Initiatives contre repression et violences policières

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 21 Mai 2015, 02:35

RELAXE DES POLICIERS RESPONSABLE DE LA MORT DE ZIED ET BOUNA

Cette fois encore les juges ont préférés prendre en compte les histoires des policiers…

Après deux mois de délibéré, le tribunal, présidé par Nicolas Léger-Larue de Tournemine, a suivi les réquisitions de relaxe prononcées le 19 mars dernier par le procureur adjoint Delphine Dewailly. En substance, explique son président en lisant le jugement, le tribunal a d’abord estimé que Stéphanie Klein, la stagiaire qui était en fonction au standard du commissariat le jour du drame, sans formation ni connaissance des lieux, « ne pouvait avoir conscience d’un péril grave et imminent ». « Dans le cas contraire, elle aurait réagi », estime le tribunal. *

... http://atouteslesvictimes.samizdat.net/?p=1492
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 25 Mai 2015, 11:42

Samedi 30 Mai à Saint-Quentin : une marche en mémoire d’Amadou Koumé

À l’origine prévue le samedi 23 mai, la marche en hommage à Amadou Koumé aura finalement lieu une semaine plus tard, le samedi 30 mai. « Ça tombait pendant les fêtes du Bouffon, et on ne veut pas gâcher la fête », précise la sœur de la victime. Pour les autorités, ce double événement aurait potentiellement entraîné des difficultés pour gérer la foule.

Si la date change, les lieux, les horaires et le but de cette marche restent les mêmes. En plus de rendre hommage à ce Saint-Quentinois de 33 ans, décédé dans la nuit du 5 au 6 mars dans un commissariat parisien, ses proches demandent « que justice soit faite », «plus de transparence » et « la nomination d’un juge d’instruction ». Le cortège démarrera à 14 heures du domicile familial de la rue Gustave-Eiffel et se rendra devant les grilles de la sous-préfecture.

Les conditions de la mort d’Amadou Koumé, originaire du quartier Europe, restent encore mystérieuses. Il avait été interpellé alors qu’il errait près de la gare du Nord « tenant des propos incohérents », selon une source judiciaire. Amorphe à son arrivée au commissariat du Xe arrondissement, il est décédé quelques minutes plus tard. Ses proches ont décidé de porter plainte contre X pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » et pour « abstention de porter assistance à une personne en péril ». L’enquête a été confiée à l’IGPN, « la police des polices »

SOURCE : http://www.aisnenouvelle.fr/region/sain ... 4b0n215864

http://atouteslesvictimes.samizdat.net/?p=1487
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 31 Mai 2015, 12:20

Saint-Quentin : 800 personnes crient justice après la mort d’Amadou Koumé

Cela fait plus de trois mois que famille, amis, connaissances, se posent la même question : que s’est-il passé dans la nuit du 5 au 6 mars dernier dans ce commissariat parisien du XXe arrondissement de Paris ? C’est là qu’Amadou Koumé, 33ans, parti travailler en région parisienne, a trouvé la mort. Ce samedi, à la demande de la famille et de l’ensemble des réseaux sociaux qui ont relayé l’appel, près de 800 personnes sont venus rendre hommage à celui qui était connu et apprécié dans le quartier. Mais aussi et surtout pour réclamer toute la lumière sur les circonstances de sa disparition.

... http://www.aisnenouvelle.fr/region/sain ... 108n222935
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 11 Juin 2015, 01:39

Vendredi 12 juin, Argenteuil (95)

Rassemblement
6ème anniversaire de la mort d'Ali Ziri


Le 18 mai dernier, la Cour d'appel de Rennes a relaxé les policiers incriminés dans la mort de Zyed et Bouna. 10 ans après, la justice dit aux familles : la police n'est pour rien dans la mort de leurs enfants.

C'est la même Cour d'appel de Rennes qui le 12/12/2014 a confirmé le non-lieu pour les policiers dans la mort d'Ali Ziri, non-lieu que la Cour de Cassation avait remis en cause pour défaut d'instruction !

La liste des morts aux mains de la police ne cesse de s'allonger, celle des non-lieux pour les policiers aussi !

Les policiers sont-ils définitivement au-dessus des lois et rendus intouchables par le pouvoir des juges ?

Comme aux USA, la justice disculpe la police ! Les citoyens ne peuvent accepter ni ce fonctionnement de la police, ni ce fonctionnement de la justice.

La famille d'Ali Ziri et le Collectif Vérité et Justice continuent le combat, un nouveau pourvoi en cassation a été engagé.

Nous continuerons a crier

Programme :

Rendez-vous à 20h30 sur l'Esplanade Europe sur la dalle du Val d'Argenteuil

20h30 / 21h30
• Interventions /témoignages des familles de victimes et des collectifs de soutien et d'organisations de défense de droit des victimes
• Intervention de personnalités.

21h30 / 22h
Abdallah présente le livre « La colère interdite » (lecture d'extraits)
Luc Decaster présente le film « Qui a tué Ali Ziri ? », puis projection d'extraits du film (15 mn). Échange avec les spectateurs.

22 h
Minute de silence / allumage des bougies dessinant au sol le nom d'Ali Ziri / puis lâcher de ballons.
En cas de mauvais temps, repli possible sur la salle Saint Just (RDC).

Vérité et justice pour Ali Ziri !

Blog : http://collectif-ali-ziri.over-blog.com
Vérité et Justice pour Ali Ziri
collectifaliziri@yahoo.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 20 Juin 2015, 11:22

Samedi 20 juin

8eme commémoration de la mort de Lamine Dieng

à partir de 14h30, 58 rue des Amandiers, Paris 20e


Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 12 Juil 2015, 19:52

Punk against police : tournée du collectif 8 juillet et d’enfance sauvage

Octobre 2014, Rémi Fraisse est tué par une grenade lancée par un gendarme. Mai 2015, le parlement adopte la loi sur le « Renseignement » qui institue une surveillance généralisée et permanente de la population. Quelques jours après, les policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna sont relaxés. Ces trois événements récents donnent à voir la violence de la Police et l’impunité dont elle bénéficie. Ils mettent en évidence la restriction des libertés formelles et l’omniprésence de la police, à travers la surveillance des vies et l’occupation des rues. La volonté d’empêcher toute résistance.

Et pourtant. Depuis des années des comités et des familles de personnes tuées par la police rompent l’isolement et se rassemblent pour s’entraider dans cette lutte acharnée, pied à pied, contre l’impunité de la police et ses mensonges. Suite à la mort de Rémi Fraisse, des milliers de personnes ont bravé l’interdiction des manifestations et des dizaines d’assemblées se sont créées. En novembre dernier, des mutilés et blessés par des tirs de Flashball ont fondé l’Assemblée des blessés, des familles et des collectifs contre les violences policières. Récemment, après des années de campagne contre le contrôle au faciès, la justice a été contrainte de reconnaître l’illégalité de cette pratique. Le jour de la relaxe des policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna, des centaines de personnes se sont rassemblées devant les tribunaux de Marseille, Toulouse, le Havre, Lille, Tours, Lyon, Rennes et Bobigny.

Ceux qui ne seraient pas censés se rencontrer, se rassemblent et s’organisent. Cette lutte contre les crimes et les violences policières prend un visage multiple et se nourrit de solidarités concrètes : se redonner du courage devant les non-lieux et classements sans suite, se réjouir de petites victoires, lors des procès faire nombre et corps dans les salles d’audience face à la présence policière, aller à la rencontre de ceux qui sont touchés, partir des histoires singulières et trouver du commun, penser ensemble la brutalité qui nous fait face et s’organiser contre, ne pas nous laisser diviser.

Le collectif 8 juillet s’est constitué après que 6 personnes ont été blessées dont une éborgnée par des tirs de Flashball suite à l’expulsion d’un squat à Montreuil en 2009. Depuis lors, le collectif se lie à d’autres personnes blessées, d’autres personnes dont les proches ont été assassinés par la police, à d’autres réalités. Pour continuer d’aller voir ailleurs, nous organisons avec le groupe Enfance sauvage une tournée dans plusieurs villes de France : PUNk against POLICE !

Mercredi 15/07 Montreuil (93)
Place du marché m° Croix de Chavaux
Sous la halle du marché où la police nous a tiré dessus en 2009
18h-19h : Tables d’informations (Sur quoi a tiré la police le 8 juillet ? Qu’est-ce que l’Assemblée des blessés ? Ici comme ailleurs la police tue…)
19h-20h30 : Prise de paroles et interventions musicales.
Repas prix libre à partir 19h

Vendredi 17/07 Saint Denis (93)
à l’Attiéké, centre social auto-organisé, 31 bd Marcel Sembat
17h30-19h30 : Discussion « En dehors de l’urgence, revenir sur les récentes mobilisations contre l’impunité et les crimes policiers, prendre le temps de partager nos analyses et perspectives. »
20h-21h30 : écoute d’un document sonore sur la mobilisation à Vitry-sur-Seine après le meurtre du jeune Abdelkader Lareiche le 16 février 1980 par le gardien de la cité Couzy. Cet extrait est tiré d’un documentaire sonore (en cours de travail) sur l’expérience Rock Against Police au début des années 80.
22h : concert d’Enfance sauvage

Samedi 18/07 Lille (59)
au CCL, 4 rue de Colmar
à partir de 18h : Discussion avec des collectifs de la région, bouffe vegan, concert d’Enfance sauvage et d’Anxiety Attack

Dimanche 19/07 Nantes (44)
aux ateliers de Bitche, 3 rue de Bitche
à partir de 19h : Discussion « Logique de la violence et de l’impunité policière : en conservant et dépassant sans cesse la légalité, les forces de police fondent les limites de la loi », concert d’Enfance sauvage, repas prix libre

Jeudi 23/07 Venarey-les-Laumes (21)
à la Quincaillerie, 4 place Roger Salengro
à partir de 18h : Discussion autour du collectif 8 juillet, dîner, numéro de trapèze : Acagouler dans les ères et concert d’Enfance sauvage.

collectif8juillet.wordpress.com / huitjuillet@riseup.net
enfance-sauvage.info / enfance-sauvage.bandcamp.com

https://lille.indymedia.org/spip.php?article29332
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 23 Juil 2015, 11:39

Samedi 25 juillet à Argenteuil

Rassemblement contre les violences policières !

Dans la nuit du 14 au 15 Juillet à côté de la dalle d’Argenteuil, Amine Mansouri à reçut un tir de lanceur de balles de défense (LBD40) dans les testicule.

Un rassemblement contre les violences policières est appelé samedi 25 juillet à 14H00, Place de la Commune de Paris, Dalle du Val d’Argenteuil

Dans la nuit du 14 au 15 Juillet à côté de la dalle d’Argenteuil, Amine Mansouri à reçut un tir de lanceur de balles de défense (LBD40) dans les testicule.

La même dalle où en octobre 2005 Nicolas Sarkozy expliquait qu’il allait la nettoyer de la racaille ...

Pourtant Amine était simplement en train de jouer dans sont quartier ...

Il a d’ailleurs souhaité être photographié et interviewé avec son père et ses amis pour bien montrer qu’il était juste un jeune comme un autre (voir ici http://www.oureyeislife.com/?p=587)

Suite à cette bavure, le défenseur de droit Jacques Toubon à rendu un rapport le 16 juillet demandant l’interdiction du Flash-Ball lors des manifestations et demande un moratoire général sur son usage, quel qu’en soit le contexte, au vu de la « gravité des lésions » qu’il peut causer (moratoire refusé par le ministère de l’Intérieur qui estime qu’il serait "contre-productif").

Un rassemblement contre les violences policières est appelé samedi 25 juillet à 14H00, Place de la Commune de Paris, Dalle du Val d’Argenteuil

Nos Quartiers ne sont pas des stands de Tir !!

http://paris-luttes.info/rassemblement- ... vures-3624

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 30 Juil 2015, 11:20

Dans le cadre de lajournée de soutien aux prisonniers de Villiers-le-bel le 11 juillet à Montreuil
viewtopic.php?f=74&t=3930&start=15#p204872

S'unir face à la police 2. Perspectives Stratégiques. 11 juillet 2015

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 03 Aoû 2015, 10:01

Argenteuil : «Nos quartiers ne sont pas des stands de tirs»

REPORTAGE Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi en hommage aux trois jeunes grièvement blessés par des tirs de flashballs.

C’est devant les grandes grilles austères de la sous-préfecture d’Argenteuil (Val d'Oise) qu’a eu lieu, ce samedi, le rassemblement de soutien aux trois jeunes grièvement blessés ces dernières semaines par des tirs de LBD (Lanceur de balles de défense). Une centaine de personnes sont venues témoigner leur sympathie aux familles et dénoncer ce qu’elles considèrent comme des bavures policières manifestes.

Soutenu par des habitants de villes voisines et des parents de victimes de violences policières, Moustapha Mansouri, le père d’Amine, est venu répéter que son fils de 14 ans a été blessé à Argenteuil dans la nuit du 13 juillet par un tir de LBD qui l’a touché au testicule droit, alors qu’il jouait dans un square avec ses copains. Et qu’il avait obéi à ses parents en évitant la «dalle», où des jeunes un peu plus âgés s’opposaient à des policiers.

«Nos quartiers ne sont pas des stands de tirs», pouvait-on lire sur une banderole noire accrochée aux grilles fermées de la sous-préfecture, juste en dessous du drapeau national battant au vent. «Le sujet est assez sérieux, quand on voit qu’on peut tirer facilement sur nos enfants» : l’air grave, tremblant d’émotion, Moustapha ouvre la série de discours au micro. Contenant difficilement son émotion, il fait part de sa consternation et de sa colère : «Amine était dehors pour fêter le 14 juillet avec ses amis. Ce qu’on attendait d’eux [les policiers, ndlr], c’était qu’ils les protègent, pas qu’ils leur tirent dessus.» Après lui, Amine, boitant, une béquille à la main se défend et clame son innocence : «Je n’ai rien fait contre la police», crie-t-il.

... http://www.liberation.fr/societe/2015/0 ... rs_1354053
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 03 Sep 2015, 23:22

Une balle dans la tête

Le 26 août 2014 Hocine Bouras était assassiné par un gendarme volontaire près de Colmar. Ce jour-là les pompiers découvre un corps inerte, menottes aux poignets, se vidant de son sang au bord de l’A 35. Incarcéré à Strasbourg depuis 3 mois, 2 gendarmes conduisaient Hocine à Colmar pour être entendu par un juge au sujet d’un vol à main armée.

Zones d’ombres républicaines

Ainsi donc, selon les 2 préposés au transfert, le détenu aurait agressé la gendarme assise à l’arrière du véhicule et tenté de prendre son arme de service, le chauffeur se serait arrêté pour venir en aide à sa collègue dépassée par la situation et l’a par la suite abattu puisque le matraquage n’y suffisait pas et que le détenu aurait tenté de s’évader, toujours avec les menottes au poignet. Si l’on en croit le juge d’instruction le tireur aurait agit en état de légitime défense. De mis en examen pour coups volontaires ayant entraîné la mort le gendarme est devenu témoin assisté. Une fois de plus, il semblerait que la machine judiciaire fonctionne pour faire d’une exécution sommaire, injustifiable, une réaction de défense autorisée.

Ne pas se résigner à l’injustice

A l’appel de la famille de la victime, 2 marches blanches avaient eu lieu peu de temps après le drame, la première avait réunie plus d’une centaine de personnes. Cette année à nouveau, la famille a souhaité commémorer la mort d’Hocine et solliciter des soutiens. Ce dimanche 31 août ce sont donc une centaine de personnes venues d’Alsace et d’ailleurs qui ont battu le goudron colmarien. « Justice pour Hocine » fut sans doute le slogan le plus fédérateur avec une halte devant le tribunal de grande instance de Colmar, des membres de la famille, des soutiens symboliquement menottés. « Pas de justice, pas de paix », « pour une autodéfense populaire » figuraient aussi en tête de cortège, à l’initiative de l’AFA Strasbourg principale organisation ayant mobilisé pour l’occasion avec l’ATMF Strasbourg. L’URAA était présente tout comme le NPA 67, Alternative Libertaire Alsace et une majorité de proches, voisins, personnes solidaires de la famille d’Hocine ainsi que des membres du collectif « Urgence notre police assassine ». Le procès est encore à venir et il y aura sans doute d’autres initiatives d’ici-là.

Pour plus d’information sur cette journée, se reporter à l’article de la feuille de chou.
http://la-feuille-de-chou.fr/archives/83908
La page facebook modérée par la famille d’Hocine.
https://www.facebook.com/pages/Bouras-H ... 49?fref=ts

http://alsace.alternativelibertaire.org ... article716
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 10 Sep 2015, 11:47

18 et 19 septembre 2015

Week-end de soutien contre la répression


Image

L’appel en vidéo : https://vimeo.com/136996218

Jusqu’au 12 mai dernier, deux mouvements d’occupation, aussi appelés ZAD, sévissaient sur le territoire charentais maritime.

A Echillais, près de Rochefort, des opposants et opposantes à un projet d’hyper-incinérateur de déchets campaient sur la zone prévue pour le projet, bloquant ainsi le début des travaux.

A quarante kilomètres de là, sur l’Île d’Oléron, d’autres zadistes occupaient l’ancien lycée autogéré de Boyardville. Ils et elles entendaient ainsi protester contre un projet d’exploitation industrielle d’huîtres triploïdes.

Mais le 12 mai, vers six heures du matin, les forces armées du Capital ont évacué simultanément les deux zones, à l’aide d’un dispositif impressionnant, bien qu’habituel de ce genre de situation. Près de 400 fonctionnaires et militaires, venus de différentes brigades du département mais aussi de Région Parisienne, deux hélicoptères, des agents du renseignement, des grimpeurs et même une unité maritime pour Boyardville, en cas d’évasion par la mer.

Une quinzaine de personnes furent arrêtées à Oléron et placées en garde-à-vue dans autant de gendarmeries, parfois à plus de cent kilomètres du lieu de l’arrestation. Depuis, trois personnes ont été condamnées et neuf autres risquent de l’être prochainement, tantôt pour vol et recel d’électricité, tantôt pour refus de prélèvement d’ADN, tantôt pour violences sur agent. Alors que les luttes locales semblent s’essouffler avec l’été, les amendes, dommages et intérêts et autres frais de justice pleuvent sur des personnes parfois isolées face à la répression. C’est cet isolement que nous souhaitons rompre en réaffirmant notre solidarité sans faille, avec toutes les personnes qui subissent la violence de la police, et les condamnations de la justice.

C’est pourquoi, nous, collectif informel lié aux luttes locales, aux ZAD et aux luttes anti-capitalistes, appelons à un week-end de soutien contre la répression. Ce moment, que nous voulons festif et solidaire, sera l’occasion de récolter des fonds pour aider les personnes qui sont démunies face à la répression. Ce sera aussi l’occasion de nous retrouver, de partager, et de nous donner la force de continuer à lutter.

Nous vous donnons donc rendez-vous les 18 et 19 septembre près de Rochefort, en Charente-Maritime. Le lieu exact sera dévoilé deux jours avant, soit le jeudi 16 septembre au soir. Deux moyens pour se procurer l’information. Appeler le 06 65 75 46 94 ou consulter le blog antirep.acab.noblogs.org.

Face à la répression, face aux expulsions, face aux condamnations, solidarité, résistance, sabotage et détermination.

Agnès, Camille, Abdel et Brigitte.

NB : il se peut que vous voyez l’adresse du blog notée ainsi : antirep.acab.noblogs.org (notamment dans la vidéo). Il s’agit d’une erreur (toutes nos excuses), il n’y a pas de point. La bonne adresse est http://antirepacab.noblogs.org.

https://zad.nadir.org/spip.php?article3131
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 13 Sep 2015, 11:47

Paris, dimanche 20 septembre 2015

Soirée de soutien au collectif du 8 juillet contre les violences policières

Collectif huit juillet - Se défendre de la police

Le huit juillet 2009 à Montreuil, suite à l’expulsion d’un immeuble occupé ( La Clinique ),la police nous a tiré dessus au Flashball. Cinq personnes ont été touchées à la nuque, au front, à l’épaule et à la clavicule. L’un d’entre-nous a perdu un oeil. Nous nous sommes constitués en collectif pour préparer le procès contre les policiers, s’organiser avec d’autres personnes blessées ou ayant perdu un proche et enquêter sur les pratiques et les armes de la police.

Informations et discussions sur les prochaines mobilisations :Marche à la mémoire d’Amadou Koumé, Journée de mobilisation contre l’usine d’armement Nobel Sport à Pont-de-Buis, Marche de la dignité...

https://collectif8juillet.wordpress.com/about/
huitjuillet@riseup.net

Ouverture à 17h, et discussion/rencontre avec le Collectif du Huit Juillet. Puis musiques avec :
EMMA PILS punk hc Paris
MONICA AND THE EXPLOSION punk’n’roll Suède
LADY EINSTEIN dada electro punk Bourges

CICP 21 ter rue Voltaire 75011 Paris - metro rue des Boulets. de 17 à 22h.

http://collectifcontreculture.noblogs.org/
https://paris-luttes.info/soiree-de-sou ... if-du-3751


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 20 Sep 2015, 13:49

Week-end « Face aux violences d'État »

Du 25 au 27 septembre aura lieu à la Parole Errante, à Montreuil, un week-end autour de la question de l'enfermement dans et hors les murs, avec des discussions et des concerts.

La réalité de l'enfermement se manifeste à travers une diversité d'institutions et de pratiques : la prison, la prise en charge psychiatrique, les centre de rétention administrative, la police... Bien que la gestion de l'enfermement ne se réduise pas à ses structures, elles illustrent néanmoins de quelle manière l'ensemble de la société évalue les individus selon des normes qui servent un projet politique national dans une perspective capitaliste, libérale et productiviste.

La violence physique et morale qui en sort touche clairement des catégories sociales déjà définies comme marginales et problématiques : les « délinquants », les « fous », les « étrangers », les « pauvres » … La production de ces cases permet de tracer les frontières de la normalité, de sanctionner et de soigner toute personne considérée comme « inapte », « improductive ».

Et lorsqu'on se retrouve, soi ou un proche, face à l'une ou à l'autre de ces situations, s'y ajoute la solitude, l'isolement et un sentiment d'impuissance !
A travers ce week-end, nous voudrions ouvrir un espace de rencontre et de discussion qui permettrait à la fois d'aborder les différentes spécificités de la prison, de la psychiatrie, de la police et des centre de rétention administrative mais aussi de parler de leur source commune : « la violence d'état ». Il nous semble important de faire des liens entre ces différentes formes d'enfermement et les luttes qui s'y opposent.

Selon comment le week-end prendra corps, nous espérons qu'il sera l'occasion d'aborder ces questions dans une perspective de résistances et de luttes afin de rompre avec un sentiment d'impuissance permament.

Il s'articulera autour d'une diversité d'ateliers de discussions et de moment de partage plus informels (repas, concerts, projections) qui permettront, en multipliant les prises et les modes de parole de favoriser l'échange.

Il nous semble nécessaire que ce week-end prenne une forme où chaque personne ou collectif ait la place de prendre part aux propositions d'atelier, de discussion, sans experts ni spécialistes.
Nous vous invitons donc vivement à venir participer et nourrir les débats de vos pratiques, expériences, histoires vécues, pour refuser l'isolement qu'on nous impose, dedans comme dehors.


Image


Vendredi 25 septembre
• 18h - Présentation et discussion sur le week-end
• 19h30 - Repas
• 21h - Théâtre « On Cale vers »
• 22h - Concert - percussions brésiliennes

Samedi 26 septembre
• 10h - Accueil
• 11h - Discussions en petits groupes autour des thèmes de la prison, la psychiatrisation, la rétention administrative, les violences policières
• 13h - Repas
• 14h30 - Discussions en petits groupes autour des thèmes de la prison, la psychiatrisation, la rétention administrative, les violences policières
• 19h - repas
• 20h - Concerts Hip-Hop

Dimanche 27 septembre
• 12h - Accueil
• 13h - Projection du film: JP, ARchi et les autres fauteurs de troubles
• 14h30 - Retour sur les discussion du samedi et prespectives de luttes
• 19h - Repas

https://paris-luttes.info/week-end-face ... -etat-3731
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 29 Sep 2015, 06:07

Paris, dimanche 4 octobre 2015

Projection en avant-première

« Qui a tué Ali Ziri ? »

La fédération de Paris de la Ligue des Droits de l'Homme vous invite...

Débat « Les policiers sont-ils au-dessus des lois »,
• en présence du réalisateur, Luc Decaster,
• et de Dominique Nogueres, avocate, membre de la LDH.

à 10h45, au Majestic Bastille, 2 bd Richard Lenoir, Paris 11e

A la suite d'une banale interpellation policière lors d'un contrôle routier, Ali Ziri, un chibani de 69 ans, décède.

Deux semaines après les faits, le juge d'instruction classe l'affaire sans suite.

Mais à Argenteuil, un collectif s'organise et lutte depuis cinq années pour demander justice.

La contre-expertise obtenue grâce à cette lutte, a révélé 27 hématomes ainsi que la mort par asphyxie suite à l'utilisation de la technique dite du pliage pourtant interdite depuis 2003.

Luc Decaster est un cinéaste engagé dans le quotidien des habitants d'Argenteuil où il vit.

Autour de ce mouvement de résistance, dans cette cité d'une banlieue ordinaire, toute une vie pouvait apparaître. « C'est cette vie là que j'aime filmer... et façonner un montage ouvrant un large espace au spectateur pour penser seul. »

Au-delà de la dénonciation des violences policières et de la manière dont elles sont couvertes par les tribunaux, ce qui intéresse le réalisateur c'est l'enga- gement de citoyens dans une lutte pour la justice et la reconnaissance de la dignité des victimes de policiers racistes.

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 07 Oct 2015, 07:27

Paris, le 10 octobre 2015

Justice pour Amadou Koumé

Manifestons le 10 octobre devant la gare du Nord pour connaitre la vérité sur la mort de Amadou Koumé, tué par la police en mars 2015.

Le 6 mars 2015 AMADOU KOUME est mort entre les mains de la police à Paris.
L’autopsie est accablante : la mort d’AMADOU résulte d’un œdème pulmonaire survenu dans un contexte d’asphyxie avec traumatismes facial et cervical. L’autopsie fait état de plusieurs hématomes sur le corps et le visage.
Selon la police Amadou a été interpellé car il « tenait des propos incohérents ! ». Mais des interrogations demeurent !
Amadou à été arrêté à 00h30 et la mort déclarée à 2h30. Sachant que le commissariat se trouve à 600m du lieu de l’arrestation, qu’ont fait les policiers avec amadou pendant 2h dans leur véhicule !
Pourquoi avoir dit à la famille qu’il avait fait un malaise ?
Amadou a été menotté dans le dos et mis à terre. Il ne représentait donc aucune menace. Pourquoi est-il mort ?
Pourquoi l’acte de décès a été déclaré par un commandant de police et non par un médecin du samu ?

Pourquoi un juge d’instruction n’a toujours pas été saisi malgré la gravité des faits ?

La famille vous invite au rassemblement qui aura lieu le 10 octobre à Paris.

Rendez-vous Gare du nord à partir de 14h.

Venez nombreux pour exiger des
Réponses !!!

https://paris-luttes.info/justice-pour- ... koume-3748
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité