Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Lila » 20 Nov 2016, 21:47

Mobilisation autour du 25 novembre contre les violences faites aux femmes

Appel unitaire à manifestation le 25 novembre à Paris.

25 NOVEMBRE 2016 : DEBOUT CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES 18H30 DE BASTILLE A REPUBLIQUE ET ON RESTE SUR LA PLACE !

Nous vivons dans un pays où il y a 86 000 viols par an dont seulement 1,5% sont condamnés. 216 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 122 sont mortes en 2015. Stop aux violences faites aux femmes !

Nous vivons dans un pays où on enferme une femme, Jacqueline Sauvage, qui a enduré, ainsi que ses enfants, 47 ans de coups, sévices et viols de la part de son mari et a fini par le tuer. Liberté pour Jacqueline Sauvage !


Nous vivons dans un pays où, par manque de volonté politique, les lois et leur application ne sont pas à la hauteur de l’enjeu que représentent ces violences. Pour une loi cadre contre les violences faites aux femmes !

Nous vivons dans un pays qui a signé et ratifié en 2014 la « Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique » dite Convention d’Istanbul . Cette Convention, que les États doivent obligatoirement transposer dans le droit national, contient des dispositions plus favorables que le droit français. Transposition immédiate dans le droit français de la Convention d’Istanbul !

Nous vivons dans un pays qui a adopté une loi courageuse de lutte contre le système prostitutionnel et pour l’accompagnement des personnes prostituées. Application complète de cette loi, avec des budgets suffisants, notamment pour financer les parcours de sortie du système prostitutionnel !

Nous vivons dans un pays où le gouvernement, pliant devant des intégristes religieux, a supprimé les ABCD de l’égalité qui visaient à lutter contre les stéréotypes de sexe à l’école. Pour une réelle éducation à l’égalité, qui ait les moyens concrets d’être effective et de qualité, obligatoire à chaque niveau du système éducatif !

Nous vivons dans un pays où être lesbienne expose encore à des violences physiques et verbales dans tous les milieux : public, professionnel, familial, amical. Sensibilisation à la lesbophobie dans toutes les actions et campagnes contre les violences faites aux femmes.

Nous vivons dans un pays où l’État consacre 0,05 % de son budget (soit 221,2 millions d’euros) à l’égalité femmes-hommes. Quant à elles , les violences conjugales reviennent à 2,5 milliards d’euros par an ( frais médicaux, de thérapie de justice, police, perte d’emploi, déménagements, etc). Les subventions accordées aux associations qui hébergent et accompagnent les femmes victimes de violences sont rognées constamment. Augmentation du budget du Ministère et des subventions pour que les associations qui remplissent des missions de service public puissent fonctionner !

Nous vivons dans un pays où les discours populistes et réactionnaires augmentent et veulent faire croire que fermer les frontières suffirait à arrêter les violences faites aux femmes ; dans un pays dont le gouvernement a déclaré ne vouloir recevoir en 2 ans que 30 000 exilé-e-s qui fuient la guerre, les persécutions et la terreur, notamment de Daesh en Syrie. Halte aux mensonges, aux amalgames et à la stigmatisation ! Bienvenue aux exilé-e-s !

Nous vivons dans un pays qui participe à des conflits armés engendrant tueries, violences sexuelles, viol utilisé comme arme de guerre, enlèvements, trafic sexuel, déplacements massifs et forcés, accroissement de la pauvreté, etc. Priorité aux cessez-le-feu, aux pourparlers de paix et à la participation des femmes aux processus de paix !

Nous vivons dans un pays où, malgré les grands principes d’égalité femmes/hommes, inscrits dans tous les textes fondamentaux , dont tout le monde se félicite, sévissent toujours domination patriarcale, inégalités et violences.

Au pays des « droits de l’homme » et de l’égalité, on frappe, on viole, on tue tous les jours.

Pour que le pays des droits de l’Homme devienne enfin, aussi, le pays des droits des femmes !

Premiers signataires : Collectif National pour les Droits des Femmes, Actit, Agir Ensemble contre le Chômage, Alliance des femmes pour la démocratie, Alternative Libertaire, Amicale du Nid, APEL-Egalité, Association de Solidarité avec les Femmes Algériennes démocrates, Association nationale des études féministes, Attac France, CGT, Chiennes de garde, Collectif 20è Tenon/ivg, Collectif Faty KOUMBA : Association des Libertés, Droits de l’homme et non-violence et Association Pan-africaniste des droits civiques des Femmes, Collectif féministe contre le Viol, Collectif féministes pour l’égalité, Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et la Contraception, Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes, Coordination lesbienne en France, Culture égalité, association féministe de Martinique,DIDF ( Fédération des association des travailleurs-ses et des jeunes issue de l’immigrationn de Turquie), les effronté-e-s, Ensemble !, Fédération Syndicale Unitaire, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Femmes égalité, Femmes libres – Radio libertaire, Femmes pour le Dire Femmes Pour Agir, Femmes solidaires, Gender Company, Ligue des femmes iraniennes pour la Démocratie, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Mémoire traumatique et victimologie, Maison des Femmesde Paris, Maison des Femmes Thérèse Clerc Montreuil, Marche Mondiale des Femmes , Osez le féminisme !, Parti de Gauche, PCF, Réseau Féministe « Ruptures », Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et réfugiées, SKB Union des Femmes Socialistes Turquie,, SNPES-PJJ-FSU, SOS Femmes Alternative-Centre Flora Tristan, Union Syndicale Solidaires.


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article467
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 02:30

Lyon
Manifestation contre les violences faites aux femmes, 25 novembre à Bellecour à 19h

Manifestation contre les violences faites aux femmes, en non-mixité de personnes qui les subissent, suivie d’un rassemblement en mixité à 20h place de la Comédie (point d’arrivée de la manif). Tract d’appel unitaire.

Ce vendredi 25 novembre est la journée contre les violences faites aux femmes, aussi appelée à l’étranger journée contre les violences masculines. Les violences masculines sont encore et toujours une réalité. En France, une femme est violée toutes les 6 minutes. Dans neuf cas sur dix, la femme violée connaît son agresseur. Ceci révèle l’importance des violences et viols conjugaux.

La législation évolue très lentement. En octobre de cette année, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCE) a rendu un rapport montrant à quel point les textes de loi sont flous et prêtent à interprétation. Les agressions sexuelles autres que le viol ne sont considérées que comme des délits. Le délai pour les victimes de viol majeures pour porter plainte est de 10 ans, au-delà il y a prescription, et seulement 3 ans pour les victimes d’agressions sexuelles autres. Sachant que la large majorité sont proches de leurs agresseurs, il leur est souvent très difficile de porter plainte du fait de la proximité avec l’agresseur. Malgré les dispositifs légaux, une femme sur dix seulement porte plainte, et un violeur sur cent est condamné par la justice.

Cette situation inacceptable est rendue possible par la banalisation des violences masculines dans notre société. La faiblesse de l’application des peines prévues par la loi trouve sa source dans les idées préconçues répandues dans la société, imprégnée d’une culture du viol. Les préjugés sur le viol sont nombreux, et poussent à ne pas respecter le consentement des victimes. C’est l’idée par exemple que “quand les femmes disent non, elles pensent oui”, ou encore qu’”elles aiment la violence”...Cela passe par des mécanismes de pression psychologique, notamment dans le cas des violences conjugales, par exemple du chantage affectif, ou l’imposition d’un “devoir conjugal”. Les dispositifs normalement prévus pour aider les femmes dans leurs démarches judiciaires sont inexistants. Face au viol, une femme doit toujours se justifier, de la manière dont elle était habillée, de son comportement... La circonstance atténuante de “crime passionnel” aggrave la situation, permettant à des hommes violent envers leur compagne de s’en sortir.

Les femmes appartenant à des catégories sociales défavorisées, ou subissant le racisme, ou encore les femmes trans, font les frais d’oppressions cumulées. L’Etat est encore moins enclin à les aider, puisqu’elles font partie de groupes sociaux rejetés. Ainsi les femmes de couleur subissent des préjugés sur leur prétendu exotisme, et doivent faire face au racisme des institutions lorsqu’elle veulent porter plainte. L’Etat lui même les violente parfois directement, comme dans l’affaire du burkini, ou la police a forcé des femmes à se déshabiller. Les femmes sans-papiers ont un accès encore plus difficile aux associations d’aide, et pas du tout accès aux institutions. Leur isolement décuple les risques, puisque l’impunité est garantie à leurs agresseurs. Les femmes trans font l’objet de violences (passage à tabac, viol punitif), du fait de leur identité considérée comme déviante.

Toutes les femmes ont le droit d’exister sans la peur des violences masculines, quel soit leur couleur de peau, leur orientation sexuelle ou leurs vêtements. Face aux violences masculines, pas de concessions ! Solidarité entre toutes les femmes !

La manifestation non-mixte part à 19h de la Place Bellecour pour rejoindre la Place de la Comédie (métro Hotel de Ville). Nous rejoindrons le rassemblement en mixité prévu à la fin de la manifestation à 20h sur la Place de la Comédie.

Premiers signataires : Alternative Libertaire Lyon, Coordination des Groupes Anarchistes Lyon, CGT Vinatier, CGT Educ’Action, Collectif ZAD lyon, SUD Education, Mouvement des Etudiant-e-s de Gauche, Confédération Nationale du Travail 69, NPA-Lyon, Food Not Bombs...


https://rebellyon.info/Manifestation-co ... ites-17172
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 02:48

Béziers vendredi 25 novembre 2016

Marche Féministe de Nuit
à 18h, Allées Paul Riquet, près du Théâtre, 34 Béziers

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Pïérô » 22 Nov 2016, 09:04

Tours
Rassemblement à 18h, place Jean Jaures

25 NOVEMBRE 2016 : DEBOUT CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES RASSEMBLEMENT 18H PLACE JEAN JAURES à Tours

Nous vivons dans un pays

• où il y a 86 000 viols par an dont seulement 1,5% sont condamnés. 216 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 122 ont été assassinées en 2015. Stop aux violences faites aux femmes !

• où on enferme une femme, Jacqueline Sauvage, qui a enduré, ainsi que ses enfants, 47 ans de coups, sévices et viols de la part de son mari et a fini par le tuer. Liberté pour Jacqueline Sauvage !

• où, par manque de volonté politique, les lois et leur application ne sont pas à la hauteur de l’enjeu que représentent ces violences. Pour une loi cadre contre les violences faites aux femmes !

• qui a adopté une loi courageuse de lutte contre le système prostitutionnel et pour l’accompagnement des personnes prostituées. Application complète de cette loi, avec des budgets suffisants, notamment pour financer les parcours de sortie du système prostitutionnel !

• où le gouvernement, pliant devant des intégristes religieux, a supprimé les ABCD de l’égalité qui visaient à lutter contre les stéréotypes de sexe à l’école. Pour une réelle éducation à l’égalité, qui ait les moyens concrets d’être effective et de qualité, obligatoire à chaque niveau du système éducatif !

• où chaque jour 10 viols ou tentatives de viols sont commis sur le lieu de travail, sans parler du harcèlement sexuel, des blagues graveleuses, des remarques sur le physique…. avec en plus le risque pour la victime de perdre son emploi. Adoption d’une norme internationale de l’OIT contre les violences sexistes et sexuelles !

• où être lesbienne expose encore à des violences physiques et verbales dans tous les milieux : public, professionnel, familial, amical. Sensibilisation à la lesbophobie dans toutes les actions et campagnes contre les violences faites aux femmes !

• où 4 femmes handicapées sur 5 vivent des violences physiques, psychologiques, institutionnelles, sexuelles, de discrimination professionnelle etc. Accessibilité, formation des professionnel-les (Santé, Justice, Police) et quota obligatoire d’emploi de 6 % dont 3 % de femmes !

• où l’État consacre 0,05 % de son budget (soit 221,2 millions d’euros) à l’égalité femmes-hommes et où les subventions accordées aux associations qui hébergent et accompagnent les femmes victimes de violences sont rognées constamment. Augmentation du budget du Ministère et des subventions pour que les associations qui remplissent des missions de service public puissent fonctionner !

• où les discours populistes et réactionnaires augmentent et veulent faire croire que fermer les frontières suffirait à arrêter les violences faites aux femmes, dans un pays dont le gouvernement a déclaré ne vouloir recevoir en 2 ans que 30 000 exilé-e-s qui fuient la guerre, les persécutions et la terreur, notamment de Daesh en Syrie. Halte aux mensonges, aux amalgames et à la stigmatisation ! Bienvenue aux exilé-e-s !

Nous vivons dans un pays où, malgré les grands principes d’égalité femmes/hommes inscrits dans tous les textes fondamentaux dont tout le monde se félicite, sévissent toujours domination patriarcale, inégalités et violences.

Au pays des « droits de l’homme » et de l’égalité, on frappe, on viole, on tue tous les jours.

Pour que le pays des droits de l’Homme devienne enfin, aussi, le pays des droits des femmes !

Premiers Signataires en Indre et Loire : Attac, Les Amis de Demain le Grand Soir, Centre LGBT de Touraine, Osez le féminisme !, Peuples Solidaires, Solidaires, Sud éducation, Sud santé sociaux, NPA, PCF, UEC, MCJF …


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article913
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Pïérô » 22 Nov 2016, 21:59

Bordeaux, vendredi 25 novembre

Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Pïérô » 22 Nov 2016, 22:20

Limoges, vendredi 25 novembre

porteur de parole 16h-18h, place de la Motte

Soirée, local rue Champlain :
- 19h Apéritif/auberge espagnole et table ronde de discussion
- 20h30 Débat/discussion (Invisibilité des violences faites au femmes dans le travail)

https://limoges.demosphere.eu/rv/346

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 23 Nov 2016, 08:55

Montreuil (93) jeudi 24 novembre 2016

Réunion publique sur les violences faites aux femmes au travail

à 19h30, Au Tardigrade 39, rue de la solidarité, Montreuil (93)

Dans le cadre de la campagne d'Alternative Libertaire contre les violences faites aux femmes, Alternative Libertaire Montreuil organise une réunion publique sur le thème des violences faites aux femmes au travail.

Les violences contre les femmes sont un outil du patriarcat qui sert à maintenir les femmes dans l'oppression. Au travail, les femmes subissent la double domination capitaliste et patriarcale, elles y sont donc particulièrement exposées aux violences.

Qu'elles soient psychologiques, physiques ou sexuelles, ces violences sont inacceptables, et nous devons les combattre. Des associations, telles que l'AVFT, et des syndicats mènent déjà la lutte aux côtés des travailleuses. Parlons-en !

Avec :
• Adèle Dorada (AL Montreuil)
• l'intervention de Nathalie Bonnet (SUD-Rail)

https://www.facebook.com/events/1793153087607393/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Béatrice » 23 Nov 2016, 17:22

MARSEILLE :

vendredi 25 novembre 2016
à 11 h

ombrière du Vieux Port

Rassemblement
Contre toutes les violences faites aux femmes

Manifestation - Violences faites aux femmes
Vendredi 25 novembre - Marseille
Rassemblement contre toutes les violences faites aux femmes organisé par le Collectif 13 Droits des Femmes en partenariat avec Eclosion 13.

Ateliers, performances artistiques, stand d’informations juridiques animations culturelles...
Entre 12h00 et 13h00 déambulation dans les rues du Centre ville de Marseille
Rdv sous l’ombrière du Vieux Port de 11h à 15h



vendredi 25 novembre 2016
à 19 h 30

Parvis des Arts, 8 Rue du Pasteur Heuze 13003

Théâtre - forum avec Féees Rosses
« Hors de ses bras »
Dans le cadre de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

Théâtre-forum -Hors de ses bras

Le Planning Familial vous invite, à l’occasion de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, à un théâtre forum le 25 novembre au Parvis des Arts à Marseille.
Cette soirée sera l’occasion de rencontrer le Planning 13 avec un accueil autour d’un apéro dès 19h30.
Le Planning 13 et le Parvis des Arts invite les Fées Rosses (Grenoble) avec « Hors de ses bras » un théâtre forum créé collectivement à partir d’expériences personnelles et d’études sociologiques sur les violences dans les relations amoureuses. Il nous interroge sur l’histoire de Carmen. Cette histoire qui pourrait être celle de beaucoup d’autres femmes… et d’hommes. La Compagnie lui donne corps et voix pour dire ce sur quoi il ne faut plus se taire.

À partir de 19h30 (Spectacle à 20h30) au Parvis des Arts 8 Rue du Pasteur Heuze 13003 (à proximité de la gare Saint-Charles)

http://lesfeesrosses.org <http://lesfeesrosses.org/>
http://www.parvisdesarts.org/2016/10/th ... 20h30.html
<http://www.parvisdesarts.org/2016/1...>



samedi 26 novembre 2016
à 14 h

Vieux Port

Journée internationale contre les violences faites aux femmes
Manifestation appelée par les femmes kurdes de Marseille
Centre des femmes kurdes Arin Mirxan.

Appel à Manifestation pour la Journée internationale contre les violences faites aux femmes

Les femmes Kurdes de Marseille se mobilisent contre la violence que subissent les femmes du monde entier.

Nous protestons contre la violence physique et psychologique exercée sur les femmes et enfants.

Nous dénonçons la politique de Daesh contre les femmes et les pays qui le soutiennent.

Nous dénonçons la politique daeschienne des états, telle que la Turquie et d’autres , considérant les femmes comme esclaves.

Nous dénonçons le projet de loi en cours au Parlement turc qui légalise le viol.

Mobilisons-nous tou-te-s ensemble, afin de dénoncer toute forme de violence sur "les Femmes"

le samedi 26 novembre 2016.
à 14h


Rendez-vous sur le Vieux Port
pour une marche jusqu’à la place de la Joliette.

N’hésitez pas à diffuser l’information à un large public.

Centre des femmes kurdes Arin Mirxan.
0658872107
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 25 Nov 2016, 11:17

Orléans 25 Novembre: journée contre les violences faites aux femmes

Une journée co-organisée à Orléans par Alternative libertaire, JC, FA, NPA, Planning Familial et Solidaires, dont voici le programme:

18H à 19H30, Place De Gaulle : Action de rue sur le thème : « Harcèlement dans l’espace public, dans les transports en commun »

20H à 22H, Salle Erasme, maison des associations, Rue Ste Catherine : Éducation populaire et féminisme, atelier-débat: « Expérience, savoir et stratégie commune pour l’égalité » par la SCOP La Trouvaille. Entrée libre et apéro convivial.

http://alternativelibertaire45.org/25-n ... a-orleans/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 25 Nov 2016, 12:26

AL en campagne contre les violences faites aux femmes

Image

. Numéro spécial du mensuel
. Affiche
. Autocollant
. Argumentaire 8 pages
. Tract
. Vidéomontage

Tous les rendez-vous locaux d’Alternative libertaire

http://www.alternativelibertaire.org/?A ... contre-les



Tract AL
Contre les violences patriarcales : dans la rue le 25 novembre !

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines.

En 2014, en France, 134 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints. 223.000 femmes âgées de 18 à 75 ans subissent chaque année des violences physiques et sexuelles de la part de leurs partenaires et 84.000 sont victimes chaque année de violences sexuelles ou de tentatives de violences sexuelles. 1 % d’entre elles déclarent avoir porté plainte. Néanmoins, en 2014, seuls 765 hommes ont été condamnés. En France, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes. 100% des femmes qui utilisent les transports en commun y ont déjà été harcelées.

Les violences faites aux femmes qu’elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques ont pour effet d’isoler, d’humilier, et de dominer toutes les femmes. Elles sont quotidiennes.

Si les gouvernements successifs adoptent des discours pseudo-féministes, la réalité de leurs actions est toute autre : les pouvoirs publics fragilisent les femmes en cassant le service public de santé ou en cassant le droit du travail. Plus les femmes sont précaires dans le domaine du travail ou isolées à la maison, plus elles sont vulnérables face aux violences des hommes.

Contre le FN et toutes les politiques réactionnaires

Nous avons à combattre aujourd’hui des inégalités et des violences machistes insupportables néanmoins l’actualité politique marquée par la montée du Front National et des mouvements réactionnaires voire fascistes laisse imaginer le pire pour les mois à venir. L’extrême-droite instrumentalise les droits des femmes pour propager des discours racistes et combat le droit des femmes à disposer de leur propre corps : lorsqu’ils sont élus, ils suppriment les subventions au Planning Familial.

De même, le déremboursement de l’IVG n’est qu’un élément du programme du FN qui développe tout un ensemble de mesures inégalitaires favorisant le retour forcé des femmes au foyer où, isolées, elles pourront être entièrement à la merci du mari et servir « la Nation ». Nous combattons fermement leur projet , celui d’une société hiérarchisée dans laquelle les femmes occupent une place inférieure dans l’espace privé comme dans l’espace public.

Ne subissons plus les violences que nous imposent les hommes !

Nous refusons de subir cette société dans laquelle les femmes sont humiliées, agressées, violées.

Nous refusons les inégalités qui produisent ces violences. Celles-ci n’ont qu’un but : maintenir les femmes dans l’oppression et l’exploitation. Notre ennemi, c’est le patriarcat, ce système qui exploite et opprime les femmes.

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines.

Aujourd’hui, reprenons ensemble la rue pour ne plus jamais y être considérée comme des objets.

Aujourd’hui, reprenons ensemble le pouvoir sur nos vies pour ne plus jamais subir l’oppression patriarcale !


http://www.alternativelibertaire.org/?C ... triarcales


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Lila » 27 Nov 2016, 19:36

Des victimes de féminicides sur des abribus parisiens

Violences faites aux femmes.
Remplacer des publicités d'abribus par des affiches aux noms de femmes tuées en raison de leur genre : à l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le collectif Insomnia a mené une action le long des grands boulevards parisiens dans la nuit de jeudi à vendredi. 100 visuels ont été insérés dans les espaces publicitaires des abribus. Sur chaque affiche figure l'identité d'une femme tuée par son compagnon, son mari ou encore son père.

L'objectif : «Leur rendre un nom, une identité, mettre le mot "féminicide" sur le meurtre dont elles ont été victimes», explique dans un communiqué le collectif féministe (qui avait mené des actions contre Bagelstein cet été), qui milite pour l'inscription du féminicide dans le code pénal, comme c'est déjà le cas notamment dans plusieurs pays d'Amérique Latine

http://www.liberation.fr/direct/element ... ens_52619/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 02 Nov 2017, 15:52

Violences faites aux femmes : Dénoncer, haut et fort, tout le temps

25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes. Comment écrire un article qui dirait autre chose que les années précédentes ? Autre chose que le constat attristant de la persistance des hommes à maltraiter les femmes ou la revendication de moyens de prévention ? Autre chose que la nécessité d’abattre la domination masculine, le patriarcat ?

Réseaux sociaux et presse bruissent au moment où cet article est écrit du « scandale » lié à la dénonciation des agressions commises par un producteur de ciné étatsunien. Tout le monde le savait, tout le monde se taisait. Les hommes complices ou pas concernés, les victimes coincées entre des injonctions contradictoires.

Médias et justice ajoutent de la maltraitance à la maltraitance

Parler et ne pas être crues, devoir prouver leur parole, entendre les faits minimisés ; ne rien dire et se sentir complices des prochaines agressions, ne rien dire et éprouver la honte en lieu et place de l’agresseur, ne rien dire et être critiquée pour ce silence.

Dénoncer ou se taire, les femmes victimes de violences ont toujours tort. Les médias sont complices, Les Inrockuptibles viennent de se permettre une couverture à la gloire des émotions de Cantat qui massacra Marie Trintignant à coups de poings. La télé poubelle maltraite une auteure qui témoigne, ou banalise l’agression sexuelle quand un agresseur soulève une jupe. La justice accable les femmes victimes. Un rapport sexuel avec une enfant de 11 ans n’a pas été reconnu comme un viol, la fillette n’ayant pas protesté ; un père qui a violé sa fille de 9 à 15 ans a été condamné à 18 mois avec sursis… Le piège est total.

Ne plus se taire, dénoncer les porcs

Mais à chaque dénonciation, d’autres femmes parlent. Pas aux journalistes, pas à la police et à la justice dont elles n’ont la plupart du temps rien à attendre. Elles parlent aux associations qui sont débordées par les appels, elles parlent sur les réseaux sociaux inventant des mots-clés qui les unissent comme #balancetonporc ou #moiaussi. Et toutes, célèbres ou anonymes, ont une histoire de gestes agressifs, de paroles humiliantes, de viols. C’est peut-être ça la solution : la fin du silence qui protège les agresseurs, la dénonciation publique. D’abord, peu de femmes oseront mais on constate que c’est contagieux. Dénoncer en donnant un nom expose à des poursuites, mais si plusieurs femmes dénoncent le même porc (pardon aux animaux déjà victimes de l’élevage industriel)…

Les pouvoirs ne sont pas dans le camp des femmes, forgeons d’autres outils. Utilisons la honte, la mauvaise publicité, la peur du scandale, dénonçons et faisons virer les agresseurs de leurs milieux, leurs boulots.

Bien sûr, pour certaines femmes, dans certaines circonstances, parler est trop de douleur ou de difficultés. Le droit de ne pas parler doit être absolu.

Christine (AL Orne-Sarthe)

http://www.alternativelibertaire.org/?V ... t-le-temps
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 20:25

Lorient jeudi 23 et samedi 25 novembre 2017

Violences faites aux femmes, ça suffit !

Inégalités hommes/femmes, discriminations sexistes, violences faites aux femmes, de quoi parle-t-on ? pour nous il s’agit d’un système de domination : le patriarcat. La création d’un rapport de force féministe contre ce système et ceux qui le défendent est indispensable. Mais comment ?

Alternative Libertaire vous invite à en débattre le jeudi 23 novembre, à partir de 18h30 à la Cité Allende (maison des associations de Lorient), 12 rue Colbert, en salle audiovisuelle.

A partir de courts support vidéo et audio, nous aborderons les violences sexistes et celles au travail et expliquerons ce qui fonde notre engagement féministe comme étant partie intégrante d’un combat contre toutes les formes de domination et d’exploitation.

Sur place : petite restauration et table de presse des éditions AL

Un Rassemblement sur le même thème sera organisé le 25 Novembre :

Image

Image

Image

http://www.alternativelibertaire.org/?V ... -ca-suffit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24201
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Pïérô » 19 Nov 2017, 14:07

Angers 24 et 25 novembre

Rassemblement vendredi 24 novembre 18h Ralliement - Journée de lutte contre les violences de genre

Le collectif Emancipation appelle :

Vendredi 24 novembre 2017
18h Place du Ralliement
Rassemblement contre les violences de genre

Combien de 25 novembre faudra-t-il encore pour que les violences patriarcales soient réellement, sérieusement, et définitivement combattues? Chaque année, les chiffres des violences de genre sont
donnés. Et pourtant, ça recommence.
Il s’agit bien d’une domination de genre systémique, historique qui n’est autre que la domination masculine. Et pourtant, nous entendrons encore parler de « faits divers », « crime passionnel», « drame familial » pour
parler de violences de couple, de « gestes déplacés » ou de « dérapages » pour parler de viol, harcèlement ou agressions sexuelles.
L’actualité récente (#balancetonporc, #Metoo etc.) a encore démontré la persistance de ces violences et de la culture du viol. Les commentaires nauséabonds sur la parole des femmes nous rappellent que si nous
parlons, il est préférable de le faire « convenablement » ou alors continuer à se taire. Nous refusons ces injonctions.

La honte doit changer de camp.

Retrouvons-nous le 24 novembre le temps d’un rassemblement et
tout le reste de l’année pour lutter contre le patriarcat.

Et le lendemain,samedi 25 novembre, toujours dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, rejoignons le rassemblement à 18h devant le Palais de Justice appelé par le Planning familial49.

http://collectifemancipation.fermeasite ... s-de-genre



Lille

semaine de lutte contre les violences faites aux femmes

programme a retrouver jour par jour (j'ai pas trouvé un truc général :) ) : https://lille.demosphere.eu/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation autour du 25 nov contre les violences

Messagede Lila » 19 Nov 2017, 21:46

Appel collectif

2017 : ALLONS NOUS DIRE ENFIN STOP AUX VIOLENCES CONTRE LES FEMMES ? :

MANIFESTATION 25 NOVEMBRE 2017 REGION PARISIENNE 13H MONTREUIL, 14H30 REPUBLIQUE


Le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences contre les femmes, arrive cette année dans une actualité brûlante. Deux semaines après que le viol d’une enfant de 11 ans ait été requalifié “d’atteinte sexuelle” par le parquet, des centaines de milliers de femmes victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles se mobilisent pour dénoncer publiquement leurs agresseurs, connus ou non, avec les hashtags #BalanceTonPorc et #MoiAussi. Le mouvement est mondial.

Certains semblent découvrir le sujet et s’étonnent du nombre de victimes. Pourtant, les violences patriarcales contre les femmes ne sont pas des faits nouveaux. En France, les chiffres n’évoluent quasiment pas d’une année sur l’autre. En 2016, au moins 123 femmes ont été assassinées par leur conjoint ou ex. Chaque jour, 230 femmes adultes sont violées, et plus encore de filles mineures.

Les violences patriarcarcales prennent de très nombreuses formes : publicités sexistes et dégradantes, insultes, harcèlement dans la rue, cyberharcèlement, harcèlement sexuel au travail, lesbophobie, coups, agressions sexuelles, prostitution et traite, pornographie, mutilations sexuelles, mariages forcés, viols, violences conjugales, violences psychologiques, administratives et économiques, violences contre les femmes en situation de handicap, de vulnérabilité économique, femmes migrantes étrangères souvent victimes de double violence.

Ces violences sont universelles, et touchent toutes les femmes. Elles ont lieu partout dans le monde et sont le fait d’hommes de toutes origines, de tous milieux, de tous pays. Elles ne sont pas seulement le fait de “pauvres”, “d’étrangers” ou d’hommes issus de “quartiers difficiles”, comme on voudrait souvent nous le faire croire afin d’instrumentaliser la parole féministe à des fins racistes, ou pour stigmatiser les milieux populaires.

Malgré l’action des associations féministes et les témoignages de femmes victimes, la tolérance de la société face à ces violences reste très forte, et l’impunité des agresseurs reste la règle : 1% de violeurs seulement est condamné en France.

Il est temps que la société prenne la mesure des violences subies par les femmes du fait du système patriarcal et pour le maintenir. Arrêter les violences ne peut se faire sans un changement global des rapports entre les femmes et les hommes. Cela suppose une volonté de mener une politique publique contre les violences faites aux femmes, de grande ampleur. Cela exige un budget conséquent alloué au secrétariat d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes. Les subventions aux associations, qui remplissent des missions de service public, doivent être pérennisées et augmentées. Leurs emplois doivent pouvoir être conservés car elles pâtissent en premier lieu de la suppression des contrats aidés.

Nous demandons une loi-cadre contre les violences et le sexisme, qui inclut :
- l’application des lois existantes, le renforcement de l’arsenal juridique, la fin de l’impunité et la protection des victimes ;
- dès le plus jeune âge la prévention et l’éducation à l’égalité, au respect et à la vie affective et sexuelle ;
- la formation des professionnel.le.s aux violences sexuelles et sexistes.

Le 25 novembre, femmes et hommes, manifestons pour enfin en finir avec les violences patriarcales contre les femmes !

13 h MONTREUIL

14H30 REPUBLIQUE

Premier.e.s signataires : Collectif National pour les Droits des Femmes, Acort Groupe Femmes de Turquie, Adéquations, Alternative Libertaire, Amicale du Nid, APEL-Egalité, Assemblée des Femmes, Association Nationale des Études Féministes, les Chiennes de Garde,Clamart Citoyenne, Collectif 13 Droits des femmes, Collectif Féministe contre le Viol, Collectif Libertaire Anti-Sexiste, Collectif pour le Respect de la Personne, Coordination Lesbienne en France, CQFD Fierté Lesbienne, Émancipation Tendance Intersyndicale, Ensemble !, Féministes Insoumis.es, Femen, Femmes Égalité, Femmes migrantes debout, Femmes solidaires, Festival Femmes en résistance, Fédération Syndicale Unitaire, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Mad&Woman, Maison des Femmes de Paris, Maison des Femmes Thérèse Clerc à Montreuil, Marche Mondiale des Femmes Paris Ile de France, Mouvement du Nid, NPA, Parti Communiste Français, Parti Communiste des Ouvriers de France, Planning Familial, Rajfire, Réseau Féministe Ruptures, SKB (Turquie), SUD Santé Sociaux, Union Syndicale Solidaires.


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article483
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1824
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Suivante

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité