Actualité et luttes intermittence du spectacle

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 10 Avr 2016, 01:59

Paris,

dimanche 10 avril
16h-20h
Université Ouverte proposée par la CIP Place de la République
Débats autour du « nouveau modèle » d’indemnisation du chômage, du revenu garanti, de nouvelles formes de luttes et d’organisation économique...

Lundi 11 avril
10h-17h Réunion de la commission « Nouveau Modèle », ouverte à tous
Café de la Commune Libre d’Aligre, 3 rue d’Aligre, métro Ledru-Rollin

http://www.cip-idf.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 16 Avr 2016, 15:28

Nuit Debout « Aider chacun à se sentir légitime pour entrer en lutte »

Entretien. La compagnie Jolie Môme est une des initiatrices du mouvement « Nuit Debout » qui occupe la place de la République à Paris depuis le jeudi 31 mars. Avec Loïc qui en est membre, nous revenons sur les questions politiques qui traversent ce mouvement, ainsi que sur la mobilisation des intermittentEs.

... http://www.anti-k.org/2016/04/16/nuit-d ... %e2%80%89/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 18 Avr 2016, 01:30

lundi 18 avril 2016

Assemblée générale intermittent.e.s et précaires

à 19h, Théâtre de la Ville, 2 Place du Châtelet, Paris 4e

Intermittent.e.s et précaires : construisons la mobilisation !

1500 personnes étaient réunies en assemblée générale au Théâtre de la Colline à Paris lundi 4 avril 2016 et plus de 40 autres rassemblements se sont tenus partout en France.

À Paris, une action d'occupation de la toute nouvelle Maison des Pratiques Artistiques Amateurs a réuni des intermittent.e.s, des précaires et des étudiant.e.s jeudi 7 avril à l'appel de la CGT Spectacle et de la Coordination des Intermittents et Précaires (CIP). La mobilisation c'est parti !

Nos états d'urgence

• Les négociations sur la convention UNEDIC sur l'assurance chômage ont commencé. Actuellement, 57% des chômeur.se.s sont dépourvu.e.s d'allocations chômage. Ça ne suffit pas au Medef ni au gouvernement ! Ils prévoient 800 millions d'économies sur le dos des chômeur.se.s... alors que dans le même temps le projet de loi Travail risque de faciliter les licenciements.
• Plus particulièrement pour les annexes 8 et 10, le MEDEF impose, dans une lettre de cadrage, 185 millions d'euros d'économie pour la seule année à venir, 400 millions d'euros à l'horizon 2020 et la mise à contribution de l'Etat dans le financement du régime ! Cette attaque, encore plus violente qu'en 2014, vise clairement à la disparition des annexes spécifiques des intermittent.e.s du spectacle. Le financement des économies du régime par l'Etat (réclamé par le MEDEF et la CFDT et sous-entendu par Manuel Valls) conduirait à le sortir de la solidarité interprofessionnelle et à en faire une caisse autonome, dépendante des politiques publiques.
• Une partie des employeurs du spectacle, du cinéma, de l'audiovisuel et de la prestation technique, représentés par la FESAC, vient de sortir du bois lors de la dernière séance de négociation, en proposant un durcissement des conditions d'ouverture de droits des techniciens à l'annexe 8.
• Le projet de loi LCAP (Liberté de Création Architecture et Patrimoine), qui sera présenté en deuxième lecture au Sénat en mai prochain, prévoit la mise en pièce de la présomption de salariat. En clair, sous prétexte de valoriser les activités amateures, elle autorise et promeut le travail gratuit dans des spectacles professionnels.
• L'article 52 de la loi El Khomri permet à Pôle Emploi de ne pas reconnaître, pour l'ouverture ou le renouvellement des droits, les déclarations tardives effectuées par les demandeur.se.s d'emploi.

Le Medef prend pour cibles les intermittent.e.s, si peu nombreux.ses, les intérimaires, si précaires, car il ne veut pas que leurs régimes servent de modèle aux autres travailleur.se.s : il s'agit d'empêcher à tout prix les précaires de réclamer des droits sociaux en échange de l'hyper-flexibilité. Défendre les régimes d'indemnisation qui assurent une continuité de revenu face à la discontinuité de l'emploi, c'est défendre l'ensemble des salariés.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous !

Dans un contexte de mobilisation générale contre la loi El Khomri, les intermittent.e.s et les précaires doivent rentrer dans la bataille ! Les jeunes et les travailleur.se.s se mobilisent, le mouvement se développe, construisons la convergence des luttes !

Pour maintenir le souffle de la mobilisation et la mener jusqu'à la victoire, il faut se rassembler et construire l'offensive dans notre secteur.

Assemblée générale
Lundi 18 avril à 19h - Théâtre de la Ville [M°Châtelet]


Calendrier de la mobilisation :
• Journée de mobilisation "on bloque tout" : 20 avril (infos et rdv à venir)
• Journée d'action : 25 avril (infos et rdv à venir)

Des intermittent.e.s et précaires en lutte - Coordination des intermittent.e.s et précaires CIP IDF

http://www.cip-idf.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 18 Avr 2016, 12:05

Prochaine AG du Collectif Unitaire 69 le mardi 19 avril

Nos états d’urgence

▪ Les négociations sur la convention UNEDIC sur l’assurance chômage ont commencé.Actuellement, 57% des chômeur.se.s sont dépourvu.e.s d’allocations chômage.

Ça ne suffit pas au Medef ni au gouvernement ! Ils prévoient 800 millions d’économies sur le dos des chômeur.se.s... alors que dans le même temps le projet de loi Travail risque de faciliter les licenciements.

▪ Plus particulièrement pour les annexes 8 et 10, le MEDEF impose, dans une lettre de cadrage, 185 millions d’euros d’économie pour la seule année à venir, 400 millions d’euros à l’horizon 2020 et la mise à contribution de l’Etat dans le financement du régime ! Cette attaque, encore plus violente qu’en 2014, vise clairement à la disparition des annexes spécifiques des intermittent.e.s du spectacle. Le financement des économies du régime par l’Etat (réclamé par le MEDEF et la CFDT et sous-entendu par Manuel Valls) conduirait à le sortir de la solidarité interprofessionnelle et à en faire une caisse autonome, dépendante des politiques publiques.

▪ Une partie des employeurs du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de la prestation technique, représentés par la FESAC, vient de sortir du bois lors de la dernière séance de négociation, en proposant un durcissement des conditions d’ouverture de droits des techniciens à l’annexe 8.

▪ Le projet de loi LCAP (Liberté de Création Architecture et Patrimoine), qui sera présenté en deuxième lecture au Sénat en mai prochain, prévoit la mise en pièce de la présomption de salariat. En clair, sous prétexte de valoriser les activités amateures, elle autorise et promeut le travail gratuit dans des spectacles professionnels.

▪ L’article 52 de la loi El Khomri permet à Pôle Emploi de ne pas reconnaître, pour l’ouverture ou le renouvellement des droits, les déclarations tardives effectuées par les demandeur.se.s d’emploi.

Le Medef prend pour cibles les intermittent.e.s, si peu nombreux.ses, les intérimaires, si précaires, car il ne veut pas que leurs régimes servent de modèle aux autres travailleur.se.s : il s’agit d’empêcher à tout prix les précaires de réclamer des droits sociaux en échange de l’hyper-flexibilité. Défendre les régimes d’indemnisation qui assurent une continuité de revenu face à la discontinuité de l’emploi, c’est défendre l’ensemble des salariés.

Dans un contexte de mobilisation générale contre la loi El Khomri, les intermittent.e.s et les précaires doivent rentrer dans la bataille ! Les jeunes et les travailleur.se.s se mobilisent, le mouvement se développe, construisons la convergence des luttes !

Pour maintenir le souffle de la mobilisation et la mener jusqu’à la victoire, il faut se rassembler et construire l’offensive dans notre secteur.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour toutes et tous !

Des intermittent.e.s et précaires en lutte - Coordination des intermittent.e.s et précaires

Prochaine AG du Collectif unitaire 69 le mardi 19 avril à 18h à la Bourse du travail, 205 Place Guichard, 69003 Lyon

https://rebellyon.info/Prochaine-AG-du- ... 9-le-16207
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 23 Avr 2016, 13:36

Spectacle : Appel à la grève illimitée !

La Fédération du Spectacle lance un préavis de grève illimité à daté du 28 avril contre la loi El Khomri et contre les exigences du Medef dans les négociations chômage.

http://www.communisteslibertairescgt.or ... mitee.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 25 Avr 2016, 08:56

Plusieurs rendez-vous à Paris :

• Rassemblement lundi 25 avril à partir de 17H devant le ministère du Travail pour soutenir nos propositions pour un retour aux 507 heures sur 12 mois ouvrant droit à 12 mois d'indemnisation ;

• Assemblée générale d'informations mardi 26 avril à 19H sur la négociation des annexes 8 et 10, Salle Grande Croizat - 3 rue du Château d'Eau, M° République ;

• Journée de grève et de mobilisation jeudi 28 avril contre le projet de loi Travail. A Paris, RDV à midi devant le Medef - 55 avenue Bosquet - 75007 Paris - avant de rejoindre le cortège de la manifestation à 14h à Denfert-Rochereau.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 25 Avr 2016, 13:36

25 avril : théâtre de l’Odéon occupé par des intermittent.e.s et précaires

Suivi : https://paris-luttes.info/21-avril-bloc ... -food-5443
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 27 Avr 2016, 08:50

Intermittents : l’Odéon est à eux

L’occupation du théâtre de l’Odéon par une quarantaine d’intermittents est un coup d’éclat symbolique dans la négociation du régime de l’assurance chômage. Dialogue avec les occupants et reportage photo.

... http://www.regards.fr/web/article/inter ... -est-a-eux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 28 Avr 2016, 13:24

Communiqué des occupant-es de la Comédie Française le 27 avril 2016 :
Nous, intermittent-e-s, précaires, étudiant-e-s, salarié-e-s, nuit deboutistes, zadistes, chômeur-se-s, postier-e-s avons investi la salle Richelieu de la Comédie Française et fait annuler la représentation d’hier soir.
Cette initiative dénonce les violences policières qui ont eu lieu devant le théâtre de l’Odéon lundi soir et mardi. Il est inacceptable qu’un lieu public et culturel soit assiégé par les forces de l’ordre : nous exigeons l’ouverture de ce théâtre.
... https://paris-luttes.info/nous-intermit ... aires-5506


Le théatre national de Strasbourg est occupé !
Nous chomeur.euses, lycéen.nes, étudiant.es, salarié.es, retraité.es, intermittent.es, précaires en réaction aux négociations de l’assurance chômage, à la loi Travail et son monde, et à la mise en place de l’état policier, nous occupons depuis 20h ce 26 avril/57 mars 2016, le Théâtre National de Strasbourg et rejoignons le mouvement d’ocupations des théâtres, des facs, des places publiques qui se déroulent en France et ailleurs.
Nous refusons que 800 millions d’euros d’économies soient faites sur le dos des chômeur.euses alors que 6 sur 10 d’entre eux/elles ne sont pas indemisé.es. Nous dénonçons la gestion mafieuse de l’UNEDIC, et nous voulons que les propositions de la Coordination des Intermittents et Précaires soient enfin entendues et appliquées.
... http://www.alsace.alternativelibertaire ... article821
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 29 Avr 2016, 03:14

La lutte paie !

Un accord a été trouvé dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 avril par les organisations de salariés et d’employeurs du secteur du spectacle, sur l’assurance chômage spécifique aux intermittents.

Restons mobilisés !

Un accord a été trouvé dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 avril par les organisations de salariés et d’employeurs du secteur du spectacle, sur l’assurance chômage spécifique aux intermittents.

Cet accord revient sur certaines règles réformées en 2003, reprenant une partie des propositions que nous défendons depuis 13 ans. Nous avons besoin de temps pour décrypter et analyser plus précisément cet accord.

La lutte paie mais nous n’avons pas encore gagné.

Il doit encore être expertisé sur le plan budgétaire au cours des trois prochaines semaines, pour être ensuite proposé au patronat et aux syndicats de salariés.

Nous savons d’ores et déjà que le Medef ne validera pas cette proposition, cet accord ne rentrant absolument pas dans les critères économiques définis dans leur lettre de cadrage. Gare aux illusions, restons mobilisés !

Nous ne voulons pas être sauvés.

Nous refusons que l’État se substitue à la solidarité interprofessionnelle pour prendre en charge les économies demandées, ce qui préfigurerait la création d’une caisse autonome.

Nous réaffirmons que le régime des intermittents du spectacle s’inscrit au cœur de la solidarité entre les travailleurs et qu’il peut devenir un modèle pour l’intermittence de l’emploi.

Le MEDEF s’acharne sur les chômeurs

Alors que déjà 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés, le gouvernement demande 800 millions d’économies sur le dos des chômeurs. Comme nous le craignions, les premiers échos sur les négociations de l’assurance chômage du régime général, préfigurent un massacre sans précédent pour les chômeurs. C’est inadmissible. Nous exigeons que l’intégralité des chômeurs soit indemnisée par un régime juste et solidaire. Aucune économie sur le dos des plus précaires.

Nous sommes aujourd’hui en lutte et en grève contre la loi travail qui annonce encore plus de flexibilité et de précarité pour les travailleurs. Nous exigeons son retrait total.

Nous demandons au théâtre de l’Odéon la mise à disposition de la salle de spectacle afin d’y tenir nos AG, nous demandons à la Comédie-Française la mise à disposition d’une salle pour pouvoir nous réunir à fin d’analyser cet accord.

Nous demandons aux directions des deux lieux occupés et au ministère de la culture de condamner fermement les violences policières. Nous refusons la criminalisation de tous les mouvements sociaux.

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=8160
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 30 Avr 2016, 19:27

Lyon: le théâtre des Celestins est toujours occupé par des intermittents

Plusieurs scènes régionales sont toujours occupées, ce vendredi 29 avril, par des intermittents du spectacle, notamment à Lyon. Une cinquantaine d'intermittents et précaires occupaient le théâtre des Célestins alors qu'un accord a été signé jeudi 28 avril.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 86812.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 01 Mai 2016, 09:44

Toulouse
L’occupation au TNT se poursuit jusqu’au 3 mai minimum indique un nouveau communiqué de la Coordination des Intermittent-es et Précaires de Midi Pyrénées (CIP MP).

Depuis le 27 avril, la CIP MP occupe le Théâtre National de Toulouse et ce jusqu’au 3 mai minimum, reconductible en AG.

Nous condamnons l’expulsion par la police de nos camarades en occupation du théâtre de l’Odéon.

Actuellement, dans toute la France, de nombreux théâtres sont occupés :

- CDN hth de Montpellier,
- Théâtre des Célestins à Lyon,
- Théâtre National Bordeaux Aquitaine,
- Comédie de Valence,
- MC2 de Grenoble,
- Théâtre des Cordes à Caen,
- Théâtre National de Bretagne,
- Théâtre National de Nice.

Nous restons fermes sur nos positions

Nous refusons que l’état se substitue à la solidarité interprofessionnelle pour prendre en charge les économies demandées.

Nous réaffirmons que le régime des intermittents du spectacle s’inscrit au cœur de la solidarité entre les travailleur.se.s, qu’il est un modèle possible pour l’intermittence de l’emploi.

De plus le régime de l’intermittence n’est pas déficitaire, comme l’on veut nous le faire croire, tout autant que l’UNEDIC n’est pas déficitaire dans sa mission première d’indemnisation des privé.e.s d’emploi.

Nous exigeons le retrait total de la loi travail qui prévoit entre autre de précariser encore plus les travailleur.se.s.

Une conférence de presse aura lieu mardi 3 mai à 10 heures au Théâtre National de Toulouse.

Séparation du MEDEF et de l’Etat !
Ce que nous défendons, nous le défendons pour tout.es !

https://iaata.info/Communique-des-occup ... -1203.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 02 Mai 2016, 11:11

Ce lundi 2 mai 2016

Paris
Rendez-vous de 10h à 17h au Café de la Commune Libre d’Aligre,
3 rue d’Aligre, Paris 12è, m° Ledru-Rollin
Nous proposons une lecture collective du projet d’accord relatif à l’indemnisation du chômage dans les branches du spectacle : que contient-il ? comment l’analyser ? comment le contextualiser ? quels seraient les scenarii en découlant ? Autant de questions indispensables pour construire une réflexion et une compréhension commune de ce qui est en jeu dans ces négociations Unédic.
18h AG à l’appel de la CGT spectacle, salle Ambroise Croizat, Bourse du travail 3 rue de château d’eau, République

Montpellier
18h AG au Centre Dramatique National hTh toujours occupé

Lyon
18h00 AG unitaire au Théâtre des Célestins, salle La Célestine. Le Collectif unitaire 69 sera présent à l’AG unitaire qui fait suite à l’occupation du Théâtre des Célestins, évacué par la police le 1 er mai.

http://www.cip-idf.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede Pïérô » 07 Mai 2016, 12:27

Toulouse

Conférence de presse au TNT : l’intervention de la CIP-MP

Alors que l’occupation illimitée du TNT se poursuit toujours, voici l’intervention très détaillée de la Coordination des Intermittent-es et Précaires de Midi Pyrénées (CIP MP) expliquant les raisons de la colère.

C.I.P. - M.P. Conférence de de presse du 3 mai 2016 au TNT

Un accord a été conclu dans la nuit du 27 au 28 avril entre des organisations syndicales de salariés et d’employeurs du secteur du spectacle et de l’audio visuel, sur l’assurance chômage spécifique des intermittents.

Si nous pouvons dire qu’il s’agit d’un accord inédit car conclu entre des parties jusqu’alors peu enclines au dialogue et parce qu’il reprend une partie des propositions que nous défendons depuis 13 ans, nous disons par ailleurs que la partie n’est pas gagnée.

C’est une étape, gagnée par notre lutte acharnée, par toutes les formes d’action que nous avons mises en place pendant toutes ces années : par la grève, les propositions de loi parlementaire, les occupations, les blocages, les manifestations etc...

Cet accord ne respectant pas le cadrage du Medef qui demandait 185 millions d’économies, nous n’avons pas d’autre choix que d’amplifier notre mouvement pour qu’il soit agrée à l’unedic.

Et nous nous battrons également pour qu’il soit étendu à l’ensemble des salariés à l’emploi discontinu.

Nous refuserons que l’état se substitue à la solidarité interprofessionnelle pour prendre en charge les économies demandées, ce qui préfigurerait la création d’une caisse autonome. Mais si l’état veut payer, qu’il paie pour tous les chômeurs !

Nous tenons à réaffirmer qu’il n’y a pas de déficit du régime spécifique d’assurance chômage des intermittents du spectacle, la manipulation des chiffres par le medef, trop souvent reprise par les médias, est idéologique. Les intermittents représentent 4% des allocataires et perçoivent 4,2% des allocations !

L’argument du déficit de l’unedic est martelé depuis des années pour faire passer toutes les régressions sociales et le contrôle accru des sans emploi. Ce déficit ne représente qu’1,5% de la dette publique et nous savons que le rapport entre les cotisations versées et les cotisations perçues est excédentaire.

Ce qui grève le budget de cet organisme paritaire c’est :
• 10% des fonds de l’unedic, donc de nos cotisations, alloués au budget de fonctionnement de pôle emploi, y compris les salaires des contrôleurs
• l’augmentation des exonérations de cotisations pour les employeurs, cotisations qui ne sont pas des charges ! Mais du salaire socialisé
• la fraude sociale des employeurs
• les opérations immobilières que nous avons dénoncé lors de nos dernières actions

C’est cette fois 800 millions d’économie, de coupe sur les droits des chômeurs en général qui ont été demandés par le gouvernement. Quand aujourd’hui 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés.

La moitié des indemnisés touche 1000€ brut par mois, quand le seuil de pauvreté en France est de 1000€/personne. Et dans ce système ce sont les moins bien indemnisés qui subissent le plus de contrôle de la part de pôle emploi.

Dans un même temps, avec la loi « travaille et tais toi », le gouvernement veut imposer une politique de dérégulation du droit du travail où la flexibilité serait le maître mot et la précarisation, le quotidien de salariés de plus en plus nombreux. L’article 52 de cette loi prévoit de renforcer le contrôle des chômeurs en autorisant pôle emploi à ponctionner directement les supposés trop perçu, en laissant un délai de seulement 15 jours à la personne pour saisir le juge en cas de contestation. Cette loi revient donc impunément sur une décision du conseil d’état d’octobre 2015 qui avait pourtant statué contre cette pratique.

Cette loi et la négociation de l’assurance chômage sont les 2 mâchoires d’un système qui fragilise nos vies et démembre nos « conquis sociaux »

Nous occupons actuellement le Théâtre national de Toulouse et soutenons activement les occupations des Centres Dramatiques Nationaux de Montpellier, Bordeaux, Caen, Lille, de la Maison de la Culture de Grenoble, des Théâtres Nationaux de Bretagne, de Toulouse, de Nice. Car nous avons besoin de lieux pour nous réunir, pour faire des assemblées générales, des conférences de presse, pour travailler à l’amplification de la mobilisation, à la convergence des luttes.

N’en déplaise à la ministre de la culture qui nous exhortait récemment à quitter les salles de spectacle qui, je cite « doivent être rendues au public et ne pas être le lieu de revendications d’autre nature », c’est à celles et ceux qui luttent de décider de leurs moyens d’action !
• Nous réaffirmons que le régime des intermittents du spectacle doit s’inscrire dans la solidarité interprofessionnelle et qu’il est un modèle pour l’intermittence de l’emploi.
• Nous exigeons que 10 chômeurs sur 10 soient indemnisés
• Nous refusons toutes les économies faites sur dos de l’ensemble des chômeurs et précaires.
• Nous dénonçons la politique de contrôles de pôle emploi qui stigmatise et culpabilise les plus fragiles d’entre nous.
• Nous dénonçons la gestion mafieuse de l’UNEDIC par le Medef et demandons son exclusion des caisses paritaires qui gèrent nos cotisations salariales.
• Nous exigeons le retrait de la loi « travail »
• De plus, nous dénonçons vivement l’usage disproportionné dangereux et illégitime de la violence par les forces de l’ordre à l’encontre des citoyens qui manifestent et occupent.
• Nous demandons à pouvoir nous réunir sereinement et pacifiquement sur les places publiques, sur nos lieux de travail et d’études sans contrôle policier.

Nous appelons à rejoindre le mouvement d’occupation du TNT.

Nous appelons le plus grand nombre à organiser des assemblées générales sur tous les lieux de travail (et envisager la grève généralisée et totale) ?.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tou-tes !

https://iaata.info/Conference-de-presse ... -1218.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Actualité et luttes intermittence du spectacle

Messagede bipbip » 09 Mai 2016, 15:10

Vidéo occupation de la Comédie Française

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité