Harcèlement sexuel en général

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 22:54

Un cadre de «Sud Ouest» accusé de harcèlement sexuel par onze journalistes

Onze anciennes et actuelles salariées du quotidien régional ont témoigné contre un cadre de la rédaction. La direction a ouvert une enquête. Tout est parti d'un témoignage d'une ancienne journaliste de la rédaction tweeté avec le hashtag #balancetonporc.

... https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/ ... enD5eBvORd
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede Lila » 04 Fév 2018, 22:23

"Tribune des hommes solidaires de #MeToo
Ni haine des hommes ni puritanisme, #MeToo, c’est la vraie libération sexuelle !

Des millions de femmes courageuses et solidaires ont initié, porté et relayé dans des dizaines de pays le mouvement #MeToo. Ce raz de marée mondial, dont l’ampleur et l’écho sont sans précédent dans l’histoire, constitue une chance unique de refonder les relations entre les femmes et les hommes. Inévitablement, et comme tous les mouvements d’émancipation des femmes, il suscite en retour un contre-mouvement qui met son point d’honneur à le caricaturer, le réduire ou le dénigrer : à entendre certain.e.s, #MeToo mettrait en danger la liberté sexuelle et serait l’expression d’une haine des hommes. En tant qu’hommes, nous jugeons donc le moment venu d’exprimer notre solidarité avec ce mouvement de libération de la parole des femmes, de révolte contre les violences sexuelles et sexistes, et de dénonciation des privilèges et abus masculins.

Peut-on regarder la réalité telle qu’elle est ? Notre société reste, dans tous les domaines de la vie privée et publique -politique, médiatique, culturelle, sportive, économique-, profondément inégalitaire. L’écart salarial entre les femmes et les hommes est encore de 20%. Les femmes consacrent deux fois plus de temps que les hommes aux tâches domestiques et aux enfants. A elles les temps partiels imposés, le plafond de verre et le plancher collant, les images médiatiques dévalorisantes… Consciemment ou inconsciemment, les hommes entretiennent ces inégalités, et tous, il faut le dire, en ont au moins bénéficié.

Pour autant, tous les hommes ne sont pas des harceleurs, des agresseurs ou des violeurs. Et c’est pourquoi, a minima, il nous semble urgent que le plus grand nombre possible d’hommes se désolidarisent dès aujourd’hui des auteurs de violences sexuelles et sexistes et s’engagent publiquement en soutien au mouvement #MeToo. Si nous prenons la parole, c’est pour exprimer notre souhait que ce mouvement continue de s’amplifier et qu’il transforme plus profondément encore la société. Car il est peut-être l’impulsion décisive dont nous avons tant besoin pour délivrer les relations femmes-hommes des carcans et des rôles codifiés.

Pour cela, il faut d’abord s’opposer à une réaction récurrente : celle qui consiste à attaquer les efforts légitimes de lutte contre les violences sexuelles et sexistes au prétexte qu’ils mettraient en danger la « liberté sexuelle ». Au moment même où se libère la parole des femmes, les mouvements féministes de lutte contre les violences sexuelles et de soutien à leurs victimes sont à nouveau, et comme toujours, accusés d’être « puritains » ou « anti-sexe ». On observe d’ailleurs, sans surprise mais avec inquiétude, que celles et ceux qui s’opposent aujourd’hui au mouvement de lutte contre le harcèlement sexuel au nom de la « drague » et de la « liberté d’importuner » sont précisément celles et ceux qui défendaient le droit des hommes à imposer un acte sexuel par l’argent au nom du « libertinage ». Faut-il vraiment de longs discours pour convaincre que c’est au contraire en la mettant à l’abri des violences et contraintes physiques, psychologiques mais aussi économiques, que la sexualité sera véritablement libérée ?

Contrairement à ce que certain.e.s ont voulu affirmer, le mouvement #MeToo n’est en aucun cas l’expression d’un « puritanisme » ni d’une « haine des hommes ». C’est bien plutôt une occasion unique pour ces derniers de s’affirmer, non pas comme des prédateurs sexuels, harceleurs, agresseurs, prostitueurs, violeurs aux « besoins sexuels irrépressibles », mais au contraire comme des compagnons, des maris, des amants soucieux d’un désir et d’un plaisir partagés, des collègues, des pères, des amis, des frères, des hommes du quotidien portant simplement une même attitude de respect à leurs proches, à toutes les femmes et à toutes les filles.

Pour les hommes, avancer vers une égalité réelle dans la vie privée et publique est un défi d'envergure. En solidarité avec #MeToo, nous voulons le relever."


Signataires : https://www.facebook.com/encorefeminist ... 2090355964
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1871
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede bipbip » 10 Fév 2018, 23:25

VIDEO. "On met sur la place publique le secret du numéro 3 du gouvernement" : un journaliste d'"Ebdo" justifie l'enquête sur Nicolas Hulot

Invité de "C à vous", Laurent Valdiguié est revenu sur l'enquête de son hebdomadaire à l'encontre du ministre de la Transition écologique.

Il défend l'enquête de son journal. Le journaliste Laurent Valdiguié était l'invité de "C à vous", sur France 5, jeudi 8 février. A cette occasion, le journaliste d'Ebdo est revenu sur l'enquête à paraître vendredi concernant le ministre de la Transition écologique et solidaire. Dans cet article, le journal fait état de faits présumés de harcèlement sexuel ou d'aggression sexuelle de la part de Nicolas Hulot envers une jeune fille, il y a plus de dix ans.

... https://www.francetvinfo.fr/politique/n ... 01158.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 17:06

Deuxième plainte contre Darmanin, accusé de « demandes à caractère sexuel » en échange d’un nouveau logement

Après la plainte pour viol déposée mois de janvier, le ministre de l’Action et des Comptes Publics fait désormais l’objet d’une deuxième plainte pour « abus de faiblesse ».

L’information a été donnée par Le Point au milieu de l’après-midi. Après les accusations de viol qui touchaient Darmanin, c’est désormais une deuxième plaignante qui a fait appel à la justice. Celle-ci accuse le ministre de lui avoir formulé des « demandes à caractère sexuel » en échange d’un nouveau logement.

Les faits se seraient déroulés entre 2015 et 2016 et le récit donné par une source proche de l’affaire fait froid dans le dos : « La plaignante a expliqué qu’elle occupait un logement insalubre. Elle a demandé à être relogée et c’est à ce moment-là que Gérald Darmanin lui aurait fait des avances. » Le ministre devrait être convoqué prochainement par les policiers du 1er DPJ pour répondre de ces accusations.

C’est la deuxième affaire en moins d’un mois pour le ministre de l’Action et des Comptes Publics. Celui-ci s’était déjà présenté, ce lundi 12 février, face aux enquêteurs de la PJ parisienne, dans le cadre d’une audition libre, pour répondre aux accusations de « viol » dont il faisait l’objet. A l’époque, celui-ci avait reçu le soutien de la classe politique et avait même eu droit à une standing ovation à l’Assemblée Nationale.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Dern ... -echange-d
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 17:22

#MeToo: Débordées, les associations d’aide aux victimes de violences sexuelles interpellent l'Etat

Plusieurs associations tirent la sonnette d’alarme : elles n’ont plus les moyens d’épauler les nombreuses femmes qui ont besoin d’aide…

Ecouter, accompagner, conseiller, défendre. Les victimes de violences sexuelles se tournent en premier lieu vers des associations pour y recueillir un soutien, un numéro ou même voir leur dossier mené jusqu’au tribunal. Mais ces associations, submergées, n’ont aujourd’hui plus les moyens de répondre à l’afflux des demandes qui ont explosé depuis l’affaire Weinstein.

« Malgré des efforts intenses, on n’arrive plus à faire face »

La situation est si critique, que le 31 janvier, l’Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT) a annoncé devoir fermer son écoute téléphonique.

... https://www.20minutes.fr/societe/221551 ... llent-etat
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Harcèlement sexuel en général

Messagede Lila » 18 Fév 2018, 19:51

Oxfam: prostitution, abus sexuels, viols, des accusations de plus en plus lourdes

Le dossier à charge s'alourdit pour Oxfam. Aux révélations sur des orgies organisées par d'anciens membres de l'ONG à Haïti et au Tchad, s'ajoutent des accusations encore plus graves. Une ancienne directrice interne fait état de viols, de tentatives de viol, au Soudan du sud et au Liberia, mais aussi d'agressions sexuelles sur des bénévoles, mineurs, travaillant dans des magasins caritatifs au Royaume-Uni.

Existe-t-il une culture d’abus sexuels au sein de certains bureaux d’Oxfam ?
C’est en tout cas ce que dénonce dans la presse Helen Evans. Cette ancienne directrice de la prévention interne de l’organisation humanitaire britannique fait état de viols ou de tentatives de viol au Soudan du sud, d’abus sexuels au Liberia, mais aussi d'agressions sur des bénévoles, mineurs au moment des faits, dans des boutiques caritatives de l'ONG situées en territoire britannique.

Ces lourdes accusations surgissent après celles visant plusieurs agents d'Oxfam, qui auraient eu recours à des prostituées et accusés d'abus sexuels au Tchad et en Haïti. Selon une enquête du Time, publiée vendredi 9 février 2018, des groupes de jeunes prostituées étaient invités dans des maisons et des hôtels payés par l'ONG en Haïti. Une source citée par le quotidien britannique dit avoir vu une vidéo d'une orgie avec des prostituées portant des T-shirts d'Oxfam. Selon le journal, l'ONG aurait "ignoré les mises en garde", et nommé son directeur pays en Haïti, le Belge Roland van Hauwermeiren, "malgré des inquiétudes sur son comportement envers les femmes" pendant qu'il travaillait au Tchad. Le Time nous apprend également qu'il avait fait l'objet dès 2004 d'une plainte pour abus sexuel, lorsqu'il était en poste au Libéria pour l'ONG Merlin.

la suite : http://information.tv5monde.com/terrien ... des-220473
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1871
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Précédente

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité