anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblements

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 17:45

Nantes : Faire front face au FN et ses idées

Le 25 février, une manifestation avait lieu à Nantes contre la tenue d’un meeting de Marine Le Pen au Zénith de la ville le lendemain. Retour sur l’événement.

C’était une manifestation attendue, appelée par un panel aussi large qu’inhabituel d’organisations politiques, syndicales et associatives. Le Collectif contre l’extrême droite et ses idées réunissait en effet la CGT, Solidaires, Visa (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes), Ensemble !, les Jeunes communistes, le PCF et le NPA mais aussi Nuit debout et l’assemblée « À l’abordage » (mouvement animé surtout par des autonomes). Autant de composantes qui se sont croisées dans le mouvement contre la loi travail mais avec des modes d’actions parfois bien différents.

Les autonomes au rendez-vous, les flics aussi

Finalement, ce sont environ 3 000 personnes qui ont manifesté sous le soleil mais encadrées par un très gros dispositif policier. Un « black-block » bien organisé en queue de manif était composé de plusieurs centaines de personnes. Des affrontements ont eu lieu à l’arrière du cortège. La préfecture annonçait treize blessés coté policiers, une communication bien rodée pour justifier la répression des manifs et la politique de la peur déployée en amont pour dissuader les Nantais et Nantaises de se rendre aux manifestations. Les prises de parole, syndicales entre autres, ont fini noyées sous les lacrymos, empêchant toutes discussions. Un deuxième tour de manifestation a alors été lancé mais a dû se disperser rapidement sous la pression policière. La BAC est allée jusqu’à lancer quatorze grenades sur la foule lors d’une charge ! Le lendemain, une opération escargot censée bloquer l’accès au meeting était prévue, mais n’a finalement pas eu lieu – il faut dire que la dernière opération de ce genre pour NDDL avait donné lieu a la confiscation des véhicules et à des procès.

La CGT a choisi de communiquer sa condamnation des provocations policières mais également celle de certains manifestants et manifestantes. Les autres composantes ont pour la plupart refusé de jouer le jeu médiatique de la division entre bons et mauvais manifestants et manifestantes.

Néanmoins, la question de la casse de matériels jugé symboliques (banques, agences immobilières...) posent comme toujours question. Comment sont-elles perçues par les gens que nous essayons de toucher au quotidien dans nos quartiers, nos entreprises ou nos écoles ? L’attaque à la peinture des bus du FN en provenance de Rennes pour le meeting nantais, qui a fait la une de l’actualité, pose les mêmes questions. Et il est indéniable que cette action passait difficilement dans les discussions avec les collègues de boulot ou l’entourage non militant. Les manifestations contre le FN vont probablement se multiplier dans les semaines à venir ainsi qu’entre les deux tours. S’il est important d’occuper la rue pour matérialiser l’opposition à l’extrême droite, il va falloir aussi s’interroger sur les perspectives politiques que les révolutionnaires doivent porter pour ne pas tomber dans les impasses du front républicain, du vote utile ou de la simple agitation de rue sans lendemain.

Benjamin (AL Nantes)

http://alternativelibertaire.org/?Nante ... -ses-idees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 21:03

Manifestation à Bayonne contre un meeting de Marion Maréchal-Le Pen
Environ 400 personnes, selon la police, 600 selon les organisateurs, ont manifesté mardi soir à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) leur opposition à la présence de Marion Maréchal-Le Pen, qui tenait une réunion publique du Front national (FN) pour l'élection présidentielle.
Le rassemblement s'est dipersé peu après 22 heures. Quelques incidents, sans gravité, ont opposé les forces de l'ordre aux manifestants anti-FN en fin de soirée.
Tout au long du meeting fortement encadré par les forces de l'ordre, les manifestants étaient contenus derrière un cordon de sécurité assistés d'un camion anti-émeutes avec double canon à eau.
... http://www.bfmtv.com/politique/bayonne- ... 40643.html


Aubervilliers (93) dimanche 16 avril 2017

Manifestation contre le meeting du Front National

Pour clôturer cette campagne électorale nauséabonde et surréaliste, le Front National fait son meeting parisien le lundi 17 avril au Zénith. Le programme du FN n'est qu'une aggravation de ce que nous subissons déjà actuellement. Il ne s'agit que de restrictions des droits et libertés de chacun-e-s : Remise en cause des droits sociaux, des droits des travailleur-ses, des femmes, des immigré-e-s; Banalisation et amplification de l'état d'urgence, du racisme et de l'islamophobie.

Nous appelons donc chacun-e à se joindre à la manifestation du dimanche 16 avril, 14h, Aubervilliers 4 chemins

Premiers signataires :
AFA, La Horde, Siamo, Solidaires Paris, Sud éducation Paris, Solidaires RATP, DAL, Droits devant !!, FTCR. (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives) Fasti Paris, Collectif Paris 20ème Solidaire avec tous les migrants, Collectif 19mars Paris18, Les Sans-Voix-Paris18, Sortir du colonialisme, AL, CSP 75/CISPM, CUAFA Paris 20ème (Collectif Unitaire Antifasciste et Antiraciste), Intégration21…

Image

http://www.alternativelibertaire.org/?C ... ervilliers
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 16 Avr 2017, 19:28

Rhône-Alpes : première rencontre antifasciste

A l’initiative de l’action antifasciste Haute-Savoie, des individuEs et des collectifs impliqués dans les luttes antifascistes en Savoie, à Lyon, à Grenoble et à Saint-Etienne se sont réunis ce samedi 8 avril 2017 à Chambéry.

Face au besoin unanime d’un renforcement du réseau des forces antifascistes, cette rencontre avait pour but d’échanger sur les réalités locales et sur les moyens d’organiser une lutte antifasciste coordonnée.

La rencontre s’est déroulée en présence d’un camarade de La Horde, qui l’a introduite d’une présentation définissant les contours et la substance de l’extrême droite contemporaine et qui a constitué un apport dans les débats qui ont eu lieu.

Après un tour d’horizon des réalités locales, des antifascistes de Haute-Savoie ont présenté la particularité de la lutte antifasciste en dehors des grandes villes. S’en est suivi un débat sur les possibilités de développement des activités antifascistes là où les lieux de culture et de sociabilité sont peu nombreux.

Dans une ambiance conviviale, les discussions se sont prolongées de façon informelle autour des stratégies et des perspectives afin d’élargir le mouvement antifasciste.

Aujourd’hui plus que jamais, la lutte antifasciste continue !

http://lahorde.samizdat.net/2017/04/14/ ... ifasciste/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 17 Avr 2017, 15:59

Manifestation antifasciste à Soultz du jeudi 13 avril 2017

Jeudi 13 avril, Marion Maréchal Le Pen est venue vomir ses idées lors d’un meeting dans la toute petite ville alsacienne de Soultz dans le Haut-Rhin. Très rapidement des habitant.es de Soultz ainsi que des militant.es antifa locaux ont organisé une riposte populaire. Illes ont décidé de faire une manifestation souhaitant ainsi montrer que les campagnes alsaciennes n’acceptent pas les idées d’extrême droite et ne tombent pas dans la mascarade électorale !

... http://lahorde.samizdat.net/2017/04/17/ ... vril-2017/


Paris 16 avril

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede Béatrice » 17 Avr 2017, 21:23

mercredi 19 avril 2017 à MARSEILLE

-18 h Réformés, en haut de la Canebière, 13001

Mobilisation contre le meeting du Front National

Rassemblement et manifestation

Ensemble contre l’extrême droite !
Le 19 avril, mobilisons nous contre le fascisme !

À l’heure où nous commémorons le 22e anniversaire de la mort d’Ibrahim Ali, abattu par des militants FN ; où des membres des forces de l’ordre violent, assassinent, harcèlent et mutilent avec la complicité des gouvernements successifs et de la justice ; où les partis politiques au pouvoir depuis de nombreuses années accentuent des logiques sécuritaires, racistes et réactionnaires ; nous réaffirmons notre volonté unitaire de changement social, d’émancipation et de solidarité.

À Marseille, l’extrême-droite a pris place dans les quartiers nord avec l’élection de Ravier (FN) qui supprime toutes les initiatives culturelles et solidaires et brille par un autoritarisme à faire fuir ses propres soutiens. En centre-ville, ce sont des nostalgiques de la royauté (Action française) qui tentent de prendre pied en s’installant rue Navarrin. Cette montée persistante de l’extrême-droite et de ses idées a poussé les plus violents d’entre-eux à agresser au couteau un militant antifasciste à son domicile en pleine nuit.

À l’occasion du dernier meeting de campagne du Front National qui aura lieu au Dôme de Marseille le mercredi 19 avril 2017, nous souhaitons réaffirmer, car nous sommes antifascistes, notre opposition totale à ce parti.
Le Front National n’est pas un parti comme les autres. Son histoire, ses idées, ses méthodes et ses relations en font le pilier principal de l’extrême-droite et du nationalisme français.
Le FN n’est ni l’ami du peuple, ni des travailleur-ses.
En matière d’éducation, leurs propositions sont passéistes : port de l’uniforme, retour de l’autorité du maître, roman national, fin de la gratuité de la scolarité pour les enfants d’étrangers. Un retour en arrière aussi pour les femmes, appelées à « retourner » au foyer et à perdre des droits durement acquis. En ce qui concerne l’économie, après avoir prôné un libéralisme sans limite, le FN défend un protectionnisme mais ne propose rien pour sortir du capitalisme. En effet, entre allègements des cotisations patronales, heures supplémentaires défiscalisées, refus d’augmentation du SMIC etc., le FN est plus l’ami des patrons que des salarié-e-s et des pauvres et leur positionnement contre la loi travail n’est qu’une façade dont personne n’est dupe ! De plus, si le FN parvenait au pouvoir, il se lancerait dans une destruction programmée des outils de défense des travailleur-ses (syndicats, associations etc.).
Le FN n’est pas anti-système. Comme tant d’autres partis au pouvoir, celui-ci baigne dans des affaires de corruption, d’emplois fictifs et de détournements d’argent public pour leur compte.

La lutte contre le FN ne peut nous faire oublier les politiques anti-sociales des partis
de droite et de gauche au pouvoir depuis de nombreuses années. Avec leurs mesures ultra-libérales, la répression spectaculaire des mouvements sociaux et leurs politiques racistes contre les immigré-e-s, les réfugié-e-s et les Roms, ils déroulent un tapis rouge pour le FN. Encore plus sous l’état d’urgence. Depuis de nombreuses années, des représentant-e-s politiques reprennent sans vergogne la rhétorique haineuse et xénophobe du FN.

Nous luttons pour la dignité de toutes les personnes sans distinction liée au genre, à l’origine, la nationalité, la couleur de peau, l’orientation sexuelle et la religion.
Nous souhaitons construire une société égalitaire, anti-autoritaire où personne n’est illégal.
Nous pensons que la vie ne rime pas avec repli identitaire, rejet des étrangers et soutien aux capitalistes mais avec solidarité, entraides, émancipation, liberté, culture et plaisirs.

Rassemblons nous dans la diversité contre tous les fascismes et pour la justice sociale !

Signataires : Jeunes 13 énervés, Action antifasciste Marseille, Marseille ingouvernable, Alternative libertaire, Solidaires 13, collectif Ibrahim Ali, collectif Nosotros, Marseille debout soulève toi !, Article 13, Sud PTT, VISA 13, Al Mamba - Collectif de soutien aux migrant-es 13, CNT 13

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2776
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 20 Avr 2017, 21:52

Bruxelles, 22-23 avril 2017

Week-end Antifasciste Contre la montée de l'extrême-droite

Image

Weekend de mobilisation contre l'extrême-droite !

Programme (à préciser) :

Weekend de mobilisation contre l'extrême-droite !

Programme (à préciser) :

Samedi 22 avril
- Atelier cartographie de l’extrême droite
11h - Centre Social Anarchiste - 21-23 rue Godecharle
- projection/avant première de « The Antifascists » +
discussion sur l’état des lieux des luttes antifascistes eu europe
https://www.facebook.com/events/245003435966628/
16h - Barlok - 53 bis avenue du Port
dans le cadre du festival "Dansl’cul/Danku »
www.facebook.com/events/1207913692658166/

Dimanche 23 avril
- Manifestation contre la montée de l’extrême droite
14h - gare centrale
www.facebook.com/events/1929512157270837/

https://www.facebook.com/events/429691184037140/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede Pïérô » 07 Mai 2017, 09:17

Le rassemblement du Front National d’Indre-et-Loire mis en échec

Le parti d’extrême-droite voulait organiser un rassemblement devant la mairie de Tours le 29 avril. La mobilisation d’une quarantaine de personnes a suffi à les décourager.

L’information était parue dans la rubrique « agenda » de La Nouvelle République : dans l’édition du 27 avril, on pouvait lire :

« FN. Rassemblement jeunes ce samedi à Tours, 11 h, place Jean-Jaurès. »

En réaction, un appel du syndicat Solidaires Etudant-es Tours avait circulé :

« Parce qu’il est hors de question de laisser l’extrême-droite s’afficher comme elle l’entend dans Tours ; parce que nous combattons tout autant l’extrême-droite du FN que l’extrême-libéralisme d’En Marche ! ; parce que nous refusons le racisme, le sexisme, la xénophobie et le nationalisme ; Solidaires Etudiant-es Tours appelle à un contre-rassemblement à 10h, sur cette même place. »

Une quarantaine de personnes se sont retrouvées sur la place le jour dit. De quoi décourager la poignée de militant-es d’extrême-droite qui comptait occuper la place, et qui se sont réfugiés piteusement derrière les abribus situés au pied du tribunal. Il n’y a pas eu de rassemblement.

... http://larotative.info/le-rassemblement ... -2222.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede Béatrice » 11 Mai 2017, 19:22

vendredi 12 mai 2017 à MARSEILLE

-18 h Cours Julien, 13006

Manif contre les violences de l’extrême droite

Organisé par Jeunes 13 énervés et Action Antifasciste Marseille

« Marseille debout soulève toi » scandaient, il y a peu, nombreu-ses-x lycéen-e-s...
Après les multiples agressions de ces derniers temps soyons nombreu-ses-x pour, d’une part, signifier notre solidarité avec les blessé-e-s et les insurgé-e-s, et, d’autre part, demander le départ de l’Action Francaise, qui tient des réunions tout les vendredi soir à son local rue Navarin. Dégagez !

Messages des lycéens de Perrier :
« Jeudi 4 mai 2017, des membres de "l’action française", dont le local se situe 14 rue Navarin (environ une dizaine) tractaient devant le lycée Périer. Vers 7h45, alors qu’un élève vient de jeter par terre un des tracts, car n’adhérant pas du tout aux idées portées par le groupe, voit s’approcher près de lui 4 des militants de "l’Action Française" qui lui demandent alors de le ramasser. L’élève refusant de le faire, la tension monte très vite et les militants de l’action française (qui sont loin d’être lycéen) commencent à vociférer des insultes. Quelques seconde après, un des camarades venus soutenir l’élève concerné reçoit sans aucune raison un poing dans le visage. La situation dégénère ensuite, voyant 4 membres de l’action française frappant (dont un à coup de casque de moto) l’élève attaqué et le reste des militants affluant autour de l’élève initialement concerné et d’un autre autre de ses camarades qui sera ensuite plaqué au sol.
La scène prend alors fin lorsque une élève et le CPE du lycée viennent stopper les assaillants (qui prennent aussitôt la fuite).
L’élève attaqué à coup de casque est ensuite envoyé à l’hôpital où il recevra 7 points de suture autour de l’arcade et 5 à l’oreille. »

vendredi 12 mai à 18 h au cours Julien

http://www.millebabords.org/spip.php?article30682
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2776
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 20 Mai 2017, 12:35

Grenoble samedi 20 mai 2017

Rassemblement contre le meeting du FN en centre-ville de Grenoble

à 19 heures à la maison du tourisme, un meeting du Front National est organisé en présence de son vice-président national, Louis Aliot.

La fédération iséroise du Front National organise une réunion publique ce samedi 20 mai à la Maison du Tourisme à partir de 19h. Cette réunion se fera en présence de Louis Aliot, vice-président du Front National et de Marie de Kervéréguin, candidate FN aux prochaines législatives pour la 1ère circonscription de l’Isère.

Pour rappel, Louis Aliot est le compagnon de Marine Le Pen et l’un des principaux cadres du Front National. Il est surtout l’un des principaux acteurs de la tentative de dé-diabolisation engagée par Marine le Pen depuis son arrivée à la tête du parti. Il cherche par tous les moyens à rendre le Front National plus présentable sur la forme, même si sur le fond il reste tout autant raciste, sexiste, homophobe. Louis Aliot défend notamment la mémoire de l’OAS et l’interdiction de l’IVG.

Marie de Kervéréguin est conseillère municipale à la mairie de Corenc et conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes. C’est une proche de Marion Maréchal-Le Pen, dont elle bénéficie du soutien. Elle est la responsable locale du Cercle Fraternité, micro-organisation du parti rattachée au Rassemblement Bleu Marine. Ce collectif constitue le porte-parole des politiques frontistes à destination de la famille et de l’enfance et est issu du Think Tank de Louis Aliot, « Idées Nation ». Le Cercle Fraternité lutte principalement pour l’abrogation de la loi Mariage pour tou.te.s et l’interdiction de l’IVG. Il défend une vision profondément sexiste, inégalitaire et réactionnaire.

Ce moment sera l’occasion de rappeler que Grenoble déteste le racisme, la xénophobie, l’homophobie et les idéologies réactionnaires et fascistes défendues par le Front National.

Grenoble est et restera antifasciste !

RASSEMBLEMENT DEVANT LA MAISON DU TOURISME, RUE DE LA REPUBLIQUE, SAMEDI 20 MAI À PARTIR DE 18H00

https://cric-grenoble.info/infos-locale ... enoble-181
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 17:32

Annemasse (74) : retour sur le rassemblement contre l’extrême-droite

Ce lundi 1er mai 2017, une centaine de personnes se sont réunies place de la mairie à Annemasse sous le mot d’ordre : « Unité populaire contre le fascisme ». La mobilisation, intergénérationnelle et métissée, a révélé le besoin profond de s’opposer à la montée de l’extrême-droite dans un moment où Marine Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle sans réelle résistance populaire. Malgré quelques gouttes de pluie au début, les prises de paroles ont amené le soleil.

... http://www.antifa74.fr/2017/05/02/retou ... annemasse/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede Pïérô » 01 Juin 2017, 15:09

Lille, vendredi 2 juin 2017

Appel à rassemblement antifasciste contre l’instrumentalisation à des fins racistes de la pauvreté

Appel à rassemblement antifasciste contre l’initiative raciste du GUD qui compte instrumentaliser le mal-logement au profit d’une logique d’exclusion.

Depuis plusieurs années la parole fasciste se libère partout en France et en Europe. Dans un contexte de crise et d’instabilité permanente, l’état ainsi que toutes les forces politiques se dirigent vers des positions, toujours, de plus en plus fascisantes. Ce terreau fertile permet alors un déferlement de discours de haine anti-migrant.e.s, raciste et islamophobe.

Alors l’extrême-droite prend ses aises, s’installe et étend son emprise jusqu’au centre des villes, se taille des royaumes dans les campagnes. Retour ligne automatique
A Lyon, elle se dote d’un vrai réseau de magasins, de salons de tatouages, de bars. Elle ne se cache pas de vouloir créer un véritable quartier nationaliste à St Jean. Là-bas, les groupes identitaires ne cessent de multiplier les provocations ainsi que les agressions.

Le GUD Lyon à récemment ouvert un squat ( 18 rue du port du temple Lyon 2) pour héberger les « français » ( comprendre les SDF blancs). La où se prolifère la misère, l’extrême droite en profite pour étendre son champs d’action. Ceci fait écho à la distribution de « soupe au cochons » réservée là aussi aux « français ».Retour ligne automatique
Les laisser s’installer reviendrait à cautionner ses discriminations ! Nous ne pouvons laisser ce groupe instrumentaliser la détresse sociale et la misère au profit du racisme.

Nous sommes pour le droit effectif à l’hébergement pour tous et toutes sans distinctions !

C’est d’ailleurs là des pratiques courants dans les différents squats de Lyon, qui eux, ne cherchent pas le coup de comm’.

Nous invitons toutes les forces progressistes à nous rejoindre ce vendredi 2 Juin à 18h30 place des Jacobins pour affirmer que le tout le monde a le droit à un hébergement sans distinction de race, de genre, d’origine ou d’orientation sexuelle ! Et affirmer que nous voulons nous débarrasser des fascistes sur Lyon.


P.-S.
Premiers signataires : Groupe Antifasciste Lyon et Environs, Unité-Communiste, individu-e-s…


https://gale.noblogs.org/post/2017/05/2 ... -pauvrete/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 07 Juin 2017, 01:00

Lyon

Retour sur le rassemblement Antifasciste et appel à un nouveau rassemblement vendredi 9 Juin à 18h00 Place des Jacobins

https://gale.noblogs.org/post/2017/06/0 ... -jacobins/



Auch (32) samedi 10 juin 2017

Quatre ans après la mort de Clément Méric

Rassemblement en hommage à Clément Méric samedi 10 juin à 11h, place de la Mairie à Auch.

Il y a quatre ans déjà, le 5 juin 2013, notre camarade, Clément Méric, syndicaliste et antifasciste était assassiné à 18 ans par des militants d’extrême-droite.
A l’heure où le Front National enregistre une fois de plus des scores importants aux élections, à l’heure où le discours raciste et xénophobe se propage et à l’approche du procès de ses agresseurs, il est de notre devoir de manifester, encore une fois, notre colère.

Nous manifesterons pour rendre hommage à notre camarade, et affirmer l’actualité de ses combats. Mais ce combat contre l’extrême-droite ne se réduit pas à cette manifestation, il prend corps quotidiennement dans les luttes que nous menons.
En portant un projet de transformation sociale, en se battant pour une éducation critique et ouverte à toutes et tous, pour un travail émancipateur, nous faisons reculer l’extrême droite.

En luttant contre les licenciements, les fermetures d’entreprises, et pour les droits des salarié-e-s, nous faisons reculer l’extrême-droite.

En développant la solidarité internationale avec les peuples qui luttent pour leur auto-détermination et contre le colonialisme, nous faisons reculer l’extrême-droite.
En combattant encore et toujours le sexisme, le racisme, l’islamophobie, l’antisémitisme, l’homophobie, la transphobie, toutes les discriminations et système d’oppression, nous faisons reculer l’extrême-droite.

En nous organisant pour faire vivre notre arme la plus puissante, la solidarité, nous faisons reculer l’extrême-droite.
Nous appelons donc toutes celles et ceux qui partagent les valeurs du progrès et de la justice sociale à nous rejoindre lors de la journée de mobilisation et d’hommage à Clément et ses combats.

http://lahorde.samizdat.net/event/auch- ... ce_id=2587



Vannes (56) samedi 10 juin

hommage à Clément Méric

Le groupe libertaire René Lochu organise un rassemblement en mémoire de Clément Méric et de ses combats. Clément, Brestois d’origine, militant anti-fasciste, anti-capitaliste et de la cause animale, a été assassiné le 5 juin 2013 par des néo-nazis à Paris. L’actualité nous confirme que ses combats sont toujours nécessaires.

Rendez-vous le samedi 10 juin à 10h30 au kiosque (esplanade du port) à Vannes. Textes et chants de lutte seront au programme (avis aux amateur/trice/s !).

Dans la foulée, nous pique-niquerons, façon auberge espagnole (chacunE apporte un plat et une boisson).

http://lahorde.samizdat.net/2017/06/02/ ... ent-meric/



Guingamp (22) samedi 10 juin

contre le fascisme, le capitalisme et les répressions policières

14h30, place du Vally à Guingamp

Le fascisme tue, le capitalisme en est le marchepied

Il y a quatre ans déjà, le 5 juin 2013, notre camarade, Clément Méric, syndicaliste et antifasciste était assassiné à 18 ans par des militants d’extrême-droite.

A l’heure où le Front National améliore une fois de plus son score aux élections présidentielles en pourcentage et en nombre de voix, à l’heure où les discours racistes et xénophobes se propagent, il est de notre devoir de ne pas leur laisser l’espace public et de nous opposer avec force à toute infiltration de ses idées dans la société.

Nous manifesterons pour rendre hommage à notre camarade, ainsi qu’aux victimes des agressions récentes dont nous avons connaissance :

=> Hervé Rybarczyk infatigable militant révolutionnaire et antifasciste, dont le meutre probablement commis par des membres du réseau Hermant-Denevi, vient d’être mis à jour à Lille 5 ans après les faits. Ce réseau a, semble-t-il, procuré au djihadiste Amedy Coulibaly le fusil d’assaut et les pistolets Tokarev qui lui ont servi à massacrer des juifs à l’Hyper Cacher, près de la porte de Vincennes à Paris comme le révèle l’enquête effectuée par médiapart.Claude Hermant, Militaire puis mercenaire au compte du Front National en Afrique, révèle, à visage découvert, l’existence d’un groupe paramilitaire secret au sein du FN. Selon Hermant, "infiltrer les « ennemis » (Ras l’Front ou SOS Racisme) et des bandes de jeunes susceptibles d’accentuer le climat d’insécurité dans certains quartiers, non acquis au Front national." permet de faire grimper ses scores aux élections.

=> A Marseille dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars, l’agression spectaculaire d’un militant antifasciste est relatée sur la page facebook de « laction antifasciste Marseille ». Il était attendu dans son bâtiment par deux individus. Ceux-ci se sont ensuite introduits chez lui et l’ont attaqué avec un couteau, et ce qui semble être une matraque. Le camarade s’est vu asséner cinq coups de couteau et une dizaine de coups de matraque.
Pendant l’agression, il a été traité de « sale rouge », ce qui laisse peu de doutes quant à la motivation politique de l’acte. D’ailleurs, plusieurs sites, blogs et forum d’extrême-droite publient des articles et/ou des vidéos en ciblant particulièrement H. Sa photo accompagnée de son adresse ainsi que son lieu de travail y sont mis à disposition, agrémentés d’encouragements à passer à l’action.

=>À Nantes, le soir du 7 mai, deux jeunes ont eu le tort de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, croisant le chemin de militants néonazis. Ils ont été agressés à coup de bouteille de verre et de barre de fer au niveau du visage par 4-5 individus à une centaine de mètres d’intervalle. L’un a été laissé pour mort, est défiguré à vie et devrait avoir 1 an d’ITT, l’autre a du son salut à un passager d’une voiture qui s’est arrêtée. Avant de les ratonner les assaillants leur ont demander s’ils étaient Antifa.

=> A Rennes, le 27 janvier, une quarantaine d’ultras des bancs nationalistes nantais ont fait régner la terreur rue saint Michel à coup de tables et de saluts nazi pendant plusieurs heures sans réaction des policiers (BAC et police municipale) présents.

La lutte contre l’extrême droite est une urgence. Mais ce combat ne se limite pas à notre présence dans la rue, il prend corps quotidiennement dans les luttes que nous menons.

En portant un projet de transformation sociale, en se battant pour une éducation critique et ouverte à toutes et tous, pour un travail émancipateur, nous ferons reculer l’extrême droite.

=> En luttant contre la précarisation, la flexibilité, les temps partiels imposés, les licenciements, les fermetures d’entreprises, et pour les droits des salarié-e-s, nous ferons reculer l’extrême-droite.

=> En développant la solidarité internationale avec les peuples qui luttent pour leur auto-détermination et contre le colonialisme, nous ferons reculer l’extrême-droite.

Actuellement les Kurdes sont, en Syrie, les seuls à véritablement se battre contre l’état islamique, avec un projet de société émancipateur qui seul peut faire reculer le fascisme politique ou religieux.

=> En combattant encore et toujours le sexisme, le racisme, toutes les discriminations et système d’oppression, nous ferons reculer l’extrême-droite.

=> En nous organisant pour faire vivre notre arme la plus puissante, la solidarité, nous ferons reculer l’extrême-droite.

Nous appelons donc toutes celles et ceux qui partagent les valeurs du progrès et de la justice sociale à nous rejoindre le 10 juin à 14h30, place du Vally à Guingamp.

http://www.cva22.lautre.net/agenda/rass ... talisme-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 11 Juin 2017, 13:20

Mulhouse ce dimanche 11 juin 2017

Manifestation en hommage à Clément Méric
à 15h, place de la bourse à Mulhouse.

Il y a quatre ans, alors que l’extrême droite se retrouve au devant de la scène grâce à la manif pour tous, un groupe de fasciste appartenant à la mouvance néo-nazie Troisième Voie assasine à Paris notre camarade Clément, militant de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue, et syndiqué à Sud Etudiants.
Clément se rendait avec des amis à une vente privée de vêtements, lorsque des néonazis sortant du magasin les provoquent, et les attaquent violemment à coup de poings américains. Esteban Morillo frappe Clément au visage qui tombe, et ne se relèvera plus. Les passants sont horrifiés par ce déchaînement de violence de la part du groupe fasciste, qui s’en ira en laissant le corps inanimé de Clément au sol. Contrairement à ce qu’ont relayé les médias, oui les fascistes était plus nombreux, oui ils étaient armés et près à en découdre avec des « gauchiasses » qui ne baissaient pas les yeux devant eux.

4 ans après les faits, les assassins de Clément sont en liberté, et n’ont toujours pas étés jugés, l’affaire devant passer en cour d’Assise. Si le groupe des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires a été officiellement dissout, cela n’empêche pas leurs militant.e.s de continuer à s’organiser de la même manière, via des agressions violentes et des discours alimentant la haine xénophobe et misogyne.

Clément a été tué, il n’avait que 18 ans et nous ne l’avons pas oublié, comme nous n’oublions pas dans d’autres pays les noms de Killah P , ou de Carlos Palomino, Anastasia Baburova, Timur Kacharava, Thomas Schulz et bien d’autres, tués pour leur engagement par des résidus de fascisme. Leurs combats antifacistes sont les notres. Ils ne doivent pas se réduire à un choix dans les urnes, ou dans l’attente de condamnation des tribunaux, mais doivent êtres menés au quotidien et partout, là où l’extrême droite se profile, sur nos lieux de travail, comme sur nos lieux de vie et de fête, et biensure dans la rue, qui doit rester ouverte à tous et toutes, avec ou sans papiers.

Le meilleurs hommages, c’est de continuer le combat

Rendez-vous square de la bourse
le dimanche 11 juin à 15h à Mulhouse !

http://lahorde.samizdat.net/event/mulho ... ce_id=2591
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 26 Juin 2017, 09:47

[Nantes] Soirée-débat sur l'extrême droite

le lundi 26 juin 2017 à 19h café Les Docks

Image

Ces derniers mois, l'extrême droite violente multiplie les exactions à Nantes. En septembre 2015, des coktails molotov étaient envoyés de nuit dans un lieu occupé par des migrants. Par chance, ce crime raciste n'avait provoqué que des dégâts matériels. Quelques mois plus tard, des groupes d'extrême droite casqués attaquaient à plusieurs reprises des cortèges contre la loi travail ou des débats de Nuit Debout, en présence de la police. A l'automne 2016, c'est un centre d'accueil pour migrants de Saint-Brévin qui était la cible de tirs d'arme à feu. Plus récemment, en février dernier, la mairie de Nantes prêtait une vaste salle du centre ville pour une soirée à l'intitulé ouvertement raciste organisée par un groupuscule néo-fasciste. Le même soir, des nervis d'extrême droite agressaient plusieurs nantais avant d'attaquer un bar. Cette série d’événements, commis par un très petit nombre de militants parfaitement identifiés n'ont jamais suscité de réaction des pouvoirs publics. De nombreux collectifs avaient pourtant tiré la sonnette d'alarme. Trois semaines plus tard, le Front National lançait sa campagne au Zénith de Nantes, suscitant une nouvelle fois de fortes tensions.

C'est dans ce contexte tendu que deux adolescents ont été violemment passés à tabac et laissés pour morts sur le bitume le 7 mai dernier, à Chantenay. Alors qu'ils rentraient chez eux, le soir du second tour de l’élection présidentielle, 4 membres du GUD – Groupe Union Défense, groupe ouvertement fasciste et violent – leur tendaient un terrible guet-apens. Un des jeunes frôle alors la mort, sombre dans le coma, et subit de très graves séquelles. Ces agresseurs sont aujourd'hui arrêtés, mais le procureur de Nantes tente déjà de dépolitiser cette affaire en la présentant comme un « règlement de compte » entre bandes qui partageraient les responsabilités de ces violences. Une version inacceptable.

Nous vous proposons de nous retrouver au café Les Docks, lundi 26 juin. Ce sera l'occasion de revenir sur l'histoire et l'idéologie des extrême droites, d'en dresser le panorama local, et de discuter autour d'un verre et de quoi se restaurer.

https://nantes.indymedia.org/events/38064
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: anti-fascisme, initiatives, manifs, contre-rassemblement

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 15:07

Grenoble jeudi 29 juin 2017

Marche contre l’extrême droite et ses idées

à 18h, Parc Valmy (derrière le stade des Alpes), Grenoble

ALERTE : STOP à l’ EXTREME DROITE

La campagne électorale a illustré la « lepénisation » des esprits. Le FN essaime jusque dans les forces politiques « républicaines », dans les discours publics et médiatiques, dans les sphères de pouvoirs et dans les institutions.
Un score historique pour le FN : 21% au premier tour de la présidentielle et 34% au deuxième. Le FN avec plus de 10 millions d’électeurs, continue sa progression. Avec des taux importants dans de nombreuses localités de l’Isère, 35%, 40% et 50% !
Refusons la banalisation des partis d’extrême droite et de leurs idées.
Nous avons la nécessité de réagir et barrer la route aux faiseurs de haine, de violences et paroles racistes, homophobes, sexistes. Occupons le terrain militant, politique, syndical, citoyen, institutionnel, … de façon transversale avec toutes les composantes de la société, avec les premiers concernés par les discriminations, les contrôles au faciès et les violences policières. Ne laissons pas au FN la contestation du programme antisocial de Macron.
Mobilisons-nous partout où ils sont présents. Partout où nous le pouvons

MARCHONS CONTRE L’EXTREME DROITE ET SES IDEES
JEUDI 29 JUIN
départ 18h du parc VALMY à GRENOBLE

L’extrême droite radicale en Isère s’installe et s’active

dans l’ombre du Front National toujours plus menaçant.

[................]

Appel à l’initiative de :
Premiers signataires : RLF Isère ( Ras L’Front Isère - Réseau de Lutte contre le Fascisme), ATTAC 38, NPA, Ensemble! Isère, DAL 38 (Droit au logement), LDH 38 (Ligue des droits de l'homme) , Solidaires Isère, des militants de la France Insoumise, Nuit Debout Grenoble, la chorale des Barricades, Collectif Antifa de Grenoble, Coordination des Intermittents & Précaires de l’Isère, Parti pirate 38, CIIP (Centre d’Information Inter-Peuples) , LIFPL (Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté), Confédération Paysanne Isère, Mouvement pour la paix, Osez le féminisme, CADTM (Comité pour l’annulation des dettes

Sur Facebook, => la page "Evénement" consacrée à cette manif https://www.facebook.com/events/4274449 ... cation=ufi

=> la page 100% anti-fn. Unis contre l'extrême-droite et ses alliés https://www.facebook.com/100-anti-fn-Un ... NE&fref=nf

Départ de la Marche : Parc de Valmy, berges de l'Isère, Grenoble (c'est le parc à côté du Stade des alpes, où s'était établit le "Campement Valmy") .

Arrivée à la salle Elsa Triolet, à Saint-Martin-d’Hères. À l’endroit même où Gabriac-Civitas avait, le 20 mai, tenu une réunion publique durant la campagne électorale des législatives.


http://www.isere-antifascisme.org/greno ... -ses-idees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité