Contre les violences faites aux femmes

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 23 Déc 2017, 20:54

Pour les 140 femmes tuées chaque année par leur conjoint, « aucun état d’urgence n’a jamais été déclaré »

Chaque année en France, 140 femmes meurent sous les coups de leurs conjoints, et 700 enfants meurent des suites de maltraitance ! Si les violences faites aux femmes arrivent sur le devant de la scène et semblent provoquer l’indignation, force est de reconnaître que les moyens à leur disposition pour obtenir soutien et justice demeurent faibles. C’est le constat fait par Laurence Beneux, journaliste, qui enquête depuis vingt ans sur les victimes de violences. Quant aux enfants, ils sont encore moins bien lotis. Entretien sur une réalité encore occultée.

... https://www.bastamag.net/Pour-les-140-f ... -d-urgence
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 19:35

Féminicides conjugaux : au-delà du fait divers, un fait social

Selon une recension de «Libération», au moins 109 femmes ont été tuées par leur compagnon en 2017, souvent au moment de la séparation. Des meurtres qui touchent tous les âges et tous les milieux. En plus des victimes directes, il y a aussi toutes les autres : enfants, nouveaux conjoints…

Depuis un an, Libération recense chaque mois les femmes tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. Pour l’année 2017, cette liste comporte 109 victimes. Mais ce chiffre seul ne veut rien dire.

En premier lieu parce qu’il risque de s’alourdir. Outre les cas qui ont pu nous échapper, par précaution, nous avons préféré ne pas intégrer les affaires pour lesquelles l’enquête n’était pas suffisamment avancée. Ainsi de la mort de Nafia, 59 ans, chanteuse. Son corps a été retrouvé démembré dans le Bois de Boulogne. Un musicien de 50 ans a été arrêté. Ils se connaissaient mais on ne dispose pas d’information supplémentaire. En septembre, en Guadeloupe, une femme de 50 ans est morte brûlée vive. Elle dormait avec son ami. Quand les secours sont arrivés, elle était encore vivante, elle leur a dit qu’il avait volontairement mis le feu au matelas. Mais l’homme plaide l’accident, un de ses mégots de cigarette aurait déclenché l’incendie. Le couple était très alcoolisé au moment des faits. La justice a remis en liberté l’homme en attendant les conclusions des techniciens.

Ce chiffre de 109 ne nous dit rien non plus des survivantes. Prenons le mois de décembre. Le 11 décembre, dans l’Aube, une femme de 25 ans, enceinte de quatre mois, a été poignardée au visage, au thorax, dans le cou et au dos par son compagnon, 24 ans. Il est toujours en fuite. La jeune femme est dans un état stationnaire. Le 15 décembre, à Nancy, une mère déposait leurs deux enfants à son ex-conjoint, il l’a poignardée à deux reprises, au bras et à la nuque, avant de prendre la fuite. Le 16 décembre, dans l’Oise, un homme de 25 ans vient chercher par la force son ex-compagne, enceinte de lui. Il veut la ramener chez lui. En route, il arrête la voiture et la passe à tabac pendant une heure pour la faire avorter et la tuer. Il lui aurait dit «tu ne le garderas pas. Je vais le finir comme je vais te finir. Je vais t’assassiner». Elle a réussi à s’échapper. Le président du tribunal a déclaré «c’est un miracle que cet enfant ne soit pas mort». L’homme a été condamné à 18 mois de prison dont 6 fermes. Le 25 décembre, à Chevigny-Saint-Sauveur, un homme d’une trentaine d’années a poignardé au ventre son ex-conjointe de 29 ans et leur fille de 7 ans. Elles venaient chez lui pour l’ouverture des cadeaux de Noël. Il a ensuite tenté de se suicider. Elles sont dans un état critique mais elles sont vivantes.

... http://www.liberation.fr/france/2018/01 ... al_1620279
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 23:57

Affaire Alexia Daval : en finir avec les féminicides

Le 30 octobre dernier, le corps d'Alexia Daval était retrouvé dans un bois de Haute-Saône. Un meurtre qui jusqu'à aujourd'hui restait non élucidé. Depuis hier on connaît désormais le nom de son meurtrier : c’est celui de son mari, Jonathann Daval. Ce dernier a fini par avouer. Un "fait divers", celui du meurtre d'une "joggeuse", qui se révèle, trois mois plus tard, être un nouveau féminicide. Pourtant, au lieu de parler d'assassinat, les médias relaient des propos qui présentent Alexia et Jonathann comme deux victimes. Or, il n'y a dans cette histoire qu'une seule victime : Alexia, victime comme de nombreuses autres femmes de violences conjugales.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Affa ... eminicides
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 04 Fév 2018, 23:34

Féminicides par compagnons ou ex

Cette page recense, DANS LES MÉDIAS SUR INTERNET, les féminicides par compagnon ou ex-compagnon en France, depuis le début de l'année.

https://www.facebook.com/feminicide/pos ... 1636993855
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 04 Fév 2018, 23:42

Dans l'affaire du féminicide d'Alexia #Daval, l'avocat du mari a développé hier les arguments ignobles du patriarcat et de la culture du viol. #decryptons-les :

- Euphémisation des #violences : un meurtre par étranglement (suivi de la calcination du corps) devient un "accident".
- Inversion de la responsabilité sur la victime : Décrivant la victime comme ayant une personnalité "écrasante", il déclare "Mon client se sentait écrasé et rabaissé par son épouse. Il était au bout, il fallait que ça sorte."
- Inversion du traumatisme sur le meurtrier : Jonathann Daval est présenté comme "dévasté". "Il a eu des mots pour Alexia [devant les gendarmes], des mots d'amour".

Osez le Féminisme depuis des années réclame :
- La reconnaissance du #féminicide dans la loi, comme l'ont fait beaucoup de pays d'Amérique du Sud notamment. En 2017, en France, 123 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint.
- Un traitement médiatique juste de ces féminicides. Ce meurtre sexiste n'est pas un "drame familial", un "drame passionnel", ou une "dispute ayant mal tourné". Il est essentiel de sortir ces violences sexistes de la sphère privée, pour les inscrire dans la logique de domination masculine qu'est le patriarcat.

Dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, les mots son importants.

Retrouvez notre campagne "Reconnaissons le féminicide"
http://reconnaissonslefeminicide.olf.site
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 13 Fév 2018, 22:22

Nouveau féminicide : rassemblement mercredi à Nantes

Le réseau d’actions féministes unies, RAFU, invite à dénoncer les violences faites aux femmes, mercredi, soir de Saint-Valentin, à 18 h 30, place Royale, à Nantes.

Dimanche 28 janvier à Corsept, une femme a été grièvement blessée à la gorge par son ex-conjoint, qui a fait feu deux fois avant de se donner la mort. Le week-end dernier, cette femme de 48 ans a succombé à ses blessures, à l’hôpital.

Ce nouveau féminicide, le premier de l’année en Loire-Atlantique, mais déjà le onzième en France en un mois, provoque la colère du Rafu, le réseau d’actions féministes unies. Le Rafu appelle à un rassemblement en hommage « à toutes ces existences dévastées par cette violence meurtrière exercée à l’encontre des femmes, dans une société qui tolère et qui justifie encore trop la violence sexiste ».

... https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- ... di-5559096



Paris

Rassemblement
14 février: on ne tue jamais par amour

à 18h30, Place de la République

Image

Trop c'est trop en ce début d'année 2018 !

Depuis à peine un mois, nous avons vu :
• Une tribune voulant octroyer aux hommes le droit de nous « importuner », et excusant les « frotteurs » dans le métro au nom de leur hypothétique misère sexuelle!
• Un Ministre, M. Darmanin, ovationné à l'Assemblée et publiquement soutenu par ses pairs suite à un dépôt de plainte pour viol, tandis que la plaignante a été rapidement pointée du doigt!
• L'avocat de Jonathann Daval s'empresser de prendre la parole publiquement pour expliquer que son client a tué « accidentellement » sa compagne Alexia Daval, et qualifier le meurtrier de victime!

Quotidiennement, dans les médias, la banalisation des violences faites aux femmes s'affiche sans vergogne, « crime passionnel », « drame familial », « drame conjugal » en passant par les titres du style « il l'a tué par amour ».

Les mots tuent une deuxième fois!
Les mots excusent la réalité des féminicides, en font des crimes excusables!

Ça suffit !

Nous ne sommes ni juges, ni procureur.es, juste des citoyen.nes qui en ont assez que les victimes soient toujours jugées indignes.
Nous en avons assez que par ces inversions de culpabilité, les victimes soient tenues au silence.

En 2017, le mouvement #metoo a permis à des milliers de femmes de parler.
En 2018, nous ne plierons pas !

Nous, féministes, appelons à des rassemblements partout en France avec des roses noires pour exprimer notre solidarité avec les victimes des violences sexistes et sexuelles.

RDV le 14 février, jour de la Saint-Valentin, pour rappeler qu'on ne tue JAMAIS par amour !

Évènement facebook : https://www.facebook.com/events/1999618 ... f=mentions

https://effrontees.wordpress.com/2018/0 ... par-amour/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 18 Fév 2018, 22:00

« Montrer une véritable détermination politique à éradiquer les violences faites aux femmes »

Un collectif de femmes dénonce, dans une tribune au « Monde », le manque de moyens concrets prévus par le gouvernement pour répondre aux attentes et besoins révélés par le mouvement #Metoo.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... 7tHwoSY.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 24 Fév 2018, 18:21

Marche pour Mariama : La colère perce sous le deuil

Fin décembre, Mariama Kallo a été tuée par son mari à Montreuil. Défenestrée après avoir reçu de nombreux coups de couteau, elle vient allonger la liste des meurtres conjugaux. Les voisins et voisines se sont réuni.es pour une marche silencieuse en sa mémoire le 10 janvier.

La marche silencieuse, organisée au départ du pied de la tour où habitait Mariama Kallo et devant rejoindre la mairie, a réuni environ 300 personnes. Des gens venus de tout Montreuil et même de plus loin. Des voisines et des voisins, des Montreuilloises et des Montreuillois touché.es, mais aussi des militantes féministes. La tristesse était sur tous les visages, mais aussi la colère.

Une marche nombreuse et digne

Un voisin a pris la parole de manière véhémente, interpellant le maire. Une bousculade a eu lieu entre les élu.es et les habitantes et habitants de la cité au démarrage de la manifestation, pour savoir qui marcherait en tête de la manifestation. Au final, les seconds l’ont emporté. Le sentiment était que les appels de détresse de Mariama n’ont pas été écoutés par la police et par les services sociaux. Des voisins étaient déjà intervenus, dans le passé, pour empêcher son mari de la frapper. Alertée, la police a mis, comme souvent dans ce genre de cas, 45 minutes à intervenir. Après le meurtre, son corps est resté dix heures en contrebas de l’immeuble, avant qu’enfin les services funéraires ne viennent s’en occuper. Tous ces retards, cette négligence, ce déni des services publics auraient-ils été possibles si ce meurtre avait eu lieu dans les beaux quartiers  ? Les habitantes et les habitants ont leur opinion sur la question.

Mariama, comme tant de femmes

C’est le Bondy Blog qui nous apprend qui était Mariama Kallo. Arrivée il y a un an et demi en France, elle a, d’après les voisins et voisines, vite été victime de la violence de son mari. Elle travaillait, elle faisait le ménage dans des hôtels. On imagine la dureté de sa vie, sans aucun espace de liberté, exploitée au travail, exploitée et violentée à la maison. Son meurtre allonge la longue liste de femmes tuées chaque année par leur conjoint en France. Ces femmes, victimes de ce que l’on appelle un féminicide, sont issues de toutes les catégories sociales. Elles ont en commun de subir de plein fouet la domination des hommes de leur entourage. Rendons hommage à Mariama Kallo, et souvenons-nous que la violence des hommes est ce qui leur permet de nous maintenir dans l’exploitation domestique et économique. Rendons hommage à Mariama Kallo, et soyons solidaires pour nous libérer les unes les autres de nos maris, de nos compagnons, de nos petits amis violents.

Adèle (AL Montreuil)


https://www.alternativelibertaire.org/? ... s-le-deuil
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 24 Mar 2018, 14:15

Pour la réouverture de la permanence Moments pour Elles de Lorient

La permanence d'accueil Moments pour Elles à Lorient a fermé ses portes en novembre, faute de subventions.

Ce lieu d'accueil, d'écoute et d'accompagnement recevait des femmes victimes de violences conjugales et leur proposait un accompagnement juridique, social et psychologique, gratuit et anonyme.

Aujourd'hui à Lorient, il reste possible de se tourner vers la permanence juridique du CIDFF, mais aucun accompagnement social n'est proposé même aux plus vulnérables, et les femmes demandeuses d'un suivi psychologique doivent se tourner vers les consultations payantes (non remboursées) des psychologues libéraux (pas forcément formés à cette problématique), ou vers les centres médico-psychologiques dont les délais de rendez-vous atteignent parfois les 6 mois.

A l'heure où tout le monde s'accorde à célébrer la libération de la parole des femmes, à l'heure de #BalanceTonPorc, et alors que le président de la république a déclaré que l'égalité entre les hommes et les femmes serait une "grande cause nationale du quinquennat", il est urgent de lui faire respecter sa parole, de lutter contre la régression des acquis des femmes et la disparition des organismes qui viennent en aide à celles qui en ont le plus besoin.

Nous demandons donc la réouverture urgente de la permanence pluridisciplinaire Moments pour Elles à Lorient.


http://www.momentspourelles.fr/actualit ... de-lorient


https://www.change.org/p/cidff-pour-la- ... etition&ut
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 25 Mar 2018, 20:57

Violences faites aux femmes : Une loi à minima

La montagne a-t-elle accouché d’une souris ? C’est avec tambours et trompettes que l’on nous annonçait depuis le 25 novembre dernier une énième loi contre les violences sexistes et sexuelles. Celle ci devait comprendre, entre autres, une présomption de non consentement à un acte sexuel pour un.e mineur.e de 15 ans. Or dans les faits on découvre que cette présomption s’est transformée en un ajout à l’article réprimant le viol qui stipule que « la contrainte morale ou la surprise peuvent résulter de l’abus de l’ignorance de la victime ne disposant pas de la maturité ou du discernement nécessaire pour consentir à ces actes. »

Ce qui n’est évidemment pas du tout la même chose et qui laisse encore une énorme marge d’appréciation pour les magistrats. Rappelons que les violeurs utilisent souvent l’argument de la maturité de la victime qui ne « faisait pas son âge » pour tenter de se disculper. Gageons que nous assisterons à de nouveaux scandales....

Le reste est sans grande surprise puisque annoncé par Emmanuel Macron lors de son discours du 25 novembre dernier : la création d’un délit d’outrage sexiste, l’allongement des délais de prescription des violences sexuelles faites aux mineur.e.s. Nouveauté tout de même : réprimer les phénomènes de « meute » dans le cas du cyber harcèlement, mesure nécessaire compte tenu du développement de ce type de comportement.

Ce projet de loi parle aussi par ses silences. Il ne reprend pas du tout à son compte les revendications exprimées par les féministes le 25 novembre et le 8 mars derniers comme par exemple la mise en œuvre d’actions de prévention systématiques et obligatoires contre les violences et en faveur de l’égalité filles/garçons dans tous les établissements scolaires, une loi interdisant la publicité ou tout autre affichage dans l’espace public qui utilisent des stéréotypes sexistes, lesbophobes, et des représentations dégradantes et/ ou hypersexualisées des femmes et des hommes et des rapports entre eux, la stricte interdiction de la médiation pénale et familiale pour les violences conjugales, etc. Il ne reprend surtout aucune mesure pour lutter contre les violences au travail, qui restent encore l’angle mort de ce combat.

Au moment ou #MeToo #Balancetonporc pointent fortement le long chemin qui nous reste à parcourir pour lutter vraiment contre les violences faites aux femmes, le gouvernement fait une loi à minima.
Depuis 2006, une nouvelle loi sur les violences est votée en France tous les 4ans : 2006, 2010, 2014 et maintenant 2018. Allons nous continuer encore longtemps comme cela
au lieu de faire voter, enfin, une loi-cadre, ce que l’Espagne a fait dès 2004 ?


http://collectifdroitsdesfemmes.org/spip.php?article492
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 13 Mai 2018, 20:21

Violences contre les femmes : leurs terribles conséquences sur la santé toujours insuffisamment prises en compte

Chaque année, en France, 225 000 femmes subissent des violences au sein de leur couple. Ces terribles statistiques ne sont que la partie visible de ces violences : troubles anxieux, alimentaires ou du sommeil, dépression, impact sur la sexualité, tentative de suicide... les effets psychologiques sont tout autant dévastateurs. Et une grande majorité des femmes concernées ne sont pas accompagnées. Une véritable écoute, une meilleur formation des soignants, la création de réseaux de professionnels et l’attribution de moyens financiers adéquats permettraient d’améliorer considérablement leur situation. Enquête sur un problème majeur de santé publique.

... https://www.bastamag.net/Violences-cont ... e-toujours
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 13 Mai 2018, 21:40

Non à l’asphyxie financière de l’Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT)

Communiqué de presse des féministes

L’Association contre les Violences Faites aux Femmes au Travail accompagne des femmes victimes depuis 1985. Elle fait partie des associations à qui l’État a confié des missions de service public afin de lutter contre les violences faites aux femmes. Pour qu’elles puissent assumer ces missions, les pouvoirs publics versent à ces associations des subventions.

Depuis le mouvement #MeToo, #BalanceTonPorc, ces associations, déjà très sollicitées auparavant, ont vu les demandes d’accompagnement des victimes croître de façon fort significative. Fort logiquement, elles se sont retournées vers les pouvoirs publics afin d’obtenir une augmentation de leurs subsides. L’AVFT est la seule association nationale spécialisée dans l’accompagnement des femmes victimes de violences au travail et ne compte que 5 salariées. Ne pouvant plus faire face à la demande, elle a été contrainte de suspendre sa permanence téléphonique et de ne pas prendre de nouveaux dossiers pour se consacrer au suivi des dossiers en justice où elle se porte régulièrement partie civile auprès des victimes, aux formations auprès de nombreux organismes dont les syndicats, à la recherche et aux nombreuses tâches qu’elle assume par ailleurs.

Associations Féministes, syndicats et partis politiques interpellent depuis le gouvernement pour exiger que la subvention de l’AVFT soit augmentée de 100 000€ pour lui permettre d’embaucher et de faire face à la demande.
Aucune réponse n’a été apportée à nos interpellations.
Pire, nous apprenons, lors d’un entretien de Marlène Schiappa sur Europe 1 le 6 mai dernier, que le gouvernement, tout en se permettant de reprocher à l’AVFT la fermeture de son standard, va créer une permanence téléphonique géré en direct par le Ministère du Travail.

Les bras nous en tombent : au lieu d’augmenter substantiellement les subventions de l’AVFT pour qu’elle puisse de nouveau fonctionner normalement, Marlène Schiappa préfère créer de bric et de broc un pseudo service public bricolé rapidement. Ce projet de la Secrétaire d’État révèle un mépris consternant pour tout le travail fourni par l’AVFT depuis de nombreuses années : par-dessus bord les services rendus alors que les féministes étaient les seules à se mobiliser contre les violences faites aux femmes, par-dessus bord l’expérience accumulée, par-dessus bord l’indépendance qui permet de soutenir jusqu’au bout les victimes, par-dessus bord l’intégrité et le sérieux de l’association ! Bonjour la chasse aux sorcières !

Si la création d’un « service public » de lutte contre les violences doit être à l’ordre du jour dans la période actuelle, celui-ci ne pourra se faire sans intégrer l’expérience des professionnelles mêmes des associations, sans garantir son indépendance auprès des victimes et sa libre expression, ses capacités à faire évoluer la législation, l’application des lois, la recherche . Ce service public ne peut se construire donc que dans le dialogue, la concertation, la discussion en intégrant les savoirs accumulés. Nous n’en prenons pas le chemin !

Les organisations signataires de ce texte appellent le gouvernement a débloquer enfin les fonds nécessaires pour que l’AVFT puisse continuer ses missions indispensables correspondant aux besoins actuels des femmes victimes de violences. Elles se portent solidaires auprès de l’AVFT et s’engagent à se battre à ses côtés pour sa survie financière !

Paris, le 9 mai 2018

Premières signatures : Attac, Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, Collectif Féministe contre le Viol, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif 13 pour les Droits des Femmes, Confédération Générale du Travail, Coordination des Associations pour le Droit a l’ Avortement et la Contraception, CQFD Lesbiennes Féministes, Les effronté-es, Ensemble !, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Fédération Syndicale Unitaire, Femmes Égalité, Femmes libres sur Radio libertaire, Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Maison des Femmes de Paris, Marche mondiale des Femmes, Mouvement Écolo, Mouvement du Nid Paris, Osez le Féminisme, Parti Communiste des Ouvriers de France, le Planning Familial, Parti Communiste Français, Réseau féministe Ruptures, SKB ( Union des Femmes Socialistes- Turquie), Union Syndicale Solidaires.


https://solidaires.org/Non-a-l-asphyxie ... faites-aux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 27 Mai 2018, 21:52

Le maire ex-PS de Carpentras Francis Adolphe condamné à 8 mois avec sursis pour violences conjugales

La chambre criminelle de la cour de cassation a rejeté le pourvoi du maire ex-PS de Carpentras Francis Adolphe, qui est donc condamné à 8 mois de prison avec sursis et 5 ans d'interdiction des droits civiques et de famille.

La chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté, dans un arrêt du 2 mai 2018, le pourvoi du maire (ex-PS) de Carpentras Francis Adolphe. L'élu vauclusien est définitivement reconnu coupable de faits de violences aggravées sur son ex-compgane et condamné à une peine de 8 mois d'emprisonnement avec sursis, 5000 euros d'amende et 5 ans d'interdiction des droits civiques et de famille. A Carpentras, le FN demande la démission du maire.

la suite : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 77843.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Précédente

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité