#MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

#MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede clateuf » 13 Mar 2018, 21:47

Le mouvement #MoiAussi (#Metoo) a été une démonstration audacieuse de la réalité de la violence masculine contre les femmes, mais quelle sera notre prochaine étape ?
La popularité du hashtag #MoiAussi peut donner l’impression d’un moment décisif, mais nous devons nous organiser si nous voulons vraiment impulser des changements.
par MEGHAN MURPHY

Encouragées par une foule d’allégations d’agression et de harcèlement sexuels contre le producteur Harvey Weinstein, plusieurs milliers de femmes ont publiquement fait part de leurs propres expériences de violence masculine. Sous les hashtags #MeToo, #MoiAussi et #Balancetonporc, des agresseurs ont été nommés publiquement et le nombre énorme de femmes ayant été ciblées par des hommes (car, soyons honnêtes, il s’agit vraiment de toutes les femmes) a été rendu indéniable. Mais quelle sera notre prochaine étape ? Ce n’est certainement pas la première fois que des femmes ont essayé de montrer clairement ce qu’elles vivent sous le patriarcat. Bien que leurs messages aient été touchants, audacieux et inspirants, nous devons saisir cet élan et aller de l’avant vers une mobilisation productive et féministe.
J’ai discuté avec trois femmes de leurs points de vue sur le mouvement #MoiAussi et de ce qui peut et devrait venir ensuite, afin de galvaniser les femmes en tant que classe, de tenir réellement les hommes responsables de ces comportements et d’impulser des changements.
Les autres participantes à notre table ronde sont : Finn Mackay, autrice de Radical Feminism : Activism in Movement ; Lee Lakeman, autrice de Obsession, with Intent : Violence Against Women ; et Keira Smith-Tague, membre de la collective Vancouver Rape Relief et Women’s Shelter....

Lire la suite : http://clas.pe.hu/spip.php?article425
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 125
Enregistré le: 01 Mar 2015, 19:55

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede Lila » 19 Juil 2018, 17:58

#Metoofoot : des femmes témoignent d'agressions lors des célébrations du Mondial

Depuis la soirée de liesse après la victoire des Bleus au Mondial, les témoignages de femmes ayant été agressées lors de ces célébrations se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Témoignages regroupés sous le hashtag #Metoofoot.

La fête n’a pas été entièrement belle lors des célébrations Mondial-2018 remporté par les Bleus. Au soir de la finale, de nombreuses femmes ont témoigné avoir subi des violences sexuelles. Pour dénoncer ces agressions, elles n’hésitent pas à raconter ce qui leur est arrivé sur les réseaux sociaux.

Une jeune femme de 29 ans, qui vit dans la région toulousaine et souhaite rester anonyme, a rassemblé sur Twitter plusieurs de ces témoignages sur des agressions ou comportements sexistes, accompagnés du hashtag "#MetooFoot": "Les témoignages m'ont fait froid dans le dos, je voulais qu'on se rende compte de la quantité de messages".

la suite : http://www.france24.com/fr/20180718-met ... inal-bleus

https://twitter.com/hashtag/MeTooFoot?src=hash

Voir aussi : https://www.facebook.com/NousToutes2411 ... JU&fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede Pïérô » 07 Sep 2018, 22:30

Mouvement #MeToo: de Weinstein à Besson

Depuis le 5 octobre 2018 et l’éclatement de l’affaire Weinstein, les scandales sexuels se sont multipliés. Dernier en date, l’affaire Luc Besson révélée par Mediapart. De ces affaires est né le mouvement #MeToo. Mais où en sommes-nous vraiment ? On en parle avec Carine Duriez-Diebolt, avocate d’une des plaignantes de l’affaire Besson, Marine Turchi, journaliste à Mediapart et Mathieu Magnaudeix, correspondante de Mediapart aux États-Unis.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22040
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede Lila » 23 Sep 2018, 21:31

Alors voilà un article qui parle, et qui en même temps ne parle pas de mobilisation nécessaire et qui relève d'une présence un peu plus physique que d'une seule mobilisation sur internet. Parce que c'est bien gentil de ce mobiliser derrière son ordinateur, mais il est important de se mobiliser réellement...


Les armes numériques de la nouvelle vague féministe

Avec #MeToo, les femmes sont véritablement entrées dans la 4e vague du féminisme, l’ère du féminisme connecté. Et comme beaucoup de mouvements sociaux associés au numérique, elle est disruptive et globale : le hashtag lui permet de surfer sur Internet, le « Me » renvoie à l’activité de l’égoportrait collectif, au-delà du selfie narcissique, et le « Too » à l’influence réciproque sur les réseaux. Sa maturité actuelle est liée à la maturité des médias sociaux nés en 2005 qui viennent appuyer cette cybermilitance.

Cette 4e vague a été critiquée comme étant trop dépendante d’Internet, mais chaque vague antérieure a été accompagnée par un nouveau média, qui a élargi le cadre des publics subalternes concernés. L’« alliance » toute relative, voire la co-dépendance, entre le mouvement féministe et les médias renaît régulièrement aux États-Unis, qui sont un laboratoire d’innovation médiatique et techno-discursive depuis le XIXe siècle, quand le féminisme se fait collectif, après les écrits féconds de quelques pionnières. Avec Internet et les réseaux sociaux, il se fait connecté et rencontre de plus en plus les autres féminismes de par le monde.

à lire : http://theconversation.com/les-armes-nu ... bookbutton
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede Lila » 01 Oct 2018, 19:49

“Elisabeth Lévy, Eugénie Bastié et Valeurs actuelles ont une vision victimaire des hommes”

Près d’un an après l’émergence de #MeToo et #balancetonporc, que retenir de ces mouvements faisant écho des violences systémiques subies par les femmes ? Entretien au long court avec la philosophe et féministe Martine Storti.

En octobre 2017, dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein – producteur de cinéma américain inculpé pour viol et agression sexuelle, accusé par ailleurs d’abus sexuels par une centaine de femmes – #MeToo et #balancetonporc émergeaient sur les réseaux sociaux. Près d’un an plus tard, que retenir de ces mouvements qui ont, avec force, fait écho des violences systémiques subies par les femmes ? Dans la veine de la tribune publiée dans le Monde sur “la liberté d’importuner”, comment expliquer les violentes critiques et offensives réactionnaires contre ce qui a été souvent nommé la “libération de la parole” ? Quid de l’action du secrétariat d’État à l’égalité femmes-hommes ? Nous avons longuement interrogé à ce propos la philosophe et féministe Martine Storti, figure du Mouvement de Libération des femmes (MLF) dans les années 1970 et auteure de Sortir du manichéisme : Des roses et du chocolat (éd Michel de Maule, 2016).

En octobre, cela fera presque un an que les mouvements #MeToo et #balancetonporc ont débuté. Douze mois plus tard, que retenez-vous de ce que vous qualifiez sur votre blog d’”évènement important” ?

à lire : https://www.lesinrocks.com/2018/09/30/a ... 111129910/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 18:31

Un an après #MeToo quel bilan pour le gouvernement Macron ?

Il y a maintenant un an qu’a éclaté le scandale de l’affaire Weinstein, où près d’une centaine de femmes ont dénoncé les viols et agressions sexuelles qu’elles ont subies de la part du milliardaire hollywoodien. Ces premiers témoignages ont donné lieu à une déferlante de réactions sur le net : 18 288 812 tweet #Metoo, 931 240 #Balancetonporc, et de nombreuses déclinaisons dans plus de 85 pays. Une expression publique et massive de la violence sexiste subie par des millions de femmes, à l’heure où Pujadas se permettait d’expliquer au journal de 20h que le « patriarcat n’existe plus ».

... http://www.revolutionpermanente.fr/Un-a ... ent-Macron
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede bipbip » 25 Oct 2018, 21:05

Un an après #MeToo, qu’est-ce qui a changé ?

Selon des études récentes, le hashtag #MeToo a libéré la parole des femmes. Les dizaines de milliers de commentaires laissés sur les réseaux sociaux sont autant de traces numériques des sexismes subis. Toutefois, si les femmes en parlent plus, on peut aussi souligner que leur parole est plus écoutée. Selon des enquêtes américaines, la prise en charge des témoignages de sexisme s’est nettement accrue depuis un an. Autre indice, les victimes ne font pas que témoigner des violences verbales ou physiques subies. Elles les filment, elles portent plainte (plus qu’avant, selon de récents chiffres) et les dénoncent. Il ne s’agit donc pas de simples « descriptions de faits subis ». Lorsqu’on compare les expériences du sexisme dans l’espace public et le pourcentage de femmes qui « en parlent », la règle générale reste le silence, ou le relativisme. « Ça arrive tous les jours de toute façon », « Ça sert à rien de porter plainte ou alors on ne ferait que ça ».
Des non-témoins concernés… pour quels effets ?

S’il est un invariant dans nos questionnaires, c’est bien le fait que 87 % des témoins d’incidents sexistes dans l’espace public, toutes villes confondues, n’ont eu aucune réaction face au harcèlement qui se déroulait sous leurs yeux. Ce chiffre ne varie pas en fonction de l’âge des répondantes ni même de la taille de la ville. Comme dans toutes les enquêtes relatives aux insultes, aux violences ou aux discriminations, le rôle des témoins, ou plus précisément leur absence de réaction, est souligné avec insistance. « Il y avait des gens autour mais personne n’a rien fait » témoigne une femme qui a surpris un homme en train de se masturber derrière une autre dame sur un marché.

Dans nos enquêtes, quelques témoignages repris dans le verbatim restituent des éléments explicatifs : « les gens à côté de moi avaient peur » « j’ai voulu intervenir, mais trop tard » « je n’ai pas su quoi faire ». Au-delà des peurs, cette attitude renvoie à une « inattention civile » des témoins pour reprendre les termes du sociologue Erving Goffman (2013). Du côté des témoins, « l’effet spectateur passif » est un thème récurrent des témoignages que nous avons recueillis : « Il y avait des gens à une dizaine de mètres derrière moi, d’autres à quelques mètres en face de moi : aucun n’a réagi », ou encore « Les témoins n’ont rien fait », ou bien « Je demandais de l’aide en criant autour de moi, personne n’a bougé ».

Toutefois, depuis le phénomène #MeToo, quelques témoignages donnent à voir des réactions, notamment lorsque la victime se manifeste, demande de l’aide : « Je me suis arrêtée dans un bar et l’on m’a protégé », « J’ai crié sur le mec qui se frottait à moi et un groupe de jeunes garçons l’ont mis en dehors du tram », « un homme s’est interposé entre moi et un homme qui me collait de très près. Je l’ai remercié et il m’a dit qu’il avait récemment pris conscience de ce que vivaient les femmes ».

Si 87 % des témoins ne font rien, cela ne signifie pas pour autant que 13 % réagissent positivement. Parmi ces 13 %, on trouve également des témoins actifs dans le harcèlement, qui prennent des photos, rigolent, filment et participent à la scène. Cette posture participative n’est malheureusement pas anodine puisqu’elle représente en moyenne… 5 % des témoins, soit plus d’un tiers d’entre eux (selon l’enquête « Femmes et déplacements », 2015) ! Dans une de nos récentes enquêtes pour la ville de Poitiers (2018) le taux de témoins inactifs a légèrement fléchi à 85 %. Rien de satisfaisant. Mais une tendance qui s’amorce peut-être !

... https://theconversation.com/un-an-apres ... nge-105225
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: #MoiAussi, mais quelle sera notre prochaine étape ?

Messagede Lila » 28 Oct 2018, 23:48

#metoo en Afrique, un an après

Cachez ce #metoo que la Côte d’Ivoire ne saurait voir
#metoo en Afrique, un an après (1/3). Faute d’être suffisamment protégées par le système judiciaire, les Ivoiriennes renoncent le plus souvent à dénoncer les agressions sexuelles qu’elles subissent.
à lire : https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html

Au Sénégal, « l’affaire Songué a été notre réveil #metoo »
#metoo en Afrique, un an après (2/3). Alors que le hashtag #balancetonsaïsaï avait été lancé dans l’indifférence générale, les propos sexistes d’un professeur de philosophie à la télé sénégalaise ont provoqué de vives réactions et libéré la parole des femmes.
à lire : https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... 1539640388

Au Maroc, le hashtag #masaktach contre l’impunité des harceleurs
#metoo en Afrique, un an après (3/3). Entrée en vigueur en septembre, une première loi lutte contre les violences faites aux femmes mais reste largement incomplète.
à lire : https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13


Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité