FEMEN

FEMEN

Messagede ivo » 04 Oct 2012, 09:52

Les Femen seins nus au Louvre pour soutenir une Tunisienne violée
http://www.metrofrance.com/paris/les-fe ... vTsngqSrs/
Image
Les quatre Femen manifestent ce matin devant la Venus de Milo, au musée du Louvre, en soutien à Mariam, la Tunisienne victime d'un viol collectif. Photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

Des femmes du collectif féministe ukrainien Femen ont manifesté seins nus ce matin, devant la Venus de Milo, au musée du Louvre. Elles voulaient soutenir Mariam, la jeune Tunisienne violée début septembre par des policiers, qui l'accusent « d'attentat à la pudeur ».

"Viole-moi, je suis immorale". Ce slogan provocateur barrait une pancarte déployée ce matin sur la statue de la Venus de Milo par des membres du collectif féministe ukrainien Femen. Chacune des Femen, seins nus et bras tendus portait elle-même un message peint sur le buste : Rape is a crime (le viol est un crime) ; No = No (non c'est non) ou encore We have hands to stop the rape (des mains pour stopper le viol).
Avec cette intervention spectaculaire au milieu des touristes et devant les caméras des médias qu'elles avaient convoquées les Femen exigeaient l'abandon des charges qui pèsent contre la jeune Tunisienne Mariam, violée par des policiers au début du mois.

Une affaire qui a ému le monde entier

Cette jeune femme de 27 ans a été interrogée il y a une semaine par un juge d'instruction de Tunis. Il pourrait l'inculper dans les prochains jours pour attentat à la pudeur, sur la base du témoignage des policiers, qui ont déclaré l'avoir "surprise dans une position immorale", dans une voiture, au côté de son fiancé. Ils l'auraient alors conduit dans leur véhicule de police avant de la violer, pendant qu'un autre policier tentait d'extorquer de l'argent au jeune homme. Cette affaire a déclenché un tollé dans le monde entier.
Aujourd'hui, le ministre tunisien de la Justice, Noureddine Bhiri a défendu les procédures en cours dans une vidéo postée sur la page Facebook de son ministère. "Le viol de cette fille est horrible (…), et la justice est sérieuse dans son examen du dossier", a-t-il affirmé.

"Un lent génocide" selon les Femen

Les Femen considèrent le viol de Mariam comme le symbole d'un "lent génocide" contre les femmes, et son procès comme "une violation des Droits de l'homme". Le groupe féministe affirme que "la réaction des autorités tunisiennes montre combien l'islamisme, l'introduction de la charia et de ses principes sexistes est un un drame pour la société". Elles exigent enfin des autorités tunisiennes que Mariam ait droit à un procès équitable "en tant que victime d'un viol collectif" et que "les auteurs soient jugés et punis".

https://vimeo.com/50679684
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -

!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!
ivo
 
Messages: 2800
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: FEMEN

Messagede Flo » 04 Oct 2012, 10:43

Très belle action de soutien...
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: FEMEN

Messagede Béatrice » 27 Déc 2012, 09:58

Seins nus : les Femen, phénomène médiatique ou féministe ?

http://www.rue89.com/rue69/2012/12/23/s ... ste-238004
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: FEMEN

Messagede bipbip » 29 Déc 2012, 11:31

Article paru dans le numéro 222 d’Alternative libertaire (novembre 2012)

Radicalités : Contre un féminisme complice du patriarcat

Deux forment de militantisme féministe se font entendre : le militantisme lobbyiste et le militantisme « déshabillé » qui cherche à attirer les médias. Il manque aujourd’hui la voix d’un féminisme de combat.

Entre féminisme institutionnel et nudité militante, la voie est étroite pour les féministes radicales. Ce texte est écrit avant « les 6 heures pour l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes » qui ont eu lieu le 20 octobre. Il s’agit là d’entendre des chercheuses, des militantes et des travailleuses en lutte pour « mettre au centre du débat sur l’égalité salariale les travailleuses les plus précaires » et exiger l’augmentation des salaires dans « tous les secteurs féminisés ». On ne peut qu’être d’accord sur les objectifs. Et un moment pour se réchauffer ensemble et alimenter nos analyses n’est pas à négliger. Mais pour quelle efficacité ? La loi sur l’égalité des salaires existe, le précariat des femmes est chiffré, analysé et connu.

Comment faire avancer le féminisme ?

Le collectif Féministes en mouvement regroupe 21 associations et organisent des rencontres d’été. Cette année le thème était « L’égalité hommes-femmes en chantier ». Les objectifs sont l’échange, la productiond’analyses et de propositions pour le pouvoir. Quelle efficacité ? Le mouvement féministe est riche en analyses de la situation. Et le pouvoir s’assied sur ses propositions, en particulier en matière économique. Elles ont également interpelé les candidates aux élections présidentielles. Toute cette énergie ne devrait-elle pas être utilisée autrement ? Ajoutons les rassemblements bi-annuels des 8 mars et 25 novembre, qui rappellent que rien n’est gagné (mais celles et ceux qui ne le savent pas ne seront pas convaincus ainsi), une pétition contre le viol… Internet a sans doute beaucoup facilité l’organisation entre militantes, mais malheureusement il a aussi rendu le « pétitionnage » trop facile. Ce féminisme traditionnel – tout à fait estimable – ainsi que l’échange et l’élaboration, sont utiles mais ce féminisme n’a aucune efficacité, encore moins aujourd’hui où le patriarcat et le capitalisme sont en guerre contre le monde du travail et les femmes en particulier. Les rassemblements revendicatifs qui ont suivi le verdict récent et honteux d’un procès de viols collectifs ont plus fait pour l’appel du parquet que la campagne de pétitions et d’affiches en cours depuis des mois. Le harcèlement des féministes envers DSK a permis que le silence n’ensevelisse pas ses actes. C’est dans la rue, en harcelant les harceleurs, les machos, les violents que nos idées avancent.

Se déshabiller pour lutter : un leurre !

L’autre féminisme visible – beaucoup plus visible – est le féminisme déshabillé. C’est celui des Femen, ces militantes, dont le mouvement est issu d’Ukraine, qui réclament la fin du patriarcat et de la dictature avec des slogans peints sur leurs seins nus. Nous ne nous prononcerons pas sur le militantisme seins nus en Ukraine, mais sur les Femen France. C’est aussi le militantisme des « salopes » qui organisent des marches en tenues sexy et minimales pour réclamer le droit de s’habiller comme elles veulent. Exhiber sa nudité, c’est entrer complètement dans l’idée que le dévoilement est nécessaire et qu’il ne faut plus rien cacher. « La lumière représente, dans notre monde, un déterminant culturel puissant. Nous manifestons une foi profonde et obstinée dans les vertus de l’exposition, au point de nier la violence qu’elle implique. Nous sommes persuadés qu’il est bon d’en montrer le plus possible, que du dévoilement viendra une forme de révélation, de délivrance. Seule la honte paraît pouvoir justifier que l’on veuille garder des choses pour soi ». [1]

C’est une idée qui peut être analysée comme profondément capitaliste. « Une fille doit montrer ce qu’elle a à vendre. Elle doit exposer sa marchandise. […] On croyait avoir compris qu’un droit féminin intangible est de ne se déshabiller que devant celui (ou celle) qu’on a choisi(e) pour ce faire. Mais non. Il est impératif d’esquisser le déshabillage à tout instant. Qui garde à couvert ce qu’il met sur le marché n’est pas un marchand loyal. On soutiendra ceci, qui est assez curieux : la loi sur le foulard est une loi capitaliste pure. Elle ordonne que la féminité soit exposée. Autrement dit, que la circulation sous paradigme marchand du corps féminin soit obligatoire. Elle interdit en la matière – et chez les adolescentes, plaque sensible de l’univers subjectif entier – toute réserve ». [2]

L’utilisation de la nudité ou de l’exhibition de son corps pour militer rend-elle la nudité subversive ou au contraire fait-elle de la subversion un simple avatar de la publicité qui nous écoeure de corps de femmes nus ? Cela participe de la pornocratisation de la société. Nous ne critiquons pas les choix individuels de ces femmes, ni ne mettons en doute leur sincérité, nous relèverons simplement que le patriarcat a des pièges profonds et qu’il est complexe d’échapper à son conditionnement. « Depuis le déchaînement antiféministe orchestré par les industries pornographiques et proxénètes, en particulier à partir des années 1970, le patriarcat s’est assuré par tous les moyens que la seule chose qui passe pour féministe aux yeux et aux oreilles des jeunes femmes soit une image totalement pornifiée de nos luttes. Alors qu’il y a un silence de mort à la fois sur les mouvements féministes qui combattent pour faire cesser ces violences, et les atrocités commises sur les femmes par les hommes, les seuls évènements que relaient les médias sont des actions de femmes qui reprennent les insultes misogynes, comportements ou stigmates de notre oppression. En d’autres termes, si les journalistes parlent de la lutte des femmes, c’est pour que les hommes puissent se masturber dessus – une des stratégies antiféministes les plus utilisées actuellement pour humilier notre mouvement et nous déshumaniser publiquement ». [3]

Un féminisme qui s’appuie sur les standards de désirabilité du patriarcat publicitaire, jeunes, minces, épilées et nues… est un féminisme complice du patriarcat. Si le féminisme institutionnel est inefficace à part pour entretenir nos compétences et nos argumentaires (ce qui est déjà bien), le féminisme déshabillé nuit aux femmes et au féminisme. En revanche, le féminisme de type lutte pour le droit à l’IVG est un exemple dont il faut s’inspirer : manifestations de rue, implication de personnalités, action directe (IVG à la maison)… Rosser les hommes violents et les déménager du domicile familial, ne pas taire les violences et protéger les violeurs par le silence, partager les salaires et le temps de travail, occuper, se mettre en grève… être illégales et convaincues… Mais surtout prendre et ne pas quémander, ne pas draguer les médias mais y mettre le feu… Les moyens du féminisme radical sont à retrouver.

Christine (AL Orne)


[1] Mona Chollet, Beauté Fatale, la Découverte, 2012

[2] Alain Badiou, cité par Mona Chollet

[3] A. Ginva, « FEMEN : cessons de nous déshumaniser » sur http://sandrine70.wordpress.com/2012/10/05
http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle5029
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: FEMEN

Messagede ivo » 13 Fév 2013, 09:48

Valls et Delanoë condamnent l'action des Femen à Notre-Dame de Paris
fr info
Mardi matin, huit femmes du collectif féministe Femen ont mené une nouvelle action seins nus, cette fois-ci à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les militantes entendaient "fêter le départ du pape". Une action dénoncée non seulement par les autorités religieuses, mais aussi par des personnalités politiques, dont le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Image
Huit membres de Femen ont actionné les cloches exposées dans la nef © Sipa - Michel Euler

Les Femen sont-elles allées trop loin ? Leur dernière intervention, ce mardi en la cathédrale Notre-Dame de Paris, a du mal à passer auprès des autorités politiques. Aux alentours de 10h, huit militantes du groupe féministe ont fait irruption dans le lieu de culte, vêtues de grands manteaux, qu'elles ont retiré quelques minutes plus tard, laissant apparaître leurs torses nus, marqués d'inscriptions "No homophobe", "Crise de la foi" ou "Bye bye Benoît".

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... jAE440RGKQ
'No More Pope!' Femen activists get naked in Notre Dame © AllroundNews

Les jeunes femmes entendaient fêter le départ du pape Benoît XVI, qui a annoncé son renoncement à son ministère lundi. Munies de bâtons de bois, elles ont fait tinter les trois cloches rénovées, exposées actuellement dans la nef de l'église. Emmenées sans blessures à l'extérieur de la cathédrale, elles ont continuer à scander des slogans, sous l'œil choqué des fidèles. "Ici c'est sacré, vous n'avez pas à vous dénuder ici" leur a signifié une touriste. Une idée partagée par Mgr Jacquin, le recteur-archiprêtre de Notre-Dame :

"Nous, comme on est les gentils chrétiens, on ne dit rien. Mais je suis quand même scandalisé" (Mgr Jacquin)


L'action condamnée par des élus de droite et de gauche

Les faits n'ont pas manqué de faire réagir la classe politique : deux sénateurs de Paris, Yves Pozzo di Borgo (UDI) et Pierre Charon (UDI) se sont indignés de cette "provocation". "Il est incompréhensible que ces activistes étrangères ne soient pas empêchées d'agir, surtout aujourd'hui où il y a une conjoncture spéciale", ont-ils déclaré dans un communiqué". Ils dénoncent le laxisme du gouvernement.


Et pourtant, le gouvernement a lui aussi réagi, par la voix de Manuel Valls. Le ministre de l'Intérieur a lui aussi condamné l'action des Femen. Il s'est dit "consterné" par ce happening qu'il qualifie de "provocation inutile" et "témoigne de son soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier". Le maire de Paris Bertrand Delanoë a lui aussi réprouvé "un acte qui caricature le beau combat pour l'égalité femmes-hommes et choque inutilement de nombreux croyants", déclare-t-il.

commentaires:
Ce groupe de Femen ne peut avoir que le sentiment de l'impunité, lors de la provocation à une manifestation de novembre dernier, Madame Belkcem avait parlé d'humour... Cela devient en effet de plus en plus drôle de profaner Notre Dame de Paris, d'insulter le Pape et des millions de croyants tout en pratiquant un exhibitionnisme public et donc devant des enfants. Il est temps de dissoudre ce groupe fanatique.

Il faut faire comme Putin....Les mettre en tole pour plusieurs annees.

Même si, sur ces faits précis, les Femen sont assurément allées trop loin dans la provocation (et cette fois je ne les approuve pas) de là à les traiter "façon Poutine" en dit long sur votre amour du prochain, surtout si vous êtes croyante et très probablement "bien pensante".... Le fameux "Pardonnez à ceux qui vous ont offensée" n'est pas pour vous...Par ailleurs, on écrit "taule", quand on emploie l'argot, et non pas "tole" qui s'écrit correctement "tôle". Mais vous et la tolérance, ça fait deux, il est vrai...

Tout simplement lamentable ... Honte à ces femmes !!!

Démission du Pape, violation d'un lieu saint et adoption du mariage gay! Oui le raccourci est facile mais tellement significatif... Est-ce cela le changement de société dont on nous vend les mérites? Cet acte est ignoble, que cela se passe dans une église, un temple, une mosquée ou une synagogue.

Elles n'ont pas à se dénuder dans une église, ni où que ce soit : l'exhibitionnisme est interdit, c'est toutes leurs manifestations qui sont illégales.

Pour rappel, ces FEMEN sont les soutiens de celles que certains élus de gauche ont souhaité voir accéder au rang de citoyennes d'honneur de Paris! A méditer si ce n'est trop tard...

Je constate sur lepoint.fr que, loin d'être scandalisés, les touristes ont dégainé leurs portables pour prendre des photos de ces jolies choses. . . . Le corps de la femme c'est sacré aussi Mgr !

De vraies hystériques qui ne doutent de rien ! Dans d'autres endroits du monde elles ne s'en seraient pas sorties aussi bien ...

Minable!Imaginez cela dans une mosquée:nous aurions déjà une déclaration du président de la République...
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -

!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!
ivo
 
Messages: 2800
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: FEMEN

Messagede Béatrice » 13 Fév 2013, 15:58

Mardi matin, huit femmes du collectif féministe Femen ont mené une nouvelle action seins nus, cette fois-ci à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les militantes entendaient "fêter le départ du pape".


Quel intérêt "militant" à cet énième exhibitionnisme volontairement médiatique des Femen ( qui sont des habituées du genre ), sachant qu'après la démission d'un pape,
un successeur est élu immédiatement après celle-ci ?
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: FEMEN

Messagede Pïérô » 15 Fév 2013, 02:14

Dans le mensuel Alternative Libertaire N°224 de janvier en réponse, et débat, de l'article du N°222 de novembre (plus haut) d'Alternative Libertaire

Point de vue :

« Cachez ce sein que je ne saurais voir »

Nous publiions dans le n° 222 un article critiquant l’organisation Femen et notamment le mode d’action qui consiste à apparaître les seins nus dans l’espace public. Si la critique est légitime, elle ne doit pas pour autant les réduire à « un simple avatar du capitalisme, de la publicité ».
Les Femen sont nées en 2008 en Ukraine. Anna Hudsol, la fondatrice, influencée par August Bebel, dit vouloir mobiliser des militantes dans un pays « dominé par des hommes », par la prostitution, par le tourisme sexuel et « où les femmes sont passives ». Elles se décident à agir seins nus pour représenter les femmes ukrainiennes n’ayant pour richesse que leurs corps. Il ne s’agit pas d’une maladresse, mais d’un choix politique destiné à nous interroger sur le corps-objet dans le patriarcat et le capitalisme, autant que sur la morale de certains discours féministes radicaux. L’objectif est de lutter « pour la liberté, la démocratie, le droit des femmes, et contre l’asservissement sexuel, la violence conjugale ou l’oppression religieuse » en utilisant des méthodes d’action plus ou moins théâtrales et à connotation burlesque, hippie ou punk.

Les Femen luttent contre les discours religieux, expressions de la Loi du Père, à l’origine de nos lois. De saint Paul au Code civil (1804), on retrouve l’idée d’obéissance et l’idée que « la femme et ses entrailles sont la propriété de l’homme ».

Une lutte anti-religieuse

Les religions monothéistes réduisent le désir et la sexualité à la reproduction. Le corps des femmes, synonyme de péché, est soumis au pouvoir masculin, jusqu’à être caché. Il faut donc analyser les happenings des Femen comme une critique radicale de la religion et une affirmation de la différence des corps.

C’est le sens de celui enjoignant les musulmanes à se dévoiler. Installées depuis 2011 à Paris, en 2012, les Femen manifestent aux cris d’« À poil plutôt qu’en burqa », avec pour objectif de lutter contre le sexisme (ce qui ne peut donc être comparé aux campagnes de dévoilement de l’armée française en Algérie). Elles ont aussi dénoncer l’intégrisme chrétien lors de la manifestation de Civitas le 18 novembre, action entraînant un passage à tabac.

Des normes féministes ?

L’écueil dans lequel tombent certains discours féministes en associant systématiquement nudité et « image pornifiée » conduit à tenir des positions puritaines.

C’est regrettable car l’affirmation de la différence sexuelle comme acte féministe militant ne peut être réduite à un « militantisme aux seins nus » expliqué par le fait « que le patriarcat a des pièges profonds et qu’il est complexe d’échapper à son conditionnement ». Il s’agit là d’un argument d’autorité ; c’est se poser en maître qui sait, et oublier que chaque groupe social, y compris militant ou féministe, produit sa propre norme.

En tant que libertaires, nous ne pouvons défendre l’idée d’une norme vestimentaire à respecter pour être respectable en tant que militantes, et par extension en tant que femmes. Le féminisme doit défendre la liberté des pratiques et le rejet des conditionnements quels qu’ils soient. Il est donc navrant de lire « si les journalistes parlent de la lutte des femmes, c’est pour que les hommes puissent se masturber dessus », car les hommes y sont déconsidérés. La pensée libertaire essaie plutôt de traiter l’individu en tant que tel et de l’envisager comme potentiellement résistant et critique face aux aliénations patriarcales et capitalistes.

Les Femen s’efforcent de se réapproprier symboliquement le corps féminin, en le transformant en corps politique et non soumis comme dans le porno. Sans les prendre pour modèle, il est possible d’analyser les actions des Femen et leurs limites sans préjugés.

Collectif AL de Nantes

Précisions : Lors de son congrès de 2006, AL a récusé l’essentialisme et le naturalisme des identités sexuées (à lire sur http://www.alternativelibertaire.org). En conséquence, nous ne pouvons qu’être en désaccord avec l’idée des Femen selon laquelle la différence sexuelle serait constitutive de l’humanité.
http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle5169


En tout cas si je compare deux actions à poils, je me dit quand même qu'il y a dans ce qui se met à poil côté Femen comme une forme de je sais pas quoi qui fait que c'est pas pareil, et en tout cas au niveau des seins, pour reprendre l'image du titre du dernier article, et pas que, cà saute aux yeux :

Image

Et évidemment, sorti de ce qui pourrait se lire en forme d'ordre moral dont les anarchistes et libertaires tentent de s'abstraire, et cette photo ne veut pas dire non plus qu'il pourrait y avoir remise en cause de la question de la non mixité dans une expression spécifique liée à l'oppression spécifique, çà pose question sur ce qui fait qu'on peut lorsqu'on est femme se sentir "Femen", en plus du débat politique sur la question de la manière.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: FEMEN

Messagede altersocial » 15 Fév 2013, 19:50

ivo a écrit:Valls et Delanoë condamnent l'action des Femen à Notre-Dame de Paris
fr info


C'était beaucoup plus marrant à l'époque des situs ! :lol: :

Oubliez les Femen, voici le vrai scandale de Notre-Dame de Paris

Mardi, les Femen ont choqué l’Eglise et la classe politique en envahissant, seins nus, Notre-Dame de Paris. Mais en 1950, un faux moine avait fait pire.

Ce mardi, les Femen voulaient célébrer le départ de Benoît XVI et l’adoption du projet de loi sur le « mariage pour tous ». L’initiative des activistes aux seins nus a, sans surprise, été condamnée par la droite comme par la gauche.


Ce scandale en rappelle un autre, injustement oublié – sauf par le critique de rock américain Greil Marcus, qui y consacre un chapitre entier dans son livre « Lipstick Traces ». Cet ouvrage se veut « une histoire secrète du XXe siècle », reliant le dadaïsme au punk, Tristan Tzara aux Sex Pistols (il est traduit aux éditions Allia et également disponible en poche chez Folio).

Parmi les héros de cette « histoire secrète », Greil Marcus s’intéresse longuement aux lettristes (le lettrisme débouchera sur le situationnisme de Guy Debord et Raoul Vaneigem, mais cela est une autre histoire). Le mouvement est resté dans l’Histoire pour les écrits et les films d’Isidore Isou, mais aussi pour ce que la presse de l’époque, outrée, appela « le scandale de Notre-Dame ».
« En vérité je vous le dis : Dieu est mort »

Le 9 avril 1950, raconte Greil Marcus, près de 10 000 fidèles se recueillent dans la cathédrale pour la messe de Pâques. A 11h10, un jeune homme déguisé en moine dominicain parvient à monter à la chaire, et y prononce ce sermon :

« Aujourd’hui jour de Pâques en l’année sainte,

Ici, dans l’insigne basilique de Notre-Dame de Paris,

J’accuse l’Eglise catholique universelle du détournement mortel de nos forces vives en faveur d’un ciel vide.

J’accuse l’Eglise catholique d’escroquerie.

J’accuse l’Eglise catholique d’infecter le monde de sa morale mortuaire, d’être le chancre de l’Occident décomposé.

En vérité je vous le dis : Dieu est mort.

Nous vomissons la fadeur agonisante de vos prières, car vos prières ont grassement fumé les champs de bataille de notre Europe.

Allez dans le désert tragique et exaltant d’une terre où Dieu est mort et brassez à nouveau cette terre de vos mains nues, de vos mains d’orgueil,
de vos mains de prière.

Aujourd’hui, jour de Pâques en l’année sainte,

Ici, dans l’insigne basilique de Notre-Dame de France,

Nous clamons la mort du Christ-Dieu pour qu’enfin vive l’Homme. »

D’abord stupéfaits, les fidèles se révoltèrent. Selon Greil Marcus, des gardes suisses menacèrent même de leurs hallebardes les quatre lettristes :

« Ils furent capturés ou plutôt secourus par la police. La foule qui les avait chassés tous les quatre vers la Seine était sur le point de les lyncher. »


Le faux moine s’appelait Michel Mourre, 21 ans. Son sermon avait été écrit avec un autre lettriste, Serge Berna, de trois ans son aîné. Des « malades », des « goujats », des « illuminés », réagiront les journaux – y compris les moins catholiques d’entre eux, comme L’Humanité. Même le New York Times évoquera le scandale.
André Breton au secours du faux moine

Le quotidien Combat se passionna pour l’affaire. D’abord choqué, comme ses concurrents, il ouvrira ses pages aux défenseurs des agitateurs. Parmi eux, André Breton, qui reconnut chez les lettristes les enfants du surréalisme :

« C’est bien là, au cœur même de la pieuvre qui étreint encore l’univers, que le coup devait être porté. »

La « pieuvre » évoquée par André Breton était bien plus puissante qu’aujourd’hui. Le pape de l’époque, Pie XII, ferait quant à lui passer Benoît XVI pour un joyeux drille. Ses détracteurs l’accusaient d’avoir, par son silence pendant la guerre, encouragé le nazisme et l’antisémitisme.

Interrompre une messe solennelle pour annoncer la mort de Dieu était donc plus risqué que d’appeler à sa démission, comme le fait ce mardi Libération, ou que d’exhiber ses seins pour rappeler à l’Eglise son sexisme.

Les autorités étaient donc bien embarrassées : que faire de ces jeunes gens ? D’après le récit de Greil Marcus, Michel Mourre fut d’abord soumis à des examens psychiatriques – peu concluants –, et fut libéré onze jours plus tard.

Michel Mourre se repentit vite. L’année suivante, il publia « Malgré le blasphème », un livre bien accueilli par l’Eglise. Il se lança ensuite dans une carrière d’historien, avec une biographie de Charles Maurras et, surtout, « Le Petit Mourre » – un dictionnaire historique régulièrement réédité et réactualisé après la mort de son auteur, en 1977.

Amen.


:mrgreen:

Bon le mec a mal tourné après mais j'imagine bien Debord hilare devant sa boutanche de pif dans son troquet de st germain en écoutant le récits de cet exploit homérique :D

Sinon Delanoë et Valls ferait mieux de condamner les prières de rue moyenageuses et illégales des fachos devant devant l'hôpital Ténon!!!

http://collectifivgtenon.wordpress.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: FEMEN

Messagede ivo » 19 Fév 2013, 09:59

"interview" des femen à paris

L'internationale féministe
Né en Ukraine en 2008, le mouvement Femen s'est implanté en France il y a moins d'un an et y revendique une cinquantaine de membres. Toutes ne participent pas aux manifestations seins nus, mais les huit, réunies ce soir-là au Lavoir moderne, appartiennent au noyau dur. Entre deux gorgées de thé, agrémenté de clémentines, elles reviennent sur leur dernière action, menée dans Notre-Dame de Paris, mardi 12 février.

>>>
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/ ... _3208.html
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -

!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!
ivo
 
Messages: 2800
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: FEMEN

Messagede Nyark nyark » 13 Mar 2013, 10:14

Je ne suis pas toujours d'accord avec le Monde Diplo, mais là, un très bel article de Mona Chollet :

Femen partout, féminisme nulle part
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: FEMEN

Messagede Pïérô » 23 Mar 2013, 02:03

mobilisation autour de la dispariton d'une militante Femen en Tunisie

Sans nouvelles d'Amina, première Femen de Tunisie

Les Femen ont signalé, jeudi 21 mars, être sans nouvelles d'Amina Tyler, une lycéenne tunisienne de 19 ans qui a posé seins nus sur sa page Facebook. La jeune femme avait lancé la première page Facebook Femen-Tunisie, sur laquelle une autre Tunisienne posait également seins nus, ce qui a déclenché une grande polémique.

"Nous craignons pour sa vie", https://www.facebook.com/francefemen/po ... 6034257203, écrivent les activistes féministes sur leur page Facebook. Les militantes françaises de Femen "ont essayé de contacter la jeune Tunisienne, mais sans succès. Son téléphone est resté éteint". L'essayiste Caroline Fourest exprime, elle aussi, ses craintes sur sa page Facebook, https://www.facebook.com/permalink.php? ... 6649203369, évoquant la possibilité que la jeune femme ait été emmenée par des membres de sa famille. "Quelqu'un dit avoir vu Amina, visiblement emmenée par son père et son frère, en voie d'être internée...", rapporte la journaliste, s'appuyant notamment sur une vidéo qu'elle diffuse sur sa page. "Scandaleux. Le silence complice de certaines associations tunisiennes disant défendre les droits des femmes est encore pire... ", dénonce-t-elle.

MENACES DE MORT

La page Femen-Tunisie avait été attaquée mercredi soir par des pirates informatiques de la mouvance islamiste, http://www.lemonde.fr/tunisie/article/2 ... 66522.html. "Grâce à Dieu, nous avons piraté cette page immorale, et le meilleur est à venir", est-il indiqué sur le site par le pirate qui signe du nom "Al Aangour". "La page a été piratée, et si Dieu le veut, ces saletés vont disparaître de Tunisie", écrit-il encore. D'autres internautes ont posté des menaces de mort visant directement Amina Tyler. Une personne qui se présente comme sa tante a également renié la jeune fille dans une vidéo virulente, raconte Libération, http://www.liberation.fr/monde/2013/03/ ... que_890275.

"Je dénonce l'islamisation radicale et la destruction des idéaux du printemps arabe, écrit encore Inna Schevchenko, leader du mouvement Femen, dans une tribune publiée par le Huffington Post, http://www.huffingtonpost.fr/inna-schev ... &ir=France. Les femmes et leur courage ne céderont jamais face aux monstres barbus !"

Sur son blog, http://carolinefourest.wordpress.com/20 ... epresente/, l'essayiste Caroline Fourest a appelé à une journée internationale pour la défense d'Amina, le 4 avril. De nombreuses féministes du monde arabe ont signé son appel, dont la blogueuse égyptienne Aliaa Magda Elmahdy et la cinéaste tunisienne Nadia El-Fani.
http://www.lemonde.fr/tunisie/article/2 ... 66522.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: FEMEN

Messagede Pïérô » 27 Mar 2013, 00:15

des nouvelles
"Amina, est chez elle et se porte bien", mais elle cause pas...

Voir article ici : http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/25 ... ref=france

Communiqué Femen France : https://www.facebook.com/francefemen/po ... 6090211513
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: FEMEN

Messagede DjurDjura » 27 Mar 2013, 12:32

Zak Ostmane, ce jeune algérien qui soutient les FEMEN tunisiennes

Par Abdou Semmar | mars 26, 2013 10:23

Zak Femen

Image



1655





Il s’appelle Zak Ostmane, il est jeune, 33 ans, étudiant, il habite à Alger et il a fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux depuis qu’il s’est engagé publiquement en faveur des FEMEN tunisiennes,
Amina et Meriam qui ont publié il y a de cela quelques jours sur Internet des photographies d’elles seins nus, à la manière du groupe féministe Femen. Il est à rappeler que la jeune femme tunisienne, qui s’était identifiée sous le nom d’Amina Tyler, a fait scandale en Tunisie en publiant à la mi-mars des clichés d’elle la poitrine nue, barrée des mots « mon corps m’appartient, il ne représente l’honneur de personne » ou encore « Fuck your morals », reprenant le mode d’action des Femen.

L’indignation a fini par gagner tout le Maghreb et sur internet, Amina, âgée de 19 ans, a fait l’objet des condamnations et des critiques les violentes et les plus acerbes. P
our la soutenir, une autre jeune tunisienne Meriam a décidé se dénuder, elle aussi, sur les réseaux sociaux pour défendre le même message militant exprimé par Amina. Meriam, a posté ainsi une photo d’elle seins nus avec ce message : « Personne ne doit avoir le pouvoir de vie ou de mort
sur nous. Je soutiens Amina et toutes les femmes arabes. Meriam de Tunisie ».
Et tout comme Amina, Meriam a suscité un grand nombre de commentaires violents et haineux y compris en Algérie où on a crié au scandale.

Face à cette intense polémique, le jeune Zak qui se définit comme étant « laïque et démocrate » a décidé de franchir le pas en soutenant publiquement les deux Femen tunisiennes victimes, à ses yeux, d’une « campagne de haine orchestrée par les milieux islamistes ». Et pour cela, Zak ne s’est pas contenté d’un texte écrit ordinaire ou d’un simple message de solidarité. Non, Zak a diffusé sur Facebook des photos où il apparaît nu et sur son torse, il a écrit : « Free Amina », à savoir Liberté pour Amina.

A travers ce message, Zak entend soutenir la femen tunisienne « pourchassée et menacée de mort alors qu’elle n’a fait du mal à personne », confie à ce sujet notre interlocuteur. « En agissant de la sorte, Amina n’a pas voulu provoquer qui que ce soit. Elle utilise son corps qui lui appartient pour défendre ses droits et dénoncer l’oppression des femmes. Montrer sa poitrine nue pour faire avancer la cause ds femmes opprimées victimes d’injustices et de sexisme est une forme de protestation et de revendication et non de la prostitution ou de la pornographie », a-t-il encore analysé dans une déclaration à Algérie-Focus. « Je suis laïque et je l’assume. Quand des islamistes recourent à la brutalité et à la violence pour faire avancer leur cause, cela ne gêne personne. Mais quand une femme ose s’émanciper et briser les carcans de la société, tout le monde crie au scandale. C’est de l’hypocrisie ! », s’est-il encore indigné.

Pour Zak, en dépit des critiques et insultes qui lui ont été parvenues, il n’y a aucun doute qu’il va continuer à diffuser ses photos pour porter son message au-delà des frontières de la blogosphères. Notre interlocuteur, assure, enfin qu’il a reçu de nombreux soutiens à l’image de l’écrivaine et militante féministe algérienne, Wassyla Tamzali. « Elle m’a contacté pour m’encourager et je la remercie énormément. De nombreux autres algériennes et algériens m’ont témoigné leur affection », a-t-il dit en soulignant qu’il n’est nullement découragé par les virulentes attaques de ses détracteurs.


ALGERIE FOCUS
"A mes frères ! à l'Algérie entière !
Des montagnes du DjurDjura jusqu'au fin fond du désert, montrons notre courroux..."
Avatar de l’utilisateur-trice
DjurDjura
 
Messages: 572
Enregistré le: 29 Oct 2011, 19:38

Re: FEMEN

Messagede Kzimir » 04 Avr 2013, 12:41

J'ai lu que les Femens étaient allées faire un happening contre les salafistes devant la grande mosquée de Paris ... Quelqu'un peut m'expliquer le sens politique de cette initiative ? Parce que vu le positionnement politique de la grande mosquée, le seul sens que je vois c'est "musulmans = salafistes", et je trouve ça un peu nauséabond.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: FEMEN

Messagede charlelem » 04 Avr 2013, 13:25

Le recteur de la mosquée de Paris n'a jamais été clair, il ménage la chèvre et le chou et n'a jamais eu de positionnement clair vis à vis des fachos islamistes.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 18:16
Localisation: Poissy

Suivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité