavoixdunord.fr/221643/artic ... -vendredi#

Des employées de la maison de retraite Orpéa de Noyon en colère
Treize salariées entament un mouvement de grève reconductible : « Nous travaillons comme des machines ».
Humanitude », « confort des soins », « respect », « écoute »... C’est par de petites pancartes blanches offertes à la vue des automobilistes du boulevard Carnot que 13 des 55 employés de la maison de retraite Orpéa de Noyon expriment leur colère, depuis le matin du jeudi 21 septembre. Ce groupe, constitué en grande majorité d’aide-soignantes et d’auxillaires de vie, a décidé d’entamer un mouvement de grève d’une journée, reconductible, face à une organisation du travail jugée néfaste aux soins des 90 résidents.
« Il y a encore eu récemment des absences non remplacées. Dans les équipes, nous sommes à bout à force de travailler comme des machines, alors qu’on nous demande d’être humain, pointe Marie-Cécile Delaveau, aide-soignante. Nous demandons la création de deux postes, ainsi que des remplacements par du personnel qualifié, non plus par des gens qui n’ont pas le droit de s’occuper directement des résidents ». Cette porte-parole des grévistes précise : « Face à ces situations, nous demandons des augmentations, ou au minimum, parfois, un simple merci... »
... http://www.courrier-picard.fr/58284/art ... en-colere#
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 26 Sep 2017, 00:21

La grève des personnels de nuit se poursuit au CHU de Tours

Depuis le 13 septembre, les personnels de nuit du CHRU de Tours sont en grève. La raison est simple : une restructuration de leur encadrement est en passe d’être mise en place, avec suppression de postes de cadres de nuit.

Cette restructuration impacterait leurs organisations de travail et mettrait à mal la prise en charge des patients. La réunion de négociation préalable à la grève n’ayant rien donné, les équipes ont poursuivi leur mobilisation et ne sont pas prêts à lâcher prise.

Ce lundi 25 septembre est prévue une rencontre avec la médecine de travail pour échanger sur les risques psycho-sociaux ainsi engendrés. En fin de semaine, une réunion à laquelle seront conviés tous les cadres de l’hôpital est organisée pour préparer les actions à venir.

À l’heure où l’hôpital s’inscrit dans une démarche de qualité de vie au travail, celui-ci envisage une diminution des postes de cadres de nuit et une modification de leur profil de poste. Une diminution conséquente du nombre de cadres de nuit, sans avoir d’ailleurs concerté le personnel, est à l’ordre du jour. Ces cadres, au nombre de 13 en 2012, n’étaient plus que 9 en 2015 et, dans un avenir proche, ne seraient plus que 6. La direction, dans son projet, a même l’intention de ne laisser qu’un seul cadre le week-end pour tous les sites.


http://larotative.info/la-greve-des-per ... -2416.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 11:41

Montmorillon : la grogne du personnel de l'hôpital continue
A Montmorillon, les salariés du centre hospitalier sont à nouveau mobilisés ce lundi à l'appel de l'intersyndicale pour réclamer de meilleures conditions de travail et protester contre le manque de personnel. Pour eux, la situation s'est dégradée depuis la fusion avec le CHU de Poitiers.
"Auto-remplacement, suppression des congés et repos, manque de personnel, absentéisme en hausse...", les personnels de l'hôpital de Montmorillon sont mobilisés depuis mardi dernier pour dénoncer une situation qu'ils estiment intenable.
... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 34441.html


CAMBRAI
Le mouvement de grèveaux urgences se poursuit
Ce jeudi, les urgences du centre hospitalier de Cambrai sont toujours en grève. Depuis une semaine jour pour jour, le personnel dénonce l’élargissement des plages horaires à 12 heures de travail effectif dans le service et pointe ses inquiétudes : mise en péril de la sécurité des patients, perte de vigilance du personnel…
Dès 8 heures, les grévistes ont repris place sur le rond-point de l’avenue de Paris au son des cornes de brume. « Urgences en colère », « Pour nous aujourd’hui, pour vous demain », « Soignants épuisés, patients en danger »…, autant de slogans sont relayés sur les tee-shirts, banderoles et pancartes.
Plantés à chaque extrémité du carrefour, des membres du personnel distribuent aux automobilistes la lettre ouverte qui a été remise aux membres du conseil de surveillance qui se tient ce jeudi matin, une réunion du CHSCT se tenant cet après-midi. « Ce qui nous choque, c’est que les plannings sont déjà publiés pour lundi dans les services, sans concertation et sans avis des instances, précise Hélène Mika, secrétaire adjointe de la section santé de la CFTC. Il confirme l’application des 12 heures à partir de lundi. »
... http://www.lavoixdunord.fr/224832/artic ... e-poursuit
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 30 Sep 2017, 16:56

Santé. Alerte des hospitaliers du public

Quatre cents médecins d’établissements d’Auvergne-Rhône-Alpes interpellent la ministre.

C’est désormais de toutes les régions de France qu’affluent les signatures des médecins hospitaliers de toutes spécialités, en soutien au courrier adressé par 400 d’entre eux, originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. « La ligne rouge est dépassée. Nous ne pouvons plus continuer ainsi », estime le Dr Caron, psychiatre, praticien hospitalier à Saint-Égrève (Isère) et l’un des initiateurs de la lettre. Les médecins y rejettent en particulier les plans « d’économies » qui aboutissent à la fermeture de lits « par centaines », la dégradation de l’accès aux soins pour les patients, celle des conditions de travail « de tous les soignants ». S’y ajoute un management « destructeur et contre-productif qui met à mal tous les personnels ». Dans le secteur de la psychiatrie, la moitié des lits ont disparu, sans que soient créées des structures alternatives pourtant promises.

... https://www.humanite.fr/sante-alerte-de ... lic-642574
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede Pïérô » 05 Oct 2017, 15:14

Ça gaze pour les personnels de l’APHP !
Cela faisait 11 jours que les personnels de l’APHP, soignant-es, administratifs-ives, techniques et ouvrier-es marchaient pour dénoncer le nème plan d’économie fait au dépens des personnels et de la qualité des soins. Cette marche pacifique avait relié pendant deux semaines les établissements de l’APHP, fleuron de la Fonction Publique Hospitalière (bien mal en point aujourd’hui), pour alerter la population sur le démantèlement à l’œuvre de ce bien commun qu’est le service public hospitalier
Pour clore cette marche, la dernière étape reliait l’hôpital Bichat, prochaine victime des restructurations, à la rue Victoria, siège de l’administration centrale de l’APHP, où devait se tenir un Comité Technique d’Etablissement Central (CTEC). Les « Marcheur-euses » de l’APHP avaient reçu-es pour cette occasion le soutien d’une délégation des « Marcheur-euses » d’Angers qui avaient relié Angers à Paris en début d’été pour dénoncer la casse de la Protection de l’Enfance.
Las ! Le directeur général de l’APHP, Martin Hirsch, a quitté la réunion, par contre les forces de l’ordre étaient sur le pied de guerre pour accueillir les personnels mobilisés.
Une agression inqualifiable !
La Fédération SUD Santé Sociaux dénonce vigoureusement la façon dont les forces de l’ordre ont traité les manifestant-es. Pression physique, bousculade et gaz lacrymogènes directement vaporisés dans la figure des personnels présents, sans aucune raison, alors qu’elles et ils manifestaient pacifiquement. Cette agression inqualifiable a été suivi d’Injonction assortie de menaces de la part des responsables des forces de l’ordre pour disperser le rassemblement alors que nous étions en train de nous occuper des blessé-es et que nous attendions les pompiers pour évacuer une camarade.
Des débrayages jusqu’aux excuses !
La Fédération SUD Santé Sociaux appelle toutes ses équipes, ses adhérent-es et plus largement les personnels hospitaliers et médico-sociaux à une heure de débrayage en signe de protestation, lundi 9 octobre de 12h à 13h, dans tous les établissements. Cette initiative sera reconduite tous les lundi tant que des excuses officielles n’auront pas été exprimées par les responsables politiques.
... http://www.sudsantesociaux.org/ca-gaze- ... -de-l.html


Hospitalières, hospitaliers l’heure de la révolte est venue !
Gazés, bafoués, humiliés, dans un contexte où ils se battent autant pour leurs conditions de travail que pour la qualité des soins, les personnels hospitaliers appellent à la révolte. Personnels, usager-es, citoyen-nes l’heure est à l’union pour changer de politique.
Le lundi 2 octobre à 12h18 un seuil inadmissible a été franchi.
Gazés. Alors que les personnels de l’APHP étaient rassemblés devant le siège de la direction générale, soutenus par leurs collègues de la protection de l’enfance, des délégations d’autres syndicats et le secrétariat fédéral, ils ont été agressés par les forces de l’ordre. Pourquoi ?
Bafoués . Le Directeur Général de l’APHP a quitté la réunion du Comité Technique d’Etablissement Central, refusant de discuter avec les représentants du personnel alors qu’il y avait une mobilisation sous ses fenêtres. Pourquoi ?
Humiliés . Pourquoi les forces de l’ordre osent elles gazer des personnels au quotidien au service de la santé des autres ? Pire, en les regardants d’un air goguenard alors qu’elles et ils portaient secours à leurs camarades suffoqué-es.
... http://www.sudsantesociaux.org/hospital ... heure.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 17:54

Béthune
Dépôt d’un cercueil au conseil de surveillance extraordinaire de l’hôpital
Le conseil de surveillance extraordinaire du centre hospitalier, qui s’est tenu ce lundi après-midi, a été marqué par une action symbolique de l’intersyndicale du personnel : un cercueil a été déposé sous le nez du directeur et des élus.
... http://www.lavoixdunord.fr/232484/artic ... l-hopital#

Cosne-Cours-sur-Loire
Le personnel hospitalier de Cosne, épuisé, est au bord de la grève
Heures supplémentaires non payées, jours de repos tronqués et manque ponctuel de personnel, les agents du centre hospitalier (urgences et médecine du pôle de santé) craquent.
Un problème qui touche environ soixante infirmiers et aides-soignants, au bord de la grève. « Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir réclamé. Tous les ans, c'est la même comédie. Nous sommes obligés de quémander, alors que la plupart des agents arrivent à trois cents, voire quatre cents heures impayées », s'insurgent les représentants syndicaux, CFDT Didier Bellier et CGT Antoine Valès.
... http://www.lejdc.fr/cosne-cours-sur-loi ... 75828.html

Angers
Le service stérilisation du CHU dénonce un manque de personnel
Des personnels du service de stérilisation du CHU, soutenus par la CGT, ont fait grève durant deux heures, ce jeudi après-midi, pour dénoncer le manque de personnel.
« L'équipe alerte la direction depuis des mois sur ce problème. Ce travail, peu connu du public, consiste à laver et stériliser le matériel chirurgical et de soin. Il doit s'effectuer par du personnel possédant une expertise et nécessite une formation de plusieurs mois, détaille la CGT. Depuis des mois, les départs en retraite et les personnels malades ne sont pas remplacés ou très ponctuellement par du personnel non formé. Il est impossible de faire face à la charge de travail et les cadences sont infernales !
... http://www.courrierdelouest.fr/actualit ... 017-334583

Grève en vue à l'hôpital de Gimont
La CGT a dénoncé hier «les dérives manageriales» de l'établissement. La direction s'en défend. Une grève pourrait être votée en assemblée générale des personnels lundi
La CGT de l'établissement et la directrice de l'hôpital/maison de retraite de Gimont ne sont pas d'accord sur les chiffres. «Absentéisme record, jusqu'à 31 arrêts maladie à l'Ehpad» affirment Chrystelle Soucek et Michèle Serafin. Ces deux aides-soignantes, déléguées du personnel CGT, s'exprimaient hier en conférence de presse avec Angèle Léger et Christophe Bukovec de CGT/Santé Gers. Etaient notamment dénoncées «les dérives managériales de la direction et de l'encadrement supérieur».
... http://www.ladepeche.fr/article/2017/10 ... imont.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes secteur santé public-privé

Messagede bipbip » 11 Oct 2017, 14:56

Les hospitaliers du public entendent ne rien lâcher

Les blouses blanches étaient particulièrement nombreuses dans les cortèges, mardi, pour dénoncer la série de mesures du gouvernement qui va particulièrement aggraver leurs conditions de travail et de vie. Ils témoignent surtout de leur attachement à l'hôpital public.

Pas évident de descendre dans la rue quand on est contraint au service minimum les jours de grève. D'autant que les effectifs sont quotidiennement en berne. Médecins, infirmières, aides soignantes, personnels techniques et administratifs avait quand même choisi de lever le pied, comme Françoise et Julie, toutes deux infirmières à l’hôpital Saint-Louis à Paris, la première depuis vingt cinq ans, la seconde depuis quinze ans.

Les neuf principaux syndicats de fonctionnaires ont décidé de donner de la voix contre le gel du point d’indice donc des salaires, l’augmentation de la CSG, la réintroduction d’un jour de carence en cas de maladie, et la suppression de 120 000 postes dans la Fonction publique. Depuis 2000, le pouvoir d’achat des fonctionnaires a chuté de 14 %. L’année prochaine, les agents publics perdront entre 17 et 100 euros conséquence de la hausse de 1.7% de la CSG. Et ce n’est pas tout puisque le gouvernement à annoncer la suppression de 120 000 postes. De quoi provoquer une mobilisation exceptionnelle alors que la pression sur les agents hospitaliers n'a cessé de s'amplifier ces dernières années. Claudine Galle (FO), de l’hôpital de Gonesse (Val d’Oise), mobilisé contre les conditions du regroupement hospitalier (GHT) va plus loin dans les dénonciations.

... https://www.humanite.fr/les-hospitalier ... her-643566
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités