Coordination nationale solidarité migrants 24-25 mars Lyon

...Sans Papiers, antifascisme...

Coordination nationale solidarité migrants 24-25 mars Lyon

Messagede bipbip » 23 Mar 2018, 22:10

Coordination nationale de lutte les 24 et 25 mars à Lyon - Contre les politiques anti-migratoires - Solidarité avec les migrant.e.s

En vue de prolonger et de partager les multiples luttes en cours et en soutien aux migrant-e-s, et afin d’organiser collectivement une réplique nationale à la « loi Collomb », nous vous invitons à une rencontre de coordination nationale le 24 et 25 mars à Lyon.

Présentation du collectif « Amphi Z Solidaire »

Le collectif « Amphi Z Solidaire » s’est constitué suite à la réquisition, le 16 décembre, d’une caserne de pompiers désaffectée permettant de loger une centaine de migrant-e-s. Cette réquisition s’inscrit dans le prolongement de l’occupation d’un amphithéâtre de l’université Lyon II par des exilé-e-s expulsé-e-s de la Part-Dieu et des étudiant-e-s solidaires. Dans la foulée, le 13 janvier, un autre lieu, « la maison Mandela », a été ouverte pour accueillir des dizaines de personnes supplémentaires. Ces occupations ont donné lieu à une forte mobilisation qui nous a permis à la fois de rendre ces lieux habitables et de revendiquer par différents moyens la régularisation de tou.te.s les sans-papiers, leur mise à l’abri immédiate et l’arrêt des expulsions.

Contexte

Avec le durcissement des politiques d’enfermement et d’expulsion, le gouvernement et sa loi Collomb confirme sans complexes une gestion répressive des flux migratoires qui témoigne d’un racisme d’État aujourd’hui manifeste. Qu’il s’agisse des nouvelles méthodes de contrôle policier ou administratif, des nouvelles formes d’invisibilisation ou de l’accélération des modalités de déportation, les libertés les plus fondamentales des exilé-e-s sont systématiquement bafouées. Placement en rétention des « dubliné.e.s », traque dans les dispositifs d’hébergement d’urgence ou encore fichage dans les hôpitaux psychiatriques sont autant de pratiques d’une politique raciste contre lesquelles de nouveaux modes de résistance doivent être inventés.

Objectifs

• Témoigner et diffuser les différentes formes de résistances locales, en fonction de contextes particuliers (harcèlement policier, juridique, mise à la rue, déportation...)
• Construire un répertoire commun d’actions adaptées à chacun des lieux de lutte (rue, camps, hébergements précaires, centres de rétention, PRADHA, CADA, MEOMI, déportation dans les aéroports..)
• Produire et porter un message collectif contre la politique du gouvernement et organiser les divers moyens de sa diffusion.
• Défendre et soutenir la pérennisation de tous les lieux réquisitionnés / occupés.

Ordre du jour indicatif (les propositions en amont comme le jour des rencontres sont bien entendu les bienvenues !)

Samedi 24 mars

9h30 : Accueil – petit déjeuner

10h00 - 12h00 : Présentation des collectifs et personnes présentes et point sur les luttes en cours dans les différentes villes. Si possible, essayer de problématiser les enjeux locaux, dire ce qui marche, ce qui ne marche pas, afin de ne pas tomber dans une énumération de faits. (Pas plus de 5 min par intervention)

12h00 - 13h30 : Groupes de discussions thématiques/ateliers. Propositions :
• Des luttes défensives aux luttes offensives : sortir de l’humanitaire
• Spécificité de l’accompagnement des mineur.e.s isolé.e.s
• Autodéfense juridique et résistance administrative
• Les luttes autour du logement : limites et perspectives
• Logistique et technique : échange sur les pratiques et outils efficaces déjà développés

Appel à proposition des participant.e.s pour d’autres thématiques
(chaque sous-groupe fera l’objet d’un compte-rendu écrit détaillé)

13h30 - 14h30 : Déjeuner

14h30 - 15h : Bref compte-rendu oral sur les groupes de discussions

15h30 - 16h00 : Introduction sur la loi Collomb asile-immigration

16h00 - 18h30 : Débat autour de la lutte à venir, stratégie et perspectives

18h30 - 19h30 : groupe mandaté pour rédiger un texte commun sur les bases de la discussion précédente à proposer en AG plénière le lendemain

20h30 : Repas


Dimanche 25 mars

9h30 : Accueil – petit déjeuner

10h00-13h00 : Perspectives
• Lecture, amendement et validation du texte commun.
• Élaboration d’un calendrier commun de mobilisation (journées d’actions décentralisées, marche entre Vintimille et Calais etc.)

13h00-13h30 : Création d’outils collectifs (à minima pour la coordination interne)

13h30 - 14h30 : Déjeuner
A partir de 15h, goûter et tournoi de foot à l’Amphi Z pour celles et ceux qui souhaitent prolonger le week-end


Infos pratiques

Nous assurons :
• Des lieux d’hébergement. Envoyez les besoins (nombre et durée du séjour) si possible 15 jours à l’avance à l’adresse mail occupation(at)riseup.net ou au téléphone 07.58.62.76.73, et de quel coin vous venez !
• Des cantines à prix libres.
• Un infokiosque participatif. Ramenez le max de matos papiers (tracts, affiches, brochures, etc.) ou sur clés usb. Il y aura de la place pour les entreposer !
• Une modération durant toute la coordination afin de modérer les séances plénières et distribuer les tours de paroles

Dans la mesure du possible, nous essaierons de répartir les frais de déplacement en fonction des distances et des budgets des un-es et des autres. Une caisse en ligne a été activée à cette effet : Participation financière coord-nationale

Nous manquons de traducteurs/trices (anglais, arabe, albanais etc.), n’hésitez pas à vous signaler si vous êtes disponibles pour assurer la traduction.

Dans un soucis d’efficacité, essayez si possible de préparer la coordination afin d’arriver avec un mandat. Le nombre de places n’est pas limité. Mais nous vous invitons à ne pas prendre la parole à plus de deux ou trois par groupe/collectif, afin que la parole puisse circuler le plus équitablement possible.

L’ordre du jour ainsi que le déroulement de la coordination sont susceptibles d’être modifiés, n’hésitez pas à faire des suggestions et à relayer cet appel.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux les 24 et 25 mars dans le fief de Gérard Collomb, pour renforcer nos solidarités et élaborer des perspectives communes.

A bas les frontières et le racisme d’Etat !
Solidarité internationale !

P.-S.
Pour connaître le lieu de la coordination ou pour tout autre information, merci de nous contacter par mail occupation(at)riseup.net ou au téléphone au 07.58.62.76.73.

https://rebellyon.info/Coordination-nat ... 4-et-18743
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coordination nationale solidarité migrants 24-25 mars Ly

Messagede clateuf » 02 Avr 2018, 12:02

Appel de la Coordination nationale à Lyon des 24 et 25 mars

Une trentaine de collectifs locaux se sont réunis à Lyon contre les politiques anti-migratoires. Un calendrier d'actions communes y a été décidé et notamment l'appel à une journée nationale de manifestations pour le retrait du projet de loi Asile-Immigration le samedi 7 avril.


Appel de la coordination nationale tenue à Lyon les 24 et 25 mars 2018

Une coordination nationale a eu lieu le 24- 25 mars à Lyon contre les politiques anti-migratoires et en solidarité avec les exilé-e-s , sans papiers et migrant.e.s.

Nous sommes une trentaine de collectifs locaux investis dans des luttes spécifiques sur tout le territoire (Caen, Paris, Villeurbanne, Bourges, Briançon, Grenoble, Aubenas, Avignon, Bourg-en Bresse, Lille, Calais, Veynes, le Mans, Turin, Tours) : réquisition de logement, collectifs anti-expulsion, travailleur-se-s et étudiant-e-s, sans papiers, accompagnement des mineur-e-s isolé-e-s, passeur-se-s solidaires, collectifs de solidarités….

Nous avons pour objectif de mutualiser nos moyens afin d’organiser une riposte offensive contre la loi asile/immigration, et, plus généralement, contre les politiques racistes et impérialistes de l’Etat.

Pour nous, cette loi n’est ni négociable, ni amendable : nous la rejetons en bloc

Examiné en procédure accélérée à l’Assemblée Nationale dès le 16 avril, ce texte exige une réponse immédiate et massive. Il s’inscrit dans le contexte d’attaques répétées et antisociales qui ciblent aussi bien les classes populaires, les étranger-e-s , les fonctionnaires que les étudiant-e-s.

Parallèlement, la fin de la trêve hivernale va provoquer de nombreuses mises à la rue et une précarisation accrue des premier-e-s concerné-e-s. C’est dans ce cadre délétère que nous appelons à multiplier les mobilisations dès à présent et jusqu’à l’abandon définitif de la loi.

C’est pourquoi nous avons décidé de mener conjointement et simultanément une série d’actions. Nous invitons toutes et tous à multiplier les initiatives et à se saisir de tous les moyens disponibles afin de renforcer la lutte.

A ce jour, plusieurs dates ont été actées :

Le 31 mars, rejoignons ou organisons des manifestations contre toutes les formes d’expulsions : locatives, squat, ZAD, réquisition.

Le 3 avril, participons aux blocages, occupations, et à toutes les formes d’actions contre la sélection qui ruine le droit à l’éducation de tous-toutes les étudiant-e-s avec ou sans papiers.

Le 4 avril, soutenons la grève reconductible des cheminot-e-s et défendons ensemble la liberté de circulation. Des piquets de grève aux actions collectives, mettons tout en œuvre pour faire front commun.

Le 7 avril, en prévision de l’évaluation du projet de loi par les député-e-s, manifestons partout en France. Prenons les rues, exigeons l’abandon du texte et déployons notre solidarité autour des mots d’ordre et des revendications partagés.

Tandis que le texte sera voté à l’Assemblée, la semaine du 16 au 20 avril doit être particulièrement combative. Nous appelons à cibler tous les acteurs de cette politique répressive et régressive : institutions, responsables, gestionnaires, exécutants, entreprises complices par leurs investissements dans les dispositifs de contrôle et d’enfermement et de déportation….

D’ici à l’automne prochain nous nous engageons à organiser des actions en direction des CRA, des PRAHDA, des lieux de transit (gares, aéroports, etc.) et des entreprises impérialistes qui participent aux guerres et au pillage des pays dont les exilé.e.s sont issu.e .s.

Ces journées ne constituent que la première étape d’une riposte coordonnée face aux politiques autoritaires, xénophobes et anti-sociales du gouvernement. Tant qu’elles seront appliquées, nous continuerons à viser tous les acteurs, lieux et dispositifs de contrôle, d’enfermement et de déportation.

Nous lançons un appel à l’ensemble des forces et organisations solidaires et actives dans les luttes pour la liberté de circulation et d’installation, à rejoindre le calendrier que s’est fixée la coordination nationale. Nous entendons élaborer un réseau pérenne de solidarité et de luttes, en France et par-delà ses frontières, et vous proposons de nous retrouver à l’automne prochain (octobre 2018).

Une trentaine de collectifs de :
Caen Paris Villeurbanne Bourges Briançon Grenoble Aubenas Avignon Bourg-en Bresse Lille Calais Veynes le Mans Turin Tours

Contact : cn.welcome@riseup.net

https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/300318/appel-de-la-coordination-nationale-lyon-des-24-et-25-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 124
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55


Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité