Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 03 Fév 2017, 16:06

Réunion publique le 9 février 2017

LA CHASSE AU PAUVRE ET AU TRAVAIL SOCIAL EST OUVERTE A TOURS. NON A LA FERMETURE DU FOYER ALBERT THOMAS ET DU CAFE LA BARQUE

La fermeture des deux sites du Foyer Albert Thomas et du Café La Barque, à un mois d’intervalle, n’est pas le fait du hasard.

En effet, après avoir laissé fermer le foyer, les pouvoirs publics reproduisent le même scénario pour la Barque.

Dans les deux cas, les salariés avaient averti leurs employeurs et les financeurs
des difficultés économiques rencontrées par leurs associations. Dans les deux
cas, les administrateurs n’ont pas entendu ces alertes, qui auraient permis
d’anticiper des solutions viables, afin de maintenir ces deux activités,
indispensables dans le centre-ville de Tours.

On ne nous fera pas croire que les pouvoirs publics ne sont pas complices de ces fermetures qui permettent de « nettoyer » le centre-ville, en écho à l’arrêté anti-mendicité que le Maire de Tours tente de faire appliquer. Dans cette
continuité, le quartier du Sanitas est dans le collimateur de la municipalité, avec un projet urbain visant à éloigner les classes populaires du centre-ville.
Les conséquences de ces fermetures sont multiples : résidents du foyer sans
solution digne, pérenne et humaine à ce jour, licenciement des salariés, plus
de lieu permettant aux sans-abri et précaires de se poser la journée, disparition
d’un lieu de mixité et de lien social, précarisation du travail social…

 NOUS REFUSONS une ville vitrine dans laquelle les malades, les pauvres, les handicapés, les fous, les étrangers, les migrants…n’ont pas le droit de Cité(er).

 NOUS REFUSONS une ville sans mixité sociale, où les salarié-es du travail social deviennent les agents d’une politique sociale incohérente.

 NOUS VOULONS une ville ouverte, où chacune et chacun trouve sa place, reflet d’une société plurielle, tolérante, accueillante et qui s’enrichi de nos différences, sans discrimination.

 NOUS VOULONS une ville dans laquelle la solidarité n’est pas un
délit mais un devoir.

 NOUS SOUTENONS celles et ceux qui sont poursuivis pour avoir
apporté de l’aide aux migrant-es et aux plus fragiles.

REUNION PUBLIQUE LE 9 FEVRIER 2017 (journée du refus du délit de solidarité)
Au foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal, de 18h à 22h, pause repas prévue

Pour s’opposer à la fermeture du foyer Albert Thomas et du café La Barque.

Pour s’opposer à la chasse aux pauvres et à la casse du travail social.

Pour s’opposer au déplacement des classes populaires.

SI LA SOLIDARITE EST UN DELIT, NOUS REVENDIQUONS LA DESOBEISSANCE CIVILE. LA RIPOSTE S’IMPOSE ET DOIT ETRE LA PLUS LARGE POSSIBLE.

Organisé par SUD-Rail et Le " Comité citoyen de soutien aux résidents du Foyer Albert Thomas, "soutienfoyeralbertthomas@gmail.com (téléphone : 06 75 47 19 10) auquel s’associent les organisations SUD Santé-Sociaux, SOLIDAIRES 37, JC 37, UEC 37, NPA 37, SDAS-FO 37, PCF 37, CGT 37, « Les Verts » 37, FSU 37, LGBT 37,
Le Ptit Kawa de Tours, PCOF 37, Les Amis de Demain Le Grand Soir, ATTAC 37, Alternative Libertaire 37, Resf37, « Touraine je t’aime », Chrétiens-
Migrants, POID, 37 les" Insoumis Val de Brenne ", les salariés de "La Barque", CATDP, Convergence des services publics, LO 37, sections Sud, CGT et CFDT de l’Entraide Ouvrière, Bercail, DAL 37.

Baisser les subventions

Ne pas contrôler les fonds publics

NON COUPABLE !

Etre solidaire

Défendre la mixité et le lien social

COUPABLE !

Rentabiliser et marchandiser le travail social

Chasser les pauvres

NON COUPABLE !

Faire la manche

Aider un migrant

COUPABLE !


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1671
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 14 Fév 2017, 03:19

La réponse au maire de Tours des résidents du foyer et du Comité de soutien aux résidents et aux salariés

Résidents du foyer et Comité de soutien aux résidents et aux salariés
Foyer Albert Thomas, 12 rue Albert Thomas, 37000 Tours

Tours le 9 février 2017

Monsieur le Maire,

Vos propos lors du conseil municipal du 6 février 2017 soulignent encore une fois
votre méconnaissance et votre mépris vis-à-vis des résidents, des habitants et des nombreuses associations locales qui se sont mobilisées jusqu’à présent.

Vous y avez déclaré : « Est-ce qu’on a été brutaux dans le traitement de Albert
Thomas ? Les gens… les 36 [résidents] ils y sont toujours que je sache ? Alors qu’on
n’a plus d’interlocuteurs en face de nous. Qui signe le bail en ce moment ? Qui paye
l’assurance ? Pourquoi toujours des reproches à la ville ? ».

Nous sommes ravis de vous apprendre que 20 résidents et non 36 sont toujours au foyer en attente de propositions de relogements promis par la DDCS.

L’interlocuteur dont vous reniez l’existence reste la DDCS et les services de l’Etat qui sont responsables du logement des demandeurs d’asile lorsque l’association mandatée en charge de l’accueil a été liquidée, et ce par manque de contrôle des fonds alloués malgré les alertes des salariés.

Aussi, la ville en tant que propriétaire des murs, est en partie responsable de l’hébergement d’une partie des résidents dans le cadre de l’hébergement d’urgence et de la loi DALO.

Point de mérites particuliers donc, ni pour ce bail que vous évoquez ni pour l’assurance, cela restant la responsabilité des pouvoirs publics dont vous faites partie (malgré le fait que vous renvoyiez encore une fois implicitement, avec l’élégance qui vous est propre, la responsabilité aux services de l’Etat sans les nommer).

Vous poursuivez : « Je les ai reçu ici les deux qui sont les leaders, et ils ont été
extrêmement satisfaits de la façon dont nous prenons les choses ».

Les représentants élus des résidents (et non « leaders ») ont sollicité plusieurs fois vos services depuis le 23 décembre afin d’obtenir un entretien. Sans réponse, ils se sont rendus à deux reprises devant la mairie mais les portes ont été fermées et cadenassées à leur arrivée.

Lors de cette seconde requête (réitérée avant déplacement), vous n’avez toujours pas daigné recevoir les résidents qui n’ont pu s’adresser, devant la mairie, qu’au chef de la sécurité qui se déclarait incompétent sur la question.

Les résidents et leurs représentants n’ont donc pas été satisfaits, comme vous l’avancez, face à l’ignorance que vous leur aviez témoignée durant des semaines. La rencontre que vous évoquez date du 20 janvier 2017 soit près d’un mois après la première demande d’entretien.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du rapport de force alors en cours, les locaux restant occupés malgré vos diverses injonctions à aller vivre provisoirement dans un gymnase sans perspectives pérennes, en plein hiver.

Enfin, les nombreux habitants et associations de divers horizons s’indignent une nouvelle fois que vous instrumentalisiez la solidarité lors d’un conseil municipal.
Vous dites en effet : « J’ai reçu les représentants… des résidents… pas de ceux qui
se prétendent être leurs défenseurs et qui se servent de ces pauvres hères pour leurs
fins personnelles ».

Dès les premiers jours de mobilisation des résidents, les habitants et associations se sont mobilisés afin de les accompagner au mieux, suivant leurs désirs et réflexions communes, et ce, tant face à l’ignorance renvoyée par la mairie et la DDCS que face aux besoins premiers qui n’étaient plus assurés par les services responsables.

Vous avez déjà renié bassement avec mépris cette solidarité lors de vos voeux au Sanitas le 10 janvier 2017.

La situation du foyer Albert Thomas, de ses résidents et des services sociaux sur Tours relève d’un intérêt général (qui vous dépasse apparemment) qui a donné lieu à diverses initiatives spontanées à travers la ville et ses environs.

A quelques jours de la mobilisation nationale contre le délit de solidarité, vous faites de
nouveau preuve d’un déni de solidarité et instrumentalisez celle-ci à des fins de divisions populistes.

Qualifier avec larmoiement les résidents de « pauvres hères » pour discréditer l’action des habitants et associations solidaires met encore une fois clairement à jour la bassesse de vos techniques de communication.

Cela ne met que davantage en exergue votre mépris à l’égard des plus démunis et des citoyens qui se mobilisent.

Vous ne trompez personne malgré vos discours, vos actes suffisent à y voir clair.

Entêtement pour un décret anti-mendicité jugé anticonstitutionnel par la Cour Suprême, gentrification progressive du centre ville, de la rue Colbert au Sanitas par de vastes projets urbanistiques… autant de reflets de cette idéologie de l’attractivité et du rayonnement tant louée, véritable veau d’or aux travers insidieux et lourds de conséquences sur la vie de notre cité.

La situation du foyer Albert Thomas, de ses salariés et de ses résidents restera notre
préoccupation première. Notre travail sur ces bases participe à mettre en lumière l’effritement du travail social à Tours et de la notion même de solidarité, mais aussi la part de responsabilité du désengagement des pouvoirs publics.

Vos mots ne trompent personne, nous resterons vigilants au-delà de votre mandat tant cela vous dépasse largement.

Les résidents et le comité de soutien du foyer Albert Thomas


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1676


La Croix Rouge reprend le foyer Albert Thomas
Ce sera effectif à partir de début mars.
Presque deux mois après le placement en liquidation judiciaire de l'association qui gérait le foyer Albert Thomas de Tours, la préfecture d'Indre-et-Loire a fait connaître ce lundi le nom du repreneur choisi pour prendre sa suite.
... http://www.info-tours.fr/articles/tours ... rt-thomas/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 22 Fév 2017, 01:36

Foyer Albert Thomas : la préfecture veut remettre tout le monde à la rue, la Croix-Rouge s’aligne
Suite à un rendez-vous organisé le 16 février, on en sait plus sur les projets des autorités concernant le foyer Albert Thomas. Si rien n’est fait, les résidents pourraient être mis à la rue dès le 15 mars, la Croix Rouge voulant réserver le foyer aux sans abris relevant du droit commun, comme demandé par la préfecture via la DDCS.
... http://larotative.info/foyer-albert-tho ... -2089.html


La réponse du Comité de Soutien du Foyer Albert Thomas aux manoeuvres des autorités

A l’attention de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Madame, Monsieur,

Deux résidents du foyer Albert Thomas ainsi qu’un membre du comité de soutien
ont été conviés par téléphone le 14 février 2017, par l’intermédiaire de M. Gabillaud
(directeur de la DDCS) à un rendez-vous le 16 février 2017 à 10h avec vos représentants et ceux de la Croix-Rouge.

A cette date, vous avez refusé que le représentant du comité de soutien participe à cette rencontre, prétextant ne vouloir rencontrer initialement que les représentants des
résidents et discréditant ainsi la parole de l’un d’entre eux.

De plus, vous avez refusé une nouvelle fois fermement toute possibilité de dialogue avec un représentant des ex-salariés, dénigrant leur statut et réfutant ainsi leur légitimité à demander un entretien avec vos services.

Nous avons alors accepté de vous recevoir malgré ce fâcheux retournement afin
d’entendre vos propositions.

Sachez tout d’abord qu’à compter de ce jour, vous ne pourrez plus scinder ainsi le
comité de soutien. Celui-ci se compose des résidents dans leur intégralité, d’anciens
salarié-e-s, d’individus et d’associations variés, et sera représenté à l’avenir par une
délégation élue.

Apprenez ensuite que face à votre surdité quant aux revendications exprimées,
l’ensemble du comité de soutien décline vos propositions.

Nous demandons un nouveau rendez-vous afin d’entendre votre position claire quant
aux revendications suivantes :

- Des propositions de logement pérennes pour l’ensemble des résidents.

- La reprise inconditionnelle des salariés qui souhaitent poursuivre leur travail au
sein du foyer Albert Thomas, n’étant en rien responsables de sa liquidation à l’inverse de vos services.

- Des modalités d’accueil garantissant l’accompagnement du public accueilli (via
des horaires d’ouverture et des effectifs dédiés) ainsi qu’un droit d’accès sans
distinction de situation administrative.

Face à l’affirmation par vos services de votre incapacité à offrir un hébergement à
l’ensemble des résidents et ce en raison de leur situation administrative, nous exigeons de plus que l’ensemble des personnes actuellement dans les locaux obtiennent le statut qu’ils demandent et puissent à ce titre bénéficier d’un hébergement pérenne.

Enfin, face à votre double discours, nous vous prions de nous adresser votre réponse par écrit, ne pouvant nous fier de nouveau à votre simple parole.

Veuillez croire à l’expression de nos sincères salutations.

Le Comité de Soutien du Foyer Albert Thomas
réuni le 17 février en assemblée générale


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1680
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 02 Mar 2017, 09:41

Manifestation ce jeudi 2 mars

Image

Albert Thomas, La Barque, le CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) de Saint Pierre et de Grandmont, Toutes et tous dans le même bateau !

La situation des personnes exilées sur notre territoire ne s’améliore pas, que ce soit pour les demandeurs et demandeuses d’asiles, les dubliné-es, les débouté-es et tous les autres…. L’Etat ne respecte pas ses engagements et les pouvoirs publics fuient leurs responsabilités.

En Touraine, tout s’accélère depuis le début de l’hiver :

 Depuis la liquidation de l’association Accueil Albert Thomas le 22 décembre, le foyer est en situation d’autogestion, la solidarité palliant les manquements des autorités. Les résidents sont pourtant contraints de continuer à payer 120 € de frais d’hébergement chaque mois ! Le 8 février, la Croix-Rouge Française a été choisie par la DDCS 37 (Direction départementale de la Cohésion Sociale) comme repreneur du foyer. Même si celle-ci refuse de communiquer son projet écrit, elle a néanmoins fait l’annonce de la dégradation des conditions d’accueil et d’accompagnement (non reprise des résidents, fermeture la journée entre 8h et 18h, obligation journalière de rappeler le 115, diminution des effectifs et non reprise des salariés compétents et expérimentés dans l’accompagnement.

 Malgré la promesse qui leur avait été faite par le ministre de l’intérieur lors du démantèlement du camp de migrant-es à Calais, les résidents des CAO de Saint Pierre des Corps et de Grandmont reçoivent chaque jour de la part de la Préfecture d’Indre et Loire des procédures dites « Dublin), destinées à les expulser du territoire français. Cette situation est semblable à celle du CAO de Chinon, dont les résidents, à 80% dublinés, ont finalement été discrètement éparpillés suite à sa fermeture en février. La fermeture des CAO de Saint Pierre des Corps et de Grandmont sont annoncées d’ici la fin du mois de juin.

 Un mois après Albert Thomas, c’est le café associatif La Barque qui se retrouve en situation de redressement judiciaire. Ce lieu de mixité et de lien social est important pour l’accueil de jour des sans domiciles fixes, des plus précaires mais aussi des habitant-es du quartier. Ces habitué-es et les salarié-es se retrouvent donc à assumer la mauvaise gestion des administrateurs, qu’ils et elles ont pourtant régulièrement dénoncée.

Face à cette situation, les comités de soutien et les résidents
des différentes structures concernées appellent
à un rassemblement le jeudi 2 mars
à 17h30 place Jean Jaurès
afin de défendre collectivement les droits des personnes.

Nous revendiquons :

 Le refus des reconduites des personnes ayant reçu une notification
de transfert et l’abrogation des accords de Dublin,

 La régularisation de toutes et tous,

 Le droit au logement pour toutes et tous,

 Le maintien de lieux en centre ville valorisant une société plurielle.

Les comités de soutien et les résidents des 3 structures concernées.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 04 Mar 2017, 12:04

Tours : 200 personnes au rassemblement pour La Barque et les migrants

Un rassemblement avait lieu, ce jeudi soir, à 17 h 30, place Jean-Jaurès, à Tours, à l'appel des comités de soutien et résidents du foyer Albert-Thomas, La Barque et du CAO (centre d'accueil et d'orientation) de Saint-Pierre-des-Corps et de Grammont, à Tours.

Ils voulaient dénoncer le manque d'hébergement, et les difficultés administratives rencontrées par les migrants.

... http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... ts-3019599
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 07 Mar 2017, 01:21

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 09 Mar 2017, 22:04

DAL

Soutien aux 36 résidents et aux salariés du foyer Albert Thomas à Tours

Depuis le 21 décembre, 36 sans logis hébergés au foyer Albert Thomas au centre de Tours, mènent un combat exemplaire avec les ex-salariés du centre, des habitants du quartier et de nombreuses associations et organisations solidaires.

En effet, le 23 décembre 2016, en guise de cadeau de Noël, l’association gestionnaire mise en liquidation judiciaire et la Préfecture demandent aux résidents, majoritairement des réfugiés, de quitter le foyer où ils sont accueillis dans de bonnes conditions.
Ils leur proposent un gymnase jusqu’au 2 janvier. Face au risque quasi certain d’être mis sur le trottoir dès le 3 janvier, car la préfecture ne s’engage pas sur la suite …
Le 21 décembre, le gestionnaire avait licencié purement et simplement les salariés en 30 minutes, après les avoir informés par SMS le 19.

Depuis cette date, le foyer est occupé et autogéré par les résidents, tandis que la solidarité autour des migrants ne faiblit pas : nourriture, vêtements, et autres nécessaires à la vie quotidienne affluent.

Fin février la Préfecture a désigné la Croix rouge pour prendre la relève. Celle-ci exige que les résidents dégagent, cesse l’hébergement 24/24h ce qui contraint les hébergés à rester sur le trottoir la journée et à appeler le 115 pour être à nouveau hébergés au foyer Albert Thomas.

Il s’agit bien de mettre fin à cette expérience d’autogestion qui, avec les conseils des ex-salariés et le renfort du comité de soutien, est mise en place au foyer Albert Thomas depuis 10 semaines, démontrant que les sans logis peuvent se prendre en charge, avec un minimum d’encadrement.

Avec cette annonce brutale de “reprise en main”, les sans logis, qui retrouvaient une dignité en se prenant en charge, vont-ils connaître l’humiliation des appels répétés et des refus vexatoires au 115, ou les sanctions mises à la rue pour ceux qui contesteraient cette injustice ?

Cette occupation vient aussi rappeler que de nombreuses places d’hébergement doivent être fermées dans les prochaines semaines, et pour beaucoup dès le 1er avril, et que pour résister à ces fermetures, le plus simple est de les occuper.

Droit Au Logement apporte son soutien aux hébergés et aux ex-salariés du foyer qui ont fait preuve d’une solidarité exemplaire, et demande au Préfet et à la Croix rouge de respecter et d’appuyer les résidents et de développer le modèle d’autogestion mis en place, moins coûteux et plus respectueux des personnes, au lieu de le combattre.

La fédération Droit Au logement saisit également le ministère du Logement, et demande :
• L’abandon de tout projet d’expulsion des résidents, et le respect et le soutien à l’organisation de la vie quotidienne mise en place
• L’embauche des ex salariés pour suivre et appuyer les résidents du foyer Albert Thomas
• L’application de la loi de réquisition pour héberger dans la dignité tous les sans logis et les aider à autogérer les locaux.


https://www.droitaulogement.org/2017/03/albertthomas/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 06 Avr 2017, 20:38

Retour sur trois mois de lutte au foyer Albert Thomas : « On n’aurait pas eu de solutions sans tout ça »

Entretien avec X, étudiant arrivé en France à 20 ans, qui a vécu au foyer d’hébergement d’urgence Albert Thomas et a participé à la lutte menée depuis l’annonce de la liquidation de la structure le 23 décembre 2016. Le foyer a rouvert ses portes le 27 mars.

... http://larotative.info/retour-sur-trois ... -2161.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 05 Oct 2017, 16:17

"La lutte du foyer Albert Thomas"

Production, réalisation et montage : Anne Greffe
Droits d’auteur / copyright : Anne Greffe



http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1764
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la fermeture du foyer Albert Thomas à Tours

Messagede Pïérô » 15 Déc 2017, 13:14

Projection publique du film « La lutte du foyer Albert Thomas »

Samedi 16 décembre 2017, à 14h30, foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal, 37000 Tours.

LE 22 DÉCEMBRE 2016, LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOURS A ORDONNÉ LA LIQUIDATION JUDICIAIRE D’UN FOYER D’HÉBERGEMENT AVEC UN ORDRE BRUTAL DE FERMETURE POUR LE 26 DÉCEMBRE.

Quid des 36 hommes hébergés ici ? Que vont devenir ces personnes relevant du droit commun (SDF), demandeurs d’asile, migrants, réfugiés sous protection internationale… ?

Pourquoi fermer brutalement un foyer, récemment rénové et mis aux normes, qui a une capacité d’hébergement de 36 personnes, alors que des gens dorment actuellement dehors, au plus dur de l’hiver ?

Un comité de soutien se constitue aussitôt, composé des ex-salariés, des migrants hébergés et de citoyens qui vont, malgré toutes leurs différences, s’unir pour engager un bras de fer avec la Mairie de Tours et la Préfecture d’Indre et Loire pour que les personnes victimes de cette décision soient traitées dignement dans cette période chaotique.

Trois mois de tournage en immersion au foyer Albert Thomas à Tours.
Un microcosme au cœur duquel nous pouvons observer bien des enjeux qui bousculent aujourd’hui notre société.

Projection/débat avec la réalisatrice, Anne Greffe.

Organisation "Collectif Albert Thomas" à l’invitation de SUD Rail 37.

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1792
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité