Initiatives contre repression et violences policières

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Béatrice » 13 Déc 2016, 22:58

mercredi 14 décembre 2016 à 18 h

sur le Vieux-Port, 13001

Vérité et justice pour Adama et toutes les autres victimes des violences policières
Manifestation contre les violences policières
Collectif Urgence Notre Police Assassine

Image

RÉSISTER A LA POLICE
MANIFESTATION CONTRE LA HAGRA !

Le 19 juillet 2016, jour de son 24e anniversaire, Adama Traoré est assassiné par les gendarmes après une interpellation. Alors que la police manifeste pour encore plus de moyens et de pouvoirs, les trois gendarmes responsables de sa mort sont toujours en fonction. Comme dans toutes les affaires de violences policières, le même scénario sordide se répète : impunité, mensonges et complicité de la justice, couverture politique, opacité des enquêtes...

Les habitants du quartier de Beaumont-sur-Oise et la famille d’Adama, largement mobilisés, n’ont eu de cesse de demander justice et vérité. En guise de réponse, ils n’ont rencontré que violences, intimidations et incarcérations. Suite à un rassemblement devant le conseil municipal, deux des frères d’Adama Traoré ont été arrêtés et jeté en prison, accusés d’avoir été présents aux rassemblements et d’avoir simplement refusé de se taire. Ils ont été perquisitionnés, placés en garde à vue, puis mis en détention provisoire en l’attente de leur procès le 14 décembre (récit complet disponible sur quartierslibres.wordpress.com).

À Marseille comme partout, nous nous souvenons de nos morts, de nos blessés et des victimes de l’appareil policier et du racisme d’État. En 2014 dans la cité Fontvert des quartiers Nord, Morad, 16 ans, coursé violemment par la police, tombera d’une chute qui lui sera mortelle. Nombreux sont ceux et celles qui sont poursuivis, harcelés, assignés à résidences, incarcérés, réprimés chaque fois qu’ils tentent de contester l’étouffante violence de l’appareil d’état. Le quadrillage des quartiers, l’encerclement policier des manifs, la présence systématique des patrouilles dans nos rues – conséquences d’une politique de guerre et exploitation – sont aujourd’hui d’autant plus justifiés et normalisés par l’état d’urgence.

Retrouvons nous nombreux-ses le 14 décembre
pour prendre la rue, renforcer les solidarités, et résister ensemble.

VÉRITÉ ET JUSTICE POUR ADAMA
ET TOUTES LES AUTRES VICTIMES
DE VIOLENCES POLICIÈRES !


14 décembre • 18h • MANIFESTATION
CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES
DÉPART AU vieux port
#AdamaTraoré #justicepourAdama #libérelesfréretraoré
Collectif urgence notre police assassine

Jeunes 13 énervés : Voir l'événement Facebook https://www.facebook.com/events/1272996872774580
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 13:12

Rennes

Plus de 200 manifestants contre les violences policières

Plus de 200 manifestants se sont rassemblés ce mardi 24 janvier à midi place hoche à Rennes pour protester contre les violences policières et le « traitement » des plaintes déposées par les opposants à la loi travail.

Lors des 6 mois de manifestations contre la loi travail, plusieurs dizaines d’opposants avaient été victimes de violence à Rennes particulièrement les 9, 28 avril 2016 le 14 mai et le 2 juin.

Le 2 juin 2016 lors d’une manifestation, les journalistes avaient été sévèrement frappés par le corps départemental d’intervention à Villejean aux abords de la rocade.

A la suite de blessures plus ou moins graves, plusieurs manifestants avaient porté plainte. Ils ont pour la plupart été convoqués par l’IGPN (place St Melaine)…

Si le 24 janvier, deux des policiers responsables des violences du 28 avril 2016 et notamment du tir de LDB 40 (ex-flash Ball) qui a occasionné la perte d’un œil à un étudiant rennais étaient convoqués devant l’IGPN, la quasi-totalité des plaintes déposées par les manifestants victimes de violences policières ont été classées sans suite…par le procureur de la République.

Ce qui démontre le 2 poids deux mesures…

Grossières provocations policières :

Alors que la manifestation bon enfant se dirigeait vers la place St Melaine, siège de l’IGPN, les manifestants ont été arrêtés par un cordon de CRS.

Faisant demi-tour, la manifestation a été nassée rue du général Guillaudot dans l’incapacité de bouger.

Cette stratégie policière visait exclusivement à créer des incidents.

Cette provocation policière se situe dans la continuité des dispositifs policiers mis en œuvre par le préfet pendant les manifestations contre la loi travail et qui consistait à établir « une ligne de front » autour du centre de la ville de Rennes.

Grace au calme et à la sérénité des manifestants contre les violences policières, la manifestation est retournée place Hoche pour se disperser.

L’union syndicale SOLIDAIRES 35 estime que les dégâts humains consécutifs aux manifestations contre la loi travail sont inadmissibles

L’union syndicale SOLIDAIRES 35 continuera à protester contre la criminalisation du mouvement social et du mouvement syndical,

Rennes le 24 janvier 2016


http://rennes-info.org/Plus-de-200-manifestants-contre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 15:35

Paris samedi 28 janvier 2017

Manifestation « Répression(s) : la rue contre-attaque ! »

Manifestation commune contre la répression sous toutes ses formes : envers les personnes des quartiers populaires, les migrantes et les migrants, les SDF, le mouvement social... et les ZAD.

• 14h : Prise de paroles, place de la République.
• 15h : Départ de la manifestation en direction du TGI de Paris.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui le pourront à manifester ce jour-ci à Paris... et partout ailleurs.

Image

Répression(s)

Nous assistons ces derniers mois à un élargissement du traitement sécuritaire que subissent les quartiers populaires depuis des décennies. L'état d'urgence est le cadre qui légitime les persécutions et l'institutionnalisation d'un État policier.
• Loi Urvoas, cour de cassation soumise au contrôle de l'exécutif, militarisation de la police via la satisfaction des revendications des manifs illégales de policiers, impunité policière, extension de la légitime défense.
• Poursuite des violences policières dans les quartiers populaires dont le meurtre d'Adama Traoré est emblématique.
• Démantèlement de la jungle de Calais et de tout campement. Amplification des violences, des rafles envers les migrant-e-s. Condamnations pour délit de solidarité.
• Pression effectuée sur les ZAD et les squats, recours à des milices privées comme à Bure ou encore sur des piquets de grèves (FNAC Champs-Élysées).
• Violences physiques, procès à l'encontre des militant-e-s du mouvement social et sanctions administratives dans les entreprises et dans le service public.

L'autoritarisme croissant du gouvernement implique une gestion de la population par la violence, légitimant son action par un simulacre de démocratie et une nécessité sécuritaire. Cette répression est politique et économique ; l'État se résumant, de plus en plus visiblement, à un instrument de contrôle des populations au service du capitalisme.

Ainsi la surveillance de masse, le fichage génétique, les algorithmes, servent autant les politiques que les capitalistes. Cette logique libérale, à travers ses guerres impérialistes et sa politique néocoloniale (comme au Mali...), a engendré un chaos systémique. Les migrant-e-s subissent une stigmatisation au même titre que la population musulmane dans une suspicion généralisée.

À côté de ceux et celles qui luttent pour leur survie la plus basique sur une terre prétendument d'asile, dans un pays prétendument égalitaire, c'est à présent les militant- e-s qui luttent pour nos droits sociaux qui sont inquiété-e-s et violenté-e-s et qui voient les moyens-mêmes de leur contestation remis en cause (criminalisation des mouvements sociaux, casse des libertés syndicales, assimilation de la lutte au terrorisme). L'État policier réprime nos modes d'organisation alternatifs, nos grèves, nos mouvements, ceux- là mêmes que nous expérimentons face aux offensives économiques, racistes, sexistes et homophobes.

• Amnistie générale pour tou-TE-S les inculpé-e-s, incarcéré-e-s du mouvement social comme pour les réprimé-e-s dans les quartiers !
• Abandon des sanctions disciplinaires pour tou-te-s les syndicalistes !
• Désarmement intégral de toutes les polices !
• Révocation immédiate pour tout agent de l'ordre auteur de violence sur la population !

Coordination contre la répression et les violences policières, janvier 2017 - stoprepression@riseup.net

https://www.facebook.com/events/1352362081505056/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 28 Jan 2017, 13:33

Vénissieux
Marche blanche le 28 janvier à Vénissieux : "Vérité et justice pour Mehdi !"

Vénissieux, le 11 décembre 2016. Mehdi, 28 ans, venait de fêter la naissance de sa fille et rentrait en scooter à Vaulx-en-Velin avec deux amis. La police veut le contrôler, il meurt !!

Si pour la police, il s’agit d’un « banal » accident de la circulation traité par la brigade routière, la famille et les proches de Mehdi réclament l’ouverture d’une réelle enquête impartiale pour que la vérité soit connue et la justice rendue !!

En sa mémoire, pour que le combat continue, le comité "Vérité et Justice pour Mehdi" appelle à une marche Blanche le samedi 28/01 à 14H30 au départ du lieu de son décès, à l’angle des rues de Préssensé et Salengro (Au Niveau du 95 Avenue Francis de Pressensé, Vénissieux. Pour y aller, prendre le C16 arrêt Viviani ou bus 35 arrêt Pressensé-Marrane)

https://rebellyon.info/Marche-blanche-l ... e-et-17408
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Béatrice » 06 Fév 2017, 19:46

mardi 7 février 2017 à MARSEILLE

-12 h Dar Lamifa, 127 rue d’Aubagne, 13006

Repas solidaire contre l’impunité policière

Collectif Angles Morts

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 08 Fév 2017, 22:05

Bordeaux et Lille jeudi 9 février 2017

Bordeaux

Violences policières : l'Etat en procès

Rassemblement à partir de 9h, Tribunal de Grande Instance, 30 rue des Frères Bonies, Bordeaux

Image

Pourquoi ce rendez-vous judiciaire ?

Dans la décision tardive du défenseur des droits (décision MDS-2014-096 du 9 juillet 2014), poursuivant la réclamation de m. relative aux circonstances de son interpellation et placement en garde à vue (juin 2009 CNDS), il est établi que m. se trouvait parmi les manifestants et qu'elle ne devait être ni interpellée, ni placée en garde à vue pour des faits qu'elle ne pouvait avoir commis.
Le Défenseur des droits relève également l'existence d'un manquement collectif à la déontologie de la sécurité suite à l'interpellation et au placement en garde à vue de m.
Dès lors, m. entend engager la responsabilité de l'Etat, c'est l'objet du procès qui se tiendra le 9 février 2017 à 9h au T.G.I de Bordeaux.

Quelle forme prendra ce rendez-vous, comment vous y associer ?

Nous vous donnons rendez-vous ce jeudi 9 février au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux à 9h. Pour ce procès, il n'y aura pas de témoignages mais les avocats plaideront.
A 11h, conférence de presse, sur le parvis des Droits de l'Homme, à côté du tribunal.

S'informer et apprendre du cas m. : Gueule cassée pour porte-voix

La victime : Myriam Eckert dit m.
Femme, artiviste, pacifiste, poète, porte-plume et porte-voix de L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre - O.P.A, engagée de nombreux collectifs avec l'envie que les mauvais jours finissent, ose parler d'amour.
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/parcours ... C3%A9-pile

19 mars 2009 - BORDEAUX
Alors qu'elle manifestait pacifiquement son soutien aux occupants sans titre d'un immeuble appartenant à la commune, m. est violemment interpellée, conduite au commissariat puis transportée à l'hôpital Pellegrin sous escorte policière - A 0h50, elle est en garde à vue pour dégradation de biens privés et violation de domicile.

20 mars 2009
Reconduite au commissariat de BORDEAUX vers 10h00, m. est entendue.
11h10 fin de sa garde à vue.
11H45, sur l'avis d'un policier, m. est reçue en consultation au centre d'accueil en urgence de victimes d'agression (CAUVA) par le médecin légiste qui fixe l'incapacité totale de travail à 7 jours.

« Quand elle put enfin voir son visage dans le miroir insensible de la salle de bain, elle vit sa vie s'éparpiller soudainement en mille éclats d'elle-même et crut qu'il n'y aurait plus jamais de remembrement. » m. Gueule cassée - 2009
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/19-mars- ... m.-bascule

L'immeuble : situé 147 rue de Saint Genès, propriété de la ville de Bordeaux, servait autrefois de logement à des prêtres, inoccupé depuis de nombreuses années, squatté à plusieurs reprises et vendu pour 297 000 € selon délibération du 21 décembre 2009.

22 mars 2009
m. dépose plainte pour des faits de violences volontaires commises par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une incapacité totale de travail de 7 jours

14 avril 2009
L'IGPN - Inspection Générale de la Police Nationale - est saisie pour diligenter une enquête qui avancera que le coup a été porté lors de la première avancée du cordon (premier bond offensif) composé exclusivement de CRS. (le bond en avant est réalisé au pas de gymnastique sans ouverture des boucliers, qui sont utilisés en protection). L'enquête circonscrit quatre fonctionnaires de la CRS 24.

15 mai 2009
A Bordeaux des individu-e-s libres et autonomes, ayant renoncé dans ce cadre à leurs étiquettes politiques, syndicales et associatives, se sont constitué-e-s en collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P. 33) en solidarité à Myriam E., victime de coups et blessures et à toutes les victimes de violences et d'abus de pouvoir émanant des forces de l'ordre.
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/15-mai-2 ... n-du-c.l.a

10 mars 2010
Le Procureur de la République confirme à m. que les violences dont elle a été victime se sont produites lors d'un bon offensif de CRS. Il indique à m. que « les investigations diligentées ont permis, à partir de la disposition des CRS, d'imputer ces violences à un groupe de quatre d'entre eux mais elles n'ont pas réussi formellement à identifier, qui, dans ce groupe, en était l'auteur ». Pour ce motif (absence d'identification), il ne peut intervenir davantage dans cette affaire mais évoque la possibilité de saisir les juridictions civiles ou pénales.

21 avril 2010
m. est auditée devant la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) à Paris - CNDS saisie le 24 juin 2009.

14 décembre 2010
m. dépose une plainte avec constitution de partie civile devant le Doyen des juges d'instructions du chef de violences volontaires. Des auditions s'en suivent.

7 septembre 2012
Le juge d'instruction rend une ordonnance de non-lieu aux motifs que l'information judiciaire n'avait pas permis d'identifier le ou les auteurs des faits de coups et blessures portés à m.

9 juillet 2014
Dans la décision MDS-2014-096 du défenseur des droits, poursuivant la réclamation à la CNDS, il est établi que m. se trouvait parmi les manifestants et qu'elle ne devait être ni interpellée, ni placée en garde à vue pour des faits qu'elle ne pouvait avoir commis. Le Défenseur des droits relève également l'existence d'un manquement collectif à la déontologie de la sécurité suite à l'interpellation et au placement en garde à vue de m. Les éléments recueillis par l'IGPN, la CNDS et les agents du Défenseur des droits ont permis de relever une absence d'organisation lors des opérations du 19 mars 2009, à l'origine de plusieurs manquements à la déontologie.
Néanmoins, compte tenu de la décision judiciaire du 7 septembre 2012 qu'il ne peut remettre en cause, le Défenseur des droits ne peut se prononcer sur le grief de violences volontaires.
Lire le rapport :
http://www.defenseurdesdroits.fr/decisi ... MDS-2014-0

9 février 2017
m. entend engager la responsabilité de l'Etat et sollicite une reconnaissance du préjudice subi.

Nous n'oublierons pas le 19 mars 2009 ni « la vétérante d'une guerre qui ne dit pas son nom, qui ne délimite pas son territoire, qui ne désigne pas ses champs de bataille, qui ne dresse aucun monument à ses morts et à ses blessés. »

A toutes nos victimes, aux vétérant-es-s « d'une guerre qui ne dit pas son nom, quand seuls certains en portent les uniformes, quand seuls certains comptent leurs prisonniers, quand les bottes font un bruit feutré sur le macadam et que la justice sonne son propre lugubre hallali » - extrait « Vétérante » m. pour O.P.A

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Le collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P33)
http://clap33.over-blog.com/

L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre (O.P.A)
http://www.opa33.org/



https://gironde.demosphere.eu/rv/7128


Lille

Justice pour Théo, Adama, et toutes les victimes de la police !

à 18h30, Place de la République, Lille

Justice pour Théo, Adama, et toutes les victimes de la police !

Jeudi dernier, vers 17 heures, une patrouille de police a une nouvelle fois agressé des habitants dans le quartier populaire de la cité des 3000 à Aulnay-sous-bois.

6 mois après l'assassinat d'Adama Traoré à Persan, les flics ont matraqué violemment un jeune de 22 ans, Théo, avant de lui insérer sur plus de 10cm de profondeur une matraque télescopique dans les fesses.

Le jeune homme a du subir une intervention chirurgicale d'urgence et s'est vu signifier 60 jours d'ITT (interruption de temps de travail).

Ce viol inadmissible est une nouvelle preuve de l'inhumanité et de la violence des flics sur tout ce qu'ils ne supportent pas : les personnes de couleurs, les habitants des quartiers populaires, les jeunes, les militants de gauche, les réfugiés ou les syndicalistes.

Depuis, des habitants du quartier sont descendus dans la rue pour faire savoir leur colère, ils ont eu droit à un déferlement inouï de nouvelles violences policières, hier à Aulnay, la police a tiré à balles réelles ! comme l'a confirmé la préfecture de paris elle même (parlant quant à elle de tirs de sommation).
Face à ces violences scandaleuses ne nous laissons plus faire, face aux insultes, aux coups, aux attaques quotidiennes, rendons coups pour coups.

Pour Théo, pour Adama Traoré, pour Rémi Fraisse, pour Zyed, Bouna, Malik, Lamine ou encore Lahoucine, pour tous les mutilés du flashball, pour toutes les personnes violentées gratuitement par les forces répressives de l'état, organisons nous et mettons fin à l'impunité policière.
Tant que nous n'aurons pas la justice, vous n'aurez jamais la paix !

Rassemblement jeudi soir, 18h30 - place de la république à Lille

(Nous ferons une cotisation pour envoyer les fonds à la cagnotte de soutien en ligne organisée pour Theo Luhaka)


https://lille.demosphere.eu/rv/5001

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede digger » 09 Fév 2017, 19:09

Nantes : la manifestation pour Théo attaquée et nassée par la police
https://www.nantes.indymedia.org/articles/36845
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede spleenlancien » 09 Fév 2017, 20:03

spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede spleenlancien » 09 Fév 2017, 20:07

Dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février 2017, le journaliste et collaborateur de Taranis News, Alexis Kraland rapporte que des habitants ont trouvé des douilles de pistolet 9mm dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois. Ils affirment que la police aurait tiré en l’air et dans leur direction à plusieurs reprises. Ils présentent ces douilles, qu’Alexis Kraland prend en photo. Le lendemain la Préfecture de Police de Paris, interrogée par le journal Libération confirme « des tirs de sommations ». Il sera par la suite agressé par la Police, les deux jours suivants, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de Journaliste. Nous dénonçons avec la plus grande vigueur ces actes, et demanderons toujours des comptes pour chaque infraction aux libertés de la Presse.

http://taranis.news/2017/02/le-journali ... la-police/

Je colle aussi le reportage d'Alexis Kraland tourné dans la nuit du 6 au 7 février





http://taranis.news/2017/02/aulnay-sous ... s-reelles/
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede spleenlancien » 12 Fév 2017, 14:27

Image

Image

Nantes, 11 février : révolte aux Dervallières, manifestation en ville. Le nouveau commissariat repeint

https://nantes.indymedia.org/articles/36896
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 14 Fév 2017, 15:14

La lutte continue : solidarités, mobilisations contre les violences d’État et policières au service du patronat

Samedi 28 janvier 2017, la manifestation de condamnation des violences policières, injustices et de revendications des alternatives autogestionnaires, squat, ZADs a réuni 750 personnes approximativement à Paris. Impressions, paroles recueillies lors de la manif.

... https://paris-luttes.info/la-lutte-cont ... rites-7471
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 14 Fév 2017, 18:49

Rassemblements en solidarité pour Théo et contre les violences policières

Mercredi 15 février 2017

Paris
à 18h, Devant le métro Barbès-Rochechouart
https://paris.demosphere.eu/rv/53161

Amiens
16h, Maison de la Culture Amiens, 2 Place Léon Gontier
viewtopic.php?f=7&t=11463#p251950

Rouen
à 17h30, Métro Saint Sever
viewtopic.php?f=7&t=11872&start=15#p251951

Saint-Étienne
à 18h30, place du peuple
viewtopic.php?f=7&t=5213&start=45#p251960
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Pïérô » 15 Fév 2017, 04:48

Toulouse
Rassemblement à 18h, métro Saint-Cyprien
viewtopic.php?f=7&t=8546&start=210#p252020


Radio
BRIGADE SPÉCIALISÉE DE TERRAIN DE PANTIN : RENCONTRE AVEC DES HABITANT-E-S
En France, les Brigades spécialisées de terrain « BST » anciennement (UTeQ), sont des unités de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP) de la police nationale. Elles étaient parfois présentées comme une nouvelle version de la police de proximité.
Alors,quoi de plus efficace qu’une bande d’hommes en armes au service des puissants pour violenter, insulter, les habitant-e-s.
Nous avons été rencontrer ceux et celles ci pour savoir jusqu’où la BST peut aller en toute impunité et écouter les raisons de la création d’un comité de vigilance contre les violences policières à Pantin.
Emission à écouter : http://sonsenluttes.net/?BRIGADE-SPECIA ... BITANT-E-S
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede bipbip » 16 Fév 2017, 12:40

17, 18 et 19 Février à la Wardine, sur la ZAD
RENCONTRES DE LUTTE CONTRE LES PERSÉCUTIONS POLICIÈRES

La question de comment être solidaire avec d’autres luttes se pose à nous, occupant-e-s de la zad, sous différentes formes. Si nous faisons front contre un projet d’aéroport, il reste un problème, son monde.

Pour apprendre, créer des liens, élargir nos perspectives et tendre vers des positions collectives, on ressent le besoin d’échanger sur le fond, ensemble, avec des personnes qui subissent en premières lignes les conséquences d’une guerre sociale. On vous invite à venir écouter et causer tout au long d’un week-end.

Ces rencontres sont à l’initiative d’un groupe ouvert, qui parmi bon nombre de thématiques, a choisi d’aborder en premier lieu la répression policière.

Les invité.e.s :
Abdi, déporté par l’armée en France pour actes de piraterie en Somalie
Farid El Yamni, frère de Wissam tué par la police en 2012
Yasser Louati, militant des libertés publiques, engagé contre l’islamophobie et les politiques sécuritaires
Une personne du collectif Justice pour Babacar Gueye – à confirmer
Des militants contre les répressions policières à Paris
Mat et Fahima du collectif « Vas Te Faire Intégrer Production » collectif de vidéastes activistes dont l’objectif est de « permettre l’autodétermination médiatique des personnes issues de la colonisation, de l’esclavage puisque nos figures sont utilisées depuis toujours dans les médias pour valider l’agenda gouvernemental ».
Des personnes de l’assemblée des blessé.e.s
La Legal Team de la ZAD
Jamel, du collectif Pas sans nous de Angers
Cédric, du collectif Désarmons-les
Et d’autres...

Vendredi :
- 18h accueil, repas, projection de « qui à tué Ali Ziri »

Samedi :
- 9h30 petit dej’
- 10h30 présentation et attentes de la rencontre
- 11h témoignages des intervenant.es, échanges
- 13h repas
- 14h témoignages des intervenant.es suites, échanges
- 18h partages d’expériences et échanges informels
- 20h repas
- 21h30 musique, open mic, taboulé musical (bœuf végan)

Dimanche :
- 9h30 petit dej
- matinée ouverte à différentes activités ( balades sur la zad, expression libre…)
- 13h repas
- 14h assemblée restitution perspectives (qu’est-ce qu’on peut faire, comment en finir avec l’état policier ?) création de liens
- 16/17h projection de « les coups de leurs privilèges » en présence des réalisateurices
- 20h repas

Contact rezozad@antirep.net

Image

https://zad.nadir.org/spip.php?article4345
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Initiatives contre repression et violences policières

Messagede Béatrice » 16 Fév 2017, 20:35

vendredi 17 février 2017 à MARSEILLE

-18 h Ombrière du Vieux-Port, 13001

Rassemblement contre les violences policières
Justice pour Théo, Adama et tous les autres !
https://mars-infos.org/justice-pour-the ... -tout-2076



samedi 18 février 2017 à ISTRES

-13 h 30 placette des magnans C.C. Le Prépaou, 13800

Rassemblement
Contre l’impunité des violences policières et en soutien à Théo
Collectif Justice et Vérité
http://www.millebabords.org/spip.php?article30401



samedi 18 février 2017
à MARTIGUES

-18 h Le Rallumeur d’étoiles, quai Brescon, 13500

Echanges et débat avec Rachida Brahim
Contre l’impunité des violences policières et en soutien à Théo
Collectif Justice et Vérité
http://www.millebabords.org/spip.php?article30402



samedi 18 février 2017
à MARTIGUES

-18 h Le Rallumeur d’étoiles, quai Brescon, 13500

Echanges et débat avec Rachida Brahim
Contre l’impunité des violences policières et en soutien à Théo
Collectif Justice et Vérité
http://www.millebabords.org/spip.php?article30402
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité