Lutte pour l'égalité des salaires

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 14 Fév 2016, 19:20

Les entreprises britanniques devront publier les écarts de salaire hommes-femmes

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi que les entreprises de plus de 250 salariés seraient obligées, à partir de 2018, de publier les écarts de salaires entre les hommes et les femmes en leur sein.

à lire : http://www.rtbf.be/info/economie/detail ... tter_share
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede bipbip » 11 Mar 2016, 18:35

Paris samedi 12 mars 2016

Expo et réunion publique « Femmes au travail »

Femmes Égalité

A l'occasion du 8 mars Journée internationale des Femmes nous vous attendons nombreuses et nombreux à notre exposition
« Femmes au travail; Invisibles mais indispensables ; Compétentes mais mal payées »

Réunion publique le samedi 12 mars de 17h à 20h :
Travail et luttes des femmes - Témoignages et échanges
Avec la participation de syndicalistes de l'US Commerce CGT Paris et de SUD Commerce

Centre d'animation Ken Saro-Wiwa, 63 rue Buzenval, Paris 20e
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 17 Mar 2016, 20:03

Tribune

Loi travail : non à la double peine pour les femmes !

Une fois de plus, le gouvernement oublie les droits des femmes. Le préambule de l’avant-projet de loi rappelle que « le principe d’égalité s’applique dans l’entreprise. L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes doit y être respectée ». Voilà pour la théorie, et c’est bien le minimum quand on sait que les femmes continuent de gagner en moyenne un quart de moins que leurs homologues masculins et que la France se classe 132e en matière d’égalité salariale sur 145 pays. Le problème, c’est que cette déclaration de principe n’est accompagnée d’aucune mesure pour rendre enfin l’égalité effective.

Surtout, le projet de loi repose sur l’inversion de la hiérarchie des normes et fait systématiquement primer les accords d’entreprise sur les accords de branche ou la loi. Ce principe est fondamentalement nuisible à la lutte pour l’égalité professionnelle, qui n’a avancé qu’imposée par la loi et sous la pression des luttes féministes. Ajoutons que les femmes sont plus nombreuses dans les TPE/PME, où il y a moins d’implantation syndicale, et donc moins de possibilité de négocier et de se mobiliser. Faire primer les accords d’entreprise entraînera donc une baisse des droits et garanties collectives dans les secteurs à prédominance féminine. Dans la (longue) série de régressions prévues pour l’ensemble des salariés, certaines seront particulièrement discriminantes pour les femmes.

Un projet ségrégationniste

C’est d’abord le cas sur la négociation sur l’égalité professionnelle, déjà bien malmenée par la loi Rebsamen. Les obligations des employeurs sont encore allégées : les négociations annuelles peuvent devenir triennales, les accords d’entreprise primeront sur les accords de branche, et la durée de vie des accords sera limitée à 5 ans, sans garantie de maintien des avantages acquis ! En bref, l’égalité professionnelle qui avance déjà très, très lentement sur le terrain, est renvoyée aux calendes grecques !

Le temps de travail est le premier facteur discriminant pour les femmes, qui effectuent toujours 80 % des tâches ménagères. La norme du présentéisme, imposée notamment pour les cadres, les exclut des postes de responsabilité. De l’autre côté, 80 % des salariés à temps partiel sont des femmes, avec un salaire et une protection sociale partielle, mais une flexibilité et des amplitudes horaires maximums. Au lieu de réduire la durée légale du travail pour faire converger le temps de travail des hommes et des femmes, et permettre à toutes et tous d’exercer leurs responsabilités familiales, le projet de loi renforce considérablement la flexibilité. Il augmente les durées maximales de travail, notamment pour les cadres, et renforce les possibilités pour l’employeur de modifier de façon unilatérale les horaires et le temps de travail sans déclencher d’heures supplémentaires.

Flexibilité imposée

Pour les salariés à temps partiel, c’est la double peine : un salaire partiel, une précarité maximale, et des heures supplémentaires qui seront demain encore moins bien payées ! La majoration de leurs heures complémentaires est déjà deux fois plus faible que celle des salariés à temps plein, qu’à cela ne tienne, le projet de loi rajoute encore de la discrimination : le taux de majoration légal ne sera plus que de 10 %, alors qu’il atteignait 25 % actuellement. Cerise sur le gâteau, les délais de prévenance en cas de changement d’horaires pouvant être réduits à 3 jours au lieu de 7 actuellement.

Pour toutes celles qui ne pourront pas s’adapter, les modalités de licenciement sont facilitées. Aujourd’hui déjà, la moitié des femmes qui arrête de travailler à la naissance d’un enfant connaissait auparavant des horaires atypiques (de nuit, le week-end ou le soir). Demain, ce projet de loi facilitera les licenciements de celles et ceux qui ne pourront pas s’adapter à la flexibilité imposée.

Enfin, le projet de loi réforme en profondeur la médecine du travail. Il supprime la visite d’aptitude obligatoire et centre le suivi médical sur les salariés dits à risques. Sauf que les risques et la pénibilité des métiers à prédominance féminine sont justement sous-évalués. Une caissière de supermarché, qui porte chaque jour 15 tonnes, sera-t-elle considérée comme exerçant un métier à risque ?

Pour toutes ces raisons, nous, féministes, disons non au projet de loi travail. Toute réforme du code du travail devrait au contraire se donner pour objectif de faire enfin de l’égalité une réalité !

Sont notamment signataires de ce texte : Sophie Binet (pilote de la commission « Femmes mixité » de la Confédération Générale du Travail), Christine Delphy (sociologue féministe), Cécile Gondart-Lalanne (porte parole de l’Union syndicale Solidaires), Bernadette Groison (secrétaire générale de la FSU), Séverine Lemière (économiste et maîtresse de conférences à l’IUT Paris Descartes), Christiane Marty (chercheuse, Fondation Copernic), Dominique Meda (sociologue), Suzy Rojtman (porte-parole du Collectif national pour les droits des femmes), Claire Serre-Combe (présidente d’Osez le Féminisme !). Retrouvez la liste complète des signataires sur inegaleloitravail.fr

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... IXE3Fab.99


http://inegaleloitravail.fr/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 03 Juil 2016, 20:20

Le revenu salarial en baisse depuis 2009 – Pour les femmes, c’est toujours un quart de moins

Il faut arrêter de se plier au discours du patronat qui freine l’égalité salariale. Il faut cesser d’accepter que la moitié de la population soit payée (et occupe des postes) au rabais, uniquement parce que ce sont des femmes.

En seize ans, l’écart entre les revenus n’a été diminué que de 527 euros et les femmes perçoivent un revenu salarial en moyenne inférieur de 25 % à celui des hommes

à lire : https://sanscompromisfeministeprogressi ... -de-moins/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 13 Nov 2016, 21:35

Faut-il vraiment arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34 ?

La question reste entière : fallait-il s’arrêter de travailler et « faire grève » à l’appel d’une newsletter (Les Glorieuses associée au Salon des dames) ?

à lire : https://sanscompromisfeministeprogressi ... e-a-16h34/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Pïérô » 17 Nov 2016, 22:43

Mons-en-Barœul (59), vendredi 18 novembre 2016

Femmes précaires : projection-débat
Film documentaire de Marcel Trillat suivi d'un débat avec Nicole Gadrey

à 18h45, Maison de quartier Concorde, 41 rue Vincent de Paul, Mons-en-Barœul

Garderie assurée pour les enfants

https://www.facebook.com/events/1281028808616115/

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 22 Jan 2017, 20:41

Les hommes gagnent 34,6% de plus que les femmes

Ce chiffre recouvre entre autres celui de la répartition des emplois en temps partiel : 6% des hommes contre 30% des femmes. En 2015, 1,2 million de femmes salariées sont en situation de temps partiel subi, contre 471 000 hommes. Pour des temps complets, les femmes sont rémunérées 16,3 % de moins, et à poste et expérience équivalents, elles touchent 12,8 % de moins. Plus on monte dans la hiérarchie, plus les écarts se creusent : une femme cadre touche un quart de moins qu’un homme à poste équivalent. Encore largement défavorisées dans le monde professionnel, les femmes occupent plus souvent des emplois de mauvaise qualité à temps partiel, souvent subi, avec de moindres responsabilités.

à lire : https://sanscompromisfeministeprogressi ... es-femmes/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede bipbip » 12 Fév 2017, 17:41

Rapport sur l’égalité professionnelle femmes/hommes dans la fonction publique

Déclaration Solidaires Fonction Publique au CCFP du 31 janvier 2017

à télécharger : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/ccfp ... 9110cce2c9
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 12 Fév 2017, 22:00

Égalité professionnelle : quand l’Assemblée accouche d’une souris

Les députés ont voté l’allongement des congés maternité et paternité. Mais l’adoption définitive de cette mesure est plus qu’incertaine. Et le reste de la proposition de loi, qui prévoyait des mesures pour l’égalité professionnelle, est passé à la trappe.

à lire : http://www.lesnouvellesnews.fr/egalite- ... he-souris/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede bipbip » 11 Mar 2017, 18:34

Communiqué intersyndical
L’égalité doit être une priorité et une réalité dans la Fonction publique

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 14:57

Jumilhac-Le-Grand (24) vendredi 12 mai 2017

Projection du film "We want sex equality"

L'association Les Ronces vous propose une projection du film "we want sex equality" (1h50)

Synopsis: Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde...

Le film sera suivi d'un moment de discussion et d'échange entre femmes.

https://limoges.demosphere.eu/rv/488
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Pïérô » 26 Mai 2017, 08:50

Paris, vendredi 26 mai 2017

Projection débat « We Want Sex Equality »

Le groupe Salvador Segui de la Fédération Anarchiste organise la projection du film We Want Sex Equality. La projection sera suivi d'un échange autour d'un verre.

à 19h30, Librairie du Monde libertaire - Publico, 145 rue Amelot, Paris 11e

Synopsis :
Au printemps 1968 à Londres, une ouvrière de l'usine de Ford de Dagenham, dans la banlieue londonienne, va mener un mouvement visant à instaurer l'égalité de salaire entre les hommes et les femmes.

http://www.librairie-publico.info/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 25 Juin 2017, 21:06

Aujourd’hui, une Européenne gagne presque 40% de moins qu’un homme à la retraite

C’est une conséquence des inégalités au travail : arrivées à la retraite, les femmes perçoivent des pensions bien moins élevées que les hommes. Dans une résolution adoptée mercredi, le Parlement européen dénonce la situation et exhorte les Etats membres à « éradiquer » le problème. Explications.

à lire : http://amp.elle.fr/Societe/Le-travail/F ... te-3497102
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 12 Juil 2017, 19:59

Salaires. À quand la parité ?

Malgré la hausse de leur niveau d'études et de leur expérience professionnelle, les femmes restent toujours moins rémunérées que les hommes sur le marché du travail, selon l'Insee.

à lire : http://www.letelegramme.fr/economie/sal ... closePopUp
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Lutte pour l'égalité des salaires

Messagede Lila » 30 Juil 2017, 20:23

Les timides propositions gouvernementales pour l’égalité professionnelle

Avec un budget et un champ d’action réduits, la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a présenté, le 19 juillet, ses priorités pour, entre autres, favoriser l’égalité entre hommes et femmes au travail.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/emploi/article/20 ... do3HikO.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité