Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 21 Juil 2015, 02:32

Evacuation de Rroms et de Bulgares à Bobigny

Rdv mardi matin à partir de 7h au pont de la Folie, rue de Paris à Bobigny (bus 147, arrêt La Folie).

Les habitants du bidonville situé à la Folie à Bobigny ont été avertis d’une évacuation prévue ce mardi 21 juillet au matin.

18 des familles qui vivent là ont occupé ce terrain après leur explusion du Pont de Bondy en 2012. D’autres les ont rejointes au fil des évacuations, dont, l’an dernier, des familles venant des Coquetiers. Ce qui montre que les évacuations à répétition ne servent à rien : les habitants de La Folie s’ajouteront aux 3947 personnes expulsées de leurs lieux de vie au premier semestre 2015, dont 65% en Ile de France, selon un recensement de la LDH et ERRC, si aucune proposition pérenne alternative au bidonville ne leur est faite.

... https://paris-luttes.info/evacuation-de ... gares-3614
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 24 Juil 2015, 20:21

samedi 25 juillet 2015 à MARSEILLE à 18 h Ombrière du Vieux Port

Représentation publique
Tisser des amitiés sans frontières - agir ensemble !

Des jeunes d’Allemagne, de France et de Serbie se rencontrent à Marseille pour se confronter aux différents visages et formes des discriminations, élaborer ensemble des stratégies d’action et se présenter au public

Certain.e.s participant.e.s ont déjà pris part aux rencontres précédentes (Münster et Belgrade) dans le projet « Les étoiles au delà des frontières », un projet de jeunes Roms et leurs ami.e.s venant d’Allemagne, de France et de Serbie. L’été 2015 un nouveau projet voit le jour avec une première rencontre en France, dont le focus central est la confrontation avec toutes les discriminations (racisme, sexisme, validisme, âgisme,...). Un lien spécifique sera aussi développé vers la discrimination des Roms aujourd’hui et leur persécution pendant la deuxième guerre mondiale en France.

Les jeunes développeront des stratégies d’action contre l’anti-tsiganisme et toutes les formes de discrimination, à travers des ateliers ludiques (théâtre, danse, vidéo) tout en cherchant, cette fois-ci de créer une plus grande visibilité pour le grand public.

Rejoingnez- nous pour une représentation publique au Vieux Port sous l’ombrière samedi 25 juillet 2015 à 18 heures


Ce projet est porté par les associations « L’artichaut » (Marseille), « Balkanbiro » (Münster, Allemagne) et « Vakti-it’s time » (Belgrade, Serbie).

http://www.millebabords.org/spip.php?article28196
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2786
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 25 Juil 2015, 18:34

Appel à soutien pour les roms expulsés de leur village d’insertion

Appel à rassemblement devant la mairie de Saint-Ouen (93) pour soutenir les familles roms expulsées de leur village d’insertion vendredi 24 au matin. Hier soir, 5 tentes ont été dépliées devant la mairie : les familles et quelques soutiens vont y dormir.
Samedi nous passerons encore la journée sur place pour essayer d’obtenir une réponse de la mairie et mobiliser les gens. si vous pouvez nous rejoindre, à un moment ou un autre c’est bien ! Nous continuons aussi de chercher une solution d’accueil.

L’histoire des relations entre les Rroms et la ville de Saint-Ouen n’est ni simple, ni récente. Une nouvelle page s’ouvre aujourd’hui, avec l’expulsion programmée du « village d’insertion » qui a eu lieu vendredi 24 juillet sans qu’aucun avis d’expulsion ne soit affiché au préalable !

L’association Droit au logement et le collectif de solidarité des Roms de Saint-Ouen ont manifesté le lundi 8 juin au soir devant l’hôtel de ville où se tenait un conseil municipal. Objectif : obtenir des solutions de relogement pour les 14 familles du village d’insertion rom qui doit fermer ses portes début juillet.

Mais au final, toutes les personnes présentes sur le terrain ont été expulsées vendredi 24 juillet vers 10h et ne pourront revenir chercher les dernières affaires que lundi entre 10h et 18h. Avant que tout passe sous la pelleteuse.

Les associations présentes sur place appellent à un rassemblement de soutien immédiat devant la mairie dès à présent.

https://paris-luttes.info/appel-a-souti ... -roms-3629
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21658
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 28 Juil 2015, 02:21

La police oblige les roms de Saint-Ouen à décamper : la lutte s’organise

Les 56 personnes mises à la porte de leur village d’insertion sans aucune solution de relogement le vendredi 24 juillet dernier campaient devant la mairie de Saint-Ouen pour revendiquer leurs droits. Le maire, William Delannoy, ne leur a accordé aucun rendez-vous. Dimanche soir, ils ont été expulsé par la police qui a pisté chaque petit groupe dans les rues de la ville pour tenter de savoir où ils pourraient s’abriter et poursuivre ses manœuvres d’intimidation.

La nuit dernière, les familles ont été mises à l’abri par des membres du Collectif de soutien aux roms de Saint-Ouen. Aujourd’hui, elles vont se rendre sur leur village pour récupérer leurs effets personnels comme les autorités le leur ont accordé. Mais avec le soutien du Dal et d’Entraides-Citoyennes, la lutte s’organise.

... http://entraides-citoyennes.org/la-poli ... sorganise/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 06 Aoû 2015, 08:09

Destruction du bidonville de "la folie" et de "la vie qui va avec" : témoignage.

Témoignage de Baptiste PASCAL D’AUDAUX, qui raconte la journée du 21 Juillet. Médiateur scolaire à l'ASET 93, l'auteur de ce récit tient à préciser clairement que ce témoignage n'engage que sa personne.

... http://rroms.blogspot.fr/2015/07/destru ... folie.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21658
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 11 Aoû 2015, 13:04

Lyon

Collomb organise le harcèlement des familles Roms du parc des Chartreux

Depuis plusieurs jours, la police municipale de Lyon (au ordre de Gérard Collomb on le rappel) procède à un véritable harcèlement contre des familles Roms obligées de dormir dans leurs véhicules garés au dessus du parc des Chartreux, faute de place dans les hébergements d’urgence

Màj : Les familles ont informé aujourd’hui que la police était à nouveau passée les voir pour leur dire que mardi matin 7h la fourrière passerait pour enlever leurs véhicules ! Venez les soutenir !

... http://rebellyon.info/Collomb-organise- ... lement-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 12 Aoû 2015, 16:22

Maires de Besançon et de Thise : Excuses publiques des participants à la marche du 8 Aout à Thise

Pétition à l’attention de : Mr le maire de Besançon : Jean-Louis Fousseret , Mr le maire de Thise : Alain Loriguet et des élus ayant participé à la marche du 8 août

Citoyens,(associations, organisations) dénonçons la manifestation qui s’est
déroulée le 08 août dernier à Thise (près de Besançon), et où des propos
incitant à la haine ont étés exhibés sur une banderole tenue par divers élus U.M.P., MoDem, ou P.S., soutenus par mr Jean-Louis Fousseret

Nous déplorons bien sur l’altercation qui est à l’origine de cet événement, mais rappelons qu’afin d’éviter ces situations de tensions, aboutissement logique, ce sont les nombreux et récurrents dysfonctionnements, notamment le manque de places et les conditions insalubres du terrain attribué afin d’accueillir convenablement les familles qui restent à combattre, et non les individus ou catégories ainsi ciblés.

Nous ne légitimons pas les gestes violents,mais ne pouvons tolérer de tels propos. Nous ne pouvons dénigrer publiquement toute une communauté pour un acte isolé.

Nous leur demandons ainsi de présenter des excuses publiques en preuve de leur bonne foi et en distanciation de tels travers, le cas échéant des poursuites pouvant être envisagées

La présente pétition à pour objectif d’apporter un poids large à notre indignation et nos revendications ici présentes, aussi nous espérons le soutien d’un maximum de personnes afin que cessent ces comportements inadmissibles aujourd’hui trop banalisés.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Mr ... e/?nwalGjb
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 12 Aoû 2015, 20:18

A La Courneuve, le plus vieux bidonville d'Ile-de-France menacé d'expulsion

"Le projet de sortie progressive, monté par des associations et des chercheurs avec les 300 habitants du lieu, n'est pas crédible pour la mairie communiste."
http://www.liberation.fr/societe/2015/0 ... on_1361505
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2786
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 15 Aoû 2015, 12:38

Strasbourg : Un « camp modèle » pour invisibiliser les Roms

Un ancien camp militaire, des barbelés rouillés, des caravanes... c’est l’« espace Hoche », où la municipalité écolo-socialiste de Strasbourg concentre depuis deux ans les Roms qui auparavant peuplaient des bidonvilles un peu trop proches du centre de la capitale européenne. Elle vante un modèle social. C’est de la poudre aux yeux. Reportage.

... http://alternativelibertaire.org/?Roms- ... Strasbourg
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Blackwater » 15 Aoû 2015, 15:29

Romstorie : Comment le discours de Grenoble a contaminé le logiciel républicain

14 AOÛT 2015 | PAR JACQUES DEBOT

A ce jour, en 2015, tous les élus des partis politiques de notre pays, depuis le Parti-socialiste, en passant par le centre et la droite, jusqu’à l’extrême droite, parlent des Roms et des Gens du Voyage en utilisant des mots, des tournures et des arguments comparables à ceux qu’utilisait Le Pen, quand il parlait des malades du sida en 1987.

Par un discours analogue, ils ont rendu les Roms et les Gens du Voyage responsables du rejet qu’ils subissent en permanence, un rejet dont la seule cause serait leur inconduite. En multipliant les déclarations pour alerter les autorités, et qui ne manquent pas d’inquiéter les populations, sur les menaces sanitaires comme la tuberculose que propageraient les roms, ils en ont fait des pestiférés. Les carnets de vaccinations perdus au cours des expulsions répétées servent maintenant de prétexte aux mairies pour opposer aux familles le refus de scolariser les enfants.

L’insistance des élus de la République à vouloir faire admettre par l’opinion que malgré tous les efforts entrepris, ni les Roms, ni les Gens du voyage ne souhaiteraient s’intégrer dans la société majoritaire est calquée sur l’affirmation de Le Pen qu’on ne guérissait pas de ce fléau qu’est le sida.

Tous les efforts d’intégration seraient inutiles et dangereux. Offrir à ces gens-là des conditions normales d’existence ferait courir des risques aux citoyens ordinaires, dérangerait gravement le besoin légitime de tranquillité publique. Non seulement on ne fait rien, mais tout est mis en œuvre pour empêcher de faire. Le moindre incident sert de prétexte aux juges pour condamner à des peines infamantes et dissuasives les bénévoles qui s’éreintent à mettre un peu d’humanité dans cette violence politique.

Le discours permet de justifier la relégation, la destruction des lieux de vie, l’absence assumée par les élus et par l’Etat de recherches alternatives, de mesures sociales et d’aménagement du territoire que pourrait financer l’Europe si notre pays prenait la peine de mobiliser les fonds structurels.

Si le Front de Gauche et les communistes sont d’ordinaire moins bruyants sur l’anathème et la réprobation, plus rien ne différencie les municipalités où ils sont au pouvoir des mairies tenues par la droite. Le journal l’Humanité fait mine de s’émouvoir quand un maire de droite ordonne la destruction d’un bidonville, alors que des maires du Font de gauche ou du Parti communiste mènent une politique impitoyable contre les familles roms, détruisent les lieux de vie, mettent à la rue des milliers de personnes, été comme hiver. Mais dans ces cas-là, l’Huma se tait. Il faudrait consacrer de longues et passionnantes recherches aux militants de ces partis, écartelés entre leurs convictions et la ligne de conduite de leurs élus…

Ni la direction du Parti socialiste, ni les think tanks qui l’alimentent en réflexion n’ont su réagir à temps pour dénoncer les illusions de cette rhétorique sanitaire inspirée de l’idéologie nazie. Dès le 24 août 2010, l’historien Pierre Cornu nous mettait en garde « La parole présidentielle a libéré et légitimé une logique purificatrice mortifère contre laquelle, du fait même de l'origine de cette parole, il n'existe pas, en l'état actuel, d'antidote efficace.» L’exutoire ainsi désigné, il ne restait plus qu’à envoyer les équipes de nettoyage. http://blogs.mediapart.fr/edition/les-i ... retour-du-

Par manque de clarté quant aux valeurs européennes, par une conception romantique et peu concrète des valeurs républicaines, par une méconnaissance totale du monde tsigane, le Parti socialiste s’est retrouvé dans l’incapacité de produire « l’antidote efficace » pour immuniser ses cadres, ses élus, ses militants. Dès lors, à défaut d’avoir été capables de structurer la résistance, ses dirigeants se sont retrouvés contraints de participer à l’hystérie collective, de reprendre à leur compte les arguments des Le Pen et Buisson, inspirateurs du discours de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy, en juillet 2010. Roland Barthes nous avait prévenu : « […] Le fascisme, ce n'est pas d'empêcher de dire, c'est d'obliger à dire ». http://egophelia.free.fr/pouvoir/barthes.htm

Dans la violence de ces journées de juillet 2010, en laissant Luc Chatel porte-parole du gouvernement dire qu’ «on a beau être rom, gens du voyage, parfois même français au sein de cette communauté, on doit respecter les lois de la République», en soulignant dans un communiqué officiel sous sa signature « les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms » en affirmant à maintes reprises«Nomades, Gens du voyage, Roms, peu importent les dénominations », Nicolas Sarkozy a créé des amalgames entre des citoyens français et des migrants, fragilisé durablement l’intégration des Gens du Voyage au sein de la nation française qui date souvent de plusieurs siècles

Face à l’inertie du personnel politique et des intellectuels français en ce mois d’août 2010, Mme Viviane Reding, Commissaire européenne à la justice et aux droits fondamentaux rappelait à l’ordre et menaçait notre pays de sanctions. C’est alors que Jean Luc Mélenchon, à peine rentré de vacances, a cru bon d’apporter un coup de main décisif au désastre initié par Sarkozy. S’en prenant violemment à Viviane Reding, il l’accusait de dire des « choses totalement exagérées et insultantes pour le peuple français » et rappelait qu’il aurait aimé l’entendre manifester « pour les travailleurs, le millième de la compassion qu'elle avait manifestée pour les roms ». Les Voyageurs français, au nombre d’un demi-million, remercient Jean Luc Mélenchon qui par cette déclaration pitoyable considère qu’ils ne font pas partie du peuple français et n’arrive toujours pas à concevoir qu’on puisse être rom et travailleur. http://tempsreel.nouvelobs.com/politiqu ... yable.html

Jour pour jour, cinq ans après le discours de Grenoble, la politique d’écrasement des bidonvilles à coups de pelleteuses, l’absence de relogement des familles jetées à la rue, le harcèlement contre les Gens du Voyage, le non-respect de la loi et des engagements de l’Etat en matière d’aires d’accueil est pratiqué par tous les élus de droite et du centre sans exception, par les Socialistes et le Front de Gauche, sans l’ombre d’un état d’âme.

A quelques jours de la fête de l’Huma, le maire de la Courneuve va faire place nette du plus vieux bidonville d’Ile de France, tandis que le maire écologiste de Grenoble Éric Piolle vient d’envoyer les pelleteuses raser le bidonville Esmonin. Nicolas Sarkozy et son ministre de l’identité nationale ont gagné toutes les batailles, leur victoire est totale. Des bataillons de pelleteuses, ces tanks civils, mènent aux Roms une guerre sans répit.

Dans chaque département, chaque communauté d’agglomération, chaque mairie, le virus du discours de Grenoble s’est maintenant implanté dans le logiciel républicain. Le maire, désigné au suffrage universel par le scrutin qui connait le plus fort taux de participation, l’élu le plus populaire de la République est en première ligne pour traiter la question rom, appliquer « la politique municipale de la race » http://www.mediapart.fr/journal/bibliot ... icipale-de

L’incident survenu le mercredi 5 août à Thise près de Besançon est un condensé de toute cette idéologie partagée, de ce consensus hostile et surtout des négligences avec lesquelles les préfectures et les collectivités territoriales traitent les dossiers relatifs aux Gens du Voyage.

On sait que chaque année, des milliers de pèlerins tsiganes convergent en direction de grands rassemblements parpaillots appelés conventions. Leurs itinéraires confluent généralement vers l’Est, où l’état met à leur disposition (moyennant finance) d’anciennes bases militaires en grande partie inoccupées.

Dans la commune de Thise près de Besançon, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon (la CAGB) a construit une aire de grand passage pour les Gens du voyage de 80 places. C’est une bande de terre étroite et longue, un délaissé rural inondable en hiver, coincé entre le Doubs et une route à grande circulation. Les Gens du Voyage craignent d’occuper cette place, parce que les voitures et les camions font courir un danger mortel aux enfants, la route n’étant séparée des caravanes que par une glissière métallique. L’autre flanc du terrain, bordé par le Doubs, est tout autant anxiogène. Les élus eux-mêmes reconnaissent que cette aire de grand passage est « inappropriée ».

Mercredi 5 août, 200 caravanes en chemin pour St Avold, près de Nancy, ne pouvant trouver de place sur cette aire ont choisi d’aller s’installer sur les terrains de l’aérodrome de l’autre côté de la route, pas sur les pistes mais en bordure. L’incident s’est déjà produit à plusieurs reprises mais cette fois, le maire de la commune de Thise ayant décidé de s’interposer avec deux autres personnes a été bousculé, sans trop de gravité fort heureusement, mais suffisamment pour que l’affaire se mette à flamber.

Aussitôt c’était l’emballement en présence des caméras de FR3, avec appel à manifester, pétition remise au préfet, soutien des élus de la communauté d’agglomération, soutien du maire de Besançon (socialiste) à son collègue de Thise (UDI) et le soir-même défilé de l’union sacrée des écharpes derrière une banderole calamiteuse : Invasion des gens du voyage : ça suffit !

Comme souvent, la gueule de bois succède à la colère, des militants socialistes sont furieux contre ces élus de gauche qui défilent avec la droite derrière une banderole au texte raciste et les Verts se désolidarisent. Comble de la sottise, certains élus jurent n’avoir pas lu le texte avant de défiler en tenant la banderole !

Les Gens du voyage lancent une pétition qui pour l’heure avoisine déjà les mille signatures. S’ils protestent avec raison contre le texte raciste de la banderole et les conditions d’accueil déplorables, ils se désolidarisent publiquement de toute forme d’action violente. Du côté des élus et de la préfecture, l’option d’envoyer à l’avenir des escadrons de gendarmerie contre des convois de caravanes souhaitant faire halte dans le secteur, des convois où prennent place des enfants, n’est pas tenable.

Il faut revenir à la table des négociations. A Besançon même, et dans le département du Doubs, deux documents ont été rendus publics et sont consultables en ligne. D’une part, le Schéma départemental d’accueil et d’habitat des Gens du Voyage du Doubs pour la période 2013 à 2018 et d’autre part le PLH, le Programme local de l’habitat du Grand Besançon pour la période 2013-2019.

Il faut prendre en main le Schéma départemental d’accueil et d’habitat des Gens du Voyage du Doubs et dans l’affaire qui nous occupe, aller directement à la page 60 qui traite des grands passages et lire au chapitre du diagnostic que « des demandes arrivent régulièrement toute l’année en Préfecture, en Sous-Préfecture et dans les collectivités pour disposer d’une solution de stationnement, mais aucune mise en commun des demandes n’est organisée et qu’on constate aussi « une absence de coordination départementale ou régionale » apprendre qu’ « en moyenne, une demi-douzaine de groupes de plus de 200 caravanes en grands passages arrive dans le département, sans qu’aucune solution de stationnement ne soit prévue » et d’autres questions tout aussi importantes qui n’ont jamais été traitées.

Il faut retourner à la table des négociations, demander pourquoi, alors qu’on a constaté ces carences depuis des années, pourquoi on n’a rien fait depuis 2013 ? Pourquoi on a laissé un maire aller tout seul au-devant de plusieurs centaines de personnes ? Demander au préfet et au président du Conseil général qui ont paraphé ce document, eux-mêmes ou leurs prédécesseurs, mais ils sont responsables de la continuité, ce qu’ils envisagent de faire maintenant ? Mobiliser des escadrons de gendarmes mobiles ou mobiliser les acteurs autour d’une question d’aménagement du territoire ? On retrouve le texte complet sur le PDF qui est référencé à la date du 22 avril 2013 sur ce lien : http://www2.doubs.fr/index.php?option=c ... itstart=10

Il faudra aussi apporter avec soi le Programme local de l’habitat du Grand Besançon pour la période 2013-2019, aller directement à la page 25 et demander si on a fait avancer « la recherche conjointe avec les services de l’Etat et du Département du Doubs d’un terrain temporaire (environ 4 hectares) situé sur le territoire du Grand Besançon, faisant office d’aire de très grands passages en vue d’assurer l’accueil des groupes dont la taille dépasse la capacité maximale de l’aire de grands passages de Thise (90 caravanes) »

Parce que si on avait avancé dans cette recherche, conjointement, élus, préfecture et Gens du voyage, on n’aurait pas bousculé un élu, on n’aurait pas défilé derrière une banderole de la honte, on n’aurait pas dit qu’on ne savait pas lire, on aurait fait des choses beaucoup mieux que ce désastre de Thise. On trouve le document PLH sur internet : http://audab.org/wp-content/uploads/201 ... ns_web.pdf

Ce sont là quelques pistes de travail, ce sont là quelques efforts qu’on peut demander aux élus, aux préfets, aux Gens du voyage, ce sont là des antivirus assez faciles à programmer, des antivirus qui pourraient permettre une restauration du « logiciel républicain »

http://blogs.mediapart.fr/blog/jacques- ... epublicain
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 333
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse, Grenoble

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 17 Sep 2015, 13:13

Stigmatisation des gens du voyage ça suffit !

Appel à une manifestation le samedi 19 septembre, Place du 8 septembre à Besançon :

Le 5 août dernier, suite à une altercation entre le maire de Thise (alors responsable de l’accueil des voyageurs pour l’agglomération de Besançon) et des gens du voyage (c’est-à-dire des Français itinérants), des élus locaux ont manifesté ensemble à Thise derrière une banderole indiquant : « Invasion des Gens du Voyage, ça suffit

Le racisme est toujours une honte pour l’humanité ! Nous dénonçons ces propos incitant à la haine et stigmatisant toute une communauté ! En aucun cas on ne peut dénigrer publiquement toute une communauté pour un acte isolé ! Le rôle des élus ne devrait-il pas être de nous aider à organiser le vivre-ensemble plutôt que d’attiser la haine de l’Autre ?

Surtout, il faut rappeler que les situations de tension comme celles survenues à Thise sont l’aboutissement logique de nombreux et récurrents dysfonctionnements dans l’agglomération de Besançon à propos des terrains attribués ou non aux gens du voyage. Selon les recommandations du « schéma départemental pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage du Doubs 2013-2018 », approuvé en mars 2013 l’aire dite de grands passages de Thise devrait «mettre à disposition un terrain ponctuel pour le passage de groupes de plus de 100 caravanes sur la CAGB (entre 3 et 4 hectares)». Ce n’est toujours pas réalisé et de plus ce chiffre reste en-deçà des obligations de la loi Besson (200 places pour les aires de grands passages). Dans les faits, aujourd’hui, il n’y a même pas la place pour 60 caravanes sur l’Aire de Thise (inférieure à 2 hectares) qui est de plus insalubre parce qu’en zone inondable et dangereuse pour les enfants parce que coincée entre une route nationale passante et le Doubs.

Devant ces manquements à la loi, nous dénonçons la stigmatisation exprimée par cette banderole et exigeons :

– une réaction des pouvoirs publics afin de faire respecter l’égalité de tous les citoyens sans distinction.

– de véritables aires de grands passages, d’accueil, et des terrains familiaux avec un nombre de places suffisantes pour les gens du voyage dans l’agglomération de Besançon. La moindre des choses serait que les élus et l’Etat respectent leurs engagements sur cette question quand ils en appellent au respect de la loi!

Nous tenons aussi à dénoncer tous les racismes et toutes les discriminations, quels qu’ils soient ainsi que leur instrumentalisation à des fins électoralistes.

Manifestation le samedi 19 septembre, 14 heures, Place du 8 septembre – Besançon

Signataires : Espoir et Fraternité tsigane de Franche- Comté, France Liberté Voyage, Action Populaire, CDDLE, Mrap, Resf 25, FSU, Union syndicale Solidaires, Ensemble!, Initiative Communiste Ouvrière, Parti de Gauche 25

https://communismeouvrier.wordpress.com ... ca-suffit/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede altersocial » 07 Nov 2015, 11:24

ALERTA !

Chers Amis,

La série noire continue !

Suite à l'annonce de la manifestation d’un mouvement d'extrême-droite "contre une immigration massive" prévue le samedi 7 novembre 2015 à 15H devant l'ambassade de Hongrie, à deux pas du Cirque Tzigane Romanès !

Lors de leur précédente manifestation du 24 septembre 2015, ils avaient bloqué l’accès et les portes à notre Cirque ! Nous sommes à nouveau face à des menaces de violence qui visent les Artistes du Cirque Tzigane Romanès et le Public !
Ce samedi 7 novembre auront lieu deux représentations « La Lune Tzigane brille plus que le Soleil » (à 16h et 20h30 - au Square Parodi à Porte Maillot Paris 16e). Nous nous battrons pour que les deux représentations aient bien lieu ce week-end et tous les autres week-ends, sous notre chapiteau !

Nous Artistes Tziganes nous ne pouvons pas faire face à cette violence et à ce réel danger d'insécurité que représente ce mouvement !

Nous appelons à un GRAND RASSEMBLEMENT CITOYEN le SAMEDI 7 NOVEMBRE à 15H, pour faire face à cette situation très inquiétante pour défendre un Art et une Culture !!!

Ouvrez vos cœurs. Soyez avec nous. Vous êtes notre seule défense !

Nous espérons vous avoir nombreux à nos côtés ce samedi 7 novembre à 15h, au Cirque Tzigane Romanes –Square Parodi, bd de l’Amiral-Bruix à Porte Maillot !

Nous vous remercions d’avance de votre soutien et de diffuser cet appel !

Je vous embrasse avec le cœur et me réjouit de vous accueillir !

Délia Romanès ( 06 99 19 49 59 )
Lieu du spectacle :
Chapiteau du Cirque Romanès
Square Parodi, Boulevard de l’Amiral-Bruix
75016 Paris / Métro : Porte Maillot (Ligne 1 – Sortie 5) ou Métro : Porte Dauphine (Ligne 2 )
Renseignements et réservations : 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 03 Fév 2016, 02:31

Paris : manifestation contre l’expulsion de Rroms

Une centaine de personnes, pour la plupart des Roms installés dans un bidonville du nord de Paris, ont manifesté aujourd’hui devant la mairie du 18e arrondissement pour protester contre leur expulsion prévue cette semaine. «On reste ici», «on veut des papiers», ont-ils scandé. Sur le parvis de la mairie, une fillette tenait une pancarte disant «Des enfants sans toits = plus d’école». Des adolescents avaient accroché un panneau sur une grille de la mairie, sur lequel on pouvait lire: «Non aux expulsions coûteuses, inutiles, depuis 25 ans».

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... n-de-roms/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 05 Fév 2016, 08:39

Vidéo
Les associations sur le terrain, et bénévoles et les Roms se rassemblent dans le 18e soutenir les Roms avant l'expulsion du campement à porte de Clignancourt.

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Lila » 12 Juin 2016, 19:10

Emission de radio

Le jour de la sirène, juin 2016.

Le jour de la sirène revient sur le parvis de basilique Saint-Denis lors de la fête de l’Insurrection gitane le 15 mai dernier. Introduction avec le discours de la fête, puis des infos et enfin la table ronde organisée le 15 mai avec le collectif des femmes d’Hellemmes-Ronchin qui lutte pour accéder à une aire d’accueil adaptée et quitter celle enclavée entre une usine de béton et une usine de concassage qu’elles occupent depuis dix ans et qui a de lourde répercussion sur la santé de tous et des plus fragiles en particuliers. Elles représentent le premier collectif autonome féminin de gens du voyage, françaises, rromnia. Elles sont en train de terminer un film où elles exposent très clairement leur conditions de vie sur cette aire d’accueil et nous font visiter d’autres aires d’accueils de la métropole de Lille.

en écoute : https://radio-graphie.net/2016/06/02/le ... juin-2016/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité