8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 05 Mar 2017, 18:08

Compte rendu de la conférence de presse sur le 8 mars grève des femmes

La syndicaliste islandaise a introduit la conférence expliquant le ressort de leur grève pour l’égalité salariale du 24 octobre dernier qui a rassemblé plus de 25.000 islandaises (sur 335.000 habitant-es).

Le Planning familial a souligné la démarche inédite du rassemblement des associations féministes, syndicalistes et ONG et divers intervenantes ont expliqué l’appel de la grève des femmes, ses déclinaisons (grève, débrayage 15h40, brassards à télécharger sur le site prochainement...).

Cécile Gondard - Lalanne pour Solidaires a mis en avant la dimension de lutte de ce 8 mars : nous rejoignons ainsi les nombreuses luttes des femmes qui ont permis des avancées pour les droits des femmes, et qui ont aussi bénéficié aux hommes.

Le site 8mars15h40.fr a été présenté, et le film projeté (il a eu du succès malgré un son a minima !)

... https://www.solidaires.org/Compte-rendu ... des-femmes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 05 Mar 2017, 19:44

Montpellier

Semaine des droits des Femmes

Lundi 06/03
18h - Salle Camproux
Conférence de Geneviève Duché, Docteur d'état ès sciences économiques, diplômée en sociologie et en psychologie, membre du Bureau du CIDFF34.
Les droits des femmes et l'Egalité, des années 1970 à aujourd'hui : un combat toujours nécessaire.

Mardi 07/03
12h - Salle Camproux
Conférence de Marie - Noëlle Lanuit, sexologue, sur le plaisir féminin.
16h - Salle Camproux
Table ronde en présence de Benoit Bories réalisateur du documentaire "Les bijoux de famille" et de deux étudiants de master travaillant sur la contraception.
La contraception : Une histoire de femmes ?
18h30 - Salle Camproux
Conférence de Edith Vallée
Celles qui tournent le dos à la maternité

Mercredi 08/03
Toute la journée
Mises en scène et improvisations sur le campus

Jeudi 09/03
18h - Salle Camproux
Projection de "Moi Nojood 10 ans, divorcée"
En présence d'un des acteurs, étudiant à l'université Paul Valéry.
20h30 - Salle Jean Moulin
Concert : Picon mon Amour et Une Touche D'Optimisme

https://www.facebook.com/events/1145851212179530/



Grenoble

Journée internationale des droits des femmes

Rassemblement et manifestation organisés par la Plateforme des Droits des Femmes. RDV 15H40 Place felix Poulat

Cet évènement est organisé par la Plateforme Droit des Femmes. Composée d’associations, de partis politiques, de synidcats et des militanTEs qui se reconnaissent dans des valeurs féministes. Elle agit pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Elle revendique le libre accès à la contraception et à l’avortement, la réouverture des centres IVG fermés, l’égalité dans le monde du travail, la revalorisation des salaires des femmes, la lutte contre les violences sexistes, une éducation non-genrée, la lutte contre les discriminations.

Nous nous rallions à un mouvement de grève national : http://8mars15h40.fr/ et International : #DayWithoutAWoman #WomensMarch

Image

https://grenoble.indymedia.org/2017-03- ... des-droits
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 06 Mar 2017, 00:24

8 mars 2017 – Communiqué international de la MMF

Nous, Femmes de la Marche Mondiale des Femmes, nous unissons nos voix pour rendre hommage à toutes les luttes historiques, pleines d’énergie, des femmes et des mouvements féministes de par le monde.

Nous dénonçons le contexte politique mondiale, marqué par le contrôle croissant des gouvernements par des partis de droite pleins de haine, de racisme, de misogynie, d’intolérance et de discriminations ; Nous devons aussi faire face à une montée et une radicalisation de la violence militariste employée pour contrôler nos territoires : corps, esprit, terre, eau, forêts, savoir, et même notre passé historique, notre présent et notre futur ; pour perpétuer le patriarcat, le capitalisme néolibéral et le colonialisme sont les paradigmes dominants. Dans le même temps, le discours du développement perd tout sens alors que les élites accumulent les richesses, sont discréditées par la corruption et l’impunité, et que les institutions, fragilisées, ne rendent jamais de compte aux peuples.

Les injustices climatiques s’aggravent partout et détruisent les modes de subsistance, provoquant des morts, surtout dans les communautés pauvres. Les Etats-nations ne parviennent pas à remplir leurs engagements sur la justice climatique et continuent à proposer de fausses solutions. Nous appelons le monde à jeter l’opprobre sur le président des Etats-Unis pour la régression que suppose son refus du plan d’action pour le climat. De même, son discours « Les Etats-Unis d’abord » confère plus de pouvoir aux entreprises des Etats-Unis pour qu’elles continuent à polluer, à dépouiller les communautés locales et à exploiter la main d’œuvre du monde entier, comme cela avait été le cas il y a des siècles avec l’esclavage. Nous savons bien que les femmes du Sud, les migrantes, les femmes de couleur, les autochtones, et des minorités sexuelles paient de leurs corps et de leur travail le prix de la croissance économique, sans en tirer aucune gratification.

Dans ce contexte, nous femmes du Nord et du Sud, devons faire face à la plus grande agression contre nos droits, qui se répercute par une violence croissante en termes de féminicides, de migrations forcées (qui débouche sur l’exploitation des femmes), de traumatismes et de morts.

Toutes ces raisons sont plus que suffisantes pour exprimer notre solidarité avec los camarades et avec toutes les femmes qui luttent.

• Dans tout l’Afrique, les femmes résistent à de nombreuses formes de violences néocoloniales perpétrées par les multinationales du secteur extractif et de l’agro-industrie, qui envahissent nos communautés, détruisent nos modes de subsistance et nous appauvrissent. Face à ces réalités, les femmes et les petites filles sont soumises aux viols, aux mariages forcés et aux grossesses précoces, ce qui limite leur accès à l’éducation et ne leur permet pas de vivre dignement.

• Dans le Monde arabe et au Moyen-Orient, les femmes résistent aux groupes fondamentalistes qui sèment la terreur dans les communautés et exposent les femmes à toutes sortes de violences et brutalités, y compris à l’esclavage. Les femmes y font face par des mécanismes d’autodétermination et d’autodéfense.

• En Amérique, la gauche est en train d’être remplacée par des gouvernements d’extrême-droite qui détruisent les importants acquis des dernières décennies et reprennent les programmes néolibéraux qui servent les intérêts capitalistes. Les femmes résistent en défendant les droits fondamentaux, les droits de la nature et les biens communs et doivent affronter en retour la criminalisation de leur lutte, des agressions et des assassinats.

• L’Asie souffre historiquement des effets du colonialisme et du néolibéralisme. Aujourd’hui, alors que la pauvreté augmente en raison de l’intensification du contrôle du territoire par les multinationales, protégées par les politiques néolibérales mondiales, les femmes sont bien plus exposées à l’exploitation au travail, à la violence sexuelle et à la traite.

• En Europe, dans les différentes régions, les femmes s’opposent au recul de leur droit à l’avortement, imposé par des forces de plus en plus fondamentalistes et radicales qui prennent le contrôle des mécanismes étatiques de prise de décision. Les mesures d’austérité et de sécurité servent de justificatif à la résurgence d’un nationalisme radical qui provoque l’intolérance vis à vis des migrant-es et des autres minorités.

• A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, nous soutenons la proposition d’une grève internationale des femmes car nous croyons en la nécessité de construire et de renforcer notre mouvement international féministe, moteur d’une solidarité internationale des femmes. L’autogestion des femmes dans leurs luttes locales, nationales et régionales est essentielle. Nous nous unissons comme Femmes du monde, de la même voix qui a été la nôtre lors de la 10ème Rencontre internationale “Femmes en résistance, construisons des alternatives pour un monde meilleur” . Car, comme nous le disons, notre mouvement est notre alternative. Nous pensons qu’en unissant nos efforts avec d’autres mouvements de femmes actifs dans cet appel, nous renforçons la lutte sur des préoccupations communes et nous nous donnons davantage de raisons d’espérer.

Nous continuons à poursuivre les Actions mondiales que nous avons planifiées lors de notre 10ème Rencontre internationales, telles que :

• Le 24 avril – “Rana Plaza est partout!”, Journée internationale du calendrier de la Marche mondiale des femmes avec des actions autour de l’économie des femmes (tendances économiques mondiales), le monde du travail, l’autonomie économique des femmes, etc.

• Le 3 juin – Action mondiale : 24 heures pour la Paix et la migration

• Parallèlement, nous soutenons les appels à des actions organisées sur le plan régional pour aborder des questions régionales.

Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous continuerons en marche !


https://marchemondialedesfemmesfrance.o ... de-la-mmf/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 07 Mar 2017, 00:45

Poitiers

À Poitiers plusieurs événements
• 12h/14h action « porteurs de parole » pour un recueil de paroles de passant-es. Question Posée : Au travail, le masculin l'emporte-t-il sur le féminin ?
• 15h40 Rassemblement devant l'hôtel de ville, exposition des paroles recueillies le matin
• 19h00 apéro débat
• 20h30 théâtre d'improvisation au Local (rue Saint Pierre Le Puellier) sur le thème des paroles recueillies et les prises de paroles lors du débat

En France, les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si, à partir de 
15h40, elles travaillaient à l'oeil !

« En 2017, nous voulons que cessent enfin les inégalités au travail, en termes de salaires, d'accès à l'emploi, de carrière, de temps de travail. Nous voulons l'égalité salariale et la revalorisation des salaires dans les métiers à prédominance féminine.

En 2017, nous voulons que soit garanti le droit d'accès à l'avortement, à la contraception dont la légitimité est sans cesse remise en cause. Nous voulons un égal accès à la santé et aux services publics garants d'une égalité de traitement pour toutes et tous.

En 2017, nous voulons que cessent les violences sexuelles et sexistes à l'encontre des femmes : au travail, dans l'espace public comme à la maison.
En 2017 nous voulons des politiques volontaristes contre les stéréotypes de genre : à l'école, dans les médias, dans la vie publique et privée.
En 2017 nous voulons le partage des tâches domestiques et des services publics de prise en charge de la petite enfance et des personnes âgées dépendantes.
Les femmes sont toujours payées en moyenne un quart en moins que les hommes. Ceci signifie donc que chaque jour, elles travaillent gratuitement à partir de 15h40 […] »

Le 8 mars, pour défendre les droits des femmes, refuser le travail gratuit et exiger l'égalité professionnelle, nous appelons à des arrêts de travail à 15h40 danstoute la France et sur tous les lieux de travail.

Tout l'appel sur le site http://8mars15h40.fr

Premiers signataires : Association Nationale des Etudes Féministes, ATTAC France, CGT, Collectif Libertaire Anti-Sexiste, Collectif 52, Collectif Georgette Sand, Collectif National pour les Droits des Femmes, Femen, Femmes Solidaires, Féministes plurielles, Femmes Egalité, FSU, La Brigade antisexiste, Les Effronté-e-s, Les Glorieuses, Marche Mondiale des Femmes, Osez Le Féminisme, Paye ta Shnek, Planning Familial, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL ….


https://poitiers.demosphere.eu/rv/1137
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 08 Mar 2017, 08:26

Antipatriarcat : Grève des femmes le 8 mars !

Les organisations syndicales (CGT, Solidaires, FSU, Unef...) et les associations féministes (CNDF, Femmes Egalité, Osez le féminisme, Planning familial...) appellent les femmes à se mettre en grève le 8 mars 2017 à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Retour sur l’initiative.

La grève des femmes le 8 mars 2017 devrait initier une nouvelle dynamique unitaire pour le mouvement féministe en France. Appeler à la grève des femmes pour le 8 mars, c’est d’abord mettre à l’ordre du jour les inégalités salariales que subissent les femmes. Encore aujourd’hui, celles-ci gagnent 25% de moins que les hommes dans le privé, et environs 15% de moins que les hommes dans la fonction publique.

Chaque jour, à partir de 15h40, les femmes travaillent donc gratuitement. Les dernières réformes libérales ont un impact dévastateur sur l’emploi et les conditions de travail des femmes : particulièrement présentes dans le domaine du commerce, elles ont subi de plein fouet la généralisation du travail le dimanche avec la loi Macron.

De même, la loi Travail impose un recul pour les femmes puisque les accords d’entreprise se situent à présent au-dessus de la loi pour définir le temps de travail. Cette question reste cruciale pour les femmes qui doivent encore jongler entre temps de travail domestique et temps de travail salarié et qui occupent 82,5% des emplois à temps partiel.

Appeler à la grève des femmes le 8 mars, c’est rappeler la force d’action des femmes et leur capacité à bloquer des secteurs primordiaux : le commerce, la santé, l’administration… Moins présentes dans des secteurs traditionnellement « masculins », elles représentent néanmoins 23,1% des salarié.es de l’énergie et 26,3% des salarié.es des transports..

Luttes internationales

Reste aux femmes à prendre conscience de leur capacité d’action et de leurs intérêts en tant que femme. ­D’une part elles ont en commun de continuer à subir l’exploitation domestique et l’exploitation salariale, et d’autre part, si il y a bien un secteur dont les femmes sont quasiment absentes c’est celui des plus grandes fortunes !

Ce 8 mars 2017 se prépare dans un contexte de luttes internationales pour les droits des femmes : ces derniers mois, en Italie, en Espagne, en Pologne et en Argentine, les femmes ont manifesté massivement contre les violences faites aux femmes et le féminicide. De même, elles étaient des millions à manifester contre ­l’élection de l’ultraconservateur Donald Trump et sa politique anti-IVG.

Alors que l’extrême droite gagne du terrain et que les réformes ultralibérales s’accélèrent, il est urgent pour les femmes de construire un mouvement d’ampleur pour défendre leur droit à disposer de leur corps, pour l’égalité salariale, contre les violences patriarcales.

Maud (AL Paris Nord Est)

http://www.alternativelibertaire.org/?A ... -femmes-le
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 09 Mar 2017, 14:42

Tract AL

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 09 Mar 2017, 21:09

Tours
8 mars 2017 : 300 manifestant-e-s à Tours et pas une ligne dans la presse locale...
Mais des reportages TV...
... http://www.solidaires37.org/spip.php?article1131


Paris
Droits des femmes : «La grève s'impose pour juguler les régressions»
A l'appel d'une trentaine d'organisations féministes, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce mercredi place de la République, à Paris, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.
... http://next.liberation.fr/sexe/2017/03/ ... ns_1554220
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 10 Mar 2017, 12:09

Un 8 mars de luttes et de grèves ! - Manifestation parisienne
https://www.solidaires.org/Un-8-mars-de ... parisienne

8 mars à Nantes : retour sur la manifestation féministe
https://nantes.indymedia.org/articles/37139
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 16 Juil 2017, 19:23

Le 8 mars, les femmes pourraient bénéficier d'une demi-journée de congé

Dans un arrêt rendu mercredi, la Cour de cassation affirme que le code du travail permet des mesures prises au seul bénéfice des femmes, pour remédier aux inégalités.

C'est un congé pour manifester, ou se reposer. Une entreprise peut accorder, par accord collectif, une demi-journée de congé à ses salariées à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, a annoncé mercredi la Cour de cassation dans un communiqué.

à lire : http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 27037.html


Et vous croyez qu'on vous laissera en paix patriarcale ?

.
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 28 Jan 2018, 18:09

Dans l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars !

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

Image

Image

https://www.solidaires.org/Dans-l-actio ... -le-8-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 25 Fév 2018, 19:11

APPEL NATIONAL : Nous appelons à l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars.

Nous appelons à l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social. Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une responsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure. Et nous ne cesserons pas de le répéter : la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication. Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité. Elle demande outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle. Notre constat est sans appel : le gouvernement français ne les a jamais mis en place. Le patronat met toute son énergie à combattre toute mesure contraignante. Et c’est ainsi qu’en 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là.

Les femmes sont nombreuses à se mobiliser. Elles dénoncent les violences sexistes et sexuelles à la maison, dans l’espace public, au travail. Elles alertent sur les stéréotypes de genre toujours persistants dans les médias, à l’école, dans la vie publique et privée. Elles condamnent la précarité, la pauvreté, le chômage. Elles refusent les inégalités au travail en termes de salaires, d’accès à l’emploi, de carrière, de temps de travail. Et elles rappellent les conséquences de toutes ces inégalités sur le montant des retraites. Elles dénoncent les conséquences de la répartition inégalitaire des tâches domestiques sur la vie des femmes. Elles luttent contre les remises en cause du droit à l’avortement, à l’accès à la contraception. Elles exigent la garantie de services publics pour toutes et tous, des services à développer et équilibrer sur l’ensemble des territoires, de la petite enfance à la perte d’autonomie. Elles combattent la lesbophobie et tous les stéréotypes relatifs à toute autre catégorie discriminée. Elles soutiennent les migrantes et réfugiées. Elles n’admettent pas les discriminations, comme celles visant les femmes handicapées...

Cette liste, bien longue, montre qu’il s’agit bien d’un système social derrière toutes ces inégalités. Cette domination, nous la refusons et la refuserons. Jusqu’à ce qu’elle cesse. Et pour cela, nous appelons à agir sur tout le territoire, par des actions de grève, des débrayages, des rassemblements, des manifestations. L’égalité entre les femmes et les hommes est une question de justice sociale et de démocratie. C’est un levier pour gagner l’émancipation de toutes et tous.
C’est pourquoi nous appelons toutes nos organisations à préparer dès à présent les mobilisations du 8 mars 2018 sur l’ensemble des territoires.

Collectif National pour les Droits des Femmes, CGT, FSU, Solidaires, Action Aid France Peuples Solidaires, Femmes Egalité, UNEF, Chiennes de garde, Encore féministes, Zeromacho, Réseau Féministe « Ruptures », Le Planning Familial, MNCP, ATTAC, femmes libres (radio libertaire), Marche Mondiale des femmes France, UNL, Osez le féminisme, Collectif Libertaire Anti Sexiste…


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article491


APPEL REGION PARISIENNE.

15h40 République, 17h30 Manifestation vers Opéra.

Toutes et tous ensemble dans la rue pour un 8 mars de lutte et de grève ! Féminicides, violences contre les filles et les femmes : il y a urgence !

La vague libératrice d’une parole jusqu’ici étouffée et inaudible submerge les réseaux sociaux avec les hashtags #metoo, #balancetonporc, #balancetonagresseur, #payetonuterus, #balancetonaccouchement et révèle une société profondément patriarcale.
Ces violences sexistes, sexuelles et conjugales perpétrées contre les filles et les femmes s’exercent partout : dans la famille, au travail, dans les espaces publics.

Ces hommes tuent, massacrent, vendent, violent, prostituent, défigurent, oppriment des millions de femmes, notamment les femmes migrantes.

Toutes les femmes ont déjà été victimes de violences ; violences acceptées, tolérées, minorées par la société et niées, ignorées par de trop nombreux-ses politiques, certains hommes politiques agissant eux mêmes parfois en toute impunité.

Il est urgent de passer aux solutions concrètes pour lutter contre les violences masculines !

Ces violences sont multiformes :
cette fillette de 11 ans en Seine et Marne voit l’homme qui l’a violée être acquitté au motif qu’elle aurait pu désirer cet acte pédocriminel,
des femmes victimes d’agressions sexuelles, alors que leurs affaires sont prescrites, se retrouvent poursuivies en diffamation par les agresseurs,
Alexia Daval et toutes les femmes victimes de violences conjugales pouvant aller jusqu’au féminicide, voient les souffrances endurées qualifiées de « drame passionnel »,
90% des femmes ne portent pas plainte par honte de parler, crainte des représailles de la part de l’agresseur ou de ses proches, ou non confiance en la justice qui impose un difficile parcours de la combattante.

Fortes de leurs luttes et de leur expérience auprès des victimes, les féministes ont des solutions !

Nous exigeons des pouvoirs publics une réelle volonté politique de les écouter, de prendre en compte leurs paroles, d’agir, VITE ! Les mesures annoncées par E. Macron le 25 novembre dernier ne vont pas assez loin et sont bien souvent une reprise de mesures préconisées ou déjà impulsées par les gouvernements précédents. Elles ne sont même pas financées.

Nous voulons des actes et non de belles paroles : un plan d’action immédiat et durable, une loi-cadre contre les violences masculines et de réels moyens pour les faire appliquer alors que les dépôts de plainte ont augmenté de 30%.

Nous exigeons aussi des moyens conséquents pour que les associations puissent assumer leurs missions de service public auprès des victimes.

Le 8 mars est la journée internationale de luttes pour les droits des femmes, de la solidarité entre toutes les femmes, dans le monde entier, engagées pour leurs droits et pour leur émancipation du système patriarcal. La journée où on lutte aussi partout pour la possibilité de vivre en tant qu’être humain, pour la liberté de l’avortement, pour l’autonomie financière des femmes et contre les inégalités persistantes.

Ce 8 mars à 15h40, comme tous les jours, c’est l’heure à laquelle les femmes ne sont plus rémunérées par rapport à leurs collègues masculins.

Ce 8 mars à 15h40, c’est la grève des femmes pour faire aboutir toutes nos revendications.

Ce 8 mars, soyons nombreuses et nombreux dans la rue : associations, syndicats, organisations et partis politiques progressistes : rassemblons nous à 15h40 à République. A 17h30, nous partirons en manifestation.

Faisons-nous entendre ! La parole des femmes s’exprime de plus en plus fort, elle doit maintenant être prise en compte ! Organisons -nous !

Premières signatures : Collectif National pour les Droits des Femmes, Osez le féminisme !, Amicale du Nid, Association Nationale des Études Féministes, Chiennes de Garde, Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et la Contraception, CQFD Lesbiennes Féministes, Écologie, mouvement de l’Écologie politique, Elu.e.s contre les violences faites aux femmes, Femmes Migrantes Debout, Ensemble !, Féministes Insoumises, France Insoumise, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Mouvement de la Jeunesse Communiste de France, Mouvement du Nid, Mouvement du Nid Paris, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Réseau Féministe Ruptures, SKB ( Turquie), Soutien aux Femmes Victimes de Violences Sexuelles, Obstétricales et Gynécologiques, SNPES PJJ FSU, Union Nationale Lycéenne.


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article490
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 25 Fév 2018, 19:51

Le site national 8mars15h40, de support à la grève des femmes, vient d'être mis en ligne. Il a été élaboré entre des associations féministes et des syndicats

https://8mars15h40.fr/

En 2018, les femmes en France sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40.

Rejoignez la grande mobilisation du 8 mars partout dans le monde
pour défendre les droits des femmes et exiger des mesures contre les violences sexistes et sexuelles.

15h40, pourquoi ?

15h40, c’est l’heure à laquelle les femmes arrêtent d’être payées chaque jour, sur la base d’une journée standard (9h – 12h30/13h30 – 17h).

Les femmes sont toujours payées 26% de moins que les hommes

Parce qu’elles sont 30% à travailler à temps partiel

Parce qu’elles sont concentrées dans des métiers dévalorisés socialement et financièrement

Parce qu’elles n’ont pas de déroulé de carrière

Parce qu’elles touchent moins de primes, d’heures supplémentaires

https://8mars15h40.fr/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 11:29

Dans l’action et la grève pour les droits des femmes le 8 mars !

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

Image

... https://www.solidaires.org/Dans-l-actio ... -le-8-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 15:46

Non, Monsieur Macron, la précarité ne se limite pas aux contrats courts de moins d’un mois

Image

https://www.solidaires.org/Non-Monsieur ... s-de-moins


Dans les communes, les communautés d'agglo, les Départements, les Régions, les établissements publics, le 8 mars, mobilisons-nous contre les violences faites aux femmes et pour l'égalité femme/homme !

Image

https://www.facebook.com/fedesudct/phot ... =3&theater
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 16:55

Lyon

8 mars : la lutte contre le patriarcat continue !

La journée du 8 mars ne se « fête » pas par un cadeau ou une distribution de fleurs, ce n’est pas la journée de « la femme » mais la « Journée internationale de lutte pour les droits des femmes » !

Cette année deux temps forts :
- Grève de l’Egalité et rassemblement à 15h40 place de la Comédie pour demander l’égalité salariale.
- Manifestation à 17h30 départ place de la Comédie contre les violences sexistes et sexuelles.

En 2018, le contexte politique, social et économique, international comme national, n’offre pas de répit pour tout-e-s celles et ceux qui oeuvrent à plus d’égalité et de justice sociale. La banalisation des idées d’extrême droite, la montée des conservateurs dans les élections (dans différents pays européens notamment), la répression du mouvement social sont des signes inquiétants pour nos droits.

Cette journée est l’occasion pour lutter ensemble en faveur d’une égalité entre les femmes et les hommes, pour ainsi rétablir une justice sociale et la démocratie, permettant l’émancipation de tou-te-s. 2017 a été une année d’évolutions, les unes positives, les autres moins. Malgré le climat ambiant de « libération » de la parole des femmes, portée par les révélations de nombreuses femmes suite au cas Harvey Weinstein, 2017 a malheureusement été une année pleine de régression pour les droits des femmes :
• la montée des partis d’extrême droite lors des élections présidentielles,
• une chroniqueuse qui hurle à la télé que le viol est une affaire « privée » qui n’a pas lieu d’être dans l’espace public,
• une auteure qui « regrette de ne pas avoir été violée »,
• la standing ovation à l’Assemblée pour soutenir Gérald Darmanin, accusé de viol, de qui Edouard Philippe, notre Premier Ministre, a dit qu’il a toute sa confiance » ...
• L’Académie française, de son côté, crie au « péril mortel » au sujet de l’écriture inclusive,
• une enfant de onze ans aurait manipulé et séduit l’homme qui l’a violée ;
• N’oublions pas non plus la tribune parue dans Le Monde sur la « liberté d’importuner », ni les 131 féminicides, connus des médias pour être des « crimes passionnels » et autres « drames familiaux ».

Ainsi, 2017 a été une année de plus de régression des droits des femmes et a permis la cristallisation du patriarcat, qui autorise les hommes à prendre possession des femmes et à disposer de leur vie. Malheureusement, on va encore devoir se battre cette année, 2018 ne nous laisse pas de répit avec les 15 premiers féminicides.

En 2018,
nous voulons :
• l’égalité salariale et la revalorisation des salaires dans les métiers à prédominance féminine ;
• le partage des tâches domestiques ;
• une prise en charge égalitaire de la petite enfance et des personnes âgées dépendantes des services publics ;
• la garantie du droit d’accès à l’avortement et à la contraception dont la légitimité est sans cesse remise en cause ;
• un égal accès à la santé et aux services publics dont l’accès à la PMA pour tou-te-s ;
• la fin des violences sexuelles et sexistes à l’égard des femmes : au travail, dans l’espace public comme à la maison ;
• des politiques volontaristes contre les stéréotypes de genre : à l’école, dans les médias, dans la vie publique et privée.

Signataires : Planning Familial 69, Femmes Solidaires, Collectif MeToo Lyon, LDH, Unef, Sud Educ, Solidaires, UD CGT 69, PG, Ensemble, CGA, PCF, NPA, Alternative Libertaire.

Comment faire grève ?
Tou-te-s les salarié-e-s du secteur privé et tous les agents de la fonction publique, quel que soit leur statut, peuvent se mettre en grève, qu’ils/elles soient syndiqué-e-s ou non. Un préavis de grève est déposé dans les 3 fonctions publiques et il y a des appels nationaux de
plusieurs syndicats dans le secteur privé (contacter les organisations syndicales)


https://rebellyon.info/8-mars-la-lutte- ... rcat-18758
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités