Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 25 Aoû 2013, 13:45

Les familles Rroms qui avaient été expulsées du 91 Bd de Plombières et ensuite mises à l'abri dans une ancienne usine désaffectée dont la ville de Marseille
est propriétaire, ont été agressés et menacées de mort par des individus xénophobes.
La police appelée par des militants n’est pas intervenue mais était là au matin pour accompagner les engins de chantier murant le lieu.

http://www.millebabords.org/spip.php?article24167

Valls, les socialistes et leur addiction aux Roms :
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe ... n-aux-roms

http://www.millebabords.org/spip.php?article24221
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 29 Aoû 2013, 09:03

Bobigny, un camp de Rroms évacué
Un camp de 120 Roms évacué à Bobigny

Le terrain, qui appartient en partie à la SNCF, a été évacué à l'aube sur demande du Conseil général.

La police a évacué mardi à l’aube l’un des principaux bidonvilles rom de Bobigny en Seine-Saint-Denis, département où se concentrent plus de 3 000 Roms sur les 15 000 à 20 000 vivant en France. Les forces de l’ordre, dont des gendarmes mobiles, ont fait sortir dans le calme les quelque 120 habitants du camp et devaient ensuite entreprendre le démantèlement des abris de fortune se trouvant sur une partie du terrain.

L’évacuation a eu lieu «à la demande du conseil général et de la RATP», propriétaires de parcelles de terrain occupées, en application d’une décision de justice en ce sens et après réalisation d’un diagnostic social, a-t-on indiqué à la préfecture. Une soixantaine de personnes «qui ne veulent pas partir» étaient toujours massées sur un trottoir en face du camp en milieu de matinée, a-t-on précisé de même source.

«Une centaine de personnes, dont une trentaine d’enfants scolarisés, ont été évacuées, et il va être très difficile pour eux de faire la rentrée», a déploré Véronique Decker, la directrice de l’école Marie-Curie de Bobigny, sur place.

«Je ne sais pas où aller à cause de la police», a confié David, 12 ans, qui a «bougé plein de fois» à travers la Seine-Saint-Denis et qui devait entamer lundi un «stage de remise à niveau» avant son entrée en sixième début septembre. «J’ai envie d’aller en sixième pour apprendre et faire un métier», a ajouté le garçon, qui rêve de devenir «pâtissier ou cuisinier».

«Je ne sais pas ce que l’on va faire ce soir, on va appeler le 115», le numéro du Samu social, a déclaré de son côté un père de famille, Bogdan, qui a la charge d’un enfant de 16 ans handicapé.

Une partie du bidonville s’étend sur des terrains appartenant à la mairie communiste de Bobigny, qui n’a pas réclamé l’évacuation et a condamné l’opération. «Les cabanes qui sont construites sur les emprises de la mairie ne seront pas démolies», a assuré la préfecture. Tout le secteur devrait toutefois être inaccessible pendant plusieurs jours afin de permettre aux engins de démolition d’intervenir sans risque, a-t-on expliqué.

Samedi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a défendu la poursuite des expulsions de camps roms, une politique, a-t-il dit, «respectueuse de nos principes et ferme en même temps», face à l’extrême droite qui «cherche à opposer les misères».

http://www.liberation.fr/societe/2013/0 ... gny_927385


Communiqué d'Alternative Libertaire
Rroms : à Bobigny, l’État viole les droits les plus élémentaires

Présents sur le terrain des Coquetiers le mardi 27 août au matin de l’expulsion d’un campement rrom, les militantes et les militants d’Alternative libertaire 93 :
- accusent le ministre Valls de mettre sur le trottoir les familles et les enfants sans appliquer la circulaire du 26 août 2012 c’est-à-dire sans se soucier des continuités médicales, scolaires et de logement des familles ;
- accusent le préfet de Seine-Saint-Denis de s’être livré à un acte illégal d’expulsion de la totalité du camp alors que l’ordonnance ne visait nominativement que douze personnes, et que les parcelles appartenant à la mairie n’étaient pas expulsables ;
- accusent le préfet de n’avoir prévu aucune solution de mise à l’abri des familles, même précaire, même provisoire ;
- accusent la municipalité de ne pas agir conformément à ses déclarations puisque la mairie refuse d’ouvrir une solution d’hébergement temporaire alors qu’elle promet aux familles qu’elles pourront réintégrer leurs habitations d’ici quelques jours.

Mais en attendant les familles campent sous la halle de la mairie. Elles ne peuvent compter que sur la solidarité de toutes et tous. N’hésitez pas à apporter couvertures et nourriture.

Alternative libertaire, Bobigny, le 28 août 2012 à 12 heures

http://alternativelibertaire.org/spip.php?article5433
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 19 Oct 2013, 21:42

Communiqué de La voix des Rroms relatif à l'expulsion de la jeune Léonarda :

De la décence, M. Hollande !
La voix des Rroms

La proposition de M. Hollande à Lenoarda Dibrani est d’une indécence inacceptable pour quiconque. Elle l’est encore plus pour le président de la République française, qui entre autres a la charge de représenter le pays à l’étranger. Proposer à une enfant de 15 ans de quitter sa famille pour pouvoir construire sa vie dans le pays où cette enfant se sent chez elle, c’est inhumain, indécent et illégal. En effet, la convention internationale des droits de l’enfant reconnait à chaque enfant le droit de grandir dans sa famille.

Dans un pays où l’Etat, par la bouche d’un ministre, décrète que les Rroms ne souhaitent pas s’intégrer, pour des raisons culturelles, que leur culture est en confrontation avec la culture française, qu’ils ont vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie, le cas de Lénoarda révèle des réalités qui échappaient jusqu’ici à beaucoup :

1. Les Rroms ne sont pas Roumains, ni Bulgares, mais un peuple dispersé dans l’ensemble de l’Europe et au-delà.

2. L’indécence des autorités va jusqu’à violer les règles du droit international que la France a ratifiées. Reshat Dibrani, le père de Lénoarda, qui a été injustement décrit comme un monstre, ne semble pas avoir fait de grandes études. Pourtant, de sa Mitrovica natale, qu’il a du quitter pour mener une vie normale avec sa famille, il vient de donner cette petite leçon de droit international à M. Hollande.

M. Hollande, ne vous enfoncez pas plus dans la honte !

La jeunesse, notamment les lycéens, a montré avec sa mobilisation deux jours durant qu’elle ne se laissera pas faire. La voix des Rroms en appelle à elle pour maintenir et renforcer cette mobilisation, la seule à pouvoir rétablir l’honneur de ce pays, malmené par l’irresponsabilité de sa classe politique.


http://www.millebabords.org/spip.php?article24597
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 10 Nov 2013, 19:44

Solidarité syndicale pour les familles Rroms à Lille et partout en France
Communiqué Solidaires
Solidarité syndicale pour les familles Rroms à Lille et partout en France

Evacuées d’un terrain de l’Université Lille 1 à Villeneuve d’Ascq le lundi 28 octobre, plus de 120 personnes dont plusieurs dizaines d’enfants, ont été accueillies le soir même par les syndicats de la Bourse du travail de Lille.

Très rapidement, l’intersyndicale a décidé d’utiliser tous les moyens des organisations de la Bourse pour permettre aux familles d’être hébergées dans les meilleures conditions possibles.

Les rencontres auprès de la Préfecture de Région, la Préfecture et la mairie de Lille n’ont pas permis de recevoir la moindre proposition d’action publique pour les familles.

Alors que l’Etat doit garantir le droit inconditionnel à l’hébergement, le Conseil Général assurer la protection administratives des mineur-e-s, et les municipalités permettre la scolarisation des enfants, les autorités politiques et administratives demeurent dans le déni total des droits des ces familles.

Parce que Rroms, elles sont écartées de tous les dispositifs de droit commun. Ainsi la république du mépris alimente sans cesse les sentiments les plus rétrogrades et réactionnaires en marginalisant ces familles.

Les règlements de comptes politiciens entre la municipalité, le conseil général et le ministère de l’intérieur l’emporteraient sur toutes situations humaines et même sur les urgences sanitaires, plusieurs personnes étant gravement malades et nécessitant un accès total aux services de santé.

Les soutiens syndicaux et associatifs se sont adressés au Préfet Alain Regnier, délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement, pour que soient organisée une conférence régionale permanente afin de permettre à toutes les familles Rroms d’être logées et d’avoir un accès entier à leurs droits.

Le collectif Rrom qui réunit les familles hébergées par la bourse du travail a adressé à tous et toutes le 5 novembre une déclaration affirmant leur volonté de simplement vivre avec les mêmes droits que tout un chacun. C’est une étape clef dans le processus d’appropriation de la lutte par ceux qui refusent de continuer d’être de simples victimes dont on méprise les droits fondamentaux. Ce vendredi, un cordon de CRS bloque le parking de la bourse du travail de Lille.

Après toutes les scandaleuses évacuations qui se sont opérées partout en France, les appels d’élu-e-s incitant publiquement à la haine raciale et à l’autodéfense, et s’en réjouissant, les organisations syndicales nationales ont un devoir de se mobiliser afin que cesse cette campagne acharnée et permanente de ségrégation à l’encontre des familles Rroms en France.

L’Union Syndicale Solidaires soutient le Collectif Solidarité-Rroms de Lille et appelle à rejoindre les soutiens de l’intersyndicale CGT / FSU / SOLIDAIRES.

Paris, le 9 novembre 2013,

Contact - Pour L’Union syndicale Solidaires 59/62 :
- Olivier Pira (06 64 79 28 14)
- Vladimir Nieddu (06 03 40 30 79)

solidariteromsfives@gmail.com
http://solidariteromsfives.wordpress.com

http://www.solidaires.org/article46324.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede bipbip » 17 Fév 2014, 01:12

Marche blanche à Bobigny pour Melisa, morte dans l'incendie d'un camp de Roms
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 23 Juin 2014, 18:09

Samedi 28 juin

Marche à l’appel des familles des différents bidonvilles de l’Essonne

Face aux violence racistes à l’encontre des familles des bidonvilles, à la politique du "bouc émissaire", au climat de haine et de violences racistes décomplexés qui favorisent le recul généralisé des droits à la source des progrès de l’extrême droite.
Des familles des bidonvilles du département et l’ASEFRR, l’association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines & roms, appellent à une marche le 28 juin au départ de Grigny et Corbeil. Pour toutes et tous, respect et réalisation effective des droits humains les plus fondamentaux !


2 points de départ à 14h00 le samedi 28 juin : Grigny et Corbeil
- Rendez-vous à Grigny : parking du Gymnase du Haricot Avenue des Tuileries.
- Rendez-vous à Corbeil : parking du Lycée R. Doisneau.
1 point d’arrivée à 16h30 : la préfecture de l’Essonne (une demande qu’une délégation soit reçue est faite au Préfet).



Est-ce que la situation générale du pays, les conditions de vie et l’accès aux droits fondamentaux des citoyens français s’améliorent chaque fois qu’un bidonville est détruit sans que leurs habitants se voient proposer la moindre solution ? C’est tout le contraire qui se passe. Trois exemples pour y réfléchir :

L’Education nationale
- L’A.S.E.F.R.R. : Pour les familles françaises, les principes de gratuité et d’égalité de l’école reculent. Les études sont de plus en coûteuses. L’égalité dont le service public d’éducation nationale doit être le garant sur tout le territoire de la République est clairement compromise.
- Des familles des Bidonvilles : Nous, nous sommes confrontés à des maires qui refusent, en toute illégalité, d’inscrire nos enfants à l’école. Et pour ceux qui ont la chance d’y aller, à des ruptures. Chaque fois que notre habitat est détruit, ils ne peuvent plus aller à l’école.

Le travail
- L’A.S.E.F.R.R. : Pour les familles françaises, le chômage et la précarité progressent sans arrêt. La pauvreté aussi par conséquent.
- Des familles des Bidonvilles : Nous, c’est ce qui nous a poussés à quitter la Roumanie ou la Bulgarie, sans parler des discriminations racistes dont nous sommes victimes quand nous sommes Roms. Plus personne ou si peu ne se souvient que, comme nos amis juifs d’Europe, les nazis ont tenté de nous exterminer.

Le logement
- L’A.S.E.F.R.R. : Pour les familles françaises, son coût est de plus en plus lourd. L’attente de plus en plus longue. Malheur si vous êtes précaires ou sans emploi. Or ce n’est pas parce que la France n’aurait pas les moyens de répondre à ce besoin pour les millions de citoyens concernés.
- Des familles des Bidonvilles : Dans ces conditions, pour nous quelle autre solution que former des bidonvilles comme les plus démunis font partout (voir au Brésil par exemple ou comme il y a quelques décennies en France même) ?

On le comprend bien à travers ces trois exemples : ce n’est pas sur les misères, les violences, infligées aux familles Roms, ce n’est pas en les faisant passer pour des « voleurs de poules ou d’enfants », que les choses iront mieux. Pour personne. C’est en étant solidaires que nous nous en sortirons tous. La solidarité pour le respect des droits et de la dignité humaine, de tous les êtres humains sans distinction, voilà pourquoi nous vous appelons à marcher.

SOLIDAIREMENT - HUMAINEMENT




Image


Non aux violences envers les familles des bidonvilles !

Nous avons la responsabilité de choisir et le pouvoir de décider de ce que sera l’avenir !

Du 27 mai au 2 Juin 2014, plus d’une dizaine de bidonvilles a été évacuée, à Corbeil-Essonnes et Villebon-sur-Yvette dans l’Essonne. D’autres expulsions sont en cours de préparation dans le département. A chaque fois, les solutions ne sont qu’habillages : préparées par un diagnostic social bâclé, elles sont proposées dans la précipitation au moment des expulsions, elles ne sont jamais adaptées à la réalité des besoins des familles.

La violence déployée par le gouvernement, comme le harcèlement policier prolongé par adhésion ou défaillance par la plupart des élus locaux, amènent les familles à partir avant le jour J. Contraignant des centaines de personnes, dont beaucoup de familles accompagnées d’enfants en bas âge terrorisés et de vieillards malades jetés à la rue, à chercher un nouveau refuge encore plus précaire. Ces évacuations réduisent à néant les efforts courageux des familles, et l’accompagnement social, médical, scolaire mené par les bénévoles des associations et les collectifs locaux.

Les responsables politiques se doivent de mettre fin à ce cercle vicieux qui détruit et décourage tous les efforts d’insertion. Ces évacuations ne font que déplacer un peu plus loin ces familles, qui reconstruisent leurs abris dans des villes limitrophes après avoir perdu la plupart de leurs maigres biens.

Nous disons non à cette politique de rejet et de discriminations envers les familles pauvres d’origine "rom"... Et nous nous indignons contre l’affirmation selon laquelle "les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à y retourner". Il s’agit là véritablement de racisme. L’histoire a montré à quels drames cela peut conduire. Elle a également montré à quoi servait la fabrication de boucs-émissaires, et comment cela finit. Ce climat autorise et banalise la propagation d’actes racistes au quotidien envers les "Etrangers", généralement pauvres. La montée du racisme durant les campagnes électorales, et particulièrement la dernière, doit nous dicter notre devoir ! A chacune des époques, face à la barbarie, à l’esclavagisme, au colonialisme, au nazisme, à l’apartheid, des femmes et des hommes se sont levés pour dire non !

Assez du mépris des droits humains, assez des déclarations et des actes à caractère raciste, comme le sont les destructions de bidonvilles sans solution préalable. Le déni des droits sociaux, pour les Roms et des millions d’autres citoyen-ne-s, c’est ce qui alimente la montée des idées de l’extrême-droite en France et en Europe.

Les familles roms que nous connaissons, en Essonne et ailleurs, veulent sortir de cette misère, en finir avec cette « vie » en bidonvilles, ou dans la rue. Leurs luttes sont les nôtres : celles de la dignité, du droit au travail, au logement, à l’éducation, à la santé, celles pour une autre Europe. Il s’agit là d’un combat et d’un enjeu démocratique essentiel : l’égalité réelle des droits pour toutes et pour tous.

L’ASEFRR appelle depuis plusieurs années à la mise en place d’une table ronde départementale ou régionale avec l’ensemble des acteurs, afin de co-construire des solutions pour la prise en charge immédiate de ces familles et pour rendre possible leur accès aux dispositifs de droit commun.

Nous appelons toutes les citoyennes et tous les citoyens de l’Essonne, qui comprennent que ce qu’on fait contre une minorité est aussi fait contre tous, à se mobiliser dans les jours à venir pour soutenir les familles "roms" vivant dans notre département à dire ensemble : egalité des droits et justices pour toutes et tous ! Stop aux expulsions sans relogement, aux discriminations qui bafouent les droits humains !

Contact presse : asefrr91@gmail.com - Colette OLCZYK : 0625132920 - Farid BENNAÏ : 0663860317 - 06 juin 2014


http://paris-luttes.info/non-aux-violences-envers-les
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 22 Juil 2014, 21:25

Rassemblement de solidarité avec les familles de Plombières viewtopic.php?f=76&t=4157&p=117479&hilit=plombieres#p116775
jeudi 24 juillet 2014 à 7h à Marseille ( 124 bd Plombières, 13014 )

L’expulsion des familles du 124 bd Plombières aura lieu jeudi 24 juillet au matin.
Des propositions de logements pour quelques familles, pour les autres de nouveau l’errance et nous le savons d’expérience la traque policière empêchant toutes nouvelles installations.

Nous vous invitons à poursuivre la mobilisation engagée et à vous rassembler le 24 dès 7h00 pour manifester votre désaccord et votre solidarité avec les familles expulsées.

La LDH 13

plus d’infos :
http://www.millebabords.org/spip.php?article24097
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 10 Fév 2015, 15:47

La Police agresse des Rroms à Villeneuve d’Ascq – Appel à manifestation ce mercredi 11 février à Lille

Le comportement scandaleux des policiers de la BAC contre les Rroms du « camp » des 4 Cantons à Villeneuve d’Ascq
RÉAGISSONS MASSIVEMENT


Le dimanche 8 février vers 22 heures, 4 policiers de la Bac en civil sont intervenus dans le « camp Rrom ». Visiblement éméchés ces policiers se sont mis immédiatement à gazer les gens qui s’approchaient surpris d’une telle intrusion. Ils s’en sont pris ensuite aux enfants jusqu’à ce que des adultes les repoussent du camp. Les policiers ont alors sortis leur revolver et ont tirés des coups en l’air. Ils ont ensuite appelés leurs collègues qui sont immédiatement arrivés. Ce sont ces collègues en uniformes qui ont mis fin à l’accident en « engueulant » les policiers de la BAC et en les emmenant avec eux.

Le bilan de ces actes ignobles reste : un enfant étranglé, une personne frappée aux yeux, plusieurs autres brûlées par le gaz, de nombreuses familles et enfants choquées. Ces pratiques barbares ne sont pas dues au hasard. Elles sont le résultat de la politique de désignation des Rroms comme nouveau bouc émissaire de la part du gouvernement actuel et plus particulièrement de Valls. Ce dernier déclarait, en effet, le 14 mars 2013 : « Les occupants des campements ne souhaitent pas s’intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution”.

Rappelons également que se sont déjà 138 lieux de vie Rroms qui ont été détruits et 13’483 personnes expulsés de leur habitation dont 14 « camps » et 660 personnes pour notre région. Ces expulsions banalisent l’idée que les Rroms sont un problème et sont dangereux alors qu’ils sont en danger. Elles constituent une véritable « politique de la race » désignant une population précise à la vindicte publique.

IL FAUT RÉAGIR MASSIVEMENT ET IMMÉDIATEMENT

Nous exigeons que la clarté soit faite sur ces actes ignobles et que les policiers concernés soient jugés et radiés immédiatement.

« Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

Manifestation contre les violences de la BAC contre les Rroms
Mercredi 11 février 2015
Place de la République à Lille à 18 h


Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), Comité des Sans-Papiers 59 (CSP 59)

http://juralib.noblogs.org/2015/02/10/l ... r-a-lille/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 19 Avr 2015, 11:07

Haubourdin/Lille, rassemblement en solidarité avec les Rroms à 15h ce dimanche 19 avril

Dimanche : Rassemblement en solidarité avec les Rroms et contre le maire raciste de Haubourdin

Ici, à quelques minutes de Lille, Bernard Delaby – maire d’Haubourdin – vient de faire preuve du racisme le plus abject. Mécontent que des Rroms habitent sa commune et y scolarisent leurs enfants, il a utilisé les services municipaux afin de déverser de la boue d’épandage (concrètement : de la merde) dans le camp de Rroms de Busignies situé sur le territoire de sa commune.

Les habitants du camp, enfants compris, qui vivaient déjà dans une extrême précarité savent désormais qu’ils sont des parias.

Alors que la crise du capitalisme n’en fini pas et que les gouvernements soit disant de gauche comme de droite ne jurent que par l’austérité et l’accord de privilèges toujours plus grands aux riches et puissants, le racisme institutionnel perpétré par des personnes tel que Bernard Delaby tente de nous duper, de nous faire croire que l’ennemi, le profiteur c’est l’étranger. Pourtant l’étranger, ici le Rrom, est souvent la première victime du système capitaliste qui dévaste son pays, et crée ici chômage et misère.
Des personnes tels que Bernard Delaby ou comme les militants du Front National sont les alliés du système, des patrons et des banquiers.

Montrons notre solidarité avec les Rroms de Haubourdin, montrons que nous connaissons nos vrais ennemis : ce qui volent les travailleurs au quotidien.

Rendez-vous dimanche 15h afin de deblayer la boue répandue par le raciste Bernard Delaby devant la mairie d’Haubourdin.

Action Antifasciste NP2C

https://luttennord.wordpress.com/2015/0 ... aubourdin/

Racisme municipal militant contre des Roms à Haubourdin (59), c’est pas le F-Haine… :
https://luttennord.wordpress.com/2015/0 ... e-f-haine/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Pïérô » 07 Juin 2015, 03:42

Lundi 8 juin 2015

Rassemblement de solidarité avec les Rroms de Saint-Ouen

Ne restons pas a attendre que le village d'insertion se transforme en village d'exclusion !

On s'organise, on continue !

Suite au rassemblement du 23 mai dernier, le DAL Saint-Ouen a demandé une interruption de séance lors du prochain conseil municipal du 8 juin, pour informer sur la situation des habitants du « village d'insertion » Rrom, des habitants des immeubles des 17/19 rue Jules Vallès et des habitants du CARA et demander à l'équipe municipale de clarifier ses positions en matière de logement sur la ville. Cette prise de parole n'a pas été accordée.

Puisque nous ne pouvons prendre la parole dans l'enceinte de la maison du peuple, c'est devant elle, sur le parvis, que nous ferons entendre notre voix, en convergence avec celles des autres audoniens et audoniennes victimes de la politique du logement actuelle.

Le Collectif de Solidarité avec les Rroms de Saint-Ouen en Danger et le DAL appelle donc à un rassemblement devant la mairie lundi 8 juin, avant et pendant le conseil municipal prévu à 20 heures.

Mais le travail du Collectif ne se limite pas aux appels à rassemblements : constitution de dossiers de demandes de logement, travail avec les avocats, échanges avec les associations,… se poursuivent, au quotidien.

Un courrier au Délégué interministériel pour l'hébergement et l'accès au logement des sans-abri (copie à William Delannoy) a été envoyé la semaine dernière, exposant la situation du « village », soulignant l'absence de réponse et de réaction de la municipalité, pourtant confrontée à l'urgence.

Des médias (presse, radio et télévision) ont été contactés, des articles, des émissions, sont en voie de réalisation.

Le travail en cours est donc d'importance, qui vise à éviter une expulsion brutale, sans solution aucune, cet été.

Ne restons pas a attendre que le village d'insertion se transforme en village d'exclusion !

Nous avons besoin de vous, d'un peu de votre temps et de vos compétences … Pour l'heure, nous sommes trop peu nombreux pour faire face aux différentes tâches, et vous êtes, par contre, des dizaines à vous déclarer concernés, solidaires des familles que nous défendons. Ils ont besoin de vous comme nous avons, tous, besoin d'eux.

Pour nous rencontrer et rencontrer les habitants du « village » Rrom :´

RV lundi 8 juin, place de la mairie, 20 heures.


Collectif de solidarité avec les Rroms de Saint-Ouen en danger
contact : solidarité.roms.saint.ouen@gmail.com
Blog: http://solidariteromsaintouen.blogspot.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tsiganes, Rroms...entre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 20 Juin 2015, 17:42

jeudi 25 juin 2015 à MARSEILLE à 20 h Équitable Café, 54 cours julien, 13006

Rencontres / projection / discussion
Arte Chavalo/Action pour la vie

Projections de courts métrages et débat en présence de divers partenaires et de certaines familles.
Témoignage sur les activités culturelles faites depuis plusieurs années avec des enfants Roms survivant à Marseille et sur les difficultées rencontrées par les familles notamment les expulsions vécues chaque été depuis plusieurs années.

+ d’infos : http://equitablecafe.org/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 29 Juin 2015, 20:11

jeudi 2 juillet 2015 à AIX EN PROVENCE à 11 h 30
devant la salle des ventes, 7 Chemin de la Vierge Noire, Jas de Bouffan, 13090

Rassemblement à l’appel du Caddris
Expulsion : Une fois de plus et une fois de trop…

C’est le 2 Juillet que la force publique sera requise pour procéder à une nouvelle expulsion du chemin des flâneurs. Si l’intervention associative et la mobilisation citoyenne auront permis à quelques personnes de trouver des solutions la grande majorité des populations présentes sur le site va se retrouver dans la plus extrême précarité. Ces expulsions viennent interrompre les processus de formation des adultes et de scolarisation des enfants. Elles détruisent le travail d’acteurs de terrain impuissants face au manque de volonté des pouvoirs publics (ville et État) à mettre en œuvre des solutions pour l’insertion des Roms présents, depuis des années, sur ce campement toujours plus dégradé.

Depuis 2010 ce site aura connu cinq expulsions toutes aussi condamnables, inefficaces et couteuses. Condamnables car elles laissent des femmes, des enfants dans un état de dénuement total. Inefficaces car elles ne sont assorties d’aucune proposition de relogement. On se contente de repousser les personnes restées présentes quelques dizaines de mètres plus loin. Les coûts engendrés par la multiplication de ces interventions, des centaines de milliers d’euros investis à perte, pèsent plus sur les finances publiques que l’organisation de petites unités dans des lieux appropriés. Sans gêne pour les riverains, ces structures, comme le puits Z à Gardanne l’a montré, permettent un suivi sanitaire et social, la scolarisation des enfants, une alphabétisation et une formation des adultes ce qui par la suite facilite l’accès au logement et à l’emploi.

Pour protester contre ces expulsions, réclamer des solutions, dénoncer l’attitude des pouvoirs publics le CADDRIS appelle à rassemblement

le Jeudi 2 Juillet à 11 H 30 devant la salle des ventes ( 7 Chemin de la Vierge Noire, Jas de Bouffan 13090 Aix-en-Provence)

Un point presse sera organisé à cette occasion et nous remercions les médias qui voudront bien y participer.


Nous vous remercions de votre mobilisation !

Le Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers (CADDRIS) : Aix écologie, Aix-Solidarité, Alternatifs 13, Amnesty groupe 133 d’Aix en Provence, Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés, Association des Travailleurs Maghrébins de France, ATTAC Pays d’Aix, CFDT du Pays d’Aix, CIMADE-Aix, EMMAUS Cabriès, Europe Ecologie Les Verts Pays d’Aix, Féminin(s) Pluriel(s) en Pays d’Aix, Jeunesse Communiste d’Aix en Provence, Les Jeunes Ecologistes Aix-Marseille, Ligue des Droits de l’Homme, MAIS International, MRAP Aix, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français - Aix, Parti de Gauche, Partit Occitan, Parti Socialiste, Rencontres Tsiganes, Résister Aujourd’hui, Réseau Education Sans Frontières 13, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Tous Ensemble Pour Aix, Union des Étudiants Communistes, Union Pour Aix, Union locale de la Confédération Nationale du Logement du Pays d’Aix, Ensemble !…
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Blackwater » 30 Juin 2015, 17:33

Béatrice a écrit:
Le Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers (CADDRIS) : Aix écologie, Aix-Solidarité, Alternatifs 13, Amnesty groupe 133 d’Aix en Provence, Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés, Association des Travailleurs Maghrébins de France, ATTAC Pays d’Aix, CFDT du Pays d’Aix, CIMADE-Aix, EMMAUS Cabriès, Europe Ecologie Les Verts Pays d’Aix, Féminin(s) Pluriel(s) en Pays d’Aix, Jeunesse Communiste d’Aix en Provence, Les Jeunes Ecologistes Aix-Marseille, Ligue des Droits de l’Homme, MAIS International, MRAP Aix, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français - Aix, Parti de Gauche, Partit Occitan, Parti Socialiste, Rencontres Tsiganes, Résister Aujourd’hui, Réseau Education Sans Frontières 13, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Tous Ensemble Pour Aix, Union des Étudiants Communistes, Union Pour Aix, Union locale de la Confédération Nationale du Logement du Pays d’Aix, Ensemble !…


:hehe:
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 333
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse, Grenoble

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 30 Juin 2015, 19:13

La création d'un Collectif vise à fédérer des personnes quelle que soit leur sensibilité ou appartenance politique, dans le cadre d'une lutte spécifique.
Alors, il arrive parfois que certain(e)s de ces militant(e)s s'y côtoient alors même que leurs divergences politiques hors de ce cadre là soient profondes voire
même incontournables.
Alors après, il reste à ces militant(e)s à se questionner sur le positionnement de leurs organisations en rapport avec la lutte dans laquelle ils-elles se sont inscrit(e)s
afin de mettre un sens et une certaine cohérence dans leur démarche, qui peut-être en opposition totale avec les orientations de celles-ci...
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Tsiganes, Rroms... lutte contre exclusion et racisme.

Messagede Béatrice » 02 Juil 2015, 09:55

Communiqué de l'association " La Voix des Rroms " :

MANUEL CARLOS VALLS DEVANT LA COUR D’APPEL DE PARIS

La Voix des Rroms a fait citer M. Manuel Valls devant la Cour d’appel de Paris du chef de provocation à la haine raciale contre les Rroms. Cette procédure concerne des propos que Manuel Valls a tenu en 2013 (l’ensemble des propos poursuivis se trouve dans la pièce jointe). En première instance, le tribunal s’était déclaré incompétent. L’audience se déroulera le 2 juillet à 13h30 à la Cour d’appel de Paris (pôle 2, chambre 7).

En première instance, les juges se sont déclarés incompétents, jugeant que Manuel Valls s’exprimait en tant que ministre sur une politique du gouvernement et que, par conséquent, il ne pouvait être poursuivi que devant la Cour de justice de la République.

La Voix des Rroms estime cependant que, sauf à renier ses principes fondateurs, la République française ne peut tolérer des politiques menées sur une base raciale et donc, qu’en parlant de manière générale et méprisante d’un groupe ethnique, M. Valls ne pouvait en aucun cas avoir agi dans le cadre de ses fonctions gouvernementales. En effet, M. Valls a affirmé notamment : "Il y a évidemment des solutions d’intégration mais elles ne concernent que quelques familles, c’est illusoire de penser qu’on règle le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion". Si ses propos ne sont pas ceux d’un simple citoyen, mais ceux d’un ministre, alors il s’agit d’une faute grave de l’Etat, d’une violation du principe d’égalité.

Ces propos, comme d’autres que M. Valls a répétés à plusieurs reprises, participent de la stigmatisation à grande échelle des Rroms et de la montée de l’antitsiganisme qu’ont constaté plusieurs acteurs, nationaux et internationaux, parmi lesquels l’ONU. C’est pourquoi La voix des Rroms est déterminée à poursuivre son action aussi longtemps qu’il faudra devant la justice, afin que cesse le racisme structurel et la fragmentation de la société en segments dressés les uns contre les autres.

Contact

Saimir MILE, président de La voix des Rroms
Me. Henri BRAUN, avocat de La voix des Rroms


Association "La voix des Rroms"
50, rue des Tournelles
75003 PARIS
http://www.lavoixdesrroms.org
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité