Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restauration

Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restauration

Messagede bipbip » 20 Mar 2011, 12:09

.
Image

Remue-ménage dans la sous-traitance
Un film réalisé par Ivora Cusack
Produit et distribué par le collectif 360° et même plus.

Résumé du film
À Paris en mars 2002, des femmes de chambre employées par la société Arcade pour travailler dans les hôtels Accor, se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de famille d’origine africaine qui vont pour la première fois lutter pour leurs droits.
Après un an de lutte, elles sortent victorieuses… Mais en mai 2004, la déléguée syndicale qui avait joué un rôle prépondérant dans la grève, est licenciée. La lutte reprend autour d’elle.

Tourné sur une période de plus de quatre ans, ce film brosse un tableau de luttes où avec peu de moyens mais une volonté tenace, des individus organisés collectivement bousculent la loi de la soumission qui règne dans le monde du travail et en particulier dans la sous-traitance.


extraits, contact, etc : http://remue-menage.360etmemeplus.org/


Projections :

Mars 2011

Dimanche 20 mars 2011 à 13h30 – SAINT-OUEN
Projection-débat organisée par le collectif Le peuple de la gare, Femmes en lutte 93, l’association Africa, et Mur Mûr
> Bourse du travail de Saint-Ouen, rue Ambroise Croiza (derrière la mairie), 93400 Saint Ouen
Métro Ligne 13 : Mairie de Saint-Ouen / Bus 173, 274, 82
Garde d’enfant gratuite assurée !

Lundi 21 mars 2011 à 20h – ARRAS
Ciné-débat
> Cinémovida, 48 Grand’Place, 62000 Arras
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Jeudi 24 mars à 20h30 – MUSSIDAN
> Cinéma Notre Dame, Place Victor Hugo, 24400 Mussidan

Mardi 29 mars 2011 à 17h30 – NANTERRE
> Université de Nanterre – Paris X, Amphi C 1 – Bat. 6, 200 Avenue de la République, 92001 Nanterre
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Mardi 29 mars 2011 à 20h – QUIMPER
Dans le cadre de la programmation « Un air de liberté… Comprendre pour agir »
> MJC de KERFEUNTEUN, 4 rue Teilhard de Chardin, 29000 QUIMPER
Entrée gratuite

Mardi 29 mars 2011 à 20h30 – PARIS
> Moulin à café – 8 rue Sainte Léonie, 75014 Paris
En présence de Agathe Dreyfus, du collectif 360° et même plus

Mercredi 30 mars 2011 à 19h – DIJON
Dans le cadre du festival d’ATTAC-Dijon
> Les Tanneries, 17 bd de Chicago, 21000 Dijon
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Jeudi 31 mars 2011 à 20h15 – NANCY
Dans le cadre des jeudi-ciné Attac 54, une soirée proposée par le Collectif RésisteR
> Caméo St Sébastien, 6 rue Léopold Lallement, 54 000 Nancy
En présence de Agathe Dreyfus, du collectif 360° et même plus


Avril 2011

Vendredi 1er avril 2011 à 20h30 – BESANÇON> Librairie L’Autodidacte, 5, rue Marulaz, 25000 Besançon
Entrée prix libre
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Vendredi 1er avril 2011 – SAINT-OUEN L’AUMÔNE
> Cinéma Utopia, 1 place Mendes France, 95310 Saint-Ouen-l’Aumône
En présence de Agathe Dreyfus, du collectif 360° et même plus

Jeudi 14 avril 2011 – TOURNEFEUILLE
> à 20h15, Cinéma Utopia Tournefeuille, Place du château, 31170 Tournefeuille
En présence de Christine Gabory, du collectif 360° et même plus

Samedi 16 avril 2011 à 14h – LIMOGES
Dans le cadre du Fallope Fest, organisé par Le torchon brûle attisons-le
> Salle Blanqui (derrière la mairie), rue Louis Longequeue, 87000 Limoges

Jeudi 28 avril 2011 à 20h30 – CLERMONT-FERRAND
dans le cadre du Festival du Film Engagé et en partenariat avec l’association Paroles de Bibs et l’UPC
> Cinéma le Rio, 178 rue sous les vignes, 63100 Clermont-Ferrand
Tram : arrêt les vignes / renseignements 04 73 24 22 62 / Tarifs : 7€/ 5€
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Vendredi 29 avril 2011 à 20h30 – SAINT-AMANT ROCHE SAVINE
> Café Quoi, 63890 Saint-Amant Roche Savine
Entrée à prix libre
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Samedi 30 avril 2011 à 20h – VERTOLAYE
dans le cadre des Utopiades proposées par l’office du tourisme du Pays d’Olliergues
> Gare de l’Utopie, 63480 Vertolaye
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack


Mai 2011

Mercredi 11 mai 2011 à 19h – PARIS
Soirée proposée par le Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et réfugiées (RAJFIRE)
> Maison des Ensembles, 3/5 Rue d’Aligre, 75012 Paris
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack

Samedi 14 mai 2011 – GRENOBLE
Projection proposée par la CNT 38
> Le 102, 102 rue d’Alembert, 38000 Grenoble
En présence de la réalisatrice Ivora Cusack
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restauration

Messagede L . Chopo » 10 Déc 2012, 00:38

Sur le site Autrefutur.net : Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restauration : entretiens syndicalistes

Ces entretiens ont pour objectif d’éclairer la situation et les luttes des travailleuses du nettoyage et de l’hôtellerie-restauration. Nous avons rencontré, pour ce faire, des membres des syndicats du nettoyage et de la restauration de la CNT-Solidarité Ouvrière (http://www.cnt-so.org/), en région parisienne. Plus généralement, AutreFutur souhaite inciter à mener une réflexion, informer des réalités sociales, sur les rapports entre luttes des femmes et syndicalisme, dans une perspective émancipatrice de transformation de la société. Cet article ne prétend bien sûr pas épuiser un tel sujet, sur lequel il s’agit de susciter des contributions.

Un premier entretien donne la parole à Peneda Lurdes, accompagnée de Depina Maria et Gumercinda Proenca, agents d’entretien qui ont connu de nombreuses luttes dans une société de nettoyage à l’aéroport Charles-de-Gaulles. Elisabeth Zoro Lou Boué, serveuse petit-déjeuner dans un hôtel, syndiquée plus récemment dans la restauration, nous expose ensuite sa situation. Ces témoignages sont complétés par celui d’Etienne Deschamps, juriste du syndicat du nettoyage, qui donne un aperçu général des cas de figure et problèmes rencontrés, à ce sujet, dans le cadre de son activité.

Lire la suite sur : http://www.autrefutur.net/Les-femmes-da ... oyage-et-l


L. Chopo
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede bipbip » 12 Mar 2013, 10:01

Salariées du nettoyage

Salariées du nettoyage : la ministre interpellée

Une remarque déplacée d’une juriste de TFN, entreprise de nettoyage, devant le Conseil de prud’hommes le 8 mars, « Journée de la femme » : c’est la goutte d’eau qui fait déborder le « ras-le-bol » du mépris et du non-respect subis par les travailleuses du secteur, à Lyon, comme partout ailleurs.

Belle occasion pour informer la ministre en charge du Droit des femmes sur leurs conditions de travail.



" Recommandé AR

A Paris, le 8 Mars 2013

Madame la Ministre,

Notre syn­di­cat veut à l’occa­sion de cette jour­née du 8 mars atti­rer votre atten­tion sur les condi­tions de tra­vail des femmes dans le net­toyage. Nous sou­hai­tons porter plu­sieurs points à votre connais­sance :

1- Tout d’abord, beau­coup de sala­riées tra­vaillent à temps par­tiel et le plus sou­vent 65h par mois. Même quand elles sont titu­lai­res d’un contrat à durée indé­ter­mi­née, elles ne peu­vent béné­fi­cier des pres­ta­tions mater­nité puisqu’elles ne rem­plis­sent pas la condi­tion des 200 heures de tra­vail sala­rié sur les trois mois pré­cé­dents fixée par les arti­cles L 313-1 et R 313-3 du Code de la sécu­rité sociale.

2- L’acti­vité de ces sala­riées s’exerce le plus sou­vent le matin de 6h/6h30 à 9h/9h30 soit trois heures de tra­vail et / ou le soir de 17h à 20h30/21h. Cette orga­ni­sa­tion du tra­vail génère un temps de trans­port sou­vent dis­pro­por­tionné.

Ainsi par exem­ple une sala­riée à son retour de congés mater­nité et paren­tal se voit impo­ser par la société TFN (plus de 32 000 sala­riés dont 12 000 en Ile de France) plus de quatre heures de trans­port par jour pour six heures de tra­vail répar­ties en deux pres­ta­tions. Elle est ainsi obli­gée de quit­ter son domi­cile à 4h45 du matin pour arri­ver à 6h. Finissant le soir à 19h30, elle ne peut être chez elle avant 20h30. Vous convien­drez avec moi qu’il s’agit de condi­tions inac­cep­ta­bles, notam­ment dans une entre­prise dont la taille et le nombre de mar­chés de net­toyage lui per­met­traient sans aucun doute d’affec­ter cette sala­riée sur un poste davan­tage en accord avec ses res­pon­sa­bi­li­tés fami­lia­les.

Il ne s’agit là que de deux pro­blè­mes parmi ceux ren­contrés fré­quem­ment par les sala­riées de ce sec­teur d’acti­vité.

Notre syn­di­cat sou­haite pou­voir ren­contrer vos ser­vi­ces pour vous expo­ser plus en détail la réa­lité des condi­tions de tra­vail d’une grande majo­rité de nos col­lè­gues.

Recevez, Madame la Ministre, mes salu­ta­tions syn­di­ca­lis­tes.

Le syn­di­cat "


http://www.cnt-so.org/Salariees-du-nett ... a-ministre


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede bipbip » 23 Mai 2013, 16:08

Rencontre avec des femmes du nettoyage & de l’hôtellerie-restauration

Samedi 1er Juin 2013 au bar « De l’Autre côté du pont » 25, cours Gambetta, 69003 Lyon

Cette ini­tia­tive a pour objet d’éclai­rer même modes­te­ment sur la situa­tion et les luttes des tra­vailleu­ses du net­toyage et de l’hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion. Ce sera l’occa­sion de ren­contrer des mem­bres des syn­di­cats du net­toyage et de la res­tau­ra­tion de la CNT-Solidarité Ouvrière. Plus gé­né­ra­le­ment, nous sou­hai­tons inci­ter à mener une ré­flexion, infor­mer des réa­li­tés socia­les, sur les rap­ports entre luttes des femmes et syn­di­ca­lisme, dans une pers­pec­tive éman­ci­pa­trice de trans­for­ma­tion de la socié­té.

. 15h à 16h : Speed-dating Juridique pour les sec­teurs du net­toyage et de l’hô­tel­le­rie- res­tau­ra­tion.

. 16h30 : Film suivi d’un débat « On a gré­vé » (45 mn) ; Lutte des femmes de mé­nage dans un hôtel avec Soria et Fatma, mili­tan­tes syn­di­quées CNT-soli­da­ri­té Ouvrière de ces sec­teurs d’acti­vi­tés et Etienne, juriste du syn­di­cat du net­toyage.

. 20h : Restauration vé­gé­ta­rienne, bio et locale.

Table de presse du plan­ning fami­lial

Contact : Syndicat de l’hôtel­le­rie et de la res­tau­ra­tion CNT-Solidarité Ouvrière, Lyon

shrcs69@cnt-so.org
07 81 36 07 27
04 26 00 16 31

http://www.cnt-so.org/Rencontre-avec-des-femmes-du
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Pïérô » 31 Mai 2014, 20:04

"On a grèvé"

film de Denis Gheerbrant
Documentaire, France, 2013, 60 min
Production : Richard Copans, Les Films d’Ici

« Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… elles sont une trentaine de femmes de chambre. Pendant un mois, elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Elles n’acceptent plus le salaire à la tâche déguisé, les heures données au patron, le mal de dos qui les casse et le mépris dans lequel elles sont tenues. On a grèvé, c’est le récit d’une première fois, un jaillissement de chants et de danses qui renouent avec une culture séculaire de résistance. La rencontre entre leur force de vie et une stratégie syndicale pertinente va leur permettre de gagner, pour la première fois, un vrai statut de travailleuses. »




Mardi 3 juin,
à 20h30, Le Babilo, 9 rue du Baigneur, Paris 18e

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 01 Juin 2014, 16:24

Voir aussi le topic : viewtopic.php?f=95&t=6856&p=154967#p154967 ,

Ce sont les mêmes femmes du nettoyage et l’hôtellerie - restauration qui ont "grévé" (avec l'appui de la CGT hôtel restauration + CNT-SO nettoyage et hôtellerie), que l'on retrouve dans le film de Denis Gheerbrant.
Aujourd'hui, elles ont besoin de soutien.

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 03 Juin 2014, 22:28

Sous-traitance hôtelière : le combat continue à Marseille. RDV le 6 Juin

La section syndicale Française de service de la CNT Solidarité Ouvrière organise un rassemblement devant l’hôtel Villa Massalia (17 Place Louis Bonnefon, 13008 Marseille) le vendredi 06 juin à 16h15. Ce rassemblement est coordonné avec une mobilisation organisée le même jour à Paris contre la sous-traitance dans l’hôtellerie, décidée conjointement par la CNT Solidarité-Ouvrière et la CGT HPE (hôtels de prestige) à l’occasion du jugement de 49 salarié.e.s de la sous-traitance de l’Hyatt Paris Vendôme, employé.e.s également par la Française de service.

lire la suite sur : http://www.cnt-so.org/?Sous-traitance-ho%CC%82telie%CC%80re-le

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 07 Juin 2014, 13:14

À Paris ou à Marseille : "NON à la sous-traitance dans l’hôtellerie" !

Hier, 6 juin, à Paris ou à Marseille, les femmes de chambres des hôtels de luxe ont manifesté pour dénoncer la sous-traitance dans l’hôtellerie.

À Paris, appuyées par la CGT/hôtels de prestige et économiques et la CNT-Solidarité Ouvrière/Hôtellerie-Restauration-Tourisme, elles soutenaient les 49 salariés qui affrontent aux prud’hommes les directions du Park Hyatt Paris-Vendôme et son ancien sous-traitant.
Image

À Marseille, appuyées par la CNT-Solidarité Ouvrière 13, elles soutenaient les salariés de la «Française de Service».
Image


L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 10 Juil 2014, 08:34

Marseille : répression anti-syndicale dans les hôtels de luxe

Depuis le lancement en avril d’une section syndicale à la Française de service, prestataire du nettoyage de plusieurs hôtels marseillais (La Française de Service sous-traite le nettoyage de l’hôtel Intercontinental (Marseille 1er), Villa Massalia et Novotel Prado via sa filiale Médifrance (Marseille 8ème) ainsi que le centre hospitalier d’Aix-en-Provence.), le climat est de plus en plus répressif pour les syndiqués de la CNT Solidarité Ouvrière.

L’encadrement de ce sous-traitant multiplie les pressions sur les salariés : menaces concernant l’appartenance syndicale, tracasseries quotidiennes et traitement défavorable dans l’organisation du travail pour les syndiqué-e-s, obstacles à l’exercice du mandat syndical de notre représentante de la section syndicale (RSS).

Aujourd’hui, cela va encore plus loin avec des violences et une menace de licenciement à l’encontre de syndicalistes de la CNT Solidarité Ouvrière ! Ainsi, notre RSS a été victime, mardi 08 juillet, d’une bousculade et de violentes attaques verbales par sa responsable à l’hôtel Villa Massalia. Choquée, notre camarade a bénéficié d’un arrêt maladie de trois jours et a déposé plainte. Le 10 juillet, c’est un autre camarade, ancien équipier de l’hôtel Intercontinental, déjà muté arbitrairement depuis deux mois sur l’hôpital d’Aix-en-Provence, qui est convoqué pour un entretien disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement, sur des motifs que nous contestons.

La CNT Solidarité Ouvrière estime que c’est clairement la présence d’un syndicat indépendant et combatif dans les grands hôtels marseillais qui est visé par cette spirale répressive. Pour nous, les directions des hôtels donneurs d’ordre sont aussi responsables, ne pouvant ignorer ce climat délétère et certaines pratiques douteuses de leur sous-traitant.

Les travailleurs-euses et le syndicat n’entendent pas se laisser faire et la riposte s’organise. Nous allons poursuivre la mobilisation syndicale dans les hôtels concernés. En lien avec notre avocate, des procédures judiciaires vont aussi être lancées ainsi que le dépôt d’une quinzaine de dossiers devant le conseil des prud’hommes.

Halte à la répression, solidarité ouvrière !


CNT Solidarité Ouvrière - PACA - Marseille
Site : http://www.cnt-so.org/13

Section départementale du syndicat national 
du commerce, du nettoyage et des services 13
Mail : cnt-so13@cnt-so.org
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 05 Sep 2014, 14:59

" On a grèvé " un film de Denis Gheerbrant

Depuis quelques années, un mouvement revendicatif, pour de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail, se développe parmi les femmes de chambre de l’hôtellerie française.

Une étape victorieuse de ce mouvement, la grève, en 2012, d’une vingtaine d’entre elles à Suresnes, dans un hôtel Campanile Première Classe, a été filmée par Denis Gheerbrant. C’est une grève qui, sur bien des points, fut exemplaire par la conjonction d’une stratégie syndicale pertinente et de la détermination des grévistes. Entre le petit syndicat d’entreprise, CGT HPE (Hôtels de Prestige et Economiques), appuyé par la CNT du Nettoyage (*), et ces femmes, en majorité africaines, récemment arrivées en France et souvent illettrées, le partage des rôles fut particulièrement efficace.

Durant les 28 jours du conflit, Denis Gheerbrant les regarde danser, les écoute chanter et parler.
On a grèvé nous permet ainsi de mieux les connaître, de leur donner des visages, d’appréhender des esquisses de vies… Le spectateur observe comment le groupe se constitue, comment cette action collective transforme les unes et les autres, et s’interroge, à la fin, sur ce que ce type de lutte porte en germe.

Car si ce moment d’apprentissage et d’initiation à la politique participe d’une véritable dynamique d’intégration citoyenne par l’action syndicale, le film de Denis Gheerbrant pose aussi, en creux, des questions – tant du point de vue de la relation de cette nouvelle classe ouvrière aux différents appareils que des rapports femmes-hommes ou Noirs-Blancs – qui sont au cœur d’un processus nécessaire d’échange et de partage démocratiques.



Sur http://www.cnt-so.org/On-a-greve-un-film-de-Denis, retrouvez la liste des avants premières, des séances avec les présences de Denis Gheerbrant (réalisateur), de Daba et Oulimata (femmes de chambre, protagonistes du film), Claude Lévy (CGT HPE - Hôtels de prestige et économiques), Étienne Deschamps (CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage), Gérard Filoche (membre du Bureau National du Parti Socialiste, ancien inspecteur du travail, auteur de Carnets d’un inspecteur du travail) ou Politis … ainsi que les séances à venir et en régions.

(*) désormais CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage

.
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Pïérô » 08 Sep 2014, 16:37

Avant-Première
Paris, Cinéma La Clef : mardi 9 septembre à 20h30, projection suivie d’un débat avec Denis Gheerbrant et Gérard Filoche (membre du Bureau National du Parti Socialiste, ancien inspecteur du travail, auteur de Carnets d’un inspecteur du travail)

Semaine du 10 au 16 septembre 2014

Projections-débats
Paris

- Espace Saint-Michel : Mercredi 10 septembre à 20h30 : projection suivie d’un débat avec Daba et Oulimata (femmes de chambre, protagonistes du film), Claude Lévy (CGT HPE - Hôtels de prestige et économiques), Étienne Deschamps (CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage) et Denis Gheerbrant

- Jeudi 11 septembre à 20h30 : projection suivie d’un débat avec Christophe Kantcheff (rédacteur en chef de Politis) et Denis Gheerbrant

- Mardi 16 septembre : projection suivie d’un débat avec Denis Gheerbrant

- Cinéma La Clef : Lundi 15 septembre vers 20h, projection suivie d’un débat avec Étienne Deschamps et Denis Gheerbrant

- Saint-Martin-en-Haut : Cinéma Paradiso, Vendredi 12 septembre à 20h30, projection suivie d’un débat avec Étienne Deschamps et Sophie Beroud (maître de conf. en sciences politiques à l’Université Lyon-II, spécialiste du syndicalisme et des représentations professionnelles)


Pour suivre dates de projections, débats ... topic en rubrique "Partage" : viewtopic.php?f=99&t=10741
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Lila » 27 Sep 2014, 18:05

Hôtellerie : Lutte des classes dans les palaces

L’exploitation du personnel des hôtels, souvent des femmes immigrées, est intense, et la sous-traitance, courante, rendant difficiles les luttes collectives. Pourtant, depuis plus de dix⁠ ans, les femmes de chambre ont mené de nombreux combats, souvent victorieux.

De nombreux obstacles subsistent pour parvenir à une égalité réelle entre les femmes et les hommes, et entre personnes de différentes origines. De nombreuses femmes (surtout immigrées) se trouvent, en effet, reléguées dans des formes de travail informel, non ou partiellement déclaré, avec des contrats à temps partiel imposé. Elles travaillent dans des secteurs où la syndicalisation est difficile, voire inexistante. Tout ceci s’est aggravé depuis quelques années, du fait d’une extension rapide de la sous-traitance et des emplois de service chez des particuliers - au détriment, par exemple, des emplois du secteur public. Nous saluons le courage de certains groupes de femmes salariées du secteur hôtelier, qui ont franchi le pas de se syndiquer et de se mettre en lutte pour faire bouger les choses.

Promesses non tenues

En mars 2002, trente femmes de ménage africaines de la société Arcade commençaient une longue grève dans quatre hôtels parisiens du groupe Accor. Cette grève devait durer près d’un an. Le groupe Accor (premier groupe hôtelier français) avait commencé depuis les années 1990 à externaliser massivement le travail de ménage de ses chambres d’hôtels. Les femmes de chambre d’Arcade avaient des contrats à temps partiel de vingt-cinq heures par semaine, mais elles étaient payées en fonction du nombre de chambres nettoyées. Ce nombre variait chaque jour, chaque semaine et chaque mois. Elles devaient nettoyer les chambres au rythme de trois à quatre en une heure, mais elles mettaient plus de temps, et beaucoup d’heures ne leur étaient pas payées.

La direction du groupe Accor devait finalement accepter, à la fin de ce conflit, de signer une charte dans laquelle elle s’engageait à veiller à l’amélioration des conditions de travail des salarié-e-s de ses sous-traitants, et elle affirmait son intention d’internaliser en partie le ménage des chambres. Ces promesses n’ont pas été tenues, et une répression très dure s’est exercée à l’encontre de la principale déléguée syndicale de Sud-Nettoyage qui était chargée de veiller au respect des accords. Depuis lors, pendant une dizaine d’années, les conflits contre la sous-traitance n’ont pas cessé de se succéder, dans le groupe Accor comme dans d’autres : chez Louvre hôtels (deuxième groupe hôtelier français), ou dans le groupe Hyatt (société américaine). Les revendications essentielles qui ont émergé sont celle de paiement en fonction du nombre d’heures réellement effectuées, et celle d’intégration chez le donneur d’ordres – ou tout au moins d’application d’un même statut aux salarié-e-s du donneur d’ordres et aux salarié-e-s des sous-traitants. Ce qui veut dire le plus souvent : paiement d’un treizième mois, de primes d’ancienneté, de primes d’alimentation, d’habillage, de participation... Les salarié-e-s en lutte étaient soutenu-e-s par les syndicats CGT des Hôtels de prestige et économiques et CNT-nettoyage.

Eclatement des collectifs de travail

La sous-traitance du ménage des chambres ne se justifie pas, dans la mesure où cette activité constitue le « cœur de métier » dans le secteur hôtelier, les sous-traitants n’apportant généralement aucun savoir-faire particulier. Elle n’a d’autre finalité que de pouvoir surexploiter et léser les salarié-e-s, qui sont souvent rémunérés 30 % en moins par rapport aux salarié-e-s du donneur d’ordres de même niveau professionnel, avec des horaires à temps partiel très irréguliers. Le paiement systématique en fonction du nombre de chambres nettoyées, dans la sous-traitance, entraîne une dégradation massive des conditions de travail pour les salarié-e-s et du travail dissimulé. La politique d’externalisation du ménage des chambres se généralise actuellement à de nombreux hôtels, y compris des hôtels de luxe, et cela favorise un éclatement des collectifs de travail et une régression des droits sociaux pour l’ensemble des salarié-e-s. Ces mouvements vont donc se poursuivre, et ont commencé à s’étendre en province. La loi du 20 août 2008 sur la représentativité des organisations syndicales permet aux salarié-e-s des sous-traitants de choisir de voter aux élections professionnelles avec les salarié-e-s du donneur d’ordres, ce qui pourrait renforcer les syndicats les plus combatifs.

L’égalité salariale et professionnelle ne doit pas être une égalité vers le bas. Il faut favoriser partout les mesures qui permettent de restaurer l’unité des collectifs de travail. Il faut manifester notre solidarité envers tous les groupes de femmes victimes de discriminations, et qui décident de se mettre en lutte. Odile (Collectif national pour les droits des femmes)

Odile (Collectif national pour le droit des femmes)

--------------------------------------------------------------------------------

CINQ VICTOIRES POUR LES PETITES MAINS DES GRANDS GROUPES HÔTELIERS

Récemment, les femmes de chambre de plusieurs sous-traitants ont obtenu des victoires.

1) Trente-cinq femmes de chambre, gouvernantes et équipiers de la société Elior, qui travaillaient au Novotel Châtelet-Les Halles ont fait grève trente-quatre jours en octobre et novembre 2011. Elles ont obtenu le passage de CDD en CDI pour neuf d’entre elles, et des revalorisations du volume horaire de certains contrats. Dix-huit d’entre elles ont maintenu des dossiers de plainte aux prud’hommes pour délit de marchandage et travail dissimulé. Les directions du Novotel et de la société Elior ont été récemment condamnées au versement de 400 000 euros de rappels de salaires et de dommages et intérêts à ces salariées. Le directeur du Novotel a dû partir.

2) Quinze femmes de chambre et gouvernantes de la société Deca France travaillant aux Campanile et Première classe du pont de Suresnes ont fait quatre semaines de grève en mars et avril 2012, avec un tiers des salarié-e-s des hôtels. Elles ont obtenu l’arrêt du paiement à la chambre et le paiement en fonction du nombre d’heures réellement travaillées, avec l’installation d’une pointeuse, et une revalorisation de leurs contrats à 120 ou 130 heures (au lieu de 60 à 108 heures). Elles ont enfin obtenu leur intégration dans le personnel du groupe Louvre hôtels à compter du 1er août 2013, ce qui s’est traduit par un gain de 200 euros sur leur fiche de paie.

3) Récemment le groupe Louvre hôtels a accepté de signer avec les syndicats CGT et CFTC une charte sociale dans laquelle il s’engage à faire respecter la législation du travail chez les sous-traitants, et notamment le paiement en fonction du nombre d’heures de travail effectué, avec l’installation de pointeuses et l’obligation pour les sous-traitants de fournir des relevés des heures effectuées par chaque salariée. Le groupe Louvre hôtels s’est également engagé à intégrer d’ici fin 2015 une centaine de salarié-e-s de la sous-traitance travaillant dans cinq hôtels Campanile, Première classe et Kyriad.

4) Soixante femmes de chambre, gouvernantes et équipiers de la Française de services ont fait grève pendant six jours au mois de septembre 2013, à l’hôtel Park Hyatt Paris Vendôme. Elles ont obtenu le paiement d’un treizième mois, des revalorisations à 130 heures du volume horaire de leurs contrats et sept passages à temps plein, ainsi quela suppression de la clause de mobilité. Le 6 juin dernier, 48 salarié-e-s sont passé-e-s aux prud’hommes pour réclamer des rappels de salaires et des dommages intérêts pour marchandage. Le sous-traitant a été changé depuis janvier 2014.

5) Plusieurs autres procès pour délit de marchandage, prêt de main d’œuvre illicite ­ et travail dissimulé sont en cours ou ont été gagnés : au Concorde Montparnasse, au Sofitel Bercy…

http://alternativelibertaire.org/?Lutte ... es-palaces
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2140
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 20 Oct 2014, 21:18

Solidarité avec les grévistes du ROYAL MONCEAU !

LES SALARIÉS DU ROYAL MONCEAU SONT PLUS DÉTERMINÉS QUE JAMAIS À FAIRE CÉDER LEUR DIRECTION
Grande manifestation de soutien Mardi 21 octobre entre 11h 30 et 14h

KATARA HOSPITALITY PEUT ET DOIT PAYER !

L’insolence des riches, ça suffit !
Les salariés du Royal Monceau en ont marre de servir des milliardaires pour des salaires de misère.

Départ du PENINSULA, 19 av KLEBER 75116 PARIS où nous nous rassemblerons pour manifester jusqu’au ROYAL MONCEAU, 37 avenue Hoche 75008 (Métro Charles de Gaulle Étoile)

Lire la suite sur : http://www.cnt-so.org/Solidarite-avec-les-grevistes-du

.
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Pïérô » 04 Mar 2015, 02:07

Vendredi 6 mars à Lyon
20h, La Plume Noire, 8 rue Diderot

Projection du doc : "Remue Ménage dans la sous-traitance"

Une personne du collectif 360° et même plus sera présente pour vous présenter le documentaire et discuter avec vous de ce projet.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede L . Chopo » 20 Nov 2015, 14:36

Marseille, Hôtel Adagio Vieux-port : grève contre la précarité et pour le respect de la dignité des femmes de chambre

Ce conflit est emblématique des dérives de la sous-traitance hôtelière avec une précarité organisée sur plusieurs échelons au détriment des travailleurs-euses. Le sous-traitant ONET, payé par l’hôtel Adagio* pour la gestion de l'entretien des chambres, a lui même sous- traité en partie l'emploi des femmes de chambre à l'agence d'intérim AXXIS. On assiste à une situation de grande précarité avec des femmes de chambre travaillant sur le même hôtel, pour certaines depuis près de deux ans, toujours dans le cadre de CDD puis de contrat d’intérim.
Cet été, les salariées ayant revendiqué la fin de cette précarité et la pérennisation des emplois par des CDI n'ont en partie pas été réemployées à partir d'octobre 2015 malgré les engagements pris par l'employeur suite à l'intervention du syndicat.
La mobilisation s'organise donc en soutien aux femmes de chambre victime de cette précarité et de l’indifférence de l'employeur. A cela s'ajoute, des revendications concernant les condition de travail et de rémunération sur le site. Il manque régulièrement plusieurs heures travaillées mais non rémunérées sur les fiches de paie, les planning sont remis tardivement et ne permettent pas aux femmes de chambre de s'organiser dans leur vie privée,..

Avec la CNT Solidarité Ouvrière, pour défendre nos droits en gagner de nouveaux :

-* Réintégration et pérennisation de l'emploi des femmes de chambre sous intérim
-* Rémunération de l'intégralité des heures travaillées
-* Interruption de la pratique irrégulière de l'abattement forfaitaire
-* Remise des plannings minimum sept jours à l'avance
-* Augmentation des mensualisations
-* 13ème mois
-* Respect des engagements pris par l'employeur

(* Hôtel Adagio Vieux port, 30 Rue Jean Trinquet, 13002 Marseille)

http://www.cnt-so.org/Marseille-Hotel-Adagio-Vieux-port

.
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 17:00

Suivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité