Galaxie extrême droite

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 28 Jan 2017, 12:38

28 & 29 janvier Double alerte anti- National Socialist Black Metal (NSBM) : "Call of Terror" 28 janvier en Rhones Alpes + rencontre NSBM le 29 janvier chez le GUD à Lyon

Après le rassemblement NSBM produit par les naziskins Front des Patriotes dans une salle des fêtes municipales en Limousin en octobre dernier, et avant la date NSBM au local de Batskin à Soissons le 16 février, c’est au tour de la région Rhones Alpes de subir un appel à rassemblement néo-nazi sous la forme d’un "concert" NSBM international et clandestin produit par le réseau Blood and Honour et une "rencontre" au sein du GUD lyonnais le lendemain.

Sous le nom de "Call of Terror Fest" ce sont les groupes Kommando Peste Noire (encore), Baise Ma Hache (de Savoie), Dark Fury (de Pologne) et Goatmoon (de Finlande) qui vont attirer certains fans de musique black metal à tendance nationale socialiste à financer leur buvette.

... https://rebellyon.info/28-29-janvier-Do ... NSBM-17413
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 03 Fév 2017, 21:11

Terrorisme d’extrême droite de 1980 à 2017

Depuis l’après-guerre et la chute des régimes fascistes en Europe, divers organisations ou individus imprégnés d’une idéologie néonazie, nationaliste ou fondamentaliste chrétienne, ont perpétré des attaques terroristes dans un but politique. Ces protagonistes ont usé de différents modes d’action, notamment des attentats à la bombe, tueries de masse, sabotages, assassinats.

Depuis l’après-guerre et la chute des régimes fascistes en Europe, divers organisations ou individus imprégnés d’une idéologie néonazie, nationaliste ou fondamentaliste chrétienne, ont perpétré des attaques terroristes dans un but politique. Ces protagonistes ont usé de différents modes d’action, notamment des attentats à la bombe, tueries de masse, sabotages, assassinats.

Terrorisme d’extrême droite de 1980 à 2017.

... https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blo ... -1980-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede Pïérô » 05 Fév 2017, 03:08

Radio : L'extrême-droite allemande

Une analyse critique de l’extrême-droite allemande (AfD, Pegida, néo-nazis) et son essor récent dans un contexte spécifique (crise structurelle du capitalisme, crise grecque, « crise des migrants ») – avec Peter, antifasciste allemand

Une émission d’analyse critique de l’extrême-droite allemande. Après un déclin au cours des années 2000 des mouvements néo-nazis face à un puissant antifascisme, dans un contexte de crise structurelle du capitalisme, de crise grecque et de « crise des migrants » (1 millions de réfugiés en Allemagne en 2015), l’ensemble de l’extrême-droite allemande connaît un regain, avec Pegida (mouvement islamophobe, raciste, xénophobe), Alternative für Deutschland (parti néo-libéral créé en 2013 sur une ligne anti-Grecs) et de multiples actions anti-migrants (des centaines d’attaques contre des bâtiments d’accueil de réfugiés en 2014, un millier en 2015, avec parfois un soutien populaire) [1ère partie, 20 minutes]. Ces mouvements d’extrême-droite bénéficient souvent d’un soutien de l’institution policière (Pegida) et/ou des services de renseignement (collaboration avec des néo-nazis), ont des liens entre eux, deviennent toujours davantage antisémites, et sont combattus de différentes manières [2ème partie, 30 minutes]

à écouter : http://sortirducapitalisme.fr/194-l-ext ... -allemande
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20639
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 09 Fév 2017, 14:35

Nantes vendredi 10 février 2017

Univ pop : le mouvement skinhead

à 20h au Café la Fraternité, 11 chaussée de la Madeleine, Nantes

Dans le cadre du cycle sur les contre-cultures, l'Université populaire organise une rencontre sur le mouvement skinhead, avec le sociologue Gildas Lescop.

Elle sera suivi d'un DJ set Oi !, Punk, Ska et Reggae.

Image

https://nantes.indymedia.org/events/36830
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 06 Mar 2017, 17:28

Rennes : le GUD défile contre les migrants

À l’appel de l’association Un toit c’est un droit, quelques centaines de personnes ont participé samedi 5 mars, à une manifestation de soutien aux migrants d’un squat situé quartier de La Poterie à Rennes. En parallèle du rassemblement, des militants d’extrême droite du GUD (Groupe Union Défense) se sont regroupés place du Parlement pour une contre manifestation. Encadré par la police, le groupe d’une dizaines de personnes est reparti vers la place Saint-Anne. C’est la deuxième fois en un mois que des groupes d’extrême droite défilent ouvertement dans les rues de Rennes.

... http://taranis.news/2017/03/rennes-le-g ... tre-ville/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 05 Avr 2017, 12:26

Cartographie de l’extrême-droite lyonnaise

La Coordination des Groupes Anarchistes Lyon en collaboration avec le Collectif Vigilance 69 contre l’extrême-droite vous propose cette cartographie de l’extrême-droite lyonnaise. Cette cartographie permettra à toutes et à tous de se rendre compte de l’implantation des différents groupuscules sur la ville.
Le but pour nous est toujours le même : comprendre et connaître pour mieux lutter.

... https://rebellyon.info/Cartographie-de- ... oite-17666
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 16:42

Lyon : La gangrène fasciste progresse

À Lyon, ville souvent qualifiée de « laboratoire de l’extrême droite », le fascisme s’exprime toujours plus dans une indifférence quasi générale. Depuis les mobilisations contre le congrès du FN il y a plus de deux ans, et après une période de calme relatif, les différents groupuscules d’extrême droite reprennent leurs activités, plus intensément que jamais.

Dès le printemps dernier, nous avons assisté à de multiples provocations des fascistes lors des cortèges contre la « loi travail », jusqu’à l’agression d’un prof de fac distribuant des tracts.

En novembre 2016, en marge d’un rassemblement d’intégristes catholiques, c’est la librairie libertaire La Plume noire, aussi local de la CGA, qui a violemment été attaquée par plus de vingt individus armés de barres de fer, alors qu’une vingtaine de personnes étaient présentes dans les locaux.

Depuis, les fascistes n’hésitent pas à venir arracher les banderoles des cortèges de manifestation, à faire des provocations lors de rassemblements, ou encore à attaquer les lieux accueillant des activités militantes. Essayant d’étendre leur obscurantisme par la censure, il ont tenté d’empêcher plusieurs fois la tenue d’un opéra, Jeanne au bûcher, sur la vie de Jeanne d’Arc. Des fachos ont envahi le hall de l’Opéra pour protester contre l’œuvre qui ne louait pas leur idole et ont agressé une personne le soir même.

Six lieux fascistes dans la ville

Ces actions, ainsi que les menaces haineuses diffusées à l’attention de militants et militantes, collectifs et associations progressistes, sont principalement le fait de quatre groupes : le GUD (Groupe union défense), l’Action française, le Parti nationaliste français et enfin Génération identitaire.

Certains de ces groupes bénéficiaient déjà de locaux pour favoriser leur implantation, comme La Traboule pour les Identitaires, ou plus récemment La Maison bleue, tenue par le PNF. En octobre 2016, c’est le GUD qui ouvre le bar Le Pavillon noir. L’arrivée à Lyon de Logan Djian, ancien chef du GUD à Paris, n’y est certainement pas étrangère. Nous comptons à présent six lieux fascistes dans la ville, tolérés par les pouvoirs publics, et ce malgré les différentes mobilisations qui ont eu lieu.

Pourtant, la violence des fascistes est considérable, dernièrement, le collectif du 19 mars pour la justice et la dignité organisait un meeting qui devait se tenir à La Maison des passages, local associatif. Le GUD a fait une première tentative d’intimidation par un collage autour du lieu. Puis les fachos ont détruit la vitrine de ce lieu la veille du meeting.

Face aux fascistes, les réponses s’organisent : le Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale) mène une lutte de terrain. La Campagne libertaire antifasciste (CLAF) regroupe localement AL, la CGA, et la CNT, mais aussi toutes les convergences plus larges, à l’instar de la mobilisation de soutien à La Plume noire. Bien que prometteuses et demandant à être développées, ces réponses isolées sont loin d’être suffisantes pour combattre efficacement les fascistes à Lyon. Seuls l’union des forces progressistes et un antifascisme populaire permettront de faire face à ce danger mortel. L’antifascisme est l’affaire de toutes et tous !

Collectif AL Lyon

http://alternativelibertaire.org/?Lyon- ... -progresse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 20 Avr 2017, 19:17

GUD : mythe vs. réalité (vidéo)

On le sait, le GUD aime se mettre en scène et se présenter comme de valeureux guerriers : mais ce virilisme fanfaron vient parfois se fracasser contre le mur cruel de la réalité. La preuve en images…

http://lahorde.samizdat.net/2017/04/19/ ... ite-video/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede Pïérô » 23 Avr 2017, 00:52

Lille
Le « beau bar » de Génération identitaire

Chaque vendredi soir, à partir de 19 h, les client.es-membres du bar La Citadelle sirotent des bières dans un décor rustique : feuilles de houblon suspendues au-dessus du comptoir, drapeaux flamands, tables en bois et statue de Jeanne d'Arc. Sept mois après l'ouverture officielle de ce local affilié extrême droite, petit retour sur quelques uns des agissements sur lesquels le bar construit son réseau via la figure centrale de son boss, Aurélien Verhassel.

... http://labrique.net/index.php/thematiqu ... dentitaire
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20639
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 30 Avr 2017, 15:19

Des groupuscules d’extrême droite tentent de reprendre la rue

À Paris, certaines mobilisations lycéenne ont été marquées par l'intervention de l'Action française. Et dans d'autres villes, les lieux tenus par des ligues fascisantes se multiplient.

... https://www.politis.fr/articles/2017/04 ... rue-36820/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 13:07

Rapport annuel des activités de l’extrême-droite genevoise et régionale 2016-2017

Cela fait maintenant plusieurs années que l’activisme néo-fasciste est en déclin à Genève faute de structures et de militants. Génération Identitaire Genève avait fait sa (ré)apparition en 2015 mais ne pouvant regrouper qu’une demi-douzaine de militants et son leader étant le plus clair de son temps en France, le projet a vite capoté. Devant ce manque de structures, de théorie et de cohérence politique, les identitaires genevois se sont rapprochés des néo-fascistes de Kalvingrad Patriote qui se sont quant à eux réactivés au cours de l’année.

Il semblerait qu’Omar Orlandini, l’ancien leader de Genève Non Conforme, se soit rapproché d’un club de motards en France voisine. Certains des anciens membres de Genève Non Conforme sont encore actifs au sein de Kalvingrad Patriote, d’autres ont tout simplement quitté le mouvement.

Résistance Helvétique reste le groupe le plus actif dans les cantons de Vaud et Valais. Depuis leur fusion avec les Démocrates Suisses, ils se sont lancé dans l’éléctoralisme et se structurent en sections cantonales. Résistance Helvétique a également beaucoup voyagé durant cette année et a réussi à créer plusieurs contacts européens.

Le PNS (parti nationaliste suisse) de Philippe Brennenstuhl n’est plus que l’ombre de lui même et un de ses cadres, David Rouiller, a même rejoint Résistance Helvétique où il a directement été promu porte-parole.

Au cours de l’année, le jugement de l’affaire de la « rixe » lors de la fête de la musique en 2012 a été rendu. C’est sans surprise que les néo-nazis ont eu des peines légères et que le chanteur de punk blessé a été condamné pour s’être défendu. Depuis cette affaire, Lucas Tersen, un des néo-nazis, se « cache » en Suisse pour éviter un procès en France (son pays d’origine) où il a été condamné à 2 ans de prison ferme pour «participation à un groupe de combat».

Tout comme Alexandre Gabriac qui vient chercher refuge à Genève entre deux procès et qui travaille dans un bureau de change à la rue de Berne appartenant à la famille de l’ancien président d’Egalité et Réconciliation Suisse, Behnam Najjari.

L’événement marquant de cette année aura été le concert organisé par le réseau néo-nazi international « Blood & Honor » ayant réuni plus de 5’000 personnes venues de toute l’Europe (surtout de l’est) dans la localité de Toggenburg dans le canton de Saint-Gall. Ce concert a servi à récolter des fonds pour soutenir des néo-nazis allemands en procès pour aggressions. Initialement prévu au sud de l’Allemagne, l’événement a été déplacé en Suisse sans que les autorités et la police ne réagissent.

Suite à cet épisode, nous avons pu remarquer le retour des concerts organisés par l’extrême-droite au niveau national et international à des fins de recrutement et de financement. Il faut aussi noter l’organisation de tournois de boxe et d’arts martiaux qui s’est dévélopée chez plusieurs groupes de la région.

Une autre affaire qui a secoué l’actualité de cette année: l’affaire Conversano-Soral. Invités par Dieudonné, ces deux personnages incarnant deux tendances de l’extrême-droite française dite « dissidente », se sont déchirés sur un plateau. D’un côté Soral et sa stratégie d’alliance entre musulmans et catholiques français contre les juifs, et de l’autre le nationalisme blanc de Conversano. Le « débat » a tourné court et Soral s’en est pris physiquement à Conversano. Suite à cette affaire, l’extrême-droite française a dû choisir son camp et elle s’est encore plus fragmentée. Des anciens alliés de Soral lui ont tourné le dos et ont choisi de soutenir Conversano, comme l’athlète suisse Pascal Mancini. Pas étonnant d’ailleurs vu que ce dernier est actuellement en couple avec Vanessa Inzaghi, l’ex-femme de Lucas Tersen (le néo-nazi) et l’ex-petite amie de Omar Orlandini (ancien leader de Genève Non Conforme) et anciène membre de l’UDC.

À Genève le problème néo-fasciste est quasiment inexistant mais malheureusement il est présent et il continue à s’implanter en Vaud, Valais et en France voisine. Cela est dû principalment au manque de structures antifascistes et d’activisme rural.

Tout comme ceux des années précédentes, le rapport de cette année n’est pas exhaustif.

... https://rage.noblogs.org/post/2017/05/1 ... 2016-2017/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 14:49

Chronique de Dresde : l’extrême droite en première ligne

On n’entend plus parler de Pegida dans les médias français depuis un bail ; vu de Dresde, en Saxe, c’est tous les lundis depuis plus de deux ans que les sympathisants du mouvement islamophobe et patriote défilent, sans manquer un rendez-vous. Samedi dernier, c’est Thügida, la branche de Thuringe – autre Land de l’ex-RDA - qui vient apporter son soutient à Marine Le Pen dans la capitale de la Saxe, où les acronymes en -ida ont pris racine (Legida pour Leipzig, Bergida pour Berlin, et je vous en passe).

Le Pen est une icône ici, un espoir pour les conservateurs et les nationalistes de tous horizons. Evidemment, le staff médiatique du FN aura eu soin de ne pas transmettre l’info de la manif qu’ils ont reçu en soutien samedi 7 mai à Dresde : faire l’objet d’un engouement de rue de la part de différents groupes néonazis allemands, ça le fait moyen, et Le Pen a fait bien le tri dans les médias qui ont suivi sa campagne d’entre-deux tours. Les tracts qui ont appelé la manif en soutien au FN ont naïvement loupé le coche médiatique dans cet entre-deux tours : côté Thügida, « nous venons apporter notre soutient à Marine Le Pen » ; côté Dresden-Nazifrei, organisation antifasciste locale, « Thügida tente de renforcer la populiste de droite Française ».

Si ils savaient : la circulation de cette information, ainsi qu’un rappel des nombreux soutients qui se tissent entre Le Pen et les partis ou organisations locales d’extrême droite Outre-Rhin, aurait permi de mettre en lumière le visage fasciste de l’ex-candidate frontiste, qui tend, on le voit bien, à être flouté (souvenons-nous notamment de la réunion post-élection de Trump à Coblence de Le Pen et Frauke Petri, dans une volonté claire de rapprochement des deux partis nationalistes montants, FN et AfD, Alternative für Deutschland, « l’alternative pour l’Allemagne »).

Ici, l’extrême-droite suit une stratégie différente : les discours franchement racistes et complotistes ça marche du tonnerre. Au niveau national, le parti d’extrême droite qui a le vent en poupe, l’AfD, vient d’évincer sa cheffe Frauke Petri, jugée trop modérée par ses acolytes. Le parti rassemble pour les prochaines élections à la chancellerie de septembre environ 15 % des intentions de vote, ce qui ferait rentrer pour la première fois depuis 1945 des députés d’extrême droite au Bundestag. Il y a comme un petit air de France en Allemagne – où l’inverse. Une lecture qui s’étend au délà des frontières nationales peut avoir le mérite de rappeler que les politiques ultra-libérales de casse sociale (qu’on appelera désormais politiques Macronistes) ont engendré des hydres difficiles à combattre sur à peu près toute la surface du vieux continent (partout, en fait).
L’extrême droite ici en Saxe, pas la peine de la maquiller. En voici donc un bref portrait recontextualisé :

... https://rebellyon.info/Chronique-de-Dre ... e-en-17806
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 23 Aoû 2017, 14:11

La Meute France : François « Batdaf » Galvaire aurait-il vu le loup ?

Dimanche dernier, les médias français ont découvert la Meute, dont nous vous parlions la semaine dernière déjà, suite à sa minable manifestation anti-réfugiés à Montréal. Or il se trouve que ce groupe a réussi à developper une identité suffisamment forte pour s’exporter à l’étranger : c’est ainsi qu’est apparu il y a un peu plus d’un an « la Meute France ». Heureusement pour nous, son audience est pour l’instant confidentielle, et ses membres, sous la houlette de François « Batdaf » Galvaire, qui fait à plus de cinquante ans ses débuts en politique dans les pas de l’illustre exemple paternel, ont encore du mal à passer du virtuel au réel…

... http://lahorde.samizdat.net/2017/08/22/ ... u-le-loup/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 03 Sep 2017, 14:54

Raciste, parano et ridicule : quand l’extrême droite hallucine

En ce week-end de rentrée, histoire de se détendre un peu, nous vous proposons de revenir sur la façon dont l’extrême droite s’est ridiculisée le mois dernier à peu près chaque semaine : un vrai festival !

L’extrême droite, ce mois-ci, s’est illustrée dans différents pays, dont la France, en voyant des étrangers et des musulmans partout, surtout là où il n’y en avait pas. Plus fort que leurs fake news, qui ne révèlent que leur mauvaise foi et le fossé qui sépare leur vision du monde de la réalité, ce sont ici d’authentiques fails qui ont le double avantage non seulement de souligner le caractère obsessionnel de leur racisme, mais aussi de faire des nationalistes la risée du web.

... http://lahorde.samizdat.net/2017/09/03/ ... hallucine/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Galaxie extrême droite

Messagede bipbip » 05 Sep 2017, 08:07

La Salvetat, son eau qui pétille, ses fachos qui frétillent

C’est au début de l’été 2015 qu’on les a vus débarquer chez nous à La Salvetat-sur-Agout, dans les Hauts Cantons. Une quinzaine de jeunes gens, quelques enfants. Bcbg style banlieue ouest parisienne. Ils se disaient musiciens, le groupe des « Ultra-Sixties », spécialité : les vieux tubes des années 60. Une aubaine pour les bals troisième âge locaux, qui font le gros des activités culturelles du coin. Ils avaient acheté au lieu-dit Le Gazel la moitié d’une ancienne colonie de vacances, qu’ils aménageaient en studio d’enregistrement, et cherchaient partout des maisons à louer pour s’y loger. Pourquoi pas. Et les néos arrivés dans la région dans les années 70-80 se sont dans un premier temps démenés pour les aider à s’installer.

Il a fallu attendre le dossier de six pages de Louis Henri de la Rochefoucauld paru dans Technikart en décembre 2015, puis en février 2016 un article dans Le Point, pour découvrir que les « Ultra-Sixties » que nous connaissions étaient le cheval de Troie, et que à l’intérieur, on avait le groupe, le « clan », puisqu’il s’auto-dénomme ainsi, « Les Brigandes ». Concept : sur des mélodies neu-neu à souhait et une scénographie de patronage, cinq, puis six, puis bientôt sept jeunes femmes costumées maison nous dégoisent le thème du Grand remplacement et de la Reconquête, et autres classiques de la fachosphère, qui jusqu’alors étaient l’apanage de groupes de rock identitaire, où pêle-mêle homosexuels, arabes, islamistes, gauchistes, jésuites, politiciens, journalistes et autres racailles (mais cherchez, derrière, et jusqu’au pape, vous trouverez toujours, parfois bien caché, un complot avec des juifs dedans) se font vouer à tout ce que vous pouvez imaginer.

Avec l’aide de La Horde, qui déjà dès octobre 2015 avait alerté sur Les Brigandes, quelques uns d’ici que tout cela commençait à inquiéter se sont alors fendus d’un petit article, histoire de décrire l’implantation locale du clan. Illustré d’une jolie photo prélevée sur le site municipal, où toute la brochette brigandine s’étalait en premier rang pour recevoir les vœux du maire. Et puis voilà qu’un lecteur de l’article a reconnu sur la photo le vieux beau au ventre proéminent : il s’agissait de Joël Labruyère, un illuminé de la pataphysique d’extrême droite, entouré de toute sa secte. S’ensuivit, effet non prémédité, mais qui nous a d’autant plus fait rire, gros charivari dans la fachosphère, mené par Rivarol, et désaveu bruyant de la part de la tendance ultra-catho de celle-ci.

... https://lepressoir-info.org/spip.php?article987
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24000
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité