Contraception

Contraception

Messagede Béatrice » 28 Nov 2012, 18:35

Contraception des mineures : la pilule désormais gratuite.

Les mineures pourront désormais obtenir gratuitement la pilule contraceptive et en toute confidentialité :
( sans avoir recours au consentement parental, ce qui met quelque peu à mal le "système patriarcal", et donc une avancée non négligeable pour le droit
des femmes... )

Contraception des mineures : la pilule sera gratuite et délivrée en toute discrétion

L’Assemblée nationale a voté lundi soir un amendement en vertu duquel la pilule contraceptive sera gratuite pour les mineures et sa prescription confidentielle.

En plus d’être gratuite pour les adolescentes de 15 à 17 ans, la pilule sera délivrée en toute discrétion. Cette « garantie de confidentialité » a été votée par les députés dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, à l’initiative de Marisol Touraine, ministre de la Santé.

« Cet amendement est nécessaire afin que les jeunes filles puissent avoir recours à la contraception si elles le souhaitent sans que l’information qui serait faite à leurs parents sur ce point, notamment par les informations issues du remboursement par l’assurance maladie, ne pèse dans leur décision et vienne entraver leur volonté » a expliqué Marisol Touraine. Le texte voté à l’Assemblée nationale stipule que « la délivrance et la prise en charge de contraceptifs seront protégées par le secret pour les personnes mineures ».

La députée UMP Bérengère Poletti, qui avait déjà proposé un tel amendement dans le passé, s’est dite satisfaite de cette adoption et a regretté que sa proposition puisse « avoir rencontré plus d’échos dans la nouvelle majorité que dans l’ancienne ».


http://www.ladepeche.fr/article/2012/11 ... xtor=RSS-6
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Contraception des mineures : la pilule désormais gratuit

Messagede Ulfo25 » 29 Nov 2012, 15:16

Très bonne nouvelle ... enfin pourrait-on dire car le gouvernement actuel n'a pas encore fait beaucoup d'avancées sociétales.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Contraception des mineures : la pilule désormais gratuit

Messagede Pïérô » 10 Nov 2013, 14:35

Communiqués de presse du Planning Familial
Accès à la contraception pour les mineurs dans le PLFSS 2014 : la politique des tous petits petits pas.

Le Planning Familial prend acte des mesures proposées par la Ministre des affaires sociales et de la santé pour la contraception des mineurs de 15 ans et plus dans le projet de loi de finances de la Sécurité Sociale 2014 en prolongement des mesures prises dans la même loi fin 2012.

S’il peut se réjouir de la prise en compte, enfin, via l’instauration du tiers payant, des consultations et examens biologiques liés à une délivrance de contraception hors centres de planification, Le Planning Familial regrette une fois encore, l’aspect inabouti des mesures proposées.

En effet, persiste dans ce PLFSS 2014 ce que Le Planning Familial regrettait déjà en 2012, à savoir :

. Le maintien d’un âge plancher à 15 ans. Si ces mesures visent, comme elles sont annoncées, à permettre un meilleur accès à la contraception pour les mineures en élargissant les lieux et prescripteurs en plus des 1200 CPEF, trop peu nombreux et difficilement accessibles pour des jeunes notamment en zone rurale, pourquoi introduire cette discrimination liée à l’âge et au territoire ?

. La non confidentialité pour des mineures le souhaitant avec pour seule réponse le renvoi en centres de planification. En effet, si ce dispositif allège quelque peu la charge financière pour les jeunes quant à l’accès à la contraception, il reste cependant que cette consultation ou les examens apparaitront sur le relevé des parents, tout en oubliant qu’il faudra une carte vitale, personnelle à 16 ans. Persistent donc d’autres discriminations entre jeunes : financière d’une part et entre jeunes qui peuvent parler de ce sujet avec leur famille et ceux qui ne le peuvent ou ne le veulent pas, d’autre part.

. L’absence de choix contraceptif puisque seuls les contraceptifs oraux, les dispositifs intra-utérin et les implants sous cutanée sont concernés par le dispositif gouvernemental.

Pour Le Planning Familial, améliorer l’accès à la contraception des mineurs repose sur :

. La prise en charge à 100 % de la contraception des mineurs, quelle que soit la méthode, telle que prévue depuis 1973 par la loi.

. La confidentialité de la prescription, des examens et des produits pour les jeunes qui souhaitent se protéger sans pouvoir compter sur l’appui des parents. A noter sur ce point que les dispositifs mis en place dans les centres de planification et potentiellement extensibles aux autres prescripteurs garantissent le suivi et la traçabilité en termes de prescription de produits

. La mise en place d’un réseau d’acteurs formés autour de la contraception pour améliorer l’accessibilité par un meilleur maillage territorial fonctionnant comme les centres de planification.

. Enfin, l’accès à l’information en matière d’éducation à la sexualité incluant la lutte contre les stéréotypes genrés, pour les filles comme pour les garçons, et l’information sur l’ensemble des méthodes de contraception y compris masculines dans une logique d’égalité quant à la maitrise de sa fécondité.

En conséquence, le PLFSS 2014 améliore un peu le dispositif mis en place en 2013 mais Le Planning Familial regrette que la politique volontariste annoncée par le candidat Hollande se traduise par cette politique des tous petits petits pas.

http://www.planning-familial.org/commun ... esse#13124
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20677
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contraception

Messagede Pïérô » 26 Sep 2015, 17:19

Inégalités Homme-Femme dans la contraception

Le collectif féministe de Nanterre vous invite à venir participer à un débat dont l’idée est d’interroger les rapports Homme-Femme face à la contraception, tout en liant cette question à d’autres problématiques sociales, politiques et économiques. Mais également de s’informer de l’existence des différentes formes de contraception.
Venez en discuter et partageons nos expériences !

La contraception est un sujet qui touche tout le monde. Mais au-delà des aspects médicaux, nous posons-nous des questions sociales et politiques sur ce sujet ?
Par exemple, pourquoi les femmes prennent-elles massivement en charge la contraception sous diverses formes, tandis que les hommes ne connaissent bien souvent que le préservatif ?
Quels rapports entre les hommes et les femmes sont à l’oeuvre dans la contraception ?
Pourquoi les modes de contraception masculine ne sont-ils pas plus développés ?
Cette première initiative de débat public se propose de questionner ensemble ce sujet. Puisque chacun détient une partie de la réponse, cette rencontre se veut être un vrai débat. Venez nombreux !

avec le Planning familial du 92, le gynécologue de l’Université de Nanterre,
le Collectif de réflexion critique sur la gynéco et la médecine de Lille,
l’association ARDECOM, et celle du Gang du Lapin Vert

Mardi 29 septembre 2015 à 19h
A l’AGORA, Maison des initiatives citoyennes
20 rue de Stalingrad, Nanterre


https://paris-luttes.info/inegalites-ho ... ns-la-3792
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20677
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contraception

Messagede Lila » 27 Sep 2015, 19:35

Un anneau vaginal contraceptif qui protège contre le VIH et l’herpès

Des chercheurs français ont mis au point un anneau vaginal en silicone qui dispenserait les médicaments et protégerait les femmes les plus à risque contre le VIH et l’herpès. Aujourd’hui encore, il est difficile pour les femmes de maîtriser la prévention des IST, puisque l’utilisation des préservatifs est principalement sous le contrôle des hommes.

Un autre anneau est également à l’étude, intégrant la contraception à la protection contre le VIH et l’herpès. Faut-il y voir un concurrent au préservatif qui est actuellement quasi le seul contraceptif masculin proposé sur le marché ? Il serait dommage de délester ces quelques hommes (5% !!) qui font l’effort de l’utiliser régulièrement. Seulement, et notamment dans les régions pauvres, l’anneau vaginal contraceptif pourrait être une révolution pour bien des femmes confrontées à un déficit dans l’offre de soins et l’accès à la contraception.

à lire : https://sanscompromisfeministeprogressi ... t-lherpes/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contraception

Messagede Lila » 03 Juil 2016, 19:27

Contraception: ce qui change à partir du 1er juillet

L'ensemble du processus médical d'accès à la contraception devient anonyme et gratuit. Consultations médicales, examens biologiques, c'est toute la démarche pour obtenir une contraception qui est facilitée pour les femmes dès 15 ans.

à lire : http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 07820.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contraception

Messagede Lila » 25 Sep 2016, 18:48

26 septembre 2016 : Journée mondiale de la contraception

Pas qu’une affaire de femmes, toutes et tous concernés ! La contraception est le socle de l’égalité entre les sexes, mais pourtant les femmes portent trop souvent seules la responsabilité de la contraception.

Dans le monde aujourd’hui, 64% des femmes vivant en couple et en âge de procréer utilisent un moyen de contraception, et 9 sur 10 utilisent une méthode moderne. Mais au moins 216 millions de femmes à travers le monde ne peuvent utiliser une méthode moderne de contraception. Et en Afrique, seulement 60% des besoins en matière de contraception sont couverts.

Difficile d’accéder à la contraception si les lois du pays où l’on vit ne le permettent pas, ou s’il n’y a pas suffisamment de structures permettant de s’en procurer, ou si elle n’est pas accessible.

Et en France ?

Il existe une bonne couverture contraceptive,(9 femmes sur 10 en couple et en âge de procréer utilisent une méthode contraceptive, mais pas toujours bien adaptée à leur mode de vie, et s de fortes inégalités persistent dans l’accès à la contraception :

lieux ressources en nombre insuffisant et très inégalement répartis sur le territoire, manque d’information sur les méthodes, et notamment la contraception masculine, manque de formation des professionnels, cout, absence de choix, tabou sur la contraception définitive. Les centres de planification qui permettent d’accueillir gratuitement et de manière confidentielle les personnes mineures et les personnes en situation de précarité ou souhaitant garder l’anonymat voient leur moyens diminuer.

De nouvelles mesures ont étendu la gratuité de la contraception aux mineures en ville, chez un.e médecin ou un.e sage-femme, mais elles ont trop peu connues encore par les jeunes et les professionnels (rapport IGAS 2015). Il faut pour cela renforcer la formation des professionnels sur la contraception, et instaurer un véritable travail en réseau sur tous les territoires, avec des professionnels formés et volontaires .

Rendre la contraception accessible pour toutes et tous, c’est :

informer sur toutes les méthodes,
rendre la contraception accessible et gratuite pour les jeunes, notamment les 18- 25 ans
permettre le choix de la contraception la mieux adaptée à son mode de vie et à ses moyens
multiplier les lieux ressources et lieux de premier recours sur un territoire, dans une approche globale des questions de sexualité
enfin et surtout, permettre une éducation à la sexualité intégrant tous les aspects de la sexualité, dont la prévention des grossesses non voulues

Contraception et avortement sont des droits fondamentaux en terme d’autonomie et d’émancipation, chaque personne doit pouvoir les connaître et les exercer partout dans le monde.


http://www.planning-familial.org/actual ... on-0028701
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contraception

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 14:32

« J’ai cru mourir »

Implants contraceptifs. Quand les femmes reprennent la parole contre les multinationales de la santé

C’est une affaire qui aurait pu passer inaperçue, ou n’être traitée que dans les couloirs de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Mais si le Parisien en a fait sa Une aujourd’hui, c’est parce que derrière ce possible nouveau scandale sanitaire se cache la colère et la volonté de se battre des femmes ayant subi des complications multiples suite à la pose de leur implant contraceptif. Avec en ligne de mire, les entreprises de la santé qui font des profits sur nos corps et nos vies.

A l’heure actuelle, aucune expertise n’a démontré la nocivité des implants contraceptifs Essure. Néanmoins, ce dispositif de contraception définitif (chargé de provoquer une réaction de fibrose qui aboutit à l’obstruction complète et définitive des trompes de Fallope) est au cœur de ce qui pourrait être un nouveau scandale sanitaire qui pourrait toucher 1,5% des femmes concernées. Déjà sous surveillance depuis juillet 2015, le dispositif est aujourd’hui mis au banc des accusés, pour avoir causé des troubles parfois très graves, bousculant la vie des femmes qui en ont été victimes.

L’une des deux plaignantes, Marie Klein, raconte dans une vidéo mise en ligne sur le site du Parisien comment elle a découvert, près d’un an après son implant, que tous les symptômes qu’elle ressentait depuis, et qui pourtant ne semblaient pas directement liés à des problèmes gynécologiques, pouvaient être relié à celui-ci. Sinusite, otites, douleurs, fatigue, palpitations cardiaques… « J’ai cru mourir », explique-t-elle, pendant ces longs mois, laissée sans diagnostic.

C’est notamment grâce à sa rencontre avec des groupes de femmes subissant les mêmes symptômes, aux Etats Unis ou au Pays-Bas, qu’elle a pu mettre des mots sur ce qu’elle subissait. Une rencontre qui l’a convaincue qu’il ne s’agissait pas d’un hasard, et qu’il était temps désormais de s’organiser collectivement, lançant une pétition puis une action devant la justice avec une autre femme. Pour leurs avocats, il s’agit de l’ouverture d’un « très gros dossier de santé publique »

... http://www.revolutionpermanente.fr/Impl ... e-la-sante
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contraception

Messagede Lila » 18 Aoû 2017, 18:24

51,2 % des femmes ayant subi une IVG utilisent un contraceptif

La moitié des femmes qui avortent utiliseraient pourtant un contraceptif, selon une recherche menée par le Planning familial britannique.

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) est pratiquée par les femmes qui ne souhaitent pas poursuivre une grossesse. Si l'avortement est autorisé en France et dans d'autres pays, les personnes concernées se voient tout de même encore reprocher leur manque de précautions.

Les contraceptifs pas efficaces à 100 %

Une étude du British Pregnancy Advisory Service (Planning familial britannique) révèle que s'il existe de nombreux moyens de contraception, ils ne seraient pas efficaces à 100 %.

la suite : http://www.parents.fr/actualites/grosse ... tif-168900
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contraception

Messagede Béatrice » 20 Déc 2017, 18:28

Apogée et déclin de la pilule, tabou de la stérilisation : 50 ans de contraception en France

La loi Neuwirth, qui autorise le contrôle des naissances, fut votée par l’Assemblée nationale le 19 décembre 1967.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58


Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité