Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede Pïérô » 11 Nov 2012, 02:03

Dans les rues, dans les transports en commun, devant les commerces et les écoles... Les caméras se multiplient ! La vidéo-surveillance enregistre nos faits et gestes au quotidien, alors que les dispositifs de contrôle ne cessent de s’intensifier et de se perfectionner.

Dans ce contexte, "Sous-surveillance.net" propose un outil de lutte. Ce projet permet à chaque ville de se doter facilement d’un site local de cartographie des caméras, publiques comme privées, qui filment l’espace public.

Cette cartographie est participative, collaborative et accessible au plus grand nombre. Elle permet de rendre visible la prolifération des caméras tout en collectant un maximum d’informations les concernant. Dès maintenant, chacun et chacune peut s’approprier le site, lutter, agir, participer, partager ses idées, informer, consulter la revue de presse et se réapproprier l’espace urbain !

Plusieurs collectifs de villes ont déjà lancé leur site ou préparent son lancement. Participez à la cartographie ou, mieux, rejoignez le collectif local.


Lyon : http://lyon.sous-surveillance.net/

Marseille : http://marseille.sous-surveillance.net/

Paris : http://paris.sous-surveillance.net/

Toulouse : http://toulouse.sous-surveillance.net/

Clermont-Ferrand : http://clermont-ferrand.sous-surveillance.net/

Rennes : http://rennes.sous-surveillance.net/

Tours : http://tours.sous-surveillance.net/

Bourges : http://bourges.sous-surveillance.net/

Angers : http://angers.sous-surveillance.net/

Dijon : http://dijon.sous-surveillance.net/

Luxembourg : http://luxembourg.sous-surveillance.net/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede Pïérô » 14 Déc 2012, 02:34

çà se développe...

Emission de "Demain Le Grand Soir", sur radio béton Tours, sur ce sujet :
http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1054

vidéo :

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede Pïérô » 19 Déc 2012, 02:32

Lancement de Paris.sous-surveillance.net

« Hackons les surveillants ! »

Participez au design d'outils et services de sensibilisation à la vidéo-surveillance.

Après, Lyon, Rennes ou Toulouse, un site de cartographie collaborative des caméras de vidéo-surveillance vient d'être lancé à Paris ! Nous vous invitons le 19 décembre prochain à La Cantine à venir vous approprier cette initiative.

Vos armes ? Le design, la technique, le hack, l'investigation, etc.

Alors que les dispositifs de contrôle ne cessent de s'intensifier et de se perfectionner, le projet sous-surveillance.net permet à chaque ville de se doter facilement d'un site de cartographie des caméras filmant la voie publique. Le site propose une base de données et une carte qui rend visible la prolifération inquiétante des caméras.

Image

Mais au-delà de cette cartographie, comment comprendre et matérialiser les enjeux de la vidéo-surveillance ?

À l'occasion de cette soirée, nous vous invitons à participer à des ateliers pour inventer et co-designer des nouveaux services et outils à développer.

Ces ateliers seront notamment animés par :
• Jean-Marc Manach (Journaliste à Owni, blogueur au Monde.fr (http://BugBrother.net)
• Geoffrey Dorne (designer et blogueurs sur Graphism.fr)
• Gregory Tantucci (Game designer)
• Silicon Xperience
• et les contributeurs et contributrices du projet "sous-surveillance".

Au programme :

•19h : introduction de la soirée et présentation du projet sous-surveillance
• 19h20 : liste et répartition des ateliers. Les participant-e-s seront invités à proposer leurs propres idées d'ateliers. //Par exemple : une application de calcul de trajets qui évitent les caméras…)
• 19h40 : début des ateliers. 1h40 pour poser les premières briques de nouveaux outils (quel scénario ?, quel design ?, quels besoins techniques, humains ? etc.).
• 21h30 : restitution des ateliers.

À propos de Sous-surveillance :

Cartographie collaborative, revue de presse, ressources documentaires sur la surveillance en général et la vidéo-surveillance en particulier : le projet sous-surveillance a pour objectif de permettre à chaque ville de se doter facilement d'un site de cartographie des caméras filmant la voie publique, qu'elles soient publiques ou privées. Un formulaire simple et accessible permet à tout le monde de signaler leur localisation, leur propriétaire, leurs caractéristiques, et l'objet annoncé de leur surveillance. Le site est aussi un outil d'information et de documentation à travers sa revue de presse, aussi bien technique, sociale, que juridique. Qui sont les acteurs de la surveillance et quelles sont les technologies mises en place ?

Image

La Cantine
151 rue Montmartre, Passage des Panoramas
12 Galerie Montmartre, 75002 Paris
http://paris.sous-surveillance.net/spip.php?article23
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 23 Déc 2012, 12:48

Ce n'est pas lié au réseau Sous-surveillance.net, mais çà a sa place ici,
Cartographie pays d’auge, par Résistances du Pays d'Auge :
http://www.resistancesdupaysdauge.org/l ... ays-dauge/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 24 Fév 2013, 11:55

Le 8 mars à la Gueule Noire
Soirée de lancement de saint-etienne.sous-surveillance.net !!!

Dans les rues, dans les transports en commun, devant les commerces et les écoles... Les caméras se multiplient ! La vidéo-surveillance enregistre nos faits et gestes au quotidien, alors que les dispositifs de contrôle ne cessent de s’intensifier et de se perfectionner. Dans ce contexte, le projet national "Sous-surveillance.net" propose un outil de lutte. Il permet à chaque ville de se doter facilement d’un site local de cartographie des caméras, publiques comme privées, qui filment l’espace public.

Cette cartographie est participative, collaborative et accessible au plus grand nombre. Elle permet de rendre visible la prolifération des caméras tout en collectant un maximum d’informations les concernant. Dès maintenant, chacun et chacune peut s’approprier le site, lutter, agir, participer, partager ses idées, informer, consulter la revue de presse et se réapproprier l’espace urbain !

Lyon, Bourges, Marseille, Paris, Toulouse, Angers, Clermont-Ferrand, Rennes, Dijon, Luxembourg…ont déjà lancé leur site ou préparent son lancement.

Depuis peu celui de Saint-Etienne est lancé et déjà plus de 100 caméras renseignés par des individus (difficile de s’en rejouir !). A vous dès aujourd’hui de vous l’approprier et de publier d’autres caméras que vous connaissez de la ville ! À vous de jouer pour déjouer la surveillance !

Le lancement du site Saint-Etienne Sous-Surveillance aura donc lieu le vendredi 8 mars à la Gueule Noire, 16 rue du Mont, quartier bellevue.

A partir de 18H30 : atelier d’utilisation des sites Saint-Etienne Sous-Surveillance et Numéro Zéro

Bouffe Prix Libre

Dance Floor avec :
. GREDIN (récré A2 gameboy-guitare/montpellier)
. DJ TOM RECK (clermont-fd) & more

Entrée : Prix Libre

La Gueule Noire, 16 rue du Mont

attention : jusqu’à nouvel ordre, les sites du réseau sous-surveillance.net ne sont pas disponibles, à cause d’un crash serveur, voir : http://rebellyon.info/Greve-des-serveur ... llyon.html. Pour suivre l’évolution de la remise en marche des sites : https://pad.riseup.net/p/fZEN9uokiu88-c ... tion-crash
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede Pïérô » 02 Mar 2013, 01:52

La carte des caméras de vidéosurveillance à Montpellier

Montpellier journal aide la mairie à mieux informer ses administrés en publiant la carte des emplacements précis des caméras de vidéosurveillance dans le centre et les faubourgs. Cela devrait aussi permettre aux manifestants surveillés par la police de se distraire lors des longs et lents cortège en jouant à celui qui en trouvera le plus. Les sénateurs en ont rêvé. Montpellier journal le fait. En effet, un rapport d’information sur la vidéosurveillance, déposé le 10 décembre, recommandait (paragraphe III.B.1) de « mieux notifier les sites au public » notamment « par la mise en ligne de cartes indiquant les zones de la voie publique placées sous vidéosurveillance ». Évidemment il reste encore du chemin à faire puisque les élus préconisaient aussi : « une signalisation effective sur la voie publique » ; « la présentation chaque année d’un rapport d’activité de l’ensemble des systèmes de vidéosurveillance au conseil municipal ou au conseil communautaire » ; « la mention de la durée de conservation des images sur les panneaux signalant un système de vidéosurveillance ». Agrandir le plan Cliquer sur les repaires bleues pour plus d’information. Quand un numéro est indiqué, il s’agit d’une caméra gérée par la mairie. Le deuxième nombre indique l’année de mise en service. Exemple : 73.05 signifie qu’il s’agit de la 73e caméra installée et qu’elle l’a été en 2005 ; Le bouton « Sat. » permet de passer à la vue satellite, plus précise que le plan ; Aide sur Google maps. Pour l’instant, la carte ne donne que les emplacements des caméras du centre ville et des faubourgs (plus de 50 % des équipements). Elle est basée sur la liste de la mairie et un travail de terrain – et à vélo – a permis de positionner très précisément l’emplacement des caméras sur le plan. D’autres caméras (Tam (1), privées), découvertes au grès des déambulations de Montpellier journal, ont aussi été positionnées sur la carte mais sans prétention d’exhaustivité. Nous encourageons donc vivement nos lecteurs à nous communiquer tout nouvel équipement identifié en étant le plus précis possible par exemple en fournissant une photo. Cette carte peut aussi être la base d’un très bon jeu à pratiquer en famille : 5 caméras trouvées c’est un bonbon de gagné. C’est un exemple, bien sûr. Nous faisons confiance à l’imagination de nos lecteurs-parents pour inventer leurs propres règles. Ainsi, les promenades en famille du dimanche pourront avoir un but. Pensez quand même à garder un œil sur les voitures quand, le nez en l’air, vous chercherez les caméras.

Voici le lien de la liste : http://laccroche.free.fr/DocMI/camerasliste.xls

Repris sur Montpellier Journal
http://al-montpellier.over-blog.com/art ... 30800.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 22 Mar 2013, 01:32

Besançon
Besançon sous surveillance ?

Sécurité – Le premier plan de vidéoprotection voulu par la Ville

Les caméras arrivent

Elles avaient été annoncées pour la fin de l’année 2012 mais on les attend toujours. Les 24 caméras de vidéoprotection, dont le principe a été voté par le conseil municipal il y a un an, vont néanmoins bientôt être une réalité. Au plus tôt en mai prochain, au plus tard en juillet. Il s’agira du premier vrai plan de vidéoprotection de la municipalité qui a longtemps rechigné à poser ses yeux électroniques dans ses rues.

Les 24 caméras seront placées dans des lieux sensibles de la ville. Sept seront dans la Boucle, sept à Battant, cinq à Planoise et cinq à La Grette. Une modification par rapport au plan originel qui prévoyait seulement cinq caméras respectivement à Planoise et La Grette.

Le coût du projet est d’un million d’euros environ.

Un centre de supervision

« Ces lieux ont été choisis à partir d’un seuil de vingt faits délictueux dans l’année. Des faits qui peuvent être combattus par la présence de caméras. Ces 24 lieux devraient être confirmés vendredi prochain par la préfecture », précisait hier Franck Desgeorges, le patron de la police municipale bisontine.

Après ce passage devant la commission départementale de vidéoprotection présidée par un magistrat, il sera temps de lancer les appels d’offres pour choisir l’entreprise qui prendra en charge le marché de l’installation et de la connexion des caméras.

Au fait, à quoi vont-elles être connectées ces caméras et surtout, qui va les regarder ? « À l’origine, nous avions prévu d’installer le centre de supervision urbaine au niveau du parking beaux-arts mais il sera finalement dans le bâtiment des services municipaux, avenue Clemenceau », précise Frédéric Allemann, conseiller municipal chargé de la tranquillité publique.

Quatre postes vont être créés pour l’occasion. Quatre salariés dont le métier sera de regarder les petits écrans mais aussi de gérer les demandes de la police en cas de problèmes sur la voie publique. Le chef d’équipe sera issu de la police municipale, mais pas les trois autres employés.

Avec ces effectifs, pas question d’imaginer une supervision 24 heures sur 24 et en direct. « Ils travailleront aux horaires de jour. Mais tout sera, bien sûr, enregistré et utilisé sur réquisition », souligne Frank Desgeorges. « Les caméras privées, qui filment des lieux privés comme des commerces ou des banques, ont l’obligation de ne pas englober la voie publique. Ici, c’est le contraire, on filme la voie publique mais des logiciels feront en sorte qu’on ne voit pas les parties privées. »

Alors qu’elles ne sont même pas installées, certains se demandent si les 24 caméras sont suffisantes. « Il n’y a pas de règle, note Frédéric Allemann. Nous avons déjà des demandes pour en installer ailleurs. »
https://juralib.noblogs.org/2013/03/13/ ... veillance/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 21 Avr 2013, 11:19

Soirée de soutien au site anti-vidéosurveillance Lyon.sous-surveillance.net
Vendredi 26 Avril à partir de 19 h à l’Atelier des canulars, Lyon.
Projection-Bar-Bouffe

Image

La projection

« Aux yeux de tous » (2012, durée 1h15)

Film fran­çais de Cédric Jimenez et Arnaud Duprey filmé entiè­re­ment à l’aide de camé­ras de sur­veillance et de web­cams. Le son est cons­ti­tué prin­ci­pa­le­ment d’enre­gis­tre­ments de conver­sa­tions télé­pho­ni­ques de télé­pho­nes por­ta­bles.

Synopsis :
Un atten­tat a lieu à Paris, à la gare d’Austerlitz, tuant plu­sieurs per­son­nes quel­ques jours avant l’élection pré­si­den­tielle. Un hacker extrait d’un disque dur piraté une vidéo prise par une caméra de sur­veillance. Elle montre l’homme qui a déposé un bagage piégé et deux per­son­nes appa­rem­ment com­pli­ces. Le hacker, dont l’iden­tité n’est dévoi­lée qu’à la fin du film, navi­gue alors entre les camé­ras de vidéo­sur­veillance, publi­ques ou pri­vées, et les web­cams, dont il a piraté les accès, pour mener son enquête der­rière son ordi­na­teur sur l’atten­tat et les ter­ro­ris­tes.

Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu
69007 Lyon

http://rebellyon.info/Soiree-projection ... en-au.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 04 Juin 2013, 11:41

Sous-surveillance.net à Feurs (Loire 42) :
http://www.sous-surveillance.net/feurs- ... t-des.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 14 Juil 2013, 00:28

Sous-surveillance.net, un an
Sous-surveillance.net, un an et toutes ses dents contre le flicage généralisé !

Le 14 juillet dernier, lors de la fête annuelle de Rebellyon, un site lyonnais de cartographie participative et de ressources contre la vidéosurveillance était lancé ! Notre manière à nous de fêter les 10 ans de flicage des voies publiques lyonnaises. Et on n’a pas chômé pendant l’année, avec plein de complices qui n’aiment pas non plus être filmés : sur Lyon plus de 1500 caméras ont été recensées dans l’agglomération, signalements qui permettent de mieux se protéger de la vidéosurveillance tout en informant sur la prolifération inquiétante et les évolutions technologiques. Et le projet a depuis été lancé dans 25 autres villes.

Septembre 2011 : le maire de Lyon fête tran­quille­ment l’anni­ver­saire des dix ans de la vidéo­sur­veillance à Lyon, en com­pa­gnie de jour­na­lis­tes com­plai­sants, dans un QG tenu secret. En 2001, lors de l’ins­tal­la­tion des pre­miè­res camé­ras, Collomb avait pour­tant essuyé un feu nourri d’oppo­si­tions. Une décen­nie plus tard, plus aucune voix ne se fait enten­dre loca­le­ment contre le déploie­ment et le ren­for­ce­ment de la sur­veillance à dis­tance. Pire : les médias locaux cla­ment que tout le monde est désor­mais d’accord et que le dis­po­si­tif est utile. Le col­lec­tif de Rebellyon, un site d’infos alter­na­ti­ves lyon­nais, lance alors un appel pour la mise en place d’une car­to­gra­phie par­ti­ci­pa­tive des camé­ras de l’agglo­mé­ra­tion, his­toire de remet­tre un peu de piquant dans cette affaire.

En juillet 2012, grâce à l’aide de quel­ques com­pli­ces, un site lyon­nais est lancé, aug­menté d’une revue de presse régu­liè­re­ment mise à jour sur le sujet. Il permet à n’importe qui de signa­ler faci­le­ment l’empla­ce­ment d’une caméra, son orien­ta­tion, sa photo, et qui en est l’opé­ra­teur (les camé­ras pri­vées sont, pour la pre­mière fois, également repé­rées).

Soutenir la mise en place de collectifs locaux

Le résul­tat est suf­fi­sam­ment enthou­sias­mant pour que l’envie naisse de le pro­po­ser à d’autres villes. En effet, au lieu de cen­tra­li­ser le signa­le­ment des camé­ras sur un seul et même site, le but du projet est de véri­fier l’empla­ce­ment réel des camé­ras pro­po­sées faci­le­ment par les per­son­nes qui s’ins­cri­vent sur le site, mais aussi de sou­te­nir la mise en place de col­lec­tifs locaux sur la ques­tion ou de ren­for­cer ceux qui exis­tent déjà. Car c’est au niveau local que se décide l’implan­ta­tion des camé­ras, même si une lutte au niveau natio­nal est impor­tante. Et si l’oppo­si­tion à la vidéo­sur­veillance est dif­fi­cile dans les gran­des agglo­mé­ra­tions, elle est tout à fait pos­si­ble dans les villes de taille plus modes­tes.

Comme l’ins­tal­la­tion de sous-sur­veillance est un peu com­plexe, une archi­tec­ture per­met­tant de déployer faci­le­ment d’autres sites locaux est pro­po­sée (à la manière d’une pla­te­forme de blogs). Suite à quel­ques arti­cles ici et là, des per­son­nes d’autres villes rejoi­gnent l’inia­tive. Rapidement, Paris, Nice, Clermont-Ferrand, Angers ou encore le Luxembourg créent un site local. Le projet sous-sur­veillance est né.

En juin 2013, 26 sites locaux exis­tent, aussi bien dans des gran­des agglo­mé­ra­tions que des villes comme Feurs (Loire) ou Val d’Isère (Savoie). Ils réfé­ren­cent plu­sieurs mil­liers de camé­ras, qua­si­ment 10% de celles offi­ciel­le­ment recen­sées sur la voie publi­que en France, ainsi que des dizai­nes d’arti­cles ser­vant de res­sour­ces.

Un wiki dédié à de la docu­men­ta­tion tech­ni­que de la vidéo­sur­veillance et ses pro­mo­teurs (indus­triels ou lobby) est aussi en place, tandis qu’une revue de presse natio­nale est pro­po­sée sur un site commun, en atten­dant des revues de presse en dif­fé­ren­tes lan­gues, puis­que des villes d’autres pays sont inté­res­sées. Berlin, où a eu lieu une impor­tante cam­pa­gne cette année sur le sujet (Cam-Over), mais aussi Seattle aux États-Unis, tes­tent le site. Enfin, du maté­riel de pro­pa­gande est mutua­lisé, auto­col­lants, affi­ches, flyers, illus­tra­tions et argu­men­tai­res, décli­na­bles dans chaque ville [1]. Chaque col­lec­tif est ainsi auto­nome, mais peut enri­chir, de manière fédé­ra­tive, le projet.

Sous-sur­veillance est par ailleurs une ini­tia­tive ori­gi­nale de déve­lop­pe­ment d’un site entre plu­sieurs villes, avec des outils per­met­tant à des déve­lop­peurs éloignés d’amé­lio­rer ensem­ble le site (Git et Redmine pour les curieux), et au projet de se coor­don­ner (Crabgrass). Une expé­ri­men­ta­tion qui pour­rait peut-être pro­fi­ter à d’autres pro­jets au niveau natio­nal ! Une réflexion est ainsi enta­mée au sein du col­lec­tif Rebellyon pour per­met­tre à des villes de se doter de sites d’infor­ma­tion locaux faci­le­ment, avec une base voire une pla­te­forme com­mune et un par­tage des expé­rien­ces. Nom de code : « mutu ». Normal pour une ville où le mutua­lisme est né. Sur Toulouse vient ainsi de se lancer le site IAATA.info (Informations Anti-Autoritaires de Toulouse et Alentours). D’autres sites sont prévus pour la ren­trée sur Tours, Reims, et Paris.

Une opposition à la surveillance généralisée à construire

L’année écoulée a en tout cas montré que le sujet avait toute sa per­ti­nence : la vidéo-sur­veillance « intel­li­gente », qui rajoute une couche de trai­te­ment auto­ma­ti­que et en temps réel des images récol­tées par les camé­ras, fait son appa­ri­tion dans plu­sieurs villes. Des jour­na­lis­tes tech­no­lâ­tres suc­com­bent au tra­vail de mar­ke­ting du plus gros fabri­cant de drones « ludi­ques » (Parrot) et font l’éloge de ces robots aériens dotés de camé­ras, lais­sant pré­sa­ger leur irrup­tion pro­chaine au-dessus de nos mani­fes­ta­tions. Soyons sûrs qu’ils seront rejoints par ceux de la police à court ou moyen terme [2]. Enfin, dans un domaine proche, les révé­la­tions de l’ancien espion amé­ri­cain Snowden sur la sur­veillance géné­ra­li­sée des com­mu­ni­ca­tions numé­ri­ques, mon­trent l’insa­tia­ble volonté de contrôle social des gou­ver­ne­ments et des mul­ti­na­tio­na­les.

Plus que jamais, au niveau local comme global, une oppo­si­tion forte et déter­mi­née face à ces pro­jets est à cons­truire. Sous-sur­veillance est un outil modeste à dis­po­si­tion de tous les col­lec­tifs, cons­ti­tués ou non, qui sou­hai­te­raient l’uti­li­ser pour ras­sem­bler et agir contre la vidéo-sur­veillance, dans un pre­mier temps, et peut-être contre d’autres aspects du contrôle social dans un second.

Il est très facile de rejoin­dre le projet sous-sur­veillance et de monter un site local : il est seu­le­ment demandé d’être opposé à la vidéo-sur­veillance et d’être plu­sieurs loca­le­ment, pour pou­voir véri­fier les camé­ras signa­lées et orga­ni­ser dans la mesure du pos­si­ble au moins un événement par an sur le sujet (mani­fes­ta­tion, pro­jec­tion, débat…), et de par­ta­ger les docu­ments pro­duits pour per­met­tre à d’autres villes de les repren­dre si elles le sou­hai­tent.

Rejoignez-nous, et ren­for­çons ensem­ble la lutte contre la sur­veillance !

http://www.sous-sur­veillance.net est le site commun aux dif­fé­rents sites locaux.
Pour tout contact : contact@sous-sur­veillance.net
Sur Twitter® : @s_sur­veillance.
Sur irc : #sous-sur­veillance sur irc.indy­me­dia.org ou https://irc.indy­me­dia.nl/?chan­nels=sous-…sur­veillance

Y’a plein de choses à faire : on a besoin de per­son­nes pour nous aider pour la revue de presse glo­bale, pour du déve­lop­pe­ment web, un nou­veau ser­veur, des affi­ches, des tracts, etc. !

A. pour le col­lec­tif lyon­nais.


P.-S.
Cet article est paru dans une première version dans le Monde Libertaire du 4 juillet 2013.


Notes

[1] Comme ces illustrations que Tanxxx a réalisé pour le projet. Il paraît qu’il y aurait une linogravure de soutien prévue pour bientôt !

[2] Mise à jour du 11 juillet : ça y est, Valls l’a annoncé !

http://rebellyon.info/Sous-surveillance ... an-et.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede Pïérô » 01 Aoû 2013, 01:34

Une petite histoire de la vidéosurveillance

Montage vidéo de différents JT et extraits de films qui donne une petite idée de l’évolution de la vidéosurveillance dans notre société.
La vidéo a été réalisé par le collectif sous-surveillance de Lyon à l’occasion de l’ouverture du site en juillet 2012.

http://www.sous-surveillance.net/une-pe ... de-la.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 07 Sep 2013, 11:11

Lancement de Nantes.sous-surveillance.net
Lancement du site de cartographie Nantes.sous-surveillance.net face à la surveillance généralisée.

Participatif, collaboratif, c’est un outil commun à la fois pratique, d’information et de lutte.

Des quelques dizaines de caméras de surveillance de Levallois-Perret en 1993 aux 900 000 caméras sur la voie publique aujourd’hui, de la plus grosse agglomération au plus petit patelin, en quelques années, les caméras ont été installées partout. Dans les rues, dans les transports en commun, devant les commerces, dans les écoles, elles scrutent, enregistrent voir analysent tous nos faits et gestes.

À force d’être regardés, nous ne nous apercevons même plus que notre vie est sous-surveillance.

Officiellement, Nantes reste l'une des rares grosses villes à ne pas avoir de système de vidéosurveillance installé mais cela est faux. Que se soit les caméras de la Semitan, de la circulation et toutes les caméras privées, Nantes n'est pas à la traine et de façon général la Loire Atlantique non plus (Rezé, Saint Herblain, Orvault, Bougenais...)

C’est pour rendre ce flicage permanent à nouveau visible, le combattre et se mobiliser que nous lançons la première version de Nantes.sous-surveillance.net !

Pour rejoindre le collectif qui se monte actuellement : contactnantes (@) sous-surveillance.net
http://nantes.indymedia.org/articles/28101
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Sous-surveillance.net, vidéo-surveillance cartographiée

Messagede bipbip » 21 Sep 2013, 14:48

152 nouvelles caméras de vidéosurveillance à Lyon
Nouvelle épidémie de vidéosurveillance à Lyon

152 nouvelles caméras de vidéosurveillance à Lyon, c’est ce qu’annonçait lundi Le Progrès qui a su trouver la bonne personne pour analyser impartialement ce déploiement : l’adjoint à la sécurité de Collomb.

Rue89Lyon fait le point sur ce nouveau plan bien plus inquiétant que ce qui était déjà prévu :


Aujourd’hui, on compte 262 caméras de vidéosurveillance installées par la Ville de Lyon. Mais d’ici les prochaines élections municipales, leur nombre va fortement augmenter à Lyon, avec l’ajout d’environ 152 appareils de « vidéoprotection » (le nouveau terme politiquement correct pour désigner la vidéosurveillance). Soit une augmentation de 58%.

C’est le Progrès qui l’annonce dans son édition de ce lundi, avec à la clé l’ « avis » du premier adjoint à la sécurité, Jean-Louis Touraine.

En 2014, la ville sera donc surveillée par 414 caméras, dont la localisation peut encore changer. Mais les quartier concernés par ces nouvelles installations sont d’ores et déjà connus. Les 1er, 2e, 7e et 8e arrondissements se partageront ce dispositif de sécurité, principalement là où de nouveaux aménagements urbains ont été réalisés.

Rappelons que le site Lyon sous-surveillance propose, depuis un an, de cartographier simplement et d’informer contre la vidéosurveillance. 152 nouvelles caméras municipales qui se rajoutent au millier déjà recensé, c’est 152 caméras à détruire de plus.

http://rebellyon.info/Nouvelle-epidemie-de.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité