Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes ...

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 07 Jan 2017, 15:54

Agression d’une cheminote aux cris de « la France aux français ! »

Communiqué de la section locale Sud-Rail suite à l’agression raciste et physique d’une cheminote par un agent de la SNCF en gare de Sarcelles - Saint-Brice.

Agression physique raciste d’une collègue

Samedi 24 décembre, une collègue de la gare de Sarcelles-St Brice a été violemment frappée au visage par un agent tenant des propos racistes et criant « la France aux français ! ».

Voilà où mènent ces idées !

Les propos racistes, largement répandus par le Front national et les différents partis d’extrême-droite qui sont dans son sillage, ont servi dans un premier temps à libérer la parole de ceux qui partagent ces idées. Mais quand on permet à ceux qui ont des idées racistes de se sentir suffisamment à l’aise pour l’exprimer, on finit par faire en sorte que ceux qui ont envie de passer à l’acte en s’en prenant physiquement à des personnes d’origine différente, se sentent en situation de le faire.

Ces idées n’ont rien d’anodin. Marine Le Pen tente de dédiaboliser les idées du FN et d’avoir l’air respectable. Mais derrière cette respectabilité de façade, il reste toute la crasse des idées nationalistes et racistes.

Ceux qui croient voir une solution du côté de ces idées sous prétexte qu’on ne les aurait pas encore essayées au gouvernement, se tournent vers les pires ennemis du monde du travail. Ces partis ne font que diviser les travailleurs en fonction de leur origine et, par conséquent, affaiblissent le monde du travail.

Notre seule force est d’être conscients que nous ne formons en tant que travailleurs qu’une seule classe avec des intérêts communs à défendre, contrairement à ceux qui voudraient nous faire croire que le fait d’être français nous donne les mêmes intérêts que n’importe quel patron français et ferait de n’importe que travailleur d’origine différente notre ennemi.

Refusons de nous laisser diviser, ce sont les racistes qu’ont rien à faire parmi nous !

Sud Rail - Section exploitation (EEV PNO - EGT NIF)


https://paris-luttes.info/agression-d-u ... -cris-7336
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 14:48

Lyon ce jeudi 19 Janvier 2017

Rencontre avec Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA)

à partir de 20h au 42 rue Burdeau (local de la CNT), venez nombreux et nombreuses assister à une présentation du collectif antifasciste syndical VISA par un de ses membres et débattre autour de questions d’actualité !

Image

Qu’est ce que VISA ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales issues de : la FSU, l’Union Syndicale Solidaires, la CGT, de la CFDT, la CNT, l’UNEF, le syndicat de la Magistrature.

Les militant.e.s de VISA, depuis 1996, recensent, analysent, dénoncent, les incursions de l’extrême droite et plus particulièrement du Front national sur le terrain social. VISA se veut être un outil d’information et de réflexion pour toutes les forces syndicales qui le souhaitent afin de lutter collectivement contre l’implantation et l’audience de l ’extrême droite dans le monde du travail.

Nous, syndicalistes, avons une responsabilité particulière pour dénoncer les pseudos solutions du FN qui consistent à dresser les uns contre les autres les précaires, les immigré.e.s, les chômeurs.euses et ceux et celles qui ont un emploi. Notre devoir est de défendre, de façon intransigeante, dans notre propagande et nos actions, la solidarité de tout le salariat quels que soient son origine ou son statut.

P.-S.
Pour plus d’informations sur le collectif : http://www.visa-isa.org/panneau

http://rebellyon.info/Rencontre-avec-Vi ... ives-17379


Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 12:58

Les chroniques "lumière sur mairies brunes", le numéro 8 !

Et voici les premières chroniques de l’année 2017 ! Cela fait presque 3 ans que VISA informe sur les méfaits des politiques d’extrême droite, appliquées au niveau municipal.
Mais aussi que nous nous faisons l’écho les résistances locales, en particulier syndicales.
En cette année d’élections présidentielles, faire connaître ces politiques racistes, anti-sociales et anti-syndicales.

... http://www.visa-isa.org/content/les-chr ... e-numero-8
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 20:44

Ripostes syndicales face à l’extrême-droite - 26 février 2017

Lettre du groupe de travail

La nouvelle lettre du groupe de travail de Solidaires « Ripostes syndicales contre l’extrême droite » qui présente l’actualité sur cette question. Elle complète la lettre d’information et d’échanges sur l’extrême droite, que nous envoyons notamment aux 80 organisations signataires de l’appel unitaire aux manifestations qui avaient suivi la mort de Clément Méric en juin 2013 ".

La lettre d’échanges d’information sur l’extrême droite est aussi en fichier séparé pour une utilisation unitaire...

Image

à télécharger : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/2017 ... 9944c63cfd
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede Béatrice » 08 Mar 2017, 17:52

jeudi 9 mars 2017 à MARSEILLE

-19 h Solidaires13, 29 boulevard Longchamp, 13001

Présentation-débat en présence de l’auteur
« Face au FN, la contre offensive », livre d’Alain Hayot

En pleine crise politique, économique et sociale comment combattre le FN ?

Voici venu le temps de La contre-offensive, pour reprendre la main politique, idéologique et culturelle face à l’extrême droite et, parce que l’un ne va sans l’autre, face à toutes les forces néoconservatrices, aux tenants de l’ordre établi. Le livre d’Alain HAYOT propose une démarche et des arguments pour faire reculer, ici et maintenant, le Front national de Marine Le Pen, son projet et son influence idéologique sur la société française, comme sa capacité, avec le Rassemblement bleu marine, à recom- poser la droite à son profit afin de parvenir au pouvoir.

Alain HAYOT est universitaire, docteur en sociologie et anthropologie. Membre de la direction du PCF dont il est le délégué national à la culture. Il a été un acteur important du combat victorieux contre le couple Mégret à Vitrolles. Élu maire-adjoint en 2002, il a contribué à y rétablir la démocratie.

La présentation de l’ouvrage sera suivie par un débat en présence de l’auteur, des syndicalistes de VISA 13 (Vi- gilances et initiatives syndicales antifascistes) et de la librairie Transit.

Affiche http://www.millebabords.org/IMG/pdf/pre ... ud_ptt.pdf
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 09 Mar 2017, 14:26

Le Havre Jeudi 9 mars 2017

Contre l’extrême droite. Meeting Jeudi à la Maison des syndicats

à 18H à Franklin.

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 14 Mar 2017, 09:13

Retour sur le meeting au Havre contre les fausses idées de l’extrême droite

Avec ce meeting initié pendant la loi Travail, l’intersyndicale CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNEF avait choisi de montrer que le programme de l’extrême droite n’est ni un programme pour les travailleurs, ni pour les privés d’emplois, ni pour les retraités ou la jeunesse.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Reto ... eme-droite


Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 30 Mar 2017, 16:41

Le FN est notre ennemi !

L​e FN veut faire croire qu’il est devenu un parti "comme un autre" et qu’il aurait rompu avec ses "excès". Pour Solidaires, il reste un parti profondément antirépublicain, xénophobe, sexiste et raciste qu’il faut combattre !

Vous trouverez ci-joint un tract "le FN est notre ennemi", en différentes versions : une "intemporelle", une reprenant l’annonce du salon du livre antifasciste qui se tiendra le 9 avril à Montreuil, une reprenant un extrait de l’appel CGT-Solidaires-FSU dans le cadre de la campagne intersyndicale... et une version en word permettant aux organisations professionnelles et aux Solidaires locaux d’y inclure un encart en fonction de leur actualité sur le sujet.

... https://www.solidaires.org/Le-FN-est-notre-ennemi
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 08 Avr 2017, 15:40

L’extrême droite est un danger mortel

Le FN est son venin (mise à jour)

https://www.solidaires.org/L-extreme-dr ... ger-mortel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 10 Avr 2017, 14:52

Ripostes syndicales face à l’extrême-droite - 09 avril 2017

Lettre du groupe de travail

La nouvelle lettre du groupe de travail de Solidaires « Ripostes syndicales contre l’extrême droite » qui présente l’actualité sur cette question. Elle complète la lettre d’information et d’échanges sur l’extrême droite, que nous envoyons notamment aux 80 organisations signataires de l’appel unitaire aux manifestations qui avaient suivi la mort de Clément Méric en juin 2013 ".

... https://www.solidaires.org/Ripostes-syn ... avril-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 16 Avr 2017, 18:25

Tract intersyndical contre l’Extrême Droite - Bouches-du-Rhône

Image

Image

http://www.cnt-so.org/Tract-intersyndical-contre-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 13:10

Cassis / Hénin-Beaumont : Salarié/e/s et syndicalistes dans la ligne de mire du FN

Il n’y a pas de trêve électorale pour l’extrême droite quand il s’agit de s’attaquer à des salariés qui relèvent la tête ou simplement se défendent face aux imposteurs qui prétendent être le « parti du peuple ». Les deux exemples, à Cassis (13) et Hénin-Beaumont (62), passés largement inaperçus dans le brouhaha électoral, sont pourtant riches d’enseignements d’abord pour tous les syndicalistes, et au-delà pour tous les salariés.

A Cassis, c’est un postier, Nadir Terki, qui, en avril, est la victime de provocations répétées par des fascistes. Ceux ci, issus de la mouvance identitaire, distribuent des tracts pour le FN et essayent de profiter de la présence du postier pour s’introduire et tracter dans les immeubles. Très vite les insultes racistes fusent contre Nadir ainsi que des menaces physiques et un harcèlement qui va jusqu’ à l’attendre devant son bureau de poste. Tout est entrepris pour le faire " craquer ". Ainsi, lorsqu’il répond verbalement à ses agresseurs, ceux-ci le filment et font circuler la vidéo sur internet.

C’est le moment choisi par Ravier, maire FN du 13 ème et 14 ème arrondissement de Marseille, pour intervenir auprès de la Direction de la Poste et lui demander ... de mettre à pied le facteur. Honteusement celle-ci s’exécute et convoque le postier devant un conseil de discipline en vue d’un licenciement !

Face à ces provocations et la complicité de la Poste, la riposte syndicale s’organise : la CGT FAPT 13, SUD PTT 13, SOLIDAIRES 13, et l’UD CGT 13 envoient des motions et alertent le personnel par tracts (voir pdf ci-dessous) ; VISA 13 prend aussi sa place dans ce combat (voir pdf ci-dessous). Les syndicats lancent un appel à se rassembler devant le conseil de discipline, avec préavis de grève, pour soutenir leur collègue. La mobilisation unitaire a payé : Au dernier moment le conseil de discipline est annulé et la Poste renonce à toute sanction : Nadir Terki a retrouvé son poste de facteur !

A Hénin - Beaumont, « vitrine » du Front National, c’est une toute autre histoire qui se joue et qui est rapportée dans 'La Voix du Nord' du 7 avril 2017. René Gobert y est agent municipal et Secrétaire du syndicat CGT des Territoriaux Héninois. En février 2016 le syndicat sort un tract qui dénonce l’installation de caméras de surveillance à l’Hôtel de Ville. Cela ne plait pas à la mairie ni aux "anonymes" qui sévissent sur une page facebook, «la voix d’Hénin», et attaquent violemment et régulièrement le syndicaliste.

La vindicte de la mairie s’est mise en route : Le 1er juin 2016, René Gobert qui est animateur dans une maison de quartier est muté aux services techniques comme … agent d’entretien. Ensuite, parce qu’il avait dénoncé fortement des élus municipaux sur facebook, ceux-ci demandent au conseil municipal de bénéficier de la « protection fonctionnelle » et déposent plainte contre lui au pénal pour diffamation. Une perquisition a même lieu à son domicile ! La mairie l’accuse aussi d’avoir proféré des menaces de mort et de ne pas avoir respecté son devoir de réserve.

Traduit devant la commission de discipline des Territoriaux, celle- ci, unanime, se prononce pour un simple blâme en novembre 2016. Bien sûr, pour la mairie FN cette sanction est insuffisante et elle passe outre : René Gobert est révoqué le 8 mars 2017. La direction des " ressources humaines " de la mairie lui explique qu’il n’a droit à aucun salaire ni congés payés. Il a refusé de signer son arrêté de révocation et est en arrêt maladie depuis 10 mois. Il a fait appel devant la commission de recours et est soutenu par la Fédération CGT des Services Publics qui a dénoncé « cette mesure autoritaire et révélatrice de la véritable nature du Front National »

Ces deux affaires, au dénouement, pour le moment, bien différent, prouvent l’importance d’une mobilisation large et unitaire de tous les salariés et syndicats concernés pour mettre en échec les provocations du FN et de ses complices. Elle éclaire aussi d’un jour cru le danger que représente le parti frontiste quand il est aux affaires et se retrouve dans la position d’employeur comme à la mairie d’Hénin-Beaumont : son comportement donne un petit aperçu de ce qu’il ferait, de façon décuplée, s’il accédait à un pouvoir national.

Un autre enseignement nous vient de l’attitude de la Direction de la Poste dans l’affaire de Cassis. En se couchant devant le Maire FN, Ravier, elle a sans doute pensé pouvoir se débarrasser d’un salarié à bon compte … Sa complicité avec le FN dans cette affaire nous rappelle que, aujourd’hui comme hier, il y a toujours des décideurs économiques et des grands patrons qui pensent « utiliser » les fascistes à leur profit. Au final, Ils ne font que les renforcer et les légitimer. Voilà une raison de plus, pour les salariés et leurs syndicats, de ne faire confiance qu’à leur propre mobilisation contre le danger mortel que représente l’extrême droite et contre tous ses complices qui lui font la courte échelle.

http://www.visa-isa.org/content/cassis- ... mire-du-fn
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 14:45

CGT : campagne syndicale contre l’extrême droite

Adresse aux salariés, privés d’emploi et retraités

Pourquoi une campagne syndicale contre les idées d’extrême droite ?


L’extrême droite est un vieux courant politique qui par le passé a déjà sévi pour s’opposer aux aspirations populaires ; dans les années 1930 ce sont les ligues fascistes qui ont voulu par exemple renverser la République, mais ce sont aussi tous les mouvements autour de Pétain qui ont collaboré avec le régime nazi et participé aux crimes contre l’humanité pendant la seconde guerre mondiale, ou l’OAS pendant la guerre d’Algérie. Le Front national créé en 1972, est clairement l’héritier de cette histoire et s’inscrit dans ce courant politique, qui comprend de nombreux mouvements : les Identitaires, Alain Soral et Dieudonné, Dupont Aignan, la Manif pour Tous et bien d’autres.

Depuis quelques années et l’arrivée de Marine Le Pen à sa tête, le FN essaie, grâce à une habile stratégie de communication, de donner l’image d’un parti à la fois respectable et différent des autres, il tente de se dédiaboliser ! Le FN reste un parti profondément nationaliste, raciste et xénophobe, même s’il a évolué d’un programme ultra-libéral à des positions prétendument plus sociales (retraite à 60 ans, augmentation de l’AAH et du minimum vieillesse, « défense » des services publics). Sur les réseaux sociaux de nombreux cadres de ce parti tiennent des propos honteux et souvent condamnables par la loi.

Les porte-paroles du FN sont actuellement hyper formés en communication ; en utilisant à fond la fenêtre émotionnelle que leur offrent les tribunes télévisuelles, et à partir d’un vocabulaire très ciblé, ils manipulent les concepts et idées dans l’objectif de ratisser large.

Attention de ne pas tomber dans les filets de la dictature des émotions qu’ils mettent en œuvre où, parce que des critiques du mouvement syndical sont par exemple reprises, on pourrait croire que l’objectif est le même !

Observez leurs imprécisions et manque d’arguments chiffrés.

Les critiques sociales proclamées par ce parti sont une stratégie masquant leur absence totale de volonté de renverser le déséquilibre à l’œuvre entre les possesseurs du capital et les salariés ne vivant que de leur travail. Rien à attendre de leur part pour nos salaires, notre protection sociale, les services publics, la sortie de l’austérité.

Leur gestion des communes démontre l’imposture de ce parti : leur absence de volonté de s’attaquer à la précarité est à remarquer, en revanche le clientélisme et les pressions anti syndicales sont toujours leur marque de fabrique ! Leur récent amour pour les fonctionnaires et services publics est conjoncturel, leurs propositions s’inscrivent dans une logique libérale, populiste et sécuritaire.

Lors de la lutte contre la Loi Travail, plusieurs amendements ont été déposés par messieurs Rachline et Ravier, sénateurs FN, pour la suppression du compte pénibilité, pour le doublement des seuils sociaux ou la limitation du monopole syndical (par exemple la possibilité de listes non syndicales dès le premier tour des élections professionnelles). Face à la popularité de l’action des salariés et de la CGT contre la Loi Travail dans l’opinion publique, le FN a été contraint de faire marche arrière et de retirer ses lamentables amendements... Dans leur programme présidentiel, toujours des baisses de cotisations « lisibles et visibles » pour les entreprises et les riches, mais rien sur le Smic ou les retraites, à part une fumeuse prime de pouvoir d’achat basée sur une vague taxe à l’importation qui ne réglera rien. Le FN veut aussi soit disant supprimer la directive détachement qui autorise des employeurs en France à faire venir des salariés d’autres pays d’Europe, où les cotisations sociales sont plus basses, alors qu’en 2014 au Parlement européen il s’est abstenu sur le vote de la directive !

Le bon sens, expression très à la mode dans le vocable mariniste, ne peut vous faire oublier que c’est fort de café de se réclamer du peuple et des plus faibles lorsqu’on est soit même l’héritière d’une dynastie capitaliste et qu’on a grandi dans un château bien loin du quotidien des salariés ! Le clan ou système Le Pen, c’est aussi certes le slogan « Les français d’abord », mais surtout la famille avant tout…
Et attention : interdiction de questionner sur les embauches et salaires versés par exemple dans le cadre des mandats européens qu’ils détiennent ! La prospérité tant promise commence par soi-même à l’extrême droite !
La base de la politique du FN c’est la priorité nationale, reformulée aussi patriotisme économique…

L’ancienne version c’était la préférence nationale, bref des termes qui tous expriment la volonté politique de réserver les emplois, les logements, les aides sociales aux détenteurs de la nationalité française, mais en excluant une autre partie des classes populaires. La fausse solution du capitalisme national, du protectionnisme à la sauce FN, c’est de la poudre aux yeux vendue avec le kit « sortie de l’euro » reformulé « instauration d’une monnaie nationale » : mistigri non chiffré, mais à l’origine des sorties verbales et attitudes théâtrales de leurs dirigeants contre le « système ».

Le FN joue donc sur la corde « anti-mondialiste ». Pour notre part, nous revendiquons une autre mondialisation où les solidarités internationales priment en termes économiques, politiques et sociaux, contrairement à l’opposition entre les peuples prônée par l’extrême droite. En effet, que le capitalisme soit d’ici ou d’ailleurs, peu importe, pour les salariés c’est bien l’exploitation qui est en cause. C’est bien cela qui provoque l’accaparation des richesses par une minorité.

Et c’est bien l’union à grande échelle des salariés, quelle que soit leur nationalité et leur lieu de travail, qu’il convient de rechercher. Le droit du travail français est par exemple le seul à permettre aux salariés étrangers d’être candidats et électeurs lors des élections professionnelles ! Nous diviser sous couvert de « préférence nationale » ne peut servir que ceux qui exploitent et s’accaparent les richesses.

La CGT le réaffirme, l’histoire de notre pays ou ailleurs dans le monde l’a démontré, lorsque l’extrême droite est au pouvoir la situation des travailleurs ne s’améliore pas !

Parce que la CGT est aussi pour une société basée sur l’émancipation des travailleurs, l’égalité des droits actuels et la conquête de nouveaux, la justice sociale et la solidarité entre tous les travailleurs y compris privés d’emploi, nous ne pouvons rester neutres, laisser faire et voir le poison de la division, du repli et du racisme se développer au cœur du salariat.


http://cgt.fr/Pourquoi-une-campagne-syndicale.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 14:13

Lumières sur mairies brunes n° 9 !
Cette neuvième chronique de VISA consacrée à la gestion municipale par l’extrême droite couvre le premier semestre 2017 et correspond au 3ème "anniversaire" des mairies brunes : Trois années de pratiques plus ou moins radicales, qui illustrent bien tous les reculs sociaux que provoque l’extrême droite lorsqu’elle exerce le pouvoir.
... https://www.solidaires.org/Lumieres-sur ... runes-no-9


"Eclairer la politique antisociale du FN"
"Un nouvel article du numéro 4 des Cahiers de réflexions Les Utopiques est en ligne : http://www.lesutopiques.org/eclairer-po ... me-droite/
Cet article de notre camarade Sébastien de SUD-Rail et Visa fait toute une série de rappels utiles sur la politique antisociale du FN et l’histoire de ce parti profondément anti-syndical en plus d’être raciste.
... https://www.solidaires.org/Eclairer-la- ... iale-du-FN
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Syndicalistes contre l’extrême-droite, VISA, campagnes .

Messagede bipbip » 22 Juil 2017, 18:45

Lumière sur mairies brunes, parution du tome 2 le 15 septembre 2017 !

Après le tome 1 de "Lumière sur mairies brunes" paru en 2015, Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (VISA) poursuit son travail de recensement des faits et méfaits de l’extrême droite dans les quinze villes qu’elle occupe.

Le tome 2 sera disponible à partir du 15 septembre 2017 sur notre stand au village du livre de la fête de l'Humanité. Un bon de commande sera mis en ligne fin août.

Sous forme de chroniques courant de juin 2015 à juin 2017, ce livre "boîte à outils" dresse l’inventaire des pratiques municipales de l’extrême droite et des reculs sociaux et démocratiques qu’elle provoque lorsqu’elle exerce le pouvoir. Il brosse un tableau des pratiques racistes, xénophobes, anti-pauvres, antidémocratiques des maires frontistes et assimilés au cours des deux dernières années.

Le lecteur y trouvera également des documents qui illustrent la résistance démocratique et sociale des citoyens et du mouvement syndical, ainsi que des analyses sur le programme du Front national.

Vendu 8 € à l'unité, avec un tarif dégressif pour les grosses commandes, "Lumière sur mairies brunes" tome 2, c'est 236 pages et autant d'arguments militants contre l'extrême droite.

http://www.visa-isa.org/content/lumiere ... embre-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité