Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede Pïérô » 14 Déc 2016, 09:51

Mobilisation des ATSEM en lutte le 14 décembre


Depuis plusieurs années, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM), chargés d’assister les enseignants dans les classes, se battent pour faire reconnaître leurs qualifications et gagner l’amélioration de leurs conditions de travail.


Un préavis national a été déposé, notamment par la fédération CGT des services publics, qui explique dans un tract :
«
« Ces personnels ne bénéficient d’aucune reconnaissance, que ce soit en termes de niveau de rémunération, de déroulement de carrière, de pénibilité, alors même que des nouvelles missions liées à l’évolution des rythmes scolaires sont venues créer une surcharge de travail conséquente pour des personnels déjà débordés.

D’une commune à l’autre, les missions, les horaires, les conditions de travail, ne
sont pas les mêmes, mais partout la colère grandit ! Devant le manque de considération de notre profession, tant de nos employeurs locaux que du Ministère qui au travers des différentes réformes ont méprisé ce cadre d’emplois [1], la résignation n’est pas à l’ordre du jour, au contraire, le climat est combatif ! »

Un rassemblement des ATSEM du département est prévu devant la préfecture d’Indre-et-Loire le 14 décembre à 10 heures.

Notes
[1] Qui est composé à 99 % de femmes, comme l’indique le tract par ailleurs.

http://larotative.info/mobilisation-des ... -1995.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19376
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 01 Jan 2017, 16:44

Réforme du collège : un premier bilan calamiteux. SUD éducation alerte et lance une enquête

La réforme du collège est effective depuis la rentrée. Présentée par la ministre de l’éducation comme assurant d’avantage d’égalité, elle ne remplit pas cette mission : importantes disparités dans la mise en place et renforcement des inégalités, surcharge de travail pour les enseignant-e-s et dégradation des conditions d’apprentissage. Trois mois après sa mise en place, SUD éducation propose un premier bilan de cette réforme du collège et invite les personnels à remplir une enquête en vue d’un bilan plus approfondi.

... http://www.sudeducation.org/Reforme-du- ... emier.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 01 Fév 2017, 09:37

Rassemblements le 1er février pour l’abandon de la réforme de l’évaluation

Appel intersyndical CGT Educ’action, FNEC FP-FO, SUD éducation

Le 6 octobre, la CGT Educ’action, la FNEC FP-FO, SUD éducation, se sont adressées en commun à la ministre de l’Education nationale pour lui demander de renoncer à la mise en place de son projet sur les modalités d’évaluation des personnels d’enseignement et d’éducation, ainsi que sur la création d’un nouveau grade à accès fonctionnel.

Nos 3 organisations ont alerté ensemble les personnels les appelant à se réunir dans les établissements secondaires et les écoles et à s’adresser à la ministre sur ces revendications : « le projet de la ministre Vallaud-Belkacem sur l’évaluation des enseignants ne doit pas voir le jour, la ministre doit y renoncer. »

La ministre n’a pas répondu à notre courrier du 6 octobre dans lequel nous lui demandons de nous recevoir dans l’objectif d’ouvrir de véritables négociations sur d’autres bases.

A l’occasion du CTM du 7 décembre, nos organisations y siégeant ont voté contre le projet de décret.

Nous refusons la logique de ce projet qui repose sur les entretiens professionnels, sur des critères subjectifs et qui est l’instrument de l’arbitraire et de l’individualisation. Il est dangereux, inacceptable.

Ce projet obéit à la même logique que celle du décret Chatel de 2012 qui avait été abrogé après l’élection de François Hollande suite à la mobilisation des personnels appuyée sur l’action commune des organisations syndicales.

La « revalorisation » des grilles indiciaires dont se targue la ministre est en fait un miroir aux alouettes avec des augmentations de salaire en trompe-l’œil qui sont très loin de compenser les pertes de salaire accumulées depuis des années.

Nos 3 organisations appellent les personnels à poursuivre et amplifier la campagne d’information et de mobilisation pour que la ministre renonce à son projet. Des centaines de prises de position, de motions ont été adoptées pour exprimer cette revendication. Des milliers de signatures ont été recueillies, des motions communes souvent intersyndicales ont été adoptées, des vœux communs dans les CT ont été votés.

La FNEC FP-FO, la CGT Educ’action, et SUD Education appellent les personnels à participer aux rassemblements organisés le 1er février afin d’y déposer l’ensemble des motions, pétitions, prises de position demandant l’abandon du projet ministériel :
- au ministère à 15h, où une délégation demandera à être reçue
- dans les rectorats et départements à l’appel de nos sections et syndicats locaux


http://www.sudeducation.org/Rassembleme ... -pour.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 21:13

Des parents d'élèves occupent une école à Sainte-Mère-Eglise et retiennent sa directrice
Une quarantaine de parents d'élèves et d'élus se mobilisent depuis ce jeudi à l'école maternelle et élémentaire du Manoir à Sainte-Mère-Eglise. Ils dénoncent une fermeture de classe à la prochaine rentrée et redoutent des classes surchargées.
"Touche pas à mon école", "Non à la fermeture d'une classe", "Education en danger", voilà ce que l'on peut lire sur les banderoles accrochées par une quarantaine de parents d'élèves qui occupent depuis jeudi matin l'école maternelle et élémentaire du Manoir à Sainte-Mère-Eglise et ont même retenu symboliquement la directrice.
Les élèves n'ont pas classe. Les parents empêchent les enseignants de faire cours pour protester contre la nouvelle carte scolaire. L'inspection académique a décidé de fermer définitivement une classe à la rentrée prochaine. Eux demandent une fermeture "conditionnelle", c'est-à-dire qu'on vienne compter les élèves en septembre pour voir ce qu'il en est.
... https://www.francebleu.fr/infos/educati ... 1486053419


Dans la vallée du Doubs, Glère se bat pour garder son école
Les parents de l'école de Glère voulaient frapper un grand coup, ce mercredi matin, en paralysant la traversée de Saint Hippolyte, pour dénoncer la possible fermeture de leur école, dont la classe unique serait rapatriée dans le village voisin Vauffrey.
... https://www.francebleu.fr/infos/educati ... 1485968584
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede Pïérô » 14 Fév 2017, 02:55

Le gouvernement promet des améliorations et des missions plus claires pour les Atsem

Après deux grèves en deux mois, les Atsem ont finalement été entendues par le gouvernement. La ministre de la Fonction publique a promis ce lundi une amélioration des conditions de travail et des possibilités d'évolution.

Après deux grèves en deux mois, les Atsem, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, obtiennent finalement gain de cause sur une grande partie de leurs revendications. La ministre de la Fonction publique a promis des améliorations ce lundi.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1486971245
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19376
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 18 Fév 2017, 18:33

Évaluation des enseignant-e-s du 1er et du 2nd degrés

Évaluation des enseignant-e-s du 1er et du 2nd degrés : attention aux mesures transitoires pour 2016-2017

Le nouveau système d’évaluation entrera réellement en en vigueur à la rentrée 2017. Mais des dispositions transitoires de janvier à juin 2017 ont été transmises aux inspecteurs et aux inspectrices ; certain-e-s enseignant-e-s vont devoir être inspecté-e-s alors qu’ils ou elles ne devaient pas nécessairement l’être.

Classe normale

A moins d’avoir récemment subi une inspection, doivent être inspecté-e-s d’ici juin 2017 uniquement (sauf décisions particulières de type inspection-sanction) les enseignant-e-s :
- au 6e échelon ayant au 1er septembre 2016 une ancienneté inférieure ou égale à un an dans cet échelon ;
- au 8e échelon ayant au 1er septembre 2016 une ancienneté comprise entre six et dix-huit mois dans cet échelon.
Rappelons que 30% des enseignant-e-s seulement pourront bénéficier l’année suivante de l’accélération de carrière d’un an prévue par le nouveau décret.

Les notes qui seront encore attribuées durant cette période transitoire seront transformées en avis définitif du DASEN pour le 1er degré ou du Recteur ou de la Rectrice pour le 2nd degré, selon des modalités qui restent floues tout comme les critères de choix des collègues qui bénéficieront de l’accélération de carrière prévue.

Pour les autres collègues les promotions d’échelons dans la classe normale suivent cette année leur cours normal.

Hors-classe

Pour l’accès à la hors-classe au 1er septembre 2017, il n’y a pas de modifications. Les promotions se feront sur l’ancien calcul de barème.

Pour les années suivantes, les promotions se feront à partir d’un nouveau barème prenant en compte « l’appréciation de la valeur professionnelle » et l’ancienneté. Celle-ci sera calculée à compter de deux ans dans le 9e échelon selon une pondération qui reste à déterminer.

Nous ne sommes pas des ressources humaines !

SUD éducation a toujours rejeté le système basé sur l’inspection-notation, mais nous sommes tout aussi défavorables au système d’inspection-entretien qui vient est en train de le remplacer. Nous continuons à combatte l’inspection et à accompagner les personnels qui refusent de se faire inspecter.

Le ministère emprunte au modèle de l’entreprise privée une nouvelle culture de « gestion des ressources humaines ». Dans cette nouvelle approche hiérarchique, IEN, IPR et chefs d’établissement deviennent des sortes de managers de carrière, de gestionnaires en formation continue alors, que celle-ci n’en finit pas de disparaître et que les injonctions se multiplient.

Nous refusons que certain-e-s d’entre nous avancent plus lentement que les autres dans leur carrière et nous sommes opposé-e-s à toute forme de salaire au mérite. La seule solution reste, pour nous, la déconnexion complète entre l’évaluation et l’évolution des carrières et des rémunérations. Nous revendiquons la réduction du temps de service des personnels en présence des élèves et un un droit réel à la formation continue choisie sur temps de service pour favoriser la concertation des équipes et les échanges pédagogiques entre collègues.

Lire notre dossier sur le projet d’évaluation http://www.sudeducation.org/Projet-de-r ... ation.html et signer la pétition « Nous ne sommes pas des ressources humaines ! » http://www.sudeducation.org/Petition-Ca ... -6787.html


http://www.sudeducation.org/Evaluation- ... -s-du.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 17:36

Bobigny (93) vendredi 3 mars 2017

Rassemblement contre la « casse » de l'éducation à Bobigny

à 18h, Devant le Palais de justice de Bobigny, 173 avenue Paul Vaillant Couturier, Bobigny (93)

Deux collèges sont actuellement mobilisés à Bobigny : République et Pierre Sémard. Le premier, déjà en grève le 20 janvier, dénonce la baisse de sa DHG (nombres d'heures, nombre de profs). Le second, en grève jeudi 23 et vendredi 24 février, dénonce des dysfonctionnements divers. Mais la réalité des difficultés de l'éducation est réelle bien au-delà de ces deux collèges. La totalité de la ville est classée dans l'éducation prioritaire, et pourtant l'ensemble du service public d'éducation se dégrade constamment : moyens de fonctionnement en baisse, absences non remplacées, locaux mal entretenus faute de personnel, écoles, collèges et lycées en sureffectif…

Une Assemblée générale a été organisée ce jeudi 23 février, rassemblant des personnels des 4 collèges, de plusieurs écoles et d'un lycée professionnel de la ville. Elle a permis aux personnels des collèges Pierre Sémard et République de se coordonner en vue d'une journée commune le vendredi 3 mars.

A l'échelle de la ville, une initiative très intéressante a vu le jour dans le cadre de cette AG : le vendredi 3 mars à 18 heures aura lieu un rassemblement et une conférence de presse devant le TGI de Bobigny. Ce rassemblement vise à dénoncer les véritables « casseurs » : ceux qui cassent les services publics, et notamment le service public d'éducation. À cette occasion, des contacts ont été pris avec les jeunes organisateurs de la manifestation du 11 février et une tribune est en cours de rédaction.

Alternative Libertaire 93 soutient évidemment cette initiative, et appelle à la renforcer.


http://www.libertaires93.org/Contre-la- ... a-18h.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 05 Mar 2017, 20:03

Devant le TGI de Bobigny

Dans le 93 : enseignant-e-s et parents d’élèves en lutte contre la vraie casse

Le rassemblement de vendredi soir organisé par les enseignant-e-s en lutte et les parents d’élèves mobilisés de plusieurs établissements de Bobigny et relayé par une une tribune parue dans Libération, a été un petit succès en termes de participation, couvert par les médias locaux.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Ense ... raie-casse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede Pïérô » 24 Mar 2017, 00:12

Carte scolaire : la vidéo choc qui exprime le désespoir d'une commune de Creuse

Face aux fermetures de classe, les parents d'élèves de la Creuse sont devenus doués en agit-prop'. A Châtelus-Malvaleix, c'est toute une communauté rurale, élus, parents, habitants, commerçants, qui crie sa colère dans un film qui ne peut laisser indifférent.

... http://www.lamontagne.fr/chatelus-malva ... 30915.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19376
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 11 Avr 2017, 15:09

Éducation nationale : Contre les discriminations territoriales

Les violences qui sont survenues les 6 et 7 mars dans les lycées de Saint-Denis ont mis au jour les inégalités de traitement que subissent les élèves de Seine-Saint-Denis mais aussi les luttes que mènent les personnels de l’Éducation nationale pour dénoncer ces inégalités.

Les réformes successives (réforme des lycées, de l’éducation prioritaire, du collège…) ont eu pour effet la mise à sac de l’éducation dans les départements les plus pauvres, comme la Seine-Saint-Denis, où 24 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (993 euros par mois) contre 14,4 % à Paris (à Aubervilliers, ce chiffre s’élève à 60 % de la population), et 29 % de la population âgée de 15 ans et plus est sans diplôme contre 12,4 % dans la capitale.

Face à ce constat alarmant, les gouvernements libéraux utilisent l’école comme une machine de reproduction sociale à laquelle on donne assez de moyens pour exister, pour accueillir les enfants, mais pas suffisamment pour assurer leur sécurité et leur réussite.

Les dotations par établissement, largement insuffisantes pour la rentrée prochaine, laissent craindre une aggravation des inégalités puisque les écoles, collèges et lycées qui dépendent des réseaux d’éducation prioritaire n’ont plus de moyens supplémentaires au titre de l’éducation prioritaire.

Et pourtant, les résistances existent et se sont fait entendre ces derniers mois à Saint-Denis aux collèges Barbusse et Triolet et au lycée Suger, à Bobigny aux collèges Sémard et République, dans les collèges d’Aubervilliers. La liste des établissements où les personnels se mobilisent est longue.

Discours décomplexé sur l’école

Les revendications s’accordent : plus d’adultes formé.es dans les établissements scolaires, c’est-à-dire plus d’agents et agentes, plus de personnels d’enseignement et de vie scolaire, mais aussi plus d’heures pour enseigner en demi-groupe, plus de moyens pour faire des sorties, pour monter des projets, et enfin une politique responsable pour faire face à la hausse démographique, c’est-à-dire la construction en urgence de nouveaux collèges pour accueillir les élèves.

À ces revendications, le rectorat oppose un refus quasi systématique ; comme la ministre de l’Éducation nationale en visite au lycée Suger, suite à l’intervention violente de la police et à l’arrestation d’une cinquantaine d’élèves le 7 mars, a refusé aux personnels les postes qu’ils et elles revendiquent depuis l’agression en début d’année d’un surveillant au sein même du lycée.

Le discours sur l’école est aujourd’hui décomplexé et les ministères de l’Intérieur et de l’Éducation nationale travaillent main dans la main pour discriminer, « surveiller et punir » les jeunes des classes populaires.

Les luttes menées dans les collèges dionysiens au début du mois de mars témoignent de la nécessité de construire des mobilisations qui d’une part rassemblent les différents établissements et qui d’autre part unissent les revendications des parents d’élèves, des élèves et des personnels. Les discours réactionnaires accusent les personnels soi-disant « absentéistes » et « pédagogistes », les élèves ultra-violents, les parents démissionnaires ; il y a urgence à dénoncer ces préjugés et à réaffirmer nos intérêts de classe : on vit, on travaille et on lutte ensemble.

Maud (AL Paris-Nord-Est)

http://www.alternativelibertaire.org/?E ... ritoriales
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 18:13

Grève en cours depuis le 28 mars à l’ESPE de Grenoble

Une grève est en cours depuis le 28 mars à l’ESPE de Grenoble (ex-IUFM depuis plusieurs années). Leurs revendications sont assez simples, très justes et font l’unanimité au sein des PES (Professeurs des écoles stagiaires) avec lesquels j’ai pu discuter à l’ESPE de Saint-Germain avant les vacances (et partout ailleurs au vu des commentaires sur les réseaux sociaux).
Leur revendications ici : http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 23807.html
Illes ont sorti aujourd’hui un appel aux autres ESPE à rejoindre le mouvement

http://www.questionsdeclasses.org/?Grev ... e-Grenoble
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 08 Mai 2017, 18:01

Education : Un collège contre le mépris de classe

Face au mépris de classe, à la violence politique et aux propos racistes des « décideurs » et de leurs porte-parole, la lutte s’organise dans le quartier du Mirail contre la fermeture des collèges Badiou et Bellefontaine : la lutte a été lancée majoritairement par les femmes de ce quartier. Si ce projet aboutit, les 16 000 habitantes et habitants de la Reynerie et de Bellefontaine vivront sans collège pendant plusieurs années ; ils et elles devront ainsi envoyer leurs enfants dans des établissements éloignés, sans que les conditions d’accueil soient garanties. Derrière ce projet se dissimule une stigmatisation violente des quartiers populaires, un mépris des citoyennes et citoyens qui y vivent, une volonté assimilatrice néocoloniale. Interview de Fanny, enseignante au collège Badiou et militante SUD Éducation 31.

... http://www.alternativelibertaire.org/?E ... -de-classe
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede Pïérô » 18 Mai 2017, 20:08

Toulouse, vendredi 19 mai 2017

LE MEPRIS, CA SUFFIT ! LE COLLEGE RESTE ICI !
UN QUARTIER = UN COLLEGE !

Parents, habitants, enseignants, personnels du Mirail et d'ailleurs, venez nombreux

VENDREDI 19 MAI 2017 :
• à 14 h 30 Place Abbal, métro Reynerie,
pour un rassemblement suivi d'une manifestation
• à 18 h devant le collège BADIOU pour un rassemblement
• Pour dire qu'on veut garder le collège Badiou à Reynerie,
• Pour nous montrer et nous rencontrer,
• Pour dire qu'on est là, qu'on existe : on sait ce qu'on veut pour nos enfants, pour nous, pour le quartier et il faut nous compter !

Ca fait plus de 6 mois maintenant qu'on a commencé la bataille. Dès le mois de décembre on a proposé au Conseil Départemental de geler son projet pour supprimer le collège de la Reynerie et envoyer les élèves dans des collèges éloignés, dès la rentrée 2017 pour les CM2 actuels.

Ils ne peuvent pas décider tout seuls ! On a proposé un moratoire et la mise en place d'un groupe de travail avec les parents, les enseignants et les habitants. Aucune réponse !

Le Conseil Départemental et le rectorat ont tout essayé pour nous faire céder : nous ignorer, nous harceler, nous menacer. A partir du vote de leur décision fin janvier, ils ont multiplié les promesses, les mensonges, les pressions et ils continuent.

Mais nous on ne baisse pas les bras. On a manifesté, fait des pétitions, refusé de visiter les collèges choisis par le CD, écrit des lettres, fait des interviews, participé à l'opération collège ouvert en mars, occupé les écoles, organisé des réunions, fait du porte à porte etc...

Aujourd'hui, la situation est bloquée, ils ne sont pas arrivés à nous faire plier, et ils nous parlent d'aller en collège privé, d'enseignement par correspondance, ou de demander des dérogations pour des collèges plus proches (Stendhal, Vauquelin...). C'est maintenant clair pour tout le monde : leur fameuse « mixité sociale » n'était bien qu'un prétexte !

On en a assez de cet acharnement de certains élus et de l'éducation nationale contre nous et nos enfants : ils n'arrêtent pas de faire de la propagande contre nous, contre le collège. Ils nous traitent de mauvais parents, nous disent qu'ils savent mieux que nous ce qui est bien pour nos enfants. Ils traitent les personnels du collège d'incapables, ils traitent les habitants en sous-citoyens, qu'ils peuvent priver comme ils veulent d'un service public... Qu'est-ce qu'ils ont contre nous ? Pourquoi une telle violence ? Pourquoi un tel mépris ? Dès le début, ils ont dit que c'était une décision politique « pour sauver la République », et que nos enfants « sont des bombes à retardement » !

On n'est jamais écoutés, la seule réponse est « C'est comme ça, vous devez accepter. »

Eh bien NON :

On n'est pas des esclaves, on est des citoyens comme les autres, on est la France !

On doit avoir les mêmes droits que les autres parents :

On veut garder notre collège de proximité et pouvoir y inscrire nos enfants !

Nous ne laisserons pas la Reynerie devenir un ghetto !

On a décidé de se lever et de se battre, pour nos enfants, pour leur montrer qu'on est dignes et qu'on ne se laisse pas faire, qu'on lève la tête, et que même si les autorités veulent faire comme si on n'existait pas, nous on est là, on se fait entendre, on se bat pour eux. On ne cèdera pas !

On continue la bataille pour nos enfants, pour le respect et pour l'égalité !

« L' Assemblée Parents - Enseignants - Habitants »

assembleeparentsprofshabitants@gmail.com

https://assembleeparentsenseignantshabi ... press.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19376
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 16:05

Toulouse : Un collège contre le mépris de classe

Contre la fermeture de deux collèges toulousains, la lutte s’organise au Mirail et à la Reynerie. Les femmes du quartier sont en première ligne.

Face au mépris de classe, à la violence politique et aux propos racistes des « décideurs » et de leurs porte-parole, la lutte s’organise dans le quartier du Mirail contre la fermeture des collèges Badiou et Bellefontaine : la lutte a été lancée majoritairement par les femmes de ce quartier. Si ce projet aboutit, les 16.000 habitantes et habitants de la Reynerie et de Bellefontaine vivront sans collège pendant plusieurs années ; ils et elles devront ainsi envoyer leurs enfants dans des établissements éloignés, sans que les conditions d’accueil soient garanties. Derrière ce projet se dissimule une stigmatisation violente des quartiers populaires, un mépris des citoyennes et citoyens qui y vivent, une volonté assimilatrice néocoloniale. Interview de Fanny, enseignante au collège Badiou et militante SUD Éducation 31.

... http://www.alternativelibertaire.org/?E ... -de-classe
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 19193
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mouvement dans l'éducation, à suivre...

Messagede Pïérô » 01 Juin 2017, 17:02

Les parents en colère occupent l'école de Vars, les gendarmes sur place

Ils l'ont dit, ils le font. Les parents en colère sont occupent l'école de Vars depuis ce mercredi matin. Dans une ambiance calme et chaleureuse, les parents mobilisés paient le café à l'ensemble des parents et des instituteurs. La Police Municipale et la Gendarmerie se sont rendues sur place. "Mais aucun débordement n'est à prévoir" prévient une maman. Les enfants pourront avoir classe tout de même. "Jusqu'à ce qu'une oreille attentive de l'Inspection nous écoute" indique une maman mobilisée. Pour rappel, plusieurs parents d'élèves, mais aussi des élus, demandent l'ouverture d'une classe supplémentaire et l'arrivée d'un nouvel instituteur à partir de la rentrée prochaine. Selon eux, le nombre important d'élèves nécessite des moyens supplémentaires.

... http://www.dici.fr/actu/2017/05/31/pare ... B3sxLBb.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19376
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité