Galaxie extrême droite

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Galaxie extrême droite

Messagede altersocial » 27 Jan 2016, 12:39

Fusil pointé sur les migrants : les étranges fréquentations du Calaisien

Image

La vidéo a fait le tour du web - plus d’un million de vues - et des médias. Prise pendant la manifestation de samedi, on y voit un Calaisien sortir un fusil devant de nombreux migrants qui tentent de pénétrer chez lui à Calais.

Il n’empêche. Sur le web, il a beaucoup été question du Calaisien excédé pris à partie par les migrants.

Mais comme Nord Littoral le racontait déjà dans son édition du 25 janvier, Gaël Rougemont n’est pas un simple habitant excédé. Il a été ciblé par les antifascistes pour plusieurs raisons. Le jeune Calaisien a déjà avoué avoir été repéré en raison de sa proximité avec des groupes comme Sauvons Calais ou Les Calaisiens en colère. Sauf que cela va bien au-delà.

Il est présenté, photos à l’appui, par les antifas comme un skinhead néonazi. Sur l’une des photos, on le voit ainsi avec son ami Sylvain qui porte un tee-shirt sur lequel il est inscrit NSDAP, le parti national-socialiste des travailleurs allemands dirigé à l’époque par Adolf Hitler.

Le même ami de Gaël que l’on retrouve en excellente compagnie sur un autre cliché, avec Kevin Reche, leader de Sauvons Calais, la chanteuse d’un groupe de rock néonazi et Vincent Vauclin, leader du groupuscule Dissidence française, nationaliste contre-révolutionnaire et fasciste. En 2013, il appelait, dans un essai, l'armée à renverser la République française. Vincent Vauclin est proche d’Hervé Ryssen, militant nationaliste et écrivain qui a une haine viscérale des juifs. Sur son compte twitter, il en arrive à déclarer : « le racisme juif porte un nom : antiracisme. On met toutes les races dans un saladier, on mélange... et il ne reste que les juifs » et d’autres affirmations du même acabit.

On retrouve le même ami du Calaisien au fusil sur une autre photo où figure, outre Kevin Reche, un curieux personnage des services d’ordre de Sauvons Calais et du Parti de la France lequel partage sur son mur Facebook les publications d’une page néo-nazie.

Quant à Gaël Rougemont, on le retrouve le 16 février 2013 à Lyon aux côtés de Steven Bissuel, responsable du GUD Lyon, une organisation étudiante française d'extrême droite antisémite et islamophobe, réputée pour ses actions violente.

La violence des extrémistes de droite doit-elle pour autant conduire à la violence des extrémistes de gauche et vice-versa ? Non mais leur dénonciation est essentielle, d’un côté comme de l’autre.

Malgré nos tentatives de sollicitation, nous ne sommes pas parvenu à joindre Gaël Rougemont mardi.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Galaxie extrême droite

Messagede altersocial » 06 Fév 2016, 14:02

Pour Fouad Harjane (CNT) c'était 40 000 € d'amende, pour les copains fachos de la justice française ce sera 500 € seulement, et récupération de la bannière pour la réutiliser illico ...

Arras : six militants de Génération identitaire condamnés dans l’affaire de la banderole

Le 29 août 2015, des membres de Génération identitaire montaient sur le toit de la gare d’Arras avec une banderole demandant l’expulsion des islamistes. Ils ont été jugés le 5 janvier et finalement condamnés ce mardi à 500 € d’amende. Ils envisagent toutefois de faire appel.

C’était une décision particulièrement attendue dans les milieux réputés proches de l’extrême droite. Ce mardi après-midi, le tribunal correctionnel d’Arras a condamné six militants du groupe Génération identitaire à 500€ d’amende pour avoir occupé illégalement le toit de la gare d’Arras. Le 29 août 2015, quelques jours après l’attentat manqué du Thalys, une douzaine de membres de Génération identitaire étaient montés sur le toit de la gare, grâce à une échelle de chantier, pour déployer une banderole « Expulsons les islamistes », avec force drapeaux et fumigènes. Les pompiers et la police avaient été sollicités.

Dans un premier temps, le parquet d’Arras avait opté pour des procédures de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC, dites « plaider coupable »). Si certains des militants ont accepté leur peine, d’autres l’ont finalement refusée et se sont retrouvés convoqués au tribunal d’Arras le 5 janvier.

La SNCF déboutée de ses demandes

Dans son délibéré, la juge a indiqué qu’elle avait rejeté les exceptions de nullité de la procédure soulevées par Jérôme Triomphe, l’avocat des militants, et précisé que la constitution de partie civile de la SNCF était retenue. Toutefois, la SNCF a été déboutée de ses demandes en ce qu’elles n’étaient pas justifiées. Le groupe ferroviaire avait réclamé 5 000€ de préjudice. La juge a également décidé de restituer les scellés de cette affaire, en l’occurrence la banderole de vingt mètres carrés ainsi que les drapeaux.

Trois des six militants étaient présents pour entendre le jugement rendu à 15 heures, de même qu’un service d’ordre de la police (notre photo), en cas de manifestation improvisée. Par la voix d’Aurélien Verhassel, ils ont fait savoir qu’ils allaient probablement faire appel de la décision. Ils ont dix jours pour cela.

« Nous considérons être dans notre bon droit, qu’il s’agit d’une décision politique, développe Aurélien Verhassel. Pour nous l’occupation illégale n’est qu’une excuse pour nous coller au tribunal. La classe politique dans son ensemble, de Sarkozy à Hollande en passant Marine Le Pen, réclame finalement ce qu’on a demandé. C’est assez drôle d’être à ce point précurseurs ». Des militants qui savourent le fait de pouvoir récupérer leur drapeau. « On va pouvoir à nouveau l’utiliser. Nous réagissons aux faits d’actualité. On risque de le refaire prochainement ».
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Galaxie extrême droite

Messagede altersocial » 07 Fév 2016, 17:41

Le braqueur néo-nazi David GRAS recherché par Europol

David GRAS est aujourd'hui activement recherché par Europol. Enquête sur cet ancien skinhead, reconverti dans le grand banditisme.

David GRAS est entré dans la notoriété le 29/01/2016. Ce jour là, on découvre son portrait parmi les 45 personnes les plus recherchées par Europol (voir listing). Selon nos recoupements, il aurait participé en 2011 à Orly-ville au braquage (voir article du Parisien) du centre-fort de la société Temis, une violente attaque accomplie au moyen d'explosifs. Inconnu du grand public, cet ennemi public intrigue par sa discrétion. Mais des habitants de Nevers se rappellent de lui et de sa bande de skinheads malfaisants.

UNE ENFANCE NIVERNAISE.

David GRAS a grandi à Nevers où il a été élevé par sa grand-mère. Un placement sollicité par son beau-père pour cause d'incompatibilité. Cette mise à l'écart d'une famille recomposée a-t'elle pu avoir des conséquences sur le développement violent de sa personnalité? Après un bref passage au collège Victor Hugo où il laisse le souvenir de quelqu'un de timide, il terminera sa scolarité au lycée professionnel de Château-Chinon (58).

UNE ADOLESCENCE CHAOTIQUE QUI DERIVE VERS L'EXTREME-DROITE.

Après avoir tenté l'aventure punk, David GRAS se tourne en 1986 vers le mouvement skinhead. Une conversion surprenante pour ceux qui avaient l'habitude de l'apercevoir dans la rue piétonne avec une crête et un rat sur l'épaule. Invité à s'expliquer sur cette mutation, il confiait alors "Quand j'étais punk, j'avais déjà des arrières-idées (NDLR: fascistes) qui ne correspondaient pas vraiment à ce que j'étais". Il endosse la panoplie prisée par la fachosphère de l'époque (boule à zéro, bombers et Doc Martens), se délecte des textes xénophobes du groupe musical "Légion 88" (extrait: "France d'abord, blanche toujours!") et revendique son appartenance à la mouvance nationale-socialiste, qui inspire alors des groupuscules comme "3ème voie", le PNFE ou la Jeunesse Nationaliste Révolutionaire.

UN CHEF CHARISMATIQUE ET INQUIETANT

David GRAS impressionne par son physique idéal de SS: il est grand, aryen et doté d'un terrifiant regard psychothique. Il fascine les jeunes recrues par son discours radical. On le craint lorsqu'il parade en bande au centre-ville de Nevers, plus d'ailleurs pour sa réputation que pour ses coups qu'il distribue de façon parcimonieuse. Il sait qu'il est dans les radars des Renseignements Généraux et évite de s'exposer bêtement à des poursuites. Mais la violence de ses propos ("t'as vraiment envie de te retrouver au fond de la Loire avec des bottes en béton?" ou "Un pistolet automatique 9 mm. Pan!... Pan!...") laisse cependant peu de doute sur son aptitude au meurtre et à faire disparaître un corps. On ne lui connaît alors aucune attache affective ou sentimentale.

David-le-skin exerce à cette époque une réelle ascendance sur le noyau-dur des skinheads de Nevers. Une dizaine de fils de bonnes familles scolarisés à l'institution catholique de Notre-Dame gravitent autour de ce groupe, dont ils abordent, en version light, les signes de reconnaissance. La porosité avec cette faction fasciste inquiète. Le groupe de Nevers établit des liens étroits avec les skinhead des grandes villes alentours (Orléans, Châteauroux et Tour et Dijon) qui viennent de temps à autre faire le coup de poing à la sortie des lycées. Les murs de Nevers se couvrent de croix celtiques. Des slogans nazis (signés de la main d'un "invisible 4ème reich") tagés sur les murs des établissement scolaires exaspèrent les lycéens qui manifestent en juin 1990. Le sursaut républicain a enfin lieu! Le départ de David GRAS et de son lieutenant "Tête-de-mouche" (qui n'étaient pas les auteurs de ces grafitis, comme l'enquête l'a démontrée) pour Dijon constituera un grand soulagement et le début du déclin des skinhead neversois.

LES ENNUIS JUDICIAIRES COMMENCENT...

En 1989, il est arrêté avec deux comparses dans les bois de Rouy (58) où ils baroudaient en tenue militaire. Suspectés par un riverain d'être les auteurs d'un vol de bières dans un coffre de voiture, ces derniers tentent de prouver leur bonne foi en ouvrant leurs sacs qui contiennent... des armes à feu! Son lieutenant "Tête-de-mouche" est à l'époque en prison pour avoir poignardé un antillais le soir du 14 juillet.

En 1991, il est arrêté à Dijon avec son binôme "Tête de mouche" et condamné à une peine de la prison ferme pour des violences exercées sur des passants, molestés à coup de batte de baseball au hasard des rues. Des exactions gratuites, inspirées par le film Orange Mécanique et l'absorption d'alcool.

Son séjour à la maison d'arrêt de Dijon va lui permettre de sortir de son microcosme néo-nazi et ouvrir bien des persectives, en lui permettant notamment d'entrer en relation avec des membres du grand bandistisme. David va découvrir une nouvelle vocation!

ATTRAPE-MOI SI TU PEUX!...

Serge VERON, ancien parachutiste et spécialiste des explosifs, monte avec David GRAS une équipe qui va multiplier en 2011 les attaques de fourgons blindés et de centres de dépôt de fonds, avec plus ou moins de succès. Les petites-mains sont recrutées parmi des lascars de cité. L'attaque du siège de Temis à Orly sera l'apogée de la bande, avec un butin à la clé de 14 millions d'euros. Au niveau du bilan humain, c'est moins glorieux: un des 3 gardes blessés est froidement exécuté d’une balle dans le thorax.

La plupart des membres du commando tombent vite entre les mains de la brigade de répression du banditisme (lire ceci ou cela) en France ou à l'étranger, où certain sont partis flamber. Mais David GRAS, plus économe, court toujours!

Sources journalistiques:

- Le Parisien du 26 septembre 2011 "Orly-Ville : les braqueurs à l'explosif ont emporté 14 M€".

- Le Parisien du 1er novembre 2011 "Un suspect du braquage sanglant d'Orly interpellé".

- Jeunes Afrique du 1er juin 2012 "France – Maroc : deux braqueurs français présumés arrêtés à Marrakech".
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 14 Fév 2016, 14:45

Le Bloc identitaire en chiffres

Depuis fin 2009, le Bloc Identitaire (BI) est constitué en parti politique : ses comptes de campagne sont donc publiés depuis 2010 par la commission nationale des compte de campagne des partis politiques, et ce jusqu’en 2014 (la dernière publication date du 31 décembre 2015). À la lumière des éléments comptables fournis par cette publication, on peut évaluer l’évolution du BI depuis sa création jusqu’à fin 2014, à travers l’observation de plusieurs postes : d’une part le poste du budget total, d’autre part le poste des cotisations qui peut nous donner une idée du nombre d’adhérents réels du mouvement.

... http://lahorde.samizdat.net/2016/02/04/ ... -chiffres/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 22 Fév 2016, 09:27

Dossier de Visa 13 sur l’Action française à télécharger

Le département des Bouches-du-Rhône a vu, ces derniers temps, ressurgir l'Action Française, en particulier dans la jeunesse étudiante. VISA 13 a réalisé un dossier d'analyse pour expliquer l'historique et le projet politique de ce groupuscule

Doc PDF 770 Ko : http://www.visa-isa.org/files/VISA%2013 ... r%20AF.pdf

Depuis quelques mois maintenant, nous assistons dans le département et plus particulièrement à Aix-en-Provence, à la multiplication d’actions violentes menées par divers groupuscules d’extrême droite.

Il faut dire que le climat politique est particulièrement propice au développement du rejet de l’autre et de la haine. Le gouvernement Hollande - Valls entre racisme anti-Rroms, chasse aux migrants et stigmatisation des musulmans contribue largement à jeter de l’huile sur le feu. Le tout dans un état d’urgence permanent qui voit désormais la déchéance de nationalité faire son entrée dans la Constitution. De tout évidence, notre société est sur le point de basculer vers une idéologie des plus réactionnaires et que l’on espérait vaincue.

Le FN a un tapis rouge déroulé devant lui et ne cesse de voir son influence croitre. C’est dans ce contexte que des groupuscules d’extrême droite réapparaissent ou font de plus en plus parler d’eux. En effet cette situation leur donne confiance et il ne fait aucun doute que dans ces conditions, les apparitions et actions violentes de ces groupes vont continuer et augmenter.

Depuis plusieurs mois, c’est principalement l’Action Française, groupuscule se réclamant du royalisme, mais réellement fasciste, dans son idéologie comme dans ses pratiques, qui fait parler d’elle à Aix-en-Provence notamment.

Dégradations du local du PCF à Aix, agression de militants des Jeunes Communistes, perturbation de rassemblement des militants des droits de l’Homme (cercle de silence), irruption dans une conférence à l’IEP en décembre dernier, mais aussi menaces de mort sur le député socialiste Jean-David Ciot lors d’une attaque d’une de ses réunions publiques en janvier dernier, participation à une manifestation de rue appelée par Jean Piano, candidat FN aux dernières élections départementales, avec d’autres groupes d’extrême droite, et enfin tentative de marche aux flambeaux à Roquevaire le 6 février dernier en direction de la tombe de Charles Maurras, idéologue d’extrême droite et partisan du régime de Vichy.

Même s’il n’est pas question de tomber dans l’alarmisme, il est évident que les sorties de plus en plus fréquentes de ces groupes d’extrême droite sont un marqueur très inquiétant de la situation politique actuelle.

Il est de la responsabilité du mouvement social, des syndicats, partis politiques et associations d’empêcher son développement.

VISA 13 appuiera, relayera et participera à toute démarche unitaire visant à stopper l’apparition et la progression de ces groupuscules violents. Ne laissons pas la rue à l’extrême droite !

http://www.visa-isa.org/node/69734
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede Béatrice » 01 Mar 2016, 18:23

mercredi 2 mars 2016 à MARSEILLE

-18 h 30 local de Solidaires, 29 bd Lonchamp, 13001

Appel à réunion/mobilisation
contre l’Action Française à Marseille

Le collectif Nosotros et l’Action Antifasciste Marseille appellent les organisations et individu-e-s se sentant concerné-e-s par l’implantation de l’Action Française dans notre ville et ses alentours, à se réunir le 2 mars, à 18h30 au local de Solidaires, afin d’organiser la riposte.

Nous comptons sur votre présence !


Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2790
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Galaxie extrême droite

Messagede Pïérô » 04 Mar 2016, 19:51

Géographie activités ED – France, janvier 2016.

QUE CRÈVE LE FASCISME !

Cette carte-outil permet de repérer les foyers d’activités ED, afin de comprendre quels sont les groupes impliqués, leurs alliances, ainsi que leurs activités, avec pour seul but de les combattre.

... https://youarehere.noblogs.org/post/201 ... vier-2016/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 13 Mar 2016, 18:08

Yvan Benedetti réactive un groupuscule nationaliste avec le soutien de Jean-Marie Le Pen

A Lyon, c’est un week-end chargé pour les militants de l’extrême droite radicale. Yvan Benedetti invite notamment les militants du Parti nationaliste français (PNF). Deux ans après la dissolution de l’Oeuvre française et des Jeunesses nationalistes d’Alexandre Gabriac, la réactivation de ce nouveau groupuscule montre l’efficacité toute relative de ce type de mesure administrative.

... http://www.rue89lyon.fr/2016/03/11/yvan ... ie-le-pen/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 17 Mar 2016, 09:11

Le Parti Nationaliste Français : du neuf avec du vieux

Le Parti Nationaliste français (PNF) réunit son « haut conseil » à Lyon aujourd’hui, tandis que sa première apparition publique de l’année (la « fête des patriotes ») vient d’être interdite ce même jour, permettant à ce groupuscule de sortir brièvement de l’anonymat où il végétait jusqu’à présent. En effet, son actualité récente se résumait à l’interpellation mi-février de ses militants dans le cadre d’une enquête sur des dégradations commises sur un centre de culte musulman en novembre dernier à Elne, dans les Pyrénées-Orientales. C’était seulement quelques jours à peine après la création de ce groupuscule qui, en dépit d’un héritage nationaliste conséquent, peine à trouver sa place et se trouve concurrencé sur son terrain par une Action française en plein essor…

... http://lahorde.samizdat.net/2016/03/12/ ... -du-vieux/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede altersocial » 29 Mar 2016, 17:13

En Bretagne, l’extrême droite « s’amuse » à ficher des militants de gauche



« Identifier, repérer, détruire : voilà les trois mots d’ordre que nous devons avoir à l’esprit lorsque nous agissons contre les derniers lépreux du gauchisme », signale le sympathique site web d’extrême droite « Breiz atao » (« Bretagne toujours » en breton) dans un édito du 23 décembre dernier. Publié en même temps qu’une liste de 21 personnes membres – ou proches – d’organisations associatives, syndicales et politiques rennaises, le texte de « Breiz atao » prévient que « ce ne sont pas de maigres cohortes de pouilleux composés de marginaux édentés, de drogués, de SDFs en état d’ébriété avancé, de fonctionnaires petit-bourgeois, de lesbiennes hystériques et autres sodomites patentés qui seront susceptibles de détourner le peuple du nationalisme ».

Face à ce fichage assorti de menaces, 19 des personnes visées [1] ont déposé plainte, pour injures et provocation publique à la commission de crimes ou délits. Une seconde plainte a été déposée pour traitement illicite de données nominatives sensibles. « Les membres des organisations soutenant les migrants sont les premiers visés, mais on retrouve aussi dans les listes de « Breiz atao » des personnes participant aux réseaux féministes, syndicaux et d’extrême gauche », détaille un membre du collectif de soutien aux sans papiers de Rennes, figurant sur la liste publiée le 23 décembre dernier. D’autres militants de Brest, Lannion et Saint-Malo ont déjà été ciblés par « Breiz atao ».

« Breiz Atao » était, pendant la première moitié du XXème siècle, l’organe du parti autonomiste breton, dont de nombreux membres se sont compromis avec l’occupant nazi pendant l’occupation. La publication a été relancée en 2010 sur le web, et n’en est pas à son premier coup diffamatoire [2]. Divers militants de Rennes, et d’ailleurs en Bretagne, ont déjà été visés personnellement. Le fondateur du site Boris Le Lay a déjà été condamné par la Justice pour provocation à la discrimination et incitation à la haine raciale. « Mais c’est la première fois qu’une telle liste est publiée, et jointe à un édito aussi diffamatoire et injurieux et appelant à une telle violence, explique un militant visé. Pour nous, cette parole débridée révèle quelque chose au niveau sociétal. Les membres de l’extrême droite osent parler publiquement, plus qu’avant. Si les victoires électorales de l’extrême droite se précisent et s’amplifient, ce genre de fichage pourrait servir à des fins inquiétantes. »

« Dans l’ouest, nous avons longtemps été protégés de la présence fasciste, explique une militante féministe, également membre du collectif de soutien aux personnes sans papiers de Rennes, et fichée par « Breiz atao ». Mais depuis quelques mois, ils se manifestent ouvertement, et de plus en plus violemment. Dernièrement, les manifestations hostiles aux réfugiés se multiplient, et les affrontements avec les antifascistes se durcissent. Nous avons affaire à des gens entraînés, qui ne sont pas juste "un peu racistes", mais qui appellent à "purifier la race blanche". C’est pourquoi nous appelons vraiment à la vigilance. » Les personnes qui souhaitent soutenir la plainte déposée à Rennes peuvent écrire au procureur de la République en s’inspirant de la lettre ci-après, et en expédiant le courrier avant le 31 mars.



[1] Une autre personne visée par un fichage de « Breiz atao » en octobre s’est jointe à cette plainte.

[2] Pour en savoir plus sur l’histoire de « Breiz Atao », voir cet article du journaliste Gaspard Glanz :
https://www.vice.com/fr/read/breiz-atao ... etonne-192
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51


Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 07 Avr 2016, 13:52

Extrême droite et confusionnistes face au mouvement contre la loi Travail

Comme l’extrême droite réagit-elle au mouvement social qui agite la France autour de la loi El Khomri, et dont on espère qu’il est parti pour durer ? Pour le FN, c’est la faute à l’Europe et aux immigrés, pas aux patrons ; et à part dénoncer les vilains casseurs, rien de neuf sous le soleil. Du côté de l’extrême droite radicale, on s’excite, et on tente d’attaquer les « gauchistes » qui semblent reprendre du poil de la bête. Cependant si le milieu nationaliste « classique » peine, heureusement, à trouver sa place face à la colère sociale, chez les confusionnistes, on se frotte les mains, et on essaye de s’incruster dans le mouvement, mais pour finir par révéler sa véritable nature…

... http://lahorde.samizdat.net/2016/04/05/ ... i-travail/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 11 Avr 2016, 09:53

Blood & Honour Hexagone : du bruit, des coups, des armes

Le 30 mars dernier, une vaste opération policière dans huit régions différentes a conduit à l’interpellation de onze néonazis du réseau Blood & Honour (BH) : au cours des perquisitions, une arme d’épaule, deux revolvers gomme-cogne, 28 armes blanches, des gilets pare-balles, des casques lourds et divers bibelots nazis ont été découverts. Pour mieux comprendre de quoi il retourne, voici une petite présentation de l’histoire, des animateurs et des activités de ce réseau néonazi français.

... http://lahorde.samizdat.net/2016/04/11/ ... des-armes/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Re: Galaxie extrême droite

Messagede Pïérô » 02 Mai 2016, 10:20

Rapport annuel des activités de l’extrême-droite genevoise 2015-2016
http://lahorde.samizdat.net/2016/05/02/ ... 2015-2016/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité