Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 15 Jan 2017, 14:34

Calais
Des militants appellent à héberger des migrants et à participer à des maraudes

Face à l’arrivée de migrants à Calais ces dernières semaines, en particulier des mineurs, des militants appellent les citoyens à se mobiliser pour les accueillir chez eux, ou pour participer à des maraudes.

... http://www.lavoixdunord.fr/102151/artic ... s-maraudes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Béatrice » 20 Jan 2017, 19:17

lundi 23 janvier 2017 à MARSEILLE

-19 h Local Solidaires, 29 bd Longchamp, 13001

Collectif El Manba / Soutien Migrant.e.s 13
Réunion publique des exilé.es de Calais dans les CAO

RÉUNION PUBLIQUE des exilé.es de Calais dans les CAO de Marseille,
Avec le collectif Al Manba,
Pour dénoncer les conditions d’accueil et les procédures Dublin.

Viens t’informer et débattre d’une politique migratoire qui s’appuie sur une logique de camp, de dispersion et de frontière.

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Béatrice » 29 Jan 2017, 14:14

lundi 30 janvier 2017 à MARSEILLE

-12 h 30 devant la Préfecture, 13006

Rassemblement de solidarité avec les exilés hébergés en CAO


Le LUNDI 30 JANVIER à 12h30 les exilés hébergés en CAO à Marseille appellent à une mobilisation solidaire devant la Préfecture de Marseille.

Rassemblons-nous pour dénoncer le « piège » des CAO, centres dits « d’accueil et d’orientation » où sont hébergées les personnes expulsées de Calais lors de la dernière destruction de la « Jungle ».

A Calais, grand soin a été mis à l’oeuvre de convaincre les personnes cherchant à rejoindre l’Angleterre que leur demande d’asile serait traitée en France. Arrivés dans les CAO, c’est une politique de tri qui est mise en place par la préfecture des Bouches du Rhône, disqualifiant une part importante des personnes en les soumettant au « règlement Dublin » : la déportation dans le premier pays de prise d’empreintes dans l’Union Européenne (principalement l’Italie, la Hongrie et la Grèce, aux conditions d’accueil gravement défaillantes).

Une lettre rédigée par les migrants et une lettre co-signée par de nombreux collectifs et associations ont été adressées au préfet le rappelant à son devoir d’exercer les promesses proclamées par le gouvernement français et non appliquées par la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Lundi 23 Janvier, une réunion publique a permis aux exilés de raconter leur périple et de révéler la politique d’expulsion quotidienne et menée dans la plus grande discrétion depuis les CAO. Cette réunion a mobilisé un large public soucieux de soutenir ces personnes. Il a été décidé conjointement d’organiser un rassemblement devant la préfecture pour casser la loi du silence.

En Loire-Atlantique, Gironde, Alsace-Lorraine, Meurthe-et-Moselle, Midi-Pyrénées des mobilisations collectives ont obtenu la suppression du « dublinage » des exilés de Calais, permettant l’examen promis de leur demande d’asile. Ailleurs, dans le silence, les expulsions ont déjà commencé ...

Ici, ne laissons pas l’Etat pratiquer son tri en silence !
De leur politique de dispersion et d’intimidation démultiplions les foyers de résistance, de rencontre et de solidarité !


P.-S.

collectifsoutienmigrantes13 chez riseup.net
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 01 Fév 2017, 08:40

Migrants : le gouvernement refuse tout dispositif humanitaire à Calais

En dépit des promesses de Bernard Cazeneuve au lendemain de l’évacuation de la « jungle », les migrants de Calais ne bénéficieront d’aucune solution sur place.

Entre déception et colère… En quittant le ministère du logement, lundi 30 janvier à midi, les associations calaisiennes se sont estimées une nouvelle fois trahies par le gouvernement. La ministre du logement, Emmanuelle Cosse, et le ministre de l’intérieur, Bruno Le Roux, les avaient conviées à une réunion baptisée « Situation dans le Calaisis, centres d’accueil et d’orientation (CAO), examen des dispositifs “nécessaires et spécifiques” dans les Hauts-de-France ».

En dépit du nombre d’invités, la grand-messe a été rapide. Juste le temps que la ministre du logement, qui menait la rencontre, trouve le temps d’expliquer qu’il n’y aurait pas de dispositif spécifique pour Calais et d’annoncer les quelques palliatifs proposés.

... http://www.lemonde.fr/immigration-et-di ... lEvvgc7.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 17:58

Dans les centres d’accueil, les espoirs douchés des anciens exilés de la jungle de Calais

Fin octobre 2016, la Jungle de Calais, qui regroupait environ 8 000 exilés attendant un hypothétique passage vers le Royaume-Uni, a été évacuée et détruite. Ce fut ensuite le tour des camps improvisés du nord-est de Paris. La majorité de leurs occupants ont été dispersés dans une multitude de Centres d’accueil et d’orientation (CAO) sur tout le territoire, dans l’attente d’une évolution de leur situation suite au dépôt d’une demande d’asile. Trois mois plus tard, leur situation est-elle réglée, et les promesses tenues par l’État français à leur égard respectées ?

... http://www.bastamag.net/Dans-les-CAO-le ... -jungle-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 03 Fév 2017, 13:19

CAO de Saint-Pierre-des-Corps (37)

Menace d’expulsion pour des résidents du CAO de Saint-Pierre-des-Corps

Malgré les promesses du ministre de l’intérieur suite à l’expulsion de la jungle de Calais, des procédures « Dublin » ont été amorcées.


Au Centre d’accueil et d’orientation (CAO) [1] de Saint-Pierre-des-Corps, plusieurs résidents sont sous le coup d’une procédure dit « Dublin ». Ces procédures prévoient le renvoi des réfugiés dans le premier pays européen où ils ont laissé leurs empreintes, ce pays étant considéré comme responsable de l’examen de leur demande d’asile. A Saint-Pierre-des-Corps, au moins deux personnes hébergées au CAO depuis la fin du mois d’octobre 2016 ont ainsi reçu une notification de départ, à destination de l’Italie. Des recours ont été formés contre ces décisions.

Ces notifications vont à l’encontre des promesses faites par le gouvernement lors de l’évacuation de la jungle de Calais. En effet, il avait été promis que les personnes intégrant les CAO et demandant l’asile en France ne feraient pas l’objet de procédures « Dublin ». Cette promesse avait servi à appâter certaines associations intervenant à Calais pour qu’elles participent au démantèlement du bidonville, et à convaincre les exilé-e-s de se laisser faire [2]. Il ne faut pas oublier que la préfecture a toute latitude dans ses choix en matière de traitement des dossiers et des procédures de demande d’asile des personnes accueillies en CAO. Mais l’Indre-et-Loire n’est pas le seul département où les migrants sont touchés.

Dans de nombreux CAO, on constate des situations similaires : Toulouse, Marseille... En réponse, différentes formes de mobilisation voient le jour [3]. En Indre-et-Loire, une pétition a été mise en ligne par un groupe de soutien aux résidents du CAO [4], qui organise également un repas collectif le 4 février http://larotative.info/repas-de-bienven ... -2058.html.


Notes

[1] Structure d’hébergement temporaire à destination des migrants. Il s’agit généralement d’un bâtiment qui appartient ou est loué à l’État pour accueillir les migrants, les accompagner dans leur première démarche de demande d’asile afin de leur proposer à terme une place dans un Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA).

[2] Lire ce billet https://passeursdhospitalites.wordpress ... che-comte/.

[3] Voir ici Mobilisation autour des CAO https://passeursdhospitalites.wordpress ... r-des-cao/.

[4] Voir sur change.org https://www.change.org/p/la-pr%C3%A9fec ... d9e9d726a?.


http://larotative.info/menace-d-expulsi ... -2055.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 03 Fév 2017, 21:14

Marseille: Les migrants dénoncent «les promesses non-tenues» du préfet

Ils ont manifesté devant la préfecture de police pour pointer les nombreux blocages administratifs…

Omar, Lamine et Dabo sont réunis derrière la même banderole ce lundi midi : « Préfet ! Respecte les promesses de Calais ! » Pourtant, ces trois jeunes hommes, l’un originaire du Soudan et les deux autres de la Guinée, ne se sont jamais croisés de leur vie.

La loi Dublin toujours appliquée ?

Mais depuis quelques mois, ils sont dans la même galère. Et aujourd’hui, ils veulent se faire entendre car « ils désespèrent face à leur situation qui ne change pas. » Avec le soutien de plusieurs associations, ils tentent donc le coup de force face à la préfecture. « On nous avait promis la fin des procédures de Dublin en quittant Calais. Mais, c’était un mensonge », s’énerve Omar.

... http://m.20minutes.fr/marseille/2005431 ... UCqJ9flkfh
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Béatrice » 06 Fév 2017, 18:54

mardi 7 février 2017 à MARSEILLE

-19 h 8 rue Barbaroux, 13001

Pour organiser les luttes et les solidarités
Réunion hebdomadaire
Collectif Soutien Migrant.es 13 / Al Manba

Tous les mardis à 19h, le collectif CSM13 se réunit, dans son local au 8 rue Barbaroux (13001 Marseille) pour organiser luttes et solidarités avec les migrant.e.s. N’hésitez pas à venir participer !


Réunion tous les mardis à 19h au 8, rue Barbaroux 13001 Marseille

Image

Les objectifs du collectif


Ils sont très liés à la réalité de Marseille du point de vue des migrants, puisque c’est leur expérience qui nous permet de positionner notre lutte.

+ Lutter pour la liberté de circulation : Marseille est une ville de transit entre le point de blocage de Vintimille et les destinations Paris/Calais ; plus récemment c’est une ville de repli forcé avec les déplacements forcés depuis Calais vers les CRA et les « lieux de répit ». Pour nous, ça veut dire de nouvelles actions pour contrer la gestion des flux par le gouvernement. Pour permettre aux gens de sortir de ces lieux de tri, revendiquer leur liberté d’installation ou repartir vers le nord quand ils le souhaitent.

+ Lutter pour la liberté d’installation : Marseille pas forcément une destination au départ du voyage migratoire, mais ça le devient souvent par contraintes, une arrestation au CRA, quelqu’un de dubliné… Parfois aussi, des migrants redescendent du nord de la France, de Paris, de Calais, via la chaîne du réseau militant, parce que le passage à Marseille, leur a vraisemblablement semblé positif.

+ Lutter contre la distinction entre le bon réfugié et le mauvais migrant : cette distinction se joue évidemment dans une grande ville administrative comme Marseille, via les arrestations au CRA, les entraves à la demande d’asile, la criminalisation des mineurs, la guerre d’usure administrative de façon générale qui vise à empêcher les migrants de s’installer autrement que de façon précaire ou clandestine.

+ Lutter contre l’invisibilité : comme ailleurs certainement, avec le discours spécifique des autorités que sous prétexte que la frontière à Vintimille est fermée, les passages de migrants n’existeraient pas . Notre lutte n’existerait pas. Surtout que les migrants ne sont pas forcément visibles par les Marseillais car ils sont en transit, pas de grands squats ou camps comme à Paris, et une forte répression sur la route entre Vintimille et Marseille qui renforce la clandestinité. C’est dans cette perspective aussi qu’il nous semble important d’ouvrir un lieu de convergence, d’organisation, un centre de ressources visible tant pour les migrants que pour les personnes solidaires, qui a été incarné par le Manba avant la vague de répression que l’on subit à Marseille.

Activités


Le lieu héberge déjà plusieurs activités hebdomadaires , comme des cours de langue française pour étranger-e-s , cours d’arabe, des café hebdomadaires, des discussions, une bibliothèque.

Pour proposer des ateliers ou activités venez le mardi à 19h au 8, rue Barbaroux, 13001 ou contactez nous par mail.

Blog du collectif https://elmanba.noblogs.org/
Page FB du collectif https://fr-fr.facebook.com/collectifmigrants13/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Calais, et CAO soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 08 Fév 2017, 19:47

Pour le respect du droit d’asile, rassemblement à Tours le 9 février

Appel de RESF 37, du Collectif corpopétrussien de solidarité avec les migrants, de l’association « Coup de pouce aux migrants » et de Chrétiens Migrants pour la mobilisation du 9 février contre le délit de solidarité.

Pour le respect du droit d’asile
Contre la fermeture du foyer « Albert Thomas »
Contre la fermeture du café associatif « La Barque »
Contre le « délit de solidarité »

Rassemblement le 9 février à 17h30 , place de la préfecture à Tours.


Le Réseau Éducation Sans frontières d’Indre-et-Loire et l’Association Chrétiens-Migrants s’inquiétaient récemment, dans un communiqué de presse, du devenir des exilés envoyés dans les « Centres d’Accueil et d’Orientation » de notre département, venant de Calais et de campements parisiens. Des promesses leur avaient été faites lors de l’évacuation de ces camps : le dispositif dit « Dublin » ne leur serait pas appliqué. Selon cette réglementation, une personne sollicitant l’asile en France alors qu’elle est entrée dans l’espace européen par un autre pays, doit être renvoyée dans ce pays, et ne peut être enregistrée comme demandeuse d’asile en France. Cet engagement oral de Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, a été récemment réaffirmé par Bruno Leroux, le nouveau ministre, lors d’un déplacement à Rennes. Mais ce ne sont que des mots !

La réalité est toute autre : sur les CAO du département, ce sont plus de la moitié des accueillis à qui la Préfecture d’Orléans refuse le dépôt d’une demande d’asile (17 actuellement au CAO de St Pierre), refus suivi de notifications de transfert dans tel ou tel autre pays européen par la Préfecture d’Indre-et-Loire (5 vers l’Italie à Saint-Pierre). Dans certains départements, des résidents ainsi « dublinés » sont assignés à résidence dans leur CAO – transformé à cette occasion en Centre de rétention masqué, avant une tentative d’expulsion du territoire.

Les associations de solidarité avec les migrants d’Indre-et-Loire appellent donc à un rassemblement le jeudi 9 février à 17h30 Place de la Préfecture, pour dénoncer ces mensonges d’État et le déni de leurs droits dont sont victimes les résidents des CAO du département et exigent qu’ils puissent déposer une demande d’asile en France.

A l’issue de ce rassemblement, nous appelons à participer à la réunion publique à 18h00 au Foyer des Cheminots rue Blaise Pascal, réunion de soutien aux résidents du Foyer Albert Thomas qui sont à tout moment menacés d’être tout simplement mis à la rue, du fait de la fermeture du Foyer. Nous sommes également solidaire du Café Associatif La Barque qui est mis en redressement judiciaire pour des motifs financiers qui ne sont que des manœuvres destinées à chasser les pauvres, les démunis, les précaires et tous les accidentés de la vie que l’on veut rendre invisibles.

Ces deux initiatives ne sont pas appelés le 9 février par hasard. C’est ce même jour que, dans de nombreuses villes de France, se tiendront des actions pour protester contre le « délit de solidarité », c’est-à-dire contre les poursuites engagées à l’encontre des militants solidaires des migrants : les organisations nombreuses qui appellent à cette protestation ont dénombré 17 poursuites en 2015 et 2016, auxquelles il faut ajouter 13 personnes poursuivies actuellement dans les Alpes Maritimes, près de la frontière italienne. Leur crime ? Porter secours et mettre momentanément à l’abri des migrants venant d’Italie, épuisés, affamés, parfois blessés ou malades, adultes et enfants, mineurs isolés…


http://larotative.info/pour-le-respect- ... -2066.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 09 Fév 2017, 15:13

Sur la fermeture du Caomie de Monoblet

Le centre d’accueil et d’orientation qui accueillait de jeunes mineurs en provenance de Calais dans la commune de Monoblet dans les Cévennes vient de fermer officiellement ses portes au 31 janvier. Les jeunes afghans qui y résidaient sont en train d’être transférés à la hâte un peu partout sur le territoire.

Voici un article posant quelques questionnements, critiques et perspectives sur cette situation.

... http://montpellier.mediaslibres.org/spip.php?article725
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 14 Fév 2017, 14:34

Le gouvernement et les promesses aux migrants : oubli ou mensonge ?

Vous vous souvenez de l'évacuation du camp de Calais ? L'administration avait alors promis aux évacués que "aucune décision de coercition" ne serait prise à l'encontre de ceux des migrants de Calais qui accepteraient leurs transferts vers les centres d'accueil et d'orientation (CAO) disséminés un peu partout sur le territoire français.

Autrement dit, aucune reconduite forcée à la frontière des "dublinés", (migrants ayant laissé laissé leurs empreintes dans le pays de leur entrée sur le territoire de l'UE). Le ministre de l'Intérieur d'alors, Bernard Cazeneuve, l'avait répété en personne.

"Cacophonie générale"

Or Le Monde, sous la plume de la spécialiste du sujet, Maryline Baumard (sur notre plateau ici), a recueilli des témoignages qui prouvent le contraire. Au terme d'une longue enquête, Baumard a établi que de nombreux migrants, au mépris de la promesse faite, sont renvoyés vers leur pays d'arrivée en Europe. Partout ? Non. "Dans la cacophonie générale, les préfets font comme ils l'entendent", explique-t-elle, d'autant plus que, selon une confidence "d'une préfecture du Grand Est" aux associations, "une contre-directive a demandé de mettre tout le monde en procédure Dublin".

... http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/su ... songe.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 02 Mar 2017, 12:42

Migrants à Calais : les associations dénoncent « un déni incompréhensible, inacceptable »

Les signes d’une reprise des arrivées de migrants dans la région s’accumulent. Mais aucun dispositif d’urgence n’a été déployé.

« C’est de plus en plus compliqué. » Adèle vient chaque jour de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) faire une maraude matinale à la gare de Calais-Ville et ses alentours. Arborant un gilet jaune siglé Salam, du nom de l’association historique du Calaisis qui s’est occupée des migrants dès la fin des années 1990, elle avoue son « impuissance » face au retour des réfugiés.

... http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... U3oQT8W.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 04 Mar 2017, 10:55

La maire de Calais interdit les distributions de repas aux migrants

Natacha Bouchart (Les Républicains) ne veut "surtout pas qu'il y ait un appel d'air" et craint une reconstitution de nouveaux camps de migrants.

"Je ne veux surtout pas qu’il y ait un appel d’air et que nous revivions ce que nous avons vécu : nous avons trop souffert." Voilà ce que déclarait mercredi 1er mars la maire LR de Calais, Natacha Bouchart, alors en visite avec le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, dans sa ville, selon La Voix du Nord. L'édile y annonçait vouloir prendre des arrêtés pour empêcher les distributions de repas aux migrants. C'est désormais chose faite, selon les informations du Figaro. Natacha Bouchart a signé un arrêté en ce sens jeudi 2 mars au matin.

Malgré le démantèlement de la "jungle" de Calais en octobre, quelques centaines de migrants vivent encore sur place, en l'absence de dispositif d'accueil. Les associations locales d'aide aux migrants distribuent ainsi quotidiennement deux à trois cents repas. Mais, pour Natacha Bouchart, il faut y mettre un terme afin de ne pas créer "un appel d'air".

... http://www.francetvinfo.fr/france/hauts ... 77837.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 12 Mar 2017, 09:15

Bains publics – troisième édition !

Depuis que les douches mises en place par le Secours catholique à Calais font l’objet d’un harcèlement tant par la mairie que par l’État (voir ici, ici et là), des citoyen-ne-s concerné-e-s se retrouvent chaque samedi matin place d’Armes, au centre-ville, pour se doucher en public puisqu’il n’est pas possible aux exilé-e-s, sous peine d’arrestation, de se doucher dans un lieu privé (voir ici et là).

Depuis, la mairie a publié un arrêté anti-rassemblement concernant les distributions de repas dans la zone industrielle des Dunes. Comme les distributions de repas se sont déplacées hors du périmètre concerné par l’arrêté, un nouvel arrêté a été pris concernant ce nouveau lieu, mais aussi la place d’Armes où ont lieu les rassemblements « Bains publics ! ». À la question des douches, à la question des repas, s’est ajoutée celle de la liberté d’expression.

Ce matin donc, place d’Armes, des personnes en peignoir ont déambulé dans le marché et aux alentours, distribuant des tracts et discutant avec les personnes présentes, avant de remonter la rue Royale et de se rassembler devant la mairie, le tout sous l’œil des policiers municipaux.

Tant que les douches des exilé-e-s feront l’objet de harcèlement, les actions « Bains publics ! » continueront.

... https://passeursdhospitalites.wordpress ... e-edition/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 16 Mar 2017, 08:06

Guerre des repas à Calais : l’État prend la suite de la municipalité

Face aux arrêtés pris par la mairie de Calais pour interdire les distributions de repas aux exilé-e-s à la périphérie de Calais, des distributions de nourritures avaient commencé ce lundi à l’extérieur du hangar Paul Dévot, près du centre de Calais (voir ici et là). Par ailleurs un recours en référé (procédure d’urgence) a été déposé lundi soir et doit être audiencé demain jeudi au tribunal administratif de Lille.

Les distributions de lundi et d’hier mardi soir se sont bien passées, sous l’œil plus inquisiteur le premier jour, plus distant le second, d’un fourgon de CRS et d’une voiture de la police municipale.

Ce soir, le hangar Paul Dévot était entouré de fourgons de CRS et de voitures de police, des personnes des associations qui s’approchaient ont été contrôlées, la distribution n’a pas pu y avoir lieu, il y avait ont dit les policiers une réquisition du procureur (donc en principe pour des contrôles d’identité, et on serait intéressé pour la voir et savoir comment le procureur motive des contrôles d’identité qui visent à empêcher que des gens mangent).

La distribution a eu lieu un peu plus loin, devant l’ancien Bureau Calaisien de la Main d’Œuvre, qui était aussi le lieu de mise à l’abri des exilé-e-s dans le cadre du plan grand froid entre 2007 et 2014, et que la mairie de Calais aujourd’hui laisse à l’abandon comme de nombreux bâtiments dont elle est propriétaire.

En fin de distribution, des fourgons de CRS se déploient et un contrôle d’identité est annoncé au mégaphone (sur quelle base légale ?) Deux exilés ne s’enfuient pas, un mineur, et un adulte qui a le bras en écharpe et ne peut pas courir. Tous deux sont embarqués par la BAC (Brigade Anti-Criminalité – il est donc criminel de manger). Et les bénévoles sont contrôlé-e-s avant d’être laissé-e-s libres d’aller et de venir.

C’est ainsi qu’il en va à Calais, de Calais à la Roya via Paris, tout au long du corridor d’inhospitalité d’État qui va de la frontière italienne à la frontière britannique – et après sur tout le territoire ?

En tout cas, toujours nous serons là.

https://passeursdhospitalites.wordpress ... icipalite/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20649
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité