CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestations

...Sans Papiers, antifascisme...

Prison pour les révoltés du CRA de Saint-Jacques

Messagede barcelone 36 » 13 Oct 2011, 16:50

http://nantes.indymedia.org/article/24498

Prison pour les révoltés de Saint-Jacques

Une révolte a eu lieu vendredi dernier au CRA de Saint-Jacques : trois retenus sont passés en comparution immédiate hier et ont écopés de 4 mois de prison ferme pour l'un, 1 mois ferme et un mois avec sursis pour les deux autres.
Vendredi dernier, des "échauffourées" ont eu lieu au Centre de Rétention Administrative de Saint-Jacques de la Lande (la prison pour expulser, à côté de Rennes). Suite à une altercation entre un retenu et un policier, plusieurs sans-papiers se sont barricadés à l'intérieur du centre et auraient jeté des pierres en direction des policiers. [Le compte-rendu par Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... d_actu.Htm

Ce mercredi, trois retenus passaient en comparution immédiate pour dégradations et violences légères (un policier a eu une interruption temporaire de travail d'une journée). Ils sont tous les trois dans le box avec une interprète.
Le juge commence par poser des questions au premier prévenu, celui qui a eu l'altercation avec le policier. Le prévenu explique qu'il avait pris des médicaments qui le rendaient très sensible. Il note d'ailleurs qu'il s'est tailladé le bras pendant la révolte qui a suivi, preuve de son état psychologiquement instable. Il indique néanmoins que le policier a eu un comportement inapproprié, lui jetant un matelas à la figure, ce qui l'a mis en colère. Le juge, de son côté, considère qu'il y a eu un simple malentendu et aucune provocation à l'égard du retenu.

Les deux autres prévenus, 18 et 19 ans, sont accusés d'avoir brisé un banc de pierre pour en faire des cailloux qu'ils ont ensuite jeté sur les policiers. Le premier nie avoir jeté des pierres, mais reconnait avoir fait des tas de cailloux, sans avoir aucune intention particulière, étant occupé au téléphone et faisant machinalement comme les autres. Le second explique qu'il a bien brisé un banc mais nie avoir jeté des cailloux sur les policiers.

On note la difficulté qu'a le juge à caractériser cet évènement : il parlera, après avoir hésité, "d'une espèce de révolte" ou d'un "petit début d'émeute". Il pose ensuite des questions sur l'ambiance au CRA : deux prévenus indiquent n'avoir pas de difficultés particulières avec les policiers, le troisième fait état de paroles méprisantes de la part d'un fonctionnaire.

Le procureur requiert 8 mois de prison ferme pour le premier prévenu, expliquant qu'il a tout mis en œuvre pour mettre fin à sa rétention, quitte à se retrouver en hôpital psychiatrique et estimant que l'alercation avec le polcier s'inscrit dans cette stratégie. Il indique n'avoir aucune raison de douter des témoignages policiers présents dans le dossier. Pour les deux autres prévenus, il réclame 6 mois de prison ferme.

L'avocat du premier prévenu souligne les problèmes psychologiques de son client et invite le tribunal à prononcer une peine plus légère. L'avocate du second prévenu s'étonne tout d'abord de n'avoir que 3 prévenus à l'audience, alors que 4 autres noms sont mentionnés dans le procès-verbal de l'intervention policière après la révolte, ainsi que de l'absence de témoignages autres que policiers, alors qu'un journaliste était présent aux grilles du CRA pendant cet épisode. Elle s'étonne aussi que les gardes à vues aient été lancées le 9 octobre alors que les incidents ont eu lieu le 7. Et surtout, elle remarque qu'il n'est facile pour personne d'être enfermé, que même avec trois repas par jour et des policiers polis, être retenu n'a rien de joyeux ou de reposant. Par ailleurs, elle remarque que rien ne justifie de condamner les prévenus pour violences légères puisqu'on ne sait pas qui a lancé le caillou qui a atteint le policier touché (rappel : un jour d'ITT). Enfin, elle se demande si le procureur ne fait pas preuve de discrimination en requérant de la prison ferme pour dégradations et violences légères : de tels chefs d'inculpation, pour des personnes ayant un casier vierge (ce qui est le cas des trois prévenus), ça vaut au plus de la prison avec sursis pour des français en règle. L'avocate du troisième prévenu reprend l'argumentaire de la seconde avocate.

Les juges se retirent pour délibérer, puis reviennent dans la salle. 4 mois de prison ferme pour le premier prévenu. 1 mois ferme et un mois avec sursis pour chacun des deux autres prévenus. Un mandat de dépôt est décerné pour les trois : ils sont donc immédiatement placés en détention.

Liberté pour toutes et tous, avec ou sans papiers !

PS : C'est la première révolte du genre au CRA de Saint-Jacques. On ne peut s'empêcher de penser à ceux qui passent en ce moment en appel à Paris pour l'incendie de celui de Vincennes.
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

repas de soutien aux inculpés de vincennes

Messagede anouchka » 16 Fév 2012, 17:13

L'une des personnes arrêtées n'a que seize ans... et a subi la pression policière pour avouer avoir blessé un policier harnaché comme un robocop! :shock:
jeudi 16 février 2012 à 19h30

Lieu :Paris 10e

La Rôtisserie
4 rue Sainte Marthe,
Métro Colonel-Fabien, Goncourt ou Belleville

carte
2 parties : 1 2
Repas de soutien aux inculpés

[Rendez-vous publié sur Démosphère]

Le 14/01 après-midi, une manif a eu lieu autour du centre de rétention de Vincennes. Les quelques dizaines d'arrestations se sont soldées par trois gardes-à-vue. Accusées de « violence à agent » (« en réunion » pour l'une d'elles), les trois personnes ont refusé la comparution immédiate près de 48 heures plus tard, écopant pour deux d'entre elles d'un contrôle judiciaire hebdomadaire et d'une interdiction de pénétrer dans le 12e arrondissement parisien (qui englobe administrativement le camp de Vincennes) jusqu'au procès, fin février.

Un repas de soutien pour amortir les frais de justice sera organisé le 16 février à 19h30 à la Rôtisserie, 4 rue Ste-Marthe, Paris 11e.

Source : liste de diffusion Resistons Ensemble, reçu le 5 février 13h
1 2
Suite aux arrestations lors de la
manifestation contre le centre de rétention,
Repas de solidarité

Le samedi 14 janvier après-midi, une manifestation a eu lieu autour du centre de rétention de Vincennes. Comme toujours, les policiers cherchaient à tenir les manifestant/es le plus éloigné/es possible du centre mais les retenus ont tout de même pu entendre leurs cris de solidarité.

Après avoir été encerclées, une centaine de personnes ont été arrêtées et parmi elles 3 ont été placées en garde à vue.

Accusées de « violence à agent » et/ou "rébellion" et placées pendant 48 heures en garde à vue, ces trois personnes ont refusé la comparution immédiate. Leur procès aura lieu le lundi 27 février. En attendant elles subissent un contrôle judiciaire hebdomadaire et une interdiction de pénétrer dans le 12e arrondissement parisien qui englobe administrativement la prison pour étrangers de Vincennes.

Un repas de solidarité pour amortir leurs frais de justice sera organisé le 16 février à partie de 19h30 à la Rôtisserie, 4 rue Ste-Marthe, Paris 11e.

Malgré la volonté de l'État d'isoler ces lieux, celles et ceux qui y sont enfermés et celles et ceux qui veulent leur fermeture, continuons la lutte contre les centres de rétention.

Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 14 février 10h
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede Pïérô » 10 Nov 2014, 16:38

[Calais] Appel à une manifestation devant le centre de rétention de Coquelles

Mobilisation 15 novembre au CRA Coquelles-Calais

- Appel pour mobilisation conjointe devant tous les CRA -

Les centres de rétention sont l’outil principal de l’État dans sa politique de harcèlement, de déshumanisation et d’expulsion des étranger-es jugé-es indésirables. Celui de Coquelles situé derrière le commissariat de la PAF, construit à la fermeture du centre de Sangatte, à coté de la Cité Europe, (énorme complexe commercial où tout est fait pour attirer touristes anglais et consommateurs), est une prison spéciale pour étranger-es qui comporte dans son enceinte un tribunal d’exception, annexe du TGI de Boulogne, où est décidé de manière expéditive et sans témoins, le sort de vies humaines dont le seul crime est d’être nées ailleurs.

En 2012, 44 000 personnes ont été détenues par l’État français dans des Centres de Rétention Administrative (CRA) répartis dans tout le pays. Cela veut dire que des milliers de personnes, dont des familles avec des mineurs, sont enfermées et entassées dans des lieux de « privation de liberté ». Depuis des années, les associations d’aide aux migrant-es alertent l’opinion publique quant aux nombreuses atteintes à la dignité humaine et aux violences physiques et morales qui touchent les personnes enfermées dans les CRA et les zones d’attentes situées dans les aéroports, (le dernier rapport de Open Access Now, relayé par la CIMADE, “la face cachée des camps d’étranger-es en Europe” est éloquent à ce propos). Ils sont souvent éloignées de force du territoire français après leur détention (56000 éloignements en 2012 ).

Cette violence institutionnelle entraîne des suicides et d’autres actes désespérés comme des grèves de la faim, des mutilations, mais aussi des actions de protestation de la part des enfermé-es qui se révoltent contre leurs conditions de vie et les maltraitances policières subies dans les CRA. Plus que l’expulsion, certain-es risquent également la mort : le 21 août dernier, c’est un retenu du CRA de Vincennes qui est tué par la police pendant son transfert à l’aéroport.

Nous rappelons que les migrant-es sont des personnes fuyant des conditions d’existence désastreuses ou qui tout simplement cherchent à vivre une autre vie . Nous rappelons qu’au 19ème siècle des millions d’européen-es ont immigré aux quatre coins du monde, fuyant la misère du « vieux continent ». Nous rappelons que la richesse économique des pays occidentaux est aussi basée sur le pillage et l’exploitation des ressources et des populations dont sont originaires les migrant-es. Les lieux d’enfermement, dont les CRA, servent le système capitaliste dans ses besoins de gestion des populations. Ils font partis du business sécuritaire financé par l’Europe et soutenue par des entreprises nationales/multinationales qui en tirent un profit pharamineux. Les CRA, comme les autres lieux d’enfermement, sont des conséquences de la barbarie étatique et capitaliste (la militarisation des frontières a entraîné la mort de 3 500 personnes ces trois dernières années selon Amnesty international).

LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION POUR TOUTES ET TOUS !

OUVRONS LES FRONTIÈRES !

FERMETURE DES CENTRES DE RÉTENTION !

REFUSONS LES EXPULSIONS !

groupe information rétention du calaisis informationretention@gmail.com

http://calaismigrantsolidarity.wordpres ... es-calais/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede fabou » 10 Nov 2014, 20:02

Ils reprennent une partie du tract du SCALP - No Pasaran 34 pour la manif du 4 octobre ^^

Bref, mobilisation dans le sud, avec une manif à Sète (34) le 15 novembre à 14h, place de la Mairie
http://scalp34.wordpress.com/2014/11/09 ... on-a-sete/
Avatar de l’utilisateur-trice
fabou
 
Messages: 582
Enregistré le: 12 Oct 2008, 18:12
Localisation: Millau

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede Pïérô » 17 Juin 2016, 09:01

Paris, samedi 18 juin 2016

Manifestation pour la fermeture des Centres de Rétention et des Hotspots en Europe !

• 15h30 - RDV pour un départ collectif de la Place de la République à Paris pour se rendre à Joinville
• 16h00 - Départ de la manifestation Station RER Joinville-le-Pont

Dans la continuité de l'Appel lancé pour la fermeture des Centres de Rétention et des HOTSPOTS en Europe et de la pétition pour la fermeture des centres de rétention à signer en ligne : change.org/p/fermons-les-centres-de-rétention

Manifestation samedi 18 juin 2016 en direction du Centre de rétention de Vincennes

La Coalition Internationale des Sans Papiers et Migrants (CISPM) appelle tous les collectifs de sans papiers, migrants, soutiens, les associations, syndicats, partis, tous les citoyens et citoyennes, à se joindre à la manifestation du samedi 18 juin, avec toutes leurs forces, avec toute leur volonté pour exiger la fermeture de tous les lieux de rétention et s'opposer aux politiques aveugles, cyniques et inefficaces actuellement mises en œuvre à l'encontre des personnes étrangères en Europe.

Toutes et tous au centre de rétention administrative de Vincennes le 18 Juin 2016

Premiers signataires :
ATMF, BAAM, Collectif de soutien 5ème/13ème aux migrants d'Austerlitz, Collectif La Chapelle debout, CISPM, CSP 93, CSP 75, Fondation Frantz Fanon, Intégration 21, Kâlî, Lutheuses de Rrue, MAFED (Marche des Femmes pour la Dignité), NPA, Toutes ensembles contre leurs états de guerre, UNSP, Union syndicale Solidaires…


Appel à la fermeture des Centres de Rétention et des Hotspots en Europe

Les Centres de Rétention Administrative sont 393 en Europe et ont la fonction de maintenir enfermés des étrangers en situation administrative irrégulière, avant de les expulser du territoire.

Les HOTSPOTS, où des centaines de personnes sont enfermées aux frontières de l'Italie et de la Grèce, servent à identifier, enregistrer et à prendre les empreintes digitales des migrants arrivant en Europe [1], pour après faire le tri entre ceux que l'on accepte sur le territoire européen et à qui on octroiera le droit d'asile, et ceux que l'on ne veut pas et que l'on reconduira dans leur pays.

Les Centres de Rétention et les HOTSPOTS sont des lieux d'enfermement d'innocents. Plusieurs enquêtes et témoignages ont révélé comment, dans ces espaces gérés par la police, les personnes deviennent l'objet de violences policières, médicales et psychologiques.

Nous refusons cette mesure préventive qui repose sur la représentation de l'étranger comme un danger : danger politique, sanitaire et social.

Nous refusons la pratique actuelle xénophobe, de tri et d'expulsion contre leur volonté et avec violence, des étrangers sans titre de séjour.

Nous demandons aux Etats Européens de fermer ces lieux, qui servent à établir des différences entre humains, ceux dotés de droits et ceux considérés comme « corps indésirables » en violation des articles 1, 2 & 3 de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme.

Nous demandons aux Etats Européens des politiques d'accueil qui répondent à l'urgence de la situation humanitaire aux frontières extérieures et sur le territoire de l'Union Européenne.

Nous demandons aux Etats Européens de respecter la liberté de circulation et d'installation inscrite à l'article 13 de la Déclaration Universelle des Droits Humains, et de mettre fin au plus vite à la pratique de l'enfermement de personnes innocentes.


África con voz propia - Sevilla
Facebook ÁFRICA CON VOZ PROPIA
Antirazzista Catanese - Italie
Facebook Rete Antirazzista Catanese
Askavusa - Lampedusa
askavusa.wordpress.com - Facebook askavusa
ATMF - Association des Travailleurs Maghrébins de France
atmf.org - Facebook ATMFnational
BAAM - Bureau d'accueil et d'accompagnement des migrants - Paris
baamasso.org - Facebook BAAM Asso
Collectif de soutien 5ème/13ème aux migrants d'Austerlitz
Facebook Collectif de soutien 5ème/13ème aux migrants d'Austerlitz
Collectif La Chapelle debout - Paris
Facebook Collectif La Chapelle Debout
CISPM - Coalition internationale des Sans Papiers et Migrants
Facebook CISPM
CISPM/Berlin - Deutschland
cispmberlin.wordpress.com - Facebook CISPM Berlin
CISPM Mannheim - Deutschland
CISPM New Haven - USA
CSP93 - Coordination 93 de lutte pour les Sans Papiers - Saint-Denis
csp93.unblog.fr - Facebook Coordination 93 de lutte pour les sans papiers - CSP93
CSP75 - Coordination 75 des Sans Papiers - Paris
csp75.wordpress.com - Facebook coordination75sanspapiers
Fondation Frantz Fanon - France
www.frantzfanonfoundation-fondationfrantzfanon.com - Facebook Fondation-Frantz-Fanon
Intégration 21 - Paris
Facebook Integration21
Kâlî - Paris
helloasso.com/associations/kali - Facebook Asso Kâlî
Lutheuses de Rrue - France
prisesdepensee.over-blog.com
MAFED - Marche des Femmes pour la Dignité - France
marchedeladignite.wordpress.com
Movimento Migranti e Rifugiati - Italia
Facebook Movimento Migranti Rifugiati
No Stress Tour - Deutschland
Facebook No Stress Tour 2016
NPA - Nouveau Parti anticapitaliste - France
npa2009.org - Facebook Nouveau Parti Anticapitaliste (officiel)
Senza Confine - Roma
senzaconfine.org
Tanquem els CIEs - Catalunya
tanquemelscie.cat - Facebook ciesno
Toutes ensembles contre leurs états de guerre - France
toutescontreleursetatsdeguerre.wordpress.com - Facebook Toutes Ensemble contre leurs états de guerre
UNSP - Union nationale des Sans Papiers et migrants
Union syndicale Solidaires - France
solidaires.org - Facebook Union syndicale Solidaires
USB - Unione Sindacale di Base - Italie
usb.it
Voix des migrants - Berlin
www.voixdesmigrants.com

Notes
[1↑] Les empreintes digitales sont enregistrées et centralisées dans un fichier européen appelé « Eurodac ». Cet enregistrement permet de déterminer le pays responsable de la demande d'asile. Selon le règlement dit « Dublin II », indépendamment de la volonté de la personne, la demande d'asile doit être examinée par un seul pays européen, celui où le nouvel arrivant a laissé ses empreintes pour la première fois.


http://paris.demosphere.eu/rv/48559
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 27 Oct 2016, 16:49

Paris vendredi 28 octobre 2016

Manifestation vers le CRA de Plaisir pour la fermeture des Centres de Rétention et Hotspots !

Toujours dans la continuité de l’Appel international pour la fermeture des Centres de Rétention et des HOTSPOTS en Europe : nous manifesterons encore une fois en direction d’un centre de rétention (CRA) !

Vendredi 28 octobre 2016
vers le Centre de rétention de PLAISIR
RDV 15h Place de la République à Paris

Tandis que tous les jours en France, des dizaines de personnes se font arrêter, rafler, déporter et violenter, tandis que des centaines de places viennent d’être réservées dans les centres de rétention en France en prévision du démantèlement du camp de Calais, nous manifesterons ce vendredi en direction de celui de PLAISIR dans les Yvelines, qui a été rouvert avec ceux de Hendaye et Strasbourg. Ces trois centres rouverts représentent une centaine de places, auxquelles s’ajoutent plus de 200 autres réservées dans tous les CRA de France métropolitaine en vue du démantèlement à Calais, selon la Cimade.

Plus que jamais, nous réaffirmons qu’une autre Europe est nécessaire, plus solidaire, démocrate, transparente et ouverte sur le monde ! Plus que jamais, nous nous opposons aux politiques aveugles, cyniques et inefficaces actuellement mises en œuvre à l’encontre des personnes étrangères en Europe.

Aussi la Coalition Internationale des Sans Papiers et Migrants (CISPM) appelle tous les collectifs sans papiers, migrants, soutiens, les associations, syndicats, partis, tous les citoyens et citoyennes, à se joindre à cette manifestation, avec toutes leurs forces, avec toute leur volonté pour exiger la fermeture de tous les lieux de rétention en Europe !

Associée à de nombreux autres collectifs, associations et organisations syndicales ou politiques…, la CSP 75, membre de la CISPM, s’est déjà inscrite dans ces revendications par une campagne de manifestations devant les Centres de Rétention Administrative pour exiger leurs fermetures en Europe, ainsi que celle des HOTSPOTS !

Déjà le 18 juin 2016, nous avions manifesté devant le CRA de Vincennes, le 22 juillet, devant celui de Mesnil-Amelot, le 19 août, devant celui de Choisy-le-Roi, le 16 septembre, devant celui de Palaiseau. Le 28 octobre 2016, nous serons devant le CRA de PLAISIR et nous poursuivrons cette campagne à raison d’une manifestation par mois !

Toutes et tous au centre de rétention administrative de plaisir
le vendredi 28 octobre 2016
Pour la fermeture de tous les centres de rétention et Hotspots en Europe !


La Coalition Internationale des Sans papiers, Migrant-e-s et demandeurs d’asile

Premiers signataires :
ADIF (Associazione Diritti e Frontiere – Italia), ADVKHF (Mali & France), Askavusa Lampedusa (Italia), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), BAAM (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants – France), CISPM, CISPM New Haven (USA), Collectif de soutien 5ème/13ème aux migrants d’Austerlitz (France), FASTI (France), Migrations et Luttes Sociales (Belgique), Coordination Crer (Belgique), DIEL (Droits ici et là-bas – France), Lutheuses de Rrue (France), MDDM (Mouvement pour la dignité et les droits de Maliens – France), NPA (France), Réseau pour une gauche décoloniale (France), Liste des Sans-voix 18ème Paris (France), Tanquem Els Cie (España), Toutes Ensemble contre leurs états de guerre (France)…


https://paris-luttes.info/manifestation ... ra-de-6962
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede Pïérô » 01 Sep 2017, 01:08

Bordeaux : grève de la faim au centre de rétention administrative

Dans l'attente de l’obtention d’un titre de séjour ou du droit d’asile, sept personnes ont entamé une grève de la faim au centre de rétention administrative de Bordeaux.

Ce mardi 29 août, un rassemblement solidaire a eu lieu devant l'Hôtel de la Police à Bordeaux où se situe le centre de rétention administrative (CRA). La cause ? Le 23 août dernier, sept personnes ont commencé une grève de la faim au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Bordeaux. Ils souhaitent dénoncer leurs conditions de rétention et leurs attentes de régularisation.

Originaires d’Albanie, d’Afghanistan, d’Algérie, d’Angola, de Guinée, d’Irak, du Sénégal, du Maroc et de Tunisie, ils demandent un titre de séjour ou un droit d'asile. Chacun des sept demandeurs est dans une situation différente. Certaines de ces personnes sont en France depuis plusieurs années, d’autres viennent d’arriver.

L'un des migrants du CRA a souhaité prendre la parole dans une lettre. Elle a était ensuite diffusée sur la page Facebook de la Ligue des Droit de l'Homme de Gironde. Il estime n'être l'auteur d'aucun crime ou acte répréhensible si ce n'est "de ne pas être en possession de ce "trésor" appelé titre de séjour".

Certains d'entre eux risquent d'être renvoyés dans leur pays d'origine. Dans la lettre, il est écrit au nom du groupe entier :

« Nous jugeons préférable de mourir ici plutôt que d’affronter les persécutions, les souffrances qui nous attendent dans nos pays d’origine

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 18369.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 05 Oct 2017, 21:32

Rennes samedi 7 octobre 2017

Manifestation pour l’abolition des centres de rétention

Pour des logements pour toutes et tous, contre l’enfermement des migrant-e-s et pour la régularisation des sans-papiers


Mobilisons-nous ensemble le samedi 7 octobre à Rennes à l’occasion des 10 ans du centre de rétention de l’Ouest (Rennes – Saint-Jacques)

Programme de la journée du samedi 7 octobre

De midi à 14 heures

PIQUE-NIQUE GÉANT PLACE DE LA MAIRIE À RENNES POUR DES LOGEMENTS POUR TOUS ET TOUTES POUR DES PAPIERS POUR TOUS ET TOUTES

Prises de parole de migrant-e-s et d’organisations de soutien, exposition-photo sur le centre de rétention de l’Ouest, apéritif et café...

De 15 heures à 17 heures

MANIFESTATION RÉGIONALE DE L’AÉROPORT AU CENTRE DE RÉTENTION POUR L’ABOLITION DES CENTRES DE RÉTENTION ET LA RÉGULARISATION DES SANS-PAPIERS

15 h = rendez-vous devant l’aéroport de Rennes – Saint-Jacques

16 h = arrivée au centre de rétention et « parloir sauvage » avec les retenu-e-s

16 h 30 = goûter et musique

Une banderole sera aussi accrochée sur un pont de la quatre-voies.

A l’appel de la Coordination régionale Bretagne – Pays-de-Loire – Normandie solidaire des personnes immigrées

La Coordination réunit les villes d’Angers, Bégard, Blain, Brest, Caen, Lannion, Laval, Morlaix, Nantes, Quimper, Redon, Rennes, Roscoff, Saint-Brieuc, Saint- Nazaire

http://www.rennes-info.org/Pour-des-log ... -toutes-et

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 22:13

A l’intérieur d’un centre de rétention administrative : dans l’antichambre des expulsions

Le 7 novembre dernier, les députés visitaient des lieux de privation de liberté, accompagnés de journalistes. Près de Toulouse, Basta ! a pu pénétrer dans le centre de rétention administrative de Cornebarrieu, où sont enfermées des personnes sans-papiers dans l’attente d’une décision de justice. Erigé dans une zone inconstructible, au bord des pistes de l’aéroport de Blagnac, ce centre a été mis à l’index il y a quelques années par la Cour européenne des droits de l’homme pour traitement dégradant à l’égard d’enfants. Reportage.

... https://www.bastamag.net/A-l-interieur- ... hambre-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 23:21

Sortir une parole politique des Centres de Rétention

Né de collectifs militant.e.s qui luttent pour l’abolition des Centres de Rétention Administrative (« CRA ») et la liberté de circulation et d’installation, ce site a pour vocation de politiser la rétention des étranger.e.s soumis.e.s au régime de la déportabilité, car sans-papiers ou assimilé.e.s (« dubliné.e.s »).

Le site InfoCRA https://collectifsanticra.wordpress.com/ a pour vocation avant tout de faire sortir la parole politique des retenu.e.s. Il s’agit autant de parler des conditions de rétention que du commun qui naît dans ces espaces entre elles et eux. Nous proposons également des textes d’information et d’analyse, de retenu.e.s et militant.e.s.

https://nantes.indymedia.org/articles/40333

Le CRA est devenu une réalité banale dans la vie sociale d’un Etat occidental tout comme la gestion de l’enfermement et de l’attente des personnes migrantes l’est aux frontières des pays de passage Nous visons à souligner qu’il s’agit d’une prison pour étranger.e.s en tant qu’ils sont étranger.e.s. Le CRA fait partie d’un dispositif de répression et de contrôle profondément français — la France compte le plus de CRA en Europe et a formé ses homologues dans les pays de l’Est. Ce mode d’enfermement a à voir avec la colonialité du pouvoir. Il existait pour les réfugié.e.s de l’entre-deux-guerres, se développe et s’institutionnalise au moment des luttes de libérations nationales des anciennes colonies françaises.

Nous cherchons à faire voir et dénoncer la division du travail et la complicité objective entre les législateur.trice.s qui produisent, sanctionnent et sanctifient l’illégalité de la présence sur le territoire — écriture de la loi — une administration qui signifie l’illégalité — notification d’arrêtés — une police qui déploie un appareil de capture — contrôles au faciès, chasse aux migrant.e.s, arrestations, rafles, surveillance pénitentiaire, déportation — et une justice, qui rend cela légitime — de la Cour Nationale du Droit d’Asile à la Cour d’Appel de Paris. Des pilotes de ligne, des médecins, des traducteur.trice.s, des travailleur.euse.s sociaux.ales savent et se taisent ; ils et elles savent et participent parfois avec zèle à cette entreprise. Depuis une trentaine d’années, un véritable espace carcéral dédié aux étranger.e.s a pris forme, la « loi asile et immigration » en ce début d’année 2018 ne fait pas que la renforcer.

Nous partons donc du constat que le CRA est le révélateur le plus criant d’un racisme institutionnel par lequel certaines catégories d’étranger.e.s sont enfermées du seul fait d’appartenir à cette catégorie.

Notre but n’est donc pas seulement de dénoncer et montrer les pratiques discrétionnaires des fonctionnaires de police, qui sont un mode de gestion
de la vie et des relations de pouvoir en rétention qui règnent dans l’ombre
des cellules, exerçant une violence sur les corps et les esprits, mais de faire voir la violence institutionnelle que constitue le CRA en lui-même, dans la chaîne qui part des rafles jusqu’aux déportations en passant par l’hébergement contraint; et de faire connaître toutes celles et ceux qui, par leur travail, volontairement ou non, consciemment ou non, sont inégalement responsables et y participent à divers degrés et de différentes manières.

Nous ambitionnons de pouvoir surveiller, mettre en accusation et juger toutes celles et ceux qui aujourd’hui hui maltraitent, punissent et jugent. Nous voulons que tous les CRA soient fermés. C’est pour cela que nous nous y rendons pour rendre visibles ces non-lieux, les existences et les luttes qui s’y mènent. Nous appelons un maximum de personnes à en faire de même. Il ne suffit pas de déplorer une situation sans rien faire. Si chacun.e s’y met, un jour, la situation changera.


https://collectifsanticra.wordpress.com ... retention/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 16 Mar 2018, 18:04

Une prison pour sans-papiers filmée de l'intérieur

Atef, exilé tunisien, a filmé ses 45 jours à l'intérieur du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot. Hygiène, violence et peur d'être expulsé, il décrit une réalité terrible

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 23 Mar 2018, 01:03

Conférence-débat sur la rétention administrative dans le parcours migratoire

Lyon samedi 24 mars 2018
Université Lyon II, Amphithéâtre Jaboulay, au 86 rue Pasteur

Conférence-débat sur la rétention administrative dans le parcours migratoire. Présentation du rapport d’observation des audiences du juge des libertés et de la détention. Historique des Centres de Rétention Administrative, témoignages, projet de loi « asile et immigration ».

Dans le cadre des États Généraux des Migrations,
Le Comité Inter Associatif de Défense du Droit des Etrangers (la Cimade, la Ligue des Droits de l’Homme, RESF, Médecins sans Frontières, Amoureux au Ban Public), en collaboration avec l’Observatoire de l’Enfermement des Étrangers, la Commission Étrangers du Barreau de Lyon et le DU Droits des Étrangers de l’Université Lyon II, vous invite à une conférence-débat sur la rétention administrative dans le parcours migratoire : État des lieux et projet de loi.
Elle se déroulera le samedi 24 mars 2018 de 9h30 à 12h à l’Université Lyon II, Amphithéâtre Jaboulay, au 86 rue Pasteur, 69002 Lyon

https://rebellyon.info/Conference-debat ... tion-18816
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede Pïérô » 17 Juin 2018, 03:21

Sète, un enchaîné en grève de la faim

Tieri Briet est un citoyen engagé. Enchaîné et en grève de la faim, devant le CRA au 15 quai François Maillol à Sète, c’est le jour 5 de son action.

Le personnel du CRA commence à s’habituer à sa présence. Le matin et dans la journée, certains le saluent et lui disent bonjour. D’autres, plus rares lui lancent un regard de défiance. Regard qui pourrait être lu comme de l’admiration face à un homme qui mène un combat devant lequel personne ne peut rester indifférent.

Beaucoup de monde l’entoure. Beaucoup de passages et beaucoup de signes d’encouragement. Ce matin, une conductrice en passant lui lance de sa voiture : « courage, on est tous avec vous ». Un jeune homme timidement lui a déposé des fruits, c’est sympa, mais ils serviront à ceux qui l’accompagnent jour et nuit. Différente, mais pas indifférente, une dame souriante est venue hier au soir pour discuter : « je ne suis pas d’accord avec vous, mais j’ai envie de comprendre ». Tieri Briet est très calé sur le sujet. Lui et le Collectif sont devenus des experts sur ces questions de migrants et de CRA. Ils représentent un capital et un savoir citoyen, essentiels à la bonne conduite de leurs actions. Avant de repartir, sa nouvelle amie parce qu’il est comme ça Tieri, difficile de ne pas être ami avec cet homme, sa nouvelle amie donc, repartira en lâchant : « … c’est vrai, j’ai un peu, et souvent mauvaise conscience. » L’intelligence du propos et la pédagogie de l’enchaîné permettent à tous, avec un peu d’ouverture d’esprit d’envisager une nouvelle vision de l’avenir.

... https://lemouvement.info/2018/06/15/set ... e-la-faim/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede clateuf » 20 Juin 2018, 08:29

Appel contre le camp d'été du bastion social :

Vous ne serez jamais chez vous

Du 29 Juin au 1er Juillet , le groupe fasciste bastion social espère organiser son immonde université d’été en Bourgogne.
Ce groupe, issue de la réunification des différents déchets de l’extrême droite , se signale chaque jour par la violence brutale contre toutes celles et ceux qui ne correspondent pas à leur délire identitaire de ‘ pureté de la race ‘.
Partout en France, les ordures fascistes s’en prennent à celles et ceux qui n’appartiennent pas à la bourgeoisie dont ils seront à jamais les allié.e.s, et aux victimes du capitalisme.
Attaquant courageusement et perpétuellement en surnombre des réfugié.e.s , des camarades , des associatifs , les locaux d’organisations révolutionnaires et ou syndicales , ces nervis installent une stratégie de la tension continuelle.
Main dans la main avec le patronat, et ses bras armés que sont la police, l‘état , l’armée et la justice et l’église, l’extrême droite a enfilé un masque social pour tenter d’avancer masquée comme à chaque fois que les réactionnaires réapparaissent. Après la mascarade de l’ouverture d’un ‘ centre social réservé aux français de souche ‘ , et devant l’échec cuisant de ce dernier, les fascistes tentent de faire croire que les campagnes sont propices au développement de leur idée nationalistes.
La Bourgogne, région qui a connu de nombreux maquis durant la seconde guerre mondiale , n’est, et ne sera jamais une terre propice à l’installation des identitaires.
Partout, sur tous les terrains et en tout temps , nous, Anarchistes, Anarcho-syndicalistes , Anticapitalistes , Anti-autoritaires devons continuer notre lutte face aux fascisme et rendre coup pour coup.
Nous ne croyons plus depuis longtemps aux solutions simplistes et électoralistes, des partis politiques fantoches, qui ont tout à gagner de la montée de la réaction dans leur quête insensée du pouvoir.
Nous devons développer, la solidarité , l’auto-organisation, l’éducation populaire et l’action directe dans nos luttes contre la bourgeoisie et leur frères fascistes, deux faces d’une même médaille, celle du capitalisme.
Notre situation en France ne nous fait pas oublier la situation de nos frères et de nos sœurs qui partout dans le monde combattent les mêmes ennemi.e.s. C’est pourquoi, nous appelons à la, solidarité concrète et internationale et appelons à converger en une multitude de luttes et de pratiques pour que le ‘bastion social’ ne soit chez lui nulle part !
Partout, donnons nous les moyens de submerger les fascistes !

Groupe La mistoufle Fédération Anarchiste 
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 124
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55

Re: CRA, Centres de rétentions, révoltes, luttes, manifestat

Messagede bipbip » 30 Juin 2018, 02:56

Centre de rétention administrative de Sète : le collectif « excradiction » se mobilise contre l’enfermement des étrangers

L’entrée du centre de rétention administrative de Sète est occupée depuis onze jours : l’écrivain Tieri Briet s’est enchainé la cheville à un lampadaire et poursuit une grève de la faim pour réclamer la libération des étrangers menacés d’expulsion. Cette action individuelle s’inscrit dans une campagne plus large menée ces derniers jours par le collectif « excradiction générale » : affichage dans la ville, aide matérielle et juridique pour les enfermés, surveillance des conditions de détention, etc. Les policiers sont eux aussi mobilisés : une dizaine de syndicalistes d’Alliance police nationale étaient présents avant-hier à Nîmes, hier à Perpignan et ce matin devant le CRA de Sète. Ils réclament « de meilleurs conditions de travail » et souhaitent « défendre l’honneur de leurs collègues ». En réaction, le collectif « excradiction générale » a organisé ce matin un contre-rassemblement qui a réuni une cinquantaine de personnes : « on voulait montrer qu’on était plus nombreux à réclamer la fermeture des CRA » a expliqué Tieri Briet au micro. Des membres d’associations – excradiction générale, réseau éducation sans frontières, ligue des droits de l’Homme, Sète terre d’accueil, l’ordre des médecins – ont pris la parole pour alerter la population sur les conditions de vie de la vingtaine d’enfermés, dont des enfants, du CRA de Sète.

... http://www.lepoing.net/centre-de-retent ... etrangers/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités