Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 01 Nov 2016, 19:13

Destruction du bidonville : farce à l’état d’urgence et mineurs en errance
La journée d’hier vendredi a commencé en farce. L’accès au site de l’expulsion et de la destruction du bidonville était réglementé par un arrêté pris au nom de l’état d’urgence publié le 23 octobre et affiché sur les lieux le soir pour le lendemain. Seules associations accréditées par la préfecture, et dans les listes nominatives fournies par ces associations les personnes que la préfecture a acceptées étaient autorisées à accéder au site. Les autres, témoins jugés gênants (voir ici et là), encourraient 6 mois de prison et 7500 € d’amende (le tarif état d’urgence de base). Physiquement, la police bouclait le site et contrôlait l’accès.
... https://passeursdhospitalites.wordpress ... n-errance/

Après les CAO, le gouvernement mobilise les CRA pour éloigner les exilés de Calais
Ces personnes en quête de protection ou en route vers le Royaume-Uni risquent de commencer à se disperser sur le littoral Nord et à Paris, dans les campements encore plus précaires que le bidonville de Calais. Il est pourtant nécessaire de les accompagner et de leur proposer un hébergement digne, le recours à l’enfermement comme alternative à la mise à l’abri en CAO ne peut pas être une réponse. La Cimade demande la libération immédiate de toutes les personnes exilées de Calais enfermées en centre de rétention.
... http://www.lacimade.org/presse/apres-le ... de-calais/

Reportage
Dans la «jungle» qui se vide, des femmes affluent
Une centaine de nouvelles venues, espérant pouvoir passer légalement en Angleterre comme cela a été le cas pour certaines ce week-end, sont arrivées sur les lieux.
... http://www.liberation.fr/france/2016/10 ... nt_1524512

Calais – les amis, ne partez pas
Calais donne une impression de vide après la destruction du bidonville. Sûr, ce n’est plus « the place to be ». Pourtant, il reste un peu moins de deux mille cinq cents exilé-e-s (mille huit cents mineurs dans le camp de containers, quatre cents femmes et enfants dans le centre Jules Ferry, un nombre indéfini dormant devant les containers, s’abritant dans ce qui n’a pas encore été détruit du bidonville, ou se cachant dans la ville et ses alentours. C’est équivalent au maximum qu’ait connu le Centre de Sangatte, et c’est une situation qui ne s’est pas retrouvée à Calais avant 2014.
La situation de ces personnes reste incertaine, comme est incertaine la situation de celles qui sont parties vers les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO – voir ici, ici, ici et là). Ici, les rafles continuent dans les rues et les parcs, ainsi que les contrôles au faciès et les arrestations dans les gares. Les risques d’expulsion vers des pays comme l’Afghanistan et le Soudan sont réels.
... https://passeursdhospitalites.wordpress ... artez-pas/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 02 Nov 2016, 01:45

CALAIS : RÉCIT DE LA SEMAINE DE L’EXPULSION
Lundi 23 octobre, « le démantèlement » de la jungle de Calais commence. Pendant toute la semaine, la stratégie de l’expulsion révèle une opération médiatique, et policière en parfaite coordination ; notamment avec les associations sur place. Ce jeudi 28 octobre nous avons pu réaliser une émission avec différents camarades en direct de Calais, dans laquelle ils nous racontent les différentes étapes de cette semaine.
Emission à écouter : http://www.sonsenluttes.net/?CALAIS-REC ... -EXPULSION


CALAIS : INSIDE THE JUNGLE (PART 5) • LE JOUR D’APRÈS

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21593
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 03 Nov 2016, 19:10

À Calais, chasse aux migrants et convergence entre zadistes et No Border
L’État achève la destruction de la « jungle » de Calais. Reporterre raconte cette semaine d’opération policière, entre « chasse aux migrants » et rencontre des activistes zadistes et de No Border.
... https://reporterre.net/A-Calais-chasse- ... -No-Border


Destruction du bidonville : la justice saisie du déplacement forcé des mineurs
Départ aujourd’hui des mineurs hébergés dans le camp de containers mis en place par décision de l’État à côté du bidonville de Calais maintenant rasé. Sur l’ancien site du bidonville, le ballet des pelleteuses déblayant les derniers débris et des camions les emmenant croise celui des autocars qui viennent prendre et emmènent les jeunes vers une destination qu’ils ne connaissent pas ou n’ont pas comprise. Dans chaque bus, deux personnes avec un gilet « UK OFFICIAL » fluorescent, pour les rassurer ou les appâter d’une perspective de passage légal au Royaume-uni. Sauf que dans ces centres on ne voit pas bien qui va les aider à faire un recours contre une éventuelle réponse négative et à faire valoir leurs droits.
... https://passeursdhospitalites.wordpress ... s-mineurs/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 11 Nov 2016, 21:43

CALAIS : QUATRE JOURNALISTES ANGLAIS PLACÉS EN GAV ET EXPULSÉS À LA VEILLE DE L’EVACUATION DE LA JUNGLE

Existe-t-il un jour plus propice pour évoquer l’historique entente cordiale entre la France et l’Angleterre, que ce jour mémoriel de l’armistice du 11 novembre ? Épaules contre épaules dans les tranchées de 1916, côte à côte dans les cellules du commissariat de Calais en 2016 ? Voici l’histoire incroyable de comment j’ai retrouvé l’artiste qui a peint un cheval en ravioli dans une des cellules de garde à vue du commissariat de Calais. Je précise pour les plus incrédules que ce que vous allez lire est bien une histoire vraie.

... http://taranis.news/2016/11/calais-quat ... la-jungle/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21593
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 19 Nov 2016, 17:23

Alerte expulsions vers le Soudan
Tous les ressorts juridiques ont été activés pour éviter l’expulsion de deux Soudanais enfermés au centre de rétention de Vincennes vers le Soudan (le troisième arrêté le même jour à Calais n’avait finalement pas de vol programmé) : Juge des Libertés et de la Détention (JLD, en comparution spéciale) – échec; Cour Européenne des Droits de l’Homme – échec de la demande de suspension de l’expulsion.
... https://passeursdhospitalites.wordpress ... nouvelles/


CAO mineurs : la circulaire qui organise le non-droit
Signe de la totale improvisation du gouvernement quant à la prise en charge de la situation des mineurs lors de la destruction du bidonville de Calais (voir ici et là), la circulaire encadrant le dispositif destiné à les accueillir est publié le 1er novembre. L’expulsion a commencé le 24 octobre, et des mineurs ont été envoyés dans ce qui s’appelait d’abord CAOMIE (Centre d’Accueil et d’Orientation pour Mineurs Isolés Étrangers), CAOMI (le E de « étrangers » a disparu, comme pour cacher qu »il s’agit d’un dispositif hors du droit où ils et elles sont relégué-e-s parce qu’étranger-ère-s). Certains avaient aussi quitté ces centres et avaient disparu.
... https://passeursdhospitalites.wordpress ... non-droit/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 11 Déc 2016, 04:32

Après Calais : comment l’Etat cherche à se débarrasser des réfugiés
En Indre-et-Loire, voici un peu plus d’un mois, 114 réfugiés sont arrivés depuis Calais, dans des CAO (Centre d’accueil et d’orientation) situés à Grandmont, Saint-Pierre-des-Corps et dans le Chinonais. Ils doivent y rester au maximum quatre mois. Si leurs conditions de vie se sont incontestablement améliorées, leur situation juridique et leur avenir restent des plus incertains. Mais cette fois dans la plus grande indifférence. Retour sur ce que l’Etat promet aux réfugiés.
... http://larotative.info/apres-calais-comment-l-etat-1989


Premiers refus d’asile pour des réfugiés de la jungle de Calais
A l’université de Lille, 80 réfugiés « modèles » de la Jungle de Calais avaient été accueillis pour poursuivre des études. Le gouvernement français commence hélas à vouloir commencer les expulsions.
... http://jungle-news.arte.tv/fr/2016/12/0 ... de-calais/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21593
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 14 Déc 2016, 01:57

Le mur « anti-intrusions » de la rocade de Calais est achevé

Financé par le Royaume-Uni, l’édifice de 4 mètres de hauteur et 1 km de long est destiné à empêcher les migrants de monter clandestinement dans des camions.

... http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... CYHzzZr.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 16 Déc 2016, 12:17

"Récit d’une bénévole à Calais Octobre 2016"

Récit d’une adhérente qui était à Calais lors de l’évacuation .
Bonne lecture
La CNT 42

CALAIS

Je commence par là parce que c’est devenu une priorité pour moi de m’intéresser à cette ville plutôt que de rester focalisée sur la « Jungle ». On peut difficilement dissocier les problèmes de Calais avec ceux de la « Jungle » et vice et versa, c’est comme ça.

Calais est une ville frontalière et portuaire qui survit face au chômage avec ces 72 000 habitants. Ce n’est pas la destination touristique la mieux coté en ce moment, surtout que, même si on enlève la « Jungle », la ville est moche, pauvre et grise mais il y a une superbe plage, socialement c’est pareil. On dirait un peu Saint Étienne au mois d’août mais tout le temps, comme une attaque de Zombie au centre commercial le samedi après-midi ou un défilé de mode spécial beauf le samedi soir en boite. ...Vous imaginez bien que, ça fait rêver, entre alcoolos, cas sociaux, fachos et CRS, ils se disputent la place à Calais, c’est une vision de la France complètement déroutante, autant vous dire que Natacha Bouchard, Mairesse de Calais, a du pain sur la planche tandis qu’elle opte pour la politique de l’autruche.

Calais est une zone de non droit, ce qui veut dire que les lois françaises ne sont pas toujours appliquées, c’est aussi pour ça que l’on se sent comme dans un pays étranger, la justice et les droits ne sont pas respectés, ce n’est pas l’image qu’on nous donne de la France. C’est marrant, quand je suis arrivée j’ai pas sentie l’odeur de la mer comme quand j’arrive en vacances d’habitude, ça sent l’iode et ça sale les lèvres, y’a du soleil et des touristes, ici, on voit des hauts barbelés blancs de partout, toute la rocade, l’autoroute, les ponts, les voies ferrées sont délimités et surveillés par les forces de l’ordre, on ne peut que sentir la frontière donc l’immigration. Actuellement se construit un mur d’un kilomètre de long, c’est tout gris

Les Calaisiens connaissent le problème des migrants depuis plus de vingt ans et ont vu défiler beaucoup de communautés, ça a commencé en 1990 avec les ex Yougoslaves qui sont restés longtemps.

... http://www.cnt-f.org/cnt42/article1745.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 20 Déc 2016, 09:31

Toulouse

Jeudi 22 décembre, à 13h, les exilé.e.s de Calais hébérgé.e.s dans les CAO de Haute-Garonne se rassemblent devant la Préfecture pour dénoncer les pratiques de celle-ci et réclamer qu’elle tienne les promesses prises à leur égard. Rejoignons-les, et venons faire du bruit à leurs côtés !

Nous, migrant.e.s hébergé.e.s en ce moment dans des CAO (Centres dits d’Accueil et d’Orientation) de Haute-Garonne et alentour, sommes arrivé.e.s suite à l’expulsion des campements de Calais, dans des bus qui nous ont éparpillé.e.s un peu partout à travers la France.

Nous avons décidé de monter dans ces bus suite aux promesses de représentants de l’État nous affirmant que nous pourrions déposer des demandes d’asile selon la procédure normale, nous certifiant que la procédure Dublin -qui permet de nous expulser vers le pays par lequel nous sommes entrés en Europe- ne nous serait pas appliquée.

La préfecture de Haute-Garonne, à notre arrivée ici, a réitéré cette promesse. Mais elle trahit à présent son engagement, et remet aux personnes qui se présentent à leur rendez-vous, des dossiers de demande d’asile Dublin, et ce contrairement aux pratiques administratives adoptées dans d’autres départements.

C’est le hasard du lieu dans lequel nous avons atterri qui nous permet de reprendre un peu d’espoir, ou nous impose au contraire de fuir à nouveau.

Nous dénonçons donc aujourd’hui les pratiques insidieuses de la préfecture de Haute-Garonne et exigeons qu’elle respecte les engagements pris à notre égard.

Nous, personnes soutenant les migrant.e.s, refusons à leurs côtés les manœuvres répressives et opaques que leur infligent l’Etat et les institutions affiliées qui spéculent sur le racisme et la misère.

Sous couvert d’opération humanitaire, L’État a une nouvelle fois organisé la chasse des migrant.e.s présent.e.s à Calais, en les éparpillant, les isolant et les invisibilisant davantage.

Nous soutenons et souhaitons faire entendre les revendications des exilé.e.s de Calais face à la préfecture de Haute-Garonne qui, fidèle à ses pratiques, met en œuvre une conception restrictive et coercitive du droit des étrangers.

A une Europe qui érige des murs et des frontières, qui enferme et expulse, nous opposons l’accueil, l’hospitalité, la solidarité directe et la lutte collective.

Soyons nombreux et nombreuses jeudi 22 décembre à 13h devant la Préfecture pour soutenir les migrant.e.s et enrayer la machine à expulser !

http://iaata.info/RASSEMBLEMENT-EN-SOUT ... -1761.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 21 Déc 2016, 09:25

Rassemblement en soutien aux migrant.es d’Albi

Mercredi 21 décembre des migrant.es qui ont séjourné au printemps dernier au CAO de Lacaune se rendent à la préfecture retirer un dossier pour leur demande d’asile. Ils ont besoin de notre soutien car la préfecture entrave leurs démarches. Par ailleurs, nous ne sommes pas à l’abri d’une arrestation, comme il s’en est produit jeudi dernier, le 15 décembre, à Albi.

APPEL À RASSEMBLEMENT
MERCREDI 21/12 À 10H30 devant la préfecture du Tarn à ALBI.

Pour manifester notre soutien à ces personnes et les aider à faire respecter leurs droits rassemblons-nous ce mercredi 21/12 devant la préfecture du Tarn, Lices Georges Pompidou.

https://iaata.info/Rassemblement-en-sou ... -1772.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 22 Déc 2016, 15:38

Paris vendredi 23 décembre

Happening militant
devant le « centre humanitaire » Hidalgo - migrants
• 9h30 : Rendez-vous pour préparer
• 11h : Happening

Au jeu de l'asile et du hasard, leurs jets de dés determinant nos vies, nous ne sommes pas leurs pions, nous ne sommes pas des oies. Face à l'arbitraire, reagissons. Rdv vendredi 23 décembre à 11h, devant le camp Hidalgo, pour un parcours du non accueil grandeur nature. Liberté de circulation et d'installation! Des papiers et des logements pour tous! L'intercollectif de soutien aux migrants. Contact : Margaux 06 38 36 92 56, Valérie 06 14 10 17 58, Aubepine 06 15 79 10 85, Patrick 06 32 88 34 86.

Descriptif:
L'inter collectif parisien de soutien aux migrant-e-s appelle à un happening militant vendredi 23 décembre à 11H aux abords du centre du boulevard Ney.

l'inter collectif commence a avoir de nombreuses remontées des dysfonctionnements dans et autour du centre :
• Le traitement des personnes qui attendent devant le centre ( violences dans la fil d'attente de la part de la police et des agents de sécurités du centre, absence d'information sur la gestion des entrées dans le centre ( certains jours les portes sont ouvertes entre 20 et 25 minutes, nécessité pour les exile.es de dormir entre les barrières dans des conditions pires que celles connues dans les plus insalubres des campements et sous haute surveillance de la police). Sans compter la chasse aux migrant.es qui est en marche depuis plusieurs mois er qui reste un angle mort depuis l'annonce et l'ouverture du centre.
• La prise en charge d'un hébergement dans la halle qui est conditionnée à la prise d'empreinte sous les trois jours inquiétant notamment pour les personnes relevant du règlement Dublin III
• le manque voir l'absence de traductions lors des entretiens et dans la gestion du quotidien
• des orientations vers les CAO faites au dernier moment avec de mauvaises circulations d'informations ce qui a comme conséquence que des personnes ratent le départ
• les conditions de travail des personnels salariés ( pas de chauffage dans la bulle ni la halle, une travailleuse sociale pour 50 personnes, un manque de personnel qui surcharge les bénévoles …)

Ce happening a pour but de lancer une série d'actions qui viennent questionner le centre et sa place dans le dispositif du « non-accueil » qui est à l'oeuvre sous couvert d'une communication humanitaire.

Et comme nous sommes à la veille des fêtes, la proposition est faite sous forme de jeu, un jeu de (la) loi du non-acceuil et conseil juridique.

Un jeu de l'oie sera tracé au sol, il sera proposé à des militant.es et/ou passant.es/spectateurs de lancer les dés géants et d'expérimenter « le parcours du migrant.es » de la case Emmanuel Valls à la case Dublin en passant par les cases OFPRA, CRA et/ou déportation. Les contenus des différentes cases vont être imprimés et distribués aux personnes présentes.

Ce jeu doit être aussi le support pour donner aux migrant.es présent.es, des informations utiles sur leurs démarches et les risques que comportent pour elles et eux ce dispositif du non-accueil. Sur ce deuxième point nous seront présent.es demain matin devant le centre pour en parler avec les migrant.es eux-même et affiner les informations qui leur seraient nécessaires.

De manière pratique pour celles et ceux qui veulent/peuvent participer rendez-vous vendredi à 09H30 sur place et afin que le moment soit parfait il est demandé à chacune et chacun d'apporter gâteaux et/ou thermos de thé/café

Voici le texte de l'appel à diffuser largement auprès de vos réseaux ( militants; presses, politiques …) :

Jeu de (la) loi du non-accueil et conseil juridique aux abords du « centre humanitaire » boulevard Ney métro Porte de La Chapelle

Appel en anglais :
In the game of asylum and luck, their roll of dice is determining our futures, we will not be their pawns, we are not geese. Faced with this arbitrariness, we have to fight back. Friday December 23 at 11am in front of Hidalgo Centre for a life-size tour of non-welcome. Everyone has the right to freedom of movement and residence within the borders of each state! Documents and housing for everyone! L'inter-collectif de soutiens aux migrants. Contact: Margaux 06 38 36 92 56, Valérie 06 14 10 17 58, Aubepine 06 15 79 10 85, Patrick 06 32 88 34 86. »

https://paris.demosphere.eu/rv/52021
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 31 Déc 2016, 13:32

Toulouse : 150 personnes ont répondu à l’appel des exilé.es de Calais
Jeudi 22 Décembre 2016, à l’appel d’un groupe de personnes demandant
l’asile et actuellement en CAO (centre d’accueil et d’orientation) et de collectifs de soutien, un rassemblement s’est tenu devant la préfecture de Haute-Garonne. Plusieurs associations étaient présentes lors du rassemblement, comptant environ 150 personnes.
... https://iaata.info/Toulouse-150-personn ... -1779.html


CAO et CAOMIE : protestations à Biscarrosse et partout en France
Comme partout en France, les mineurs attendent depuis le démantèlement de Calais (cela fait maintenant presque 2 mois) que soient mises en oeuvre les promesses des gouvernements français et anglais de pouvoir rejoindre leurs familles en Angleterre.
Dans plusieurs CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation) pour mineur.es (CAOMIE) à Biscarrosse (près de Bordeaux) les dernières semaines, il y a eu des manifestations auto-organisées et des grèves de la faim pendant plusieurs jours pour protester contre la décision de gouvernement anglais d’arrêter d’accepter des mineurs en Angleterre.
... https://iaata.info/Solidarite-avec-les- ... -1781.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Pïérô » 03 Jan 2017, 02:06

Toulouse : des réfugiés transférés depuis Calais dénoncent "la duplicité des autorités françaises"

Transférés à Toulouse après le démantèlement de la "jungle de Calais", des réfugiés dénoncent la promesse non tenue qui leur avait été faite d'assouplir la convention de Dublin et donc de ne pas les renvoyer dans le pays de l'Union Européenne par lequel ils sont arrivés.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... m=facebook
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21593
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede bipbip » 05 Jan 2017, 14:32

Cédric Herrou, le procès d’un geste d’humanité

Le procureur a requis huit mois de prison avec sursis à l’encontre de Cédric Herrou, agriculteur et militant qui comparaissait mercredi à Nice pour avoir aidé des migrants érythréens dans la vallée de la Roya, près de la frontière franco-italienne.

... http://www.liberation.fr/france/2017/01 ... te_1539167
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29717
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Calais, soutien au migrant-es et sans papiers

Messagede Béatrice » 07 Jan 2017, 19:57

dimanche 8 janvier 2017 à MARSEILLE

-12 h Casa Consolat, 1 rue Consolat, 13001

Cantine de lutte en soutien aux migrants


Dimanche, RDV à Midi à Casa Consolat !

Cette cantine à prix libre du collectif Al Manba servira à soutenir les migrants déplacés de Calais en lutte dans les Centres d’accueil et d’orientation (CAO) de Marseille.

Les menaces d’expulsion se font de plus en plus sérieuses depuis les CAO, notamment en raison des procédures Dublin qui permettent l’expulsion des personnes vers les 1ers pays d’entrée en Europe (Grèce, Italie, Hongrie où les libertés fondamentales des exilés sont gravement atteintes).
Dans le même temps, les conditions d’accueil dans ces centres disséminés dans la région sont lamentables (manque de nourriture, de soins, bâclage du suivi social et administratif). En effet, pourquoi l’Etat se soucierait de fournir un accueil digne dans des centres destinés à trier les personnes avant leur expulsion ?
Le mensonge d’un soit-disant accueil des déplacés de Calais se fait de plus en plus précis ! Les CAO sont un maillon du dispositif étatique de contrôle et d’expulsion des personnes.
Pour aider les personnes à faire face et à s’organiser contre l’isolement, la précarité et les menaces d’expulsion, venez participer à la cantine de soutien CE DIMANCHE à MIDI, à la CASA CONSOLAT !

Pour la liberté de circulation et d’installation ! Pas un pas en arrière !

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité