Contre les violences faites aux femmes

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 20 Aoû 2017, 19:23

UNE JUSTICE QUI PROTEGE LES VIOLENTS

INTERVIEW DE CAROLINE GUESNIER
Par Francine Sporenda

Fondatrice du Civiff, association de victimes, Caroline Guesnier mène une lutte contre les violences conjugales depuis 2011, date à laquelle elle en fut elle-même victime; reconnue experte dans ce domaine, son analyse est basée sur 6 ans de terrain.

à lire : https://revolutionfeministe.wordpress.c ... -violents/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 27 Aoû 2017, 19:03

Féminicides par compagnons ou ex

Carte : https://www.google.com/maps/d/u/0/viewe ... 998667&z=5
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 03 Sep 2017, 19:51

Violences conjugales. 157 personnes sont mortes sous les coups en 2016

Un total de 157 personnes (123 femmes et 34 hommes) sont mortes, victimes de leur conjoint, petit ami, compagne, amant ou ex en 2016, 13 de plus que l'année précédente, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur rendus publics vendredi. Les chiffres comparables pour 2015 faisaient état de 144 victimes: 122 femmes et 22 hommes.

Au sein des couples « officiels » (conjoint, concubin, pacsé ou ex), l'étude des Directions générales de la police et de la gendarmerie, et de la Délégation aux victimes dénombre 138 décès en 2016 : 109 femmes ont été victimes de leur compagnon ou ex-compagnon, 28 hommes victimes de leur compagne ou ex-compagne, et un homme victime de son compagnon.

A ces chiffres s'ajoutent 19 homicides (commis sur 14 femmes et cinq hommes) au sein de couples « non officiels » (petit ami, amant, maîtresse ou relation épisodique).

à lire : http://www.ouest-france.fr/societe/viol ... ce=Twitter



"On ne tue pas sa femme par amour, jamais"

123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2016. La spécialiste Ernestine Ronai plaide pour une amplification de la lutte.

Ernestine Ronai est psychologue, membre du Haut conseil à l'égalité et responsable de l'Observatoire des violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis. Rappelant qu'on ne « tue jamais sa femme par amour » elle appelle à « passer à la vitesse supérieure » dans l'accompagnement et la protection des victimes de violences.

Cent vingt-trois femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex en 2016, on en comptait 122 en 2015, 148 en 2006. Pourquoi ce chiffre évolue-t-il peu ?

à lire : Ernestine Ronai est psychologue, membre du Haut conseil à l'égalité et responsable de l'Observatoire des violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis. Rappelant qu'on ne « tue jamais sa femme par amour » elle appelle à « passer à la vitesse supérieure » dans l'accompagnement et la protection des victimes de violences.

Cent vingt-trois femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex en 2016, on en comptait 122 en 2015, 148 en 2006. Pourquoi ce chiffre évolue-t-il peu ?

à lire : http://www.ouest-france.fr/societe/viol ... ce=Twitter
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 10 Sep 2017, 16:08

HLM, déménagements gratuits, médiatrices : comment les autres pays luttent-ils contre les violences conjugales ?

Des mobilisations militantes aux initiatives individuelles en passant par les politiques publiques, «Libération» a recensé quelques actions qui pourraient inspirer associations et pouvoirs publics français.

Au début de l’été, Libération publiait une longue enquête sur les violences conjugales. A partir d’articles de presse locale et nationale, l’article documentait les cas de 220 femmes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint ces trois dernières années, dans l’indifférence. Y étaient notamment évoquées les solutions mises en place pour faire diminuer le nombre de ces décès. Parmi ces solutions, la mesure d’accompagnement protégé (MAP), qui vise à éviter le passage à l’acte du conjoint violent en encadrant le droit de visite du père sur ses enfants. Le dispositif, expérimenté pour l’instant en Seine-Saint-Denis, a été importé de Suède. Et ailleurs, comment nos voisins tentent-ils d’endiguer le phénomène des violences conjugales ? Des mobilisations militantes aux initiatives individuelles en passant par les politiques publiques, Libération a recensé quelques actions qui pourraient inspirer associations et pouvoirs publics français.

à lire : http://www.liberation.fr/amphtml/planet ... nj_1592444
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 10 Sep 2017, 17:19

Violences conjugales : "Même s'il y a une mobilisation, elle n'est pas à la hauteur de ce qu'il faudrait"

Muriel Salmona, psychiatre et présidente de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie, était l'invitée de franceinfo samedi. Elle a dénoncé "le problème de société" que sont les violences conjugales et intrafamiliales : "Il y a une tolérance".

157 personnes sont mortes l'an dernier victimes de leur compagnon, amant, ou ex-compagnon, dont 123 femmes et 25 enfants, selon les chiffres publiés vendredi 1er septembre par le ministère de l'Intérieur. Le nombre de victimes augmente par rapport à 2015, où il était de 144. Bien que la prise de conscience politique se manifeste par une série de mesures pour lutter contre les violences domestiques, Muriel Salmona, psychiatre, présidente de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie, a estimé, sur franceinfo que la mobilisation "n'est pas à la hauteur de ce qu'il faudrait."

à lire : http://www.francetvinfo.fr/societe/droi ... 53651.html


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’ASSOCIATION MÉMOIRE TRAUMATIQUE ET VICTIMOLOGIE LES VIOLENCES CONJUGALES ET INTRA-FAMILIALES FAITES AUX FEMMES ET AUX FILLES
http://stopauxviolences.blogspot.fr/201 ... l?spref=fb
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 24 Sep 2017, 20:40

Martinique

Fort-de-France : 500 personnes pour dénoncer les violences faites aux femmes

Cinq cents personnes ont participé ce samedi 23 septembre à un rassemblement à Fort-de-France à l'initiative de l'UFM (Union des Femmes de Martinique). Une manifestation pour exprimer leur colère et leur refus de la violence aveugle envers les femmes et dont les enfants sont aussi victimes.

à lire : http://la1ere.francetvinfo.fr/martiniqu ... 15025.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 08 Oct 2017, 22:53

Caféministe #5 avec Muriel Salmona "Osons le mot FÉMINICIDE" 1/2




Caféministe #5 avec Muriel Salmona "Osons le mot FÉMINICIDE" 2/2

Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 15 Oct 2017, 18:01

Derrière Bertrand Cantat en héros romantique, l'histoire d'une presse française machiste

La Une des "Inrockuptibles" du 11 octobre fait scandale : Marlène Schiappa elle-même s'est indignée de cette "promo" à un "assassin". Avec cette image de Bertrand Cantat ébouriffé, le verbe plein de pathos, l'hebdo s'inscrit dans une longue tradition française consistant à romantiser les fémicides.

... https://www.franceculture.fr/medias/der ... e-machiste
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Lila » 24 Oct 2017, 20:32

Violences faites aux femmes : Communiqué de presse du Collectif National pour les Droits des Femmes

2017, mois d’Octobre, plus de 95 femmes sont mortes depuis le début de l’année sous les coups de leur conjoint ou leur ex-conjoint.
2017, mois d’Octobre, la télévision publique diffuse un téléfilm et un débat sur le viol. Le public apprend que la parole des victimes n’est souvent pas prise en compte, qu’il existe dans nombre de cas une correctionnalisation du viol, (le viol, un crime, doit être jugé aux Assises et non en Correctionnelle)
2017, Septembre et octobre, les titres des journaux quotidiens assimilent viol et sexualité, féminicide et drame familial. Certains n’hésitent pas non plus à mettre en couverture un meurtrier de sa compagne.
2017, un journal publie une enquête et des témoignages d’actrices sur des faits de harcèlements et agressions sexuelles et viols par un producteur américain très influent dans son milieu.
2017, sur les réseaux sociaux, des femmes dénoncent en 140 signes les violences sexuelles et le harcèlement qu’elles subissent au quotidien, la maltraitance dont elles sont victimes quand elles souhaitent porter leur affaire en justice, déchainant sur elles de nouveau la haine sexiste ordinaire.

2017, malgré les campagnes des associations féministes d’accompagnement et de soutien des victimes, les violences faites aux femmes sont encore totalement banalisées par les médias et la justice. Pourquoi ? Parce que la perception de la violence à l’encontre des femmes n’est comprise que relevant de comportements individuels. Elle est pourtant la conséquence d’une construction sociale de la place des sexes dans notre société qui infériorise les femmes, dans le travail, la vie politique, la vie sociale, la vie privée.
La sphère privée n’est pas imperméable à ce que la société véhicule, aux réactions des pouvoirs publics, de l’autorité judiciaire. Le HECF et les associations féministes de solidarité avec les victimes estiment que seulement 10% des femmes victimes de viol portent plainte. Combien de femmes victimes de violences conjugales ayant appelé à l’aide sont restées sans réponse de la part de leur entourage ? Combien d’entre elles se sont vues répondre qu’il était pourtant tellement simple de quitter leur conjoint violent ? Combien d’entre elles se sont vues refuser une plainte au profit d’une main courante ? Combien de non lieux et de classements sans suite ? La justice ne sait pas recueillir la parole des victimes.

Aujourd’hui et depuis longtemps, le Collectif National pour les Droits des Femmes mène des campagnes et des mobilisations contre les violences faites aux femmes. Il a écrit une proposition de Loi-Cadre contre les violences faites aux femmes dès 2006, dont plusieurs propositions ont été reprises dans la loi du 9 juillet 2010. Cette proposition de loi, encore d’actualité, se propose de prendre en compte la globalité des violences et la façon de les combattre : prévention, sensibilisation de toute la société, solidarité à tous niveaux avec les victimes, répression des agresseurs. Ce travail est urgent !

Il reste donc encore du chemin à parcourir et les mesures préconisées par Marlène Schiappa n’y suffiront pas. Il faut aussi que la France se mette en conformité avec la Convention d’Istanbul, qu’elle a ratifiée en 2014, et qui par exemple interdit toute médiation pénale pour les violences conjugales ou prescrit que les ordonnances de protection des victimes puissent être attribuées pour tout “type” de violences.
Le Collectif National pour les Droits des Femmes soutient toutes les initiatives des femmes victimes de violences visant à rendre publiques les violences subies et leur dénonciation.
Le Collectif National pour les Droits des Femmes se tient à la disposition des parlementaires, des élu-es locales et locaux, Premier Ministre, du ministère de la Justice, du ministère de l’Éducation Nationale, du secrétariat d’État à l’égalité femmes-hommes, afin d’expliciter son projet.


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article482
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1682
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede Pïérô » 07 Nov 2017, 13:25

violences sexuelles, comment libérer la parole, comment sanctionner ?

Mercredi 8 novembre, dès 18h, « En direct de Mediapart »

Rendez-vous mercredi 8 novembre pour notre nouvelle émission vidéo, retransmise en direct et en accès libre, de 18 heures à 22 h 30. Au menu : retour sur le premier budget de l’ère Macron, et une soirée spéciale violences sexuelles. Un “retour sur nos enquêtes” pour comprendre comment Mediapart travaille, mais aussi comment la Cinémathèque peut ainsi honorer Polanski et Brisseau, puis une soirée spéciale, dont voici le détail du programme.

Réservez votre soirée du mercredi 8 novembre. Notre émission « En direct de Mediapart » sera diffusée de 18 heures à 22 h 30 sur notre site, sur YouTube, Dailymotion et Facebook. Pour la troisième fois depuis que Mediapart organise son émission en direct de nos locaux sur le thème du sexisme et des violences sexuelles (retrouvez nos soirées spéciales précédentes, ici après l'affaire Baupin en 2015 et où nous nous étions aussi intéressés ici au harcèlement sexuel dans le cadre de l'entreprise, ainsi qu'ici “pour en finir avec la politique macho” en 2013), retrouvez le détail du programme de notre soirée.

18-19h. Le débat. Premier budget Macron, la stratégie du choc ?
Animé par François Bonnet.
- Romaric Godin, journaliste économique à Mediapart
- Mathieu Plane, économiste à l'OFCE
- Christopher Dembik, chef économiste à la Saxo Bank

19-20h. Retour sur nos enquêtes.
Animé par François Bonnet.
Comment Mediapart travaille sur les violences sexuelles ?
Avec Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix, journalistes à Mediapart.

Le cinéma français est-il hors la société ?
– Entretien avec Angéline Barth, secrétaire générale adjointe de la Fédération CGT spectacle et copilote du collectif “Femmes-Mixité”, qui a créé un Tumblr en juillet pour recueillir des témoignages sur les violences sexuelles.
– Entretien avec Frédéric Bonnaud, directeur de la Cinémathèque française, qui a programmé lors de cette saison deux rétrospectives, l'une sur l'œuvre de Roman Polanski et une autre sur celle de Jean-Claude Brisseau.

20h30-22h30. Violences sexuelles : comment parler, comment punir ?
Animé par Lénaïg Bredoux et Joseph Confavreux.

20h30-21h30: Comment la parole se libère ?
Invités :
– Jean-Philippe Gorce, gardien de la paix et chef du bureau d’aide aux victimes des Bouches-du-Rhône
– Antoine Boulangé, enseignant et formateur en éducation sexuelle
– Françoise Brié, directrice générale de la fédération nationale solidarité femmes (FNSF), qui gère notamment le 3919 Violences Femmes Infos, numéro d’appel spécialisé pour les femmes victimes de violences
– Julia Castanier, ancienne attachée parlementaire qui a témoigné sous le hashtag #balancetonporc du comportement du député Jean Lassalle

21h30-22h30: Quelle réponse pénale ?
Invités :
– Anne-Claude Ambroise-Rendu, historienne, professeure à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
– Marilyn Baldeck, Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT)
– Rachel Saada, membre du syndicat des avocats de France
– Clarisse Taron, présidente du syndicat de la magistrature

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 09 Nov 2017, 12:24

Mais pourquoi donc les femmes victimes de violences ne portent-elles pas plainte ?

« Pourquoi les victimes n’ont-elles pas porté plainte ? », se sont interrogés certains hommes, via les réseaux sociaux, suite à l’émergence des hashtags #balancetonporc et #metoo, et à la succession d’accusations des viols ou de violences commises par plusieurs personnalités publiques. Voici pourquoi.

Après l’émergence des hashtags #balancetonporc et #metoo, de nombreuses femmes se sont vu reprocher de ne pas porter plainte après avoir subi des violences sexuelles. Elles ont pourtant de bonnes raisons de ne pas le faire, entre les menaces de l’agresseur, le peu de crédit que l’on accorde à leur récit, la longueur et le coût des procédures ou encore l’impunité dont bénéficient les agresseurs accusés. 81 % des victimes de violences sexuelles ayant porté plainte éprouvent le sentiment de ne pas avoir été reconnues par la Justice. Et elles sont parfois si maltraitées qu’elles regrettent d’avoir parlé.

... https://www.bastamag.net/Mais-pourquoi- ... as-plainte
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre les violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 14 Nov 2017, 11:16

Manifestation contre les violences

mardi 14 novembre 2017 à 18h30, Devant le ministère de la Justice, 13 place Vendôme

Rassemblement
Pédocriminel acquitté :
tou.te.s place Vendôme ( Ministère de la Justice) pour manifester

Le violeur d'une enfant de 11 ans a été acquitté aux Assises de Seine et Marne le 7 novembre dernier. Selon la cour, il n'y avait ni « menace, ni contrainte, ni surprise, ni violence », éléments constitutifs du viol d'après la loi. Encore une fois, on présume qu'un.e enfant peut consentir à 11 ans. C'est dans la loi, nous- objecte-t-on. Et alors ? La loi doit changer !

Sans oublier que d'autres lois ne sont pas appliquées : très peu d'ordonnances de protection de victimes sont délivrées ; 1% des violeurs sont condamnés ; le viol, un crime qui devrait être jugé en cour d' Assises, est jugé en correctionnelle, entre un vol de portable et un délit d'escroquerie.

Cela aussi doit changer ! la justice doit être au service des victimes et de la société et non au service du maintien de privilèges patriarcaux .

Toutes et tous devant le ministère de la justice mardi 14 novembre 18h30 .

Premier.e.s signataires :
• Collectif Droits des Femmes
• Osez le féminisme !
• Femmes Solidaires
• Marche Mondiale des Femmes France
• Encore féministes, aussi longtemps qu'il le faudra.
• Réseau Féministe "Ruptures"
• Coordination Lesbienne en France
• CQFD Fierté Lesbienne
• Collectif Féministe Contre le Viol
• Solidarité Femmes
• Maison des Femmes Thérèse Clerc à Montreuil
• Zéromacho
• Association Mémoire Traumatique et Victimologie
• Association Du Côté Des Femmes
• Assemblée des Femmes
• MDF de Paris
• Rajfire
• Les Chiennes de garde
• Femmes pour le Dire Femmes pour Agir

http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... article485
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités