Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede Pïérô » 27 Juil 2010, 11:22

Hortefeux s'en prend à deux sites, le Jura libertaire et indy Grenoble :

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé lundi avoir déposé plainte contre deux sites internet hostiles à la police.

Hortefeux, qui était en déplacement avec son homologue espagnol Alfredo au commissariat de Dammarie-les-Lys cible d'une fusillade attribuée au groupe basque armé ETA, le 16 mars, n'a pas voulu citer ces sites «pour ne pas leur faire de publicité».

Selon une source proche du ministère de l'Intérieur, il s'agit de juralibertaire.over-blog.com et grenoble.indymedia.org.

Le ministre a dit avoir déposé plainte pour «injure et diffamation publiques contre la police». «Il y a des campagnes qui me choquent et que je ne laisserai pas passer», a-t-il expliqué. Selon lui, le contenu de ces sites «porte atteinte à l'honneur de la police». «Les policiers sont traités de "troupes d'assassins" et la BAC est traitée de "bande armée de criminels», a-t-il précisé.

Sur le portail du premier de ces deux sites, apparemment proche du mouvement anarcho-autonome, on peut notamment lire: «la police travaille... à l'apartheid social».

En septembre 2009, Brice Hortefeux avait déjà porté plainte pour diffamation envers la police nationale contre les auteurs de propos rapportés dans l'AFP et Libération.fr.

(Source AFP)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Jura libertaire et indy Grenoble dans le collimateur

Messagede sebiseb » 27 Juil 2010, 11:33

C'est mieux que d'avouer que la politique sécuritaire de son ami président et ex. sinistre de l'intérieur est un échec patent :twisted: !!!
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Jura libertaire et indy Grenoble dans le collimateur

Messagede Pïérô » 27 Juil 2010, 16:32

à saluer, une réaction politique rapide, de mem­bres du col­lec­tif d’ani­ma­tion et de modé­ra­tion du site d’infos par­ti­ci­pa­tif Rebellyon, http://rebellyon.info/ :

Que 1000 Jura Libertaire et Indymedia Grenoble fleurissent !

Publié le 27 juillet

Après la réhabilitation du délit d’outrage au drapeau la semaine dernière, le gouvernement poursuit sa mission de rééducation du peuple et d’instruction des « bonnes manières ». Et contre nos camarades du Jura Lib et d’Indy Gre, ce n’est pas le RAID ou le GIPN qu’il envoie comme à la Villeneuve pour leur faire respecter ces bonnes manières, mais une plainte pour atteinte à l’honneur (!) de la police.
(...)
...
la suite ici : http://rebellyon.info/Que-1000-Jura-Libertaire-et.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Jura libertaire et indy Grenoble dans le collimateur

Messagede Phébus » 27 Juil 2010, 19:27

J'ai toujours eu du mal à comprendre l'intérêt des politiciens dans ce genre d'affaire. Même si ces sites ont du succès dans leur genre, ça reste globalement obscur pour le communs des mortels. Finalement, porter plainte, c'est juste leur faire de la pub...
Avatar de l’utilisateur-trice
Phébus
 
Messages: 325
Enregistré le: 03 Nov 2008, 21:59
Localisation: Québec

Re: Jura libertaire et indy Grenoble dans le collimateur

Messagede Pïérô » 30 Juil 2010, 09:06

Oui pris dans ce sens, mais je pense qu'il faut prendre çà en exemple, car il est clair qu'à travers ces deux sites c'est tout le web qui est visé, et bien au delà. Et cela est à replacer dans un contexte où à Pau, Poitiers, Tours, des militants sont poursuivis pour la teneur de leurs propos. Cette multiplication des poursuites judiciaires montre bien qu'il y a intention de s'attaquer à la liberté d'expression quel qu'en soit son vecteur.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede Pïérô » 24 Déc 2010, 01:51

Au tour d'indy Paris...
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html :

Hortefeux s'implique dans la querelle autour d'un site Web "antiflics"

Poussé par de nombreux syndicats de police, le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé qu'il comptait porter plainte contre un site Internet qui propose d'identifier des policiers en civil et qui appelle, selon les syndicats, à l'agression des forces de l'ordre. Le ministère de l'intérieur avait indiqué en début de semaine qu'il suivait "de très près ce dossier" et se "réservait la possibilité de porter plainte dans un proche délai". M. Hortefeux a franchi le pas, jeudi 23 décembre, sans indiquer cependant la base juridique de sa plainte. "J'ai décidé de porter plainte contre ce site (...) Les propos tenus sont injurieux et indignes", s'est-il contenté d'expliquer.

Des syndicalistes policiers avaient déjà réclamé au ministre un "geste fort" ou même la fermeture de ce site "antiflics", mis en ligne le 18 décembre. "Au-delà des graphiques pour le moins explicites, les propos tenus sur le site Internet sont insultants pour les policiers et peuvent mettre en danger leur sécurité et celle de leur famille", écrit Nicolas Comte, secrétaire général d'Unité-SGP Police. Plusieurs syndicats, dont Alliance et Synergie-Officiers, ont adressé publiquement une lettre au ministre de l'intérieur pour lui demander un geste.

INSPIRÉ DU CONCEPT AMÉRICAIN COPWATCH

Le site Internet, qui se présente comme un "collectif d'organismes de médias indépendants", se "considère comme une sorte d'agence de presse" et se défend d'être "antiflics". Il propose aux internautes d'identifier, de photographier et de filmer "chaque flic en civil", le tout "pour que l'insécurité gagne leur camp", est-il écrit. "La liberté d'expression existe, mais l'injure et la diffamation et toutes les atteintes à l'image de l'institution policière doivent être condamnées avec la plus grande fermeté", répond Mohammed Douhane, responsable de Synergie-Officiers, qui dénonce également "le détournement de [leurs] pages personnelles du réseau social Facebook".

Ce site s'inspire du "copwatch", un concept né aux Etats-Unis dans les années 1980 afin de lutter contre les violences policières. Des patrouilles de citoyens filment ou photographient les interventions policières qui sont ensuite diffusées sur Internet. "Mais dans ce concept, les images diffusées sont brutes, ce qui n'est pas le cas avec ce site", explique une source policière.



http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 47644.html

Hortefeux porte plainte contre un site "anti-flics"

La plateforme propose aux internautes d'identifier les policiers en civil.

Les syndicats de police avaient réclamé un signe fort. Ils l'ont eu. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé ce jeudi à Grenoble qu'il allait porter plainte contre le site Indymédia Paris accusé d'être "anti-flics".
La plateforme, qui propose aux internautes d'identifier les policiers en civil dans les manifestations parisiennes, a provoqué l'ire des syndicats de police, Alliance en tête.
"Ces procédés sont totalement inacceptables et irresponsables. Les propos tenus sur ce site sont injurieux et indignes et il n'était pas question de laisser faire", a ajouté le ministre en précisant que le dépôt de plainte pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.
"Je suis très satisfait de l'initiative du ministre, a réagi Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d'Alliance. Brice Hortefeux protège ainsi ses officiers et l'institution."

"Il faut protéger les institutions"

Des plaintes individuelles auraient également été déposées par les policiers dont les portraits ont été diffusés sur le site incriminé, affirme le syndicaliste. "Nous avons demandé à l'administration qu'elle prenne en charge les frais d'avocats de ces officiers, ajoute-t-il. Notre requête devrait être satisfaite car elle fait partie de nos droits."

Brice Hortefeux n'a pas fait allusion à la cellule de lutte contre les sites et blogs "anti-flics" que réclamait Alliance dans son communiqué. "Il ne faut pas rêver... Nous demandons la création de ce service spécialisé dans la lutte contre cette forme de délinquance depuis 2008!" Et d'ajouter: "Ce n'est pas un effet d'annonce ni une demande corporatiste puisque que nous souhaitons que cette cellule soit étendue à l'ensemble des corps de l'Etat, dont l'Education nationale. Il faut protéger les institutions en général", conclut-il.

"C'est stupide de menacer Indymédia"

Dans un communiqué publié sur Indymédia, des "Parisiens et Lillois" mettent en garde ceux qui voudraient attaquer le site. "La chose la plus stupide qu'il soit est de menacer Indymedia Paris et Indymedia Lille." "N'oubliez surtout pas qu'à n'importe quel moment nous pouvons radicaliser les articles et être bien plus dur dans la diffusion des documents", s'avancent les auteurs de l'article qui ont déjà publié des données retrouvées sur les profils Facebook d'officiers.

Au sujet de la cellule de lutte contre les sites "anti-flics" ils écrivent: "Les copwatcher [surveillants de flics, ndlr] traqueront cette unité de spotters [observateurs, ndlr]."


cela conforte ce qui était avancé plus haut, c'est toute la question de la liberté d'expresion qui est visée et qui s'annonce en un Etat policier autant intouchable qu'omniprésent dans toutes les sphères de l'expression.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede Pïérô » 29 Déc 2010, 09:44

Un blog copwatch :

Ceci est donc pour vous avertir qu’un blog concernant le Copwatch a été créé officielement dont voici le lien direct : http://copwatch.fr.over-blog.com/ Il s’agit de venir en renfort au site Indymedia.Paris qui risque ainsi d’avoir une plainte venant de Monsieur Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur qui était jeudi 23 décembre 2010 sur Grenoble pour assister à la première sur une police/gendarmerie qui s’est installée dans la banlieue de Grenoble afin de créer l’U.M.I.R (Unité Mixte d’Intervention Rapide)... Pour toutes celles et ceux qui veulent nous aider dessus, vous en êtes les bienvenus. Nous avons en effet de besoin de gens qui savent prendre des photos, filmer, mais aussi marquer et écrire des textes sur des blogs. Ce blog va ainsi permettre de se référencer au niveau de la police sans forcément les dénigrer, nous mettrons aussi des pages en ce qui concerne comment faire lors d’une interpellation, mais aussi que faire et nous allons essayer d’intervenir sur des cas direct et concrets. N’hésitez surtout pas à nous contacter sur notre mail suivant : copwatch.fr@gmail.com

http://paris.indymedia.org/spip.php?article4915
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede sebiseb » 29 Déc 2010, 13:10

Il y en a un qui enfreint la loi puisqu'il a une casquette et une écharpe qui masque son visage :twisted: :?:
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede bipbip » 02 Mar 2014, 12:41

Jura libertaire dans le collimateur
Soirée de soutien le 14 mars

BAS LES PATTES SUR LE JURA LIBERTAIRE !

Le Jura Libertaire poursuivi par le ministère de l’Intérieur pour « diffamation » envers la Police.


À l’été 2010, Brice Hortefeux porte plainte contre les sites web Indymedia Grenoble et Le Jura Libertaire, désignés comme « hostiles à la police » pour avoir relaté les exactions policières perpétrées dans le quartier populaire de la Villeneuve (banlieue de Grenoble). Après trois ans d’enquête, le plaignant est maintenant Manuel Valls et le procès du Jura Libertaire fixé au 14 novembre 2014.

Les ministres de l’Intérieur font leur travail, en protégeant « l’honneur » de leurs bandes armées. Quant à nous, nous défendrons dans les faits la liberté d’expression ainsi que la révolte des classes dangereuses contre la mafia capitaliste qui nous exploite et nous réprime. La CNT-Jura organise la solidarité avec Le Jura Libertaire.

Première soirée de soutien lors du week-end national de commémoration des victimes de crimes policiers, vendredi 14 mars à Hauteville-Lompnes (Haut-Bugey).

Que 1000 Jura Lib’ et Indy Grenoble fleurissent !

Autodéfense des médias libres ! Police hors de nos vies !

CNT JURA – BP 98, 39140 BLETTERANS CC

http://juralib.noblogs.org/2014/02/28/b ... ibertaire/

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede bipbip » 09 Nov 2014, 02:44

[« Insulte à l'autorité de l'État »] Le procès du Jura Libertaire

Vendredi 14 novembre 2014 à 13 heures se tiendra devant la 17e chambre correctionnelle de Paris le procès du Jura Libertaire, poursuivi suite à une plainte pour « injure et diffamation publiques envers la Police nationale », déposée en juillet 2010 par le ministre de l’Intérieur d’alors.

... http://juralib.noblogs.org/2014/11/08/i ... ibertaire/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede bipbip » 03 Mai 2015, 13:51

Le procès du Jura Libertaire (2)

Reporté il y a six mois, le procès du Jura Libertaire se tiendra mardi 5 mai 2015 à 13 heures 30 devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

http://juralib.noblogs.org/2015/04/27/i ... ertaire-2/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede bipbip » 14 Mai 2015, 13:12

Le verdict sera rendu dans l’après-midi du 16 juin 2015

Article, compte rendu du procès : https://juralib.noblogs.org/2015/05/12/ ... ertaire-3/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 21:39

Communiqués d’Indymedia Grenoble et Nantes sur l’article de la revendication de l’incendie

Communiqués d’Indymedia Grenoble et Nantes concernant la demande de retirer l’article - revendication de l’incendie d’un hangar de la gendarmerie de Grenoble.

Entrepôt de gendarmerie en feu, que reste-t-il des libertés sur le Web ?

Dans la nuit du Mercredi 20 Septembre, en geste de solidarité pour les personnes qui passent en procès à Paris pour "l'affaire" de la voiture de police brulée Quai de Valmy , et pour laquelle de lourdes peines ont été requises par le procureur, des allumettes étaient craquées pour incendier des véhicules et entrepôt de la gendarmerie à Grenoble. Lire (et signer) aussi l'appel à solidarité de médias libres.

... https://nantes.indymedia.org/articles/38613
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Jura libertaire,indy Grenoble et Paris dans collimateur

Messagede digger » 26 Sep 2017, 08:13

Après la publication d’un communiqué revendiquant l’incendie d’un garage de la gendarmerie de Grenoble dans la nuit du 20 au 21 septembre, Indymedia Grenoble et Indymedia Nantes ont été menacés par la police française. Les équipes qui administrent ces sites ont reçu des courriels de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) exigeant la dépublication sous vingt-quatre heures des articles concernés, sous peine de blocage et déréférencement des sites.

Les auteur·e·s du communiqué expliquaient que l’incendie du garage avait été mené « dans une vague d’attaques de solidarité avec les personnes qui passent en procès ces jours-ci » dans l’affaire de la voiture de
police brûlée du quai de Valmy. Dans l’incendie de ce garage à Grenoble, plusieurs dizaines de véhicules ont été brûlés.

Ce communiqué a également été repris par des médias comme Le Dauphiné Libéré ou BFM-TV, sans que ceux-ci soient apparemment inquiétés...

« Provocation à des actes de terrorisme »

Comme le souligne l’équipe d’Indymedia Grenoble dans un communiqué, « cette requête (...) fait directement écho à l’attaque qui a eu lieu en Allemagne le 25 août dernier contre Indymedia Linksunten, attaque qui s’est soldée par la perquisition de quatre domiciles et un centre social autogéré, et ce pour des prétextes similaires ». Dans les deux cas, c’est la notion de « terrorisme » qui est mobilisée par les
gouvernements pour censurer des médias libres, puisque la police française s’appuie sur la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, et évoque une « provocation à des actes de terrorisme ou apologie de tels actes ».

Alors que les notions de terrorisme et de provocation ne sont pas définies, la loi française permet depuis février 2015 de faire disparaître des sites ou des textes sans recours au juge, sur simple requête de l’administration policière. À notre connaissance, c’est la première fois que ces dispositions sont brandies contre des médias alternatifs appartenant à la sphère anti-autoritaire. Les deux sites visés par les menaces des autorités ont décidé de retirer le communiqué de revendication incriminé. Les collectifs de modération de chacun des deux sites s’en expliquent dans deux textes distincts :

- Après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble et Nantes sont victimes de l’antiterrorisme (Indymedia Grenoble)
- Entrepôt de gendarmerie en feu, que reste-t-il des libertés sur le Web ? (Indymedia Nantes)

L’usage de lois anti-terroristes pour attaquer spécifiquement des sites d’informations indépendants renvoie à la violence des peines requises contre les personnes inculpées dans l’affaire de la voiture brûlée du
quai Valmy. Il s’agit tout autant de dissuader les militant·e·s que d’en dépolitiser les actes.

Depuis des années, les sites du réseau Indymedia permettent entre autres de rendre visible la nature politique d’actions directes. Cette nouvelle attaque contre des médias libres vise à faire taire les oppositions
politiques radicales, et à criminaliser les collectifs et individus qui communiqueraient sur leurs objectifs politiques sans le prisme déformant des médias traditionnels. Cette attaque est aussi à rapprocher des
perquisitions qui ont visé cette semaine les militant·e·s anti-nucléaires de Bure. Leurs ordinateurs, ainsi que la photocopieuse qui leur servait à imprimer des tracts, ont été saisis par les gendarmes. Tous les moyens semblent être mobilisés pour réprimer l’expression autonome des mouvements de lutte.

Comme nous le disions en mai 2015, suite à des poursuites visant le site toulousain IAATA.info : « Face à la répression, l’information est une arme ». Malgré les nouvelles formes de censure qui se déploient, nous
continuerons à animer et à multiplier les espaces d’expression autonome. Soutien à Indy Nantes et Indy Grenoble. Solidarité avec les inculpé·e·s du quai de Valmy, et avec celles et ceux qui mettent des bâtons dans les roues de la machine répressive.

Premiers signataires : Rebellyon, La Rotative, Paris Luttes info, Expansive, Renversé, Rennes-info, Brest Médias libres, Marseille Infos Autonomes, Manif’Est, CQFD, Lundi-matin, Squat !net, Iaata, le Jura
Libertaire, Jef Klak, Barrikade, zad.nadir.org

Pour cosigner ce texte, individuellement ou en tant qu’organisation (ou tout simplement manifester votre soutien), n’hésitez pas à contacter l’adresse mail suivante : soutien-indymedia@mediaslibres.org.


Voir aussi : Entrepôt de gendarmerie en feu, que reste-t-il des libertés sur le Web ?
https://nantes.indymedia.org/articles/38602
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Suivante

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité