Vade retro spermato, contraception masculine

Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 06 Sep 2013, 01:53

Jeudi 19 septembre 19h (accueil dès 18h30)
CYCLE de projections-discussions "Un enfant si je veux, quand je veux : comme je veux ?"
Au cinéma l’Univers - 16, rue Danton à Lille (quartier Moulins)

Vade retro spermato Philippe Lignières │docu│France│2011│58 min Dès la fin des années 70, dans plusieurs villes de France, des hommes réagissent aux questions soulevées par les mobilisations féministes sur le rôle respectif des sexes dans la société, la famille et le couple, et sur l’autonomie des personnes. Ces hommes, âgés de 20 et 35 ans pour la plupart, reprennent à leur compte dans leur vie quotidienne la remise en cause des comportements traditionnels hommes/femmes. Nombre d’entre eux vivent en couple et cherchent à montrer que les hommes peuvent également jouer un rôle dans la contraception. Constitués en groupes de paroles, ils explorent concrètement les pistes d’une contraception masculine possible. Ce film nous permet de (re)découvrir l’histoire des groupes de parole sur la contraception masculine, et d’aborder ainsi une question qui mérite d’être à nouveau posée. La contraception masculine demeure en effet un impensé, qui relève à la fois de présupposés naturalistes, de positionnements idéologiques, de structures institutionnelles patriarcales et de tabous divers.

Suivi d’une discussion avec des hommes ayant participé à ces mouvements, ainsi qu’avec Cécile Ventola, chercheuse en sociologie travaillant sur la contraception masculine. La rencontre se prolongera autour d’un dîner-apéro. Tarif : 2 euros Proposé par la Maison des femmes et le Planning familial de Lille.


Image

Image

http://labrique.net/agenda/article/vade-retro-spermato
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 07 Sep 2013, 01:12

Dès la fin des années 70, dans plusieurs villes de France, des hommes réagissent aux questions soulevées par le féminisme sur le rôle respectif des sexes dans la société, dans la famille et dans le couple. Plutôt jeunes, entre vingt et trente cinq ans pour la plupart, ces hommes issus de tous les milieux sociaux reprennent à leur compte dans leur vie quotidienne les remises en cause profondes des comportements traditionnels, notamment dans les rapports de sexes. Nombre d’entre eux vivent en couple et se posent la question de pouvoir assumer leur contraception.

Constitués en groupes de paroles, ils en viennent à explorer concrètement les pistes d’une contraception masculine possible. La plupart des groupes s’orientent vers une contraception hormonale. Ils mettent au point, dans un contexte de suivi scientifique et médical rigoureux, une série de méthodes qui s’avèrent opérationnelles. Ces hommes utiliseront pendant plusieurs années ces méthodes qui préfigurent celles mises en place actuellement.

À Toulouse plus particulièrement, le groupe qui se forme orientera son travail collectif dans une direction inédite. Après quelques essais, ils s’intéressent à un domaine peu exploré, la contraception par la chaleur. Plusieurs d’entre eux vont au fil des ans utiliser, avec succès, la méthode qu’ils ont conçue.

Au-delà de la question de la contraception, les hommes de ces groupes, tous ceux qui ont participé à ce grand mouvement national, ont connu une expérience unique de liberté de paroles par rapport à eux-mêmes, brisant le silence spécifique de leur genre sur la sexualité, contribuant ainsi à changer fondamentalement leur rapport aux femmes et aux autres hommes.

Mais la fin des années 80 est marquée par le non-renouvellement des forces militantes. Les groupes issus d’ARDECOM n’échappent pas à cette page qui se tourne.

Le silence est désormais retombé sur ces remises en question, dans une période d’appauvrissement et de nivellement idéologique sans précédent.

Le film, au delà du témoignage de ces hommes qui ont participé à une aventure méconnue et hors du commun, fait le point sur l’état actuel d’une contraception masculine qui existe, en fait, et qui est maintenue artificiellement à l’état expérimental, des différentes pistes dans ce domaine dégagées à l’époque aux pratiques actuelles qui fonctionnent, avec des andrologues qui ont suivi l’évolution de ces pratiques depuis trente ans.

http://vaderetrospermato.wordpress.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 09 Sep 2013, 01:27

"Vade Retro Spermato"

En février, le Planning Familial 13 organisait au Polygone Etoilé une projection-débat autour du documentaire "Vade Retro Spermato". Ce film de Philippe Lignières, qui était sur place, a pour thème la contraception masculine. Emilie assistait à la soirée.

Aujourd'hui il existe tout un ensemble de méthodes et de produits contraceptifs - hormonaux ou mécaniques, à la disposition de toute femme voulant maîtriser sa fertilité. Et les hommes dans tout ça ? A part le préservatif et la vasectomie - solution plus radicale qui conduit à l'infertilité, les hommes ont-ils accès à d'autres alternatives en matière de contraception ? La contraception masculine existe-t-elle réellement ? C'est à ces questions-là que le film de Philippe Lignières, présenté le mardi 7 février au Polygone Etoilé, tente de répondre.

Dans "Vade Retro Spermato", on apprend que sous l'influence des mouvements féministes des années 70, des hommes ont commencé à réfléchir à cette question de la contraception masculine. C'est le cas, en 1979, avec la création de l'ARDECOM (Association pour la Recherche et le Développement de la Contraception Masculine), au sein de laquelle apparaissent les premiers groupes de paroles non-mixtes. Réunissant quelques centaines d'hommes, ces groupes s'interrogent sur la paternité, l'amour, la virilité ou encore la sexualité tout en partageant des techniques de contraceptions expérimentales.

Des hommes, d'âges et d'horizons divers, expliquent comment, à partir d'un protocole médical, ils ont accepté de suivre un traitement contraceptif hormonal, associant androgènes et progestérones, permettant de bloquer la production de spermatozoïdes. Un traitement cependant plutôt contraignant, avec des effets secondaires indésirables.

Un autre groupe d'hommes, lié à l'ARDECOM et issu de la région toulousaine, propose alors une alternative, en expérimentant la méthode dite d'hyperthermie intra scrotale, c’est-à-dire la contraception par la chaleur, appelée aussi, de façon plus vulgaire mais pour le moins explicite, "remonte-couilles toulousain".

Pour en résumer le principe : les testicules ne produisant plus de spermatozoïdes au-delà de 36°, il suffit, pour en arrêter la production, de les mettre à la température du corps en les logeant dans les canaux inguinaux, à l'aide d'un slip plutôt atypique, dont le film détaille les différents modèles, et qui ne manquent pas de faire rire le public.

Après la projection, un homme, d'une cinquante d'années, entame le débat : "La sensation que j'ai eue, c'est que la question de la contraception masculine était plus une excuse pour trouver un lieu de paroles d'hommes, entre hommes, qu'un combat pour la contraception en elle-même."

Le réalisateur répond que son film se base essentiellement sur les groupes de paroles d’hommes, et sur le fait, qu'à un moment donné, ces groupes ont débouché sur une interrogation, celle de la contraception, notamment à l'intérieur de l'association ARDECOM.

Philippe Lignières précise néanmoins qu'il s'agit d'une expérience ancienne, qui a un connu un essoufflement dans les années 80, notamment avec l'arrivée du SIDA et l'usage massif du préservatif, qui a alors changé la donne.

Philippe Lignières nous explique également l'ensemble des problèmes qui, selon lui, empêche le développement de la contraception masculine en France. "Si vous allez voir un toubib, il vous dit que la contraception masculine ça n'existe pas. Après ça n'intéresse pas les labos, parce que de toutes façons, la pilule est un jackpot extraordinaire, c'est une des molécules les plus rentables. Forcément ça concerne quand même pas mal de monde."

Il insiste également sur l'époque actuelle qui ne s'intéresse pas à ces interrogations liées à la masculinité, ainsi qu'à la difficulté de promouvoir la contraception masculine dans un pays qui ne s'est pas totalement affranchi de ses fondements patriarcaux.

Le débat s'anime peu à peu, une femme interpelle alors le réalisateur en lui demandant la marche à suivre pour un homme qui souhaiterait suivre un protocole de contraception masculine. Philippe Lignières lui répond qu'il suffit d'obtenir une ordonnance en se rendant dans les structures spécialisées à Toulouse, Paris ou Lyon, afin de rencontrer les andrologues qui s'occupent de cette question, "ce n'est pas toujours très pratique mais en termes de motivation c'est faisable."

Il précise aussi, qu'après le début d'un traitement hormonal, qui se fait à présent par injection intramusculaire hebdomadaire (bientôt mensuelle) de testostérone, il est nécessaire de faire des spermogrammes plusieurs fois dans l'année.

Concernant l'hyperthermie, il n'y a qu'un seul andrologue, basé au CHU de Purpan à Toulouse, qui travaille encore sur cette méthode. Il s'agit là aussi d'une prescription médicale de contraception, prise en charge par la sécurité sociale, prenant en compte les visites médicales et les spermogrammes.

Une femme prend ensuite la parole en prétendant défendre les acquis du mouvement féministe: "Est-ce que les femmes, qui ont mis des années à obtenir des moyens contraceptifs, et qui sont descendues dans la rue pour défendre leur liberté à disposer de leurs corps, accepteraient aujourd'hui de confier à nouveau ce pouvoir de décision d'avoir un enfant ou non aux hommes ?!"

"Moi ce qui m'intéresse c'est de maîtriser ma propre fertilité, répond calmement Ph. Lignières. C'est ce qu'on appelle la contraception et ça, ça concerne tout individu, aussi bien homme que femme. Il y a quand même un certain nombre d'hommes qui angoissent de ne pas maîtriser cette question-là et de peut-être s'exposer au risque de devenir père s'ils ne le souhaitent pas."

En clôture du débat, un jeune homme intervient pour souligner l’importance des groupes de paroles décrit dans le film : "il me semble que nous les mecs, pour parler de sexualité, au-delà des blagues de comptoir, voire des blagues sexistes, il nous faut un cadre hyper formalisé et surtout un cadre non mixte."

Pour ceux et celles qui souhaitent en savoir plus, ils peuvent s'adresser aux médecins du Planning Familial à Marseille qui pourront leur donner les trois adresses (à Toulouse, Lyon et Paris), où sont expérimentées les différentes méthodes exposées dans le film, ou encore prendre contact avec les groupes de paroles d'hommes qui réapparaissent dans ces régions.

Cependant, le sujet de la contraception masculine est encore aujourd'hui très marginal en France, et dans le monde, puisqu'il n'est pas encore sorti du champ expérimental.

http://yahoo.marseille.bondyblog.fr/new ... o-spermato
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 11 Sep 2013, 07:46

Revue ARDECOM
N°1 - Février 80 - page 1 à 5
CONTRACEPTION MASCULINE - PATERNITÉ
à lire en ligne : http://www.europrofem.org/contri/2_07_f ... rdeco1.htm
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 25 Oct 2013, 11:07

Communiqué commun ARDECOM et Le Planning Familial

La contraception : au masculin aussi !

« Ça faisait longtemps qu’on s’était décidé pour la vasectomie, mais j’ai mis des mois à trouver un médecin qui accepte »

« Je croyais qu’elle prenait la pilule, mais c’est vrai, je ne lui avais pas demandé »

La contraception est un droit fondamental et universel des femmes et des hommes pour vivre une sexualité libre et épanouie. La maîtrise de la fécondité est un enjeu majeur pour l'égalité entre les femmes et les hommes, mais se conjugue souvent au féminin, même si des méthodes comme le coït interrompu (ou retrait)- à l’efficacité contraceptive très limitée- ou le préservatif masculin sont utilisées par des millions d’hommes depuis fort longtemps.

Or des méthodes de contraception « modernes » existent et sont accessibles aujourd'hui en France.

. Depuis 2001[1], la vasectomie est légale en France, même s’il est difficile d’y accéder. Ce geste simple, sans hospitalisation, reste marginal et concerne moins de 1% des hommes. Elle est beaucoup plus courante dans les pays anglo-saxons comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas où 15 à 20% des hommes y ont recours. Quant à l’Allemagne, 50 000 vasectomies sont pratiquées par an.

. La contraception hormonale masculine reste très confidentielle. Seulement deux médecins hospitaliers[2], la prescrivent en France, malgré un protocole validé par l'OMS et expérimenté sur 1500 hommes depuis presque 30 ans. La quasi-totalité des médecins pensent que cette contraception masculine est encore du domaine de l’expérimentation et qu’elle ne peut être diffusée ou prescrite.

. La contraception masculine thermique[3], elle aussi mise au point il y a une trentaine d'années, est prescrite uniquement au CHU de Toulouse.

Alors, oui, la contraception masculine existe aujourd'hui en France. Les freins et les idées reçues sont autant du côté des médecins que des hommes et des femmes très mal informés : peur de la perte de statut, remise en cause de la fertilité et même de la « virilité ». Le combat n’est pas encore gagné !,

Contraception masculine et contraception féminine n’ont pas à être opposées l’une à l’autre. Elles font partie intégrante du choix des personnes, femmes et hommes et/ou des couples.

Favoriser un véritable choix en matière de contraception, c’est :

. Promouvoir l’ensemble des moyens de contraception pour toutes et tous, à travers des campagnes d’information grand public sur la contraception qui intègrent aussi la contraception masculine

. Donner une place à ce mode de contraception dans les formations initiales et continues des professionnels de santé

. Aussi donner accès à l’éducation à la sexualité à tous les jeunes : la contraception concerne autant les filles que les garçons, et ce n’est qu’en travaillant sur les rapports sociaux de sexe, que nous pourrons lever les freins de part et d’autre, sur l’acceptabilité et la diffusion de la contraception masculine comme féminine.

. Enfin permettre sa diffusion sur les territoires, à travers les réseaux contraception en région, défendus par Le Planning Familial, qui intègrent aussi des prescripteurs sensibilisés et formés à la contraception masculine.


[1] La loi n°2001-588 a autorisée la contraception définitive pour les hommes et les femmes
[2] La contraception masculine, R.Mieusset & JC Soufir (coord.) Ed Springer, Paris, 2013
[3] Op. cit

http://www.planning-familial.org/commun ... esse#12813
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 30 Nov 2013, 14:42

mardi 3 décembre 2013
à 20h, Bar Le 98, 12 rue georges clémenceau, Carcassonne
Projection de "Vade retro spermato", sur la contraception masculine, de Philippe Lignieres
Participation libre
http://carcassonne.demosphere.eu/rv/711
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 04 Déc 2013, 14:19

dimanche 8 décembre

proj gouter

vade retro spermato

à 17h, à l'Etincelle, 26 rue Maillé, Angers.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Pïérô » 07 Oct 2014, 10:47

La contraception masculine, utopie ou réalité ?
La contraception est souvent une affaire de femmes en France. Pourtant, les méthodes masculines existent. Eclairage avec Cécile Ventola, chercheuse en santé publique à l'Inserm
... http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 78725.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Béatrice » 01 Juin 2015, 18:46

vendredi 5 juin 2015 à MARSEILLE
-18 h 30 Le Planning Familial, 106 boulevard National, 13003

Soirée de présentation et discussion
La contraception "masculine"

Les contraceptions masculines sont souvent méconnues, pourtant elles existent, et se pratiquent !

Le vendredi 5 juin, à 18h30 au Planning Familial de Marseille, nous vous invitons tous et toutes pour une soirée d’information et de discussion autour de ces questions...

Il nous semble important de prendre en compte la faible implication des hommes dans ces pratiques, et d’envisager les relations sexuelles comme des moments d’écoute mutuelle, de plaisir partagé et de respect du consentement des partenaires. La contraception, c’est un ensemble de méthodes parmi lesquelles choisir librement ce qui convient le mieux aux personnes concernéEs (les femmes d’abord, puisque les conséquences concernent leurs corps en premier lieu), alors...

La parole sera donnée à des hommes contraceptés et à des compagnes d’hommes contraceptés, qui partageront leurs expériences, à un représentant de l’Association pour la Recherche et le DÉveloppement de la COntraception Masculine (ARDECOM), ainsi qu’à vous, à celles et ceux qui viendront avec leurs doutes, leurs questions, leurs points de vue...

(Il y aura également de quoi boire et manger, à prix libre, pour nous aider à payer le voyage de nos deux invités).

Se donner le temps et l’espace pour questionner les enjeux, se renseigner sur les techniques déjà existantes, les moyens d’y accéder : vasectomie, injections de testostérone, "remonte-couilles toulousain", retrait, préservatif, pratiques sexuelles non fécondantes, parlons-en !

Le samedi 6 juin, au même endroit à 15h, nous proposerons aussi un atelier de "démonstration" du remonte-couilles toulousain, pour touTEs les curieux/ses, hommes et trans’, avec un appareil génital dit « masculin » ayant des pratiques à risque de grossesse.

Pour explorer ensemble cette méthode de contraception thermique, et en profiter pour échanger sur le principe de non-mixité masculine, ainsi que sur les rapports de domination de genre. Le tout dans une ambiance anti-masculiniste de bon aloi.

Au plaisir de vous y croiser !
Le planning Familial, 106 boulevard National, Marseille 3°, arret National-Guibal, bus 33-34

Image


samedi 6 juin 2015 à MARSEILLE
-15 h Le planning Familial, 106 boulevard National, 13003

La contraception "masculine"
Atelier en non-mixité mec

Atelier de "démonstration" du remonte-couilles toulousain, pour touTEs les curieux/ses, hommes et trans’, avec un appareil génital dit « masculin » ayant des pratiques à risque de grossesse.

Pour explorer ensemble cette méthode de contraception thermique, et en profiter pour échanger sur le principe de non-mixité masculine, ainsi que sur les rapports de domination de genre. Le tout dans une ambiance anti-masculiniste de bon aloi.

Au plaisir de vous y croiser !
Le planning Familial, 106 boulevard National, Marseille 3°, arret National-Guibal, bus 33-34
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2790
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Lila » 28 Fév 2016, 17:08

La contraception masculine, c’est pour quand ?

Une publication récente ouvre de nouveaux espoirs dans l’élaboration d’une contraception masculine efficace, en stoppant la production de spermatozoïdes de façon réversible, à la manière des pilules féminines.

Les hommes sont-ils prêts à prendre en charge à égalité la contraception ? Et les médecins de la proposer et de la prescrire ?

La contraception est souvent une affaire de femmes. Pourtant, les méthodes masculines existent.

à lire + vidéo : https://sanscompromisfeministeprogressi ... our-quand/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede Lila » 06 Nov 2016, 19:53

La pilule pour homme, ce n’est pas pour demain

Des essais cliniques de contraception hormonale pour les hommes ont été suspendus en raison des effets secondaires qu’elle provoque. Des troubles que subissent pourtant de nombreuses utilisatrices des divers moyens de contraception.

Une étude parue fin octobre dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism suscite de nouveaux espoirs en matière de prévention des grossesses non désirées autant qu’elle sème le trouble. D’un côté, elle montre l’efficacité d’une méthode de contraception hormonale masculine, testée sous forme d’injections auprès de 320 volontaires, de l’autre elle révèle un arrêt prématuré des essais cliniques.

En cause ? Les effets secondaires associés. Les plus courants étant “l’acné, des douleurs à l’endroit où les injections étaient faites, une augmentation de la libido et des troubles de l’humeur”, écrivent les chercheurs dans leur publication. Cet arrêt prématuré des essais est ainsi jugé “étrange” par Deborah Orr dans The Guardian, “car la pilule a des effets secondaires comparables – bien qu’elle puisse parfois soigner l’acné”.

Il est temps de s’y mettre, les mecs !

La contraception hormonale féminine est aussi responsable de bien d’autres troubles, tels que des maux de tête, des nausées, des crampes abdominales ou encore une prise de poids, souligne The Atlantic, qui détaille les notices de plusieurs pilules contraceptives et rappelle qu’il existe des cas rares de perforation de l’utérus par des stérilets. Alors “oui, les contraceptifs ont des effets secondaires, et il est temps pour les hommes de s’y mettre aussi !”, martèle The Independent.

La suite : http://www.courrierinternational.com/ar ... our-demain
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede bipbip » 03 Déc 2016, 11:19

Angers, samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016

Moments ­ dédiés: La contraception dite « masculine »

à l'Etincelle, 26 rue maillé, 49100 ANGERS

Image

Samedi 3 décembre
◾A 14h: intro par Thomas Bouloù: la contraception dite « masculine »… ça existe ça? Comment on en est venus à se poser la questions. pourquoi? La vasectomie tu connais? La contraception testiculaire, le remonte couille toulousain?
◾15h Gouter, café thé… projection débat « Vade Retro Spermato » Dès la fin des années 1970, dans plusieurs villes de France, des hommes réagissent aux questions soulevées par le féminisme sur le rôle respectif des sexes dans la société, dans la famille et dans le couple. Plutôt jeunes, entre vingt et trente cinq ans pour la plupart, ces hommes issus de tous les milieux sociaux reprennent à leur compte dans leur vie quotidienne les remises en cause profondes des comportements traditionnels, notamment dans les rapports de sexes. Nombre d’entre eux vivent en couple et se posent la question de pouvoir assumer leur contraception.
◾20h30 discussion: thèmes à discuter en mixité ou en non mixité: La contraception « masculine » est-elle féministe? La contraception est-elle une question, une décision, un choix qui se partage en tant que garçon? comment cultiver la confiance dans les rapports affectivo-sexuels? La question des IST? A-t-on le droit ne pas avoir d’enfant aujourd’hui?

Dimanche 4 décembre
◾10h30 ateliers couture de slips contraceptifs, essayage…
◾12h30 casse croute

https://etincelleangers.wordpress.com/2 ... masculine/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 15:33

Rennes mercredi 7 décembre 2016

Sur la vasectomie

Le groupe "La Sociale" de la Fédération Anarchiste continue l’organisation de causeries populaires le 1° mercredi de chaque mois.

Ce mercredi 7 décembre il sera question de la vasectomie, du point de vue historique, scientifique et politique bien entendu !

Un camarade sympathisant de notre groupe fera une petite introduction sur le sujet selon le plan prévisionnel suivant :
1 - Qu'est-ce que la vasectomie
2 - Connaissance de l'acte
3 - Acceptabilité (morale, droit, corps, aspect psychomédical)
4 - Précurseurs et situation actuelle.

Le sujet sera ensuite débattu sous ses aspects les plus politiques par la suite entre tous les participants, avec la pleine volonté d’en faire une discussion aussi ouverte qu’horizontale.

20h30 au local la commune, 17, rue de Châteaudun à Rennes

http://www.falasociale.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede bipbip » 22 Jan 2017, 14:38

Retour sur le Contracept’Tour

Ayant eu la chance de participer à la toute dernière intervention du Contracept’-Tour, un tour de France abordant le thème de la contraception testiculaire, organisé par le collectif Thomas Bouloù, je voulais ici vous partager quelques informations apprises pendant ces échanges. Et puis, comme illes ont vécu.es des chouettes expériences pendant leur « tournée », il est retranscrit plus bas un petit entretien à propos de leurs objectifs et de leur parcours.

... https://expansive.info/Retour-sur-le-Co ... t-Tour-273
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Vade retro spermato, contraception masculine

Messagede bipbip » 16 Avr 2017, 18:10

Rochefort-en-Terre (56) vendredi 21 avril 2017

Discussions autour des contraceptions testiculaires avec le collectif Thomas Bouloù

à 20h30, Café de La Pente, 9 Rue du Vieux Bourg, 56220 Rochefort-en-Terre

Thomas Bouloù est un groupe de garçons dans le Finistère, qui se retrouve pour élaborer des choses autour des contraceptions « testiculaires » (remonte-couilles et vasectomie surtout) et des problématiques liées aux sexualités (gestion des IST...) et à la construction masculine (le partage des responsabilités entre hommes et femmes ; ce que peuvent faire des mecs dans les luttes féministes...). Après une première publication de « Rapport(s) » il y a 1 an, et plusieurs apparitions publiques pour informer les personnes dotées de testicules de l'existence de techniques contraceptives à leur portée, le collectif Thomas Bouloù s'est lancé il y a quelques mois dans un « Contracep'tour » : une tournée d'interventions pour faire avancer concrètement les choses, en offrant la possibilité à toutes et tous de s'informer, de discuter et d'expérimenter (au moyen d'un atelier d'essayage et de couture de remonte-couilles).

La proposition pour cette soirée au Café de La Pente, est simplement de se retrouver en mixité pour discuter des implications de cette contraception dite « masculine » dans nos vies. Le déroulement de la soirée :

- Présentation technique des différentes contraceptions « testiculaires » (capote, vasectomie, contraceptions thermique et hormonale) par le collectif Thomas Bouloù ;

- Petite projection d'un « vidéo-trottoir » de quelques minutes (réalisé par le Planning Familial 35) ;

- Discussions en petits groupes pour aborder les thèmes soulevés par la présentation et le petit film : question de la médicalisation des corps et de l’autonomie dans le soin, conséquences et contextes relationnels et politiques des contraceptions testiculaires, rapports des mecs au patriarcat et au féminisme, etc.

- Fin de soirée « sauvage et informelle » pour prolonger la rencontre autour d'un verre... jusqu'à la fermeture !

https://nantes.indymedia.org/events/37298
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité