Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 10 Déc 2012, 19:06

Encore une expulsion à Marseille : l’acharnement de l’État continue
Communiqué du Collectif de Solidarité avec les Rroms de Marseille :

Collectif de Solidarité avec les Rroms de Marseille
Encore une expulsion à Marseille : l’acharnement de l’État continue

Une centaine de Roms dont beaucoup d’enfants ont été expulsés dans la nuit de vendredi 7 au samedi 8 décembre 2012, d’un hangar dans le XVe arrondissement sous le prétexte d’arrêté de péril. Alors qu’un jugement sur demande de la mairie pour expulsion du lieu n’avait pas conclu à l’urgence d’une expulsion, les services de la Ville et de l’État ont tout à coup découvert après 20 h un "risque majeur" d’affaissement du toit et risque d’incendie – les familles se chauffant autour d’un brasero !

À la violence de l’expulsion se rajoute la brutalité des CRS contre des personnes qui n’avaient pas été prévenues et à qui on venait de faire espérer quelques temps de répit dans le lieu. La préfète à l’égalité des chances était présente.

Le Collectif de Solidarité avec les Rroms de Marseille dénonce la perversité des services de l’État qui ont utilisé cet arrêté de péril pour mettre à la rue ces familles : Évoquer subitement un péril grave alors que ces personnes habitent dans ce lieu depuis 6 mois, c’est prendre les citoyens pour des naïfs, on n’ose pas dire plus. Quel est le plus grand péril ? le danger majeur ? N’est-ce pas l’État qui les met volontairement dans cette situation ? En ces jours de froid, on abrite les animaux, les plantes, les Roms on les met dehors, n’est-ce pas scandaleux ? Après trois nuits passées dans un gymnase – avec obligation de quitter les lieux durant la journée entre 9 h et 16 h.

Où iront ces personnes lundi matin ? Où se trouve le péril aujourd’hui alors que les familles ont été chassées d’un endroit où elles étaient au moins abritées contre le froid et le mistral ? Où sont les deux, trois familles qui ont eu peur de monter dans le bus réquisitionné par la préfecture pour se rendre au gymnase et qui, depuis la nuit glaciale de vendredi, errent dans la ville ?

Le Collectif de Solidarité avec les Rroms de Marseille exige

- l’arrêt immédiat de toutes les expulsions et évacuations sans solutions préalables acceptables,

- la réquisition des bâtiments publics scandaleusement vides et inutilisés, pour certains depuis des années.


http://www.millebabords.org/spip.php?article22211
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 13 Déc 2012, 19:55

Les familles qui avaient été expulsées du campement de St-Antoine ont été hébergées durant les trois nuits suivantes, ainsi que la nuit dernière grâce à
l'intervention des associations et des militants.

MARSEILLE
Inhumanité !
Témoignage sur l’expulsion du campement de St Antoine le vendredi 7 décembre 2012
+ Mardi soir : les familles de nouveau à la rue cette nuit.
Ce soir mercredi, grâce à la présence et l’intervention hier des assos et militants, le gymnase sera ouvert aux familles pour une dernière nuit. Et après ?

http://www.millebabords.org/spip.php?article22209
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 25 Jan 2013, 22:12

Une nouvelle évacuation de ROMS par les forces de police !

COMMUNIQUE COMMUN VITROLLES : MRAP - L.D.H. - EMMAUS - RENCONTRES TSIGANES

Aujourd’hui vendredi 25 janvier 2013 une nouvelle évacuation de ROMS par les forces de police !

Aujourd’hui vendredi 25 janvier 2013 une nouvelle évacuation de ROMS par les forces de police est intervenue à partir de 7h30 sur la commune de Vitrolles, zone de l’Enjoly.

Les organisations signataires contestent cette expulsion en urgence malgré la trêve hivernale et le froid.

Elles dénoncent également le non respect par la préfecture des modalités d’évacuation inscrites pourtant dans la circulaire du 26 aout 2012 qui prévoient qu’avant toute expulsion intervienne une action sociale coordonnée en vue de proposer une réinstallation.

Elles demandent que la solution trouvée par la ville de Gardanne (qui a réalisé un terrain d’accueil) soit mise en œuvre dans toutes les communes grandes et moyennes des Bouches du Rhône. A cet égard les organisations ont proposé un emplacement à Vitrolles qui permettrait une solution répondant à une obligation de respect des droits fondamentaux et humains. Elles demandent que la préfecture ne laisse pas aux seules communes la mise en œuvre de solutions.

La Mairie de Vitrolles s’engage à recevoir les associations le 5 février à 16h30 pour étudier avec elles une solution répondant aux besoins de ces populations.

Fait à Vitrolles à 12h30
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 01 Fév 2013, 09:13

La France condamnée pour violations manifestes des droits des populations Roms.

Communiqué du Comité européen des Droits sociaux (CEDS) :

Le Comité européen des droits sociaux (CEDS) a condamné la France suite à une saisine déposée par Médecins du Monde début 2011.
La France condamnée pour violations manifestes des droits des populations Roms.
Décision du Comité européen des Droits sociaux (CEDS)

Bonjour à tous,

Le Comité européen des droits sociaux (CEDS) a condamné la France suite à une saisine déposée par Médecins du Monde début 2011.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de MdM et en pièce jointe la décision du CEDS (rendue publique le 21 janvier 2013).

http://www.medecinsdumonde.org/Pres...

Communiqué de presse

LA FRANCE CONDAMNÉE POUR VIOLATIONS MANIFESTES DES DROITS DES POPULATIONS ROMS

Décision du Comité européen des Droits sociaux (CEDS)

Dans sa décision rendue publique le 21 janvier 2013, le Comité européen des Droits sociaux (CEDS) du Conseil de l’Europe condamne fermement la France pour violations manifestes de droits et d’accès aux droits des populations roms, suite à une saisine déposée par Médecins du Monde début 2011. Le gouvernement français doit prendre des mesures concrètes et effectives pour lutter contre l’exclusion sociale des Roms et leur garantir les mêmes droits qu’à tous.


Par ses conclusions, le CEDS condamne la France pour violation des droits inscrits dans la Charte Européenne des Droits sociaux révisée (CEDSR) concernant les droits des Roms au logement, à l’hébergement, à l’éducation de leurs enfants, à l’assistance sociale et médicale, au droit à la protection de la santé.

Le comité a constaté notamment que les expulsions de campements roms ont eu lieu sans respecter les conditions prescrites par la Charte et donc en violation de la dignité des personnes concernées. Il juge également insuffisante la politique du gouvernement français à l’égard des Roms, particulièrement sur l’accès à l’éducation des enfants roms et aux soins de santé. Face au manque de moyens déployés par la France pour améliorer leurs conditions de vie précaires, le CEDS considère que les Roms vivant sur le territoire français souffrent d’un traitement discriminatoire.

Cette condamnation intervient à la suite d’une réclamation déposée par Médecins du Monde le 19 janvier 2011. Depuis cette saisine, la situation des populations roms reste précaire dans certaines régions, malgré la circulaire du 26 août 2012 relative à l’accompagnement des évacuations des campements et la mise en place d’un dispositif piloté par la DIHAL (Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement).

A Marseille, quatre expulsions ont eu lieu pour le seul mois de décembre 2012 touchant près de 160 personnes, dont des femmes enceintes et des enfants. Une campagne de vaccination de MdM contre l’hépatite A sur 29 enfants a ainsi été interrompue. Les équipes de MdM témoignent d’opérations particulièrement violentes, sans consultation préalable des populations et des associations. Ces opérations se sont déroulées de nuit et en période hivernale, en utilisant de manière abusive les arrêtés de péril qui permettent de contourner la circulaire du 26 août 2012.

La France a déjà été condamnée à trois reprises par le CEDS sur la situation des Roms. Cette quatrième procédure souligne l’urgence pour le gouvernement de faire appliquer de manière effective le volet prévention de la circulaire du 26 août 2012 sur l’ensemble du territoire et de prendre des mesures d’intervention positives tenant compte des recommandations du CEDS.

Consultez la décision du Comité européen des Droits sociaux

http://www.medecinsdumonde.org/content/ ... 20CEDS.pdf

http://www.medecinsdumonde.org/content/ ... Finale.pdf

http://www.medecinsdumonde.org/content/ ... Finale.pdf

http://www.medecinsdumonde.org/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 18 Mar 2013, 11:38

Communiqué de la LDH :

Sur quelles flammes souffle le ministre de l’Intérieur ?

Provocation verbale assumée, retour du refoulé, dérapage soigneusement contrôlé ? Quelle que soit l’explication qu’on choisisse d’adopter, les propos du ministre de l’Intérieur reprenant une série de clichés détestables à l’encontre des Roms sont proprement intolérables, comme ils le seraient vis-à-vis de toute autre population.
[/b]
Alors que les Roms, citoyens européens, devraient bénéficier de la législation en vigueur, ils se voient assignés à résidence à travers une expression dépréciative, inimaginable pour tout autre membre de l’Union européenne. La déclaration du ministre exprime par ailleurs, et sur un mode catégorique, une sorte de vérité révélée selon laquelle les Roms « ne souhaiteraient pas s’intégrer ». C’est ahurissant : jusqu’à plus ample informé, ce sont bien les enfants roms qui tentent de faire valoir leur droit à la scolarisation et certains maires qui les en empêchent, pas le contraire. Il y a, de la même manière, une certaine indécence à leur reprocher les actes d’incendies volontaires dont ils ont été les victimes…

La Ligue des droits de l’Homme tient à exprimer sa condamnation de propos tout à la fois inconséquents et lourds de conséquences, très éloignés de la circulaire interministérielle du 26 août 2012. Les populations roms, les défenseurs des droits et de la solidarité qui sont à leurs côtés, ont besoin de tout autre chose que de propos incendiaires. La LDH invite le gouvernement à inscrire son action dans le respect des droits fondamentaux et de la dignité des personnes.


http://www.ldh-france.org/Sur-quelles-f ... le-le.html
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 28 Avr 2013, 11:23

Communiqué de presse des Comités de soutiens aux Roms du 13 :


Conférence de presse lundi 29 avril 2013 11h30 à Mille Babords


Les Comités de soutiens aux Roms du 13 s’insurgent contre les décisions de justice du 28 mars dernier ordonnant l’expulsion sous deux mois des résident-es d’un bâtiment à Fontainieu, ainsi que celle des résident-es du 91 bd Plombières, réquisition citoyenne menée le 12 novembre 2012 par 200 personnes et de nombreuses associations et organisations en soutien, pour placer l’État face à ses responsabilités.

À Marseille, d’ici l’été, la Valls des expulsions est programmée pour que la majorité des bidonvilles et lieux de vie des Roms soient éradiqués et leurs habitants repoussés vers nulle part (à Saint-Antoine, un jugement fait partir l’expulsion de 230 personnes à partir du 23 avril dès que le Préfet accordera le concours de la force publique, à la Parette les 120 résident-es sont assigné-es le 2 mai au tribunal par le propriétaire MPM, ...). Si aucun terrain ni solution d’hébergement ne sont proposés, ce sera autant de personnes à la rue, à nouveau chassées de trottoirs en trottoirs, et leurs enfants scolarisés ne retrouveront pas leurs camarades et professeurs à la rentrée.

Alors que l’ethnicisation est anticonstitutionnelle en France, la stigmatisation systématique de citoyens européens, Roumains, Bulgares, etc. est pratiquée par les pouvoirs publics, et ce malgré les nombreuses condamnations d’instances internationales. Des élu(e)s et des forces politiques instrumentalisent la "question" des Roms dans la perspective de glaner des voix aux municipales.

Les Comités de soutiens aux Roms du 13 exigent :
- L’arrêt immédiat de toute expulsion sans proposition de relogement, en accord avec la circulaire du 26 août 2012.
- L’abrogation des mesures transitoires spécifiques pour les Roumains et les Bulgares, scandaleuses mesures empêchant leur accès au droit commun (travail, suivi de la scolarité et de la santé…).
- L’application par l’État de la loi de réquisition déjà utilisée par Monsieur Jacques Chirac.
- La liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous.

Les Comités de soutiens aux Roms du 13 appellent tous les citoyen-nes, militant-es, organisations et personnalités à se mobiliser activement pour la défense des droits élémentaires de tous ceux qui vivent dans une grande précarité.
Ils appellent les maires des communes et arrondissements à trouver des solutions d’hébergement adaptées et pérennes pour toutes ces personnes.

Les Comités de soutiens aux Roms du 13 se donnent pour but d’organiser des actions selon quatre axes : juridique, médiatique, politique, soutien pratique.
Nous vous invitons à une conférence de presse
Lundi 29 avril 2013 à 11 h 30

dans les locaux de l’association Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001, Marseille

Les Comités de soutiens aux Roms du 13
Soutenus par :
Amis de la Terre, Amoureux au Ban Public 13, Artriballes, CCFD Terre Solidaire 13 Marseille, CIMADE PACA, Collectif de solidarité avec les Roms (Marseille) - Comité de coordination du 91 bd Plombières - LDH 13 - Les Alternatifs - Mille Bâbords - Mission ouvrière 13 - MRAP 13 - NPA 13 - Pastorale des Migrants 13 - Parti de Gauche - PCF


http://www.millebabords.org/spip.php?article23444
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 14 Juin 2013, 18:50

MARSEILLE :
Une expulsion a mis hier jeudi 13 des Rroms sur un nouveau trottoir, d’autres doivent avoir lieu dans les jours qui viennent.
Les forces de l’ordre ont débarqué jeudi 13 juin au matin dans un bidonville avenue des Olives, dans le 13e arrondissement de Marseille pour en « évacuer » la cinquantaine d’occupants, des familles Roms, qui s’y étaient réfugiées depuis plusieurs mois...
Des membres du collectif solidarité roms, du Parti de Gauche, de Resf et d’Alternative libertaire sont venus en soutien aux familles.

http://www.millebabords.org/spip.php?article23825

http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ ... it-a-labri

à voir aussi :
le journal de 19h30 sue LCM ( à partir 09mn15S )

http://www.lcm.fr/fr/emissions/id-4-le-journal-de-19h30
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 16 Juin 2013, 12:03

Communiqué de la LDH 13 relative à l'expulsion des Roms le jeudi 13 avenue des Olives dans le 13e arrdt de Marseille :

Assez d’expulsions-évacuations sans solutions alternatives d’hébergement

COMMUNIQUE DE PRESSE

Marseille le 14 juin 2013

Hier avenue des Olives dans le 13e arrdt de Marseille, sous le faux prétexte « d’arrêté de péril » pris par la municipalité, le Préfet a prêté le concours de la force publique pour « évacuer » une cinquantaine de personnes qui se sont retrouvées sur les trottoirs. Si la Municipalité et le Préfet pensaient que ces familles couraient un danger, alors ils auraient dû leur trouver un lieu d’hébergement sécurisé conformément à la loi.

D’autres expulsions-évacuations sans solutions alternatives d’hébergement ou de relogement sont programmées : Saint-Antoine, l’ancienne caserne Cardot 91 bd de Plombières, les bidonvilles de la Capelette, La Parette, etc et bien d’autres lieux sur le territoire du département, représentant plus d’un millier d’enfants et d’adultes voués au désespoir de l’errance.

Ces expulsions-évacuation de citoyens européens sont faites au mépris des lois, notamment sur l’obligation d’hébergement de toute personne démunie se trouvant à la rue, mais aussi des engagements dans les conventions internationales comme la convention internationale des droits de l’Enfant ou la convention européenne des droits de l’Homme. Rappelons que la France a été condamnée par le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) pour la quatrième fois, le 21 janvier 2013, pour ses « violations manifestes de droits et d’accès aux droits des populations Rroms ».

La Ligue des Droits de l’Homme s’insurge contre cette politique qui revient à traiter des êtres humains comme des « animaux indésirables » que l’on fait déplacer d’un lieu insalubre à un autre pour ne plus voir « la misère ».

La LDH dénonce la politique de bouc-émissaire que les autorités font jouer à ces familles au moment où les idées d’extrême droite, racistes, xénophobes, s’étalent sans complexe et gagnent une grande partie de nos concitoyens, jusqu’aux appels à la haine raciale.

La LDH demande aux collectivités locales, aux représentants de l’Etat, l’application pour tous, de tous les droits, individuels, économiques, sociaux et culturels, notamment des populations Rroms en trouvant rapidement des solutions alternatives aux expulsions des lieux de survie.

LIGUE DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN

Fédération des Bouches du Rhône

34, cours Julien 13006 Marseille

ldh.federation13@gmail.com

06 80 95 22 39


http://www.millebabords.org/spip.php?article23842
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 26 Juin 2013, 17:09

communiqué du du Collectif Solidarité avec les Roms - Marseille relatif au gros déploiement policier de ce matin au 91 boulevard de Plombières, ancienne gendarmerie
réquisitionnée le 12 novembre à Marseille pour mettre à l’abri des familles pourchassées de trottoir en trottoir.
viewtopic.php?f=78&t=6684&p=85364&hilit=rue+des+plombi%C3%A8res#p85364

Alerte ce matin à la réquisition citoyenne de Plombières

Ils viennent observer, intimider, arrêter

Gros déploiement policier ce matin au 91 boulevard de Plombières, ancienne gendarmerie réquisitionnée le 12 novembre à Marseille pour mettre à l’abri des familles pourchassées de trottoir en trottoir.

Contrôle à l’abri de nos regards. Une arrestation pour faire peur d’un père de famille de deux enfants conduit directement au CRA.

Ce matin mercredi, vers 7 h 30, plusieurs personnes ont reçu par téléphone des appels au secours des résidents du 91 bd Plombières : de nombreux policiers envahissaient la cour. Les habitants, qui avaient très peur, ont cru à leur expulsion du bâtiment.
Après une première alerte sms envoyée aux militants pour qu’ils se rendent sur les lieux en urgence contre l’expulsion, suivie d’une seconde où le premier militant arrivé expliquait qu’il s’agissait d’une descente de la police pour un contrôle d’identité intensif, plusieurs militants se sont retrouvés devant les grilles de la caserne, la police les empêchant d’entrer. Le contrôle a duré plus de deux heures.

Pour finir, la police est repartie, emmenant un homme, directement au centre de rétention, laissant derrière lui sa femme et ses deux enfants.

Ce gros déploiement policier de ce matin est malheureusement une préparation (répétition) de l’expulsion programmée : serait-ce une façon pour la préfecture de terroriser suffisamment les résidents afin que beaucoup retournent d’eux-mêmes dans leur pays ? Et d’en profiter pour juger de la "réaction" militante ?...

Cela nous rappelle que notre présence solidaire est toujours nécessaire lorsque les forces de police envahissent les lieux.

Denise, du Collectif Solidarité avec les Roms - Marseille


+ photos :

http://www.millebabords.org/spip.php?article23947
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 19 Juil 2013, 22:18

Suite à la décision du juge d’exécution, rendue publique le jeudi 18/07, aucun délai n’est accordé aux occupants de la réquisition citoyenne du 91 bd de plombières
viewtopic.php?f=76&t=4157&p=113033#p108248, la date d’expulsion est donc : mardi prochain 23/07 au matin (tôt).

En solidarité avec les occupants de la réquisition du 91 bd plombières
à laquelle nous avons été nombreux à participer,
soyons nombreux à être présents contre l’expulsion mardi prochain 23 juillet de bonne heure.

Suite à la décision du juge d’exécution, rendue publique le jeudi 18/07 à 16h, aucun délai n’est accordé aux occupants de la réquisition citoyenne du 91 bd de plombières et ces derniers se voient, en outre, condamnés à verser 1000 euros pour les frais irrépétibles (de la partie adverse). Il va sans dire que l’État n’envisage aucune solution de relogement.

La date d’expulsion est donc : mardi prochain 23/07 au matin (tôt).

En solidarité avec les habitants de la réquisition, mobilisons-nous : soyons le plus nombreux possible à leurs côtés mardi pour dire : "stop aux expulsions sans relogement" !


http://www.millebabords.org/spip.php?article24097
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 23 Juil 2013, 16:03

Marseille : nouvel épisode de la guerre que l’Etat mène contre les Roms !

Nous étions entre 100 et 150 ce 23 juillet tôt le matin.
en solidarité avec les résidents de la réquisition du 91 bd Plombières
Mais cela n’a pas empêché les nombreux policiers, le préfet de police et la préfète à l’égalité des chances d’expulser sans état d’âme des femmes et des enfants vers un nouveau trottoir de Marseille d’où ils ne manqueront pas de les pourchasser sans répit !

http://www.millebabords.org/spip.php?article24097
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 29 Juil 2013, 18:45

Communiqué et commentaire du collectif de solidarité avec les Rroms de Marseille concernant la fin de la réquisition de l’ancienne caserne réquisitionnée du 91 bd Plombières
qui avait assuré un toit à environ 200 Rroms :

Fin policière de la réquisition citoyenne du "91 Bd de Plombière"

Alors que depuis près d’un an cette réquisition avait tant bien que mal assuré un toit à quelques 200 Rroms, l’Etat et la ville, main dans la main, après une parodie de "Justice" où furent entendus les plus éhontés mensonges, ont décidé d’y mettre un terme en envoyant ce matin leurs mercenaires policiers évacuer les Rroms restants.

Il faut dire qu’entre l’Etat qui expulse, de plus en plus d’élus qui se lâchent ( le député-maire de Cholet qui "regrette qu’ Hitler ne les ai pas tous tués", l’estrasse Estrosi qui se targue de "les mater", Préau soutenu par Guy Tessier sui brûle de balancer des coktails Molotov sur les campements Rroms "parce que cela va plus vite que la justice", sans parler des nazillons du Fn pour qui, c’est un fond de commerce récurrent, le racisme anti-Rroms se porte de mieux en mieux en France, "Terre d’asile" et "patrie des droits de l’Homme" ; Et valls a beau jeu de s’offusquer des propos de Bourdouleix, lui, l’hypocrite qui applique une politique raciste d’exclusion et de perpétuelles expulsions de ces populations ;

Quand à nous (collectif de solidarité avec les Rroms), nous continuerons à soutenir ou initier d’autres réquisitions tant que les droits élémentaires d’avoir un toit, de pouvoir travailler seront ainsi bafoués pour les Rroms.


Pour madame la sous-préfète à "l’égalité des chances"

elle qui, venue parader devant l’expulsion des roms du 91 Bd Plombiére, vantait devant les caméras, le grand humanisme de l’Etat et de la ville, prenant en considérations femmes et enfants ;
Ils sont actuellement une centaine dont des femmes, des enfants et des personnes agées, dans le parc Lyonel Rathery, coincés entre bretelle d’autoroute et Bd Plombiére, SANS POINT D’EAU, SANS SANITAIRE, harcelés par la police (pas le droit de monter des tentes pour la nuit).
Cette nuit, il y a eu un violent orage...
ça se passe à Marseille capitale de la culture 2013 et pendant ce temps, la fête continue !

http://www.millebabords.org/spip.php?article24131
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 01 Aoû 2013, 09:00

Marseille : communiqué commun des associations et organisations politiques relatif à l'expulsion et ses suites des familles Rroms ayant occupé l'ancienne caserne
du Boulevard de Plombières après la réquisition citoyenne du 12 novembre 2012 :

Conférence de presse
vendredi 2 août 2013 à 11 heures
À l’appel de : Action pour la Vie, Attac, CCFD-Terre Solidaire 13, Cimade, Collectif de Solidarité avec les Rroms-Marseille, Comité de coordination du 91 Plombières, Eau Bien Commun Paca, Emmaüs Saint-Marcel, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, LDH 13, Mille Bâbords, MRAP 13, NPA 13, Pastorale des Migrants, PCF 13, PG 13...

Communiqué

L’expulsion, le 23 juillet dernier, des habitants de l’ex-caserne Cardot à Marseille, a rejeté sur le trottoir 180 personnes, dont de très nombreux enfants. Une partie d’entre eux a trouvé refuge dans un square, au bout du bd de Plombières. Sans point d’eau, sans sanitaires, ils sont de plus constamment harcelés par la police.

La réquisition citoyenne, le 12 novembre 2012, de cette ancienne caserne avait permis à ces personnes pendant neuf mois de vivre à l’abri, d’avoir un foyer, de bénéficier d’un suivi médical pour tous et, enfin, pour les enfants d’aller à l’école dans leur quartier, comme n’importe quel autre écolier, montrant que leur intégration était possible.

Prochainement, d’autres bidonvilles à Marseille devraient être vidés de leurs occupants par la force publique, sans solutions alternatives d’hébergement, et c’est près d’un millier de personnes qui ont repris ou vont reprendre la vie d’errance de la rue, chassées sans répit ! Sur tous ces lieux, à Marseille, à Marignane…, le manque d’eau est catastrophique rendant les misérables conditions de vie matérielles et sanitaires encore aggravées par la canicule.

C’est inacceptable au XXIe siècle, dans la capitale européenne de la « Kulture », dans le pays dit des droits de l’Homme. C’est inacceptable dans une ville fondée, il y a plus de 2600 ans, par des migrants grecs, et qui, au fil du temps, a su adopter plusieurs vagues migratoires, que ce soient des Piémontais, des Arméniens, des Italiens du Sud, des Maghrébins, des Comoriens, etc., et qui refuse ces migrants européens !

Qu’attendent les responsables politiques et de l’État pour se conformer à la loi qui les oblige à héberger toute personne à la rue et en détresse ? Qu’il y ait des morts ?

C’est pourquoi nous vous invitons à une conférence de presse

Vendredi 2 août 2013 à 11 heures

Square Lionel Rathery
(bd de Plombières [vers entrée autoroute], 13014 - entrée côté tunnel croisement bd de Plombières/traverse de Gibbes)

Nous tenons à rendre publics :

Les dangers que vivent ces personnes. En cette période de canicule, il ne s’agit plus de non-assistance à personne en danger mais d’un véritable crime.

Les mensonges de l’État et la brutalité de sa force publique, qui au lieu de protéger les faibles les harcèle et les jette sur le trottoir.

L’hypocrisie et la manipulation des diagnostics dits « sociaux ».

L’abandon par la Ville et l’État des quartiers les plus pauvres.

La lâcheté de la plupart des élus, toutes tendances confondues, qui, par jeu électoraliste, n’hésitent pas à utiliser le hideux discours du racisme et de l’exclusion.

Notre détermination dans ce combat pour la dignité de chacun et pour l’application pour toute personne du droit à avoir un abri décent.

À l’appel de : Action pour la Vie, Attac, CCFD-Terre Solidaire 13, Cimade, Collectif de Solidarité avec les Rroms-Marseille, Comité de coordination du 91 Plombières, Eau Bien Commun Paca, Emmaüs Saint-Marcel, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, LDH 13, Mille Bâbords, MRAP 13, NPA 13, Pastorale des Migrants, PCF 13, PG 13...

Avec les interventions de : Jean-Marc Bremond, CSR - Jean-Pierre Cavalié, Cimade - Patrick Cher, Emmaüs Saint-Marcel - Salva Condro, LDH 13 - Jean-Marc Coppola, PCF 13 - Bernard Mounier, Eau Bien Commun Paca

http://www.millebabords.org/spip.php?article24141
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 03 Aoû 2013, 12:15

Représentants d’associations et organisations politiques ainsi que France info, la Marseillaise, La Provence, Marsactu, Mille Bâbords, Radio Galère étaient présents à Marseille
lors de la Conférence de presse du vendredi 2 août 2013. Ils ont exprimé leur colère devant le traitement infligé aux familles Rroms expulsées du bâtiment réquisitionné du
Boulevard de Plombières à Marseille.

photos + revue de presse :
http://www.millebabords.org/spip.php?article24141
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 17 Aoû 2013, 22:45

Marseille : les familles Rroms qui avaient été expulsées du 91 Bd de Plombières sont à l'abri dans une ancienne usine désaffectée dont la ville de Marseille est propriétaire.
Elles sont régulièrement approvisionnés en eau par le Samu Social, mais sont assignées en justice et devront comparaître lundi 19 août à 9h devant le Tribunal d’Instance.
calendar.php?view=event&calEid=7985

http://www.millebabords.org/spip.php?article24167
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités