Résistance et luttes femmes dans le monde

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 23 Juil 2017, 13:30

[Vidéo] " La police bolivienne demande plusieurs milliers de dollars pour libérer des manifestantes féministes "

Lors de la 3ème rencontre d’« Aquélares subversiA » le 7 juillet 2017 dans la ville de Cochabamba, des femmes et des filles venues de Bolivie, Pérou, Équateur, Argentine, Chili, Colombie, Mexique, USA, Italie ont appelé à une grande « Marche des femmes pour la vie, le corps, le territoire et la dignité ». Cette marche dénonçait la violence patriarcale et les féminicides. Cette manifestation a été violemment réprimée par la police bolivienne. 4 copines ont été arrêtées, frappées et insultées.

La police bolivienne demande plusieurs milliers de dollars pour libérer les manifestantes féministes qui dénonçaient entre autre l’impunité des viols commis par les policiers.

Mise à jour du 16 juillet : soirée de soutien aux copines féministes arrêtées en Bolivie. Toute l'après-midi du vendredi 28 juillet, à partir de 14h à l'Utopia, 42 rue Prudhon, quartier Beaux-Arts de Montpellier. Lisez le Programme dans l'article

... http://lepressoir-info.org/spip.php?article942
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Lila » 23 Juil 2017, 18:48

Vendues par Daech comme esclaves sexuelles, des Yézidies de retour à Raqqa pour se venger

Vendue comme « esclave sexuelle » par les jihadistes à Raqqa, la Yézidie Heza est de retour dans la cité syrienne, cette fois-ci comme combattante, pour venger les milliers de jeunes femmes qui ont subi les mêmes horreurs.

En uniforme militaire, la tête couverte d’un fichu vert brodé de fleurs, Heza revit son cauchemar d’il y a trois ans. « Ils nous ont emmenées comme des moutons, ils nous ont pourchassées et humiliées dans ces rues mêmes », raconte-t-elle, en montrant du doigt une série de maisons détruites par les combats à Mechleb. Ce quartier de l’est de Raqqa a été le premier à tomber aux mains des Forces démocratiques syriennes (FDS), l’alliance arabo-kurde qui cherche à chasser Daech (EI) de son fief du nord de la Syrie avec le soutien des États-Unis.

Pour Heza, dont le nom signifie « force » en kurde, ce combat l’aide à apaiser sa souffrance. « Prendre les armes m’a aidée à évacuer certaines angoisses », dit-elle entourée de combattantes de la minorité kurdophone yézidie dans une maison abandonnée à Mechleb. « Mais mon cœur restera plein de vengeance tant qu’elles n’ont pas été toutes libérées », lance la jeune femme.

la suite : http://www.lequotidien.lu/magazine/vend ... se-venger/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 28 Juil 2017, 11:23

Montpellier vendredi 28 juillet 2017

Féria de soutien aux copines féministes en Bolivie

à Luttopia 003, 42 Rue Proudhon, Beaux Arts, Montpellier

Au programme

14h : olympiades féministes
16h : débat en non-mixité "Comment lutter contre le sexisme dans les milieux libertaires"
20h : Les Intruses (compagnie de théâtre féministe, Lille)
21h : repas a prix libre
22h : blind test

"Aquelare subresivA" est une rencontre de collectifs féministes autonomes et autogérés sur les territoires administrés par l'état bolivien, et qui bénéficie d'un fort rayonnement sur tout le continent sud américain. Ces rencontres existent depuis 3 ans dans le but d'articuler des actions communes depuis l'autonomie des femmes, le respect de la vie, le droit de décider, le combat contre les violences systémiques du patriarcat, des états et du capital.

En Bolivie, 7 femmes sur 10 souffrent de violence machiste, 400 femmes meurent chaque année à cause des avortements clandestins et un féminicide a lieu tous les 3 jours.

Lors de la 3ème rencontre d'« Aquélares subversiA » le 7 juillet 2017 dans la ville de Cochabamba, des femmes et des filles venues de Bolivie, Pérou, Équateur, Argentine, Chili, Colombie, Mexique, USA, Italie ont appelé à une grande « Marche des femmes pour la vie, le corps, le territoire et la dignité ». Cette marche dénonçait la violence patriarcale et les féminicides. Cette manifestation a été violemment réprimée par la police bolivienne. 4 copines ont été arrêtées, frappées et insultées.

Les arrestations ont eu lieu devant un commissariat, alors que les manifestantes dénonçaient l'impunité des viols commis par la police. En 2016, sur 426 cas de violence policière contre les femmes, l'immense majorité des agresseurs bénéficie d'une impunité totale. Le cas le plus emblématique fut le viol d'une jeune fille handicapée dans l'enceinte de ce même commissariat.

Image

Affiche de la 3ème rencontre d'« Aquélares subversiA »

Nous restons sur nos gardes

Nos 4 copines ne sont plus en prisons depuis le 8 juillet, nous cherchons à garantir leur absolue liberté car elles toujours soumise a une situation bureaucratique et répressive

Cette répression nous pousse à toutes faire une analyse de réflexions profonde autour de la violence de la constante criminalisation des mouvements des femmes sur tous les territoires. Elle met à nu le caractère nettement misogyne de la police et des instance répressives

Nous voulions souligner l'importance des réseaux communautaires de solidarité et leur articulation qui donne courage idée, apports, expérience et qui ravive notre lutte d'avantage

Nous voulions remercier a tous les personnages, collectifs, mouvements et organisation de tous le territoire d'Abya Yala et du monde entier qui se sont solidarisés et nous ont aidé a affronter cette situation grâce à une pression politique et une solidarité international.


Unis contre la criminalisation des mouvements sociaux

Non à la criminalisation du féminisme

Quand ils s'attaquent à une, ils nous attaquent toutes

JALLALLA

Kochapampa 11 de julio 2017

Aquelarre SubversivA

https://www.facebook.com/events/1926247 ... 743919016/

https://lepressoir-info.org/spip.php?article942
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Lila » 18 Aoû 2017, 20:12

Des grands-mères amérindiennes ont capturé et brûlé un drapeau des suprématistes dans le Dakota du Nord, sans violence et sans arme.

Image

https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... =3&theater
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Lila » 20 Aoû 2017, 20:35

Nawal El Saadawi, icône du féminisme en Egypte

Intellectuels du monde arabo-musulman (3|5). Depuis 60 ans, la romancière dénonce la condition féminine dans les pays musulmans. Une lutte qui lui a valu prison et exil, raconte la politologue Myriam Benraad.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/festival/article/ ... bVzqrI8.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 16:32

Turquie

Şûjin est fermé, le journalisme de femmes perdurera

Şûjin, journal d’information féministe, a été interdit et fermé, suite à la promulgation d’un décret n° 693, du 25 août. Les locaux de Şûjin et l’agence d’informations Diha, qui est également interdite par le même décret, ont été scellés.

Nous avions annoncé en décembre 2016, la naissance de Şûjin, source d’information féministe, dont l’équipe était composée intégralement de femmes. Şûjin avait été fondée dans la tradition de l’agence d’information Jinha, (dont vous connaissez une co-fondatrice, Zehra Doğan, en mars 2012). Jinha vécu ses derniers jours en 2016, fermée par décret le 30 octobre en même temps qu’une dizaine d’autres médias d’opposition.

Şûjin comme Jinha, adoptait une ligne éditoriale centrée sur les informations concernant les femmes, et utilisait un langage journalistique anti-patriarcal (que Kedistan leur emprunte volontiers).

... http://www.kedistan.net/2017/08/30/suji ... perdurera/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Pïérô » 10 Sep 2017, 03:53

Radio : Retour sur l’assemblée des femmes de la Via Campesina été 2017.

Entretiens de 4 paysannes (Belgique, Niger, Portugal, France) sur l’assemblée des femmes de la Via Campesina qui s’est tenu à Derio au Pays Basque en juillet 2017.

à écouter : https://blogs.radiocanut.org/luttespays ... -ete-2017/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 15:28

Palestine • La résistance au féminin

Les media mainstream évoquent peu le Rojava. Encore moins ce qui s’y passe. Ne parlent jamais de luttes de femmes. Oublient vite que le masculin et le viril n’ont pas le monopole de la résistance, du courage et de la lutte armée.

Vous, lectrices et lecteurs de Kedistan, connaissez Aslı, Zehra, Nuriye… et vous allez adorer Soraida, une femme de Palestine, dans ce film tourné en 2004 par Tahani Rached, une réalisatrice dont nous aimons particulièrement le regard, la force digne et tranquille.

Rencontrer Soraida, c’est découvrir un autre visage de la Palestine, un pays où les femmes ne sont pas toutes voilées, où les hommes ne parlent pas la langue de bois et où les enfants ne sont pas des bombes humaines. Soraida nous invite chez-elle, et ose poser la question : “lorsque nous sommes écrasés, comment ne pas perdre notre humanité ?”

Avec humour, elle raconte ses petites victoires, ses rêves et ses résistances quotidiennes, nous fait part, dans un sourire, de ses réflexions, universelles, sur l’enfermement et l’occupation.

Nul doute que ses paroles feront écho à d’autres combats et d’autres couvre-feux…

Les dix premières minutes, où Soraida menace les snipers qui guettent en face de chez-elle à coup de paillasson, mais aussi les rencontres avec les voisines volubiles ou les promenades dans la ville à la redécouverte des cachette… Ce long documentaire est bourré de personnages pétillants, d’anecdotes tragi-comiques et raconte la Révolte comme une nécessité.

... http://www.kedistan.net/2017/09/15/pale ... u-feminin/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 18:33

Libération kurde • Le mouvement des Femmes Libres

Témoignages d’une délégation de femmes partie au Kurdistan…

Nous présentons le mouvement des femmes du Bakûr, tel que nous l’avons étudié et rencontré lors de notre voyage.
(La première partie de cet article, publié dans le Merhaba Hevalno 4, traitait de la contre-révolution menée par l’État turc au Bakûr.)

... http://www.kedistan.net/2017/09/05/kurd ... es-libres/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Lila » 01 Oct 2017, 18:05

L'artiste et journaliste kurde Zehra Dogan en prison pour un dessin

2 ans et 9 mois de prison pour un dessin et un témoignage publiés sur les réseaux sociaux. Libérée sous conditions pendant quelques semaines, la jeune Kurde Zehra Dogan publie son journal de bord et ses oeuvres dans un livre Les yeux grand ouverts qui paraît en France aux éditions Fage.

Féministe, Kurde, journaliste et artiste - 4 identités pas facile à vivre dans la Turquie d'Erdogan, mais que Zehra Dogan assume à ses risques et périls. Cofondatrice de l'agence de presse JINHA, une agence d'information kurde dont l'équipe était exclusivement féminine, elle l'a vue fermer fin octobre 2016 par décret du président Erdogan.

Les yeux des femmes

Pas de quoi arrêter Zehra qui continue alors à faire passer l'information via les réseaux sociaux : photos, témoignages, mais aussi ses dessins qu'elle poste en format numérique. Ils vont être largement partagés. Au-delà de l'écriture, elle exprime par le dessin les sensations et les sentiments qui lui restent sur le coeur. Des terres brunes, des tatouages bleus, des céramiques rouges, des villes grises de la poussière des destructions, et puis ces immenses yeux noirs des femmes, des enfants, des torturés. La gravité et la profondeur des visages que Zehra dessine à grands traits - surtout des femmes - évoquent un style hybride, entre Picasso, Munch et Frida Kahlo.

la suite : http://information.tv5monde.com/terrien ... sin-192080
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede Lila » 24 Oct 2017, 21:54

Les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc s’exportent dans le monde entier

Après la France et les États-Unis, de nombreux pays se saisissent à leur tour du problème de harcèlement en adoptant leurs propres hashtags similaires.

La mobilisation est mondiale. Lancé ce dimanche 15 octobre par l'actrice américaine Alyssa Milano, le hashtag #metoo –permettant aux femmes victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles de partager leur histoire– se répand désormais à travers le monde. La veille, c'était la journaliste française Sandra Muller qui ouvrait le bal, en France, avec #balancetonporc; hashtag depuis utilisé des centaines de milliers de fois dans l'Hexagone. S'y mettent à leur tour de nombreux autres pays, qui adaptent parfois ce mot d'ordre à l'état des lieux des violences sexuelles ainsi que de leurs mœurs nationales. Petit tour du monde non exhaustif de ce raz-de-marée féminin et féministe.

à lire : http://www.slate.fr/story/152684/mouvem ... -exportent
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 09 Nov 2017, 13:20

Paris jeudi 9 novembre 2017

conférence-débat : "Féminisme : féminicide, patriarcat et capitalisme"

Intervenantes : Des chercheuses universitaires spécialisées sur ces questions, une intervenante du comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte et d'autres participantes à prévoir...

à 18h, Université Paris-1 Tolbiac
Centre Pierre Mendes-France (PMF), Amphi K, 90, rue de Tolbiac

https://paris.demosphere.eu/rv/57922
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 14 Nov 2017, 12:09

Le Mas-d’Azil (09) mardi 14 Novembre 2017

projection de Baska Bir Dag, une autre montagne, film sur le parcours de trois féministes turques

L’association Bout de la ville organise la venue de Anouk Mangeat et Noemi Aubry Mardi 14 Novembre à la salle multimédia du Mas d’Azil pour présenter leur film Baska Bir Dag, une autre montagne. Ce film documentaire raconte le parcours de trois féministes turques aujourd’hui. Il est plus que nécessaire dans la période de guerre.

" Sur les terres de Turquie, un dicton dit « Si l’un de tes yeux pleure, l’autre ne peut rire ». A l’est, au Kurdistan de Turquie, couvre-feux, blocus, occupations de l’armée turque. C’est une paix qu’on espère et qui n’arrive jamais. Ce sont des femmes dans les montagnes, qui se lèvent, qui font face, qui prennent les armes.
Burcu et Sinem vivent à Istanbul avec cet oeil qui pleure. Elles vont rencontrer Ergül dans la région de la Mer Noire, qui a participé aux luttes révolutionnaires de la fn des années 70 étouffées par le coup d’état militaire de 80, sur les traces des luttes des femmes. Les époques se mêlent et c’est toujours la guerre, la répression et une violence au quotidien. Kurdes, mères, féministes. Il y a de la résistance et de la solidarité dans leurs mots, dans leurs pas, dans leurs cris, dans les rythmes des « erbane » (percussions) contre le nationalisme, la guerre, le patriarcat.
C’est Une autre montagne, Başka bir dağ, qu’elles gravissent chaque jour. Bese ! Assez !"

Le groupe Aman Aman qui a composé la bande son sera présent le lendemain, le Mercredi 15 Movembre pour un concert au Mas d’Azil chez Guillaume et Nadia place du champs de Mars.

Ce film est autoproduit par notre collectif Ozho Naayé car nous tenons à cette indépendance qui construit nos créations. Nous sommes à la recherche de réseaux de diffusion ou d’un distributeur pour la suite afin de transmettre ce regard de femmes en Turquie au plus grand nombre. Toutes les idées sont les bienvenues.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Le site d’Ozho Naayé : http://nomiozho.wixsite.com/ozhonaaye/films
Pour les événements, voir la page facebook : https://www.facebook.com/uneautremontagne/

un article sur le site Kedistan : http://www.kedistan.net/2017/03/26/docu ... -montagne/

Le groupe Aman Aman : https://www.facebook.com/grupAmanAman/

Un article sur Basta Mag par Les Lucioles du Doc : https://www.bastamag.net/Une-autre-mont ... en-Turquie

Mardi 14 novembre à 20h, salle multimédia du Mas d’Azil, rue Albech, 09290 Le Mas-d’Azil

http://iaata.info/projection-de-Baska-B ... -2287.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 19:44

Cisjordanie : la résistance, une affaire de femmes

Le « martyr » est masculin, de même que, trop souvent, les images véhiculées autour des résistances populaires en Palestine occupée. Les femmes ont pourtant leur mot à dire et s’imposent en actrices du changement des normes dans la lutte face aux politiques de spoliation et de répression menées par Israël. En 2009, un groupe de mères issues d’une même famille lançait un mouvement de contestation non-violente dans le village de Nabi Saleh, au nord de Ramallah. Six ans plus tard, l’une d’elle était blessée par balle lors d’une de ces manifestations. Avec pour espoir de voir leurs enfants grandir dans une société pacifiée, elles continuent de se battre pour leurs droits et ceux de la société palestinienne. Reportage.

... https://www.revue-ballast.fr/cisjordani ... de-femmes/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Résistance et luttes femmes dans le monde

Messagede bipbip » 02 Déc 2017, 17:56

Jinéologie • De la lutte des femmes à la libération sociale

En tant que cadre libératoire émergeant du mouvement kurde, la jinéologie place la femme au centre de la lutte contre le patriarcat, le capitalisme et l’Etat.

Suite aux récents développements dans le nord de la Syrie, les médias occidentaux ont souvent dépeint les femmes kurdes comme de féroces combattantes luttant contre les barbares du soi-disant État islamique. Mais considérer les femmes kurdes guérilleras comme des héroïnes défendant les valeurs occidentales de la démocratie et de l’égalité des sexes, toutefois, place les femmes kurdes dans un récit orientaliste qui n’accorde une valeur politique et une reconnaissance qu’aussi longtemps que leurs actions correspondent aux valeurs libérales occidentales.

Pourtant, la lutte que mènent les femmes kurdes est profondément enracinée dans une pensée et une pratique politiques radicales et, en tant que telle, elle ne se prête pas aussi facilement qu’il n’y paraît à la vision libérale et occidentale du monde. Le mouvement kurde est né à la fin des années 70 à partir d’une gauche turque fragmentée et radicalisée par les salles de torture des prisons de Diyarbakir à la suite du coup d’État militaire de 1980 en Turquie. Depuis sa création, elle a évolué d’un cocon marxiste-léniniste dogmatique à un papillon démocratique radical.

Abandonnant l’objectif d’un Kurdistan socialiste indépendant, le mouvement s’appuie désormais sur la théorie et la pratique du féminisme, de l’écologie sociale et du municipalisme libertaire pour transcender l’Etat. Au lieu de centraliser le pouvoir, il cherche à le redistribuer à la base par des formes de représentation horizontales. En partie inspiré par le théoricien communaliste étatsunien Murray Bookchin, le mouvement kurde a clairement exprimé ses aspirations pour une société post-capitaliste et post-étatique et a commencé à mettre en œuvre ces idées dans les régions autonomes kurdes du Rojava, dans le nord de la Syrie.

La lutte pour l’égalité des sexes est au cœur de la vision du mouvement kurde en faveur d’une société juste. En situant la racine historique des oppressions et des injustices sociales, économiques et culturelles dans l’émergence des hiérarchies de genre au Néolithique, Abdullah Öcalan, leader emprisonné et théoricien en chef du mouvement kurde, affirme l’existence d’une relation directe entre les hiérarchies de genre et la formation de l’Etat. Se référant aux femmes en tant que “première colonie”, Öcalan soutient que l’État-nation, les religions monothéistes et le capitalisme constituent tous différentes formes institutionnalisées de la domination par l’homme. Combattre les structures sociales patriarcales – ou, pour reprendre les mots d’Öcalan, “tuer le mâle dominant” – devient donc un impératif dans la lutte pour une société qui transcendera les structures oppressives de l’État-nation capitaliste.

Dans le cadre de cette lutte, le paradigme kurde souligne l’importance d’une transformation durable des mentalités sociales et personnelles, des termes qui entrent en résonance avec le concept foucauldien du discours comme formation globale de la pensée, tout en soulignant son enracinement dans la pratique et soulignant par la même occasion la nécessité d’une lutte antagoniste pour parvenir à un changement durable. Dans un cadre qui repense les frontières de la citoyenneté, l’accent marxiste classique sur la lutte des classes est ainsi élargi pour prendre en compte d’autres formes d’oppression. La libération des femmes joue un rôle central tant dans la réflexion théorique sur la réalité sociale que dans les efforts pratiques entrepris pour changer radicalement cette réalité. Le mouvement affirme que, pour que la lutte sociale soit un succès, il est vital de bien comprendre les liens entre oppressions capitaliste, étatiste et sexiste. En prenant en compte les idées des mouvements de résistance anticoloniaux et anticapitalistes du XXe siècle, la compréhension de la lutte elle-même est donc fondamentalement reformulée.
La jinéologie, un cadre d’analyse féministe radicale que le mouvement kurde développe depuis 2008, tente de transférer dans la société les avancées du mouvement des femmes kurdes. Néologisme dérivé du mot kurde pour femme, jin, la jinéologie critique comment les sciences positivistes ont monopolisé toutes les formes de pouvoir dans les mains des hommes. En tant que paradigme théorique, il se fonde sur les expériences concrètes des femmes kurdes confrontées à l’oppression patriarcale et coloniale. En utilisant cette nouvelle perspective, la jinéologie cherche à développer une méthodologie alternative pour les sciences sociales existantes, qui s’oppose aux systèmes de connaissance androcentriques.

En parallèle, elle exprime aussi une critique puissante du féminisme occidental. Selon Dilar Dirik, universitaire et militante pour la jinéologie, la déconstruction féministe des rôles de genre a énormément contribué à notre compréhension du sexisme. Néanmoins, la jinéologie reste critique face à l’échec du féminisme occidental dans la construction d’une alternative. Elle critique l’échec du féminisme dominant (“mainstream”) à réaliser un changement social plus large, en ayant limité l’ampleur du cadre de l’ordre en place. Le féminisme intersectionnel s’attaque à ces questions, soulignant le fait que les formes d’oppression sont interdépendantes et que le féminisme doit adopter une approche holistique pour s’y attaquer. Pour autant, selon le mouvement kurde, le problème est que ces débats ne quittent jamais les cercles universitaires. La jinéologie se propose comme une méthode pour explorer ces questions de manière collectiviste. En tant que telle, la jinéologie peut être vue comme la pratique vivante qui a émergé des discussions des femmes des quatre coins du Kurdistan.

Necîbe Qeredaxî est journaliste et défenseuse des droits des Kurdes depuis dix-huit ans. Elle est membre fondatrice d’un centre de recherche en jinéologie à Bruxelles, qui ouvrira bientôt ses portes au public. Le but de l’organisation est la promotion de la recherche en sciences humaines et sociales concernant l’émancipation des femmes. Le centre organisera des séminaires et des ateliers, mènera des recherches sur la violence de genre et l’oppression des femmes et cherchera à toucher les mouvements féministes en Belgique et au-delà.

Entretien : http://www.kedistan.net/2017/12/01/jine ... n-sociale/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29852
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité