EHPAD en luttes

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 30 Jan 2018, 10:13

Ehpad : un petit air de mai 68 souffle sur les maisons de retraite

Le 30 janvier, toutes les fédérations syndicales de salariés appellent à une journée de grève et de manifestations dans les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Une mobilisation inhabituelle soutenue par les directeurs d’établissement. Le signe d’un ras-le-bol et d’une crise approchant le point de rupture dans les maisons de retraite.

Des résidents lançant une pétition, s’associant à une grève du personnel, ce n’est pas commun. C’est pourtant ce qui est arrivé l’été dernier à Paimbœuf dans les Vosges. Les pensionnaires n’avaient pas eu de douche depuis deux à trois semaines et dénonçaient des conditions de vie inacceptables. À la source de leurs maux : un manque criant de personnel. Cette fronde faisait écho à une autre. Dix jours plus tôt, dans le Jura voisin, prenait fin la lutte médiatisée des salariés de l’Ehpad des Opalines à Foucherans. Dans cette maison de retraite, une dizaine d’aides-soignantes et de salariées se sont mises en grève et le sont restées pendant 117 jours. En cause : les sous-effectifs et l’impossibilité pour les agents de réaliser correctement leur travail.

Une colère et un vent de révolte qui se sont traduits en 2017 par plus d’une centaine de conflits sur près de 7000 Ehpad répartis sur l’ensemble du territoire. Pour celui des Opalines, les grévistes ont obtenu deux postes supplémentaires, une prime de 450 €, ainsi que trois semaines de congés payés en reconnaissance de la pénibilité de leur travail en sous-effectif. Ce conflit emblématique a servi d’électrochoc dans une profession qui souffre depuis des années. Il a même attiré l’attention des parlementaires. La commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a lancé en plein mois d’août une « mission flash » sur les Ehpad. Son rapport daté du 13 septembre confirme que de nombreuses maisons de retraite sont proches du point de rupture.

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... e-01281529
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede Pïérô » 31 Jan 2018, 15:00

La mobilisation des Ehpad ne fait pas plier le gouvernement

Les personnels des Ehpad et de l'aide à domicile ont répondu à l'appel de toutes les organisations syndicales en se mobilisant et parfois en se mettant en grève. Mais la délégation qui a été reçue par le cabinet de la ministre des solidarités et de la santé n'a pas obtenu de réponses à la hauteur des attentes. Le mouvement devrait se poursuivre.

... http://www.tsa-quotidien.fr/content/la- ... uvernement
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 17:22

Aide-soignante en EHPAD : « A la fin de la journée, on a l’impression de sortir de l’usine »

Rosa Maclean est aide-soignante depuis 7 ans et déléguée CGT à la maison de retraite « Les Lumières d’automne » à Saint-Ouen (93), qui compte une cinquantaine de salariés, pour 80 lits. Ce mardi, elle a manifesté jusque devant le ministère de la santé avec ses collègues, à l’occasion de la journée nationale de grève des EHPAD. Indignée par le manque de moyens alloués aux établissements, qui ne permettent pas d’assurer une prise en charge digne des personnes âgées, elle s’interroge sur les choix politiques à l’œuvre dans la société actuelle.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Aide ... de-l-usine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 19:40

EHPAD et services à domicile pour personnes âgées : Nous sommes déterminés à obtenir satisfaction !

Image

Image

https://www.solidaires.org/EHPAD-et-ser ... termines-a
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 08 Fév 2018, 23:31

Ehpad de Cabirac : le personnel en grève illimitée
La majorité du personnel de l'établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Cabirac à Anglès a déclenché une grève illimitée lundi 5 février. Il dénonce la dégradation de leurs conditions de travail.
Le personnel de l'Ehpad est en colère. Il dénonce les conditions de travail dégradées. «Le manque de respect de la hiérarchie envers le personnel, indique Jean-Luc Solinski (vice-président du Syndicat départemental autonome des territoriaux du Tarn (SDATT), le respect du temps de travail, des conditions de travail et une salle de repos adéquate.»
... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... mitee.html

EHPAD : un directeur d’établissement en colère est « fier de décevoir la ministre »
Lors de la mobilisation du 30 janvier 2018 et l’appel à la grève dans les Etablissements Hospitaliers pour Personnes âgées Dépendantes (EHPAD), un directeur d’établissement répond aux propos désobligeants tenus par la ministre de la santé Agnès Buzyn lors d’une audition à l’Assemblée nationale le 5 décembre 2017
Interpellée sur les difficultés de fonctionnement dans les EHPAD la ministre s’etait en effet fendue d’une explication bien pratique visant à rejeter toute la misère des Ehpad sur le dos des directeurs.
... https://syndicoop.info/ehpad-directeur-d-etablissement/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 19:02

Ehpad et services pour personnes âgées : nouvelle journée de grève le 15 mars

Les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation

Les personnels des établissements et services pour personnes âgées sont appelés à une nouvelle journée nationale de grève le 15 mars, pour réclamer de meilleures conditions de travail, a annoncé vendredi l’intersyndicale.

La précédente journée d’action, le 30 janvier, avait concerné les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et les services à domicile. Celle-ci est élargie à tous les établissements pour personnes âgées (hôpitaux gériatriques, unités de soins longue durée, maisons de retraite non médicalisées), ont annoncé dans un communiqué les syndicats CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, Fédération autonome, FO, FSU, Solidaires, Union fédérale action sociale et Unsa, et l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA).

... http://www.sudouest.fr/2018/02/16/ehpad ... 8-5458.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 20 Fév 2018, 02:08

Dordogne : un employé d'un EHPAD entame une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de travail

Un cuisinier de l’hôpital-EHPAD de Ribérac entame ce lundi une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de travail. Il restera assis devant l'établissement sans manger, bien décidé à faire bouger les choses.

C'est un geste fort qu'a décidé de faire Anthony Lavergne. Depuis ce lundi matin, le Périgourdin de 38 ans a entamé une grève de la faim. Après la manifestation nationale des employés des EHPAD le 30 janvier, c'est le dernier moyen selon lui pour faire "enfin" bouger les lignes.

De 7h à 21h durant plusieurs jours, s'il le faut, il restera assis devant l'hôpital de Ribérac. La nuit, il a décidé de dormir dans sa voiture, stationnée elle aussi devant l'hôpital-EHPAD.

Ce cuisinier de Segonzac qui travaille dans l'établissement depuis 2010 entend ainsi dénoncer la dégradation de ses conditions de travail et celles de ses collègues. "_Après la manifestation du 30 janvier, rien n'a changé, nous n'avons pas été entendus_. Il faut donc absolument que les choses changent et c'est pour cela que j'ai tenu à faire cette grève de la faim" explique Anthony Lavergne.

... https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1519053643
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 20:30

"Un poste 3/4 pour 62 résidents": l'EHPAD de Saint-Tropez en pénurie de personnel soignant
Comme ailleurs en France, la maison de retraite des Platanes à Saint-Tropez est en pénurie de personnel soignant. Ce sont deux postes en plus par jour qui seraient nécessaires pour que tout soit parfait.
... http://www.varmatin.com/economie/un-pos ... MTEzMjA%3D

Montbrison : l’Ehpad sans médecin coordonnateur depuis 2 mois
Cette absence engendre des répercussions sur les résidents et le personnel. Un professionnel de santé a souhaité témoigner anonymement.
... http://www.leprogres.fr/actualite/2018/ ... uis-2-mois
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 04:25

Nouvelle mobilisation le 15 mars

EHPAD, aides à domicile, retraité-es : La situation n’est plus acceptable !

Le 15 mars, c’est la suite de la mobilisation dans les EHPAD. Au cœur de cette mobilisation la question des moyens pour pouvoir travailler correctement et s’occuper des personnes les plus âgées et dépendantes. C’est une lutte qui rencontre de fait un écho très positif dans la population.

Le 15 mars sera également une journée de mobilisation des retraité-es prioritairement contre les baisses de pensions liées à la hausse de la CSG.

C’est donc une journée importante pour faire en sorte qu’une partie croissante de la population se rende compte de ce qu’est la politique de ce gouvernement

Image

https://www.solidaires.org/EHPAD-aides- ... acceptable
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede Pïérô » 13 Mar 2018, 13:03

15 mars 2018 La lutte pour la dignité continue

Nous nous sommes mobilisé-es nombreuses et nombreux le 30 janvier. Ce fut un succès historique ! Il faut continuer et amplifier notre mobilisation. Les annonces ministérielles ne sont pas à la hauteur des besoins, elles dénotent un mépris total de la gravité de la situation.

La situation n’est plus acceptable, ni pour les personnes âgées, ni pour les personnels :

Au regard du manque de personnel, il est impossible de travailler sur la relation à l’autre, sur l’écoute, sur la prise en compte des besoins et des souhaits de chacune des personnes âgées. Les personnels sont soumis à la réalisation de soins en série, de façon impersonnelle et inadaptée. Le manque de temps conduit à écourter l’échange avec le ou la soigné-e, ce qui génère frustration et culpabilité avec la crainte de devenir « maltraitant-e ». La part relationnelle est sacrifiée devant l’obligation des soins d’hygiène ou d’aide à l’alimentation.

Certaines pathologies (démences, fin de vie...) sont matériellement et psychologiquement difficiles à assumer, plus encore à effectif réduit. Les troubles psychologiques voire psychiatriques sont de plus en plus courants du fait du vieillissement des populations accueillies. Pour autant, les personnels n’ont pas ou peu accès à des formations dans ce domaine et certaines professions font défaut. Faute de prise en charge adaptée, ces situations peuvent parfois générer de la violence et de la souffrance pour les résident-es et les personnels.

Trop souvent les locaux non rénovés ou inadaptés à des populations de plus en plus âgées, les matériels manquants ou obsolètes, provoquent épuisement, accidents du travail, Troubles Musculo Squelettiques (TMS)....
. L’indice de fréquence des accidents du travail en EHPAD est près de deux fois supérieur à la moyenne nationale, toutes activités confondues :
. les lombalgies et autres TMS sont la 1ère cause d’arrêt de travail et d’inaptitude des aides-soignantes.
. les chutes de plain-pied et de hauteur constituent la 2ème cause des accidents de travail.

Le manque de personnel entraine un glissement insidieux des tâches, de l’infirmier-ère vers l’aide soignant-e/l’auxiliaire de soins, de l’aide-soignant-e/l’auxiliaire de soins vers l’ASH ou l’agent-e social-e. Ce glissement a pour conséquences la dégradation du service charge rendu aux personnes âgées, la prise de risques quotidienne de soignant-es qui se retrouvent hors du cadre réglementaire régissant leur profession.

Les métiers du soin et de l’accompagnement ne sont pas considérés à leur juste valeur, il existe un manque de reconnaissance des professions d’aide à la personne, celles-ci étant majoritairement exercées par des femmes. Dans notre société soumise à la domination masculine, prendre soin des personnes âgées ou des enfants est considéré comme une tâche naturelle des femmes qui ne lui demande que peu d’efforts et donc ne nécessite que peu de valorisation, tant salariale que sociale

La Fédération SUD Santé Sociaux :
. refuse que les personnes agées et les professionnel-les des EHPAD et de l’aide à domicile fassent les frais des politiques d’austérité.
. exige le recrutement massif de personnels qualifiés pour atteindre à minima un ratio (toutes fonctions confondues) d’un personnel par personne accueillie.
. revendique la titularisation ( secteur public) et le passage en CDI (dans le privé) pour l’ensemble des personnels.
. s’oppose à la marchandisation de la dépendance
. revendique la prise en charge de la perte d’autonomie par la solidarité nationale, contre les logiques assurantielles et marchandes.

La Fédération SUD Santé Sociaux exige la mise en œuvre des moyens indispensables à une prise en charge de qualité des personnes âgées quel que soit leur niveau de dépendance ou leurs moyens financiers. La prise en charge de nos ancien-nes doit être pensée comme une priorité sociale dans sa globalité, dans la discussion avec les profesionnel-les, les familles, les associations de patient-es et de résident-es. La vieillesse et la dépendance font parties de la vie, les personnes fragilisé-es ont une place dans la vie de la cité.
C’est bien là un choix politique que celui de la place donnée aux personnes âgées dans notre société.

Organisons nous, mobilisons-nous le 15 mars 2018

Les EHPAD et l’aide à domicile ne sont pas les seuls à souffrir des politiques d’austérité :
le 15 mars 2018, les retraité-es seront également mobilisé-es, il faut organiser des rencontres quand c’est possible, les bagarres se rejoignent : c’est pour leurs pensions qu’ils se battent, c’est pour leurs futurs conditions de vies, que les EHPAD et l’Aide à Domicile sont en lutte.
le 22 mars, c’est l’ensemble des secteurs de la Fonction Publique, ainsi que les cheminot-es, les étudiant-es et tant d’autres qui seront en grève et en manif, il est nécessaire d’organiser la convergence pour gagner.
le 7 avril est la Journée Mondiale de la Santé, ce sera une nouvelle occasion de porter les revendications pour le bien vieillir et la dignité.

Aide à domicile – EHPAD
Travailleur-euses – Retraité-es

Pour la dignité – Toutes et Tous mobilisé-es


http://www.sudsantesociaux.org/15-mars- ... ur-la.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 14 Mar 2018, 17:00

Avec les personnels des EHPADs et des services de maintien à domicile le 15 mars 2018 !

Communiqué des trois associations : la convergence de défense et de développement des services publics, la coordination des comités de défense des hôpitaux et maternitéd de proximité et le collectif “Notre santé en danger”

Avec les personnels des EHPADs et des services de maintien à domicile le 15 mars 2018 !

En 2003, la canicule faisait éclater au grand jour la grande misère de la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie dans notre pays, les carences en personnel dans les maisons de retraite, l’insuffisance de formation et de qualification des professionnels, le manque de moyens et les conséquences désastreuses en terme humain : des centaines de personnes âgées sur des brancards aux urgences, l’impossibilité pour notre système de santé de faire face à cette crise sanitaire et au bout 15 000 morts.

Aujourd’hui, 15 ans après, les personnels des EHPADs se mobilisent depuis des mois et dénoncent avec force leurs conditions de travail et l’impossibilité qui en résulte de prendre soin des personnes âgées accueillies dans les établissements.

Toilettes à la chaîne, repas expédiés, manque de temps pour tout et surtout pour l’essentiel, la relation et l’écoute. Voilà leur lot quotidien.

Les personnels sont épuisés, les accidents et les arrêts de travail explosent. Il faut courir encore plus et plus pour pallier les dysfonctionnements qui se répètent.

Ces conditions génèrent de la souffrance pour les personnels, les personnes âgées et leurs proches.

Loin de répondre aux problèmes posés, les politiques menées ont accentué les difficultés du secteur public ou non lucratif :

– En ne donnant pas les moyens humains et financiers aux établissements et aux services de maintien à domicile, nécessaires à un accompagnement et des soins de qualité

– En supprimant des lits d’hospitalisation par centaines en gériatrie, avec pour corollaire l’accueil par les EHPADs, sans moyens supplémentaires, de résidents présentant des pathologies multiples et lourdement dépendants ou des retours au domicile insuffisamment sécurisés.

En parallèle, cette situation a favorisé le développement d’un secteur privé commercial non accessible à une majorité et à forte rentabilité pour les actionnaires.

La politique développée aujourd’hui poursuit dans le même sens. Elle met en place une réforme de la tarification qui renforce les contraintes budgétaires sur les établissements.

Les Services de maintien à domicile connaissent la même logique d’austérité.

Comme à l’hôpital, le personnel devient la variable budgétaire. On réduit les effectifs au maximum, on rogne sur tous les temps et sur tout, on met en place des organisations de travail dont le seul objectif est de réduire les coûts.

Dans ces conditions, comment l’EHPAD peut-elle être le lieu de vie qui conjugue accompagnement, soins, humanité et citoyenneté pour les personnes âgées en perte d’autonomie ?

Comment accompagner, soigner dans le respect de la personne âgée et de ses désirs ? en établissement comme au domicile.

La Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, la Convergence des collectifs de défense et de développement des service publics et le Collectif Notre Santé en Danger apportent leur soutien plein et entier à la journée d’action du 15 mars.

Ils appellent à participer aux initiatives, rassemblements, manifestations.

Ils soutiennent les revendications de l’intersyndicale.

Ils demandent que les moyens humains et financiers soient donnés aux établissements et aux structures de maintien au domicile nécessaires à une prise en charge de qualité dans toutes les dimensions du soin et de l’accompagnement et dans le respect de la personne en perte d’autonomie et de ses désirs.

Ils refusent la marchandisation de ce secteur et appellent au développement de services publics dotés de moyens nécessaire.

Ils revendiquent un financement solidaire à 100% de la perte d’autonomie dans le cadre de la Sécurité sociale.


http://www.anti-k.org/2018/03/14/avec-l ... mars-2018/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede Pïérô » 15 Mar 2018, 16:14

Tours, 2000 manifestant-es, grosse manif entre EHPADs et retraité-es, plus un cortège étudiant fourni et bien remonté. Faut pas s'arrêter là... :)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 24 Mar 2018, 13:07

Communiqué de l’intersyndicale « secteur de l’aide aux personnes âgées »

Image

Image

https://www.solidaires.org/Communique-d ... nnes-agees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 14:39

Nérac
Personnel des EHPAD : le combat continue

Les mêmes mots, les mêmes revendications que lors du rassemblement de janvier. Le personnel soignant néracais s'est réuni ce jeudi après-midi lors de l'assemblée générale organisée par la Force Ouvrière et la CGT. L'occasion pour Catherine Palfini, représentante FO, et Sylvie Grosselle, côté CGT, de rappeler leurs revendications et de parler actualité.

«Agnès Buzyn, notre ministre de la Santé, affirme que la nécessité d'un ratio d'un agent pour un résidant n'est pas fondée, voire qu'il est déjà respecté», assure Catherine Palfini. Réaction unanime : un rire jaune parcourt l'assemblée. Pour cause, les employés connaissent la réalité du terrain. Pourtant cette demande de ratio ne date pas d'hier. Les porte-parole des syndicats ont notamment évoqué le Plan Grand Âge de 2006 qui prévoyait entre autres «pour les personnes âgées les plus malades et les plus dépendantes, (que) le ratio (serait) augmenté à 1 professionnel pour 1 résident.»

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... tinue.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: EHPAD en luttes

Messagede bipbip » 21 Avr 2018, 11:59

Prise en charge des personnes âgées dépendantes : Les professionnels toujours mobilisés !

Image

https://www.solidaires.org/Prise-en-cha ... s-toujours
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité